• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Loup y es-tu ?

Loup y es-tu ?

L’entend-on ?

 

Voilà, les bergers sont contents, les fantasmagoriques peurs ancestrales seront soulagées dans le cœur de tous les braves citoyens, surtout chez ceux qui produisent ou aiment le gigot à la Pâques.

Ils ont le droit, ils s’éclatent ; celui qui pose en photo pour un article, est particulièrement fier d’avoir tué le loup alpha, la meute ainsi est éclatée, les loups plus vulnérables. Tout baigne.

Mais pour les autres, ceux qui savent partager l’espace, ceux qui savent que chaque être vivant sur notre planète a autant de légitimité que nous n’y naître, d’y vivre, donc de s’y nourrir, c’est un meurtre.

Voici deux ans, on abattait les proies mouflons qu’on accusait d’être malades et de risquer de contaminer nos rôtis encore sur pattes.

Aujourd’hui, on abat leurs prédateurs ; nous seuls avons le droit d’être prédateurs, c’est vrai que seuls nous avons le fusil.

Bien sûr je n’ai rien d’autre à dire qui n’a déjà été dit vingt fois et je sais bien qu’il n’est même pas la peine d’expliquer aux convaincus que lorsque nous serons seuls avec nos bêtes domestiques, la vie sera impossible. L’équilibre si parfait nous dépasse et nous n’avons jusqu’ici fait qu’y mettre le désordre.

La sentimentalité, la poignante douleur qui étreint, devant la beauté sauvage, innocente, trahie, piégée, on ne sait pas bien si c’est la honte d’appartenir à une espèce aussi veule ou bien le deuil, qui se transforment en rage.

Mais cette rage va beaucoup plus loin quand on a conscience d’appartenir à un monde dont la beauté nous enchante au point de s’y fondre et d’y être discret pour en être témoin. Comme le prédateur qui enterre ses crottes pour ne pas laisser de traces olfactives qui éloigneraient sa proie, comme la proie, jamais solitaire, cague en tas pour ne pas guider le prédateur, la conscience de l’appartenance, un parmi les autres, nous fait agir de même, que nous soyons proies ou prédateurs puisque l’humain a l’insigne hommage d’être les deux. Il s’agit de cet instinct dans « l’impact écologique », et il ne peut être adopté que par des humains conscients de leur animalité. Un humain civilisé qui enseigne à l’école que nous sommes des êtres de culture et non pas de nature ne peut qu’utiliser sa raison pour fonctionner ; or la raison ne couvre qu’un champ étroit de notre perception du monde puisqu’elle s’évertue à tout faire rentrer dans des cadres dicibles car hiérarchisés, pour lesquels la programmation n’est qu’un jeu d’enfant.

Internet n’a l’air de rien mais s’inscrivant exclusivement dans ce cadre, il contribue à la mise en mots, comme seul mode de connivence, de toute expérience ; on en voit à chaque instant, au long des commentaires, les limites même si, quand on connaît un peu l’auteur, on en devine l’humour ou le second degré ! Mais cette « communication » privée des sens reste étriquée.

Notre monde, donc, de communication étriquée, ne favorise pas la prise de conscience de la place réelle que l’on y occupe.

Ainsi ne nous reste-t-il, pour satisfaire nos véritables aspirations, que l’artifice de l’addiction, que j’appellerais « drogue » si cela pouvait être compris comme je l’entends, et que j’ai essayé d’aborder à partir du symbole de Neptune, dans un article il y a longtemps.

Quand on parle de Loup, on parle de la Nature et ses lois, auxquelles malgré nos minauderies stériles, nous appartenons.

À l’inverse, quand nous parlons du nucléaire, nous parlons de l’Homme maître du monde, de son désir de pouvoir hégémonique, de sa rupture avec le Réel, de sa course folle vers l’abîme comme seule issue que propose son cerveau, qui se croit et se voudrait supérieur à tout.

Quand l’homme comprendra que son intelligence ne peut capter qu’une infime partie de l’ordre de l’Univers tandis que c’est l’intelligence de l’Humanité toute entière qui, on peut le concevoir, embrasse le Tout. Chacun d’entre nous ferraille dans sa sphère pour protéger son domaine du regard critique de ceux qui n’y sont point ; la spécialisation permet l’excellence mais elle empêche le regard large qui infailliblement nous rend humbles. Situer son domaine dans le monde n’est pas à la portée de tous ; on comprend bien le berger qui aimerait vivre peinard avec son troupeau en haut de la montagne et rêve que le loup n’existe pas ; on comprend bien l’ingénieur ou le technicien de l’atome, sûr de sa supériorité scientifique sur le commun des mortels, et qui ne supporte pas la critique ; c’est sans doute que dans l’apprentissage de sa spécialité on ne lui a pas appris que plusieurs regards étaient possibles et qu’il était positif de savoir se regarder de l’extérieur, par le regard supposé des autres en somme, pour ne pas s’y enkyster. Il leur manque de ne pas savoir se replacer dans le Tout. Notre société formate les jeunes, encourage tous les corps de métiers à y rester enfermés, ainsi, les populations sont-elles plus aisées à maîtriser.

L’homme ayant besoin de magie, de rêve, de gratuité, de spiritualité, nombre de scientifiques sont adeptes de sectes dans lesquelles ils trouvent, de manière primaire et quasi infantile, tout cela. Aucun humain ne peut développer tous les potentiels de l’Humanité et pourtant, chaque humain a besoin, dans le même temps ou dans des périodes différentes de sa vie de pouvoir les explorer.

J’ai aussi évoqué cela dans un article « Mon ignorance », il y a longtemps.

Parce que longtemps, aujourd’hui, c’est quelques mois.

Mais pas pour tout le monde ; la ténacité des ultras libéraux est légendaire : on propose, on laisse dormir, on repropose, on laisse pourrir, puis on agit. Cela peut s’étaler sur plusieurs décennies ! Eux ne sont pas pressés, ils ont tellement de fers au feu qu’il y en a toujours un de chaud.

Nous parlons beaucoup de moutons en ce moment, de manière métaphorique. Le loup aussi, mais peu, dans , par exemple : le loup dans la bergerie ; serait-il possible que cette métaphore influençât les bergers ? Pourtant, ils sont bien moutons aussi les dirigeants, à suivre leur berger fric, et aussi prédateurs que les algues vertes en Bretagne, qu’un lichen sur un tronc, ou même qu’un lierre sur un arbre ! Ce sont des parasites, pas des prédateurs. Les mots ont un sens.

 

Les dirigeants, les ploutocrates suivent les mêmes préceptes d’une même idéologie, certes, mais ils sont, d’une certaine manière, parfaitement interchangeables. À mon sens cela montre la limite des métaphores animales ; mais à mes yeux cela démontre l’uniformité produite par le même moule, celui de la « culture » occidentale ; celle-ci n’a de cesse de pointer les travers, défauts, perversions, atrocités de l’homme comme venant de son appartenance au règne animal, tandis que le juste, le propre, le salaud de salon, serait, lui, un pur et bel esprit.

Évidemment tout ceci est faux, aucun animal sur la planète Terre n’est doté de ces travers. L’Énigme reste ouverte : pourquoi les hommes les possèdent-ils ? Ah, c’est parce qu’en compensation ils ont aussi l’Esprit divin ! Pourtant j’ai beaucoup plus vu d’esprit divin chez les animaux que j’ai rencontrés que chez les humains ; mettons cela sur le compte d’un hasard malchanceux. Ce n’est pas le propos.

Le propos est, de manière irréfutable, que l’homme moderne ne développe de son cerveau que le mental et ce qu’il appelle « raison », alors que ce calcul limité à son intérêt individuel et immédiat ne lui ressemble guère pourtant.

Le problème ne se pose pas en : j’aime, j’aime pas, j’ai peur, j’ai pas peur ; la haine du loup est la haine, non pas du différent ou de l’altérité, mais du plus fort que soi ; il n’est égal à nous que face au fusil.

Récapitulons : la Nature est cruelle à l’Homme démuni ; pour survivre il développe son cerveau dans la seule optique, d’abord de s’en défendre, puis de la maîtriser, puis de la dominer.

Non, cela ne va pas ! Combien de cultures, de civilisations ont fait tout autrement ? Il n’y a que nous, et pas à l’unisson. Pourquoi avons-nous été moins habiles à nous adapter que d’autres peuples ; pourquoi avons-nous voulu créer notre vérité plutôt que s’adapter à la Vérité ? Pourquoi avons-nous développé une religion qui nous isole ?

Mais on sait qu’il n’y a jamais de réponse à « pourquoi » et qu’à « comment », cela prend un certain temps. Le constat, j’ose espérer, est fait par tout le monde : à vouloir maîtriser ce qui nous dépasse, nous ne semons que violence et mort ; le désordre est chaos, et le chaos ne se gère pas.

Comme nous avons fait nos preuves partout, en plus du mauvais usage de nos savoirs, la confiance en l’humain en ce qui concerne le nucléaire, par exemple, relève de la foi ; mais dans un monde où chacun passe son temps à utiliser des machines conçues par d’autres, sans en connaître rien, le nucléaire ne fait pas figure d’intrus. On appuie sur l’interrupteur, et du reste on s’en fout. J’ai même rencontré des citadins qui voulaient acheter une maison de campagne se trouver étonnés, stupéfaits, de savoir que l’eau venait d’une source, dont il fallait s’occuper, tandis que les eaux usées étaient collectées dans une fosse, dont il fallait s’occuper. Cela leur a paru si primitif, quasi dégoûtant, et hors de portée pour eux, qu’ils ont renoncé à la maison !!

Ils s’en remettent à dieu, aux hommes et à leur science mais grand bien jamais ne leur fît !

À force d’observer le monde, ses gens, leurs actes et leurs effets, j’ai envie de faire des dizaines d’études ; en ce qui concerne le sujet de cet article, j’aimerais savoir le pourcentage de pronuc, vraiment pro, qui trouvent normal que chaque être vivant a sa place sur notre planète et que c’est à tous de s’adapter.

Mêler Pluton à Uranus est une gageure, en astrologie. Pourquoi ne pas chercher à capter l’énergie foudroyante d’un éclair ? Pour pas celle des marées ? De la terre ? Trop compliqué ? Trop terre à terre, pour l’adepte de l’atome ?

Le loup nous survivra, il le prouve à Tchernobyl ; nous pouvons bien faire tout ce que nous voulons, la Nature aura le dernier mot. Sauf en ce qui concerne la panthère de Taïwan dont le dernier individu vient de disparaître.

En attendant, nous sommes quelques-uns à avoir envie de continuer à jouir de toutes les beautés du monde.


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • pemile pemile 22 août 2017 19:39

    @olivier cabanel « le loup tue 1000 ovins par an »

    Je pense que ce chiffre ne concerne que le mercantour ?


  • olivier cabanel olivier cabanel 22 août 2017 21:24

    @pemile
    c’est sur qu’en région parisienne, il en tue moins.

     smiley

  • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 22 août 2017 16:04

    Attention, ça va pleuvoir.

    Ouragan ne va pas tarder.

    Bisous Alinea.

    • alinea alinea 22 août 2017 16:14

      @Jeussey de Sourcesûre
      Merci ! ils nous prouverons qu’ils sont incapables de réfléchir et c’est peut-être le plus inquiétant !


    • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 22 août 2017 16:18

      @alinea

      accroche-toi

    •   22 août 2017 16:35

      Salut Jeussey !

      « Attention, ça va pleuvoir. Ouragan ne va pas tarder » .

      Du style Na qui rentre en contact avec H2O ... 


    • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 22 août 2017 17:01

      BOUM + chaleur...

    • mmbbb 22 août 2017 22:02

      @alinea l essentiel est que vous puissiez reflechir pour nous ! 


    • alinea alinea 22 août 2017 22:14

      Mais je ne réfléchis pas pour vous mmbbb ; la réflexion n’évolue que si on la partage, que si on la confronte ; mais il faut en avoir envie.
      C’est plus facile de réfléchir ensemble à partir de quelque chose qui est proposé ; et même plus facile ça ne se fait que rarement !!
      Je ne mets personne en défaut !


    • sarcastelle 22 août 2017 16:20

      Vous avez raison de vouloir capter « l’énergie de la terre » qui est considérable au vu de sa vitesse de rotation : chaque tonne à l’équateur transporte 30 kWh d’énergie cinétique. 

      Comment le récupérer ? J’ai pensé à un gros patin qui frotterait sur la terre comme un frein de roue de chemin de fer. Il ne manque plus que le point d’ancrage pour le patin, mais mes idées progressent. 
      .
      Il serait plus intéressant encore de récupérer l’énergie cinétique de translation de la planète, qui se monte cette fois à 125 000 kWh par tonne ou encore pour la planète entière à 850 milliards de milliards de kilowatts-siècle. Cela représente un virgule cinq million de milliards de fois la production annuelle d’EDF.
      .
      Cependant la terre privée de cette énergie choirait sur le soleil. Ce serait au début intéressant pour l’accroissement de la production des panneaux de photopiles, mais au bout de deux mois environ le voyage finirait mal. 
      .
      Quoi qu’il en soit, comparez ces énergies naturelles colossales avec le chiffre misérable de la production nucléaire qui suffira pourtant à tuer la planète qui les porte ! 

      •   22 août 2017 16:59

        Salut Sarcastelle ...

        « Il ne manque plus que le point d’ancrage pour le patin, mais mes idées progressent. »

        Oui là effectivement ça pas être simple ... Puis niveau trajectoire aussi (Ton patin va frotter sur 13 pays) ...


      • alinea alinea 22 août 2017 17:19

        @sarcastelle
        Vous êtes pleine d’énergie ! à ras bord !!


      • Pere Plexe Pere Plexe 22 août 2017 17:31

        @sarcastelle
        Ne donnez pas des idées aux détraqués...

        Je vois déjà l’article de Filterman sur la nouvelle armes mise au point par les forces du mal...
        et les chemtrails évidentes traces des essais de freinage...qui sont les causes cachées de la fonte des glaces et des séismes.
        De garce...

      • nono le simplet nono le simplet 22 août 2017 20:14

        @sarcastelle
        le chiffre misérable de la production nucléaire qui suffira pourtant à tuer la planète qui les porte ! 

         smiley
        c’est le plus beau jour de ma vie ! j’y suis peut être pour quelque chose, en plus !

      • sarcastelle 22 août 2017 21:28

        @nono le simplet

        .
        Quand je dis hier à PCRF sous son article sur la fête de l’Humanité : « bravo, les jeunes communistes ! », vous en pensez quoi ? 

      • alinea alinea 22 août 2017 21:47

        @sarcastelle
        Que vous ne changez pas !! smiley


      • nono le simplet nono le simplet 23 août 2017 03:36

        @sarcastelle
        j’en pense qu’on peut être communiste et pronuc, on peut même être à la CGT ...


      • nono le simplet nono le simplet 23 août 2017 04:47

        @nono le simplet
        je rajoute que j’avais lu ton commentaire et que je l’avais pas commenté, le jugeant vraisemblablement sincère smiley


      • nono le simplet nono le simplet 23 août 2017 08:37

        @sarcastelle

        par contre, si tu juges que je te « colle » un peu trop, n’hésite pas à me le dire, je m’abstiendrai smiley


      • sarcastelle 23 août 2017 09:11

        @nono le simplet

        .
        Non non, à mon âge c’est inespéré. 

      • nono le simplet nono le simplet 23 août 2017 11:17

        @sarcastelle
         smiley

        je suis soulagé autant qu’hilare, merci !
        je ne pensais que nous ferions des enfants de toute façon, bien qu’ils eusses été élevés avec énergie ...

      • nono le simplet nono le simplet 23 août 2017 11:20

        @nono le simplet
        oups, « eussent » bien sûr , l’émotion m’étreint ... de marchandise bien sûr ( merci à M Denisot, mon maître )


      • nono le simplet nono le simplet 23 août 2017 11:23

        @nono le simplet
        « marchandises » ... et m**** !

        tu peux juger dans quel état j’erre ...

      • JC_Lavau JC_Lavau 22 août 2017 17:07

        « La nature » et ses lois, c’est que d’habitude, les boucs émissaires et les souffre-douleurs, on les suicide avant qu’ils aient pu parler, et encore moins écrire. 

        Sinon ça pourrait traumatiser les tortionnaires...

        La nature et ses lois selon le WWF, c’est qu’il faut éradiquer les pasteurs et le pastoralisme, pour dégauloiser la montagne, la laisser toute aux safaris des princes du WWF, guidés par les héroïques hélicologistes. Comme on l’a fait en Inde, où on a aussi éradiqué les agriculteurs qui gênaient la chasse au tigre..

        Et pis, les esprits analytiques et incroyants, il faut les exterminer car ils n’entendent rien à l’astrologie ni à la foi mélanchonesque, qui à elles seules font tout l’entendement de l’auteure.

        • alinea alinea 22 août 2017 17:20

          @JC_Lavau
          Elle est pas belle cette panthère ?


        • JC_Lavau JC_Lavau 22 août 2017 17:32

          @alinea. C’est l’histoire d’un chasseur qui est aussi un fumeur invétéré. Il n’a plus de tabac, pas de pipe, pas de briquet ni d’allumettes. Mais il a encore une cartouche dans son fusil.

          Comble de malheur, voilà qu’une panthère approche, à pas de, non pas de loup, de panthère.
          Le chasseur a bonne ouïe, bonne vue, la laisse s’approcher. Juste à temps il la met en joue et fait feu.
          FEU !
          Il a bien visé, elle est à bas.
          TABAC !
          Féroce, il la saisit par la queue et la fait tournoyer autour de lui. La circonférence décrite est 2 * Pi * panthère.
          Voilà, avec deux pipes en terre, du tabac et du feu, il peut satisfaire son vice !

        • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 22 août 2017 17:55

          @JC_Lavau

          Puisqu’on est dans la gaudriole, ne nous privons pas d’un plaisir anodin.

          Un octogénaire épouse une jeune femme qui lui fait quatre enfants coup sur coup ce qui remplit de joie le vieillard cacochyme.

          Devant la joie du dit sénescent, le gynéco croit opportun de lui dire :

          - « vous savez , l’autre jour je suis parti à la chasse à l’ours et je me suis trouvé nez à nez avec un grizzli. J’épaule et pan ! L’ours tombe. Alors je me suis aperçu que je m’étais trompé et que je tenais mon parapluie. Qu’en pensez-vous ? »

          - « Ben c’est un autre qu’a tiré dit le vieillard ».

          - « C’est bien là que je voulais en venir ... » répond le médecin en prenant le vieil homme par l’épaule....

        • alinea alinea 22 août 2017 18:35

          @JC_Lavau
          Elle est très bien votre histoire, elle illustre à la perfection tout ce que je raconte.
          L’homme est un con, la femme aussi je vous rassure, mais tout de même... !!
          Je vais vous en raconter une, d’histoire ; une histoire vraie.
          Elle raconte comment un jour, Poutine est parti dans la taïga avec des écolos défenseurs des loups ; les images le montrent en train viser puis de tirer avec un fusil hypodermique, puis accroupi derrière la bête, la baguer.
          Ceux qui n’aiment pas Poutine ( c’est un euphémisme) divulguent à qui veut l’entendre, que Poutine s’amuse à la chasse au loup.
          Celle-ci aussi illustre à la perfection ce que je veux dire.


        • nono le simplet nono le simplet 23 août 2017 11:25

          @alinea
          là, je dis : MADAME Alinéa !


        • Homme de Boutx Homme de Boutx 23 août 2017 15:53

          @JC_Lavau
          c drôle de te retrouver là, du simple fait que le mot Nucléaire est présent... 


          alors qu tu n’as pas remarqué les deux sujets du 18 Août sur les malversations d’Areva, EDF, Bolloré avec l’EPR de Flamanville et toujours à essayer de discréditer l’auteure !

          Faudra quand même que tu admette que le CO2 est recyclé indéfiniment en refroidissant la planète et pas l’uranium qui est responsable du réchauffement proportionnellement à la puissance nucléaire installée depuis les années 80 comme je l’ai mis en évidence !!

        • JC_Lavau JC_Lavau 23 août 2017 16:05

          @Homme de Boutx. T’sé, j’avais déjà remarqué que l’islam n’est pas la seule secte qui rende idiot. Ou plutôt oriente et exploite des idioties déjà pré-existantes.

          En un sens, tu n’as de chance dans le choix de tes sectes.
          En un autre sens, tu es obligé de voter con, tu n’as pas le choix, tu ne pourrais pas faire autrement.

        • Homme de Boutx Homme de Boutx 23 août 2017 17:44

          ,@JC_Lavau
          et donc l’EPR qui pète ça t’inspire pas.. la fission irréversible de lU235 qui justifie le réchauffement climatique : +1°C en France et 0,6°C sur le reste de la planète,



           La France pays le plus nucléarisé au monde, 10 fois plus en surface que les US 

          l’EPR, c’est 4 Milliards de chaleur jetés par an dans la mer au prix du fioul, les nucléopathes disent que ce n’est pas de l’énergie noble comme l’électricité qui coule à flot dans une résistance ! Imagine, tous les soir, 30 réacteurs qui tournent plein pot pendant une heure simplement pour récupérer les pertes thermiques des cumulus !


          si on le démantèle tout de suite avant de le polluer ça coûtera bien moins cher !

        • JC_Lavau JC_Lavau 23 août 2017 22:26

          @Homme de Boutx. L’hystérie de ta secte convainc les hystériques de ta secte.


        • Homme de Boutx Homme de Boutx 24 août 2017 09:13

          @JC_Lavau
          je suppose que si on dit aux Français que le nucléaire Français jette 100 Mds€ de chaleur par an au prix du fioul pour vendre 30 Mds€ de chaleur au prix fort, il va y avoir encore plus d’hystériques !


        • Homme de Boutx Homme de Boutx 24 août 2017 09:53

          @Homme de Boutx
          surtout sachant que le prix fort c’est presque le prix du fioul !


        • JC_Lavau JC_Lavau 24 août 2017 10:15

          @Homme de Boutx. Voyons ! Tu sais bien que dès que les vert-de-gris auront tous les pouvoirs dont ils rêvent chaque nuit, le principe de Carnot n’aura plus cours : les lois de la thermodynamique sont des lois qu’ils n’ont pas votées !


        • Homme de Boutx Homme de Boutx 24 août 2017 11:51

          @JC_Lavau

          Suffit de leur rappeler que Sadi Carnot a été le 5ème Président de la République... en tant que spécialistes ils feront l’amalgame tous seuls !


        • olivier cabanel olivier cabanel 22 août 2017 19:19

          Bel article, chère alinea

          j’ajoute, comme d’hab !
           smiley

          • alinea alinea 22 août 2017 19:32

            @olivier cabanel
            Merci Olivier !
             smiley itou


          • Fergus Fergus 22 août 2017 19:48

            Bonsoir, alinea

            Beau plaidoyer que j’approuve totalement !

            Bravo pour ce coup de gueule teinté de désarroi face à l’inconséquence de l’homme dont les petits intérêts mesquins du moment ne sont rien à l’échelle de l’histoire de notre planète et de l’évolution de ses espèces, toutes aussi légitimes à vivre que nos suffisantes personnes.

            Par un curieux hasard, je viens de mettre en modération un article qui, bien que de nature très différente, rejoint ta préoccupation sur le fond. Il concerne les oiseaux, eux aussi très cruellement exposés aux activités humaines.


            • alinea alinea 22 août 2017 19:54

              @Fergus
              Les oiseaux, on leur tue ou empoisonne la nourriture !
              Je ne vois pas bien ceux qu’on épargne ! Bon, il faut voir qu’il n’est pas bien tendre non plus avec ses congénères, l’homme !!
              Merci Fergus pour le compliment.


            • jjwaDal jjwaDal 22 août 2017 19:57

              Superbe article, très émouvant. En version courte, c’est une illustration du fait que partout où poussera un brin d’herbe notre agriculture ou notre élevage, ira, sauf si réglementairement on décide de laisser sa part à toutes les autres espèces. L’incommensurable bêtise de la pensée « rationnelle » est de ne pas voir que vu nos effectifs et notre idéologie économique, la place laissée aux autres ne peux que tendre vers zéro. Un monde d’hommes avec les virus, les bactéries, les insectes et quelques races dénaturés pour nos folies alimentaires. Jared Diamond a soutenu un jour que les habitants de l’île de Paques n’ont pas vu à quel moment la déforestation cessait de menacer la nature pour les menacer, eux. Il pourrait nous arriver la même chose, vu le niveau de folie et d’aveuglement individuels et collectifs.


              • alinea alinea 22 août 2017 21:45

                @jjwaDal
                Il nous arrivera évidemment la même chose si l’on continue !
                cela ne fait pas très longtemps que c’est visible, l’absence de coquelicots, la raréfaction des hirondelles, des chauve-souris,etc
                mais c’est comme un cancer, quand on le voit, cela fait longtemps que la maladie est installée, et ce qui est devant, c’est l’agonie ; oh, avec le sursis de la médecine, comme on aura le sursis de trouvailles scientifiques, mais la vie ne se résume pas à ça !
                On pourrait arrêter tout de suite, et réparer beaucoup de choses, en étant patients et déterminés ; hélas, cela ne semble pas être à l’ordre du jour !
                Merci jjwaDal


              • JC_Lavau JC_Lavau 23 août 2017 10:32

                @alinea. Les coquelicots sont toujours là. J’ai même fini par en arracher un, pour laisser la place au framboisier débutant.


              • jjwaDal jjwaDal 24 août 2017 06:53

                @alinea
                En fait il y a une double éducation à (re)faire. La première, celle de l’empathie et de l’émotion, pour percevoir notre appartenance à la communauté des êtres vivants (je songe surtout aux animaux), qui ne sont nullement là en décoration. Ils n’ont nul besoin de nous, nous avons besoin d’eux.
                La seconde, celle de l’intellect. Je dis souvent pour le végétarisme (en gros réduire son empreinte environnementale d’un facteur 6), que chaque omnivore devrait comprendre que le plaisir qu’il se donne en mangeant de la viande, s’il l’accorde à tout autre être humain (ce qui n’est pas acquis) implique nécessairement de couvrir de champs de maïs et soja tout espace où pousse naturellement de l’herbe et de vider nos océans de poissons. Donc R.I.P. tous les grands mammifères de la planète et tous les environnements naturels qu’ils occupaient.
                En gros cela équivaut à programmer un écocide comparable à l’impact d’un astéroide.
                La difficulté additionnelle est que cette responsabilité se dilue dans notre nombre. Quand on est coresponsable au 1 / 8 milliardième d’une catastrophe annoncée, il faut être un peu réveillé pour comprendre que nous sommes responsables de nos actes, peu importe ceux des autres.
                Faute de nous réveiller collectivement sur ces deux plans, nous sommes mal barrés.


              • alinea alinea 24 août 2017 10:56

                @jjwaDal
                C’est tellement évident ! vous savez jjwaDal, cela fait longtemps que je multiplie par soixante millions ( je m’en tiens à ce pays) les actes que je fais ;j ’ai réduit quasi au maximum mes déchets mais je sors quand même tous les quinze jours en moyenne un sac de 4 kg de croquettes à chat rempli de plastique d’emballages, de bouteilles ; j’en trouve et ramasse pas mal dans les fossés aussi ; j’ai beau savoir que c’est beaucoup moins que mes voisins, quand je fais la multiplication, ça m’horrifie !
                Pareil pour le bois avec lequel je me chauffe, je chauffe mon eau et cuisine ; je récupère le bois mort, je coupe les arbres que les tempêtes font tomber, et maintenant il faut que j’en achète.... c’est énorme, je multiplie par le nombre d’humains, mais toutes les forêts y passent d’un coup !
                Et quoi faire, me peler comme avant ?
                Je suis végétarienne, assez frugale, je mange local ; ça me plaît, je reviens à la vie de mon enfance ; du reste je ne l’ai guère quittée car j’ai toujours fait comme ça !! mais aujourd’hui je ne peux plus rentrer dans une grande surface, c’est comme un dégoût, presque une terreur devant l’inhumanité du lieu.
                Si tous le monde faisait comme moi, je crois quand même que la planète n’y suffirait pas... alors ? moi je veux bien ne me déplacer qu’à cheval, ce serait un bonheur, mais il n’y a plus ou quasi de chemins de terre et marcher au bord des routes !!
                Enfin bref...une voisine de soixante ans m’a dit l’autre jour:j’ai écouté un truc intéressant : le sucre, c’est très mauvais à la santé !!
                J’ai du mal à croire à autant d’ignorance ( et c’est une personne bien, éduquée et tout), alors le reste !!


              • jjwaDal jjwaDal 9 janvier 2018 20:06

                @alinea
                Il faut entre 0,8 et 1gr/kg/jour pour un végétarien. Le 0,8 est pour ceux/celles connaissant les grandes lignes de la complémentation des acides aminés, sinon 1gr par sécurité pour les autres. Pour les mangeurs de viande c’est pour comparaison du côté de 0,6gr/kg/jour mais dépend du sexe et de l’âge.
                Si tu es ovo-lacto-végétarienne (l’oeuf est un sac placentaire, pas un être vivant), le risque de carence en protéines est faible.
                Maintenant, si la base de ton alimentation tourne autour des légumes très pauvres en protéines, alors tu as un soucis.
                Tu auras ma recette mais si tu as un doute tu me mets sur « http://dl.free.fr/ » à la louche ta façon de te nourrir et je te dirais ce que j’en pense.


              • nono le simplet nono le simplet 22 août 2017 20:19

                @alinea

                j’ai mis *** à ton article ... je le lirai demain mais je n’ai aucun doute 
                mais, bon , là , les filles de la maison de retraite vont couper le courant ... les vaches !

                • baldis30 22 août 2017 21:55

                  bonsoir,

                  « Pourquoi ne pas chercher à capter l’énergie foudroyante d’un éclair ? Pour pas celle des marées ? De la terre ? Trop compliqué ? Trop terre à terre, pour l’adepte de l’atome  ? »

                  d’un article qui aurait été un point de vue à prendre en compte vous faites une tribune antinucléaire comme à votre habitude et de plus en proposant des solutions magiques en toute irresponsabilité


                  • alinea alinea 22 août 2017 21:59

                    @baldis30
                    Il y a un petit côté poétique dans mon éclair et ma terre ; mais pour la terre je pensais à la géothermie !
                    Ne vous en déplaise, la vie n’est pas que la consommation ! ni les solutions pour la faire perdurer.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 22 août 2017 23:08

                    @alinea. L’avantage d’être alinea (ou militante) c’est que tu sais automatiquement tout sans avoir besoin d’apprendre.


                  • alinea alinea 22 août 2017 23:15

                    @JC_Lavau
                    Qu’est-ce qui vous fait dire ça ? C’est stupide ! je passe ma vie à apprendre, et je ne parle pas des études que j’ai faites, mais de l’apprentissage de la vie ; ça a été assez riche, c’est vrai, pas forcément heureux certes, mais ce n’est pas dans le bonheur qu’on apprend le plus !


                  • JC_Lavau JC_Lavau 23 août 2017 14:22

                    @alinea. Pas encore appris que Mélanchon et le mélanchonisme sont une escroquerie ?

                    T’es pas une rapide.
                    Pas encore appris que ton astrologie, c’est une escroquerie ?
                    T’es pas une rapide.
                    Pas encore appris que ton orgueil te mène par le bout du nez ?
                    T’es pas une rapide.
                    Pas encore appris que « l’énergie fulgurante de l’éclair » est une micro-partie des fuites de l’énergie thermique dans un orage ?
                    T’s pas une rapide.
                    Pas encore appris que « l’énergie géothermique », sauf en Islande et une dizaine de spots au monde, c’est du stock et pas du flux ?
                    T’es pas une rapide.
                    Etc.

                  • nono le simplet nono le simplet 23 août 2017 04:07

                    je crois comprendre ce que tu veux dire et j’avoue me sentir aussi impuissant ..

                    par lâcheté, sûrement, mais pas seulement, j’ai vécu replié sur moi ces dernières années et les événements récents auraient du aggraver ce repli ... et c’est le contraire qui se produit ...
                    et je cherche, et je trouve des raisons d’être optimiste ...
                    ne serait-ce que dans mon environnement proche et bien que de cultures totalement différentes je côtoie plein de gens prêts à aider les autres, prêts à vivre « autrement » ... pas pour tout, pas tout le temps mais « un peu » ... déjà pas mal ...
                    pour le reste, l’ultra-libéralisme ( qui, au passage a dévoyé dramatiquement la notion de liberté d’entreprendre ) a sa logique de prédateur : manger pour ne pas être mangé ...
                    « Le commerce c’est la guerre » disent les japonais 
                    nôtre seule chance de résister est d’être nombreux, de plus en plus nombreux à résister ...
                    avec détermination mais sans violence ...


                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 2017 11:10

                      Salut alinéa, vous n’en avez pas marre d’être trop gentille ???

                      Pour en revenir au sujet, d’avoir vu José Bové lui-même s’indigner des attaques de loups ça m’a donné à réfléchir...


                      • alinea alinea 23 août 2017 11:29

                        @Olivier Perriet
                        Il s’indigne aussi des meurtres des loups !! mais en tant qu’ancien berger !! il ferait mieux de la boucler.
                        la gentillesse fait partie de moi, mais elle ne me rend pas service !!


                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 août 2017 12:22

                        @alinea

                        Disons qu’en tant qu’ancien berger il a quand même une légitimité pour avoir un avis intéressant.


                      • alinea alinea 23 août 2017 12:55

                        @Olivier Perriet
                        C’est un avis qui a du pouvoir, c’est ça que je veux dire.


                      • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 24 août 2017 13:12

                        Les massacres des loups...

                        Ce qui est très intéressant, c’est que dans les Abruzzes, les italiens ont aussi des troupeaux et qu’ils n’ont AUCUN problème avec les loups qui n’ont PAS été exterminés par l’homme et qui n’ont JAMAIS quitté les lieux.
                        La différence ?
                        Les troupeaux italiens sont gardés par des bergers et des par chiens, sont rentrés tous les soirs dans les étables pendant que les troupeaux français sont laissés à l’abandon dans les alpages.

                        Contrairement à ce qui est dit, le loup est un animal très craintif, très méfiant et qui fuit l’homme. L’odeur de l’homme suffit à le faire fuir et les biologistes et les réalisateurs de documentaires animaliers vous confirmeront qu’il est très difficile d’approcher ces animaux.

                        C’est sûr, il faut qu’un berger soit présent durant toute la saison auprès du troupeau mais il ne sert pas qu’à faire fuir les loups, il peut aussi s’occuper des animaux.

                        Concernant les « massacres de loups » il est AUSSI nécessaire de rappeler que les loups ne sont pas responsables de toutes les bêtes tuées.
                        Le problème, c’est que quand un animal est tué par un loup le propriétaire est dédommagé alors que si cet animal est tué par un chien errant (très fréquent hélas) il n’a droit à aucune indemnisation.
                        D’après-vous, que fera le propriétaire d’un troupeau victime de chiens errants ? Il accusera le loup pour être indemnisé.

                        L’influence de l’homme sur les écosystèmes est phénoménale et se retourne contre lui en permanence.

                        L’exemple des renards est évocateur : Ces canidés ont été accusés de tous les maux (tueurs de poules, vecteurs de rage, violeurs d’enfants smiley ) et des scientifiques tirent actuellement la sonnette d’alarme sur l’extermination des renards qui facilite la propagation de la maladie de Lyme.

                        Cette maladie est causée par des bactéries dont le réservoir naturel est constitué de petits rongeurs dont les renards sont friands.
                        Les rongeurs infectés étaient « nettoyés » par les renards et comme ils n’ont désormais plus de prédateurs les rongeurs infectés prolifèrent et diffusent abondamment cette maladie en se faisant piquer par des tiques qui viendront ensuite piquer de plus gros animaux...

                        Quant aux pandémies dans les élevages, ce n’est pas la faune sauvage qui en est responsable.

                        Les animaux sauvages sont bel et bien infectés par les animaux d’élevage mais n’en parlons surtout pas, ça pourrait remettre en doute l’utilité des élevages intensifs.


                        • JC_Lavau JC_Lavau 24 août 2017 13:58

                          @Pierre-Joseph Proudhon. Propagande, répétée par doubleplus canelangue.

                          Toujours la légende des « chiens errants » pour camoufler que le loup a été réintroduit volontairement et subrepticement.
                          Les répéteurs de propagande aiment bien jeter les indemnisations à la tête des éleveurs des chevaux, ânes, vaches et moutons égorgés. Dès que le système bancaire s’effondrera, les structures étatiques s’écrouleront aussi, plus trace d’indemnisations, mais le loup réintroduit restera, en force.

                        • alinea alinea 24 août 2017 16:31

                          @Pierre-Joseph Proudhon
                          Merci de votre com, ça ravigote.
                          J’ai lu récemment cette étude sur les renards et la maladie de Lyme ; j’ai failli d’ailleurs l’introduire dans l’article !
                          Je me suis toujours demandé comment les bergers pouvaient être sûrs qu’il s’agissait du loup sachant qu’il faudrait faire un constat très rapide pour s’en assurer. Ils connaissent (les bergers) sûrement des vétérinaires complaisants, car je ne vois pas un véto monter aussi souvent dans les alpages, dès potron-minet, presque chaque jour à les entendre, pour faire le constat demandé pour tout dédommagement !
                          Sans dire que le loup tuerait pour ne pas se nourrir, ce qui serait un comble. Bref... ils ont eu gain de cause et peuvent officiellement se venger de la bête !


                        • pemile pemile 25 août 2017 23:36

                          @Shawford « Alors, ce riz ? »

                          Des loups affamés ont bouffé les trois échantillons test ?


                        • alinea alinea 26 août 2017 00:03

                          @Shawford
                          C’était comment déjà ton petit nom la dernière fois ?!!
                          Ben figure toi que l’aimé fut le plus pourri, le haï un peu moins et l’indifféré, on aurait presque bu sa flotte !
                          J’en ai tiré des conclusions sur les ondes qui émanent de moi ; mieux vaut mon indifférence au monde ; je m’y exerce, qui sait, dans quelque temps tout ira peut-être beaucoup mieux
                          (bon, je plaisante, je dis ça pour ceux qui penseraient que je pense que mes amours puissent avoir une quelconque influence !)
                          Enfin c’est tout un repas qui est parti au compost ; j’ai des jeux dangereux, et, onéreux !!!
                          mes trois verres sur ma cuisinière éteinte ont provoqué des interrogations ! m’enfin ceux qui viennent me connaissent et ne s’étonnent plus de mes excentricités ! smiley
                          pour pemile : ils auront mieux fait de venir chez moi, se mettre au vert et au régime en attendant que l’humeur des humains se calme !


                        • pemile pemile 26 août 2017 00:13

                          @alinea "pour pemile : ils auront mieux fait de venir chez moi, se mettre au vert et au régime en attendant que l’humeur des humains se calme !"

                          En cas de besoin, y’a un couple près de chez moi qui peut les accueillir

                          http://refugedesloups.org/


                        • jjwaDal jjwaDal 11 janvier 2018 20:59

                          Ta recette est . Si tu as des questions tu sais comment faire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès