• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les Taxateurs

Les Taxateurs

Il n'est pas un jour qui n'apporte sa taxe. Vous savez compris il n'y a pas une faute d'orthographe, mais ceux qui en font une ce sont tous ces élus Lrem qui croient au Dieu monnaie comme tous les hommes de la planète et en ont fait un sarcophage meurtrier pour qui s'y intégre au delà de son utilité échange. S'instruire et comprendre l'existence ne se "mathematise" pas. Quand nous faisons cela nous réduisons nos capacités d'innovations de créativités en chaque citoyen pour produire des élites politiques nourries au même sein.

Ce gouvernement, face au ras le bol déclenché par les taxes qui se substituent aux impôts continue dans cette voie entre promesses de réduction des impôts et création de taxes en compensation.
Pourtant les gilets jaunes ne sont pas en reste. Ils refusent de financer le coût de leur existence qui se traduit par la réalisation de services qu'ils réclament tout en acceptant une organisation monétaire qui les "Plume".
J'aurais aimé lire ou entendre renversons la bourse ou la BCE, ou bien créons de la monnaie. En réponse le pouvoir pour financer leurs demandes va leur prélever ce qui leur donne. Qui donc voulons-nous qui paient, les riches ne le sont pas devenus par leur travail, mais par ceux qui l'exécutaient. Cela n'a pas changé. L'entreprise ne crée ni de la richesse ni des emplois. Seul l'homme qui travaille ou fabrique les outils qui le remplace crée son bien-être. Mais encore faudrait-il qu'il soit au fait de la connaissance de son existence, ce qui n'est pas le cas, sans cela nous ne serions pas dans une organisation capitaliste du travail.
En douterions-nous ? Quand un employeur verse un salaire à celui dont il loue les services, il doit vendre le produit du travail de son employé augmenté de sa marge.
Ainsi si l'employé reçoit un salaire de 100 € son travail sera revendu avec une marge en plus, admettons 10 €, cela portera, le produit, le bien, le service à 110 €. Qui donc est le client ? Celui qui dispose d'un revenu, du foyer fiscal. Il y en a combien ? Sur une population française de 67 millions d'habitants 28 mils disposent d'un revenu, 6 mils comme employeurs et 22 mils comme salariés. Ce sont donc les salariés qui composent le groupe social familial qui consomme le plus. C'est ce groupe social qui en consommant achète toutes les charges et prélèvements qui sontréclamés aux entreprises. Ex, l'entreprise verse 100€ de salaire, 10 € de charges salariales, 10 € d'impôt, plus 10 € d'autres taxes, et 20 € de tous frais de production, au total la production du salarié revient à 150 €. A cette somme l'entreprise y ajoutera sa marge, 10 € , l'entreprise devra vendre le travail réalisé 160 €. Il est donc aisé de comprendre qu'avec seulement 100 € de revenu le salarié ne pourra pas acheter son travail qui est vendu à 160 €.

Mais plus loin dans la réflexion que sont les 20 € de frais de production ?
Ils ne sont que le coût du travail des hommes qui ont été rémunérés avec ces 20 €. Continuons, que sont les 10 € de charges, les 10 € d'impôts, les 10 € d'autres taxes ?
Je pense que chacun a déjà compris que ce sont des sommes qui serons reversées en revenus pour payer tous les agents des services publics et des services réglés par le budget de l'État.
Que faut-il comprendre de tout cela, que personne d'autre que les salariés et en moins grands nombres les employeurs ne paieront le coût de l'existance humaine. L'ENTREPRISE ne paie rien, l'ÉTAT ne paie rien : que faut-il pour ne pas comprendre cela si ce n'est retourner s'instruire et en retour recevoir un revenu de 60 € afin de créer de la monnaie hors du seul travail et enrichir nôtre intelligence pour construire une société à inventer pour sortir de cette dualité de l'exploitation d'hommes par d'autres, pour qu'entreprendre, être entrepreneur ne soit pas synonyme d'exploitation.

Les gilets jaunes n'ont pas à avoir peur de revendiquer, maintenant l'on sait qui paiera.
Pour nous diriger l'on sait maintenant pour qui il ne faut pas voter, bon courage.


Moyenne des avis sur cet article :  1.7/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • jacques 1er avril 11:47

    "Les gilets jaunes n’ont pas à avoir peur de revendiquer, maintenant l’on sait qui paiera.
    Pour nous diriger l’on sait maintenant pour qui il ne faut pas voter, bon courage.

    "

    on dirait du panda, et donc pour qui ne pas voter et pour qui voter ?


    • ddacoudre ddacoudre 2 avril 11:41

      @jacques Bonjour C’est a toi que ce choix appartient et il peut ?tre ne pas choisir

      Cordialement ddacoudre.overblog.


    • tashrin 1er avril 12:41

      Juste un élément de réflexion, je pose ça là...

      si vous ne vendez pas plus cher que ce qu’il vous coute le travail de votre salarié, pourquoi le faire travailler ?


      • eddofr eddofr 1er avril 16:47

        @tashrin

        Pour produire ce dont nous avons besoin tout simplement.

        D’ailleurs, vous posez mal la question.

        Votre question c’est en fait :
        « Pourquoi un individu qui a de l’argent le mobiliserait-il pour faire produire un produit dont il n’a pas lui-même besoin, si ce n’est pour en tirer profit ? ».

        Ce à quoi je répond par la question :
        Mais pourquoi diable devons nous passer par un « individu qui a de l’argent » pour produire ce dont nous avons besoin ?

        Nous avons le besoin,
        Nous avons l’individu qui sait produire,
        Nous avons les ressources naturelles,
        Nous avons les machines (nous avons les individus qui savent fabriquer les machines),

        Pourquoi donc avons-nous besoin d’un intermédiaire qui se contente de mettre à disposition de l’argent ?

        Parce que nous avons construit un modèle économique dans lequel nous avons délégué à certains (les banquiers, les possédants) le pouvoir de mobiliser la richesse collective.

        Pourquoi laissons-nous les nantis tirer profit du seul fait d’êtres nantis ?

        Peut-être parce que la plupart d’entre nous rêvent de « vivre de leurs rentes » (d’être à leur place) ...

        Ce ne sont pas les riches qui « arrachent le pouvoir » aux pauvres.
        Ce sont bien les pauvres, qui mettent et maintiennent les riches au pouvoir.

        Comme disait Reine, « La liberté ne se donne pas, elle se prend ».


      • capobianco 1er avril 19:47

        @eddofr
        Voila qui est clair mais pas sûr que cela convainc celui qui aime « les riches » ses maîtres... comme vous le soulignez fort justement.


      • ddacoudre ddacoudre 2 avril 11:48

        @tashrin Bonjour Tu as auoins saisi ce qu’est l’exploitation capitaliste, c’est vendre a celui qui a produit plus cher que les moyens dont il dispose pour l’acheter. Il s’endette pour cela et en plus du capital il verse des interets que r ?cup ?re le vendeur.

        Cordialement ddacoudre OverBlog.


      • tashrin 2 avril 13:48

        @eddofr
        Lol
        Ok, mais c’est méconnaitre profondement la nature humaine et les rudiments d’economie nécessaires à la mise en pratique de votre raisonnement...
        Et c’est pas un mechant capitaliste qui vous dit, mon coeur me porte plutot coté gauche, mais il n’empeche qu’il ya quelques mécaniques que l’on ne peut ignorer
        Apres, rien ne vous empeche de créer votre propre activité à partir de votre force de travail


      • colibri 2 avril 18:29

        @eddofr
        Pourquoi donc avons-nous besoin d’un intermédiaire qui se contente de mettre à disposition de l’argent ?

        parce qu’il a le savoir faire et qu’il est plus intelligent et que sans l’initiateur pas d’entreprise , si il n’y a que les salarié pas d’entreprise , 
        mais n’importe qui peut monter une entreprise pourquoi ne pas le faire ? avec des appelles de fonds par internet pour financer 


      • HELIOS HELIOS 1er avril 14:10

        ... vous nous exposez les limites de la financiarisation...

        Nous sommes passé d’un modele social a un modele predateur... 

        La preuve, la question ci-dessus de Tashrin : «  » si vous ne vendez pas plus cher que ce qu’il vous coute le travail de votre salarié, pourquoi le faire travailler «  » tout simplement parce que ce qui est produit est une necessité pour tous !... a ne pas confondre avec le « prix coutant » des commerces. ou a attribuer a Spartacus cette réflexion.


        • ddacoudre ddacoudre 2 avril 13:05

          @HELIOS

          Bonjour

          L’on peut imaginer qu’un homme doit soulever une charge de 100kg dessous il a 20 kg de nourriture. Seul il ne peut lever que 70 kg, il demande de l’aide. Un homme qui a la m ?me force que lui l’aide pour lui fournir les 30 kg qui font d ?faut. Notre societe soci ?t ? humaine a consist ? que celui qui a trouv ? la charge dispose du droit a la propri ?t ? intellectuelle. A cetitre pour l’exploiter il peut utiliser un tiers pour le servir dans obligation de temineration, cela fut le servage, puis la servitude, egalement, l’exclavage, et depuis 1804 le salariales par lequel le poss ?dant loue la force de travail de celui qui l’aide. Que va donc faire notre homme, ne pas r ?compenser son aide, l’ ?changer contre un crouton de pain, r ?mun ?r ? le louage de sa force, et a quel prix. Le capitaliste primaire dit au plus bas possible, celui averti pour qu’il puisse se nourrir pour disposer de sa force, le malin dit faut lui revendre son travail plus cher. L’on peut penser que ce serait ?quitable que l’homme dispose des 70% de sa, et l’autre des 30% qu’il apporte. L’on peut aussi penser qu’il est normal que le d ?couvreur de la dalle ait plus que ses 70% puisque sans sa d ?couverte, l’autre n’aurait rien. Mais ?galement que sans les 30% l’autre n’aurait rien eu non plus, alors fait il partager ?quitablement la nourriture 50% 50%. Dans quel choix sommes nous, personnellement seul l’ ?quitable semble le moins mauvais, car notre organisation ne permet pas de d ?finir le plus juste. Cordialement ddacoudre OverBlog.


        • L'enfoiré L’enfoiré 1er avril 15:41

          Salut DD,

          "il n’y a pas une faute d’orthographe, mais ceux qui en font une ce sont tous ces élus Lrem qui croient au Dieu monnaie comme tous les hommes de la planète et en ont fait un sarcophage meurtrier pour qui s’y intégre au delà de son utilité échange. S’instruire et comprendre l’existence ne se « mathematise » pas. Quand nous faisons cela nous réduisons nos capacités d’innovations de créativités en chaque citoyen pour produire des élites politiques nourries au même sein.

          « 

          Il y a quelques années, j’avais écrit, à ce sujet, un sketch »Le Chiffre contre la Lettre«  la suite d’un échange avec mon copain aujourd’hui décédé.

          Il ne se rendait pas compte que tout ce qu’il dirait, serait enregistré.

          Dernièrement, je retrouvais la même l’idée à la suite du billet »Les stratégies différentes des intelligentes".

          J’ai toujours trouvé la rigueur des maths plus facile à digérer que de comprendre les psychologies dites humaines dont les exceptions comme l’orthographe qui sois disant confirment les règles, ne font que les engluer.

          Pourtant je ne pas élu Lrem. Je ne suis élu de rien du tout. Je m’en porte parfaitement bien.


          • L'enfoiré L’enfoiré 1er avril 15:43

            @L’enfoiré
            Je ne « suis » pas élu Lrem.... voulais-je écrire.
            En math, la liaison se serait faite sans le verbe être...


          • L'enfoiré L’enfoiré 1er avril 15:47

            "Ce gouvernement, face au ras le bol déclenché par les taxes qui se substituent aux impôts continue dans cette voie entre promesses de réduction des impôts et création de taxes en compensation« .

            Voilà quelque chose que les GJ n’ont pas compris : quand on fait un cadeau dans la colonne »débit« , on le retrouve toujours en compensation dans la colonne »crédit« .

            C’est de la comptabilité pure et dure.

            Chez nous on fait du »tax shift"

            Pas de perte, pas de gain... un déplacement des billes


            • foufouille foufouille 1er avril 16:11

              @L’enfoiré
              les taxes servent aussi à payer le train de vie luxueux de l’état comme les 500 000€ de la vaisselle de macron.


            • L'enfoiré L’enfoiré 1er avril 17:04

              @foufouille,
               La vaisselle de Macron, tout comme nos palais royaux ne sont que prêtés pendant la législature. Tout cela est pour le prestige. Tu ne voudrais pas qu’il invite les représentants des gouvernements étrangers dans des bols en plastique « Made in China » ?
               Elle ne leur appartient...


            • foufouille foufouille 1er avril 17:12

              @L’enfoiré
              le problème est qu’il nous demande de nous serrer la ceinture avec 5€ d’allocation logement en moins pour bouffer dans de l’or neuf.
              ça doit être le danemark qui est exemplaire au niveau de l’état qui ne se goinfre pas. les gouvernements étrangers ne viennent donc pas sans vaisselle dorée .........


            • lala rhetorique lala rhetorique 1er avril 16:25

              Actuellement nous avons non seulement une taxe nouvelle presque chaque semaine, mais une augmentation des amendes, et beaucoup de « punitions » deviennent des amendes. Le seul problème est de savoir où passe tout cet argent ? Quant on nous dit « la france a remporté la commande de .... d’avions de .... » ok, mais où seront fabriqués les éléments ? dans quelles proportions dans le pays qui passe commande et que restera t’il aux ouvriers français ? donc nous sommes dans une bouffonnerie malhonnête qui doit cesser et seul le peuple peut reprendre en main son destin, car même si Macron n’était pas réélu, les financiers et lobbies ont déjà dans leur giron le prochain ou la prochaine (moi je pense que ce sera Marion Maréchal, mais je peux me tromper)


              • L'enfoiré L’enfoiré 1er avril 17:07

                @lala rhetorique
                Et oui, vous pouvez vous tromper. smiley


              • zygzornifle zygzornifle 2 avril 09:04

                Macron est un sérial-taxeur , c’est un grand malade qui devrait être en soin intensif ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès