• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les « voix perdues » ne sont pas toutes nulles

Les « voix perdues » ne sont pas toutes nulles

Pour Emmanuel Macron, le vote "blanc, c'est l'agrégation des rejets des refus, c'est trop facile". "On doit choisir. Parfois le moindre mal ou le mieux possible. Quand on vit une période difficile, blanc ça ne suffit pas (...), ça ne résoudra aucun problème" 

Et même pas un mot pour le vote nul, quel mépris ! 

Pourtant, comme les blancs les nuls ont pris sur leur temps libre pour aller voter. Et dans l'isoloir les électeurs nuls ont exprimé quelque chose de profond. Sans que l'on sache vraiment si à l'origine de leur motivation créatrice, se trouve seulement la déception de ne pas voir son candidat représenté, ou le besoin de souligner un dégoût de la politique dans son ensemble.

Car, contrairement au vote blanc dont la prise en compte est symbolique puisqu’ils ne sont pas considérés comme des suffrages exprimés, les nuls sont des moins que rien. Pourtant ils sont différents des abstentionnistes qui souvent expriment un rejet de la démocratie qu'ils ne considèrent justement pas comme une vraie démocratie. 

Alors, pourquoi tant de dédain du pouvoir pour ces nuls qui ne manquent pas d'imagination ? Contrairement à ceux qui par défaut et devoir déposent dans l'urne une enveloppe vide ou avec un bulletin vierge, avec même pas la satisfaction de se défouler un peu.

L'Etat pourrait au moins organiser un concours pour les nuls, avec un prix pour le plus imaginatif. Par exemple un panier garni ou sa caricature en Une de Charlie Hebdo avec une plume dans le ... Mais parfois, que de poésie révolutionnaire dans l'expression du nul, comme le prouve cet exemple trouvé des archives départementales de l'Oise.

"Pourquoi voter pour des Politiques nantis et pourris jusqu'à la moelle, alors que ce sont des banquiers véreux qui gouvernent. Vivement une revolution pour epurer cette MERDE !"

Pour en savoir plus, vous pouvez lire ci-dessous "A la recherche des voix perdues" Un film-documentaire issu de la thèse sur le vote blanc et nul de Jérémie Moualek, docteur en sociologie politique à l'Université Paris-Saclay."

La grande question c'est pourquoi. Pourquoi devenir un nul après avoir voté Mitterrand en 1981 ou Sarkozy plutôt que Ségolène Royal en 2007, ou encore Hollande pour virer Sarko en 2012. Et combien deviendront des nuls et peut-être GJ après avoir cru Emmanuel Macron en 2017 ? En fait, les nuls ont tous imaginé le Grand soir lorsqu'ils votaient à gauche, et lorsqu'ils étaient de droite ils rêvaient peut-être d'un nouveau De Gaulle. Après c'est la désillusion ! 

Toujours est-il que le vote blanc ou nul est en progression. En 2012, alors que les blancs et les nuls n'étaient pas différenciés, 1,92% des votants avaient décidé de ne pas choisir un candidat. En 2017 - 8,51% des électeurs ont voté blanc et 2,96 ont voté nul. (11,47% des votants). Si vous ajoutez 25, 44% d'abstentionnistes, on comprend mieux le vent de la révolte qui souffle pour le moment que le samedi. 

Il est vrai que si le vote blanc était compté comme un suffrage exprimé, "on aboutirait à des situations où le candidat arrivé en tête obtiendrait moins de 50 % des voix, ce qui « peut ouvrir une vraie crise de légitimité du président ainsi élu », estime Martial Foucault, directeur du Cevipof... De plus, selon l’article 7 de la Constitution, « le président de la République est élu à la majorité absolue des suffrages exprimés ». Reconnaître le vote blanc pour cette élection nécessiterait donc une réforme constitutionnelle.

Le président de la République a donc décidé de ne pas tenir compte du « votes sans voix », alors que la plupart des autres candidats sont pour la reconnaissance du vote blanc. Dommage, car même si Emmanuel Macron a heureusement refusé le vote obligatoire et envisagé une dose de proportionnelle aux prochaines législatives. Les nuls ne vont sans doute pas manquer d'inspiration dans l'avenir. 

Image associée

https://theconversation.com/vote-blanc-et-nul-a-la-recherche-des-voix-perdues-115740

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/04/11/que-changerait-la-reconnaissance-du-vote-blanc_5109675_4355770.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Michel DROUET Michel DROUET 29 avril 08:21

    Bonjour Gruni

    Le vote blanc ou nul est en progression ainsi que les abstentions ce qui nous donne des élus qui le sont à « une très large majorité », c’est à dire simplement un peu plus de 50 % des suffrages exprimés. Tant que l’on jouera à faire croire que tel ou tel candidat à reçu l’approbation du peuple alors que les votants ne sont que moins de la moitié des électeurs inscrits on restera dans l’hypocrisie.

    Il n’est pas surprenant que les majorités soient de plus en plus rapidement contestées


    • Fergus Fergus 29 avril 08:34

      Bonjour, Michel DROUET

      Soyons objectifs, la situation de la France n’est guère différente de celle des autres pays occidentaux.

      Le plus cocasse est que Macron est sans doute le chef d’un exécutif en exercice le mieux élu de l’Union Européenne. Merci Marine et sa pitoyable prestation de 2017 !  smiley


    • gruni gruni 29 avril 09:14

      @Michel DROUET

      « Tant que l’on jouera à faire croire que tel ou tel candidat à reçu l’approbation du peuple »

      Un peuple extrêmement divisé Michel DROUET, le premier tour de la présidentielle le prouve. Donc jamais l’élu ne pourra avoir « l’approbation du peuple » seulement d’une partie. Nous allons donc, peut-être, vers de plus en plus de votes qui comptent pour du beurre et d’abstentions.
      Savez-vous que l’abstention devient problématique, même en Suisse ?

      https://www.rts.ch/info/suisse/9540819-l-electeur-suisse-reste-avant-tout-un-abstentionniste.html


    • Michel DROUET Michel DROUET 29 avril 21:31

      @gruni
      Même en Suisse !


    • HELIOS HELIOS 30 avril 12:08

      @Fergus

      Est-ce qu’on ne pourrait pas demander au Decodex du journal Le Monde, de vérifier l’information suivante :

      Marine Le Pen aurait volontairementt raté son ultime prestation à la télévision (le debat avec Macron) pour que Macron soit sûr d’être élu, une éventualité pas évidente du tout selon les études du ministère de l’intérieur.

      Bon, cela dit, comment imaginer la contrepartie a cette gentillesse de la part de MLP ?


    • Aristide Aristide 30 avril 18:24

      @Michel DROUET

      Tant que l’on jouera à faire croire que tel ou tel candidat à reçu l’approbation du peuple alors que les votants ne sont que moins de la moitié des électeurs inscrits on restera dans l’hypocrisie.

      Vous faites encore mieux que de compter les nuls en suffrage exprimé, vous voilà à calculer sur les inscrits. Un exemple de ce calcul assez bizarre, seul 37 % des inscrits ont rejeté le TCE en 2005. 


    • Ruut Ruut 2 mai 07:19

      @Fergus
      Merci surtout aux TV et a la presse.


    • Fergus Fergus 29 avril 08:24

      Bonjour, Gruni

      Amusantes réflexions sur le vote nul.

      Personnellement, j’ai déjà usé du vote nul en plusieurs occasions lorsque l’offre de 2e tour d’un scrutin à 2 tours ne me convenait pas. Cela a été l’occasion, dans le cadre d’un devoir civique (se rendre au bureau de vote) de vider mon sac ou de faire sourire les personnes en charge du dépouillement.

      Plus sérieusement, et même si je suis favorable à la prise en compte du vote blanc, il s’agit là d’une question picrocholine, il faut bien le reconnaître. 


      • gruni gruni 29 avril 09:29

        @Fergus

        Bonjour Fergus

        « Picrocholine » certes, mais si le vote blanc était considéré comme un suffrage exprimé, les électeurs qui ont voté blanc n’auraient plus le sentiment de se déplacer pour rien. Je crois que le sentiment de mépris du pouvoir est important dans le pays, et encore une fois le président semble considérer que les électeurs qui votent blanc sont des gens « qui ne sont rien ». Macron a décidément beaucoup de mal à comprendre certaines choses.


      • Fergus Fergus 29 avril 10:21

        @ gruni

        « les électeurs qui ont voté blanc n’auraient plus le sentiment de se déplacer pour rien »

        Si j’ai voté nul, j’ai également voté blanc, notamment lors du 2e tour de la présidentielle de 2017 par rejet du projet des deux candidats en présence. Et cela sans avoir l’impression de m’être déplacé pour rien. Nombre de politologues se sont en effet livrés à des analyses du scrutin et, comme tu l’as fait toi-même dans ton article, ont montré l’importance de ce vote blanc comme indicateur du rejet croissant des électeurs pour l’offre politique. Ce n’est pas « rien ». 


      • gruni gruni 29 avril 10:33

        @Fergus

         « vote blanc comme indicateur du rejet croissant des électeurs pour l’offre politique. Ce n’est pas « rien ». »

        Je suis bien d’accord, le vote blanc est un « indicateur », mais ayant voté blanc en 2007, comme toi « par rejet du projet des deux candidats en présence », j’ai trouvé ça décevant, même si comme tu l’expliques « ce n’est pas rien ». 


      • bernard29 bernard29 29 avril 14:16

         « mais ayant voté blanc en 2007, comme toi « par rejet du projet des deux candidats en présence », j’ai trouvé ça décevant, » .

        C’est pas une surprise puisque votre candidat a été éliminé.

        Mais enfin les votes blancs sont comptabilisés et sont inscrits sur la feuille du match. ça peut servir pour la troisième mi-temps et pour les analyses de la table du fond.


      • gruni gruni 29 avril 14:44

        @bernard29

        « C’est pas une surprise puisque votre candidat a été éliminé. »

        C’est exact, cependant je regrette mon choix du non vote, comme si j’avais loupé quelque chose. Je ne pense pas que je revoterai blanc dans l’avenir. 


      • troletbuse troletbuse 29 avril 10:27

        De toute façon Grounichou vote Micron. Alors qu’est-ce qui vient nous parler du vote blanc , Toujours dans l’enfumage de La Racaille En Marche.


        • MagicBuster 29 avril 15:53

          Il suffirait d’annuler les résultats de toute élection avec moins de X % de suffrages exprimés.

          ==> Ne pas s’exprimer EST UNE OPINION ; surtout dans le cas ou aucun candidat n’est respectable.

          Si les candidats a une élection ne font pas déplacer les foules, il faut leur interdire de se présenter à nouveau.

          De nos jours, nos représentants ne nous représentent plus et il serait impossible de les virer.

          Ces escrocs vont virer , d’une façon ou d’une autre et fissa . . .

          Il y a des méthodes démocratiques et il y a les autres méthodes.
          Si la démocratie est détournée de son sens alors utilisons des méthodes non démocratiques pour revenir en démocratie rapidement .


          • gruni gruni 29 avril 16:19

            « Si la démocratie est détournée de son sens alors utilisons des méthodes non démocratiques pour revenir en démocratie rapidement »

            On appelle ça une révolution, c’est prendre le risque de remplacer une démocratie par une dictature. Je préfère encore les élections, même si nous n’aurons toujours qu’une démocratie imparfaite. Souvenez-vous des paroles de Churchill.


            • Xenozoid Xenozoid 29 avril 16:23

              @gruni

              sauf que churchill ,avant la 2eme gm n’était pas tres démocrates avec les autres,c’est un détail bien sur


            • MagicBuster 29 avril 16:37

              @gruni

              Comment la démocratie est -elle arrivée  ? 
              si vous pensez qu’elle est arrivée avec une élection effectivement il faut attendre la bonne et bien voter.

              En ce qui me concerne La démocratie n’existe plus en France depuis le référendum de 2005.
              Désormais, vous allez voter pour l’Europe en espérant qu’elle devienne démocratique  ????

              Jamais de la vie, je ne donnerai un vote concernant l’Europe que les français ont refusé.
              C’est cela la démocratie.

              Faute de citoyens , cette supercherie doit cesser.


            • Norbert 29 avril 18:22

              @gruni

              Les élections n’empêchent nullement la dictature. 


            • gruni gruni 29 avril 18:31

              @Norbert

              Dans ce cas ce n’est pas une démocratie, plutôt une mascarade ou une pseudo démocratie avec bourrage d’urne ect.
              Je ne sais pas si vous parlez de la France, mais nous ne sommes pas dans une dictature, dans trois ans nous pouvons virer Macron.


            • Xenozoid Xenozoid 29 avril 19:43

              @gruni

              5 ans,cést la moyenne de guerre mondial

              et 30 ans pour celle avec des mercenaires


            • Aristide Aristide 30 avril 18:29

              @MagicBuster

              En ce qui me concerne  La démocratie n’existe plus en France depuis le référendum de 2005.

              Seulement 37% des inscrits ont rejeté le TCE en 2005.


            • julius 1ER 29 avril 17:17

              . « On doit choisir. Parfois le moindre mal ou le mieux possible. Quand on vit une période difficile, blanc ça ne suffit pas (...), ça ne résoudra aucun problème » 

              @Gruni, 

              Mais quel homme ce Macron....je me souviens d’un débat sur Avox, il y a quelques années sur ce même sujet et déjà les clivages existant sur ce problème posait les mêmes certitudes ou incertitudes .....

              est-ce bien ou mal de voter ou ne pas voter lorsque l’on use d’un Droit acquis au prix du sang car c’est bien de cela qu’il s’agit ...

              le Droit de vote est issu d’un combat plus que centenaire ( au moins dans sa dimension populaire car avant seule une infime partie de la population pouvait en user ) .... et que dire du Droit de vote accordée aux femmes au prix de 2 guerres mondiales, sans ces 2 guerres je me demande encore où nous en serions ?????????????

              moi j’ai toujours prétendu que ce Droit si durement acquis, on ne pouvait le négliger or ne pas voter c’est vraiment être en dessous de toute citoyenneté ... et là c’est le premier degré !!!!

              le 2ie degré c’est voter blanc ou c’est voter nul !!!

              encore une fois ne pas choisir, c’est laisser faire la nature or la nature a horreur du vide, dit de manière plus explicite c’est abandonner le terrain aux autres et les autres ... que croyez-vous qu’ils fassent ???? eh bien les soirs d’élections ils déplorent ce fait et jurent d’y remédier c’est le comble du fauxculisme !!!!

              mais ils ne se passe rien, car même élus avec 15% de l’électorat, c’est toujours bon à prendre ... les postes, les prébendes, les ors de la République etc...

              cela dit en toute honnêteté ne pas choisir, n’est pas une solution et là pour une fois je suis d’accord avec Macron !!!!!!!


              • gruni gruni 29 avril 18:25

                @julius 1ER

                « cela dit en toute honnêteté ne pas choisir, n’est pas une solution et là pour une fois je suis d’accord avec Macron !!!!!!! »

                Moi aussi, en fait j’ai voté une fois blanc et je le regrette. Mais tout le monde n’est pas de notre avis, et on peut comprendre que pour eux le vote blanc ou l’abstention c’est aussi leur liberté de s’exprimer ou pas ou d’exprimer un rejet. D’ailleurs, je ne suis pas d’accord avec le vote obligatoire. 


              • julius 1ER 30 avril 08:37

                @gruni

                comme tu l’as remarqué j’argumente ... mais je ne le fais pas pour ceux qui ne seront pas d’accord avec ma vision de la « chose » encore que ?????
                mais surtout pour les autres qui sont plus indécis  !!


              • zygzornifle zygzornifle 29 avril 17:19

                Comme le disait si bien Coluche :

                le vote servirait a quelque chose il serait interdit ....

                Il est déjà dur de subir ses chefs, il est encore plus stupide de les élire....


                • gruni gruni 29 avril 18:35

                  @zygzornifle

                  « le vote servirait a quelque chose il serait interdit ....  »

                  Pourtant, Coluche n’était pas loin de se présenter aux élections, on connaît la suite.


                • Fergus Fergus 29 avril 19:15

                  @ gruni

                  Lui qui, dans sa fameuse boutade, se moquait des élections a pourtant fini par se prendre réellement au jeu de la présidentielle. Jusqu’au moment où il a subi des menaces avant d’être sèchement lâché par les médias de gauche. Il s’était vu en haut de l’affiche, il en est sorti assez piteusement et complètement déprimé.


                • gruni gruni 29 avril 19:32

                  @Fergus

                  Voulait-il vraiment aller jusqu’au bout, je n’en suis pas certain. En tout cas, il ne disait pas que des bêtises, dommage qu’il ne soit plus là. 

                  Bonne soirée Fergus


                • zygzornifle zygzornifle 30 avril 09:14

                  @gruni

                   Il serait encore de ce monde il croupirait en prison suite a des contrôles fiscaux , des perquisitions , des fausses accusations et des centaines d’avocats au service du pouvoir passeraient chacun de ses mots a la moulinette ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès