• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Liban : l’agonie d’un système

Liban : l’agonie d’un système

Liban : l’agonie d’un système 

Liban manifestation

‘’Au pied de ces montagnes majestueuses qui ont fait la force de votre pays en demeurant le rempart inexpugnable de sa force de sa foi et de sa liberté…par devant tous les témoins de vos espoirs, de vos luttes et de votre victoire, c’est en partageant votre joie et votre fierté que je proclame solennellement le Grand Liban.’’ Ainsi parla le général Gouraud, du haut des marches de la villa des Pins à Beyrouth, ce 1er septembre 1920. Un siècle plus tard : un État, deux Républiques. Celle du Pacte national, ‘’Ni Est – Ni Ouest’’. Cette Première république (1943 – 1990) n’a pas réussi ni à arabiser les chrétiens, ni à libaniser les musulmans. ‘’Deux négations ne font pas une nation’’ écrivait Georges Naccache en 1949. Malheureusement la guerre civile qui a ravagé le Liban entre 1975 et 1990 a confirmé ses dires. La Deuxième République, celle de Taëf, depuis 1990, achève de partager le pays des cèdres entre les seigneurs de la guerre.

C’est l’apogée du communautarisme, du sectarisme et du clientélisme. La corruption bat son plein. Les pseudo-gouvernements qui succèdent au pouvoir procèdent à un pillage systématique des ressources du pays. Jusqu’à l’épuisement. Ils l’enfoncent dans les dettes et le prive de ses forces vives qui choisissent l’exil à l’humiliation. Une jeunesse au chômage, sans présent ni futur, abandonne, part à l’étranger gagner sa vie dans la dignité du travail. Des politiciens rivaux, inconscients, sans scrupules ni morale, trouvaient leur terrain d’entente dans le détournement des biens publics au détriment de l’intérêt national. Pour la classe politique, le Liban est une mine d’or à ciel ouvert, mais dont l’exploitation leur est strictement réservée. Ouvertement. En toute impunité. Sans contrôle ni compte à rendre. Surtout pas à une population miséreuse, que l’on prive du minimum vital : l’eau, l’électricité, les soins médicaux, le ramassage des ordures, la protection de l’environnement. Les emplois, en l’absence de planification économique et de formations professionnelles appropriées, deviennent rares. Chômage masqué et sous-emploi se propagent. Les emplois fictifs aussi, pèsent lourd dans le budget de l’État. Un État de droit inexistant, une justice défaillante font du Liban un espace ouvert à toutes sortes de trafic, à toutes formes d’abus et tous genres d’exactions.

Aujourd’hui, la donne a changé. Depuis quelques temps les réseaux sociaux se sont mis à dénoncer cette classe politique pourrie. Son enrichissement illégal, sa fortune colossale, éléphantesque, scandalisent. Ses milliards de dollars gagnés par un détournement habile des fonds publics, offusquent les Libanais mais aussi les nations étrangères. (800 milliards dollars US, selon le Washington Post ?!) Des politiciens qui ne savent compter qu’en milliards face à une population qui a beaucoup de difficultés à boucler ses fins de mois. C’est une honte. Quoi de plus légitime que le soulèvement de cette population et sa révolte contre un régime qui a érigé en système le pillage ordonné de la nation. Les Libanais, tous les Libanais sont unis et réclament d’une même voix la chute d’un système qui, pendant des décennies, est resté imperméable à leurs demandes, à leurs souffrances, à leurs cris, à leurs larmes. Les Libanais, tous les Libanais sont aujourd’hui dans la rue, ils manifestent leur colère et expriment leur indignation. Ils n’en sortiront qu’avec la tombée du rideau sur une tragédie qui a assez duré. L’avènement d’une Troisième République est imminent.

Ghassan Hélou, Montréal 27 octobre 2019


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Raymond75 4 novembre 09:42

    Que celles et ceux qui pourraient considérer que le communautarisme en France serait une solution pour ’vivre ensemble’ observent bien le Liban :

    Le communautarisme institutionnel appelé ’confessionnalisme’ ; corruption généralisée ; chaque groupuscule sous la direction d’un des chefs de guerre qui ont détruit ce pays pendant quinze ans ...

    L’addition des intérêts particuliers n’a jamais fait l’intérêt général.

    Félicitation à cette population qui se révolte contre ce système.


    • Raymond75 4 novembre 11:39

      @ l’auteur

      J’ai vu que vous résidez à Montréal ; avez vous vu le très beau film québecois ’Incendie’ (titre en France) sur la guerre civile du Liban ? Un film remarquable.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Incendies_(film)


      • Jonas 5 novembre 07:38

        Espérons , que le pantin du régime des mollahs , ne cherche pas à travers une provocation contre Israël à détourner l’attention des manifestants . Il a déjà essayé dans deux discours à accuser l’étranger.

        Dans le monde arabo-musulmans , les peuples ne peuvent pas raisonner par eux-mêmes , sur leur misérable situation , longtemps tue, 
         


        • eau-du-robinet eau-du-robinet 5 novembre 09:14

          Ça gronde dans des nombreux pays du monde.

          https://www.youtube.com/watch?v=lFt0ahgZmrg
          .

          Le point en commun de toutes ses révoltes c’est ce cancer de la mondialisation et l’exploitation / spoliation des travailleurs qui fait accroître le nombre des milliardaires et agrandir d’année en année leurs fortunes. Pendant ce temps la c’est austérité de plus en plus sévère qu’on nous impose.

          Écoutez ce témoignage

          https://www.youtube.com/watch?v=8hRwNSAdFdE

          .

          Le banques s’enrichissent honteusement sur les dos des plus pauvres (AGIOS) comme jamais au part avant ! Notre ennemie est de monde de la grande finance !

          https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/frais-bancaires-des-milliards-sur-le-dos-des-clients-en-difficulte-755667.html

          .


          • Jonas 5 novembre 13:59

            @eau-du-robinet

            Toutes les révoltes ne se ressemblent pas et n’ont ni les mêmes raisons ni les mêmes objectifs. 

            Les honkongais, ce n’est pas contre la mondialisation , mais pour conserver leur droit de choisir , leurs représentants et pour garder leurs libertés. Au Chili, les habitants de ce pays ont connu et vécu longtemps grâce a la mondialisation dont les pauvres sont passés de 40% à 12% . Aujourd’hui , ils rencontrent des difficultés , parce que les dirigeants n’ont pas inverti dans les innovations et la formation qui sont sources de croissance.

            Quant aux pays arabo-musulmans , ils n’ont rien connu depuis les indépendances , même pas la queue d’une mondialisation ni celui de la liberté et ceux qui fuient leur pays depuis des années ne le font pas, parce qu’ils sont contre la mondialisation , puisqu’ils désir rejoindre les pays de la mondialisation c-à-d les pays Occidentaux. Et pour cela au risque de leur vie et de se voir refuser . Quand les habitants des pays occidentaux fuiront de la même manière leur pays , nous pourrons en discuter. 
             
             


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Ghassan Hélou

Ghassan Hélou
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès