• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les vrais émotifs du coronavirus

Les vrais émotifs du coronavirus

« La France vient de subir l’une des plus graves crises sanitaires qu’elle ait connues. J’ai avant tout une pensée pour celles et ceux qui ont été frappés par la maladie, et pour les Françaises et les Français qui ont perdu un proche. Je veux aussi saluer l’action de tous ceux qui se sont mobilisés et qui se sont battus sans relâche pour sauver des vies, protéger les plus vulnérables, assurer la continuité des services publics et la vie économique de la Nation. N’oublions pas ce que nous leur devons, alors même que la crise sanitaire n’est pas terminée. » (Jean Castex, discours de politique générale, le 15 juillet 2020 à l’Assemblée Nationale).



Non, la crise sanitaire n’est pas terminée. Nous sommes le samedi 15 août 2020, l’un des week-ends les plus denses sur les routes, et la préoccupation est loin d’être les vacances. Cela fait depuis sept mois que le coronavirus SARS-CoV-2 sévit dans tous les pays du monde et, hélas, il est loin de s’arrêter de circuler.

Si l’on reprend les données du site Worldometers, ce 15 août 2020 à 20 heures 30, il y a eu au total, pour cette pandémie, 21,5 millions de personnes contaminées, parmi lesquelles 766 174 en sont mortes, 15 millions en sont guéries, et 6,5 millions sont encore malades, dont près de 65 000 en situation critique (en réanimation). De tous les cas actifs, 1% sont donc en situation très grave pouvant risquer leur vie selon les soins qui leur sont donnés. Ce qui signifie, insistons, que 99% vont guérir plus ou moins rapidement, parfois très lentement, certains ont mis trois mois, voire plus, pour guérir ; ce virus est une saloperie qui pourrait laisser des séquelles graves dans les poumons, cœur, intestins, reins et même cerveau, même chez des personnes dites asymptomatiques.

_yartiCovidBN05

Cela fait sept mois, et c’est loin d’être terminé. Il suffit, hélas, de regarder les deux principales courbes de la pandémie du covid-19, celle du nombre de nouveaux cas chaque jour et celle du nombre de nouveaux décès chaque jour, et l’on s’aperçoit qu’on n’a pas atteint le sommet de la courbe en cloche, et le risque serait plutôt que la courbe ne soit pas en cloche mais plutôt en plateau (attention, dans ce que je présente, il s’agit de courbes cumulatives, elles ne peuvent que monter, mais c’est la pente qu’il faut observer et elle est loin d’être nulle). En seulement un demi mois, le nombre de décès a augmenté de 100 000 et le nombre de cas de contamination de 5 millions. À ce rythme-là, c’est la grippe espagnole de 1918-1919 qui va être une "grippette", en comparaison… (ok, j’exagère, mais à partir de combien de morts pour être ému et prendre la mesure de la gravité, messieurs les cyniques ?).

_yartiCovidBN06

Il faut le dire et le répéter : cette pandémie a surpris tout le monde. Le peuple d’abord, dans lequel il y a aussi les élites et le pouvoir, le peuple, c’est tout le monde. Mais aussi, évidemment, les pouvoirs politiques, c’est-à-dire les gouvernements, ceux qui sont amenés à prendre des décisions parfois importantes, mais cette pandémie a surpris également tous les scientifiques, même les plus réputés, même les plus célèbres, au point que certains ont dit voire disent n’importe quoi, soit par imprudence, soit par provocation. Ce virus est nouveau, et on en découvre chaque jour une face obscure.

Ce qui est extraordinaire, c’est que, si je reprends l’analogie du Président Emmanuel Macron dès le mois de mars 2020, à savoir que nous sommes en guerre contre le coronavirus, cette guerre est mondiale. C’était d’ailleurs la principale anticipation de De Gaulle lors de son appel du 18 juin 1940. Or, dans chaque pays, chacun ne voit midi qu’à sa porte. Les éventuelles protestations, certaines légitimes, d’autres foireuses, se déroulent dans ce contexte avec le même processus dans chaque pays. Beaucoup critiquent, par exemple, la gestion de leur gouvernement dans cette crise (c’est leur droit), sans se rendre compte que c’est pareil dans tous les pays, même en Allemagne qui, sur les masques, a eu les mêmes allers-retours qu’en France (et l’Allemagne compte de véritables ligues anti-masques beaucoup plus organisées qu’en France, avec même une manifestation anti-masques qui a compté 17 000 participants, ce qui, déjà, est très important). On critique hésitation ou retour en arrière alors que les gouvernements ne suivent, en direct, que l’état de la connaissance.

Il faut se rappeler la surprise de tous les acteurs. De tous ! Et s’il y a des critiques à faire, c’est de se croire, nous, membres d’une communauté nationale particulière, "meilleurs" qu’une autre nation, "meilleurs" dans la gestion de crise (cela, c’était au début !), "meilleurs" aussi peut-être dans les capacités à ne pas faire circuler le coronavirus, comme si celui-ci allait se préoccuper soit de la nationalité de ses victimes, soit des structures sociales du pays ou de la région dans lesquels il circule.

Au début, cela a été le cas de très nombreux pays (dont la France, mais aussi la Russie) vis-à-vis de la Chine (ah, ces Chinois, incapables de venir à bout d’un petit virus ! inutile de dire qu’on oublie tout de suite ce genre de réflexion maintenant), puis vis-à-vis de l’Italie (leur système de santé…, pensez-vous !), l’Iran, puis l’Espagne, puis, la cible, ce fut la France, moquée par les Américains par exemple. Ensuite, l’embrasement, en Grande-Bretagne, aux États-Unis, au Brésil, au Mexique, et la plupart des pays d’Amérique latine, maintenant l’Afrique du Sud. Même la Russie a revu à la hausse son humilité face au virus : le virus attaque toutes les sociétés humaines, autant les dictatures que les démocraties, autant les systèmes étatiques que libéraux, autant une ethnie qu’une autre. Tous ! Il y aura beaucoup à philosopher sur le sujet, chacun restant dans son petit recoin du monde et se croyant seul au monde (les autres, c’est toujours mieux, l’herbe est plus verte chez le voisin, l’Allemagne par exemple, où l’épidémie semble pourtant reprendre).

En France, les opposants… au fait, les opposants à quoi ? pas au virus, car pour certains, il n’existe pas, ou du moins, ce n’est pas grave. Ce n’est pas grave car il ne touche que ceux qui devaient mourir de toute façon. Je rappelle donc une petite leçon de vie : toute personne qui naît est vouée à mourir. Ce n’est donc pas moins grave qu’une personne âgée de 80 ans meurt alors qu’elle aurait pu vivre encore dix voire vingt ans de plus qu’un enfant qui, peut-être, serait mort d’un accident le mois d’après. D’ailleurs, une étude en Italie du Nord avait montré que le covid-19 n’avait pas retranché seulement quelques mois de vie aux victimes de cette maladie, mais, en moyenne, onze ans, en prenant en compte précisément l’espérance de vie des personnes décédées (selon leur âge, métier, pathologies initiales, etc.). Onze ans… ce n’est pas rien… De quoi aimer encore et encore.

En France, écris-je, les opposants aux mesures gouvernementales se placent dans deux catégories : celle de l’antimacronisme primaire, et heureusement, elle est faible car la raison l’emporte pour l’esprit partisan, il n’y a pas de lutte contre le coronavirus de droite, de gauche ni du centre. Il y a juste des mesures utiles et efficaces ou pas. Du reste, la principale opposante à Emmanuel Macron, à savoir la présidente du RN Marine Le Pen, est beaucoup plus "paranoïaque" que le Président de la République sur le sujet puisqu’elle préconisait la fermeture des frontières (bonjour les frontaliers), l’obligation du port du masque partout, etc. (avis aux amateurs en 2022 !).

L’autre catégorie est très humaine, c’est celle de la sidération. C’est tellement surprenant, tellement inimaginable, qu’on en reste à la phase de déni. C’est une étape bien connue dans le processus du deuil : on refuse ce qui est insupportable. Cette sidération a frappé tout le monde avec la pandémie : sidération du nombre de victimes, parfois par millier de décès quotidiens en France aux pires moments, sidération du confinement avec un retour à l’ultra-court terme : saurais-je sortir pour acheter quelques carottes et un yaourt ? un retour à une époque que seuls, les très vieux (les plus fragiles), avaient connue. Souvent, cette étape est temporaire et la raison l’emporte : comment faire pour l’éviter ? comment faire pour s’en débarrasser, de ce virus ? Cela explique pourquoi une très grande majorité de Français, malgré l’esprit frondeur si souvent décrit (et décrié), a suivi les consignes, lors du confinement, ou maintenant, lorsqu’il faut porter un masque pour éviter un nouveau confinement.

_yartiCovidBN02

Parfois, certains en restent à ce stade du déni et de la sidération, et le terrain est alors propice à la rumination. C’est ainsi que germe cette mauvaise herbe, celle du complotisme qu’on lit ordinairement sur Internet issu d’esprits particulièrement aigris et impuissants (ce complotisme qui remet en cause toutes sortes de "version officielle" au profit de versions aussi loufoques et stupides les unes que les autres), ce qui permet d’apprécier l’imagination des uns et l’absence de sens logique des autres.

J’ai relevé au moins deux contradictions. La première, c’est de dire à la fois que le coronavirus n’est pas dangereux (j’y reviendrai) et que les gouvernements (le complot est ici mondial, faute de le circonscrire à la seule France ou Europe) l’ont inventé pour attenter aux libertés, installer une dictature, etc. Précisément, si le coronavirus n’avait pas été aussi dangereux qu’il ne l’est réellement (je rappelle : onze ans de perte de vie en moyenne, malgré l’âge et les éventuelles comorbidités des centaines de milliers de victimes), jamais les gouvernements n’auraient pris des mesures qui, effectivement, ont temporairement restreint les libertés publiques pour des raisons sanitaires évidentes (en particulier le confinement).

On ne peut pas à la fois dire que le covid-19 n’est pas plus dangereux qu’une grippe et fustiger les 30 000 décès dus au covid-19 que le gouvernement n’aurait pas su éviter, d’autant plus que les épidémiologistes autoproclamés derrière le comptoir prétendent qu’une grippe ordinaire engendrerait autant de victimes sinon plus. Demandez aux médecins et infirmières qui travaillaient en réanimation en mars et avril 2020 ce qu’ils en pensent, demandez à ceux qui ont perdu un ami, un proche de la famille, ce qu’ils en pensent, demandez aux pompes funèbres ce qu’elles en pensent, leur contact avec les familles obliger d’enterrer leurs proches en catimini, très discrètement, très rapidement, pour éviter tout rassemblement…

La seconde contradiction, c’est de dire que le coronavirus est l’alibi pour faire gagner les sales méchants capitalistes qui dirigeraient le monde (parfois avec des connotations antisémites, en particulier avec le nom d’une banque). Comme cette idée est prétentieuse : mais ma pauvre dame, personne ne contrôle le monde depuis longtemps, c’est le chaos plus que le contrôle qui gouverne ce monde si complexe ! En réalité, c’est le contraire : les bourses ont chuté dès la prise de conscience de la réelle dangerosité du coronavirus et bien avant la décision du confinement, lourde à prendre à cause de ses conséquences économiques et sociales, qui a justement été le choix de faire passer l’être humain, la santé, la vie humaine, avant l’économie, avant le commerce, avant le business, comme on dit. C’était tout à l’honneur du gouvernement d’Édouard Philippe d’avoir ainsi fait ce choix humaniste et à son honneur d’avoir décidé de soutenir plus de dix millions de salariés du privé en chômage partiel.

Certains pays ont fait des choix différents, parfois seulement au début, la Suède, le Royaume-Uni, les États-Unis, le Brésil… et leur situation sanitaire est aujourd’hui catastrophique.

Aujourd’hui en France, que demande-t-on, au-delà de l’hystérie de quelques maires, comme la maire socialo-écolo de Paris capable de rendre fou tout piéton parisien avec la complexité illisible d’une carte de zones à masque obligatoire ? De simplement maintenir les gestes barrières (pas de poignée de main, pas d’embrassade, distance physique d’un mètre, et port du masque) pour éviter la circulation du coronavirus. Le masque, loin d’être une atteinte à la liberté publique (après tout, le vêtement est obligatoire aussi en ville, à quelques exceptions près, on n’a pas le droit de se promener nu, et ce n’est pas pour autant une atteinte aux libertés publiques), au contraire, le masque est la clef pour éviter une nouvelle atteinte temporaire à la liberté de circulation, c’est-à-dire à un nouveau confinement.

En France, on a commencé le déconfinement avec un nombre de nouvelles contaminations de l’ordre de 500 par jour. Il y a une semaine, c’était de l’ordre de 1 500 par jour. Cette semaine, c’est de l’ordre de 3 000 par jour (près de 3 200 le 15 août 2020).

Paradoxalement, ce nombre évolue plus vite que les hospitalisations ou les accès en réanimation (dont le nombre, pour autant, ne baisse plus depuis plusieurs semaines). On peut l’expliquer par le fait que ce sont surtout des jeunes qui se font contaminer car ils respectent moins les gestes barrières. Mais un jour ou l’autre, ils rencontreront des personnes plus fragiles et malheureusement, lorsqu’on observera une nouvelle "tension" en réanimation, ce sera trop tard car c’est un paramètre qui décrit une situation avec plusieurs semaines de différé (c’était déjà le cas en mi-mars). On pourrait expliquer aussi la stabilité du nombre des décès par une raison moins évoquée : on soigne mieux le covid aujourd’hui qu’au début de la pandémie, on sait maintenant qu’il faut prescrire des anti-coagulants, qu’il ne faut pas intuber trop systématiquement (procédé qui peut aggraver l’état du patient), etc. Chaque jour, on connaît un peu mieux le fonctionnement du coronavirus même si pour l’instant, cette connaissance reste parcellaire et beaucoup trop incomplète pour soigner efficacement.

Pour faire observer les règles de protection sanitaire (le port du masque), la seule solution est de verbaliser : pas d’obligation sans contrôle (dans d’autres sociétés, peut-être que les gens sont vraiment adultes, mais en France, pourquoi râler contre l’infantilisation si on se comporte soi-même comme un enfant rebelle ?). Il ne s’agit là ni de peur ni de morale. Il ne s’agit pas de faire la morale, ce qui serait inefficace et sûrement contreproductif, il ne s’agit pas d’inoculer je ne sais quelle peur artificielle ou médiatique : la dangerosité du coronavirus est bien suffisante pour vouloir s’en préserver.

Considère-t-on que c’est une question de morale ou de peur de limiter la vitesse sur la route ? Les PV pour excès de vitesse sont distribués d’autant plus automatiquement que les radars automatiques s’en chargent maintenant, mais si j’écris "automatiquement", c’est parce qu’il n’y a aucune notion ni d’émotion (peur) ni de morale (c’est une machine qui envoie la contredanse). En clair, il y a une règle, on peut la contester, mais on doit la respecter. Le meilleur moyen de la faire respecter, c’est l’amende. C’est dommage mais c’est humain. S’il n’y avait pas de mesures contraignantes, les règles ne seraient pas appliquées.

En ce qui concerne le coronavirus, la logique est la même que celle de la sécurité routière : sauver des vies humaines. Ceux qui ne comprennent pas cela ne sont pas des "vils égoïstes", ou des "mauvais citoyens", après tout, c’est leur choix, et à eux d’assumer leurs choix (en payant une amende, peu élevée en France, c’est sept fois supérieur en Italie par exemple, ou en contaminant pépé), ce sont eux qui auront à se juger eux-mêmes selon leur conscience, exactement comme le responsable d’un accident mortel sur la route. En ce qui me concerne, porter le masque m’est beaucoup moins pénible qu’un tel poids.

J’ai rappelé au début de cet article l’hommage du nouveau Premier Ministre Jean Castex aux victimes et à leurs proches qui ont été durement touchés. C’étaient les premières phrases de son discours de politique générale, autrement dit, son premier vrai discours officiel de Premier Ministre. Oui, il y a des morts, c’est un sujet qui n’est pas anodin. Et ce n’est pas en comptabilisant d’autres morts qu’on retranchera ceux-ci. C’est déjà dix fois le nombre de morts sur les routes chaque année, mais au nom du droit à la liberté de rouler comme un chauffard, on comparait déjà la mortalité routière à d’autres mortalités plus graves… certes, mais quand il y a un assassinat particulièrement glauque, on veut tout de suite faire de nouvelles lois plus répressives, alors, j’invite ceux qui me lisent à regarder les statistiques d’homicides volontaires en France et de les comparer à la mortalité routière et à la mortalité du covid-19.

Certains pensent que les mesures sanitaires prises à propos de cette pandémie révéleraient la peur de mourir. Encore une réflexion stupide sans doute sortie d’un bistrot. D’une part, la peur de mourir est assez universelle et normale, et elle se divise en deux peurs : la peur de mourir soi-même (qu’on peut évacuer rapidement car finalement, si on meurt, on n’en a plus conscience), et la peur de voir mourir ses proches (et là, à part pour des êtres totalement solitaires, je pense que cette peur existe et perdure de manière universelle et tenace). D’autre part, le principe fondateur d’un État, c’est la sécurité de ses citoyens, c’est l’une des clefs du régalisme. Souvent, les dictateurs s’en nourrissent en jouant aux pompiers pyromanes. Mais ici, pas de pyromane, pas de fautif, sinon un virus, peut-être un pangolin, peut-être encore une chauve-souris. On pourra toujours critiquer le comportement de la population chinoise (les marchés aux bestiaux, le trafic de certains animaux, etc.), personne au monde n’a de leçon à lui donner car personne n’a encore fait mieux qu’elle pour éteindre l’épidémie.

C’est ce principe de protection des citoyens et en particulier des plus faibles qui a dominé la politique sanitaire non seulement du gouvernement français mais de tous les gouvernements du monde : sans ce principe, pas de loi contre les accidents du travail, pas de lutte contre l’insécurité routière, pas de recherche sur le cancer et les maladies cardiovasculaires, pas de réglementation contre certains poisons que les industries agroalimentaires se permettent d’injecter dans la nourriture de masse, etc.

L’intérêt d’une société, ce n’est pas de laisser mourir les gens lorsque c’est possible de l’éviter. La peur de la mort a bon dos : dans cette logique, arrêtons de soigner, abandonnons la recherche médicale, cela ferait faire de grandes économies.

Très étrangement, je vois un gros bénéfice dans cette crise sanitaire qui a montré de multiples nouveaux enfers : c’est que la société assume désormais en pratique l’humanisme dont elle se prévalait jusqu’ici souvent de manière très théorique. Sauver une seule vie suffirait à justifier l’obligation de porte un masque imposée à 67 millions de Français. Le cynisme du nombre de morts n’a pas sa place dans une société humaniste. À partir de combien de morts serait-il scandaleux de ne rien faire ? Un seul suffit, car un être, c’est toute l’humanité en lui-même qui meurt, au même titre qu’une cellule différenciée contient l’ADN de tout l’être potentiel.

Je ne sais pas combien de temps cette crise sanitaire durera encore, je la souhaite la plus courte possible, évidemment, et il est à craindre qu’il faille compter plutôt en années qu’en mois. Mais j’espère qu’à son issue, on fera un peu plus attention à ces infections qu’on pourrait éviter, rappeler que, oui, la simple grippe (la vraie !) peut être mortelle et que cette mortalité peut facilement baisser, au même titre que les hôpitaux, un jour (après des rapports alarmants), s’étaient penchés sur les maladies nosocomiales pour en réduire les victimes. Alors, de cette catastrophe mondiale et humaine, on aura peut-être avancé d’un grand pas.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (15 août 2020)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Les vrais émotifs du coronavirus.
À propos de l’obligation du port du masque.
Covid-19 : seconde vague ? La prudence s’impose …par le masque.
Karine Lacombe.
Claude Huriet.
Didier Raoult.
La Charte de déontologie des métiers de la recherche (à télécharger).
Hydroxychloroquine : l’affaire est entendue…
Madagascar : la potion amère du docteur Andry Rajoelina contre le covid-19.
Rapport de Jean Castex sur le plan de déconfinement le 6 mai 2020 (à télécharger).
Protection rapprochée.
Discours de Claude Malhuret le 4 mai 2020 au Sénat (texte intégral).
Covid-19 : les trois inepties du docteur Claude Malhuret.
11 mai 2020 : Stop au covid-19 ! (et traçage ?).
Discours du Premier Ministre Édouard Philippe le jeudi 7 mai 2020 à Matignon sur le déconfinement (texte intégral).
Professeur mégalo (vidéo).
Covid-19 : où est l’Europe de la Santé ?
Michel Houellebecq écrit à France Inter sur le virus sans qualités.
Unitaid.
Déconfinement : les départements verts et les départements rouges, la confusion des médias…
Didier Raoult, médecin ou gourou ?
Le déconfinement selon Édouard Philippe.
Covid-19 : le confinement a sauvé plus de 60 000 vies en France.
Du coronavirus dans les eaux usées ?
Le covid-19 n’est pas une "simple grippe"…

_yartiCovidBN04
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.39/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 17 août 11:41

    En bon collabo, Roko devait apporter sa contribution à la tournante des graphiques...

    C’est fait.


    • Ruut Ruut 18 août 09:46

      @Clocel
      C’est en effet la pire gestion sanitaire jamais vue.
      La plus mauvaise au niveau de la préparation (réduction depuis plus de 40 ans de notre capacité hospitalière)
      La plus mauvaise au niveau des décisions prises. (pas de quarentaine avant ni pendant mais aprés si.....)
      (pas d’équipement en suffisance ni ce capacité de les produire)
      (des consignes totalement contradictoire des autorités, Pendant la crise les masques sont néfastes puis ils deviennent obligatoire, une fois la pandémie finie.....)
      (Aucune prise en compte des spécificités des territoires tant d’outre mer qu’hexagonaux)
      (des consignes de traitement dangereuses)
      etc...
      La plus mauvaise au niveau économique... (les conséquences des politiques économiques scientifiques et sanitaires de ces 40 dernières années. Le Bilan de l’UMPS En Marche)

      La plus mauvaise au niveau du soutien au citoyens....

      La plus mauvaise au Niveau du débat scientifique diffusé sur nos médiats et dans les revues dites crédibles, sans parler de nos sois disant élites qui informent nos Politiques....

      La plus mauvaise au niveau d’accès aux traitement préventifs.

      Un beau 0 pointé.....
      Pas de quoi en être fier.


    • Clocel Clocel 18 août 14:25

      @Ruut

      Et alors !?

      Vous pensez que c’est ça qui va empêcher les veaux de renouveler les mandats !?

      La crise passée, tout le monde va retourner à sa médiocrité, avec encore moins de liberté, certes, mais de toutes façons ils n’en usent pas.

      « celui qui ne bouge pas ne sent pas ses chaînes » disait Rosa...


    • Septime Sévère 17 août 12:00

      Ceux qui ont peur de la pente de la courbe n’ont qu’à cliquer sur « logarithmic ». 


      • Le jour où nous accepterons que la mort est inclue dans la vie on cessera de nous bombarder de moraline : la mort c’est le mal absolu. Non, mourir c’est aussi la vie ;


        • Septime Sévère 17 août 12:18

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          .
          Vous avez bien raison.
          (on m’a dit qu’il ne fallait jamais contredire les.......)


        • babelouest babelouest 17 août 13:17

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          La mort n’est qu’un accident mineur de la Vie : le pire, l’horreur, c’est la NAISSANCE.


        • xana 18 août 23:21

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          Wahou ! Cette fois je vous plusse !
          Vous avez entendu, Mélusine ? JE VOUS PLUSSE !!!


        • sylvain sylvain 17 août 13:10

          On ne peut pas à la fois dire que le covid-19 n’est pas plus dangereux qu’une grippe et fustiger les 30 000 décès dus au covid-19 que le gouvernement n’aurait pas su éviter

          À ce rythme-là, c’est la grippe espagnole de 1918-1919 qui va être une « grippette »

          Et on ne peut pas dire qu’une épidémie qui a fait plus de 400000 morts en france est une gripette en comparaison d’une autre qui en aurait fait 30000 et qui, si on s’intéresse au comptage, pourrait se diviser par deux, voir plus . Le comptage des morts en ehpad est surréaliste, il n’y a auncun test de dépistage (qui peut pourtant être pratiqué post mortem), ce ne sont que des techniques statistiques . Si il y a tellement moins de morts en allemagne, c’est simplement que les morts sont testés ! on trouve alors une mortalité tout à fait banale .


          • binary 17 août 14:23

            n@sylvain
            Rappelons que la France étant en situation d épidémie de grippe dans presque tous les départements, à la fin du mois de février. Et que cette grippe tardive, a disparue, comme par magie, au mois de mars.
            Aucune étude sérieuse n’a été publiée sur cet événement sanitaire unique dans toute l’histoire connue des grippes saisonnières.


          • Aristide Aristide 17 août 14:26

            @sylvain

            Si il y a tellement moins de morts en allemagne, c’est simplement que les morts sont testés ! on trouve alors une mortalité tout à fait banale .

            Vous devriez être plus prudent, les comptages sont faits avec des critères très différents entre les différents pays, cela est vrai et entraine souvent des conclusions abusives. 

            Mais avancer quoique ce soit compte tenu de ces incertitudes c’est assez hasardeux. Au mieux, on peut lire les différentes courbes de mortalité pour en dégager des conclusions très générale. Pour la mortalité, il semble que l’épidémie suit une courbe normale assez classique, malgré la diversité des modes de comptages, des modes de prévention, ...


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 17 août 14:47

            @Aristide

            Vous devriez être plus prudent, les comptages sont faits avec des critères très différents entre les différents pays, cela est vrai et entraine souvent des conclusions abusives. 

            J’ajoute qu’en Allemagne on a traité correctement les gens à la vitamine D mais aussi à l’Hydroxychloroquine.

            Les seuls chiffres qui ne peuvent pas mentir sont ceux de la surmortalité, par exemple en comparaison de 2018. Pour la France, au 30 juin, c’était 6.459. On la voit pas trop, la Grand’peste, hein ?


          • sylvain sylvain 17 août 14:58

            @Aristide
            vous avez pas tort . Avancer quoi que ce soit est assez hasardeux, vu que de toutes façons on ne fait que prendre et reprendre des infos publiés en général par on ne sait pas trop qui . Donner à une courbe une allure de courbe de gauss, quand on sait que c’est ce qui devrait arriver, est aussi on ne peut plus facile .

            Mais que voulez vous, on m’impose des tas de choses à cause de ce truc, alors je me fais une opinion, bien obligé . J’aurais été ravi de ne pas faire attention au coronavirus, de la même manière que je ne prête aucune attention aux grippes annuelles, mais « on » est en train de retourner nos sociétés alors comment juste se dire ok, on verra plus tard . C’est aujourd’hui que ça se passe .

            Si je regarde simplement autour de moi, si j’étais totalement coupé des médias et que personne ne me parlait de ce qu’ils disent, la seule réalité du coronavirus serait de droles de comportements : tout d’un coup, plus personne dans les rues, les magasins fermés, les usines aussi ... puis tout redevient normal, puis tout le monde se met à porter des masques... des comportements fous et irrationnels . Seul le discours médiatique leur donne un sens, alors comment ne pas les écouter, si ils sont les seuls à donner une sorte de sens à ce qui se passe


          • sylvain sylvain 17 août 15:04

            @Philippe Huysmans
            j’ai eu une assez grave infection il y a maintenant 3 mois, j’ai obtenu un RDV chez un infectiologue en octobre . Il a bloqué les trois quart de son emploi du temps pour d’éventuelles flambées de covid, plus de place . Ca s’est plus ou mpoins résorbé tout seul, enfin j’ai l’impression, y’en a qui ont de la chance
            Si vous comptez la hausse du chomage ( on estime, me demandez pas comment, que 14000 personnes meurent du chomage en france chaque année), les faillites, le nombre de maladies graves qui n’ont pas été traitées et les pétages de plomb de personnes qui sont restées cloitrées 3 mois dans 20 m2 on peut en plus raisonablement se demander à quelle cause sont dues ces morts


          • Ouallonsnous ? 17 août 18:23

            @sylvain

            Je crois surtout que comme la grande majorité des intervenants sur ce site, vous mordez à l’hameçon de l’épidémie dite de covid19 qui n’est qu’une des « composantes » de l’épidémie de grippe annuelle, ni pire ni moins forte que les autres années !
            En cela nous sommes manipulés par le régime macron et ses complices de l’oligarchie financière mondiale dans les pays voisins.

            C’est ce qu’ils attendent pour mener a bien leur entreprise mortifère d’asservissement des peuples qu’ils gouvernent en leur mentant et les trompant !

            Il est plus que temps que les dits peuples réagissent et se dressent contre ceux qui veulent les asservir !!!!


          • sylvain sylvain 17 août 21:47

            @Ouallonsnous ?
            Je crois surtout que comme la grande majorité des intervenants sur ce site, vous mordez à l’hameçon de l’épidémie dite de covid19


            vous êtes sur de savoir lire ???


          • Ouallonsnous ? 19 août 01:24

            @sylvain
            Parfaitement, et en faisant la part des choses, ce que la majorité ne font pas se laissant happer par la propagande anxiogène du régime avec les mensonges qui l’accompagnent !


          • Rémi Mondine 17 août 13:16

            Monsieur,

            la question du nombre de morts fit effectivement sens. 

            Je vais vous dire que je penses que nous sommes d’hors et déjà dans le rendement décroissant en terme de vies humaines.

            Il y a la mortalité avancée qui ne fait pas tant d’impact.

            Mais surtout il avait été évalué que le chomage coutait 15000 morts par an. 

            Cela fait 5000 mort par année et million de chomeur. 

            Faut-il faire plus de calculs ? Le nombre de morts évité suffira t#il a contrebalancer le nombre de morts causé par le chomage et si l’on compte en années de vie je crains que le calcul ne soit encore plus déplorable.

            Après sur les thérories du complots : toutes les administrations et groupes de pressions ont leur théories favorites qu’ils ressortent à chaque crise. 

            Perso je suis pour (Ironie) le droit de cuissage, je penses qu’avec la situation économique crée par le covid il va être temps d’y revennir pour favoriser la recréation d’emplois. 

            J’ai bon ?


            • ETTORE ETTORE 17 août 13:19

              Parfois, certains en restent à ce stade du déni et de la sidération, et le terrain est alors propice à la rumination. C’est ainsi que germe cette mauvaise herbe, celle du complotisme qu’on lit ordinairement sur Internet issu d’esprits particulièrement aigris et impuissants (ce complotisme qui remet en cause toutes sortes de « version officielle » au profit de versions aussi loufoques et stupides les unes que les autres), ce qui permet d’apprécier l’imagination des uns et l’absence de sens logique des autres.


              Lire : JE détiens la vérité sur tout, y compris SUR VOUS !

              Belle ouverture d’esprit, qui pose immédiatement l’insanité criarde d’un pareil article, écrit que pour ceux « qui croient » au nouveau prédicateur Rakoto ou sbire affilié !

              _________________________________________________________________

              ll faut le dire et le répéter : cette pandémie a surpris tout le monde. Le peuple d’abord, dans lequel il y a aussi les élites et le pouvoir, le peuple, c’est tout le monde.

              Celle là c’est la meilleures de toutes, « Le peuple d’abord, dans lequel il y a aussi les élites et le pouvoir.... »

              Pendant que « le toute le monde peuple » crevait, le « tout le monde pouvoir » prenait des décisions dans un contre sens total ! Alors le « tout le monde..... »

              _____________________________________________________________

              Rakoto & co, arrêtez !

              Vous allez beaucoup trop loin dans «  la vente d’indulgences » de votre paroisse pourrie.

              Bien des gens pourraient vous les acheter, s’en servir comme PQ, et vous les faire bouffer après.

              Lamentable, dégoulinant des bassesse de léchage. Vous devez avoir des callosités aux genoux.

              Mais vous avez été dopé avec un résidu de seringue de Ritrovil... ?

              Méfiez vous, en tant que mercenaire de cet état, vous êtes payés pour manipuler la plume de bois.

              Et cela peut devenir douloureux quand on vous la mets, la ou je pense !


              • sylvain sylvain 17 août 13:24

                ah oui, et le fameux rebond aussi . depuis plus d’un mois le monde et autres merdias nous assure du rebond de l’épidémie . Ca arrive ! c’est imminent . Depuis plus d’un mois les courbes sont désepérément plates, même en ehpad on arrive plus à trouver des morts . Bizarrement ils montrent ces courbes et concluent au rebond imminent ! Avec une telle dose de mauvaise foi, ils devraient tenir jusqu’à la traditionelle grippe d’automne qui saura être magnifiée n’en doutons pas .

                Enfin, parmis les multiples raisons plus foireuses les une que les autres exposées par l’auteur pour expliquer qu’il y a plus de cas mais moins de morts, notons qu’il en a oublié une des plus évidentes : on effectue beaucoup plus de tests aujourd’hui


                • Surya Surya 17 août 13:51

                  « Ce n’est pas grave car il ne touche que ceux qui devaient mourir de toute façon. »

                  J’ai en effet entendu ce genre de remarques, c’est hyper choquant, mais je pense que les personnes qui disent cela ne se rendent absolument pas compte de ce qu’elles disent. Ces gens devraient avoir le courage de le dire les yeux dans les yeux à quelqu’un qui vient de perdre un proche du Covid 19, je ne sais pas, un père, une mère, une grand mère, une personne jeune mais qui était de santé fragile, un conjoint... et là ils comprendraient, j’en suis sûre. 

                  .

                  « la présidente du RN Marine Le Pen, est beaucoup plus »paranoïaque« que le Président de la République sur le sujet puisqu’elle préconisait la fermeture des frontières (bonjour les frontaliers), l’obligation du port du masque partout, etc. (avis aux amateurs en 2022 !) »

                  Ca m’a bien agacée de lire ça parce qu’on peut tout à fait être en faveur de la fermeture (temporaire, évidemment !) des frontières européennes, et préconiser le port du masque partout, et ne pas être « amateur » pour 2022.

                  C’est mon cas.

                  .

                  Donc pour vous, préconiser la fermeture des frontières et vouloir que tout le monde porte le masque, c’est forcément être pour le RN ?

                  Pas moi.

                  Madame Le Pen rend l’immigration responsable de tous les maux de la France, elle veut donc fermer les frontières pour des raisons purement idéologiques (il ne s’agit pas là de fermetures pour raisons sanitaires dans une situation d’urgence, j’espère au moins que vous faites la différence entre les deux ?) et je pense qu’en matière d’immigration et surtout de traitement des immigrés déjà installés sur place, elle risque de faire des dégâts irréversibles, et sa politique radicale risquerait de détruire de nombreuses vies, je veux dire par là rendre la vie impossible à de nombreuses personnes déjà installées en France, depuis parfois des décennies, et parfaitement honnêtes, sous prétexte que ces personnes ne sont pas de nationalité française... tout en leur rendant l’acquisition de la nationalité de plus en plus difficile, voire carrément impossible (et après les gens vont aller leur dire qu’ils ne cherchent pas à s’intégrer...). 

                  Plus d’autres choses de son programme avec lesquelles je suis en désaccord. Raisons pour lesquelles je ne voterai pas pour elle. 

                  Donc votre remarque, excusez moi d’être franche et directe, est stupide.

                  .

                  Bonjour les frontaliers, oui en effet, mais quand tout le monde est confiné chez soi, de toute façon...

                  Vous êtes un fervent partisant de l’UE, moi aussi. Et totalement contre le frexit, la fermeture de frontières... Mais parfois, il faut se montrer pragmatique quand la situation l’exige.

                  Je ne vais pas argumenter des heures ici sur les deux questions de la frontière et du masque partout, pour expliquer en long et en large pourquoi je suis en faveur de ces deux mesures, car je ne ferais que répéter ce que j’ai écrit sur mon blog samedi, justement, dans un court article expliquant mon point de vue personnel sur ces deux questions de la frontière et du masque partout. Peut-être n’ai-je pas la bonne analyse de la situation, ce n’est que mon opinion personnelle et elle vaut ce qu’elle vaut, mais malgré tout lisez mon article, s’il vous plait.

                  .

                  Eh dehors de cela, je trouve que votre article est très bon et je suis en accord avec ce que vous dites.


                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 août 17:03

                    @Surya

                    Ca m’a bien agacée de lire ça parce qu’on peut tout à fait être en faveur de la fermeture (temporaire, évidemment !) des frontières européennes, et préconiser le port du masque partout, et ne pas être « amateur » pour 2022. C’est mon cas

                    C’est quoi que vous comprenez pas dans « rhétorique polémique politicienne » ?? smiley Cela dit MLP n’est jamais en reste sur le terrain de la mauvaise foi politicarde smiley


                  • Ouallonsnous ? 17 août 18:36

                    @Surya

                    « Ces gens devraient avoir le courage de le dire les yeux dans les yeux à quelqu’un qui vient de perdre un proche du Covid 19, »

                    Vous en connaissez beaucoup des gens morts du covid ?
                    Pourquoi n’écrivez vous pas simplement "des gens morts des complications dues à la grippe ?
                    Car en définitive il ne s’agit que de ça, les complications de la grippe jointes aux mauvaises prestations du système hospitalier détruit par les politiques des dernières décennies !


                  • binary 17 août 14:15

                    Quelle crise sanitaire ?

                    Vous parlez de la future pénurie de vaseline ?


                    • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 17 août 16:30

                      L’épidémie est TERMINEE en France et plus globalement en Europe

                      Le nb d’entrées en hospitalisation est tjs en baisse ou stable à un niveau faible depuis 2 mois, idem pour les entrées en réas

                      Données SANTE PUBLIQUE FRANCE des entrées en hopital pour covid :

                      https://geodes.santepubliquefrance.fr/#bbox=-1451701,6775594,3371096,1848309&c=indicator&i=covid_hospit_incid.incid_hosp&s=2020-08-16&t=a01&view=map2 

                      voir onglet Synthèse pour la courbe

                      Terminée.

                      Reprise possible cet hivers et les suivants si la maladie devient chronique comme la grippe, mais elle peut tout aussi bien devenir bénigne (mutation favorable) ou disparaître comme le mers et le sars-cov1 avant elle.

                      Donc les masques pour tous sont une aberration (sans compter que c’est inefficace !) et ceux qui nous font peur sont des crétins naïfs ou des tartufes. L’auteur se rangeant dans la 2e catégorie.


                      • Surya Surya 17 août 17:41

                        @TARTOQUETSCHES
                        .
                        Le nombre de contaminations augmente chaque semaine, autrement dit ça repart à la hausse, et sous prétexte que le nombre de morts est moins élevé qu’en avril, il prétend (sur la base de quoi, on se le demande...) que l’épidémie est terminée (en lettres majuscules, tant qu’à faire...).
                        .
                        Autrement dit, ça repart à la hausse, mais c’est pas grave, c’est terminé. Puisqu’il le dit, ou plutôt il le crie...
                        .
                        Encore heureux qu’il vous reste encore un quart d’honnêteté en vous pour admettre qu’elle pourrait « revenir » cet hiver...
                        .
                        Comme ça, quand elle sera de nouveau bien installée l’hiver prochain, et fera à nouveau de nombreux morts, ce qui risque fort de se produire si les gens continuent de ne plus respecter les gestes barrière, de refuser le masque, et influencer les personnes fragiles ou âgées à faire comme vous, vous arriverez sur Agoravox et prendrez un air triomphant pour rappeler à tout le monde que le 17 août, vous le saviez, vous l’aviez ANNONCÉ ! Manipulateur...
                        .
                        Jamais vous n’admettrez que l’épidémie ne s’est tout simplement jamais terminée, mais qu’elle n’a fait que se calmer... temporairement, tout en continuant de circuler.
                        .
                        Et bien sûr, tant qu’à faire, on insulte les autres au passage... Les gens qui se protègent, et surtout, protègent les AUTRES, sont tous des crétins ou des bouffons, c’est bien connu...
                        .
                        Pensez ce que vous voulez, on s’en fiche pourvu que, à cause de votre bêtise, vous n’alliez pas contaminer sans le savoir (vous pourriez être asymptomatique) une personne âgée, diabétique, cancéreuse... et mettre sa vie en danger.
                        .
                        Mais peut être qu’il s’en contrefiche, après tout... 
                        .
                        Bonne soirée à l’auteur, et merci pour votre article 🙂


                      • av88 av88 17 août 18:02

                        @TARTOQUETSCHES
                        Merci pour le lien


                      • leypanou 17 août 18:10

                        @Surya
                        Le nombre de contaminations augmente chaque semaine, autrement dit ça repart à la hausse  : une lecture pour vous si vous avez du temps.
                        Autre conclusion :
                        Le test PCR pour le Covid est aussi valable qu’un test de la Scientologie qui détecte votre personnalité et vous dit ensuite que vous devez lui donner tout votre argent

                        et (pareil si vous avez du temps) cela est la conclusion de ce long article.


                      • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 18 août 11:58

                        @Surya
                        1) Une épidémie se mesure au nombre de malades, pas au nb de positifs à un test, s’il y a décorrélation entre les 2, alors c’est que les test ne mesurent pas la maladie (faux positifs)
                        2) Oui, Il y a encore des malades, oui mais très peu, donc on est plus en épidémie/pandémie en FRANCE (même selon les normes revue à la baisse de l’oms)
                        3) on parle chaque année d’épidémie de grippe en hiver (nov>mars) mais pas en été alors qu’il y a quelques cas (importés souvent), c’est une histoire de seuil.
                        4) Aucune étude ne montre l’efficacité des masques chirurgicaux / tissus(ce qui n’est pas le cas pour le grand public), donc oui le masque ne sert à rien pour le grand public qui en plus le porte mal ( et Sibet N D’iaye avait raison sur ce point !)
                        5) sur ce dernier point notre ministre de la santé O Verran (le le Conseil scientifique ) , nous le disait d’ailleurs début juillet quand il s’opposait aux premiers arrêtés préfectoraux d’imposition du masque en extérieur. Y at-il de nouvelles études sur l’utilité du masque invalidant sa déclaration de début juillet ? si oui laquelle, si non ment-il aujourd’hui ou début juillet ? (où il n’y avait aucune pénurie de masque, bien au contraire)
                        6) si je suis asymptomatique il y a une chance infinitésimale que je contamine quelqu’un car ma charge serait très faible, et de tte façon le masque est inefficace (hormis les ffp2 ffp3),
                        7) les masques sont aussi des incubateurs à bactéries car mal portés par le grand public, le personnel médical en utilise plusieurs dans une journée, et dans le cas des chirurgicaux, c’est pour éviter de postillonner sur les patients (limiter les surinfection bactériennes) en aucun cas pour protéger le personnel des virus aérosolisés
                        8) je ne « manipule rien » je vous donne des arguments, arrêtez de ne vous abreuver de « parole officielles » et élargissez vos sources , tenez un bon résumé :

                        https://blogs.mediapart.fr/laurent-mucchielli/blog/170820/covid-anatomie-d-une-crise-sanitaire


                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 août 17:05

                        Si, on doit s’interroger sur ces messages alarmants, les mêmes qu’en mars, alors que la situation hospitalière n’est plus du tout la même justement

                        Et on doit s’interroger sur tous ces professeurs-savants-docteurs-numérologues-astrologues-médicaux, qui disent d’une main « le covid, j’y compren rien », et de l’autre « faites comme je vous dis quand même ». C’est pas de la parano


                        • devphil30 devphil30 17 août 17:24

                          Le fameux rebond se prépare avec les masques en extérieur afin de réduire les capacités d’oxygénation des personnes et tout le monde sait que l’automne est propice aux rhumes et grippes.

                          Cette année ces deux affections seront regroupés sous le terme générique de covid afin de bien gonfler les statistiques.

                          Pauvre France qui ne voit rien , ne comprend rien et n’entend rien.

                          Quand on voit cette population lobotomisé par les médias avec leur petit masque , bien sagement mis sur leur visage en esperant faire fuir le virus qui est parti depuis longtemps , seul restera le vaccin annuel pour le plus grand profit des labos.

                          Comment en si peu de temps , les Français qui ont exprimé leur ras le bol avec les gilets jaunes ont ils pu basculer dans cette psychose orchestré sans rien comprendre


                          • av88 av88 17 août 18:51

                            Les Tests PCR-covid vus par les chèvres et les papayes.

                            Président Tanzanie tests covid non fiables

                            https://www.youtube.com/watch?v=FpCkgnYmQ1o



                              • babelouest babelouest 17 août 19:21

                                QUAND, mais QUAND cet « auteur » ne le sera-t-il plus ?


                                • Djam Djam 17 août 21:39

                                  Excellente exemple d’article composé d’à peu près tout ce qu’un pecus peut glaner en écoutant la messe quotidienne...

                                  Rakotoarison, vous êtes une synthèse !


                                  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 17 août 21:46

                                    @Rakototo,

                                    Vous devriez postuler chez BFM. Pas que vous soyez particulièrement bon (mais ils sont plutôt mauvais aussi), mais il y a chez vous ce petit côté inoxydable qui devrait leur plaire.

                                    Vous commencerez au bas de l’échelle (évidemment). Puis vous grimperez les échelons et pourrez commencer à nettoyer le haut des carreaux aussi, voire carrément changer des ampoules claquées.

                                    Après faudra vous exercer avec la langue. Puis passer par le canapé (c’est forcé), et puis vous accèderez au graal, vous apporterez le café au pigistes.

                                    Et là, qui sait, un miracle (ou deux) ?

                                    Ca nous ferait des vacances, lancez-vous !


                                    • Old Dan Old Dan 17 août 22:26

                                      Excellent analyse de la situation actuelle...

                                      Elle évolue ts les jours ds le monde, et la recherche scientifique court derrière.

                                      .

                                      [ Mais sur les blogs, on sait déjà tout en virologie, sociologie, économie et pronostic... smiley ]


                                      • Rinbeau Rinbeau 17 août 23:47

                                        @Old Dan

                                        la recherche scientifique court derrière.

                                        Ouf ! tant mieux, quelque chose me dit qu’il vaut mieux l’avoir devant que derrière ce virus !


                                      • Reflexo78 18 août 09:38

                                        Un agent de la DGSE met en garde militaires, gendarmes, policiers sur la vaccination obligatoire en septembre

                                        https://youtu.be/f8uLwjZ17ZQ


                                        • Francis Francis29 18 août 10:09

                                          @Reflexo78
                                           
                                           «  Ici beaucoup pensent qu’il se passe quelque chose qui échappe totalement aux citoyens »
                                           
                                           Ce qui est incroyable c’est l’impression qu’il y a un complot. De fait, il y a forcément un mystère ; une info au moins nous est cachée mais connue des pouvoirs politiques. Ou si ce n’est pas une info, ça en aurait l’apparence, auquel cas quelqu’un serait en train de bluffer.
                                           
                                          S’agit-il d’une pollution mondiale rédhibitoire et dont la vaccination serait le contre poison ? d’un projet eugéniste dont la vaccination serait le vecteur ? Ou d’un chantage mondial exercé par un Armageddon tout puissant ?

                                          ()


                                        • tashrin 18 août 12:11

                                          Donc en résumé, ceux qui critiquent sont soit antimacronistes primaires, soit en état de choc... intéressant

                                          Mettre en balance le reste à vivre d’un homme de 80 ans avec celui d’un enfant... Moui, même si c’est peut etre politiquement incorrect, ca n’a aucun sens et il est bien évident que le corps medical privilegiera celui qui a la vie devant lui plutot que celui en fin de course, et je ne vois pas vraiment grand chose à y redire

                                          On peut ne pas etre antimacroniste primaire et s’étonner que la France qui se gargarise de sa position de puissance mondiale, avec ses taux de prelevement hallucinants, n’offre que des services publics dignes d’un pays en voie de développement, non ? On est à 15 jours de la rentrée, les gamins sont déscolarisés ou presque depuis 6 mois... On a fait quoi depuis ? On a préparé quoi ? C’etait le moment de partir en vacances quand on est membre de l’équipe gouvernementale ?

                                          Hypothéquer l’avenir economique de dizaines de millions de personnes (et de leurs familles, clients, fournisseurs, propriétaires, preteurs, etc etc...) pour sauver 30000 personnes était-il une décision rationnelle ? Surtout si l’on tient compte du fait que les morts sont le resultat direct d’une politique de déshabillage de l’hopital public depuis plusieurs dizaines d’années... dont les effets directs n’ont pu être masqués, eux !


                                          • yfrancois yfrancois 18 août 13:36

                                            Avant le progressisme (de gauche), on disait : « les femmes et les enfants d’abord » (et pas une seule féministe l’a ramenait).
                                            A notre époque, déféquée par les boomers, c’est la doxa : « les vieux et les malades d’abord ». A la devise « l’Allemagne paiera » a succédé : « les jeunes paieront ».

                                            Cette hystérie autour du Covid a été tellement hallucinée (merci l’OMS) que les dirigeants du monde entier ne savent plus comment s’en sortir sans perdre la face, leur poste et possiblement la vie dans le lynchage qui suivrait.
                                            Le « on a fait au mieux avec votre argent » n’empêcherait aucune tête de rouler, et Louis XVI le confirmera d’où il est.

                                            Après, il y a ceux qui remplissent leur couche à l’idée d’être frappé par le virus. Ils ont généralement entre 60 et 75 ans. Ce sont les boomers. Les plus vieux, qui sont en EHPAD, s’en foutent royalement de ce rhume. Ils ont vécu la guerre et savent que la vie ne tient à rien et qu’à leur âge, s’il doivent partir, c’est un bel âge, comme le disent les chinois. Mais qu’on ne les prive pas des visites et d’une vie sociale, eux qui n’avaient même pas peur des bombes ! (alors qu’un boomer se terre au moindre bruit de pet).

                                            Ensuite, il y a les les Z qui ont macéré dans le politiquement correct depuis le biberon et n’ont pour seul but dans la vie que de sauver les ours et les baleines. Pour eux, la mort est inacceptable tout autant qu’une coupure de WIFI. Donc, « sauver des vies », c’est naturel, quel qu’en soit le coût, surtout quand c’est aux autres de payer : les riches, les Monsanto, les GAFAS, les salauds de pollueurs et les banquiers. Les Z (Millenials) sont trop cons pour comprendre qu’ils devront patauger dans une crise économique qui leur donnera un goût de tranchée et de gaz sarrin.

                                            Et puis il y a les autres, ceux qui font tourner l’économie, les X et les Y, et qui se font piller les comptes et leurs droits par des gouvernements aux abois, tétanisés par la peur d’y rester (les boomers), convaincus aussi que cette génération élue ne peut mourir et que le Covid vient leur rappeler qu’on ne vit pas éternellement et en mauvaise santé en plus, et ca, ca les fait chier.

                                            Alors, aidés de la Presse, qui a toujours été la putain des mauvaises nouvelles, ils inventent des histoires pour effrayer les petits enfants (Z) et sortent l’artillerie lourde pour contraindre les X et les Y à porter le masque à l’extérieur alors qu’aucun cluster (zéro, nada, niet, 0...) ne s’est déclaré à l’air libre. Preuve s’il en fallait, que cette supercherie sert à installer une dictature et éteindre toute opposition. 

                                            En pendant ce temps, certains sont morts de rire et profitent de cette pandémie pour récolter des milliards, asseoir leur autorité, imposer des lois, pousser leur agenda, assourdir l’opposition, dégommer Trump et consort et mettre en place une nouvelle économie (verte) histoire de changer les cartes et faire quelques fortunes. Demain un vaccin obligatoire avec marquage digital et la nouvelle gouvernance mondiale pourra passer en seconde.

                                            Toutes les crises sont bonnes à prendre ; toutes les impostures ont un agenda qui ne se révèle que plus tard, quand il y a prescription.

                                            Le Covid est un holdup planétaire, un 11 Septembre puissance 100.
                                            Il faut être aveugle ou avec un QI sur 1 digit pour prétendre le contraire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité