• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lorsque la Russie pose ses conditions

Lorsque la Russie pose ses conditions

Si le président Poutine a donné les grandes orientations des politiques de la Russie et les principes qui les inspirent lors de sa conférence à Valdaï, il passe maintenant aux conditions qu’il exige pour que la paix puisse avoir une chance de se concrétiser.

La semaine dernière. il a clairement indiqué que la Russie ne bougera sur la question de l’Ukraine qu’à condition d’avoir des garanties fermes à 100 % que l’Ukraine ne sera pas entraînée dans le giron de l’Union européenne et qu’elle ne sera pas intégrée comme membre de l’OTAN. Par cette exigence, le président Poutine fait entendre à l’Europe et à Washington qu’il ne saurait tolérer la présence des forces armées de l’OTAN à la frontière de Russie. Il s’agit d’une question fondamentale qui répond aux exigences de sa sécurité nationale et des intérêts du peuple russe.

« La Russie a besoin des "garanties à 100 %" assurant la non-adhésion de l'Ukraine au sein de l'Alliance atlantique, a déclaré le porte-parole du président russe Dmitri Peskov dans une interview accordée à la BBC.

Selon le porte-parole, le rapprochement des forces de l'Alliance des frontières russes a rendu Moscou "inquiet". M.Peskov a également reproché à l'OTAN de chercher à "déséquilibrer le rapport des forces".

Cette prise de position du Kremlin nous a valu une déclaration du président Obama qui fera histoire. Après six ans à la tête de la Maison-Blanche, il sait et connaît tous les efforts déployés à travers les diverse agences multiples gouvernementales qui s’infiltrent dans à peu près tous les pays du monde pour y réaliser des missions au service des intérêts des États-Unis d’Amérique. Il n’ignore pas le nombre de bases militaires qu’ils ont dans des dizaines de pays ainsi que les centaines de navires de guerre ancrés dans des dizaines de ports de mer à travers le monde. Pas plus, il ne peut ignorer les invasions d’Afghanistan, d’Irak, de Libye, de Syrie, du Venezuela et tout dernièrement de l’Ukraine. C’est donc cet homme qui sait tout cela qui dit ceci devant le parquet du G-20 et les caméras de monde entier :

“Les É.-U. tiennent fermement au maintien de principes fondamentaux dans les relations internationales, et l’un de ces principes est que l’on n’envahit pas un autre pays”

Comment est-ce possible qu’il puisse dire une telle chose avec le plus grand sérieux de monde sans se payer la tête de ses interlocuteurs ? Je ne pense pas qu’avec une telle affirmation il ait augmenté son niveau de crédibilité déjà passablement bas.

Le second point qui a été relevé par le président Poutine est celui des révolutions de couleurs qu’il ne saurait tolérer sur le territoire Russe. Il va déployer tout ce qui est en son pouvoir pour que ces révolutions qui ont fait des ravages dans de nombreux pays ne puissent s’implanter en Russie.

“Les autorités russes mettront tout en œuvre pour éviter qu'une "révolution de couleur" ne se produise en Russie, a indiqué jeudi le président russe Vladimir Poutine lors d'une réunion du Conseil national de sécurité.

"Dans le monde contemporain, l'extrémisme est souvent instrumentalisé à des fins géopolitiques, pour une nouvelle répartition des sphères d'influence. Nous pouvons voir les conséquences tragiques de la vague de soi-disant révolutions colorées,

"Les souffrances des peuples ayant vécu ces expérimentations irresponsables (…) d'ingérence grossière dans leur vie. Il s'agit pour nous d'une leçon et d'une mise en garde, et nous ferons tout notre possible pour que cela ne se produise jamais en Russie".

Sur les révolutions couleur à lire un article de Luc Michel qui fournit de nombreuses références. Un autre de Maria Baliabina et un dernier de Pablo Gonzalez.

Il est évident que toute action de sécurité gouvernementale pour contrer les leaders à l’origine de ces mouvements subversifs sera considérée par la presse meanstream comme une mesure répressive, augmentant ainsi le discrédit sur les autorités du pays. On parlera alors de prisonniers politiques et non de délinquants ou d’ennemis à charge pour faire le travail de bras des maîtres du jeu. On transformera tous les personnages politiques importants en des êtres corrompus et hypocrites. Comme on dit, ils en savent quelque chose pour en être eux-mêmes.

Pour le moment, Poutine est l’objet de tout ce qui peut se dire pour le diaboliser et le discréditer. Heureusement, son peuple, à 85%, est là pour lui faire savoir qu’il est avec lui et en accord avec sa manière de gérer le pays.

Pour finir, il est intéressant de noter un changement de comportements chez certains pays européens. Il faut relever la toute dernière intervention du ministre des Relations extérieures d’Allemagne dont le rôle en Europe est de premier plan..

"A mon avis, des relations de partenariat sont possibles entre l'Ukraine et l'OTAN, mais pas l'adhésion", a déclaré le chef de la diplomatie allemande dans une interview accordée au journal Spiegel.

Dans le même temps, M.Steinmeier a qualifié d'"irréaliste" le scénario prévoyant l'entrée de Kiev à l'UE à long terme, car la modernisation économique et politique de l'Ukraine constitue selon lui "un projet pour plusieurs générations".

Nous assistons peut-être aux premiers signaux d’une solidarité qui commence à se fragiliser d’une part entre les membres de la communauté européenne et d’autre part avec Washington.

Poutine demeure un grand stratège, un homme posé, mais aussi fortement déterminé. L’Occident ne fera pas avec lui ce qu’il a fait avec de nombreux autres présidents dans divers pays. Il ne cherche ni conquête ni domination sur d’autres peuples. Il sait toutefois ce qu’il veut et où il va. Un homme qui se veut cohérent avec ses principes et à ce jour, il en fait la démonstration.

 

Oscar Fortin

Le 23 novembre 2014


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (79 votes)




Réagissez à l'article

131 réactions à cet article    


  • antyreac 24 novembre 2014 10:52

    Le titre devrait être :

    Lorsque la Russie pose son dictat

    • confiture 24 novembre 2014 10:56

      ah d’accord ! dans ce sens là c’est un dictat ? et dans l’autre sens comment nommez vous cela ?
      Merci Mr Fortin


    • doctorix, complotiste doctorix 24 novembre 2014 19:45

      Antyréac va adorer ça :

      Par Dmitry ORLOV (Russie)

      Ces derniers jours, les médias occidentaux ont tout fait pour ignorer ou déformer le sens du discours du président russe au Club de Valdaï réuni à Sotchi. Quoi que vous pensiez de Poutine, c’est probablement le discours politique le plus important depuis celui de Churchill, intitulé Rideau de fer, du 5 mars 1946.

      Dans son discours, Poutine a brusquement changé les règles du jeu. Auparavant, le jeu de la politique internationale se pratiquait comme suit : les politiciens faisaient des déclarations publiques dans l’optique de préserver la fiction agréable de la souveraineté nationale, mais ce n’était que de l’esbroufe et n’avait rien à voir avec la vraie nature de la politique internationale ; en sous-main, ils étaient engagés dans des négociations secrètes dans les antichambres, et c’est là que les vrais accords étaient forgés. Auparavant, Poutine a tenté de jouer ce jeu, pensant seulement que la Russie serait traitée comme une égale. Ces espoirs ont toutefois été anéantis et, à cette conférence, il a déclaré que la partie était finie, violant explicitement le tabou occidental en s’adressant directement au peuple, par-dessus la tête des clans élitistes et des leaders politiques.

      Un blogueur russe a résumé les points les plus importants du discours de Poutine :

      1 - La Russie a fini de jouer et ne perdra plus son temps dans des négociations d’antichambre ne portant que sur des questions triviales. Toutefois, la Russie est prête pour des conversations et des accords sérieux s’ils conduisent à la sécurité collective, reposent sur l’équité et tiennent compte des intérêts de chacune des parties.

      2 – Tous les systèmes mondiaux de sécurité collective sont aujourd’hui en ruines. Il n’existe plus du tout de garantie internationale de sécurité. L’entité qui a détruit tout cela porte un nom : les États-Unis d’Amérique.

      3 – Les bâtisseurs du Nouvel Ordre Mondial ont échoué, ils ont bâti un château de sable. Qu’un nouvel ordre mondial de quelque nature que ce soit doive être bâti ou pas ne relève pas de la décision de la seule Russie, mais c’est une décision qui ne sera pas prise sans elle.

      4 – La Russie préconise une approche prudente des innovations dans l’ordre social, mais elle n’est pas opposée à ce qu’on les examine et que l’on en discute afin de déterminer si certaines d’entre elles se justifient.

      5 - La Russie n’a pas l’intention d’aller pêcher dans les eaux troubles résultant de l’expansion constante de l’ « empire du chaos » de l’Amérique. Elle n’a aucun intérêt à bâtir un nouvel empire à elle (ce n’est pas nécessaire : la Russie doit d’abord s’attacher à développer son propre territoire, qui est déjà très vaste). La Russie ne souhaite pas non plus jouer le rôle de sauveur du monde comme elle a pu le faire dans le passé.

      6 - La Russie ne tentera pas de refaçonner le monde à son image, mais elle ne laissera pas non plus les autres la refaçonner à leur propre image. La Russie ne s’exclura pas du monde, mais quiconque tentera de l’en exclure devra s’attendre à un retour de bâton.

      7 - La Russie ne tient pas à ce que le chaos se répande, elle ne veut pas la guerre et n’a aucune intention d’en déclencher une. Cependant, aujourd’hui la Russie considère l’éclatement d’une guerre mondiale comme presque inévitable, elle y est préparée et continue de s’y préparer. La Russie ne veut pas la guerre, mais elle ne la craint pas.

      8 - La Russie n’a pas l’intention de repousser activement ceux qui tentent encore de bâtir leur Nouvel Ordre Mondial, du moins tant qu’ils n’empiètent pas sur ses intérêts vitaux. La Russie préférerait se tenir à l’écart et les regarder se goinfrer autant qu’ils le peuvent. Cependant, ceux qui tenteront d’entraîner la Russie dans ce processus sans tenir compte de ses intérêts apprendront ce que souffrir signifie vraiment.

      9 - Dans la politique étrangère et, à plus forte raison, dans la politique intérieure de la Russie, le pouvoir ne reposera pas sur les épaules des élites et leurs tractations d’antichambre, mais sur la volonté du peuple.

      À ces neuf points, j’aimerais en ajouter un dixième :

      10 - Il reste une chance de bâtir un nouvel ordre mondial sans déclencher un conflit planétaire. Ce nouvel ordre mondial doit nécessairement inclure les États-Unis, mais uniquement aux mêmes conditions que les autres : dans le respect du droit et des accords internationaux ; en s’interdisant toute action unilatérale ; dans le respect complet de la souveraineté des autres nations.

      Pour résumer : fini de jouer. Allez, les enfants, rangez vos jouets. L’heure est venue pour les adultes de prendre des décisions. La Russie est prête. Le monde aussi ?

      Traduit par Gilles Chertier Pour Réseau International

      Source :

      http://orientalreview.org/2014/11/04/putin-to-western-elites-play-time-is-over/


    • mmbbb 30 novembre 2014 12:48

      comme le dit le general Pinatel ( qui nous rapelle que l’histoire ne peut jamais etre efface d’un trait ) dans ce media, nous avons laisse passe un chance historique nous europeenss apres la chute du mur puisque nous nous sommes laisse enferme par la politique des USA et que nous n’avons pas de politique a la hauteur afin d’avoir su realiser une alliance avec ce pays C’est ce que voulait de Gaulle une europe de l’atlantique a l’oural Hollande sera inscrit comme le plus pietre des president et lorsque les americains fourguent leurs armes ils ne telephonent pas a l’elysee et son refus de vendre les Misrtral denontent qu’il est le caniche d ’Obama Quant a Fabius ce felon il est un pion de la politique americaine J’ai une certaine admiration pour Poutine j’ai du dedain pour notre lavette nationale Quoi qu’il en soit les americains n’iront pas trop chatouiller M POUTINE puisqu il a des missiles balistiques qui marchent tres bien et une montee de cette crise de ne fera qu’affaiblir cette europe ectoplasmqie


    • antyreac 24 novembre 2014 11:19

      @l’auteur

      85% de soutiens populaire ça frise un score stalinien tout simplement
      Les informations russes à prendre avec beaucoup de circonspection 

      • Ariane54 Ariane54 24 novembre 2014 12:08

        Vous prenez vraiment le peuple russe pour des imbéciles. Je vous signale qu’ils ont internet et pour ce qui est de trouver des renseignements pour les comparer et se faire son opinion, ils savent certainement le faire mieux que vous, à voir vos commentaires.


      • trobador 24 novembre 2014 13:24

        Ils ont même la pluralité. Il existe 2 chaînes de TV pro Ukrainiennes en Russie. C’est tout bonnement impossible à l’ouest. Mais on à encore des abrutis qui ici pensent être plus libres que les Russes ne le sont...


      • Doume65 24 novembre 2014 15:47

        @antyreac

        La Pravda est actuellement installée en occident. La fille d’un de mes amis, qui a étudié le Russe est passée quelques mois en Russie ; je lui ai demandé comment les russes voyaient Poutine. Elle m’a répondu que les russes étaient très réticents à s’exprimer sur leur chef d’état. Je lui ai répondu « Il leur fait si peur ? ». Elle m’a détrompé : Les russes ne s’expriment pas aux occidentaux connaissant le matraquage anti-Poutine et leur préjugés qui en découlent. Du coup, ils n’ont pas envie de discuter.
        Je t’invite à aller voir sur place la situation avant de répéter ce que disent (ou sous-entendent) nos médias.


      • Abou Antoun Abou Antoun 24 novembre 2014 16:52

        Je t’invite à aller voir sur place la situation avant de répéter ce que disent (ou sous-entendent) nos médias.
        C’est évidemment le meilleur conseil qu’on puisse donner aux experts en démocratie.


      • Ariane54 Ariane54 24 novembre 2014 20:04

        A St-Petersbourg, j’ai eu la chance de rencontrer des jeunes gens qui n’avaient pas peur de parler de leur président aux occidentaux. Le message qui revenait régulièrement c’est que Poutine a bien sûr amélioré leur vie, mais surtout et avant tout, il a rendu sa dignité au peuple russe. Et ça, croyez-moi, c’est plus important que tout... en tout cas pour les Russes. C’est peut-être un concept difficile à comprende en occident où seul le tas de fric encaissé fait office d’échelle de valeurs.


      • oscar fortin oscar fortin 24 novembre 2014 20:07

        Merci Ariane54 pour ce témoignage.


      • doctorix, complotiste doctorix 24 novembre 2014 20:19

        Oscar, pourriez vous aller voir où en est mon article sur le rôle de la CIA dans nos media ?

        Je vous en remercie.
        C’est un article capital et très documenté, mais j’ai peur que les chiens de garde genre antyréac ne lui aient fait sa fête.
        Je crois que tant qu’on met CIA dans le titre, on peut avoir 100 plussages, on aura 101 moinssages....
        Un de mes articles était resté au placard avec 40+ et 41-...
        Surement une intervention divine...

      • trobador 24 novembre 2014 21:26

        @doctorix

        Si ça passe pas, essayez donc « Le Saker » vous aurez peut-être une chance. Il y a cette semaine dans la version anglaise un papier à propos des théories de la conspiration (et qui est derrière) assez intéressant. Il sera sûrement disponible en français sous peu. Je suis totalement en accord avec lui. Les fous sont actuellement ceux qui dénigrent les tenant de la théorie de la conspiration.
        Ici, (en occident) c’est vraiment la conjuration des imbéciles !


      • oscar fortin oscar fortin 24 novembre 2014 22:08

        Voici le résultat : ×6=4


      • oscar fortin oscar fortin 24 novembre 2014 22:24

        Je pense que l’article de doctorix est passé. Je ne l’ai pas vu sur l’espace modération. Pour ma part j’en ai un sur la glorification du nazisme qui est soumis à la modération. Si vous pouvez, allez y voir. 


        merci

      • doctorix, complotiste doctorix 24 novembre 2014 22:53

        Cher Oscar, votre score est de 9-5=+4.

        Ce qui prouve que sur 14 rédacteurs, il y a 5 nazillons.
        Ce qui ne représente certainement pas la population française, et nous enseigne les limites du suffrage universel, qui, comme c’est le cas pour le FN, favorise outrageusement les extrémistes, toujours présents sur les mauvais coups.
        J’en profite pour vous dire que beaucoup d’entre nous ont reconnu au travers de vos articles un homme de cœur, et combien nous vous apprécions.
        Vous avez gardé en vous beaucoup de tolérance et de bienveillance, qualités que j’ai perdues au fil du temps, à force de voir s’exprimer d’assez ignobles opinions et personnes sur ce site.
        Mon article est toujours en attente, et j’ai bien peur qu’il y reste.
        Si nécessaire, je le replacerai, il en vaut la peine.
        Avec toutes mes amitiés, et ma sincère admiration.

      • oscar fortin oscar fortin 24 novembre 2014 23:08

        Merci pour l’information et vos bons mots, plutôt très généreux à mon endroit. Je suis heureux de débattre sur Agoravox. Il y a des intervenants de très hauts niveaux intellectuels avec des liens d’information qui deviennent bien souvent plus intéressants et instructifs que l’article lui-même. Quant aux autres, j’y reconnais certains qui le font pour gagner leur pitance avec les revenus que certaines agences leur assurent selon le nombre de mots ou de commentaires. J’essaie de ne pas m’attarder indument à ces gens tout en leur laissant la voie ouverte pour écrire. Les lecteurs et lectrices les reconnaissent facilement et passent outre à ces bavardages sans consistances. 


        Je pense que nous avons une même approche en ce qui concerne l’édition de nos textes. Je serai attentif à l’avenir sur vos publications en modération.


      • doctorix, complotiste doctorix 25 novembre 2014 00:18

        Rendez-vous demain, il y aura un article d’un debunker (rahsaan) pour se moquer des complotistes (vaccins, 11/9, Kennedy, RCA) : allez le plusser, qu’on ne rate pas cette occasion de le démolir en ligne.

        Je ne moinsse jamais, c’est un manque de respect ; mais je plusse souvent des articles qui me déplaisent.

      • Ruut Ruut 25 novembre 2014 08:06

        C’est sur qu’avec notre président a 11 % soit disant élu démocratiquement c’est plus crédible.
        Ils sont ou les 40 % qui ont voté pour luis ?


      • Francisco Francisco 25 novembre 2014 09:38

        A propos de chaine tv d’opposition, en Angleterre ils veulent interdirent Russia Today car ils accusent ces derniers de ne pas être impartial dans leur traitement de l’actualité. LA BONNE BLAGUE !!!
        BBC news et toutes les chaines d’informations Anglaises(Sky news ...) ou même Françaises (BFM ITELE TF1 FRANCE 1.2.3.4 ...) sont elles sérieusement considérées comme impartiales par les censeurs officiels ??!!!


      • Aldous Aldous 25 novembre 2014 10:59

        antiréac n’a pas de dignité, c’est pourquoi il ne peut comprendre le sentiment des Russes vis à vis de Poutine.


      • mmbbb 30 novembre 2014 12:53

        Apres la chute et la presidence deplorable d Elsine, Poutine a rendu la fierte aux Russes Les occidentaux se font pieges par les medias et bien que nous ayons un information plurielle les personnes se contentent de cette bouillie mediatique .


      • Le p’tit Charles 24 novembre 2014 11:32

        Ce personnage est plein de bons sens...ça change des élucubrations de Obama.. ?


        • antyreac 24 novembre 2014 11:36

          Ce personnage est plein d’intentions dictatoriales


        • confiture 24 novembre 2014 11:47

          disons qu’il est ferme et a des convictions souvent éclairées, vous n’êtes plus habitué à cela aux states.


        • files_walQer files_walQer 24 novembre 2014 13:53

          @antyreac


          Eteignez votre télé et recommencez à réfléchir.

        • doctorix, complotiste doctorix 24 novembre 2014 20:31

          Antyréac, vous êtes d’un parti-pris invraisemblable.

          Votre chère Amérique est au bord d’entrer en dictature (pour moi c’est fait depuis le patriot act), les libertés individuelles sont bafouées, la constitution foulée au pied, 80 millions d’américains sont à la soupe populaire, les drones assassinent en toute indifférence, le soutien à l’état israélien meurtrier est sans faille, les discours guerriers fleurissent avec une rare inconscience quand on en connait les risques, le dollar est en train de s’effondrer, et vous la ramenez sur les libertés en Russie quand 85% des Russes soutiennent leur président, contre toute indication contraire ?
          Mon pauvre ami, 6 mois ne passeront pas sans que vous cherchiez un petit trou de souris pour cacher votre honte, après tous les mensonges que vous avez proférés.
          J’ai honte pour vous.

        • Aldous Aldous 25 novembre 2014 11:02

          Bah, antiréac se cantonne aux intentions supposée.


          Il est bien dans le ton crétiniste de l’époque : 
          Obama a eu le prix nobel de la paix à ce compte la. Mais Guantanamo reste ouvert.

        • Laurent 47 7 décembre 2014 00:28

          @Antyreac  Pourquoi Antyreac ? Ne trouvez-vous pas que réac serait plus court et beaucoup plus clair, comme avatar ? Si la population russe est derrière Poutine à 85 %, ce chiffre n’est pas donné par la Russie, mais par des enquêteurs de multiples pays qui eux sont allés sur place pour faire des sondages, et ne se sont pas contentés de répéter comme des perroquets ce que les Etats-Unis leur soufflaient à l’oreille !

          Il faudrait mettre votre logiciel à jour, car apparemment il a planté en 1950 ! Aux dernières nouvelles, l’URSS n’existe plus, pas plus que l’Allemagne nazie. Mais rassurez-vous, le nazisme n’est pas mort ! Il y a la relève en Ukraine, aux Etats-Unis, en Pologne, en Lituanie, en Estonie, au Canada, aux Etats-Unis, et bien entendu en France ! Le seul pays où il a disparu, c’est celui qui a eu 27.000.000 de morts pour en venir à bout, c’est-à-dire la Russie ! Et arrêtez de nous prendre la tête avec vos «  »oligarques par ci, oligarques par là ", et prenez un dictionnaire ! L’oligarchie est la main-mise d’un petit groupe sur le plus grand nombre, ce qui est le cas de tous les pays du monde.


        • soi même 24 novembre 2014 12:10

          Il est important de ne pas faire de l’idolâtrie, néanmoins il y a un article qui va dans le même sens que le votre et en cela , il est vrai c’est la meilleurs réponse à ce désordre organisé :

          Poutine aux élites occidentales : fini de jouer

          Par Dmitry ORLOV (Russie)

          Ces derniers jours, les médias occidentaux ont tout fait pour ignorer ou déformer le sens du discours du président russe au Club de Valdaï réuni à Sotchi. Quoi que vous pensiez de Poutine, c’est probablement le discours politique le plus important depuis celui de Churchill, intitulé Rideau de fer, du 5 mars 1946.

          Dans son discours, Poutine a brusquement changé les règles du jeu. Auparavant, le jeu de la politique internationale se pratiquait comme suit : les politiciens faisaient des déclarations publiques dans l’optique de préserver la fiction agréable de la souveraineté nationale, mais ce n’était que de l’esbroufe et n’avait rien à voir avec la vraie nature de la politique internationale ; en sous-main, ils étaient engagés dans des négociations secrètes dans les antichambres, et c’est là que les vrais accords étaient forgés. Auparavant, Poutine a tenté de jouer ce jeu, pensant seulement que la Russie serait traitée comme une égale. Ces espoirs ont toutefois été anéantis et, à cette conférence, il a déclaré que la partie était finie, violant explicitement le tabou occidental en s’adressant directement au peuple, par-dessus la tête des clans élitistes et des leaders politiques.

          Un blogueur russe a résumé les points les plus importants du discours de Poutine :

          1 - La Russie a fini de jouer et ne perdra plus son temps dans des négociations d’antichambre ne portant que sur des questions triviales. Toutefois, la Russie est prête pour des conversations et des accords sérieux s’ils conduisent à la sécurité collective, reposent sur l’équité et tiennent compte des intérêts de chacune des parties.

          2 – Tous les systèmes mondiaux de sécurité collective sont aujourd’hui en ruines. Il n’existe plus du tout de garantie internationale de sécurité. L’entité qui a détruit tout cela porte un nom : les États-Unis d’Amérique.

          3 – Les bâtisseurs du Nouvel Ordre Mondial ont échoué, ils ont bâti un château de sable. Qu’un nouvel ordre mondial de quelque nature que ce soit doive être bâti ou pas ne relève pas de la décision de la seule Russie, mais c’est une décision qui ne sera pas prise sans elle.

          4 – La Russie préconise une approche prudente des innovations dans l’ordre social, mais elle n’est pas opposée à ce qu’on les examine et que l’on en discute afin de déterminer si certaines d’entre elles se justifient.

          5 - La Russie n’a pas l’intention d’aller pêcher dans les eaux troubles résultant de l’expansion constante de l’ « empire du chaos » de l’Amérique. Elle n’a aucun intérêt à bâtir un nouvel empire à elle (ce n’est pas nécessaire : la Russie doit d’abord s’attacher à développer son propre territoire, qui est déjà très vaste). La Russie ne souhaite pas non plus jouer le rôle de sauveur du monde comme elle a pu le faire dans le passé.

          6 - La Russie ne tentera pas de refaçonner le monde à son image, mais elle ne laissera pas non plus les autres la refaçonner à leur propre image. La Russie ne s’exclura pas du monde, mais quiconque tentera de l’en exclure devra s’attendre à un retour de bâton.

          7 - La Russie ne tient pas à ce que le chaos se répande, elle ne veut pas la guerre et n’a aucune intention d’en déclencher une. Cependant, aujourd’hui la Russie considère l’éclatement d’une guerre mondiale comme presque inévitable, elle y est préparée et continue de s’y préparer. La Russie ne veut pas la guerre, mais elle ne la craint pas.

          8 - La Russie n’a pas l’intention de repousser activement ceux qui tentent encore de bâtir leur Nouvel Ordre Mondial, du moins tant qu’ils n’empiètent pas sur ses intérêts vitaux. La Russie préférerait se tenir à l’écart et les regarder se goinfrer autant qu’ils le peuvent. Cependant, ceux qui tenteront d’entraîner la Russie dans ce processus sans tenir compte de ses intérêts apprendront ce que souffrir signifie vraiment.

          9 - Dans la politique étrangère et, à plus forte raison, dans la politique intérieure de la Russie, le pouvoir ne reposera pas sur les épaules des élites et leurs tractations d’antichambre, mais sur la volonté du peuple.

          À ces neuf points, j’aimerais en ajouter un dixième :

          10 - Il reste une chance de bâtir un nouvel ordre mondial sans déclencher un conflit planétaire. Ce nouvel ordre mondial doit nécessairement inclure les États-Unis, mais uniquement aux mêmes conditions que les autres : dans le respect du droit et des accords internationaux ; en s’interdisant toute action unilatérale ; dans le respect complet de la souveraineté des autres nations.

          Pour résumer : fini de jouer. Allez, les enfants, rangez vos jouets. L’heure est venue pour les adultes de prendre des décisions. La Russie est prête. Le monde aussi ?

          http://reseauinternational.net/poutine-aux-elites-occidentales-fini-jouer/



          • lisca lisca 24 novembre 2014 18:12

            Merci soi-même pour cette précieuse information.
            Le président Poutine (un vrai président de vrai pays ) s’adresse aux peuples du monde par-dessus la tête des cadres de multinationales à noms trompeurs (France, Allemagne, Espagne, etc.) employés par World Bank Associated !


          • doctorix, complotiste doctorix 25 novembre 2014 00:27

            Pardon, soi-même : j’ai aussi reproduit cet article en trichant (plus haut)...

            J’avais pô tout lu...
            Mais ce n’est pas grave, il vaut mieux qu’il soit lu deux fois que pas du tout.

          • izarn izarn 24 novembre 2014 12:24

            Ce serait une erreur de croire que Poutine est le plus intelligent, le plus malin, le plus machiavélique, le champion d’echec tel qu’on le voit partout dans la presse.
            Excuse pour cacher la médiocrité, voire la criminalité des autres.

            C’est comme de dire que De Gaulle était plus intelligent que Pétain ou Hitler. Mais la n’est pas la question ! Que fallait-il faire contre des traitres et les criminels nazis ?
            Que fallait-il faire en 1958 devant l’écroulement de IVieme République ?
            S’agissait-il du machiavélisme de De Gaulle, ou de la volonté de sauver la France ?


            • Piotrek Piotrek 24 novembre 2014 12:35

              bla bla peuples bla bla sondage bla bla fierté bla bla histoire bla bla l’empire...

              Si vous ne parlez pas de la stratégie du gaz naturel et de l’évolution de son prix, vous pouvez dire n’importe quoi. (Je choisis le gaz plutot que le pétrole car c’est là où l’on a le plus d’actualités disponibles aujourd’hui)

              C’est le gaz et le pétrole qui finance la politique de Poutine. L’accord Russie-Chine ou les petites provocations c’est fait pour maintenir les prix

              Pis c’est bête de penser que « la Russie ne fait pas partie du nouvel ordre mondial » ou que « la Russie lutte contre le nouvel ordre mondial » Le nouvel ordre mondial (appelez ça comme vous voulez) c’est pas un pays mais des intérêts privés qui font ce qui veulent et exploitent tout ce qui veulent quand ils veulent.

              La preuve ? Regardez la belle photo de famille : L’Ukraine séparatiste a déjà signé son approvisionnement de gaz de Russie grâce à la pression de Gazprom et des industriels européens. C’était il y a un mois. Deux poids, deux mesures, deux informations


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2014 13:03

                Piotreck,
                On peut passer tous les accords qu’on veut avec l’ Ukraine, la question est de savoir qui va payer ?
                L’Ukraine est en faillite. Comme il y a peu de chances que ce soit les USA, il ne reste que la Russie ou l’ UE pour payer...


                Mais vous avez raison, les affaires continuent.
                L’Allemagne et l’Angleterre continuent à vendre des armes à la Russie, Exxon Mobil a signé un contrat avec la Russie, Boeing aussi, Volkswagen continue a investir en Russie...

                Il n’y a que la France qui ne peut pas livrer les Mistral...


              • Piotrek Piotrek 24 novembre 2014 13:20

                A week ago, the two men were at loggerheads when Mr. Novak demanded that the European Union help Ukraine pay $1.6 billion to help cover its debts, and after Mr. Prodan demanded that Russia sign a binding agreement to sell gas until next spring at $385 per 1,000 cubic meters.

                Ha bin c’est dit dans l’article, c’est l’UE qui va payer. smiley

                On peut trouver ça bizarre par ces temps de disette, on fait de minuscules coupes budgétaires chez nous de tous les côtés et on nous dit qu’on a pas le choix (Allocations, Investissement public...) Et de l’autre on arrose par milliards ?

                Indice : Suffit de voir dans quelles poches atterrit l’argent, et pourquoi on n’est pas informés smiley


              • Zeb_66 24 novembre 2014 13:22

                Par le gaz et le pétrole, Poutine est en train de saper les fondations
                financières des USA.
                Depuis plusieurs mois la Banque centrale de Russie achète des quantités
                d’or impressionnantes.
                Subtile manoeuvre ! Les ricains qui manipulent le cours de l’or à la baisse
                depuis 3 ans pour masquer la chute du dollar y ont ajouté la chute des
                cours du pétrole pour faire tomber la Russie.
                La contre-mesure russe consiste à accepter le règlement des achats
                occidentaux en dollars surévalués, qu’ils s’empressent d’échanger contre
                de l’or sous-évalué, au final, une perte nulle.
                De plus ils montrent clairement qu’ils ont les réserves financières
                suffisantes permettant de stocker cet or sans impacter le budget de
                l’État.
                Les achats d’or de la Banque Centrale russe dans les derniers mois sont
                très importants, atteignant pour octobre 55T sur les 93T achetés sur
                ce mois par l’ensemble des Banques Centrales mondiales, les chiffres
                pour novembre semblent devoir être du même ordre...
                Qui sont les couillons dans l’affaire ? smiley


              • soi même 24 novembre 2014 13:49

                @ Piotrek, il faut être lucide l’ONU c’est quoi ?

                il y a un autre signé révélateur, la présentation de la pièce par Dimitri Medvedev au G8 du 10 juillet 2009 en Italie sur Russia Today sur la monnaie mondiale

                http://www.youtube.com/watch?v=mESH8KxgdCA

                Et Asselineau révèle que cette pièce à été fabriquer en Belgique, ce qui veut dire que l’UE était parfaitement au courant de la chose !

                Donc il est vrai que l’on nous joue une farce, à trois bandes, en même temps après ses déconvenues, je crois que Poutine a prit un certain recule qui va probablement torpiller les Américains sur certains près carré stratégique !

                Il est vrai aussi dans les cartons il y a Terra .


                Après l’Euro, voici venir le « Terra », et !a création de la Monnaie Mondiale pour 2018

                 


              • Piotrek Piotrek 24 novembre 2014 15:32

                Or, ONU, ONG...

                Alors pour être clair : Je ne suis pas du tout du coté des « dissidents des USA » qui craignent un gouvernement mondial d’inspiration
                socialiste (du genre Jean Robin d’agoravox.tv) Même si ils disent des trucs intéressants.

                L’ONU c’est que dalle, la cage dorée pour les idéalistes de talent, le fauteuil pour le haut fonctionnaire encombrant, un véto et zou. La preuve vous parlez de G8 et d’OTAN, qui sont un peu plus des centres (manipulés) de pouvoir.

                L’Or, on le stocke juste au cas où. Si les USA réussiraient par miracle, d’une manière ou d’une autre à imposer l’or lors du prochain Bretton-Woods, ça sera déjà ça de pas perdu.
                Mais si l’on regarde de plus près : la Chine, la Russie, le Brésil... aucun pays ne va accepter un deal par l’or qui replace les USA au-dessus d’eux ! Aucun oligarque n’a intérêt à voir la/les monnaie indexée sur l’or, ça signifierai la fin de la fête à la croissance à tout jamais. C’est juste au cas où. La nouvelle monnaie mondiale sera basée sur autre chose que de l’or, les suisses vont d’ailleurs refuser le truc chez eux : ça signifierai la mort de leurs boites qui exportent.

                Par le gaz et le pétrole, Poutine est en train de saper les fondations financières des USA.
                Non, les USA dépendent du moyen orient comme toujours, ils peuvent moduler un peu grâce au gaz de schiste (complètement subventionné par l’état)
                C’est les entreprises européennes qui sont sapées par le jeu USA-Russie.


              • oscar fortin oscar fortin 24 novembre 2014 16:11

                Piotrek : je voudrais tout simplement reformuler différemment cette phrase que vous utilisez dans votre texte « ça signifierait la fin de la fête à la croissance à tout jamais (des oligarques) »


                Pour compléter cet énoncé, j’ajouterais que ce serait le début de la fête à la croissance des humbles et des pauvres de la terre.

                Voilà où nous en sommes. pour le second volet je compte plus sur Poutine, les pays du Brics que sur Obama et ses acolytes. Ces derniers ont fait leurs preuves et nous voyons ce que cela a donné. Des milliardaires d’un coté qui possède les 80% des richesses de la terre et les pauvres, formant plus de 80% de la population de la planète, ne disposant que de 20% de toute la richesse de cette même terre. Ce n’est certainement pas un succès « humanitaire ». 

              • Zeb_66 24 novembre 2014 16:14

                @ piotrek
                Eh bien non,justement, les USA ne dépendent pas du pétrole,
                leur puissance provient des pétro-dollars, ce qui n’est pas du
                tout la même chose et c’est bien là ou frappe Poutine,là
                ou ça fait mal, et ça touche l’ensemble des pays occidentaux ;
                de plus il s’agit d’une attaque concertée car la Chine suit
                exactement la même tactique.
                La Chine achète depuis des années une moyenne de 1000 à 1200T
                d’or, venant principalement d’occident et transitant par la Suisse.
                Officiellement les réserves chinoises sont de 1094T, chiffre qui
                n’a pas bougé depuis 2009.
                Par contre, au vu des achats passés « OFFICIELLEMENT » les experts
                du domaine évaluent le stock de la Banque Centrale Chinoise
                à un minimum de 9000T, soit plus que le stock officiel de la FED,
                dont on dit dans les coulisses de la haute finance,
                qu’il n’existe plus !
                D’où l’impossibilité de rendre à l’Allemagne les 500T réclamés
                sur leurs 3200T déposés à la FED...
                Il y a d’ailleurs une histoire savoureuse à ce sujet, il y a 1an 1/2
                des ouvriers chinois d’une fonderie d’or ont affirmés avoir fondu
                de nombreux lingots en provenance de Honkong qui portaient
                le sceau en relief de la Banque fédérale d’Allemagne ! smiley
                Oh les vilains (ricains) smiley


              • Piotrek Piotrek 24 novembre 2014 17:03

                @oscar fortin

                Pour compléter cet énoncé, j’ajouterais que ce serait le début de la fête à la croissance des humbles et des pauvres de la terre.

                Bien sûr, mais, on est totalement d’accord... mais je ne crois pas que s’allier avec la Russie de Poutine soit la solution. On peut commercer et vivre en paix avec les Russes ça serait un objectif : mais c’est en aucun cas un pas vers la croissance des humbles et des pauvres.
                La France et l’Europe avec la crise ukrainienne ont montré qu’ils n’avaient rien dans leur jeu (pas d’armée, besoin indispensable de gaz, aucun poids ni cohérence politique...) On bluffe. Si l’on s’allie à la Russie, on n’aura pas plus de cartes, juste du commerce dont peu profiteront.

                C’est pas LA voie contre les milliardaires, la Russie en regorge. La seule direction possible que je vois c’est la démocratie directe : un citoyen = une voix. C’est le seul moyen pour retourner les pourcentages en notre faveur, poser les questions difficiles au lieu de laisser la presse nous donner les réponses. Et ya du boulot, mes amis, mon boulanger... vivent tous comme pendant les 30 glorieuses... C’est un long travail de fond, mais Podémos en Espagne donne un peu d’espoir si c’est ça que vous cherchez.

                @Zeb_66

                C’est bien, mais moi j’ai pas d’or, ma commune n’a pas d’or, mon département n’a pas d’or... z’êtes bien certain de bosser pour les français ?
                On me dira : c’est pas la première fois qu’on se positionne contre ses intérêts.


              • oscar fortin oscar fortin 24 novembre 2014 17:11

                Piotrek : merci pour votre commentaire. Je dirai tout simplement qu’en attendant le vote direct, je préfère Poutine à Obama, le multipolaire à l’unipolaire, les pays du Brics aux pays de lOTAN etc... Lorsque nous arriverons au vote direct, nous nous en reparlerons.


                Bonne journée à vous

              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2014 19:27

                soi-même,
                Une monnaie internationale pour les transactions commerciales, ne signifie pas la disparition des monnaies nationales. La notion de Bancor a été avancée par Keynes pour « pacifier les relations internationales ».


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2014 19:50

                Piotreck,
                La quasi totalité des pays du monde adhèrent à l’ ONU.
                Il ne faut pas confondre certains votes à l’ ONU, qui sont parfois le résultat des pressions exercées par les USA sur les pays soumis (cf Les confessions d’un assassin financier), avec le rôle utile de l’ ONU, qui dit le Droit International.


                Que ce droit, ensuite, ne soit pas respecté parfois, (par exemple les dizaines de résolutions qu’Israël n’a jamais appliquées, parce que qu’elles ne sont jamais accompagnées de sanctions), ne remet pas en cause l’utilité de l’ ONU. 

                La France dispose d’un siège à l’ ONU avec droit de véto.
                Abandonner de droit pour le donner à qui ? A l’ Allemagne ? à l’Union européenne ?

                Les pays de l’ Union européenne , dont la France, viennent de s’abstenir sur un texte contre la l’apologie du nazisme. et leurs formes contemporaines, racisme, xénophobie etc.

                Le texte était à l’initiative de 30 Etats dont le Brésil, l’Inde et la Russie :
                - 115 votes favorables
                - 55 abstentions, dont les pays de l’ UE
                - 3 ont voté contre : les USA, le Canada et...l’ Ukraine.

                L’ONU est le lieu où les plus petits pays comptent pour une voix, comme les gros.
                Et c’est le lieu où s’écrit le Droit International. C’est loin d’être parfait, je vous l’accorde, mais c’est indispensable pour que tous les pays fassent entendre leur voix.



              • Piotrek Piotrek 24 novembre 2014 20:42

                Oui fifi

                Je ne suis pas contre l’ONU en principe (en fait je m’en fous presque puisque mon voisin est D1 et il a jamais rien changé au monde)

                J’objecte juste l’importation béate des théories du complot américaines sur nos terres, à savoir :
                L’étatisation en marche (FEMA, CDC...) est une menace à liberté individuelle
                L’étatisation en marche (FED, collusion banques-pouvoir) est une menace à nos sous dûment gagnés
                Il faut lutter contre la mondialisation (ONU...) et pour nos sous (en les indexant à l’or) face à un grand plan de gouvernement mondial socialiste qu’ont dessiné les Rothschilds en 1910

                C’est idiot mais c’est ce qu’ils disent là bas. Donc le bon français qui arrive avec ses critiques contre l’ONU et pour l’étalon or, je lui dit : Vade retro !


              • Thucydide Thucydide 25 novembre 2014 15:48

                Il n’y a que la France qui ne peut pas livrer les Mistral...

                Exact : parce que les Américains et les Anglais s’y opposent. Ils recommencent avec les bateaux en Russie le coup des voitures en Iran, rappelez-vous : Peugeot doit respecter les sanctions que nous levons pour GM.


              • CaptV 24 novembre 2014 12:42

                Je suis assez d’accord avec ce que vous écrivez,

                néanmoins, tout le Monde est bien sur capable de comprendre qu’en voulant(assez légitimement) se prémunir face à de très probables tentatives de déstabilisations intérieures par l’entrefait d’ONG à la botte des Occidentaux, il y a du coup un risque assez grand de glisser rapidement du « être politiquement responsable » aux plus abjectes des systèmes répressifs voir totalitaires....c’est complexe, et c’est un piège de plus, tendu par les occidentaux aux Gouvernants Russes et Chinois dans leurs tentatives de sortir du Dollar comme monnaie de réserve internationale impériale et de recréer une nouvelle architecture économique internationale plus stable et plus conforme aux intérêts des Pays dans un cadre Multi-Polaire.
                Je dirais donc que les lois de la Perfidie sont bien sûr de mises ici.....


                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2014 12:55

                  izarn,
                  Si, si , Poutine est du même bois que De Gaulle, qui disait : « Les Américains ? Vous les regardez dans les yeux, vous dites non, ils s’habituent . »
                  La seule différence, c’est que du temps de De Gaulle, il y avait deux mastodontes, l’ URSS et les USA. Et que les autres pays dépendaient plus ou moins de l’un ou de l’autre...


                  Il a eu beaucoup de mal à trouver des alliés, il est allé en Amérique latine, à Moscou, au Québec, il a été le premier à reconnaître la Chine communiste....
                  Il s’est fait rouler quand même dans la farine par Kennedy et Adenauer au Traité de l’ Elysée...

                  Poutine est dans un meilleur rapport de forces, semble-t-il.
                  Il utilise les méthodes de Sun TZU : « Gagner la guerre sans combattre » et pas les méthodes des adeptes de jeux vidéo...

                  Les USA ne sont plus au sommet de leur gloire, ils patinent dans la semoule de leur planche à billets, ils sont en déclin économique après avoir délocalisé leurs entreprises.
                  Comme dit Paul Craig Roberts : « Une économie délocalisée, ce n’est pas une économie ».

                  Poutine a le soutien de la Chine. De nombreux pays rejoignent les BRICS.
                  Le nombre de pays qui ont eu à souffrir de la politique américaine ne cachent plus leur ras le bol !

                  L’unité des pays européens vis à vis des sanctions ne semble plus aussi enthousiaste.

                  L’Ukraine est en faillite, qui va la financer ? Les USA, les européens ou les russes ?

                  Reste à savoir ce que les fous furieux de l’ Etat profond américain vont décider...


                  • antyreac 24 novembre 2014 13:00

                    De Gaule n’a pas annexé ni envahit d’autres pays à ce que je sache

                    Putin a envahit deux pays la Géorgie et l’Ukraine....

                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2014 13:08

                    antyréac,
                    Si vous ne voulez pas mourir sans comprendre ce qui s’est passé en Russie depuis la fin de l’ URSS,
                    lisez un petit livre : « La Nouvelle Grande Russie » de Xavier Moreau.
                    Vous répétez en boucle ce que dites les médias !


                  • oscar fortin oscar fortin 24 novembre 2014 13:40

                    Antyreact : pour votre information, en relation avec l’Ukraine, je vous renvoie à cet excelent entrevue avec ce Polonais, un des meilleurs spécialistes de l’Ukraine.



                  • antyreac 24 novembre 2014 16:34

                    Ce sont des médias du monde entier qui le disent et qui sont nettement mieux renseigné que vous...


                  • oscar fortin oscar fortin 24 novembre 2014 16:49

                    antyreac : Mieux vaudrait préciser que ce sont les médias de l’empire à travers le monde entier qui le disent. Dans ce cas, il suffit d’en lire un et vous les avez tous lus. Pour votre information, je vous invite, sans aucune illusion de ma part, de vous diriger de temps en temps à l’information alternative dont plusieurs intervenants sur ce site mettre en évidence. 


                    Je pense avoir fait un bon effort pour donner suite à votre dernier commentaire.

                  • antyreac 24 novembre 2014 17:00

                    Les médias alternatives ne sont que des torches culs qui sont à la soldes de certaines dictatures de ce monde comme notamment la Russie mais aussi la Corée du Nord, le Gaza,le Cuba et j’en passe certenement


                  • oscar fortin oscar fortin 24 novembre 2014 17:07

                    antyreac : j’aimerais savoir si on vous paie aux mots ou aux nombre d’interventions.


                  • Lucide bdpif@laposte.net 24 novembre 2014 17:32

                    L’ Empire n’existe pas dans le monde de la presse.

                    IL faut arréter avec ces conneries.

                    IL y a des journeaux plus ou moins orientés.
                    Mais il n"y a aucun agents de la CIA qui passe derriere les journeaux pour controler l’information.
                    C’est de la legende. Et puis d’une part, cà se saurait, et d’autre part, c’est statistiquement impossible à gérer la chose.

                    Donc si l’ensemble de la presse mondiale enonce des faits, c’est qu’effectivement, ils sont là.

                    Maintenant, les dictatures aiment à réinventer les vérités. Et les medias alternatifs sont là pour les acceuillir.

                    Il est faut de dire que les médias alternatifs sont l’arme des dictatures. Mais il est vrai de dire aussi qu’effectivement, beaucoup, comme le souligne Antryac, sont des torches culs au service des dictatures. Soulignons, la voie de la russie, le reseau voltaire et autres papiers toilette littéraire.

                    SI poutine a une mauvaise image international, non, ce n’’est pas la faute de la presse qui ne fait pas son boulot de relayer l’information des dictatures, mais bien que les actions de la politique etrangère de Poutine ne plait à personne et que des centaines d emilliers de mort en Syrie, en Ukraine, en font les frais.

                  • antyreac 24 novembre 2014 17:33

                    Il est dure à entendre la vérité surtout quand on se rend compte qu’on est dans le faux....


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2014 20:11

                    pif la poste,
                    « Il n’y a aucun agent de la CIA qui passe contrôler les journaux ».

                    Ce n’est pas l’avis de ce journaliste allemand Udo Ulfkotte, qui explique « qu’il n’y a aucun journal allemand qui ne soit en lien avec les services secrets des Américains » , et que les journalistes mentent tous aux lecteurs.


                    Il explique aussi que le Mossad a initié des révoltes dans les banlieues françaises, pour attiser la haine des musulmans, car les Français sont majoritairement pro-palestiniens, et ça, c’est pas bien du tout.

                    La CIA aussi est présente dans les banlieues françaises.

                    La CIA a toujours surveillé de près les Gouvernements français : « Des secrets si bien gardés ».
                    Un livre qui compile des documents déclassifiés de la CIA et de la Maison Blanche.
                    •  
                    Et gâteau sur la cerise, c’est la CIA qui a financé la mise en place de la construction européenne !

                  • kalon 24 novembre 2014 20:59

                    Ce qui est agréable avec « antyreac » est le fait que ses commentaires nous donne du grain à moudre afin d’affiner notre opinion !

                    Il joue à l’avocat du diable pour nous aider, en quelque sorte smiley


                  • doctorix, complotiste doctorix 25 novembre 2014 00:47

                    Vous êtes bien indulgent.

                    En tant qu’infiltré sur ce site, antyréac est diablement mauvais, avec des scores catastrophiques, et si j’étais Obama, je le virerais.
                    On peut être un parfait salaud, mais tout de même il ne faut pas que ça se voit trop, question de crédibilité.
                    Même la mère Thatcher mettait des jupes longues pour ne pas qu’on lui voit les couilles.

                  • Aldous Aldous 25 novembre 2014 11:09

                    Hillary Clinton a déjà constaté la branlée que l’empire a pris dans la guerre de la com.


                    Antireac est un peu le soldat japonnais perdu sur une ile qui ne sait pas que la guerre est perdue.

                    Il fait pitié.


                  • Jelena XCII 24 novembre 2014 13:11

                    La Russie réagit tardivement, cela fait plus de 20 ans que c’est « le bordel » en Ukraine et il était à prévoir que cela allait exploser un jour... Je peux me tromper, mais je pense que la fragmentation du pays va se poursuivre et que tout comme l’ex-Yougoslavie, l’Ukraine est appelée à disparaitre.
                     
                    Toutes les régions russophones > Novorossia.
                    Galicie & Volhynie > Pologne, voir indépendantes.
                    Transcarpatie (région de l’Ouest anti-Kiev) > Hongrie ? Roumanie ? Russie ?...
                    Crimée > Russie.


                    • Piotrek Piotrek 24 novembre 2014 13:34

                      C’est la faute à Staline il fallait touiller les peuples pour supprimer toute possibilité de revendication nationaliste.

                      Politique de russification
                      Déportations


                    • Bovinus Bovinus 24 novembre 2014 16:11

                      @ Piotrek
                      -
                      L’URSS avait beaucoup d’ennemis et plutôt puissants. Or, les « revendications nationalistes », sont très faciles à instrumentaliser (d’ailleurs, elles le furent sans la moindre vergogne par les Allemands, notamment en « Ukraine »). Staline connaissait très bien la théorie du marxisme, donc il ne pouvait ignorer ce fait.
                      -
                      Il y a un autre dossier dans ce genre, que vous ressassez à la moindre occasion (ça se comprend, du fait de vos origines, mais cela nuit à votre objectivité) : le pacte Molotov-Ribbentropp. Ce que vous refusez de comprendre dans cette affaire, c’est que le moindre mois comptait. Vous n’ignorez pas, je suppose, que dès 1939, l’URSS défait le corps expéditionnaire japonais en Mandchourie. Ces mêmes unités ont été rapatriées juste à temps pour la défense de Moscou en 1941. Sans la signature du pacte germano-soviétique, la situation aurait été beaucoup plus tendue.
                      -
                      Enfin, je vous rappellerai simplement que ce pacte est la suite logique de Münich et des nombreuses « concessions » accordées par la France et la Grande-Bretagne au Reich hitlérien (annexion de la Tchécoslovaquie, Anschluss, réoccupation de la Ruhr...). Bref, c’est l’hôpital qui se moque de la charité.
                      -
                      Alors, certes, on peut raconter ce qu’on veut sur le méchant, l’horrible, le sanguinaire Staline (qui, n’oublions pas, dévorait un nouveau-né à la sauce moutarde au petit-déj’), on ne peut ignorer le simple fait qu’il reste le personnage historique de très loin le plus populaire en Russie (qui, je le rappelle, n’est pas uniquement peuplée de Russes), et ce, depuis les années 1970 au moins. Oh, mais oui, c’est bien connu, ces gens sont idiots et masochistes. C’est ça, ouais.


                    • oscar fortin oscar fortin 24 novembre 2014 16:17

                      Bovinus : merci pour votre contribution à ce débat. Vous apportez des références et des faits qui sont de nature à alimenter positivement ce débat. 


                      Bonne fin de journée à vous 

                    • Piotrek Piotrek 24 novembre 2014 20:11

                      ça se comprend, du fait de vos origines, mais cela nuit à votre objectivité

                      Absolument pas. J’arrive à garder un oeuil critique à ce que j’ai pu voir. D’ailleurs la question que je posais après la chute du mur en Pologne c’était « mais franchement, vous préfériez pas avant ? »
                      De plus je suis devenu un hyper-communiste comme Isga, et considère les différents communistes autoproclamés ne font que défendre leurs maigres privilèges qui plus est à une dimension nationale !

                      Ce que vous refusez de comprendre dans cette affaire, c’est que le moindre mois comptait.

                      Il y avait une collusion évidente entre l’Allemagne nazie et l’URSS de Staline. L’invasion synchronisée de la Finlande et de la Pologne... l’inefficacité de la défense soviétique face à la trahison nazie qui s’en suit à peine deux ans après la signature Molotov-Ribbentropp. La surprise évidente de Staline est documentée si elle ne vous semble pas évidente par les faits.
                      La crise interne à l’Ukraine est naturelle, c’est un héritage du passé, il y a des russes d’origine (mais ukrainiens par naissance) et des ukrainiens qui se font manipuler par des intérêts privés (le gaz, les industries à l’est...)

                      Alors, certes, on peut raconter ce qu’on veut sur le méchant, l’horrible, le sanguinaire Staline (qui, n’oublions pas, dévorait un nouveau-né à la sauce moutarde au petit-déj’), on ne peut ignorer le simple fait qu’il reste le personnage historique de très loin le plus populaire en Russie

                      Moi je vous parle d’un fait simple, évident, historiquement et idéologiquement indéniable (la russification, le touillage de peuples débutés bien avant la 2nd guerre mondiale) Et vous vous allez chercher dans ma psychologie, des indices historiques, des excuses stratégiques...
                      C’est qui qui cherche des gentils et de méchants dans l’histoire ? D’ailleurs la perspective gentils / méchants c’est MON axe de critique de la vision simpliste de la géopolitique
                      Ma critique : l’anti-américanisme primaire mène au pro-Poutine primaire sans passer par la case intérêt des français.


                    • Bovinus Bovinus 24 novembre 2014 21:47

                      @ Piotrek
                      -
                      Au risque de vous surprendre, je ne suis pas pro-poutinien. Ce qui ne m’empêche pas de considérer qu’il est probablement le meilleur dirigeant russe depuis Staline (vu l’assortiment de guignols et de traîtres qu’on a eu, c’est pas bien dur).
                      -
                      Moi je vous parle d’un fait simple, évident, historiquement et idéologiquement indéniable (la russification, le touillage de peuples débutés bien avant la 2nd guerre mondiale) Et vous vous allez chercher dans ma psychologie, des indices historiques, des excuses stratégiques...
                      -
                      Staline est tout à fait critiquable comme dirigeant et comme individu, en toute honnêteté. Par contre, on ne peut ignorer qu’en plus d’avoir été un dirigeant et un individu, il est aussi devenu le symbole de toute l’URSS et aujourd’hui de la Russie. De ce point de vue-là, il est n’est pas critiquable, et il me semble que c’est la position que vous avez adopté. Navré si j’ai fait erreur.
                      -
                      Il y avait une collusion évidente entre l’Allemagne nazie et l’URSS de Staline. L’invasion synchronisée de la Finlande et de la Pologne... l’inefficacité de la défense soviétique face à la trahison nazie qui s’en suit à peine deux ans après la signature Molotov-Ribbentropp.
                      -
                      Excusez-moi, mais là, je ne vous suis pas. L’objet de la guerre soviéto-finlandaise était pour l’URSS de sécuriser Léningrad, qui était juste la deuxième ville du pays. Ce qui fut accompli, en dépit de lourdes pertes pour l’armée soviétique. Si cette guerre n’avait pas été déclenchée, Léningrad aurait sans doute été prise.
                      -
                      Ensuite, l’inefficacité de la défense soviétique, je ne pige pas ce que vous voulez dire. Vous êtes tout de même au courant que la Wehrmacht surpassait largement son adversaire soviétique dans de nombreux domaines en 1941 (commandement, efficacité de l’infanterie, interopérabilité ...) ?
                      -
                      Voici les chiffes Ouikipédia concernant l’engagement du Reich en juin 1941 : « 3 800 000 soldats, 4 300 chars, appuyés par 4 389 avions ». Vous imaginez ce que ça représente ? Vous réalisez que avec de telles capacités offensives, il est infiniment plus aisé d’attaquer que de défendre ? L’attaquant sait où et quand il va frapper, tandis que le défenseur ne le sait pas, ce qui l’oblige à étaler ses unités dans l’espace.
                      -
                      Vous savez que l’Axe a laissé sur toute la durée de la guerre plus de 5 millions d’hommes sur le front dit « de l’Est » (1 tiers de morts, 1 tiers de blessés et autant de prisonniers et disparus) ? et vous me parlez d’ « inefficacité »...
                      -
                      La surprise évidente de Staline est documentée si elle ne vous semble pas évidente par les faits.
                      -
                      Ben ouais, c’est bien ce que je disais plus haut. Si il n’avait pas été pris par surprise, les nazis auraient été bien mieux « reçus » en 1941. On peut savoir qu’on va être attaqué dans un avenir indéterminé, mais pas forcément quand exactement. Pourquoi, en ce cas, ne pas faire le maximum possible pour retarder l’échéance le plus longtemps possible ?


                    • Piotrek Piotrek 24 novembre 2014 22:57

                      Excusez-moi, mais là, je ne vous suis pas. L’objet de la guerre soviéto-finlandaise était pour l’URSS de sécuriser Léningrad, qui était juste la deuxième ville du pays

                      Vous plaisantez ? Léningrad aurait été menacée par quelques bucherons à ski de Finlande, pays déclaré neutre de surcroit 66 fois plus petit et 47 fois moins peuplé vous déconnez ?

                      Staline venait de faire fusiller toute l’élite militaire, c’était avant la traitrise nazie. La première tentative d’incursion soviétique en Finlande échoua. Blindés russes contre bucherons à skis. Staline a du fusiller quelques gradés de plus avant d’avancer en Finlande.

                      Qui essaie de ré-ecrire l’Histoire ici ? Qui essaie de trouver de gentils et des méchants ?


                    • Bovinus Bovinus 24 novembre 2014 23:41

                      Vous plaisantez ? Léningrad aurait été menacée par quelques bucherons à ski de Finlande, pays déclaré neutre de surcroit 66 fois plus petit et 47 fois moins peuplé vous déconnez ?
                      -
                      Pas du tout. Vous n’ignorez pas, je suppose, que la Finlande coopérait assez étroitement avec le Reich ? Pas plus que vous n’ignorez que la Wehrmacht est passée par la Pologne pour envahir l’URSS (ce qui ne suppose nullement que l’URSS était « menacée » par la Pologne). Vous n’ignorez sans doute pas non plus que la Finlande participait au blocus de Léningrad. Tenez, ça vient de l’article Ouiouipédia sur ce fameux siège :
                      -
                      Le 29 juin, les forces germano-finlandaises lancent des attaques dans l’isthme de Carélie et plus au nord vers Petsamo.
                      Le 16 juillet, l’armée finlandaise passe à l’offensive dans l’isthme de Carélie entre les lacs Ladoga et Onega afin d’isoler Léningrad au Nord et au Nord-Est et se heurte à la 23e armée du général Mikhaïl Nikanorovitch Guerassimov (ru). Les combats sont violents et les russes défendent pied à pied leurs positions. L’avance des troupes finlandaises est lente, mais elles parviennent à isoler plusieurs divisions soviétiques dans les secteurs de Sortavala et Priozersk. Acculées au lac Ladoga, celles-ci continuent tout de même de se battre. Pendant cette résistance, les Soviétiques en profitent pour consolider le secteur de Carélie sur l’ancienne frontière séparant l’URSS et la Finlande avant la guerre d’hiver.
                      Le 31 juillet, lorsque cette ligne défensive est terminée, les débris des troupes russes de la 23e armée se replient, évacués par la flottille du lac Ladoga ou par voie terrestre en engageant des combats retardateurs.
                      Début septembre, les troupes finlandaises arrivent sur la ligne fortifiée de Carélie qu’ils ne pourront jamais prendre et sur laquelle le front se stabilise jusqu’à l’été 1944.

                      -
                      Balèzes, les « bûcherons à ski », hein ? Sérieusement, même si il est évident que la Finlande seule ne représentait pas de menace pour l’URSS, alliée au Reich, ça change du tout au tout. Faut pas être naïf, quand il est question de sécuriser Léningrad, ce n’est évidemment pas vis-à-vis de la Finlande. Il est clair qu’une agression contre l’URSS, de la part de n’importe quel pays européen, ne peut avoir une chance de réussir que dans le cadre d’une coalition. Et, en ce cas, du temps et de la profondeur stratégique supplémentaire ne sont pas des choses qu’on peut négliger.
                      -
                      Vous vous rappelez, le corps expéditionnaire japonais défait par Joukov en 1939 ? D’après les plans de l’Axe, l’Allemagne et le Japon devaient attaquer en même temps ; il reste sans aucune doute encore bien des choses à découvrir sur ce fameux pacte Molotov-Ribbentropp et son absolue nécessité pour l’URSS. Tenez, voici un article qui cite une conversation entre Staline et l’avionneur Yakovlev trois mois avant le 22 juin 1941. Ils y parlent entre autres, de ce fameux pacte. La traduction Gogole est certes atroce, mais enfin, ça reste intelligible.


                    • CN46400 CN46400 25 novembre 2014 08:30

                          Bovinus a tout juste. Il faut cesser de regarder Staline avec les yeux kroutcheviens de 56. Staline n’était pas un génie, ni un enfant de coeur, mais un homme d’état qui basait son action sur une interprétation personnelle du marxisme. Dès son arrivée au pouvoir(1927), il envisage un affrontement total avec le capitalisme, et se met en situation de faire face (exit de la NEP, socialisme dans un seul pays, autarcie, plans quinquennaux, exode rural forcé etc...). Par exemple, les plans du T34 datent de..34. Il adopte une stratègie défensive, à la Koutouzov et marque sur le tapis vert tous les points possibles (Pacte germano-soviétique). Et aussi militairement (pact germano-nippon qui tiendra jusqu’en 45).


                          Contrairement à la légende du rapport K, l’attaque du 21 juin 41 ne le surprend pas, il l’attendait depuis plusieurs semaines, il voulait surtout ne pas apparaître en position d’agresseur, d’où sa prudence que certain ont pu trouver excessive. Il espérait surtout que Hitler serait obligé, par la résistance anglaise, de reporter l’attaque à 42 ce qui lui aurait donné le temps de se protéger plus efficacement derrière une frontière réinvestie que récemment (septembre 1939). Là où les positions étaient prêtes (Brest-Litvosk..) la résistance de l’Armée Rouge fût acharnée et efficace (5 semaines)

                         Enfin, alors que les troupes d’élite nazies sont entrées en ligne illico le 21 juin, les élites de Staline n’entreront dans la bagarre qu’en décembre, pour écarter de Moscou les élites déjà usées de Hitler. La face de la guerre commence à changer, Stalingrad, plan B de Hitler, renversera la donne définitivement.

                    • CN46400 CN46400 25 novembre 2014 08:44

                      Rectif SVP : pacte soviéto-nippon, evidemment, et pas germano


                    • QAmonBra AmonBraQ 24 novembre 2014 13:44

                      @ l’auteur

                      Merci pour le partage des infos et l’expression d’une opinion que je partage sans aucunes réserves, tant elle me semble pétrie de bon sens.

                      Même s’il n’est pas difficile à V. Poutine de briller face aux marionnettes et autres tartufes qui ne cessent de calomnier sur sa personne, il n’en demeure pas moins un homme d’état d’exception, le véritable fils d’un Peuple qui se reconnait en lui, tout comme l’était feu H. Chavez pour le Venezuela.



                      Le passage de flambeau a eu lieu et la flamme, plus vive que jamais, est en de bonnes et redoutables mains.

                      En fait, même s’ils ne l’évoquent jamais, pas folle la guêpe, leur véritable reproche à l’égard de Poutine c’est de n’être qu’un vulgaire fils d’ouvrier, un descendant de serf, qui, Ô mortel blasphème, est à la tête d’une nation capable, à elle seule, de contre carrer leur anti-divin plan de mise en esclavage de l’humanité et qu’ils nomment, sans rire, (leur) « Nouvel Ordre Mondial ».



                      • alanhorus alanhorus 24 novembre 2014 14:42

                        http://www.dailymotion.com/video/x2arxtp_general-ukrainien-l-ukraine-est-sous-occupation-sioniste_news ?
                        Un Général dénonce l’œuvre de la CIA et des Franc maçons sionistes en Ukraine.
                        Antisionisme n’est pas la même chose que l’antisémitisme, la preuve en images puisque ce général est sincère quand il dit ne pas être antisémite.
                        Les atrocités commissent à la fois en Ukraine mais aussi en Palestine et dans la duperie du groupe daesh devrait faire réfléchir plus d’une personne sur la légitimité du sionisme.
                        https://www.youtube.com/watch?v=U8X9iz73evc
                        Leila Mazboudi rédactrice à l’édition française d’Al-Manar : « Le chef de Daesh a été recruté par la CIA et par le Mossad »
                        https://www.youtube.com/watch?v=irIsTegIqp8
                        William Engdahl économiste, écrivain et journaliste américain : Daesh est une opération conjointe de la CIA et du Mossad


                        • oscar fortin oscar fortin 24 novembre 2014 15:49

                          Alanlorus : merci pour votre commentaire et les précisions que vous apportées en relation avec le sionisme et le sémite. Vos références sont plus que pertinentes.


                          Bonne journée à vous

                        • Marius Morin Marius Morin 24 novembre 2014 14:43

                          Depuis une vingtaine d’années, des tensions montent entre l’Ukraine et la Russie. Depuis quelques temps,  les États-Unis et les pays d’Europe  accusent la Russie pour tout ce qui se passe en Ukraine. Voyant la fausseté de ces accusations, Vladimir Poutine a décidé de mettre les pendules à l’heure et  a décidé de déclassifier des documents secrets concernant l’Ukraine nazie que Staline avait mis sous celé. Selon Gérard Luçon ((http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/nos-gentils-voisins-ukrainiens-159594) « « Les nazis ukrainiens ont tué, durant la période 41-43, environ cinq millions deux cent mille civils, pour la plupart d’origine russe, et neuf cent mille juifs. Deux cent mille ukrainiens d’origine polonaise ont aussi été victimes de ces hordes, ainsi que quatre cent mille militaires russes faits prisonniers par l’armée allemande et « mis à disposition » des fascistes ukrainiens. » Il est dommage de voir que de nos jours on passe sous silence ces atrocités ukrainiennes et qu’on ne parle que de celles d’Hitler.

                          Aujourd’hui l’Ukraine a besoin de la Russie pour s’approvisionner en gaz et en pétrole, ce que l’Europe ne peut pas lui offrir. L’autre enjeu est la volonté des États-Unis d’amener dans le giron de l’Otan l’Ukraine et la Géorgie. Cela leur permettrait d’encercler la Russie et d’y installer leurs puissantes bases militaires. L’Ours russe ne laissera personne lui écraser les orteils à la porte de sa tanière !  

                           


                          • oscar fortin oscar fortin 24 novembre 2014 15:55

                            Marius Morin : merci beaucoup pour ces informations plus que pertinentes dans le cadre de ce débat. La manipulation de nos médias est telle que nous n’arrivons plus à nous comprendre nous-mêmes. L’odeur du mensonge et de la tromperie étant toujours présente nous soupçonnons nos informateurs officiels de nous manipuler, de nous soumettre à un véritable lavage de cerveau. En ce sens, ce que vous nous apportez comme information et ce que nous apporte également l’information alternative arrive comme une eau de source qui vient redonner de l’oxygène à nos cerveaux contaminés par le mensonge.


                            Merci et bonne journée à vous

                          • antyreac 24 novembre 2014 16:11

                            Vous parlez des médias démocratiques qui sachez les sont nettement supérieur aux médias de propagandes (style La Voix de la Russie) la Russie de l


                          • antyreac 24 novembre 2014 16:14

                            ......de.la Russie du . criminel putin.


                          • Aldous Aldous 25 novembre 2014 11:12

                            Le simple fait que vous utilisiez une orthographe vexatoire pour Poutine montre votre immaturité intellectuelle. 


                          • antyreac 24 novembre 2014 15:54

                            La Russie a décidé de violé l’espace nationaux des nombreux avec ses avions militaires

                            Voilà les intentions belliqueuses parmi tant d’autres du criminel putin... 

                            • antyreac 24 novembre 2014 15:57

                              ....de violer les espaces nationaux...


                            • antyreac 24 novembre 2014 16:41

                              ...de violer les espaces nationaux de nombreux pays....


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 24 novembre 2014 20:21

                              Voui, c’est vrai, c’est pour tester les réactions de défense des autres...


                              Vous avez dû remarquer quand même, qu’ils n’ont lâché aucune bombe...
                              Alors que les avions de l’ OTAN ont la fâcheuse manie d’en répandre un peu partout, avec ou sans le feu vert de l’ ONU...

                            • kalon 24 novembre 2014 20:54

                              Ah oui, l’espace « international » Suédois tel qu’écrit dans le communiqué de l’OTAN mais bon, ou se trouve « l’espace international Suédois » ?

                              Plus con comme communiqué, tu meurs ! smiley


                            • Aldous Aldous 25 novembre 2014 11:15

                              C’est une mèthode pratiquée par l’OTAN sur l’URSS pendant toute le guerre froide et que la Turquie pratique toujours impunément au dessus de la Grèce.


                              Le message de Poutine à l’OTAN est : L’ours ne dort plus. 

                              Et je suis bien contant que ça face enrager les cons. 

                            • Laurent 47 7 décembre 2014 00:36

                              Antyreac « Violer », pas « violé » Et vous n’êtes pas obligé d’écrire Putin, comme vos idoles américaines, mais Poutine ! La Russie a décidé de violer l’espace aérien de nombreux pays, mais ne l’a pas encore fait, que je sache....contrairement aux fascistes américains ( la liste est tellement longue que le mieux est que vous alliez vous documenter sur Internet ).


                            • alinea alinea 24 novembre 2014 16:43

                              C’est en décembre, n’est-ce-pas, qu’il y a des élections à St Petersbourg ? Des élections où l’on a déjà tracé l’intervention des nord-Américains ? disons, pour mettre de la couleur dans cet espace qui deviendra unichrome avec l’hiver ?
                              Colorer l’opposition et dire : vous voyez, rien ne va plus, le peuple se révolte ?


                              • antyreac 24 novembre 2014 17:06

                                Le dictateur putin essaie maintenant redorer l’image d’un autre dictateur un certain stalin

                                Ainsi les bureaux qui s’occupaient de la mémoire des victimes du stalinisme ferment peu à peu sous la pression du régime de putin.

                                • Bovinus Bovinus 24 novembre 2014 17:52

                                  Pour une fois que vous ne mentez pas, ça mérite d’être souligné.
                                  -
                                  C’est tout à fait exact, et d’ailleurs, il le fait de manière extrêmement discrète. Le fait est, cher atlantiste, que du point de vue russe, critiquer Staline, c’est critiquer non seulement le projet soviétique, mais aussi, la victoire soviétique sur le nazisme et au-delà, la Russie entière en tant que phénomène historique et civilisationnel.
                                  -
                                  Sur Staline, voir ce que j’ai répondu à Piotrek plus haut.



                                • kalon 24 novembre 2014 21:06

                                  Alexandre 1er devrait être considéré comme un héros en France !

                                  En effet, c’est grâce à lui que la France n’a pas été dépecée par la Prusse et l’empire austro-hongrois après 1815 !

                                  Si il existe bien quelqu’un qui mérite la grande croix de la légion d’honneur à titre postume, c’est bien lui smiley


                                • Yohan Yohan 24 novembre 2014 17:11

                                  Les américains ne sont pas les mieux placés pour administrer la leçon aux russes en matière d’intervention armée en terre étrangère. Je veux bien qu’ils s’amendent mais faut pas pousser mémé dans les orties. C’est de la géopolitique habituelle et les couillons de ce genre d’affaires sont ceux qui s’y laissent entrainer comme la France. Obama s’arrangera un jour avec l’Iran, la Russie, la Syrie et cela se fera sur notre dos (économiquement parlant). Connaissant quelques iraniens en France, je sais qu’ils n’apprécient pas la position de la France vis à vis de l’Iran et pourtant ce ne sont pas des soutiens inconditionnels du GVT iranien. Quand les affaires vont reprendre, Obama aura placé ses pions et dégommé les nôtres, ce sera pareil pour nos futur échanges avec la Russie. Comme dit mon dicton, « après le dégel, c’est la France qui se la pèle ». smiley


                                  • Lucide bdpif@laposte.net 24 novembre 2014 17:35

                                    Un point de vue réaliste


                                  • kalon 24 novembre 2014 20:26

                                    Heu, pas vraiment réaliste du tout lorsqu’on connait un peu mieux l’histoire de la Russie et la mentalité de ses habitants.

                                    Mais plus que réaliste si l’on considère la situation actuelle avec une bonne dose de dissonance cognitive ! smiley 


                                  • millesime 24 novembre 2014 17:35

                                    @antyreac
                                    le 21:11/2014 Assemblée Générale de l’ ONU résolution :
                                    luttte contre la glorification du nazisme : vote 155 = pour, 3 = contre, 55 = abstention
                                    BRICS = pour
                                    USA, Canada, Ukraine = contre
                                    UE = abstention

                                    quelle honte !!!

                                    (en 2012 et 2013 c’était déjà la même chose)....et il n’y avait pas le problème ukrainien... !

                                    http://millesime57.canalblog.com


                                    • oscar fortin oscar fortin 24 novembre 2014 19:39

                                      Juste une petite précision : ce sont 115 pays et non 155 qui ont voté pour la résolution. Une très forte majorité, même avec 115, en faveur de ceux qui sont contre la glorification du nazisme. Ceux qui sont isolés, ce ne sont pas ceux qui ont voté pour la résolution, mais ceux qui ont voté contre ou qui se sont abstenus pour sauver la face, ce qui est le cas de l’Europe.


                                      Poutine n’est pas isolé, mais Obama et ses marionnettes le sont.

                                      Merci pour ce rappel

                                    • millesime 24 novembre 2014 17:36

                                      ceci peut être lu sur :
                                      www.les-crises.fr


                                      • millesime 24 novembre 2014 17:41

                                        erreur de ma part
                                        115 = pour,


                                        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 24 novembre 2014 18:13

                                          Poutine est un petit bureaucrate scrupuleux issu du peuple, c’est pour cela que son viril peuple russe le soutient ardemment. Il n’est ni despote, ni aristocrate, ni énarque, ni impérialiste, ni oligarque. Il est simplement martial, moral et humaniste. Tous ceux qui se reconnaissent dans ces valeurs ont conscience de cet état de fait.
                                          1. L’Occident diabolisait l’Est par le biais d’une vigoureuse campagne de recrutement d’hommes de métier et de travailleurs hautement qualifiés de l’Allemagne de l’Est, lesquels avaient été formés aux frais du gouvernement communiste. Cela se traduisit finalement à l’Est par une grave crise de main-d’œuvre et de production. En guise d’indication, le New York Times écrivait en 1963 : « À cause du mur, Berlin-Ouest a souffert économiquement de la perte d’environ 60.000 travailleurs qualifiés qui, chaque jour, quittaient leur domicile de Berlin-Est pour se rendre au travail à Berlin-Ouest. »[1]

                                          2. Dans les années 1950, les hommes de la guerre froide en Allemagne de l’Ouest lancèrent une violente campagne de sabotage et de subversion contre l’Allemagne de l’Est en vue d’enrayer au maximum l’appareil économique et administratif de ce pays. La CIA et d’autres services de renseignement et de l’armée recrutèrent, équipèrent, entraînèrent et financèrent des groupes d’activistes et des individus de nationalité allemande, de l’Ouest comme de l’Est, pour qu’ils mènent des actions en tous genres, allant du terrorisme à la délinquance juvénile, en bref, tout ce qui pouvait rendre la vie pénible aux citoyens est-allemands et miner leur soutien au gouvernement ou donner la plus mauvaise image qui soit aux communistes.

                                          Ce fut une remarquable entreprise. Les États-Unis et leurs agents recouraient aux explosifs, provoquaient des incendies, des courts-circuits et usaient d’autres méthodes encore pour endommager centrales électriques, chantiers navals, canaux, docks, bâtiments publics, gazomètres, transports en commun, ponts, etc. Ils faisaient dérailler des trains de marchandises, blessant gravement des travailleurs ; un jour, ils incendièrent douze wagons d’un autre train de marchandises. Ils détruisaient des stations d’air liquide ou autres ; se servaient d’acides pour endommager les machines vitales de certaines usines, jetaient du sable dans la turbine d’une autre, la forçant à l’arrêt. Ils mirent le feu à une tuilerie. Ils encourageaient le ralentissement des cadences dans des ateliers. Ils tuèrent par le poison 7.000 vaches d’une laiterie coopérative. Ils ajoutaient du savon au lait en poudre destiné aux écoles est-allemandes. Quand on les arrêta, ils étaient en possession d’une quantité importante de cantharidine, à l’aide de laquelle ils avaient l’intention d’empoisonner des cigarettes destinées à tuer des Allemands de premier plan. Ou encore ils déclenchaient des bombes puantes pour semer la pagaille dans des meetings politiques. Un jour, ils tentèrent de perturber le Festival mondial de la jeunesse à Berlin-Est en envoyant de fausses invitations, de fausses promesses de gratuité du gîte et du couvert, de faux avis d’annulation, etc. Ils agressèrent même des participants au festival à l’explosif, à la bombe incendiaire ou en recourant à des dispositifs pour crever les pneus de voitures. Ils fabriquaient et distribuaient de fausses cartes de ravitaillement en vue de créer la confusion, de provoquer des pénuries et ainsi le mécontentement de la population. Ils envoyaient de faux avis de taxation et autres directives et documents de l’État pour stimuler la désorganisation et la foire d’empoigne dans l’industrie et les syndicats… Et la liste est loin d’être terminée. [2]

                                          Tout au long des années 1950, les Allemands de l’Est et l’Union soviétique introduisirent un nombre incalculable de plaintes auprès des anciens alliés occidentaux de l’URSS ainsi qu’auprès des Nations unies à propos d’actes spécifiques de sabotage et d’activités d’espionnage ; ils réclamèrent également la fermeture des bureaux en Allemagne de l’Ouest qu’ils tenaient pour responsables, en fournissant même des noms et des adresses. Toutes ces plaintes furent lettres mortes. Inévitablement, les Allemands de l’Est se mirent à resserrer de plus en plus les entrées dans le pays à partir de l’Ouest.

                                          N’oublions pas que l’Europe de l’Est est devenue communiste parce que, avec l’approbation de l’Occident, Hitler l’utilisa comme une autoroute pour atteindre l’Union soviétique et balayer à jamais le bolchevisme. Après la guerre, les Soviétiques furent bien décidés à fermer cette autoroute.

                                          En 1999, la revue américaine USA Today écrivait : « Quand le mur de Berlin s’est écroulé, les Allemands de l’Est ont imaginé une vie de liberté où les biens de consommation étaient abondants et où les épreuves allaient disparaître. Dix ans plus tard, chose remarquable, 51 % d’entre eux disent qu’ils étaient plus heureux sous le communisme. » [3]

                                          C’est à peu près au même moment qu’un nouveau proverbe russe vit le jour : « Tout ce que les communistes ont dit du communisme était mensonger, mais tout ce qu’ils ont dit du capitalisme s’est avéré exact. »

                                          Traduit par Jean-Marie Flémal pour Investig’ActionSource : Killing Hope

                                          Source http://www.comite-valmy.org/spip.ph...


                                          • filo... 25 novembre 2014 03:40

                                            @Lisa Sion 2
                                            Il y a régulièrement sur le murs de Berlin des tags qui disent un peu près tous la même phrase :

                                            « Communistes revenez ont vous a tous pardonnés »

                                            Et la municipalité berlinoise déploie une armée des nettoyeurs chargés d’effacer ces écrits avant l’aube.


                                          • antyreac 24 novembre 2014 18:23

                                            Dernières nouvelles :

                                            Un accord a été signé entre la Russie et l’Abkhazie qui enterine une annexion de fait de cette petite république qui naguère appartenait à la Géorgie


                                            • oscar fortin oscar fortin 24 novembre 2014 20:04

                                              De dernière heure sur La Voix de Russie :


                                              On n’attend l’Ukraine ni à l’OTAN ni dans l’UE, a avoué le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier. Entre-temps, Washington continue de promettre à Kiev une adhésion rapide à l’Alliance atlantique. Cependant, même les experts américains déclarent que l’OTAN veut faire de l’Ukraine une immense base militaire.

                                              Faudrait-il que Poutine les en remercie ?

                                              • kalon 24 novembre 2014 20:15

                                                Quittons ces commentaires stériles qui ne reflètent que des opinions « dirigés » et non des faits qui ne savent être connu et donc opposables du fait de la censure et de la désinformation ambiante en Occident.

                                                Une chose m’interpelle, La Russie abandonne la politique de la main tendue pour la politique du poing fermé mais ce n’est pas tout !

                                                Les diplomates Russes entrainent la politique occidentale vers une pente dangereusement savonneuse, à savoir la diplomatie « ouverte » en opposition à la diplomatie US qui a toujours été une diplomatie de « couloir » et cela est fondamental car parler publiquement des fondements de leur politique est impensable pour les atlantistes habitués à une hypocrisie a peine camouflée !

                                                A notre niveau, cela ne se perçoit pas encore vu la censure mais au niveau de la vraie communauté internationale, cela va créer des ravages dans le positionnement Occidental car ce positionnement deviendra de plus en plus abscons, contradictoire et impossible à défendre !

                                                Comment, à la fois, glorifier le nazisme en votant à l’ONU et se prétendre l’ami des Juif Israéliens ?

                                                Comment déclarer la guerre à l’islamisme radicale et, dans le même temps, le fournir en armes, drogues et conseillés militaires ?

                                                Des empires aussi puissants que les U.S.A. sont tombés pour moins que cela ! smiley 

                                                 


                                                • antyreac 24 novembre 2014 20:32

                                                  Voilà encore un qui ne se plait pas en occident 

                                                  Sachez donc qu’il existe des pays qui luttent contre l’occident et si vous vous pressez vous aurez le bonheur de vivre dans un de ce paradis comme la Corée du Nord,le Cuba par exemple

                                                • kalon 24 novembre 2014 20:44

                                                  Mais si, Antiréac, je suis heureux de vivre ici, qui ne le serait pas ?

                                                  Et, de par mon travail, j’ai largement contribué au confort que nous avions mais être représenté par des gens qui employent mes impôts pour financer les nazis ukrainiens à perpétrer un génocide au Donbass, là, c’est vrai, je ne l’accepte pas ! smiley


                                                • oscar fortin oscar fortin 24 novembre 2014 22:05

                                                  Bien dit kalon. merci


                                                • parousnik 24 novembre 2014 22:24
                                                  @antyreac

                                                  Quel est ton problème ? Tu plait pas aux filles... tu en as une trop une petite ? 

                                                • lucidus lucidus 25 novembre 2014 03:07

                                                  @ Kalon

                                                  Parfaitement bien vu et résumé. Merci.

                                                • lucidus lucidus 25 novembre 2014 03:04

                                                  @antireac, piflaposte, Sampiero...

                                                  Le problème sur des sites de qualité et indispensables comme AV où l’on peut lire des articles et des commentaires de haute tenue, comme ceux d’Oscar Fortin, c’est que l’on y rencontre également des abrutis comme vous. Idiots utiles ?
                                                  Votre niveau intellectuel est minable. Vous écrivez comme des pieds. Votre orthographe et votre syntaxe font pitié. Mais comme les cons, ça ose tout (et c’est à cela qu’on les reconnaît), vous déposez fièrement vos petits cacas, partout où l’on vous laisse le faire. Comment vous faire comprendre que l’on ne boxe pas dans la même catégorie ? Doit-on introduire une forme de sélection pour éviter la pollution inutile d’AV ? 
                                                  Le problème avec ce que l’on appelle « la démocratie », c’est que dans ce système, trois décérébrés comme vous, pèsent plus lourd qu’un magnifique Oscar Fortin. (Voir « le principe de la majorité » de Duverger et Leclerc, spécialistes du droit constitutionnel bien connus... N’est-ce pas antireac...).
                                                  En gros, la démocratie, c’est la victoire de la connerie, et ça donne Sarkozy, Hollande et consorts...
                                                  La démocratie, c’est cause toujours, Oscar... À la fin, c’est les cons qui voteront et qui imposeront un larbin de l’ordre dominant...
                                                  C’est tellement triste, que pour tenir, je vais aller me ressourcer dans ce qui subsiste encore de la belle campagne française en chantant du Charles Trenet... 

                                                  • bourrico6 25 novembre 2014 11:38

                                                    J’adore !!  smiley

                                                    Ca me rassure d’en voir d’autres péter un câble devant la débilité ambiante et l’étalage permanent de connerie humaine qu’on trouve sur AV.


                                                  • oscar fortin oscar fortin 25 novembre 2014 03:14

                                                    Lucidus, merci bien pour vos bons mots, mais je trouve, tout comme vous, que le système de pondération des articles se prête effectivement à ce que un petit groupe concerté puisse disposer des articles qu’ils veulent bien. Depuis deux jours je relance un article sur la glorification du nazisme et il est fort probable que ce petit groupe, suffisamment bien organisé, puisse bloquer par les votes négatifs cet article qui ne verra pas le jour sur Agoravoz. C’est dommage, car c’est une manière de nous désintéresser d’un site, comme vous dites, fort intéressant et avec bcp de contenu tant au niveau des articles que de nombreux commentaires. IL faudrait qu’un groupe encore plus nombreux se compromette pour donner le change à ces mercenaires contre l’information alternative. Il appartient aux responsables du site d’en faire l’évaluation.


                                                    • lisca lisca 25 novembre 2014 14:08

                                                      Tout à fait d’accord, Oscar Fortin. Combien d’articles passionnants dont nous aurons été privés ?
                                                      Le problème de cette politique des saboteurs concertés, c’est qu’il fait fuir le lecteur. Après trois ou quatre articles médiocres et mal écrits pondus par les saboteurs qui se plussent les uns les autres et moinssent les gens de qualité, on ne vient plus sur Agoravox, qui finit par acquérir une réputation « moyenne » et non plus d’excellence.
                                                      Voilà le danger de laisser sévir les saboteurs.


                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 novembre 2014 07:42

                                                      Fortin et doctorix,
                                                      Ce qui doit être possible, c’est que vous postiez vos textes sur la page
                                                      Facebook d’Asselineau - UPR, quand ils sont refusés sur Agoravox...
                                                      Ensuite, en fonction de l’actualité du moment, on les relaye dans des commentaires.


                                                      • Ruut Ruut 25 novembre 2014 08:15

                                                        Poutine est un Grand chef d’état, je regrette juste que ce ne soit pas le mien.
                                                        Indirectement la Russie est aussi une grande nation.
                                                        Contrairement aux USA et récemment la France (j’ai honte), la Russie n’as jamais (depuis la seconde guerre mondiale) attaqué un pays souverain.


                                                        • lucidus lucidus 25 novembre 2014 16:42

                                                          J’ai le même sentiment que vous. Je vais me mettez au russe !!! Vive Poutine.


                                                        • lucidus lucidus 25 novembre 2014 16:43

                                                          Me mettre ! Grrr....


                                                        • antyreac 25 novembre 2014 17:45

                                                          Si 

                                                          La RDA en1948
                                                          La Hongrie en 1956
                                                          La Tchécoslovaquie en 1969
                                                          L’Afghanistan en 1979
                                                          L’ukraine en 2014

                                                          Voila les pays attaqués par l’urss puis la Russie après 1945

                                                        • Calva76 Calva76 25 novembre 2014 17:57

                                                          @Antyreac :
                                                          Vous avez raison, les US ont beaucoup moins agressé :


                                                          Source :
                                                          Interventions militaires des États-Unis dans le monde

                                                        • antyreac 25 novembre 2014 18:35

                                                          Oui les E-U ont beaucoup des moyens ceci explique cela

                                                          Mais de là prétendre que l’urss puis la Russie n’ont rien fait il y a un pas ....

                                                        • joletaxi 25 novembre 2014 22:31

                                                          ben dites donc, dans au moins 90 % des cas que vous citez, heureusement que les ricains sont intervenus, rien qu’au Kosovo, s’ils n’étaient pas intervenu, on bombarderait toujours Sarajevo.
                                                          Merci de nous rappeler que sans les ricains, on aurait toujours un mur à Berlin, et des gens qui se font tirer comme des lapins.

                                                          Par contre, on se félicite de certaines amitiés, voire certaines connivences

                                                          http://www.levif.be/actualite/international/le-front-national-emprunte-9-millions-d-euros-a-une-banque-russe/article-normal-354777.html


                                                        • CN46400 CN46400 26 novembre 2014 08:27

                                                          @joletaxi


                                                          Les USA viennent chez vous avant que les ayez appellés, règlent le pb, et repartent sans même laisser une facture..... c’est pas beau çà ? S’ils entretiennent une armée aussi coûteuse que toutes les autres réunies, c’est rien que pour nous et notre bonheur de pouvoir compter sur un aussi efficace gendarme......

                                                        • oscar fortin oscar fortin 30 novembre 2014 19:40

                                                          CN46400 : Je vous trouve bien généreux dans votre appréciation de l’aide humanitaire gratuite des USA. Il serait bon de rappeler que leur intervention en Libye leur a permis de mettre la main sur les milliards de dollars du peuple libyen. Ce matin sort la nouvelle que 3.3 tonnes sur 21 tonnes dont dispose l’Ukraine ont été transférées aux États-Unis. Disons, un paiement anticipé pour services rendus. Je vous réfère à l’article en question.http://french.ruvr.ru/2014_11_30/Imprevoyante-l-Ukraine-se-debarrasse-de-son-or-0526/

                                                          Je penses que pour les États-Unis rien n’est gratuit et s’il y a des frais quelque part, que d’autres les paient. Dans le cas présent l’Europe est amplement mise à contribution tout comme le Canada. 

                                                          Je vous laisse réfléchir à ces faits.

                                                        • BA 26 novembre 2014 09:04

                                                          Aujourd’hui, les bulles boursières continuent à gonfler.

                                                          Les bulles des dettes publiques continuent à gonfler.

                                                          Les bulles des dettes privées continuent à gonfler.

                                                          En réalité, toute l’économie mondiale repose sur …
                                                          … des bulles de dettes.

                                                          Et ce sont les banques centrales qui continuent à gonfler toutes ces bulles.

                                                          Dernier exemple en date : la BCE vient d’annoncer qu’elle va injecter 1000 milliards d’euros supplémentaires dans le système.

                                                          Malheureusement, les bulles boursières ne peuvent pas gonfler jusqu’au ciel.

                                                          Malheureusement, les bulles des dettes publiques ne peuvent pas gonfler jusqu’au ciel.

                                                          Malheureusement, les bulles des dettes privées ne peuvent pas gonfler jusqu’au ciel.

                                                          Préparez-vous au grand «  Plop ! »

                                                          L’International Center for Monetary Banking (ICMB) a additionné trois dettes :
                                                          dette publique + dette des ménages + dette des entreprises.

                                                          Le vainqueur de la coupe du monde est l’Irlande.

                                                          1- Médaille d’or : Irlande.
                                                          Dette publique + dette des ménages + dette des entreprises = 442 % du PIB.

                                                          2- Médaille d’argent : Japon.
                                                          Dette publique + dette des ménages + dette des entreprises = 411 % du PIB.

                                                          3- Médaille de bronze : Portugal.
                                                          Dette publique + dette des ménages + dette des entreprises = 379 % du PIB.

                                                          4- Belgique : 350 % du PIB.

                                                          5- Grèce : 304 % du PIB.

                                                          6- Espagne : 300 % du PIB.

                                                          7- Pays-Bas : 294 % du PIB.

                                                          8- Suède : 293 % du PIB.

                                                          9- Canada : 284 % du PIB.

                                                          10- Royaume-Uni : 276 % du PIB.

                                                          11- Etats-Unis : 264 % du PIB.

                                                          12- Italie : 258 % du PIB.

                                                          13- France : 254 % du PIB.

                                                          14- Finlande : 242 % du PIB.

                                                          15- Autriche : 235 % du PIB.

                                                          16- Corée du Sud : 232 % du PIB.

                                                          17- Hongrie : 223 % du PIB.

                                                          18- Chine : 217 % du PIB.

                                                          19- Australie : 209 % du PIB.

                                                          20- Allemagne : 193 % du PIB.

                                                          (Pour info : Russie : 43 % du PIB)

                                                          Source : page 12 et page 60.

                                                          http://cimb.ch/ICMB/Publications_files/Geneva16_2.pdf


                                                          • Laurent 47 28 novembre 2014 18:38

                                                            Ca alors ! Je ne savais pas que Guantanamo était en Californie ( ça ne peut être qu’aux Etats-Unis, puisque Obama a pour principe de ne jamais envahir un pays étranger ). Et l’Afghanistan doit être le 51ème état américain ! J’adore son humour mais je ne peux pas rire, j’ai les lèvres gercées !


                                                            • coinfinger 30 novembre 2014 17:19

                                                              Faut il encenser Poutine ? Oui . Mais déjà le titre : ’pose ces conditions ’ . Non , il expose son jeu , c’est tout , la Russie n’a pas les moyens de poser ses conditions .
                                                              Ce qui m’inquiéte , vous étes bien intentionné , vous restez sur le terrain de Poutine : il joue sur les relations internationales , alors qu’il a un pb intérieur , à mon avis avant tout .
                                                              Il lui faudra , faudrait , trouver un substitut à ces oligarques Russes dépravés et incompétents , pour étre autre chose qu’une république gaziére , façon Chavez .
                                                              Tout en restant Occidentaliste , éventuellement , sauveur de l’Europe . Pas facile du tout .
                                                              Dans les profondeurs du peuple Russe , c’est la corruption qui gouverne . Et ses relations internationales çà tient de çà aussi , certes il a le soutient à long terme des Chinois mais pour un prix du gaz au rabais , méme méthode qu’avec l’Ukraine si vous me suivez . Avec ce genre de méthode , les Ukrainiennes fournissent les putes les moins chéres du monde . Il y a là un hiatus .
                                                              L’encens çà sent bon , mais çà aveugle .


                                                              • Baasiste 2 30 novembre 2014 19:48

                                                                pk les gauchistes soutiennent poutine le gros facho encore plus à droite que le fn ? faudra m’expliquer la cohérence, regardez poutine est un suprémaciste blanc islamophobe dénonçant la colonisation de l’europe : http://www.citoyens-et-francais.fr/article-vladimir-poutine-immigration-on-ferait-mieux-d-apprendre-du-suicide-de-la-france-118236989.html

                                                                « La France deviendra dans moins de 20 ans la colonie de ses anciennes colonies ... » ( dixit Vladimir Poutine, interview de l’Agence TASS, Septembre 1995 ).

                                                                je vais même pas parler de poutine et les gays et des liens entre le régime de poutine avec la religion.
                                                                poutine est pire que le fn c’est un ultra-nazi d’extrême droite à combattre si vous êtes cohérents vu comment vous crachez sur les conservateurs et nationalistes en france.

                                                                • oscar fortin oscar fortin 30 novembre 2014 21:01

                                                                  Vous conviendrez qu’il a tout de même voter en faveur de la résolution présentée par son pays de ne pas glorifier le nazisme. Ce n’est pas si mal pour un « ultra-nazi » comme vous dites.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité