• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Liberté d’expression et solidarité avec Gaza : la démocratie en (...)

Liberté d’expression et solidarité avec Gaza : la démocratie en danger

L'attaque israélienne à Rafah qui a tué 45 civils palestiniens a suscité une indignation mondiale. L'exclusion temporaire de Sébastien Delogu, député LFI, pour avoir brandi le drapeau palestinien à l'Assemblée nationale, met en lumière l'hypocrisie occidentale sur la liberté d'expression et les droits de l'homme, et révèle des tendances autoritaires qui menacent jusqu'à la démocratie syndicale.

JPEG

Le 27 mai a été témoin d’un énième carnage à Gaza, où une salve de missiles israéliens a brûlé vifs, dans leur sommeil, 45 civils Palestiniens qui s’étaient réfugiés à Rafah à l’instigation de l’armée d’occupation. Des milliers d’entre eux avaient érigé un camp de fortune dans une zone prétendument « sécurisée ». Les images de corps calcinés et de bébés décapités, bien réels cette fois-ci, ont fait le tour du monde, suscitant une indignation populaire d’autant plus grande que la Cour Internationale de Justice venait de sommer Israël d’arrêter immédiatement son offensive meurtrière contre Rafah, et de demander un mandat d’arrêt contre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou et son ministre de la guerre Yoav Gallant pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. La fin de non-recevoir – pour ne pas dire le bras d’honneur – qu’a constitué l’intensification des frappes contre cet ultime refuge pour plus d’un million d’habitants de Gaza réduits à l’indigence et au désespoir ne saurait être plus explicite, constituant un défi au droit international humanitaire et au monde entier lancé par un Etat voyou et terroriste sûr de son impunité.

Le lendemain, en plein cœur de l’Assemblée nationale, Sébastien Delogu, député LFI, a brandi le drapeau palestinien lors d’une session parlementaire, en protestation contre les crimes israéliens. Cet acte hautement symbolique visait à dénoncer le sort tragique du peuple palestinien, victime d’un nettoyage ethnique perpétré par la puissance occupante israélienne, pleinement soutenue par l’Occident, y compris la France. Ce geste de solidarité internationale a suscité une vive indignation parmi les députés de la majorité présidentielle (en particulier la Présidente Yaël Braun-Pivet, qui y arborait elle-même arborait un pin's avec les drapeaux français et israélien le 10 octobre 2023), et a valu à son auteur la peine maximale d’exclusion de 15 jours (avec privation pendant deux mois de la moitié de l'indemnité parlementaire), alors que le salut nazi d’un député LREM n’avait écopé que d’un simple rappel à l’ordre sans inscription au procès-verbal. Cet événement en dit long sur la vassalisation abjecte des capitales européennes, et révèle l’insondable hypocrisie des dirigeants du « monde civilisé », de leurs discours lénifiants sur les droits de l’homme et de leur deux poids deux mesures dans la lecture des conflits internationaux, la russophobie enragée suite à la guerre en Ukraine l’opposant au philosionisme exacerbé depuis le 7 octobre. Les propos rapportés par Karim Khan, procureur de la Cour pénale internationale, sont particulièrement révélateurs : un responsable politique occidental de premier plan l’a admonesté avec virulence au sujet du mandat d’arrêt contre les dirigeants israéliens, soulignant que « La CPI est conçue pour juger les Africains et les voyous comme Poutine. »

Exclusions et répression : une tendance inquiétante

La réaction disproportionnée des députés de la majorité face à ce geste de solidarité et d’humanité est un baromètre éloquent de l’état de la liberté d’expression en France, principe essentiel de toute démocratie digne de ce nom. En conspuant et excluant ce député, tant pour son geste que pour le message qu’il portait, l’Assemblée nationale a confirmé que même après 8 mois du premier génocide de l’histoire diffusé en direct sur nos écrans, la restriction d’un droit fondamental que les Français subissent depuis le 7 octobre reste de mise, que ce soit avec les interdictions initiales, uniques au monde, des manifestations en soutien à la Palestine, les innombrables inculpations pour « apologie du terrorisme » à l’encontre des partisans de la cause palestinienne, du simple quidam à des parlementaires comme Mathilde Panot ou Rima Hassan, jusqu'à la répression féroce des manifestations d'étudiants dans leurs universités, qui mettent en péril leur liberté et leur avenir professionnel sans hésiter en réponse à l'appel irrépressible de leur humanité. La défense du droit du peuple palestinien à disposer de lui-même et à résister à l’occupation est devenue passible de poursuites judiciaires et de peines de prison, voire d’excommunication et même de licenciement, les pouvoirs publics n’étant pas les seuls à intenter de telles procédures abusives. Cette dérive déjà constatée depuis plusieurs années n’a fait que s’aggraver.

En ce qui concerne les partis politiques, l’exemple le plus fameux n’est pas français mais britannique : Jeremy Corbyn, ancien leader du Parti travailliste britannique, a été suspendu et évincé pour avoir exprimé son soutien aux droits des Palestiniens. Corbyn, connu pour son engagement en faveur des droits de l’homme, a souvent dénoncé les injustices subies par les Palestiniens, ce qui lui a valu des critiques acerbes et des accusations infondées d’antisémitisme. Son cas est emblématique de la manière dont les voix dissidentes peuvent être réduites au silence dans des démocraties qui se targuent pourtant de respecter la liberté d’expression. Incidemment, c’est ce même pays de l’Habeas corpus qui soumet le lanceur d’alerte Julian Assange à ce que Nils Melzer, qui lui avait rendu visite dans la prison de Belmarsh en tant que rapporteur de l’ONU sur la torture, a qualifié d’ « exécution à petit feu ».

Le soutien à la Palestine peut également coûter leur poste à des journalistes : Marc Lamont Hill, un universitaire et commentateur politique américain, a été licencié de CNN en 2018 après avoir prononcé un discours à l’ONU appelant à une Palestine libre « du fleuve à la mer ». Son licenciement a été largement perçu comme une attaque contre sa liberté d’expression et son soutien à la cause palestinienne. Aujourd’hui, utiliser cette expression peut faire bannir de Twitter n’importe quel utilisateur, comme l’a annoncé Elon Musk, champion autoproclamé de la liberté d’expression qui n'a pas su résister au rouleau compresseur pro-israélien.

En France, les journalistes, artistes et intellectuels ne sont pas non plus épargnés. Bien avant le 7 octobre, on se souvient que la chanteuse Mennel Ibtissem a été contrainte de quitter l’émission « The Voice » après que ses anciens messages sur les réseaux sociaux, critiquant la politique israélienne, ont refait surface. Elle a été accusée de tenir des propos antisémites, bien qu’elle ait simplement exprimé son soutien aux droits des Palestiniens. Plus récemment, le fait que le journaliste de TV5 Monde Mohamed Kaci ait été lâché par sa direction après avoir osé porter la contradiction à Olivier Rafowicz, porte-parole de l’armée d’occupation israélienne, et la procédure de licenciement intentée par France Inter contre l’humoriste Guillaume Meurice, démontrent les limites de la liberté d’expression.

Solidaires jusqu’au bout : le cas de la CGT

Les militants syndicaux ne sont pas épargnés par cette répression. La CGT, premier syndicat de France dont plus d’un millier de militants ont été soumis à des procédures judiciaires suite au mouvement contre la réforme des retraites, propose trois exemples particulièrement intéressants.

Le premier est celui de Jean-Paul Delescaut, Secrétaire général de l’Union Départementale CGT du Nord, qui a été inculpé pour apologie du terrorisme et incitation à la haine. Un tract d’une page intitulé « La fin de l’occupation est la condition de la paix en Palestine », publié le 10 octobre 2023 sur le site de l’UD, déclarait :

« L’Union départementale des syndicats CGT du Nord apporte tout son soutien au peuple palestinien en lutte contre l’état colonial d’Israël.

La volonté hégémonique de l’état d’Israël, en dehors de tout respect des résolutions internationales, bafouant le droit, avec l’aval et l’appui des impérialismes US et UE et de leur bras armé qu’est l’OTAN, empêche résolument toute solution pacifique. […]

En Palestine occupée depuis 75 ans, un gouvernement fasciste affichant un racisme décomplexé, mène une politique d’apartheid concentrationnaire privant le peuple palestinien de ses droits fondamentaux.

Les horreurs de l’occupation illégale se sont accumulées. Depuis samedi elles reçoivent les réponses qu’elles ont provoquées.

En France et dans le « monde occidental » en général, la propagande médiatique, totalitaire, nous présente scandaleusement les conséquences comme des causes, les occupés comme terroristes, et l’occupant comme victime. Cette propagande indécente vise à empêcher toute expression contradictoire.

Nos valeurs internationalistes de fraternité entre les peuples et de luttes anticolonialistes nous conduisent à ne pas rester neutres et à revendiquer la fin de l’apartheid, le respect par Israël des résolutions de l’ONU, la fin de l’occupation et le droit du peuple palestinien à l’autodétermination.

L’Union Départementale des syndicats CGT du Nord s’incline devant toutes les victimes civiles mais refuse le deux poids deux mesures honteux du régime Macron. »

C’est en particulier la phrase en gras qui a été mise en cause, alors qu’elle exprime simplement un rapport de chronologie et de causalité. Bien que ce tract n’ait été en ligne que 3 jours avant d’être rétracté, Jean-Paul Delescaut a été condamné à une peine d’un an d’emprisonnement avec sursis par le tribunal correctionnel de Lille pour apologie du terrorisme, le chef d’inculpation d’incitation à la haine raciale ayant été écarté. Il a fait appel de cette condamnation.

Le second exemple est celui de Timothée Esprit, secrétaire fédéral de la FNIC-CGT. Mardi 28 mai, il a été convoqué pour un entretien préalable au licenciement par la direction de son entreprise de production de fibres de carbone, Toray, à Lacq (Pyrénées-Atlantiques). La raison avancée ? Une photo en soutien à la Palestine où figureraient des membres du FPLP, le groupe de résistance marxiste-léniniste auquel a appartenu Georges Ibrahim Abdallah, publiée sur Facebook, un motif tout à fait inédit qui fait un amalgame inquiétant entre les opinions personnelles relevant de la sphère privée et le plan professionnel. En réponse, 200 à 300 personnes se sont rassemblées devant le siège social de l’usine pour manifester leur soutien. Timothée Esprit, syndicaliste populaire dans la région, dénonce un « licenciement politique » visant à neutraliser son activisme syndical. Il n’est pas le premier syndicaliste de Toray à subir une telle répression : trois militants CGT ont été licenciés l’année précédente. Timothée décrit un climat de terreur instauré par la direction, hostile à toute contestation.

Le troisième exemple est celui de Salah L., syndicaliste élu au Bureau et à la Commission Exécutive de la CGT Educ’action du Puy-de-Dôme, et auteur de ce présent article. Ce cas se distingue des précédents car ce ne sont ni les pouvoirs publics, ni ses employeurs qui s’en sont pris à lui, mais ses propres camarades, qui l’ont exclu du syndicat le 12 avril 2024 à cause de ses positions sur la Palestine. En effet, au mois de novembre, il avait initié une lettre interne, devenue ensuite lettre ouverte pour dénoncer la porosité à la propagande pro-israélienne de plusieurs déclarations et communiqués confédéraux suite au 7 octobre, et rappeler le droit à la résistance armée d’un peuple colonisé. A ce jour, cette pétition publiée sur change.org a été signée par des centaines d’adhérents, responsables et sympathisants de la CGT, ainsi que par 6 sections syndicales CGT et 2 collectifs de solidarité avec la Palestine. Une nouvelle pétition a été lancée pour saisir la Confédération de cette affaire et demander la réintégration de Salah.

Cette exclusion montre que même au sein d’organisations dont la mission est de défendre les droits, la liberté d’expression peut être menacée par la « chasse aux sorcières » contre les voix pro-palestiniennes, qui peut être instrumentalisée pour éliminer les sensibilités indésirables et les voix discordantes.

Conclusion

Dans son dernier cours au Collège de France intitulé Le courage de la vérité, Michel Foucault affirmait que « La censure et la suppression de la parole critique sont les premiers pas vers un État autoritaire. » Cette citation souligne la nécessité de protéger le droit à l'expression des opinions dissidentes, surtout lorsqu’elles remettent en cause le récit dominant et les centres de pouvoir, défendent les droits des opprimés : on ne saurait surestimer les dangers considérables que fait peser sur nos libertés fondamentales la volonté (qu’elle soit institutionnelle, éditoriale ou syndicale) d’imposer une uniformité de vues sur les événements du 7 octobre et la cause palestinienne en général, ou toute autre question politique, éthique ou sociétale. Rosa Luxemburg, révolutionnaire emblématique, a insisté sur l’importance de la liberté d’expression au sein des mouvements sociaux eux-mêmes en affirmant que « La liberté, c’est toujours la liberté de celui qui pense autrement. » Sans ce principe, les organismes et mouvements de défense des droits risquent de stagner et de perdre leur élan, voire de reproduire en interne les mécanismes d’oppression qu’ils ont vocation à combattre, et d'être totalement discrédités.

Face au torrent de propagande médiatique pro-israélien et d’intimidation judiciaire et sociale contre les voix pro-palestiniennes, il est crucial de défendre la liberté d’expression et la solidarité internationale dans tous les contextes. Les organismes et institutions dont la raison d’être est de protéger les droits humains en particulier doivent rester fermes dans leur engagement à soutenir non seulement les luttes pour l’autodétermination des peuples, mais même les tendances et opinions « minoritaires » en leur propre sein. Le respect de ces principes est essentiel pour maintenir une démocratie véritable et dynamique, où chaque individu peut exprimer ses convictions sans crainte de répression.

Alain Marshal


Moyenne des avis sur cet article :  2.39/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • leypanou 10 juin 22:06

    Un psychiatre qui suivait le premier ministre de la « seule démocratie au Proche-Orient » s’est suicidé et d’après lui, la raison est le traitement dont il a été victime.

    Je n’ai pas entendu un média en France parler de cette affaire.

    Pour les intéressés, détails ici.


    • La Bête du Gévaudan 10 juin 23:54

      Toujours rigolo de lire les adeptes de Mahomet, Pol-Pot, Hitler et Robespierre nous donner des leçons sur la censure, les génocides, la démocratie et la liberté de conscience... vous avez fait l’école du rire ?


      • JPCiron JPCiron 11 juin 12:09

        @La Bête du Gévaudan

        A Gaza et en Palestine, si les Israéliens étaient Musulmans, on s’exclamerait à la contemplation de l’actuel affrontement de deux barbaries.
        En notant toutefois que, sur le dernier 3/4 de siècles, l’une avait surpassé l’autre en violences infligées et en atrocités.
        Si nous évitons soigneusement de le faire, c’est que, dans la pratique, les leaders que nous avons élu et les Médias grand public qui ont investi l’espace médiatique, ont de fait pris parti pour l’une des deux.


      • La Bête du Gévaudan 10 juin 23:59

        au demeurant, on a hâte de connaître ce que vous pensez du sort des dissidents, opposants, artistes, athées, apostats, homosexuels, femmes, libéraux, libres-penseurs et même communistes dans les pays musulmans en général, et sous le joug du Hamas à Gaza en particulier...

        voir des socialo-communistes militer pour l’islamisme, c’est un peu comme voir des moutons militer pour l’aïd...

        nous ne sommes pas obligés de sauter de la falaise avec vous, car nous ne partageons pas votre aveuglement... il va falloir vous y faire.


        • @La Bête du Gévaudan
          "voir des socialo-communistes militer pour l’islamisme, c’est un peu comme voir des moutons militer pour l’aïd...

          « 

          C’est une assez bonne representation au passage tu a oublié aculturé , ignorants et d’une betise crasse assez redoutable
          Car si ils ne passaient pas leur temps a s’adimirer le nombril comme un gros beauf Ducon Lajoie, ils regarderaient l’histoire de l’Iran qui est un brillant exemple 
          Au debut (comme plein de pays de ce coin la ) il y a eu un courant dit progressiste qui voulais s’emanciper de l’Islam politique (Nasser etcetc) enfin bref
          Pour l’Iran , qui n’est pasdu tout le meme que l’actuel apres Khomény il existais des femmes libres en mini jupe et meme des communistes et divers gauche enfin bref ce qu’ils appellaient à juste toitre cette fois le courant progressiste
          Les moustoufs radicaux ont debarqué, le gardiens de la foi touça, le petit cinoch du progressime s’est tres vite terminé, les plus concvaincus ont pu admier un des murs de pres ou 3 etaient de trop.... bref la situaton en est la ou elle en est inutile de faire un dessin sur la siituation de la gauche la bas qui existe autant que les nanas en mini jupe une biere à la main ....
           
           »nous ne sommes pas obligés de sauter de la falaise avec vous, car nous ne partageons pas votre aveuglement... il va falloir vous y faire« 
           
          Idem, +1

           » Je ne cause meme pas du statut des homos ou gousses (en Afrique) j’evoque meme pas les tatrans etc ... ou chez eux c’est impensable
           
          Il me semble que en occident il exiiste un nimbre loin d’etre négligeable d’une population totalement dégénérée qui vis dans son monde virtuel, sur son autre petite planete et qui crois par projection, betise , idealisme crasse aveuglé , que le reste du monde fonctionne avec les memes valeurs qu’elles ce qui est d’un radicalement faux et nous emmenes tous dans le mur , enfin ceux d’ici, ce qui est dramatique en plus c’est ce manque de courage, a fantasmer une situation et si ils bougeaient leur auguste popotin pour n’aller que observer et constater a quel point ils sonts décalés et à l’ouest untilisant tel mot pour un autre et telles idées pour d’autres, bref c’est dramatique


        • @La Bête du Gévaudan
          Alors soit c’est de la betise crasse ?
          soit de la tres haute trahhison ?
          Ma source n’est pas un journal d’extremeeuuu droutatteuuu hainneeuuux SS raciste xénophobe homophobe (encore ?)
           
          mais bien un journal de gauche donc la REFERENCE la bible du gauchiste...
          ou alors on me cache des choses (lol)

          Regardons le statut des artistes , y compris des instruments de musique dans le paradis du moustoufistan (ailleurs et a Gaza c’est kifkif)
           
          https://www.liberation.fr/international/moyen-orient/afghanistan-les-talibans-brulent-les-instruments-de-musique-juges-immoraux-20230730_A2YYL5NIUNHU7DDRXMY7LWDLKQ/
           
          Gaza le grââl ideologique culturel de l’amoureux du moustoufistan jetons y un oeuil
          https://www.courrierinternational.com/article/art-gaza-les-resistants-de-la-musique
           
          La Tchétchénie un autre paradis du moustoufistan helas trop bien connu par nos profs qui en perdent la tête (humour noir)
          https://www.sudouest.fr/culture/musique/la-tchetchenie-interdit-les-musiques-trop-lentes-ou-trop-rapides-19278043.php?csnt=1900441b09f

          Bref j’adore les moustoufs au moustoufistan, ici les salles de concert version fete de l’aid et les khouffars (bataclan pour les intimes) ben heu bôf quoi voila voila ....
          Comme tout ce qui est tchador, hidjab, trucs de moiustoufs divers et variés qui rappellenbt ces havres de tolerance et de pais, comme nous sommes trop khons pour apprécier ces enrichissement culturels et leurs apports dont l’europe pendant des années à pu se passer (sisi) et les pays qui y ont gouté sont encore plus motivés que les autres pour s’en passer encore plus (étrange non ? ^^) je propose à tous ce petit monde déja de ne pas venur car ils vont etre décus et chpoqués par nos coutumes barbares pour eux ce que je puis aisement comprendre et mieux de rentrer chez eux ou il fais si bon vivre et ou ils ne serons pas pollués par nos coutumes rétrogrades cad une femme et un homme ensemble non mariés mangeant du hallouf et une biere bien fraiche à la main (sacrilege ultime) qui en plus écotent de la zic en se tremoussant le popotin, en revanche nous avons des sacrés zélés, les gauchistres, aussi obtus et sectaires qu’eux, avec une petite réducation ils semblerons parfaitement s’adapter au « cadre » et meme peut etre devenir plus gardien de la religion que l’autochtone de la bas ou l’on ne badine pas avec avec le dogme et quelqu’en soit le prix !


        • Hervé Hum Hervé Hum 11 juin 10:48

          @La Bête du Gévaudan

          Vous concernant, inutile de vous forcer à sauter de la falaise, vous y courrez allègrement tout seul.


        • Hervé Hum Hervé Hum 11 juin 11:21

          @La Bête du Gévaudan

          euh, et qui donc à permis aux régimes islamiques de prendre le pouvoir de ces pays qui avant cela était plutôt laique ?

          Qui à fait de ces pays des zone de guerre tribales perpétuelles ?

          Qui donc c’est préoccupé du sort "des dissidents, opposants, artistes, athées, apostats, homosexuels, femmes, libéraux, libres-penseurs et même communistes " ?


        • La Bête du Gévaudan 11 juin 17:08

          @Hervé Hum

          Mahomet était un agent de la CIA et du Mossad... on en a retrouvé la preuve dans les papyrus et les manuscrits de Qumran... et le Coran est un faux fabriqué par les franc-maçons reptiliens... Depuis 1400 les « pauvres musulmans » sont victimes de la CIA et du Mossad qui ont inventé l’islam, le tribalisme et la guerre... ben voui...

          Je m’adresse aux érudits religieux et prédicateurs. Nous devons considérer longuement et froidement la situation actuelle. Je l’ai déjà dit plusieurs fois par le passé. Nous devons considérer longuement et froidement la situation dans laquelle nous nous trouvons. Il est inconcevable qu’en raison de l’idéologie que nous sanctifions, notre nation dans son ensemble soit source de préoccupations, de danger, de tueries et de destruction dans le monde entier. Il est inconcevable que cette idéologie… Je ne parle pas de « religion » mais d’« idéologie » – l’ensemble des idées et des textes que nous avons sanctifiés au cours des siècles, à tel point que les contester est devenu très difficile. On en est arrivé au point que cette idéologie est devenue hostile au monde entier. Peut-on imaginer que 1,6 milliard de musulmans tuent une population mondiale de 7 milliards pour pouvoir vivre entre eux ? C’est impensable.

          Maréchal SISSI, président de l’Egypte, discours en 2014 devant les Oulémas de l’université Al Azhar du Caire... certainement un islamophobe...

        • Hervé Hum Hervé Hum 12 juin 08:30

          @La Bête du Gévaudan

          C’est très bien ce que dit le Maréchal, sisi ! Mais cela ne répond pas à mes questions, sinon de faire diversion.

          Car si les agents de la CIA ni du Mossad ont inventé l’Islam, le tribalisme et la guerre, il se trouve qu’il savent mieux qui quiconque les utiliser pour servir les intérêts de leurs maîtres.

          Voilà pourquoi partout où il y avait un pouvoir qui contrôlait les religieux et les chefs tribaux, ils sont passé derrière pour les chasser et remettre au pouvoir les religieux, les chefs tribaux et la guerre civile.

          Heureusement que vous vous définissez comme un adepte de Bastiat qui prônait la justice avant tout, sans cela, j’aurai des doutes !


        • zygzornifle zygzornifle 11 juin 08:30

          Partout dans le monde le peu de démocratie qu’il reste est en danger ....


          • L'apostilleur L’apostilleur 11 juin 09:03

            @ l’auteur 

            « ..le drapeau palestinien à l’Assemblée nationale, met en lumière l’hypocrisie occidentale sur la liberté d’expression et les droits de l’homme, et révèle des tendances autoritaires qui menacent jusqu’à la démocratie syndicale... »

            C’est moins le drapeau la menace contre la démocratie que ceux qui imposent leur chienlie en salissant nos institutions. 

            La démocratie syndicale est une antithèse à chaque fois qu’une minorité prend en otage une majorité.



            • Hervé Hum Hervé Hum 11 juin 11:11

              @L’apostilleur

              La démocratie syndicale est une antithèse à chaque fois qu’une minorité prend en otage une majorité.

              C’est vrai, et je ne vous demanderai pas de vous interroger pourquoi vous voyez celle des organisation syndicales (pour ce qu’il en reste) comme minorité qui ponctuellement prend en otage une majorité souvent solidaire, mais ne voyez jamais cette petite minorité qui domine de manière permanente les institutions de la république, ici ou ailleurs, sans que cela vous pose problème.

              C’est le principe de l’impôt, selon qu’il agit à la source ou au portefeuille, on ne le voit pas pareil, quand bien même le premier peut être 10 fois supérieur, on s’insurge que contre le second. Ainsi font les banquiers, ils volent à la source !


            • L'apostilleur L’apostilleur 11 juin 09:09

              @ l’auteur 

              « ...d’un nettoyage ethnique perpétré par la puissance occupante israélienne, pleinement soutenue par l’Occident, y compris la France.. »

              Ah bon !!

              Développez pour voir...

              Sinon c’est un slogan du staff lfiste, des wokistes en mal d’assimilation.

              Et vous vous demanderez pourquoi le RN a ramassé 40% ??


              • Hervé Hum Hervé Hum 11 juin 11:06

                @L’apostilleur

                Inutile de développer, il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.


              • Enki Enki 11 juin 13:50

                @L’apostilleur

                Vous vous faites facilement empapaouter (vous n’êtes pas le seul, hélas, très loin de là).
                Si vous êtes chrétien, vous êtes à la remorque du délire théologique juif qui constitue le socle de votre bible. Les juifs de l’Etat d’Israël veulent prendre tout Canaan selon les instructions religieuses d’après une vieille histoire qui remonte à 2600 ans. Encore plus grave plus de la moitié de la population israélienne, ashkénaze, n’est pas sémite, ni aucun des premiers ministres qui ont conduit l’Etat qui date de 1948. Ils chassent la population qui est justement originaire de ce territoire de Canaan : des « animaux ». Avec vous, ça passe crème...

                Je sais très bien qu’il y a eu des horreurs produites le 7 octobre l’an dernier : tueries, viols, tortures. On n’a pas le chiffre exacte car on sait aussi que les Israéliens ont menti dessus (pas de bébés dans les fours, participation aux tueries avec leurs hélicos Apaches, soutient en sous-main de l’aile politique palestinienne la plus féroce).

                Je ne cache pas ici être islamophobe : le coran est un livre violent, qui prône la violence selon les actions d’un supposé prophète vrai massacreur, et la soumission mentale à un faux dieu, qui est une des causes du malheur de l’humanité. Les palestiniens sont presque tous musulmans.
                La LFI est pleine d’abrutis qui ne savent ce qu’ils font en soutenant l’importation dans notre pays des musulmans.

                La gauche est pro-palestiniens, la macronie et la droite sont pro-israëliens. Comme vous n’aimez pas la gauche radicale et qu’elle soutient la Palestine, alors vous soutenez Israël.

                Moi, non. Parce que mes opinions n’appartiennent ni à la gauche, ni à la droite, mais à moi.

                La base, c’est c’est le droit des peuples.
                Une population s’est installé chez les palestiniens sans demander leur avis et leur a fait la guerre continue, multiforme, avec des périodes de haute et basse intensité.
                Sans cette base, le principe du droit des peuples, on se laisse facilement emporter par des idéologies, politiques ou religieuses, comme un fétu de paille.
                Et il n’y a pas que la LFI qui promeut l’importation des populations musulmanes. La gauche ET la droite ont immigré de façon continue depuis plus de cinquante. Parce que jamais la gauche ni la droite n’a autorisé le peuple à dire son droit, à voter son choix sur l’immigration. Mais ça, c’est notre problème, pas celui palestinien.


              • Enki Enki 11 juin 13:56

                @Enki

                La gauche ET la droite ont immigré de façon continue depuis plus de cinquante ans.


              • L'apostilleur L’apostilleur 11 juin 09:27

                @ l’auteur 

                « ..La censure et la suppression de la parole critique sont les premiers pas vers un État autoritaire... »

                 

                Soutenir les palestiniens façon lfi avec son drapeau qui cache des terroristes musulmans fanatiques, c’est « ..de la parole critique » ça ?

                Le hamas ... des musulmans démocrates ça existe ? 

                Les opposants démocratiques du hamas agitent leur drapeau dans l’hémicycle palestinien ?

                S’opposer à ceux qui soutiennent des terroristes islamiques c’est la marque d’un État autoritaire ?

                Vous auriez eu de meilleurs résultats en condamnant Israël.

                Lfi les champions de la gourance !!!


                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 11 juin 10:20

                  @L’apostilleur
                  Il parait qu’en France en 1943 des personnes se disaient des « résistants contre le nazisme » tout comme aujourd’hui des militants du hamas et autres se disent des résistants contre l’apartheid. En fait ces prétendus « résistants » étaient des terroristes catholiques qui ont commis des actes sanglants contre des officiers allemands. Cela a fort justement soulevé l’indignation d’une grande partie de la population. Quelques coupables parmi ces terroristes catholiques ont été arrêtés et sanctionnés par application des lois démocratiques en vigueur sous le régime de l’époque.

                  Il parait que certains sont allés jusqu’à prétendre que s’opposer à ces terroristes catholiques et à ceux qui les soutiennent serait la marque d’un état totalitaire. Quel scandale ! C’était bel et bien un régime très démocratique.


                • Hervé Hum Hervé Hum 11 juin 11:04

                  @L’apostilleur

                  Selon vous, le drapeau d’une nation cache des terroristes, je suis bien aise de l’apprendre, surtout du drapeau français et de tous les autres
                   
                  Eh oui, soit un drapeau cache des terroristes, soit il symbolise l’existence d’un peuple et où il y a de terroristes que ceux qui ont le contrôle à un moment donnée de ce même peuple.

                  Quant au Hamas, c’est le gouvernement supposé démocratique de Netanyahu qui lui a permis de dominer la bande de Gaza, pour servir de leurre et justifier leur volonté d’épuration ethnique

                  Alors oui, il faut condamner ce gouvernement israélien terroriste et génocidaire.


                • La Bête du Gévaudan 11 juin 17:16

                  @Jean Dugenêt

                  les actions de la résistance française ne consistaient pas à tuer des civils allemands dans un concert ou un restaurant, mais à cibler des objectifs militaires... et à réfléchir aux conséquences pour éviter que les civils en souffrent... En outre, la résistance française militait pour la liberté et la raison alors que le Hamas milite pour l’oppression et l’obscurantisme... Il n’y a aucun point de comparaison.

                  D’une manière générale, il n’y a que les Musulmans (et leurs soutiens) pour se faire un titre de gloire militaire d’un massacre de civils... dans les autres civilisations, du moins en Occident, une telle opération est considérée comme contraire à l’honneur militaire.

                  L’apartheid c’est précisément le régime islamique qui fait des dhimmis (juifs et chrétiens) des sous-citoyens contraints à payer plus d’impôts, à « s’humilier » (sic !), à ne pas accéder aux meilleures terres, à ne pas remettre en cause l’islam, ni mariages mixtes, etc. Quant aux athées, païens, agnostiques et autres animistes, ils sont condamnés à mort. L’islam a une hiérarchisation religieuse qui est bâtie d’une manière similaire au racisme nazi.


                • L'apostilleur L’apostilleur 12 juin 00:12

                  @Hervé Hum
                  Vous entendez que les exactions passées des catholiques donnent le droit à d’autres de massacrer des hommes aujourd’hui ?
                  Juifs et musulmans démontrent leurs détestables sociétés théocratiques.
                  Juifs et musulmans ont réussi le tour de firce de se faire détester par la planète.
                  Quel tribunal osera condamner un individu d’antisémitisme après ce qu’Israël a fait. Israël et Netanyahu 
                  imposent aux juifs de la dispora une israélité qui les responsabilise aussi.
                  Faut-il rappeler ce terrorisme consubstantiel à l’islam (*), y compris envers les musulmans ?
                  Autant de bonnes raisons pour les laisser se débrouiller.

                  (*)https://onenpensequoi.over-blog.com/2023/03/un-recit-de-l-islam-naissant-re-decouvert-par-des-savants-courageux.html


                • Hervé Hum Hervé Hum 12 juin 09:00

                  @La Bête du Gévaudan

                  D’une manière générale, il n’y a que les Musulmans (et leurs soutiens) pour se faire un titre de gloire militaire d’un massacre de civils... dans les autres civilisations, du moins en Occident, une telle opération est considérée comme contraire à l’honneur militaire.


                  Vous n’avez pas peur de raconter des conneries vous, vous aimez bien cela hein la Bête du Gévaudan !

                  Parce que des massacres de civils commis par des militaires occidentaux c’est pas ce qu’il manque. Après, ils ont en effet arrêté d’en faire une gloire depuis 1945 ! Ils appellent cela nécessité démocratique !

                  Tenez, le plus récent et qui est en cours d’exécution, ce sont les civils palestiniens !

                  Ah, c’est vrai qu’ils disent par la parole officielle que c’est pas bien, mais c’est une nécessité démocratique. Par contre, officieusement, ils font la fête !


                • Hervé Hum Hervé Hum 12 juin 09:11

                  @L’apostilleur

                  etes vous seulement capable de me dire ce qui vous permet de laisser entendre ce que vous écrivez ?

                  Vos commentaires par contre à sens unique laissent penser que vous soutenez le droit des israéliens de procéder à des massacres de la population civile palestinienne en vue de son épuration ethnique de Gaza.

                  Quel tribunal osera condamner un individu d’antisémitisme après ce qu’Israël a fait. Israël et Netanyahu 


                  En France, essayez de diffuser des propos antisémites, vous verrez bien si un tribunal ne vous condamnera pas illico !

                  enfin, toute proportion gardée, le terrorisme est consubstantiel de toute personne qui veut dominer son prochain, que ce soit dans une famille ou une nation.


                • L'apostilleur L’apostilleur 12 juin 09:57

                  @Hervé Hum
                  « ..Selon vous, le drapeau d’une nation cache des terroristes.. »
                  Selon qui ce ne serait pas vrai ?


                • L'apostilleur L’apostilleur 12 juin 11:00

                  @Hervé Hum
                  « ..En France, essayez de diffuser des propos antisémites, vous verrez bien si un tribunal ne vous condamnera pas illico !.. »
                  Pour condamner pour ce motif il faudrait définir l’antisémitisme qui se rapporterait aux juifs. Ni l’un ni l’autre ne sont definis par des textes de loi et pour cause, suivant les rabbins vous obtiendrez des réponses différentes, certains comme la rabbine Horvilleur prudente declarent ne pas savoir ce qu’est un juif.
                  Elle a raison, définir ces noms et adjectifs fourre-tout utilisés comme remparts permettrait d’en révéler l’utilisation abusive.
                  Exemple de dérapage, Netanyahu prétend que les juifs sont aussi israéliens, donc condamner les israéliens serait antisémite. 


                • Hervé Hum Hervé Hum 12 juin 13:06

                  @L’apostilleur

                  « ..Selon vous, le drapeau d’une nation cache des terroristes.. »
                  Selon qui ce ne serait pas vrai ?

                  Personnellement, je suis totalement d’accord avec vous sur ce point et je ne cesse de le dire. Mais votre commentaire parlait explicitement du drapeau palestinien avec le Hamas, or, c’est une généralité de tous les grands pays, même surtout ceux qui se disent « démocratique ». J’ai beau le relire, a aucun moment vous parlez du gouvernement Netanyahu comme terroriste,

                  Pour la majorité des gens que vous pouvez interroger, le drapeau d’un pays symbolise l’existence d’un peuple.

                  Et quand vous écrivez « S’opposer à ceux qui soutiennent des terroristes islamiques c’est la marque d’un État autoritaire ? »

                  vous apparaissez bien comme un soutiens du régime terroriste et génocidaire israélien à l’instar du gouvernement Macron et donc, la neutralité que vous dites dans votre dernier commentaire apparaît nulle part avant.


                • Hervé Hum Hervé Hum 12 juin 13:14

                  @L’apostilleur

                  On ne doit pas vivre dans le même pays, car en France, des gens ont été condamnés pour des propos jugés antisémites en rapport à une loi qui l’interdit. Demandez à Dieudonné par exemple !

                  Et votre dernière phrase est pour le moins stupide, car même si l’influence de la diaspora pro israélienne emmené par le CRIF est très grande, une phrase de Netanyahu n’a pas encore le pouvoir de se transformer en force de loi en France. Enfin, pas encore !


                • L'apostilleur L’apostilleur 12 juin 13:42

                  @Hervé Hum
                  Procurez-vous le jugement je parirais bien qu’il n’y est pas fait mention d’antisémitisme. La loi Gayssot qui ne l’a pas caractérisé n’en par plus... 
                  article 1 : « Toute discrimination fondée sur l’appartenance ou la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion est interdite. »
                   
                  https://onenpensequoi.over-blog.com/2019/02/les-actes-antisemites-en-france-74-de-hausse-ou-33-de-baisse-des-chiffres-qui-sont-des-calculs.html 


                • L'apostilleur L’apostilleur 12 juin 14:50

                  @Hervé Hum
                  « ...vous apparaissez bien comme un soutiens du régime terroriste et génocidaire israélien.. »
                  Faux.
                  Désapprouver les fous furieux extrémistes lfistes ne vaut pas soutien à Netanyahu. 
                  Il ne s’agit pas d’une neutralité, mais d’une condamnation des deux.


                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 juin 14:59

                  @La Bête du Gévaudan
                  « En outre, la résistance française militait pour la liberté et la raison »
                  Il est fort possible que vous ayez raison mais ce n’est pas ce que disait le régime de Vichy (avec Mitterrand, Couve de Murville...)

                  « alors que le Hamas milite pour l’oppression et l’obscurantisme... »
                  Mais ce n’est pas ce que dit le Hamas qui n’est pas le seul à « résister ». Je ne suis par ailleurs pas certain que les catholiques ne militent pas pour l’obscurantisme... Ces histoires de Dieu, de Diable, de Vierges qui font des enfants... me semblent un peu suspectes

                  "Il n’y a aucun point de comparaison.

                  « 
                  Eh bien si...

                   »D’une manière générale, il n’y a que les Musulmans (et leurs soutiens) pour se faire un titre de gloire militaire d’un massacre de civils... dans les autres civilisations, du moins en Occident, une telle opération est considérée comme contraire à l’honneur militaire.« 

                  Les civilisations de »l’Occident« (affreuse expression réactionnaire et débile) ont colonisé de nombreux pays aux prix d’effroyables massacres de populations civiles qu’ils ont ensuite très mal traitées... Ceux-là sont bien mal placés pour donner des leçons.

                   »L’apartheid c’est précisément le régime islamique qui fait des dhimmis (juifs et chrétiens)...« 

                  Il n’y a pas des situations et des idéologies de l’apartheid qui en justifie d’autres. L’apartheid (ségrégation, séparatisme, discrimination) est une politique qui n’accorde pas les mêmes droits aux habitants en fonction de divers critères de ségrégation (religion, ethnie, couleur de la peau) C’est actuellement la politique pratiquée en Israël qui n’accorde certains droits qu’aux juifs.

                  . »..a une hiérarchisation religieuse qui est bâtie d’une manière similaire au racisme nazi."
                  Vous parlez de quoi ici. J’ai l’impression que vous parlez de cette hiérarchisation religieuse pratiquée par le gouvernement d’Israël qui me semble en effet assez similaire au racisme nazi.


                • Hervé Hum Hervé Hum 12 juin 17:21

                  @L’apostilleur

                  Je ne vais pas chercher à me procurer le jugement, le fait est que l’accusation porte sur un acte d’antisémitisme qui entre dans le cadre de la loi.

                  Donc, le jugement peut très bien parler d’antisémitisme puisqu’il s’agit d’une discrimination portant sur le fait d’être juif. Mais peut ne pas le faire. Il suffit donc pour tomber sous le coup de la loi d’utiliser le mot juif ou arabe, ou autre et tenir des propos discriminatoires.

                  Je crains d’ailleurs que le respect de la loi soit à géométrie variable, très variable même. Que le gouvernement en état de droit tomberait sous le coup de la loi. Par exemple, je n’ai pas connaissance qu’un seul procureur (aux ordres) ai lancé une procédure quelconque contre ceux qui ont tenu des propos discriminants à l’encontre des palestiniens, allant même à soutenir qu’il faut procéder à un génocide, puni aussi par la loi, tel Enrico Macias entre autres.

                  Mais convenez que c’est un détail qui change rien au fond.

                  Quant aux députés LFI, ils se sont montrés des fous furieux à dénoncer le génocide en cours et si c’est pour vous condamnable, alors, c’est que vous soutenez le génocide en cours et votre condamnation dans les deux sens est une foutaise. La même que celle d’un Meyer habib affirmant pleurer les enfants palestiniens tués par les terroristes de l’armée israélienne.


                • L'apostilleur L’apostilleur 12 juin 18:49

                  @Hervé Hum
                  « ..députés LFI, ils se sont montrés des fous furieux à dénoncer le génocide en cours et si c’est pour vous condamnable, alors, c’est que vous soutenez le génocide en cours et votre condamnation dans les deux sens est une foutaise.. »
                   
                  Ouais.... du pur brut de décoffrage tout ça
                   
                  « ... et votre condamnation dans les deux sens est une foutaise »  ... de la subtilité de colleur d’affiche ?


                • Hervé Hum Hervé Hum 12 juin 20:31

                  @L’apostilleur

                  Brut de décoffrage, tout comme vos commentaires !


                • SilentArrow 11 juin 12:52

                  Si les Arabes n’avaient pas colonisé la Palestine, ils n’y seraient pas eux-mêmes colonisés aujourd’hui.


                  • La Bête du Gévaudan 11 juin 17:18

                    @SilentArrow

                    En effet, dans la logique socialo-tiersmondiste, les Arabes devraient restituer le Levant aux Greco-byzantins, ainsi que les Turcs restituer l’Anatolie...


                  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 11 juin 16:53

                    @l’auteur

                    Merci encore pour cet article.

                    Que faut-il penser et déduire des commentaires que nous voyons ici ? Il faut poursuivre la réflexion que j’essaie de mener sur les conditions dans lesquelles la discussion est possible. Cela m’a amené à proposer des règles de bonnes conduite pour le site que je prépare. Les règles que je propose sont plus précises que celles d’AgoraVox. En voici quelques-unes qui obligeraient des commentateurs à s’abstenir ou à revoir leur copie :

                    • Toute insulte est proscrite. Les jugements de valeur doivent être argumentés. Les jugements de valeur négatifs non-argumentés sont des insultes. Les auteurs ne sont pas tenus de supporter des remarques comme « cet article est médiocre » ou "l’auteur ne maîtrise pas son sujet" lesquelles viennent le plus souvent d’individus incapables d’écrire un article correctement. Les auteurs ne sont pas davantage tenus de supporter, en guise d’appréciation, des interjections comme « hilarant » , « ahurissant » qui montrent surtout que l’interlocuteur n’a pas d’arguments à développer.
                    • Les injures sont proscrites. Toute expression outrageante, épithète offensante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait est une injure.
                    • Tous les vocables orduriers sont interdits.
                    • Les communautés religieuses ou ethniques ne peuvent être désignées que par des termes qu’elles emploient elles-mêmes. Toute autre appellation sera considérée comme une insulte contre la communauté.
                    • La discussion à propos des étiquettes politiques est évidemment permise. Les étiquetages et caractérisations politiques revendiquées par une personne ou un groupe peuvent être contestées. Toutefois, des expressions comme « socialo », « coco », « trotsko », « fascho » sont proscrites. Il faut s’en tenir à des termes employés par des militants sans aucune déformation comme « socialiste », « trotskyste », « anarchiste », « lambertiste », « centriste » ou encore « droite », « gauche », « extrême-droite », « extrême-gauche ». Les sigles et les noms des partis peuvent aussi être employés avec des mentions comme : militant, sympathisant. De même, les noms des leaders permettent de désigner les partisans de Le Pen, Zemmour, Macron, Mélenchon, Poutine, Staline, Lénine... Les déclinaisons de ces noms peuvent aussi être utilisées : mélenchoniste, trotskyste, lambertiste, zemmourien...

                    • Mozart Mozart 12 juin 11:16

                      @Jean Dugenêt
                      Ah, la liberté fout le camp mon brave monsieur. Même ici on censure à tout va ! Alors un peu plus un peu moins on est plus à ça près. Même Charlie Hebdo n’aurait pas voix ici. Tant pis, on ira ailleurs si cela devient par trop fermé ici.


                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 juin 14:38

                      @Mozart
                      Je vous invite à vous inscrire par avance sur le site que je prépare. Malheureusement, il me faut encore au moins une année de travail mais je vais y arriver.
                      Toutes les aides de quelques natures qu’elles soient sont les bienvenues. Voir mes trois articles sur le sujet :
                      Charte d’Amélioravox.
                      Règles de bonne conduite.
                      Conception et réalisation...


                    • ZenZoe ZenZoe 11 juin 17:28

                      Juste pour recadrer les choses :

                      ’’Il est formellement interdit de brandir tout drapeau étranger au sein de l’hémicycle. L’article 9 de l’instruction générale du Bureau dans l’hémicycle dispose en ce sens que :« Dans l’hémicycle, l’expression est exclusivement orale : l’utilisation, notamment pendant les questions au Gouvernement, à l’appui d’un propos, de graphiques, de pancartes, de documents, d’objets ou instruments divers est interdite ». L’Assemblée nationale n’est en effet pas le lieu du « happening » ou de manifestations de nature à troubler la sérénité des débats’’.

                      C’est tout, c’est la règle, et il n’y a pas à discuter.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité