• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Lettre à son Altesse Macron 1er »

« Lettre à son Altesse Macron 1er »

J’ai reçu ça dans ma boîte courriel :

« Sire, je voudrais vous féliciter. Il vous en a fallu du courage pour décider de ponctionner les soi-disant avantages de tous ces bienheureux retraités.

Il est vrai qu'ils sont redoutables et, pour tout dire, presque enragés avec leurs béquilles, leurs bandages sans parler des chaises percées.

Il y a même un bon côté. Peu s'en iront à l'abordage afin d'incendier l'Élysée ou de construire des barrages.

Et puis ils vont bientôt crever. Alors pourquoi donc s'en priver ?

Peut-être vous a-t-il échappé ce que fut leur enfance dorée ?

La deuxième guerre mondiale avec son lot de privations, de bombardements, un régal pour qui aime les films d'action.

Et ensuite ce fut l'école où l'on passa bien peu de temps, pas comme certains guignols qui n'en sortent qu'à 27 ans.

Souvent après, c'était l'usine où l'on entrait à 14 ans et travaillait quarante-huit heures par semaine. Quinze jours de congés payés.

Vraiment l'existence rêvée.

Puis notre service militaire. Dites-moi où l'avez-vous fait ? 

Pour nous, 28 mois d'une guerre (Algérie, Indochine). Trente mille jeunes y sont tombés. Mais cela n'est pas votre affaire.

Alors pourquoi donc se gêner.

Pressurons-les tous, ces nantis, pour pouvoir mieux distribuer.

Pour ce qui est du logement, mon Dieu que nous fûmes gâtés, à six dans l'appartement d'à peine soixante mètres carrés sans aucune des commodités arrivés.

Sans doute l'histoire de France n'est pas votre tasse de thé. Elle fut traitée en votre absence ou bien vous l'avez oubliée.

Pas nous ! Un jour, vous vous en apercevrez... Macron, le Saigneur des retraités !

Appelons désormais Macron, le Saigneur des retraités car c'est vraiment le titre qui lui convient.

Bernard HERTZOG Maire de Silly-sur-Nied 57530 de 1977 à 2014
Conseiller général honoraire de Moselle, Chevalier dans l'ordre national du mérite, Chevalier dans l'ordre des palmes académiques. »

 

Moi aussi j’ai des idées. Pour résoudre le problème de la vieillesse galopante (salauds de vieux !), il existe une mesure ayant fait ses preuves dans les régions tropicales, « la montée au cocotier ».

Chaque année, comme il y avait avant le "passage au conseil", on déterminera une classe d’age (64 ans, l’age de la retraite « pivot » prévue pour le commun des kons, me semble opportun). Les gens de cette « classe » seront convoqués sur le stade de la ville où auront été plantés quelques mats de cocagne. Les impétrants devront grimper en haut du mat. Lorsqu’ils auront atteint une hauteur, disons de cinq à six mètres, des membres de la « commission de contrôle des vieux », secoueront fortement le pied du mat.

Résultat : ceux qui résisteront gagneront le droit de vivre un an de plus, jusqu’à la prochaine session de « Passage au cocotier ».

Ceux qui tomberont… Ben ils libèreront le territoire.

C’est-y pas une bonne idée ça ? Eh ! Micron, tu devrais me prendre comme conseiller spécial !

Trêve de plaisanterie cynique. La volonté réelle des gouvernements, tant de Sarko, de Hollande que de Macron est de faire prendre conscience aux salariés qu’ils n’auront jamais une retraite par répartition décente. En organisant l’incertitude, le doute sur ce que sera leur pension future, en leur suggérant cyniquement qu’elle ne sera qu’un minimum vital. La solution « raisonnable » pour les générations actives étant donc de se constituer une retraite par capitalisation.

Et à qui il dit merci le pote à Manu, le yankee Larry Flint, l’un des plus féroces vautours de la finance, PDG de BlackRock, l’un des plus gros fonds de pension US ? Ce personnage a ses entrées à l’Elysée, ses sbires ont « conseillé » les concepteurs de la retraite par points.

Cela vaut bien la Légion d’honneur pour le patron de la succursale française de ce requin de la finance, Jean-François Cirelli…

Illustration X - Droits réservés.


Moyenne des avis sur cet article :  3.24/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • oncle archibald 3 février 13:08

    Salut Victor. 

    "La volonté réelle des gouvernements, tant de Sarko, de Hollande que de Macron est de faire prendre conscience aux salariés qu’ils n’auront jamais une retraite par répartition décente. « 

    Ça c’est sûr ! Avec de moins en moins d’actifs pour de plus en plus de retraités le système par répartition a vécu !

     »En organisant l’incertitude, le doute sur ce que sera leur pension future, en leur suggérant cyniquement qu’elle ne sera qu’un minimum vital. La solution « raisonnable » pour les générations actives étant donc de se constituer une retraite par capitalisation.« 

    Ben oui, ça aussi c’est incontournable. Moi j’imagine une retraite dont le »minimum vital« sera assuré par l’état et financé par nos impôts à tous, plus une »complémentaire" qui viendra de la capitalisation plus ou moins volontaire des actifs comme c’est déjà le cas dans de nombreuses branches professionnelles..


    • Aimable 3 février 14:12

      @oncle archibald
      Pour vous , les actifs ou Français d’aujourd’hui ne doivent rien aux actifs ou aux Français d’hier , tout n’est qu’une question de gros sou , une question d’équilibre comptable qui doit être résolue par tous les moyens possibles et inimaginables bien sur .


    • ticotico ticotico 3 février 14:49

      @oncle archibald

      Tout d’abord, mes condoléances à votre famille, j’espère que votre macronovirus ne vous fera pas souffrir trop longtemps...

      Ensuite, quand la part de l’humain dans la production de richesses (aussi appelée travail) va en diminuant, vous trouvez normal de reculer l’âge de la retraite. Expliquez alors comment procéder pour que chacun passe quelques années de plus au travail alors qu’il n’y en a déjà pas assez pour tout le monde...

      Avez vous envisagé une autre possibilité : faire cotiser toutes ces machines qui réduisent la quantité de travail disponible ?

      Je sais, ça réduit le taux de retour sur investissement... Mais il faudra bien réaliser qu’à force de rendre le capital prioritaire face à l’humain, on est en train de faire perdre sa valeur à la vie.


    • amiaplacidus amiaplacidus 3 février 15:19

      @oncle archibald

      Pourriez-vous m’expliquer comment vous faites pour, en cette période de taux négatifs, pour payer des rentes à partir d’un capital ?

      Ah, vous investissez ou bourse ? Alors, pouvez-vous m’expliquez comment vous faites pour payer des rentes lors d’un crash qui se produit environ tous les 10 ans ?

      En revanche, je peux vous expliquer comment faire avec les retraites par répartition pour résoudre le problème de la pyramide des âges.
      Constatons que les gains de productivité augmentent plus vite que le ratio actifs/inactifs diminue.
      Dès lors, il suffit de faire rendre gorge aux capitalistes qui depuis plus de cinquante ans empochent la très grande majorité des gains de productivité.


    • doctorix doctorix 3 février 18:56

      @ticotico
      Vous touchez le fond du problème.
      On nous a fait miroiter des machines qui devaient enlever la pénibilité du travail, les bénéfices étant répartis parmi les hommes qu’elles remplaçaient.
      Mais ces machines ont supprimé le travail sans rien rendre, et n’engraissent que les actionnaires.
      Alors oui, il faut leur faire payer la SS et la CSG, les cotisations retraites et tout le fourbi, à proportion exacte des cotisations des travailleurs remplacés
      Dans ce cas, elles seront bien moins rentables et laisseront les hommes travailler.
      On fait tout pour remplacer les travailleurs, mais ce sont les rentiers qu’il faudrait remplacer. Par rien, de préférence....


    • oncle archibald 3 février 19:05

      @ticotico : « Avez vous envisagé une autre possibilité : faire cotiser toutes ces machines qui réduisent la quantité de travail disponible ? »

      Disait-on déjà cela lors de l’apparition des haveuses qui ont envoyé au chomage je ne sais combien de mineurs de fond qui se faisaient tomber du charbon sur la gueule à longueur de journée ?

      Un investisseur investit pour en retirer du profit. Si on réduit son profit à néant ou même pire si tout simplement il peut obtenir un meilleur rendement ailleurs qu’en France, il va investir plus loin. Donc oubliez cette solution, ça n’en est pas une !

      "il faudra bien réaliser qu’à force de rendre le capital prioritaire face à l’humain, on est en train de faire perdre sa valeur à la vie.« 

      Là je vous suis à 100%, encore que j’aurai dit l’argent à la place du capital. Pour retrouver la valeur de la vie tout simplement, et collecter l’argent nécessaire à la vie sociale à laquelle nous sommes attachés, j’imagine plusieurs pistes, qui ne sont pas contradictoires.

      Une organisation du travail sous forme de SCOP, les humains qui travaillent dans cette entreprise sont aussi ceux qui ont investi et ils sont propriétaires de leurs outils de travail. Ça responsabilise vachement tous les travailleurs puisqu’ils reçoivent »en même temps« dirait Emmanuel, leur salaire et le profit de l’investisseur. Du coup les rendements sont encore meilleurs sans qu’il soit besoin d’un garde chiourme avec un grand fouet pour »inciter« à travailler plus.

      Une fiscalisation de toutes les cotisations sociales à partir de l’ISRPP collecté par tranches à taux variable, et uniquement de cet impôt là car il est le seul à être »fraternel« . En effet il écrème les revenus de chacun sans distinction entre revenus du travail et revenus du capital, et il oblige chacun à contribuer suivant ses possibilités financières.

      A l’heure des ordinateurs et des algorithmes il est très facile de multiplier les taux et le nombre de tranches, et de faire des simulations à l’infini pour arriver à collecter les sommes nécessaires à la vie en commun.

      Il ne faut jamais oublier que lorsque votre dentiste vous dit qu’il est imposé à 65 %, enfin, avant, du temps de de Gaulle, ce terrible bolchévique avec son couteau entre les dents, parce qu’avec Hollande la tranche dite »résiduelle« était à 45% seulement ...

      Je reprends, donc votre dentiste préféré vous ment. Il ne paye pas 65 % de son revenu en impôts. Comme le petit artisan du coin de sa rue il ne paye rien sur la tranche jusqu’à 10 000 euros, puis 10% sur 10 000 Euros pour la tranche jusqu’à 20 000 Euros, 15% sur les 10 000 Euros de la tranche suivante jusqu’à 30 000 Euros etc etc ... et 65 % uniquement sur la tranche résiduelle, c’est à dire sur ses revenus qui dépassent le montant de 150 000 Euros.

      Je sais que les chiffres avancés ne sont pas exacts, je les ai improvisés pour le besoin de la démonstration, mais le raisonnement lui reste exact !

      Si vous voulez en savoir plus voici un lien interessant : https://www.ipp.eu/wp-content/uploads/2014/07/n12-notesIPP-juillet2014.pdf

      Ça ne m’ennuierait en rien que l’on fixe à 80% le taux de la tranche résiduelle au delà de 600 000 Euros de revenus par an par exemple. Qui peut avoir besoin de plus de 50 000 Euros par mois pour vivre ? L’ISRPP s’applique comme son nom l’indique aux »revenus des personnes physiques", pas aux revenus des entreprises. Il ne devrait donc pas avoir beaucoup d’incidence sur la compétitivité des entreprises.

      Un bémol toutefois : une réforme en profondeur de l’ISRPP doit être plus facile à dire qu’à faire sinon pourquoi Mitterrand et Hollande ne l’ont-ils pas faite ? Probablement parce que la mondialisation de l’économie permet de sortir de France pour aller se chauffer au soleil ailleurs que sir la cote d’Azur .... Bordel de merde, c’est pas facile ! Et Melenchon comme les autres s’y casserait les dents.


    • amiaplacidus amiaplacidus 3 février 19:10

      @oncle archibald qui dit : "Une organisation du travail sous forme de SCOP, les humains qui travaillent dans cette entreprise sont aussi ceux qui ont investi et ils sont propriétaires de leurs outils de travail. ".

      Deviendriez-vous communiste ? À l’insu de votre plein gré je suppose.


    • oncle archibald 3 février 19:15

      @doctorix : "On nous a fait miroiter des machines qui devaient enlever la pénibilité du travail, les bénéfices étant répartis parmi les hommes qu’elles remplaçaient."

      On rêve ? Qui vous a fait miroiter ça ? Les haveuses ont-elle augmenté les salaires des hommes qui continuaient à travailler au fond des mines ? Un conducteur de pelleteuse est mieux payé qu’un terrassier à la pelle et à la pioche, d’accord, mais combien de terrassiers se sont retrouvés au chômage depuis qu’on creuse des fondations avec une pelle hydraulique ? Je suis sûr que les gamins ne visualisent même pas que le canal du midi a été entièrement creusé à la pelle et à la pioche. Ça doit leur paraitre impossible !

      Vous voulez quoi ? Payer des mecs assis autour du chantier en train de regarder les outils mécaniques qui travaillent ? Peut être demain sans aucune intervention d’un humain à bord si on peut programmer le boulot à faire et déplacer la pelleteuse sur des données GPS.

      Le boulot peu qualifié diminue partout dans le monde entier comme peau de chagrin, c’est un fait et il ne sert à rien de s’y opposer. Il faut arrêter de pleurer le passé et inventer un monde nouveau, ça oui, c’est sûr !


    • oncle archibald 4 février 09:44

      @amiaplacidus :

      Moi communiste ? Une secte ou il suffit d’encenser le gourou pour avoir droit à sa datcha au bord de la mer noire ? Non merci .

      Je me fais une autre idée de la dignité des hommes, responsables de leurs actes, qu’ils en soient conscients ou non. Et comme le disait un certain Giscard ni les socialistes ni les communistes n’ont « le monopole du cœur », et tant s’en faut !


    • doctorix doctorix 4 février 10:01

      @oncle archibald
      Votre problème est que vous considérez qu’avoir de l’argent suffit à remplir sa place dans la société, par l’investissement, que c’est un mérite extraordinaire, et que ça fait de vous un philanthrope.
      Mais, outre le fait qu’en général, avoir de l’argent (je veux dire vraiment, beaucoup d’argent) signifie que soit on l’a volé soi-même, soit on l’a hérité de voleurs.
      Parce qu’avoir plus d’argent que les autres signifie qu’à un moment ou à un autre cet argent n’a pas été réparti justement entre ceux qui en étaient la source, c’est-à-dire les travailleurs. Vous n’avez qu’à penser à Carlos Ghosn et à l’ouvrier au bout de la chaîne.
      C’est pourquoi le seul financier des entreprises devrait être l’Etat, qui prendrait les risques mais qui répartirait les bénéfices entre tous.
      Auquel cas on ne verrait plus l’argent attirer l’argent, mais une élévation générale des niveaux de vie dans la justice sociale, au lieu d’un creusement sans fin des écarts.
      Ce que vous appelez investisseur est en fait un parasite qui suce le sang de la bête auquel il s’est accroché.
      Je comprends très bien son point de vue, mais une société juste devrait l’éliminer.


    • doctorix doctorix 4 février 10:14

      Prenez le cas de Bernard Arnault.
      Il a augmenté sa fortune de 20 ou 30 %, et devient la plus grosse fortune du monde.
      Il a augmenté les dividendes de 13% pour ses actionnaires.
      Mais est-ce qu’il a augmenté le salaire de ses milliers de travailleurs de 13 ou 20 ou 30%, par souci de répartition ?
      Pas du tout. Au contraire, il va éliminer un grand nombre d’emplois chez Carrefour.
      Vous trouvez ça juste ?
      Vous croyez que ça peut durer ?
      Vous ne voyez pas que c’est indéfendable ?


    • ASTERIX 4 février 10:16

      @Aimable

      L EMPIRE MACRONIEN VA « chuter » comme l’empire romain a chuté

      des ministres qui comme NERON foutent le feu dans le pays

      DES DEBILES PROFONDS OU PSYCHOPATHES  : PENICAULT SANQUER GOULARD LE CASTAGNEUR ET LE plus taré de la BANDE LEGENDRE CHEF DES DEPUTES LREM absent pour les grands débats ou il faut qu’il participe !!!!!


    • ASTERIX 4 février 10:18

      @ASTERIX

      j’oubliais BELLOUBET la sorcière qui soutient les ISLAMISTES P5 §§§§§§§


    • oncle archibald 4 février 10:21

      @doctorix

      Sans doute n’avez vous jamais remarqué qu’un artisan prend soin de ses outils parce qu’ils sont à lui et essaye de faire au mieux son travail parce que s’il ne donne pas satisfaction à son client il n’est pas payé.

      Dans certaines entreprises de transport on attribue à un chauffeur toujours le même camion pour qu’il en prenne soin. S’il prend le lundi matin n’importe quel camion il s’en fout. Ça s’appelle la responsabilité personnelle, c’est extrêmement important, et les coopératives ouvrières de production fonctionnent bien en général parce que chacun y trouve un avantage.

      Le communisme dilue toute responsabilité individuelle et un état n’a pas vocation à être entrepreneur. Chacun son métier et les vaches seront bien gardées !

      Un état doit assurer les missions « régaliennes » et veiller à secourir les plus défavorisés en assurant le minimum vital à ceux qui ne peuvent pas l’avoir par eux même. Il doit aussi les aider à retrouver une autonomie synonyme de dignité pour qu’ils sortent, si possible, du circuit de l’assistanat.


    • doctorix doctorix 4 février 10:33

      @oncle archibald

       Une secte ou il suffit d’encenser le gourou pour avoir droit à sa datcha au bord de la mer noire ? Non merci .
      La corruption que vous évoquez, et qui est indéfendable, a bon dos.
      Les capitalistes se servent de ce piteux exemple pour justifier la mise à l’écart des Etats des affaires et la pérennisation du système antisocial qui surgit actuellement.
      Mais c’est très hypocrite, et ça vous rend bien service.
      Une société sans corruption vous parait-elle vraiment irréaliste ? Désespérez-vous à ce point du genre humain ?
      Un exemple d’évolution sociale que le capitalisme essaye de détruire par peur de la contagion est celui de Cuba et de plusieurs états d’amérique du Sud.
      Malgré un embargo US criminel et mortifère, voilà un Etat qui a assuré une alphabétisation complète, l’école gratuite pour tous et possède l’une des meilleures médecines (gratuite) du monde. Sa mortalité infantile est inférieure à celle des USA, malgré la misère imposée par l’amérique.
      Imaginez ce que serait cet Etat si on l’avait aidé au lieu de tenter de le détruire, en tant qu’exemple dangereux pour le capitalisme.
      Pour justifier l’injustifiable, on a faussé toutes les données. Et pourtant ça fonctionne, tant bien que mal, mais dans un esprit de justice et de solidarité.


    • doctorix doctorix 4 février 10:48

      @oncle archibald

       un état n’a pas vocation à être entrepreneur. 
      Je suis bien d’accord, et la France ne manque pas d’entrepreneurs ;
      Mais c’est à l’Etat de les aider à entreprendre, et de les financer, et non à des actionnaires qui ne visent qu’à détourner l’argent pour éviter d’avoir à travailler.
      Et les bénéfices doivent revenir à l’ensemble des travailleurs, et non à quelques parasites.
      Une répartition juste des salaires, dont l’écart ne devrait pas être supérieur à 1 à 10 maximum, n’empêcherait pas que chacun aurait coeur à oeuvrer pour lui-même et pour tous. Parce que personne ne vaut dix fois plus qu’un autre.
      Avant de s’octroyer 10% d’augmentation (c’est-à-dire l’équivalent de la totalité du salaire de base, quand même), le PDG devrait aussi augmenter de 10% ses travailleurs.
      Il y a bien des façons d’être juste.
      Mais aussi bien des façons d’être injuste, et ce sont celles qu’a choisies le capitalisme.


    • oncle archibald 4 février 11:18

      @doctorix : « les bénéfices doivent revenir à l’ensemble des travailleurs, et non à quelques parasites »

      Vu l’évolution des techniques il apparait clairement qu’investir dans des systèmes de robots et d’intelligence artificielle permet de produire plus et pour moins cher. En revanche cela nécessite de très forts investissements et diminue le nombre de postes de travail.

      Imaginons une entreprise de 10 000 salariés qui s’équipe de moyens de production performants permettant de produire plus avec seulement 1 000 salariés. Les 9 000 autres ils regardent et on les paie à ne rien faire ? Ou bien ils travaillent tous 3 heures par semaine avec le même salaire qu’avant ? Qui paye les équipements performants et dans quel but ?

      Les salariés eux mêmes ? C’est une SCOP alors ... L’état ? Il est donc actionnaire et va exiger les prérogatives des actionnaires, participer au conseil d’administration et décider de la politique de l’entreprise ... Il est donc entrepreneur et installe aux postes de responsabilité ceux qui le soutiennent politiquement.

      Les parasites ne sont plus des « capitalistes » mais des « politiques », et c’est apparemment incontournable parce qu’aucun pays communiste n’a fonctionné autrement.

      Ah si ... la Chine fonctionne autrement .... On laisse les entreprises faire ce qu’elles veulent pourvu qu’elles fassent allégeance politique au gouvernement. Résultat ? C’est actuellement en Chine que Ferrari, Porsche, Dior, Louis Vuiton, etc etc .. font leurs meilleurs chiffres d’affaire. Elle est de combien en Chine l’échelle des rémunérations ? Il est à combien le Smic Chinois ? C’est avec ça qu’ils viennent passer trois semaines dans le meilleurs hôtels de Paris les Chinois ?

      Je sens que vous allez me dire que la Chine n’est pas communiste .....


    • doctorix doctorix 4 février 18:48

      @oncle archibald

       L’état ? Il est donc actionnaire et va exiger les prérogatives des actionnaires, participer au conseil d’administration et décider de la politique de l’entreprise ... 

      Et pourquoi pas ? L’Etat est tout à fait capable de s’entourer de solides compétences, et les exemples ne manquent pas, sans pour autant les payer par des salaires extravagants.
      Ils veilleront à la bonne marche de l’entreprise, et pour moi, la bonne marche d’une entreprise, c’est d’assurer des salaires corrects à ceux qui la font tourner, et non des revenus immérités à des actionnaires qui n’ont rien à foutre des travailleurs, mais qui ne pensent qu’à leur bénéfice immédiat, sans avoir d’autre compétence que leur pognon.
      C’est ainsi que je vois une société humaine.
      Toute autre société est vouée à crever dans de sanglantes révolutions.
      La société ne doit plus se diviser entre travailleurs et spéculateurs, ces derniers n’étant que la mouche du coche, d’inutiles parasites.
      C’est pourquoi l’Etat doit retrouver sa monnaie, et sa banque, afin de disposer de fonds à l’usage de tous et pour le bénéfice de tous.


    • oncle archibald 4 février 19:17

      @doctorix : Vision complètement simpliste de la société.

      Des salariés heureux et qui aiment ce qu’ils font et qui s’estiment correctement payés ça n’existe pas ... Des artisans ou professions libérales qui bossent 10 heures par jour pour des revenus parfois inférieurs à ceux d’un salarié bien payé ça n’existe pas ... Des petits entrepreneurs qui perdent tout ce qu’ils possédaient et qu’ils avaient investi dans leur boite ça n’existe pas ... Des salariés qui n’en branlent pas une rame non plus ...

      Non .. Il faut simplifier : à ma droite les infâmes profiteurs, à ma gauche les miséreux exploités !

      Au fait .. Les chinois ? Ils ont cocos ou pas ? C’est quoi ce bordel inclassable ?


    • doctorix doctorix 4 février 19:26

      @oncle archibald
      Les actionnaires ne servent strictement à rien.
      S’il y a des travailleurs heureux, ils le seraient encore plu s’ils n’avaient pas à engraisser ces vampires, avec de meilleurs salaires.


    • oncle archibald 4 février 20:14

      @doctorix

      Et si les vampires allaient installer leurs usines en Pologne oú en Roumanie ils seraient plus heureux les ex ouvriers qui sont devenus des chômeurs ...

      Au fait, les Chinois, vous avez encore oublié.....


    • Armelle Armelle 5 février 15:47

      @doctorix
      « Les actionnaires ne servent strictement à rien »
      Lapalice n’aurait sans doute pas dit mieux. C’est voir le sujet par le petit bout de la lorgnette et surtout par le bout qui arrange.
      Effectivement, une fois actionnaires, ces sangsues ne servent à rien, seulement pour le devenir ils ont bel et bien servis en mettant un capital sur la table pour que l’entreprise se créée et investisse afin d’assurer la réalisation d’une activité, elle même créatrice d’emplois !!!
      Et comme les banques ne font plus leur travail et bien d’autres le font !!!
      La vraie logique serait que ce capital soit versé par les salariés, avec à chaque fin d’année un retour de dividendes, mais que peu sont disposés à l’entrevoir, le salarié par définition n’aime pas le risque !!!
      ...On a ce qu’on mérite, la nature est mieux faite que vous le pensez.


    • Kylo REN 42 PCR140x52 5 février 15:48

      @Armelle

      Playtex ?


    • Armelle Armelle 5 février 17:05

      @PCR140x52
      Non ! NAIA


    • Monokochkoi D165x37 5 février 17:08

      @Armelle

      Ah déjà tu sais écrire ✍️, c’est un progrès ! ( smiley smiley Chut ! smiley )


    • Armelle Armelle 6 février 00:15

      @D165x37
      Non, je dicte tout ça à mon petit chinois, un autre fait mon ménage et les 62 autres produisent ... Je ne sais faire que compter, la seule vraie compétence viable aujourd’hui. Savoir écrire c’est pour les benêts, les pseudos intellos, les mêmes qui nous emmerdent tout au long de l’année avec leur jus de cerveau inutile mais juste bon pour se la péter (comme certains ici qui se prennent pour de grands écrivains journalistes) , à l’exception de qqes petits malins qui eux en font du fric sur le dos des premiers ; les benêts.. smiley


    • Armelle Armelle 6 février 00:30

      @D165x37
      Mais dis-moi, je viens de voir un truc, serais tu du genre à étoiler ta bafouille dès que celle-ci parait, pensant naïvement que les lecteurs se diront que celle-ci est pertinente ? Tu en es encore à ce stade ? Ou alors tu serais-tu content de toi, et fière de ton commentaire ? Donc soit un peu bêtaud, soit prétentieux, ce qui revient au même cependant.
      Toujours est-il que si tu as un doute sur certaines de mes compétences, en revanche il en est une te concernant qui ne me laisse maintenant aucun doute !!! smiley


    • Shawford NIÑA42 6 février 00:32

      @Armelle

      Je fais donc à mon frère les conneries que je veux, bécasse !!!!! smiley smiley

       smiley ?


    • Shawford NIÑA42 6 février 00:34

      @Armelle

      Oups fais dire... pas maisdire hein ! 😬

      Et lol le toxique du Poitou veut déjà me faire des Poutou partout !

      On est mal les zozos, on est mal ! smiley smiley


    • Shawford Monarch42 6 février 00:54

      @Armelle

      Bref tu sais bien ✍️ !

      What else ?


    • Shawford Monarch42 6 février 00:57

      @Armelle

      Tu connais la discothèque La Chèvre à Saint Jean d’Illac, l’ex Pied, et très très bientôt rebaptisé furtivement par mes soins #B42, avec toujours l’inimaginable Paluche aux commandes !?


    • Armelle Armelle 6 février 09:27

      @NIÑA42
      La raillerie présentée dans une forme humoristique et sarcastique relève d’un talent qui semble cruellement vous manquer... Certes c’est ici un sport national mais en ce qui vous concerne, oubliez le podium, c’est peine perdue... d’autant que vous risquez le manque d’oxygène au fond !!! 
      ...Insipide et inintéressant..., mais c’est bien d’essayer, pas trop quand même, histoire de ne pas confondre persévérance et entêtement
      Vous êtes rigolo dans votre genre


    • Armelle Armelle 6 février 09:48

      @Monarch42 alias NIÑA42

      Fais gaffe quand même mec, le sheet coupé au caoutchouc, ça esquinte !!!


    • popov 3 février 16:29

      @VICTOR Ayoli

      Larry Fink, pas Larry Flint.

      Il y a aussi un Larry Flynt, le roi du porno.

      Larry Flint, connais pas.


      • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 4 février 09:07

        @popov
        Exact. Merci.


      • Dominique TONIN Dominique TONIN 3 février 19:27

        Bonsoir,

        Il faut ponctionner les gros et les banques. Il y a un article sur AV qui dit que Bernard ARNAUD est le plus riche du monde, OK, il paye combien d’impôts ??????. Allons chercher également tt le pognon planqué ds les paradis fiscaux. Réduisons drastiquement les dépenses excessives des parlementaires, des hauts fonctionnaires, des anciens présidents, de la cour des comptes, des préfets sans poste, tapons dans la caisse de retraite des sénateurs, même si LARCHER s’y oppose.....liste non exhaustive !


        • zygzornifle zygzornifle 4 février 09:01

          Faut traduire en jupitérien autrement il ne captera pas un beignet ....


          • Ruut Ruut 6 février 09:47

            Au lieu de parler du chômage, parlons des actifs en age de travailler et sans emplois.

            L’age dit pivo pour la limite haute est un bon point de départ smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès