• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Leur talion sans loi

Leur talion sans loi

Lorsque le religieux se veut au-dessus de tout.

Entre ces deux récents événements, quel est celui qui vous indigne le plus ?

a) L’innocence des Musulmans de Sam Bacile, réquisitoire contre le prophète.

b) Les violences meurtrières qui ont suivi.

(Échantillon représentatif de deux mille personnes de confession musulmane.)

Voilà un sondage qui serait utile pour rendre compte de l’état réel d’une partie croissante de la société française.

Dans un C dans l’air titré « L’Islam s’embrase-t-il ? » Calvi et ses invités ont passé leur temps à souligner l’indigence, la médiocrité et la débilité du court métrage, se désolidarisant ainsi nettement de cette production voire s’excusant de devoir faire une analyse sévère des déchaînements barbares qu’elle a engendrés. L’échelle des valeurs se fragilise au point de prendre en compte la mauvaise qualité d’une œuvre dite blasphématoire pour compenser son approche critique des conséquences. L’intolérable n’est que dans le déferlement de haine qui a suivi, dans cette volonté d’incendier, de lapider, d’écraser tous ceux qui osent ne pas croire dans leur dieu et ne pas respecter leur prophète.

Le printemps arabe m’avait enthousiasmé. Le crépuscule salafiste est en train de s’y substituer. Naïvement, nous espérions pour ces pays libérés du joug autocratique une aspiration majoritaire à une liberté respectueuse de toutes les opinions. Ce n’est pas tellement la présence des intégristes qui inquiète, on pouvait largement l’anticiper, mais le silence et l’inaction de ceux qui louaient le soutien des Occidentaux à leur Révolution.

Pour revenir à la France, a-t-on oublié les attaques bien plus sévères du magazine Hara Kiri de l’insoumis Choron contre la religion catholique et Jésus-Christ ? Cela a-t-il provoqué de tels actes disproportionnés ? Notre vingt-et-unième siècle se laisse gangréner par la régression obscurantiste. Je souligne ces différences d’autant plus aisément que je ne crois à aucun dieu.

Autre point sensible : il y aurait une inégalité de traitement des attaques selon qu’elles visent les Juifs ou les Musulmans. Là encore, il faut ôter ses œillères idéologiques. Si l’on retient les moqueries contre la religion et les croyants, la création française (notamment les humoristes) n’épargne en rien le judaïsme. Si l’on se fixe sur des faits historiques, alors oui il y a une loi, que certains estiment liberticide, qui réprime le révisionnisme. Quel est le fait historique de cette dimension traumatisante et avec cette proximité temporelle qui mérite une protection particulière au regard d’un négationnisme actif ? Sans l’intervention du Conseil constitutionnel, le législateur protégeait de la même manière le génocide arménien. Il n’y a donc pas d’exclusivité prédéfinie ; seule l’urgence à combattre un prosélytisme jugé indigne pour les victimes peut appeler une loi restreignant la liberté d’expression.

Un élève de terminale, d’origine marocaine, déclare ne pas se reconnaître dans les valeurs de la République, ce qui est son droit strict, mais déchaîne sa violence, telle une justice personnelle, simplement parce que ce qui lui est répondu ne lui convient pas. L’enseignant frappé a finalement confirmé la toile de fond politico-religieuse de l’échange. Qui tape un prof, tue un ambassadeur…

Des dizaines de milliers de personnes ont été assassinées par des personnes se revendiquant de la religion islamique. Verra-t-on un jour, en France, une manifestation massive des Musulmans condamnant les violences meurtrières faites au nom de leur religion et soutenant la liberté d’expression d’une société laïque ? Certainement… quand les salafistes mangeront du porc.


Moyenne des avis sur cet article :  3.7/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Yves Dornet 18 septembre 2012 09:07

    Bonjour,

    @Loïc Decrauze

    ...Un élève de terminale, d’origine marocaine, déclare ne pas se reconnaître dans les valeurs de la République...

    youssouf fofana, la famille merah, fayçal mokhtari et djelloul cherifi, abdellah boumezaar et aujourd’hui : manifestation des barbus à Paris. Nous pourrions à partir de ces quelques noms, reprendre sereinement la réflexion sur l’identité de la France et des Français pour répondre aux nouvelles exigences de la situation.
    Combien de fois avons nous entendu que ces messieurs étaient Français et pourtant... ce sont bel et bien nos politiques soumis au politiquement correct d’une idéologie irresponsable qui ont imposé une nationalité à ces individus qui, non seulement n’ont rien demandé mais revendiquent leurs origines.
    mohamed merah qui tue des citoyens et des soldats Français au nom du jihad est il Français ?
    Soyons sérieux et stoppons enfin l’hypocrisie au service de droits qui n’existent que dans la tête de bobos philosophico-peoples. Chaque jour qui passe témoigne de la bétise de leurs utopies et de leurs dangerosités pour l’avenir de la nation.
    Allons nous continuer ainsi ou pouvons nous poser clairement la question de la nécessaire réforme du code de la nationalité ?
    Ce débat, escamoté par la gauche parce que très mal géré par la droite (volontairement sans doute) doit être repris à la base par le peuple de France et non par des experts ou autres sommités de bazar, prétendants au Nobel du flore.
    Ce n’est pas d’une Jeanne d’ARC dont la France a besoin mais d’un Charles MARTEL.


    • Chiitedeservice subcommandante 18 septembre 2012 14:56

      L’Islam pour les nuls : islam découverte


    • Henri Francillon Henri Francillon 18 septembre 2012 16:05

      L’islam pour les gens normaux : sortir dans la rue, voir les femmes voilées (soumises à l’homme) suivant leur maître barbu en pyjama, savoir que les pays musulmans sont si pénibles à vivre que des millions de musulmans viennent se réfugier en Europe, se faire menacer de mort dès qu’on dit ce qu’on pense de cette religion et supporter ces gens qui nous répètent tous les jours que « l’islam dominera le monde ».
      Une petite question : où iront donc trouver refuge les musulmans quand le monde entier sera gouverné par l’islam ?


    • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 18 septembre 2012 16:53

      « où iront donc trouver refuge les musulmans quand le monde entier sera gouverné par l’islam ? »


      c’est une des questions les plus intelligente que j’ai entendu depuis un moment, effectivement.


    • Aldous Aldous 18 septembre 2012 18:28

      En tous cas je vous invite tous, mes frères chrétiens à bruler des ambassades pour protester contre ce film sacrilège et blasphémateur qui offense le messie :


    • popov 18 septembre 2012 19:48

      @subcommandante

      L’Islam pour les nuls

      Si vous aimez tant la propagande à répétition, avalez un calmant et voyez ceci :

      http://www.youtube.com/watch?v=rQ3ZilbZEtQ


    • La mouche du coche La mouche du coche 18 septembre 2012 20:45

      L’auteur de cet article pense la même chose que TF1. Pouah. smiley


    • epicure 19 septembre 2012 22:14

      @Par La mouche du coche (xxx.xxx.xxx.179) 18 septembre 20:45

      toi tu penses pareil que les salafistes qui sont capable de tuer n’importe qui d’occidental à cause d’un petit nanar de série Z confidentiel fait par quelques individus que les gens tués ne connaissaient même pas. poah !


    • Rounga Roungalashinga 18 septembre 2012 09:38

      Notre vingt-et-unième siècle se laisse gangréner par la régression obscurantiste

      Justement, comme vous le dites, c’est « votre » XXIème siècle. Il faudrait peut-être réussir à comprendre que si nous, occidentaux arrivons aujourd’hui à tolérer certaines formes de blasphème, c’est dû à notre histoire. Les guerres de religion, la modernité, les Lumières, le libéralisme, la laïcité sont passés par là, et ont considérablement modifié nos mentalités. Ainsi, l’homme occidental du XXIème siècle ne fait plus du lien avec la transcendance le point central de sa vie personnelle et de la cohésion sociale. C’est pourquoi les offenses envers le Christ ne provoquent de réactions que marginales. La plupart des pays non-occidentaux n’ont pas cette histoire, et la religion est encore primordiale pour beaucoup de gens. Donc il ne faut pas s’étonner si les réactions suscitées par le blasphème y sont plus violentes et plus massives que chez nous.


      • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 18 septembre 2012 10:09

        Tout cela est juste, mais ça ne doit pas empêcher de dénoncer la passivité, voire la complaisance, des croyants situés sur notre territoire.


      • Panzerfaust 18 septembre 2012 10:24

        Bien sur, mais de la à entretenir une autocensure il y a une marge. Et c’est malheureusement ce qui se passe dans les médias, soucieux de critiquer pesamment ce film, pour rester dans le politiquement correct. Mais en quoi ce film serait-il plus digne de respect que le prophète ou le livre que le livre qu’il représente. La toile est pleine de sites soulignant les incohérences et les intolérances de l’islam.

        Alors faut-il sacrifier tout esprit critique pour éviter de jeter de l’huile sur le feu, en espérant par là encourager la coexistence entre des civilisations divergentes ? Ou bien ne vaudrait-il pas mieux mettre les pieds dans le plat en affirmant qu’il est vain voire dangereux d’espérer s’entendre avec une religion qui ne tolère pas le blasphème ?


      • kaisersam 18 septembre 2012 17:40

        @Loic Decrauze

        "Tout cela est juste, mais ça ne doit pas empêcher de dénoncer la passivité, voire la complaisance, des croyants situés sur notre territoire.« 

        N’importe quoi

        J’ose imaginer que si les musulmans se reunissent pour condamner ces actes alors vous ferez parti de ceux qui hurleront tot ou tard au reflexe communautaire incomatible »avec notre chere Republique" : car cela sera assimilé comme tel

        Par contre le fait que les musulmans ne condamnent pas cet acte est sujet de votre critique

        si je comprends bien les musulmans auront toujours tort ??? tres partial...

        PS : un musulman n’a pas a condamner les actes d’un autre musulman allez vous instruire, le principe meme de cette religion repose sur le principe individuel devant Dieu et Dieu seul : pas de clergé, pas de tribalisme atavique


      • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 18 septembre 2012 18:53

        @ Kaisersam

        Vous imaginez très mal : je ne suis pas du genre suiviste, donc si j’espère ce type de réaction, qui peut d’ailleurs très bien prendre la forme d’une manifestation beaucoup plus large, je la saluerai. Votre « n’importe quoi » n’est donc pas de bon aloi.

        Votre post scriptum laisse songeur : je vais effectivement m’instruire davantage sur cette religion, mais ça risque de me révulser davantage si elle prône la politique de l’autruche qui ne doit surtout pas se prononcer sur les actes de l’autre qui croit au même dieu que soi mais qui massacre au nom de sa prétendue foi !

        Finalement je préfère mon agnosticisme, ça ouvre un peu l’horizon.


      • subliminette subliminette 18 septembre 2012 10:22

        Le plus inquiétant est l’auto-censure qui règne dans les médias. Gros scandale parce que Véronique Genest a « dérapé » (sic Morandini) en disant que les Islamistes lui font peur et que l’Islam lui semble difficilement compatible avec la démocratie.

        Là c’est clairement « Haro sur le baudet » ! Pourquoi ce terme de « dérapage » ? Elle a exprimé une opinion qui n’est pas seulement la sienne mais celle de millions de Français, opinion largement confortée par l’attitude des Islamistes ces jours-ci. Leur continuelle victimisation est de plus en plus insupportable. Qu’ils assument leur obscurantisme entre eux et ne nous l’imposent pas.

        C’est trop demander ?


        • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 18 septembre 2012 11:40

          C’est en effet ce décalage entre une petite musique médiatique qui minimise les dérives intégristes et la réalité. Ainsi la complaisance affichée pour Ben Laden par une partie de la jeunesse en rupture avec nos valeurs et au nom d’un anti-américanisme forcené. De la pure provocation ? Pas sûr...


        • kaisersam 18 septembre 2012 17:43

          ou plutot decalage entre la critique des salafistes en France

          et le soutien larvé des elites occidentales a ces meme salafiste/wahhabites/takfiristes dans les pays auxquels on apporte officiellement la democratie et les valeurs « modernes »

          il est la le decalage de paradigme


        • appoline appoline 18 septembre 2012 18:30

          Les français sont des veaux, comme le disait le Général. Là, je dirais même que c’est de la collaboration, se mettre du côté des « plus forts » par peur de les froisser.


          Moi, je dirais simplement que l’islam est une religion de merde comme beaucoup de religions, elles règnent par la peur. N’oublions pas que les cathos brûlaient vifs tous ceux qui leur barraient le chemin, le clergé a longtemps régné en maître. De nos jours, c’est l’islam qui crie à qui veut l’entendre que c’est elle qui détient l’absolue vérité. Faut y être con pour se laisser dicter sa conduite par un dieu, ses prophètes dont l’existence n’a jamais été prouvée, si ce n’est par des écrits déformés par les uns et les autres. Alors ça veut dire quoi toutes ces âneries au nom de religions qui disent que dieu est amour.......ils sont des imposteurs ni plus ni moins, asservir les masses a toujours rapporté de l’argent, c’est tout

        • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 18 septembre 2012 18:56

          @ Appoline : ça c’est de l’athéisme ou je ne m’y connais pas ! hé hé hé !


        • kaisersam 19 septembre 2012 09:56

          @Appoline et l’auteur

          BOF critique athée digne d’un enfant de 6 ans : « les religions tuent » « l’eglise est mechante » bla bla bla

          les religions ont disparu au 20eme siecle de la scene politique et qu’a t on depuis ?

          le tabelau de l’humanité est bien plus noire actuellement que jamais il ne l’a été auparavant


        • appoline appoline 19 septembre 2012 13:04

          Kaiser,


          L’humanité est noire tout simplement parce qu’à la base l’être humain est belliqueux. Comme je le dis souvent, à peine nous nous tenions debout qu’on se foutait sur la gueule pour le feu. Nous aurions été moins cons de le partager mais non, l’ego et le pouvoir en avait déjà décidé autrement.

        • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 19 septembre 2012 19:00

          @ Kaiserman. Pas la peine d’y mettre de la condescendance mal placée, surtout pour indiquer doctement que les religions ont quitté la scène politique au Vingtième siècle !!!

          On ne doit pas vivre sur la même planète : Iran, Pakistan, Etat-Unis, etc... vous ne voyez pas de religion dans la politique ? Là ce n’est plus de l’enfant de six ans, c’est de l’embryon imperméable au monde.


        • kaisersam 20 septembre 2012 14:25

          "Pas la peine d’y mettre de la condescendance mal placée, surtout pour indiquer doctement que les religions ont quitté la scène politique au Vingtième siècle !!!

          On ne doit pas vivre sur la même planète : Iran, Pakistan, Etat-Unis, etc... vous ne voyez pas de religion dans la politique ? Là ce n’est plus de l’enfant de six ans, c’est de l’embryon imperméable au monde.
          "

          communisme pas loin de 100 millions de morts

          nazisme combien de millions de morts ? (ne me sortez pas le GOTT MIT UNS qui n’a aucun sens dans le contexte Nazi)

          kemalisme, eugenisme, faux humanisme des Lumieres (Voltaire l’esclavagiste ?!?!)

          l’ultra libéralisme se passe tres bien de Dieu et dans quel état est la planète ?

          Tous ces mouvements sont fondamentalement des dérivés dégénérés de l’humanisme : l’humain revient au centre des questions existentielles et Dieu et ses religions dégagent...et on a vu le résultat

          Avez vous déjà ouvert des bouquins d’histoire ? de philo ? de religions ? de sociologie ?

          en un siecle les mouvements issus de l’humanisme ont fait autant de dégat que les religions en deux millénaires...

          CQFD


        • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 20 septembre 2012 21:24

          Formidable l’art de l’énumération ! Vous avez oublié le génocide catho-vendéen par les Républicains de la Terreur, les barbaries de l’Epuration et les méfaits meutriers de l’automobile...

          Une chose m’échappe, c’est le rapport avec l’objet de mon texte.

          Dernière chose : ne vous préoccupez plus de mes lectures, elles s’épanouissent depuis plus de trente ans et n’ont nul besoin de vos conseils.

           


        • pergolese 18 septembre 2012 11:50

          La médiocrité ou non du film incriminé n’a en l’occurrence aucune importance...Vous avez eu raison de le faire remarquer.


          • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 18 septembre 2012 11:54

            Merci pour votre soutien à cette analyse.


          • Henri Francillon Henri Francillon 18 septembre 2012 16:11

            Les médias nous ont en effet expliqué que la cause de ces manifestations est un mauvais film, ce qui est un mensonge.
            La cause est en effet le coran, tout aussi mauvais livre, et l’endoctrinement que tant de gens subissent à son sujet.
            Car comme vous le dites fort justement, tout peut être critiqué et moqué sans réactions violentes hormis l’islam.
            D’ailleurs, quand un infidèle blesse un musulman il le fait par des mots, mais quand un musulman blesse un infidèle il le fait physiquement, et c’est bien là une différence culturelle.


          • Christian Labrune Christian Labrune 18 septembre 2012 16:14

            @Pergolèse

            Après la publication des « Versets sataniques » - que je n’ai toujours pas eu le temps de lire - Chirac avait cru bon de devoir déclarer que, de toute façon, sur le plan littéraire, le bouquin était nul. Cela m’avait paru, étant donné que l’auteur était menacé de mort - et il l’est toujours - d’une lâcheté politique absolument innommable. Quand bien même le texte n’aurait pas été transcendant, ce dont je ne puis juger, il me semble que c’était bien la dernière des choses à dire, et les récentes déclarations de la petite mère Clinton à propos du film en question procèdent bien de la même tartufferie abjecte. La tolérance, qui est évidemment souhaitable, doit s’arrêter lorsqu’elle revient à légitimer des activités criminelles. On est désormais dans un système où de parfaits abrutis se chargeront systématiquement de trouver des circonstances atténuantes aux pires fanatatiques. On l’a vu à propos d’un Mehra, plus récemment à propos d’un Breivic. Justice à géométrie variable où le droit de tuer se négocie en fonction d’un probable soutien idéologique. J’ai même lu ces derniers jours sur AgoraVox des déclarations très lâches et parfaitement crapuleuses d’islamofascistes qui osaient se réjouir de l’assassinat d’un diplomate américain.


          • kaisersam 18 septembre 2012 17:46

            @Henri le Faucon

            « Les médias nous ont en effet expliqué que la cause de ces manifestations est un mauvais film, ce qui est un mensonge.
            La cause est en effet le coran, tout aussi mauvais livre, et l’endoctrinement que tant de gens subissent à son sujet. »

            FAUX : dix ans de tapages sur la gueule généralisé sur tout ce qui est musulman de pres ou de loin

            mais je comprends qu’avec une memoire de piaf la persistance de vos souvenirs n’excede pas l’année en cours

            « Car comme vous le dites fort justement, tout peut être critiqué et moqué sans réactions violentes hormis l’islam. »

            Entre musulman il y a des critiques comme entre occidentaux il y a des critiques : la critique est acceptable si elle n’est pas haineuse

            "D’ailleurs, quand un infidèle blesse un musulman il le fait par des mots, mais quand un musulman blesse un infidèle il le fait physiquement, et c’est bien là une différence culturelle."

            et quand un soldat US/francais ou anglais tue un afghan il le fait avec des mots ? ah bon...

            ma connardophobie ne risuqe pas de s’ameliorer en votre présence...


          • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 18 septembre 2012 18:59

            @ Christian Labrune : je ne me souvenais pas de cette réaction chiraquienne : ça ne fait qu’alourdir son double septennat des bourdes. Au final ça lui en a touché une en décrochant l’autre, pour rectifier une des ses expressions favorites.


          • tikhomir 18 septembre 2012 15:14

            Enfin on n’a toujours pas la laïcité en France, il ne faut pas se faire des idées car la franc-maçonnerie n’est toujours pas séparée de l’État.


          • Abou Antoun Abou Antoun 18 septembre 2012 13:30

            @ l’auteur
            Dans un C dans l’air titré « L’Islam s’embrase-t-il ? » Calvi et ses invités ont passé leur temps à souligner l’indigence, la médiocrité et la débilité du court métrage, se désolidarisant ainsi nettement de cette production voire s’excusant de devoir faire une analyse sévère des déchaînements barbares qu’elle a engendrés.
            Nous sommes habitués depuis longtemps aux tartuferies d’Yves Calvi qui se fait une spécialité du ’consensuel’ et du ’politiquement correct’. on ne se rend même pas compte de la disproportion entre l’offense (une oeuvre pamphlétaire comme il en existe des centaines de milliers et la peine de mort appliquée à des représentants d’un état même pas directement impliqué dans une diffusion somme toute confidentielle de ce pamphlet).
            Dans un autre ordre d’idée Yves Calvi veut bien débattre de la faim dans le monde s’il est sûr que parmi ses invités personne n’avancera l’idée qu’il y a peut-être un peu trop de monde sur terre.
            Si on essaie de transposer du point de vue chrétien, il faudrait mettre à mort tous les webmestres de sites parlant de l’histoire critique de Jésus-Christ où tous les gérants de librairies proposant ce titre. Il faudrait exécuter tous ceux qui prononcent le nom du Baron d’Holbach
            On est en pleine démence et cette démence n’est pas dénoncée. Le message qui passe c’est finalement que ceux qui ont des ennuis l’ont bien cherché. C’est vraiment Münich.
            L’État se doit de défendre avant tout ses citoyens musulmans modérés (qu’on ne voit malheureusement pas assez). Mais ces déculottades successives ne les incitent-elles pas à la prudence ?
            Vous faites bien d’insister sur cet aspect des choses.


            • LE CHAT LE CHAT 18 septembre 2012 14:14

              Calvi fait des débats sur tel ou tel parti politique en invitant un membre de ce parti , sauf pour le FN , car c’est plus facile de cracher desus en son abscence , quel courage !


            • Henri Francillon Henri Francillon 18 septembre 2012 16:12

              Il n’invite pas non plus d’islamiste radical quand il fait un débat sur l’islam radical.


            • LE CHAT LE CHAT 18 septembre 2012 14:08

              j’ai survolé l’émission de Calvi , et c’est vrai qu’on a surtout stigmatisé le navet et son auteur en oubliant de condamner la barbarie et les crimes innombrables des muslims soit disant en réaction à « cette provocation » .
              et bien non , l’Islam n’est pas une religion comme les autres , il serait temps qu’on en débatte vraiment , dans C dans l’air comme ailleurs , c’est un poison qu’il faut combattre avec vigueur avant d’être tué par lui !


              • Henri Francillon Henri Francillon 18 septembre 2012 16:13

                Excellent titre, l’auteur.


                • alinea Alinea 18 septembre 2012 16:41

                  Quelque chose m’échappe : avez-vous imaginé le scénario de l’Islam dans le monde sans l’intervention au Moyen-Orient, depuis...depuis. allez depuis 1948 ; mais c’est court !
                  Sans les USA qui foutent leur merde dès qu’ils le peuvent où qu’ils aillent ?
                  On pense, bien sûr : Irak, Afghanistan, mais ça c’était après la guerre Iran/Irak.
                  Enfin bref : imaginez un scénario où les pays arabes, les pays musulmans pourraient faire leur soupe à leur guise !!
                  Ah ! Mais oui ! Ils ont le pétrole, bon sang mais c’est bien sûr.
                  Pendant ce temps là, le petit peuple se voile ( la face) avec un vrai voile ou avec de la haine religieuse.
                  Courons-y donc tous ; pendant qu’on se hait, entre « baisés » ( pardonnez l’expression), les autres là-haut ( où ??) mènent leurs affaires. ET, vous le savez bien, les guerres ne leur font pas peur !
                  Alors, tous autant que vous êtes, vous serez mûrs pour l’approuver cette guerre et même vous proposer pour y participer. Votre haine de l’autre sera votre fleur au fusil !
                  Bravo : le monde est presque mûr pour l’Apocalypse !!!


                  • kaisersam 18 septembre 2012 17:49

                    Bravo vous etes le seul a etre lucide sur la division 1% contre 99%

                    Mais vu les reactions pavloviennes de toutes parts on est sur le bon chemin pour une guerre en Effet...


                  • Radix Radix 18 septembre 2012 17:51

                    Bonsoir

                    Au-delà de la qualité médiocre du film, c’est surtout la provocation délibérée qui est soit débile, soit calculée dans un but bien précis.

                    Avec le Qatar qui soutient les frères musulmans et l’Arabie Saoudite qui soutient les salafistes les coup fourrés vont se multiplier.

                    L’enjeu étant l’agrandissement de la sphère d’influence de l’un et de l’autre sur le monde musulman.

                    Radix


                    • Loïc Decrauze Loïc Decrauze 18 septembre 2012 19:04

                      Mon objectif n’était pas de faire un procès à C dans l’air qui est une des très très rares émissions que je suis régulièrement et qui peut produire le meilleur, cf. dans un tout autre domaine : « Prenons l’air »civilisé« ... »


                      • Abou Antoun Abou Antoun 18 septembre 2012 19:20

                        Eh bien moi, je saute au contraire sur l’occasion pour dénoncer cette entreprise de désinformation qu’est cette émission. Je l’ai regardé quelques fois quand le sujet m’intéresse ou bien que je pense (à tort ou à raison) y connaître quelque chose. La supercherie est évidente, la messe est toujours dite d’avance et il n’y a aucune place pour le débat véritable. L’émission de Calvi n’est qu’un des aspects à la sauce intello de cette entreprise de désinformation qu’est la télé. L’exemple choisi ici le montre d’ailleurs très bien, il est typique des pratiques du journaliste et de sa direction.
                        Voir l’opinion de Alain Garrigou sur ce sujet, une émission de simple propagande.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès