• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Levothyrox. La plainte pour mise en danger de la vie d’autrui. (...)

Levothyrox. La plainte pour mise en danger de la vie d’autrui. Dernier espoir pour les malades

Levothyrox. La plainte pour mise en danger de la vie d’autrui. Dernier espoir pour les malades.

Tout le monde a entendu parler du scandale sanitaire du Levothyrox.

Pour les malades de la thyroïde, c’est un médicament vital qui permet simplement de vivre normalement.

Les laboratoires Merck ont changé la formule, sans prévenir les patients.

Résultat, les effets secondaires sont terribles ; vertiges, nausées, crampes, fatigue générale, tremblements, problèmes de coordinations des mouvements, troubles de la parole, pertes de mémoire, prise de poids, état dépressif, etc.

Mon épouse, dépendante de ce médicament est atteinte par ces effets secondaires. Elle ne peut plus vivre normalement et son état s’aggrave. Et ce, depuis 6 mois.

Les témoignages identiques affluent, regardez sur Google et sur Youtube.

Cris d’alarme, cris de colère, cris de désespoir d’une population abandonnée à son sort.

Agnès Buzyn, ministre de la santé, a volé au secours du laboratoire Merck, « votre vie n’est pas en danger, rassurez-vous… »

Les autorités sanitaires ne veulent rien voir, les médecins minimisent les effets.

Abandonnés, complètement abandonnés de tous, les malades n’ont plus qu’un moyen de pression : abandonner la prise de médicament.

Quitte à en finir, finissons-en vite.

Cette solution arrange Bercy bien sûr, moins de malades, moins de remboursement, c’est bon pour la sécu.

Une patiente, également avocate, a déposée une plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui ».

Rarement qualification a été aussi bien adaptée.

La plainte, c’est le dernier espoir pour obliger les laboratoires à revoir leur médicament.

Il est sûr que la procédure sera très longue, plus longue qu’un rendez-vous chez l’endocrinologue.

C’est une évidence, cette affaire du médicament maudit a un sens. Jamais l’Etat n’a agit avec une telle désinvolture concernant la santé des Français.

Porter plainte, il n’y a plus que la justice pour sauver ces malades.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • rogal 7 septembre 18:24

    Vioxx, Médiator, Dépakine, Lévothyrox... Le rythme s’accélère.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 septembre 22:12

      @rogal


      Le cartel medico pharmaceutique crée un « nouvelle situation » qui permettra de mettre en marché un nouveau produit, une nouvelle façon d’exploiter la population.  C’est un des signes forts de la désagrégation de notre société.


      PJCA


    • sarcastelle sarcastelle 7 septembre 18:52

      Le mieux est de porter plainte contre chaque médicament. La justice peut venir à bout de la recherche pharmaceutique. Vivement. 


      • pemile pemile 7 septembre 18:56

        « les malades n’ont plus qu’un moyen de pression : abandonner la prise de médicament. »

        Je suppose que vous faites dans la provo, mais abandonner ce substitut des hormones de la thyroide là, vous mettez la vie des patient en danger !

        Cette nouvelle formule entraine plutôt une variation du dosage pour certain, il faut refaire un dosage de la TSH pour adapter le dosage. (et eventuellement ; engueuler son pharmacien si il ne vous a pas prévenu et son généraliste si prévenu il n’a pas géré le suivi)


        • Gérard Faure-Kapper Gérard Faure-Kapper 7 septembre 19:25

          @pemile


          Oui, c’est de la provoc, mais les malades que je connais sont au désespoir.

          Je vois l’état de mon épouse et de ceux qui m’écrivent, il y a une extrême urgence.

          Oui certains veulent arrêter le médicament. Oui c’est une provoc similaire à une grêve de la faim.

          Nous portons plainte avec de nombreux patients. Notre avocate étudie la meilleure voie, mais je pense qu’il faut, dans un premier temps, avoir un référé pour obliger le fabriquant à proposer l’ancienne formule.

          Ainsi les patients auront le choix.

        • pemile pemile 7 septembre 20:04

          @Gérard Faure-Kapper « mais je pense qu’il faut, dans un premier temps, avoir un référé pour obliger le fabriquant à proposer l’ancienne formule. »

          Non, pas forcément, cette nouvelle formule est prévu pour pouvoir relancer le générique et assurer une meilleure fiabilité du dosage (sur la duree) passer d’une variation de 10% à une variation de 5% maxi. Vu les répercussions qu’ont la moindre différence de dosage cela me semble au contraire très bénéfique pour les patients.


        • Gérard Faure-Kapper Gérard Faure-Kapper 7 septembre 22:25

          @pemile

          Certes, certes, mais le gros problème, c’est de convaincre les victimes que c’est pour leur bien. Je peux vous dire que mon épouse vit un moment très difficile. Il lui est presque impossible de travailler. 

        • pemile pemile 7 septembre 23:11

          @Gérard Faure-Kapper « Je peux vous dire que mon épouse vit un moment très difficile. Il lui est presque impossible de travailler »

          Contrôle de la TSH/T4/T3 effectué et nouveau dosage testé ?


        • pemile pemile 7 septembre 23:37

          @Gérard Faure-Kapper « Ainsi les patients auront le choix. »

          Pour cette histoire de choix, j’en avais aussi parlé sur l’article du Panda (avec difficulté, le personnage est plus que spécial) mais la thyroide secrète deux hormones, la T4 ( 80%) et la T3 ( 20%), et le Levothyrox ne contient que de la T4, c’est une simplification des laboratoires (et de la sécu, contrôle des dosages simpifié), avec comme argumentation que le corps est capable de produire de la T3 par dégradation de la T4.

          Il existe un autre traitement (du même laboratoire) contenant les deux hormones ou il est aussi possible d’utiliser un complément en T3 associé au lévothyrox.


        • Debrief 8 septembre 09:21

          @pemile
          Il est étonnant de constater la sévérité des symptômes liés à la nouvelle formule.
          Si ce n’était qu’un problème de dosage, la variation ne devrait être que de quelques %, on ne peut quand même pas imaginer que ça passe du simple au double ou à la moitié.
           
          J’imagine mal une minime variation de dosage avoir des tels effets sur les complémentés en hormone thyroïdienne. Il y a forcément une autre cause liée à la nouvelle composition.


        • Gérard Faure-Kapper Gérard Faure-Kapper 8 septembre 09:41

          @pemile


          Non, nous sommes à l’étranger. Elle doit voir un médecin aujourd’hui pour avoir une ordonnance. En Angleterre ils semblent avoir l’ancienne formule.

        • pemile pemile 8 septembre 10:05

          @Debrief "J’imagine mal une minime variation de dosage avoir des tels effets sur les complémentés en hormone thyroïdienne. « 

          Le système endocrinien est plus que complexe et le thyroide joue sur le métabolisme de toute les cellules. Le même genre de symptômes ont entrainé il y a quelques années la suppression du générique.

           »Il y a forcément une autre cause liée à la nouvelle composition."

          Ce sont des excipients connus, non ? L’explication la plus probable est quand même une variation du dosage du à cette nouvelle formule, ce qui sera facile à contrôle en quelques mois, à suivre.

          PS : il semble quand même que la plupart des gens en souffrance ne sont pas vraiment pris en charge par leur médecin/endocrino, non ?


        • Debrief 8 septembre 11:44

           @pemile
          Je continue à penser qu’en matière de dosage, il serait très étonnant que le labo puisse ne pas contrôler son médoc au point de varier dans des proportions importantes.
           
          Certes, l’organisme est sensible au niveau hormonal mais passer de 125 micro-grammes à 130 ou à 120 (à supposer que le labo ne maîtrise pas mieux son affaire) ce n’est certainement pas ce qui peut provoquer des symptômes aussi puissants. Si c’était le cas, il faudrait doser les patients au micro-gramme près ce qui n’est évidemment pas le cas, l’offre en Levotyrox ne le permet pas de toutes façons.
           
          D’ailleurs, ce que les instances officielles reprochent à l’ancienne formule est précisément de ne pas être constante en dosage !! Et cette inconstance, minime je suppose, n’a gêné personne jusque là.
           
          Ce sont des excipients connus, non ? Je n’en sais rien, je ne suis pas spécialiste Leur combinaison entre eux, avec la molécule active ? A-t-on vérifié le contenu exact de ces comprimés ? Si il y a des problèmes, ne faut-il pas chercher sur toutes les pistes ?


        • Debrief 8 septembre 11:52

          @pemile
          PS : il semble quand même que la plupart des gens en souffrance ne sont pas vraiment pris en charge par leur médecin/endocrino, non ?

          Je ne sais pas trop ce que vous voulez dire par là. Qu’est-ce qu’il y peut l’endocrino ? Il prescrit le seul médoc disponible et c’est tout. Il n’a qu’une seule alternative en France (évidemment, en France !) c’est la L-Tyroxine en gouttes si j’ai bien compris. Moins pratique mais qui soulage tous ceux qui ont ces symptômes.
           
          De plus, si le dosage en L-Tyroxine est conforme à la prescription et que le patient s’en porte bien, pourquoi un dosage identique de Levotyrox serait-il à suspecter en priorité ?


        • pemile pemile 8 septembre 11:58

          @Debrief "Je continue à penser qu’en matière de dosage, il serait très étonnant que le labo puisse ne pas contrôler son médoc au point de varier dans des proportions importantes.« 

          Il est dit que l’ancienne formule variait de 10% suivant le temps de stockage et que la nouvelle assurait une variation maxi de 5%.

           »Et cette inconstance, minime je suppose, n’a gêné personne jusque là.« 

          Si, c’est un grosse galère pour pas mal de personnes. Mais je ne sais pas quel pourcentage cela représente sur les 3 millions de personnes concernées.

           »Si il y a des problèmes, ne faut-il pas chercher sur toutes les pistes ?"

          Bien sur, mais ayant connaissance que ce problème de dosage est connu (depuis la suppression du générique ayant entrainé exactement les mêmes problèmes), aider les patients à se pencher sur ce problème de dosage me semble primordial. N’est ce pas plutôt le mauvais soutient apporté à ces patients qui les pousse à de telles mesures de porter plainte ?


        • pemile pemile 8 septembre 12:07

          @Debrief « Il prescrit le seul médoc disponible »

          Non, il existe d’autres formules (dont une contient T4 et T3)

          « et c’est tout »

          M’enfin, c’est un réglage de dosage très difficile qui demande un suivi sur un temps long !

          « c’est la L-Tyroxine en gouttes si j’ai bien compris. Moins pratique mais qui soulage tous ceux qui ont ces symptômes. »

          Ca, cela reste à démontrer (il y aura à nouveau besoin d’adapter le dosage si l’assimilation est différente), et ce genre d’annonce risque de poser une catastrophe sanitaire par pénurie de ce produit pour les patients en ayant réellement besoin (problèmes de déglutition)


        • Debrief 8 septembre 13:38

          @pemile
          Non, il existe d’autres formules (dont une contient T4 et T3)
          Sachant que les demi-vies de ces molécules sont différentes (6.5j et 2.5j respectivement) le remplacement n’est pas une affaire simple. Il ne suffit pas de faire une substitution, il faut des calculs qui au final risquent de composer un dosage très différent. Mais admettons, si c’est une solution, il faut que les gens qui souffrent l’utilisent.
           
          Ca, cela reste à démontrer. C’est vrai mais le retour des gens concerné (pas 100% ? je ne sais pas non plus) est positif. Quand on est en souffrance on essaie des alternatives pour être soulagé, c’est parfaitement légitime. Quant à l’approvisionnement, que les autorités bougent leur Q, c’est leur responsabilité. Elles le font bien pour acheter 94 mn de doses de vaccins H1N1.
           
          Sinon pour vous tout va bien. La nouvelle formule est meilleure (±5% vs ±10%). Donc les patients en galère qui n’étaient pas sensibles aux ±10% d’avant seraient sensibles au ±5% de maintenant (les excipients étant réputés neutres) et il faudrait évaluer leur TSH / T3 / T4 pour lé ré-équilibrer ! Ça ressemble à une blague.


        • Gérard Faure-Kapper Gérard Faure-Kapper 8 septembre 13:42

          @Debrief


          Vous venez de soulever exactement le problème : En théorie, il n’y a aucun trouble, c’est une blague.

          Le problème, c’est que les victimes n’ont pas du tout envie de rire.

        • pemile pemile 8 septembre 13:57

          @Debrief « Sinon pour vous tout va bien. »

          Arrêter de déformer mes propos, je n’arrête pas de dire qu’au contraire, pour beaucoup de personnes, la gestion de ces hormones de substitution est plus que galère, ce que vous semblez découvrir qu’aujourd’hui. Lisez le témoignage de cevennevive plus bas.


        • Debrief 8 septembre 14:08

          @pemile
          Je n’aurais pas dû dire ça en effet. Désolé.
           
          Il y a un problème et il faut en chercher la cause en arrêtant de prendre les gens pour des imbéciles, ce qui est le propre de notre haute administration.


        • pemile pemile 8 septembre 14:09

          @Debrief « Donc les patients en galère qui n’étaient pas sensibles aux ±10% d’avant seraient sensibles au ±5% de maintenant »

          Non, c’est au niveau de l’assimilation qu’une nouvelle formule peut entrainer des différences.


        • Debrief 8 septembre 14:30

          @pemile
          Ah je croyais que c’était un problème de dosage hormonal. En tous cas c’est ce nous rabâchent les autorités.
           
          Donc ce ne serait plutôt du coté de l’assimilation, ce processus qui démarre quand on avale la pilule et qui finit quand la molécule active passe enfin dans le sang. Vaste programme !
           
          Alors que les gens en charge voient en quoi la nouvelle composition perturbe l’« assimilation » et en attendant suggèrent des solutions de remplacement, c’est tout ce qu’on demande à ceux qui touchent l’argent de nos impôts pour prendre soin de notre santé.


        • pemile pemile 8 septembre 14:34

          @Debrief « Donc ce ne serait plutôt du coté de l’assimilation »

          Oui, ce qui, de fait, modifie le dosage !

          « en attendant suggèrent des solutions de remplacement »

          M’enfin, y’a pas, la seule action possible c’est de prendre en charge plus sérieusement le contrôle du dosage.


        • pemile pemile 8 septembre 14:36

          @Debrief

          PS : et je vous répète que conseiller à tous de prendre la formule en goutte (comme vous l’avez fait et présentez comme le remède miracle) est d’une bêtise totale !


        • Debrief 8 septembre 14:42

          @Debrief
          Si toutefois la santé des gens fait partie des paramètres de leur activité. Quand on se réfère à la prochaine vaccination obligatoire des 11 vaccins truffés d’un métal reconnu toxique, sans compter l’aberration vaccinal de maladies d’adultes sur des petits bébés n’ayant même pas atteint leur maturité immunitaire, il y a vraiment de quoi en douter.
           
          Tout ça me met vraiment en pétard.
           


        • Debrief 8 septembre 14:55

          @pemile
          prendre en charge plus sérieusement le contrôle du dosage.
          Personne ne sait aujourd’hui si le dosage est en cause. Simplement parce que aucun test n’a été effectué ni avant ni après la mise sur le marché de la nouvelle formule sur des patients, ou s’ils ont été faits, il ne devraient avoir révélé rien de différent de l’ancienne formule, du moins il faut l’espérer pour le sérieux du labo !
           
          Invoquer de l’« assimilation » comme cause du problème de dosage c’est 1) reconnaître que les excipients ne seraient pas neutres (sinon quoi d’autre interviendrait dans l’« assimilation » ?) et 2) faire un hypothèse parfaitement non vérifiée (jusqu’à présent).
           
          Prétendre que c’est une bêtise que de se reporter sur un médicament alternatif quand on est en souffrance, j’avoue ne pas bien comprendre.


        • pemile pemile 8 septembre 15:03

          @Debrief "Prétendre que c’est une bêtise que de se reporter sur un médicament alternatif quand on est en souffrance, j’avoue ne pas bien comprendre« 

          Quand ce médicament alternatif contient la même molécule et qu’il est fabriqué en petite quantité pour des clients particuliers (problème de déglutition) c’est un risque sanitaire majeur de pénurie !

          Et je vous ai déjà dit qu’Il y a d’autre médicament alternatif .... pour lequel un réglage du dosage sera aussi surement nécessaire.

           »Invoquer de l’« assimilation » comme cause du problème de dosage c’est 1) reconnaître que les excipients ne seraient pas neutres (sinon quoi d’autre interviendrait dans l’« assimilation » ?) et 2) faire un hypothèse parfaitement non vérifiée (jusqu’à présent)."

          M’enfin, vous êtes saoulant, le moment de la journée, la saison, mais aussi par exemple la prise de sucre en même temps que la molécule peut modifier l’assimilation !


        • pemile pemile 8 septembre 15:05

          @Debrief « la prochaine vaccination obligatoire des 11 vaccins [..] Tout ça me met vraiment en pétard. »

          Moi aussi, mais ne mélangeons pas tout !


        • frugeky 8 septembre 15:26

          @Gérard Faure-Kapper

          Il reste également des stocks dans les hôpitaux en France...


        • hervepasgrave hervepasgrave 8 septembre 16:57

          @Gérard Faure-Kapper
          Bonjour

          • S’il y a effectivement urgence ce n’est pas par le recours de procès, désolé !
          • Car je n’ai pas entendu cette simple chose de demander que le produit soit remis en circulation tel qu’il était et que si le fondement était justifié de le vendre comme maintenant était avéré.Il suffisait de prescrire l’ancien et de diminuer progressivement les doses en augmentant la nouvelle formule.
          • Cela me parait évident et certainement pas plus risqué ni illogique.
          • Quant au recours d’avocats ? Mais par contre je vois qu’ici tout est histoire principalement de politique, alors ? comment se fait -il qu’autant de têtes pensantes n’ont pas utilisé a contre sens ce que l’on nous impose, a savoir décrets,49.3 ,mais a la demande des représentants,associations du peuple ??
          • a méditer
          • cestpasgrave ???

        • Debrief 8 septembre 22:44


          @pemile
          le moment de la journée, la saison, mais aussi par exemple la prise de sucre en même temps que la molécule peut modifier l’assimilation !
          A ce moment là, si ce n’est lié qu’à des paramètres externes, ils sont tout aussi applicables à l’ancienne formule. Restons logiques.
           
          M’enfin, vous êtes saoulant

          Vous aussi smiley ! Je vous donne mes arguments, je ne crois pas une seule seconde à la question du dosage qui certes modifié de façon significative peut donner des symptômes de palpitations ou autres, mais pas la collection d’horreurs qui sont énoncées pour des variations minimes de dosage supposées.
           
          Il y a un truc dans ces cachets qui provoque des troubles importants pour une catégorie de population. Perso je n’ai aucune idée de ce que c’est. Le minimum de responsabilité intellectuelle serait de faire des investigations pour en trouver la cause et pas se contenter d’invoquer d’autorité un dosage soudain incorrect que ces salauds de patients coupables d’être malades et en plus de ne pas croire ce qu’on leur dit d’en haut, devraient faire corriger en patientant quelques semaines ou mois dans l’inconfort ou la douleur, le temps de stabiliser leurs niveaux hormonaux. Sans qu’il ait été démontré sur aucun des patients concernés que ces niveaux sont incorrects ni qu’une correction éventuelle leur apporte un quelconque soulagement.


        • pemile pemile 8 septembre 23:59

          @Debrief « ils sont tout aussi applicables à l’ancienne formule »

          Oui, renseignez vous, c’est pas d’aujourd’hui que pas mal de personnes galèrent. Là, il y a surtout un effet fédérateur pour exprimer leurs galères.

          "des symptômes de palpitations ou autres, mais pas la collection d’horreurs qui sont énoncées pour des variations minimes de dosage supposées.« 

          Bis repetita, renseignez vous, ce sont pourtant les symptomes connus de dérèglements thyroidien.

           »Sans qu’il ait été démontré sur aucun des patients concernés que ces niveaux sont incorrects ni qu’une correction éventuelle leur apporte un quelconque soulagement.« 

          Vous êtes dans la négation alors que vous avez au moins l’exemple de cevennevive sur ce fil.

           » Le minimum de responsabilité intellectuelle serait de faire des investigations pour en trouver la cause"

          Je vous écoute, vous avez trouvé le cas de quelqu’un ayant vérifié ses taux de TSH/T4/T3 et restant en galère ?


        • sirocco sirocco 7 septembre 21:34

          Le problème du Levothyrox a été brièvement évoqué aujourd’hui jeudi dans le Magazine de la Santé (France 5), qui nous promet un débat pour bientôt sur le sujet.

           
          On savait le Magazine de la Santé complètement inféodé à BigPharma même s’il s’en défendait timidement. Mais maintenant, ce lobbying est assumé, revendiqué. Une chroniqueuse de la fine équipe a évoqué aujourd’hui les 11 vaccins qui seront rendus obligatoires pour les nourrissons, sujet sur lequel le Magazine de la Santé nous promet aussi un prochain débat. : on peut parier que les « experts » que fourbira France 5 lors de ce débat seront du même acabit que les « experts » d’Yves Calvi ! En attendant, la « chroniqueuse » s’est permise de ridiculiser Isabelle Adjani.

           
          Une parenthèse : vous aurez remarqué que ce magazine qui est censé se préoccuper de notre santé mais qui roule pour les laboratoires est actuellement co-présenté par Patrick Pelloux, bisounours chéri du pouvoir avec son immuable sourire, shooté aux euphorisants au point de ne pas vraiment contrôler ce qu’il dit en lisant son prompteur. Ce n’est pas lui qui risque de ruer dans les brancards !

           
          Pour en revenir au Levothyrox, France 5 avait commis un professeur pour nous mettre en garde contre tout arrêt du traitement. Quant au laboratoire qui le produit, il a déjà annoncé qu’il ne revendrait pas sur l’ancienne formule. Comme les banques, les grands distributeurs et les multinationales, il est maître du marché, il fait ce qu’il veut et il emm... ceux qui ne sont pas contents. Sous Jupiter 1er, il va falloir se plier aux diktats commerciaux des uns et des autres.

           
          Pas grand chose à faire sinon, peut-être, voir sur Internet s’il n’existerait pas un autre laboratoire dans le monde (en Inde ?...) proposant l’ancienne formule de ce médicament. Pas grand chose à attendre non plus de la « justice » qui vient de débouter les enfants d’une école élémentaire de Gironde et leur institutrice dans leur action contre des viticulteurs qui avaient répandu des pesticides à quelques mètres des fenêtres de l’école un jour de classe, provoquant de nombreux malaises.

           


          • bob14 bob14 8 septembre 06:01

            La preuve est faite de la collusion des labos et des politiciens depuis longtemps...alors éviter de voter pour cette mafia... !


            • Dr Mengele 8 septembre 07:52

              Vous avez voté Macron ,vous avez droit à l’adjuvant (ou adjudant) Buzin(ness)

              A l’étranger ,ils ont le bon médicament

              • Debrief 8 septembre 09:04

                Les autorités de santé française, ces hauts fonctionnaires plus ou moins liés à l’industrie, ont cette même attitude vis à vis de la population qui caractérise cette caste. Un mépris doublé de la certitude d’avoir toujours raison.
                 
                Il est remarquable de constater qu’en de nombreux domaines dont celui de la vaccination, ces gens grassement payés se foutent totalement de la santé des français, des retours d’expériences et des études menées par des scientifiques indépendants.
                 
                Les institutions de santé en France et leurs troupes de collabos sont des ennemis purs et simples de la santé.


                • Rmanal 8 septembre 12:14

                  Bonjour,

                  je suis sous levothyrox depuis longtemps et je prends maintenant « la nouvelle formule » et je n’ai aucun effet secondaire. En regardant sur les boites seuls l’excipient semble avoir changé, ce qui peut avoir un effet sur le dosage mais pas provoquer les effets secondaires mentionnés dont certains ne sont pas liés aux effets d’un dérèglement de la thyroide.
                  Est-ce qu’un professionnel pourrait expliquer ce qui a changé dans la formule et en quoi cela pourrait provoquer les effets secondaires évoqués ?
                  Merci


                  • cevennevive cevennevive 8 septembre 12:41

                    Bonjour à tous,


                    j’ai, bien entendu vu mon médecin traitant hier. J’ai confiance en lui et c’est un ami. Pourtant, l’explication qu’il m’a donnée m’a laissée perplexe. Voici :

                    - « Le labo a changé sa formule parce que le lactose était réputé pour ne garder la molécule que quelques mois. Et comme les dates de péremption sont assez longues sur le Levothyrox, la molécule se dégradait très vite. Lorsque nous prenions du Levothyrox en pharmacie, si les boites avaient quelques mois, la molécule était moins éfficace... C’est pourquoi, avec la nouvelle formule la molécule étant bien dosée, les malades qui en prennent, ressentent des effets du fait qu’ils prennent des pilules plus dosées qu’avec l’ancienne formule. Ainsi, il faut faire un dosage de la TSH pour diminuer éventuellement le dosage... »

                    Moi, depuis que l’on parle de ce problème, et subissant les effets dont parlent les malades, savez-vous ce que j’ai fait depuis quelques jours (8 environ) ? Hé bien voilà : prenant du Levothyrox 100 depuis des années, le matin, avant de prendre ma pilule, je prends un petit cutter et j’écorne le cachet d’un tout petit morceau.... C’est du bricolage !!! Mais je me sens mieux !!!

                    Bon, la semaine prochaine, je vais faire un dosage de la TSH.

                    Mais je pense tout de même que c’est scandaleux... Pour moi et de nombreuses personnes, ce médicament est vital.

                    Et puis, quid des dépenses supplémentaires pour la sécu, tous ces examens que nous devons faire et refaire à cause de ce satané labo ??? On en parle ou non ???

                    Courage à tous et à toutes.




                    • pemile pemile 8 septembre 12:57

                      @cevennevive "Et puis, quid des dépenses supplémentaires pour la sécu, tous ces examens que nous devons faire et refaire à cause de ce satané labo ??? On en parle ou non ???"

                      Il me semble avoir lu que c’est l’état qui a imposé cette nouvelle marge de 5% (au lieu des 10% de l’ancienne formule) et que le but secondaire est de pouvoir relancer le générique.


                    • cevennevive cevennevive 8 septembre 13:04

                      Je dois préciser aussi (je suis devenue experte en Levothyrox car, depuis 17 ans, c’est le seul médicament que je prends qui provienne d’un labo...) :


                      Le dosage du Levothyrox doit se faire après une prise de sang, et tous les 6 mois minImum. Voici pourquoi :

                      L’hiver, le corps a plus besoin de thyroxine que l’été, surtout s’il fait très froid. C’est pour cette raison que je passe souvent du 125 (l’hiver) au 100 (l’été) après une prise de sang.

                      Comme cet été a été très chaud, il est évident que les besoins du corps en thyroxine ont été moins importants et que certains malades sont surdosés.

                      Etant donné que la nouvelle formule garde plus longtemps son dosage (dixit mon médecin !) nous prenons un peu trop de thyroxine.

                      Ma foi, c’est juste une hypothèse... Si cela peut rassurer certains...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès