• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lyssenko, le retour

Lyssenko, le retour

L’Université Laval au Québec a suspendu deux de ses professeurs (MM. Patrick Provost, microbiologie, immunologie et infectiologie et Nicolas Derome, biologie) pour des propos tenus sur les vaccins à ARN messager contre le Covid-19. Ces propos iraient à l’encontre du « consensus scientifique ». Bien sûr, et fort heureusement, il y a une levée de boucliers de certains collègues qui se désolidarisent de l’administration de l’université[1].

Il convient peut-être ici de rappeler que Copernic, Newton ou Einstein et tant d’autres qui ont, eux aussi, légué leurs noms à la postérité en l’associant à un progrès de la connaissance, n’ont pas considéré le consensus de leur époque comme intangible. La liberté de penser hors du cadre prédéfini et de formaliser et d’exprimer des hypothèses, des théories, des intuitions, des démonstrations qu’elles soient rigoureuses ou pas assez, des projets d’expériences sont indispensable à une recherche qui porte des fruits.

Cet épisode navrant ne rappelle que trop bien l’histoire pitoyable de la génétique soviétique. Trofim Lyssenko s’est imposé comme l’arbitre de la vérité, et l’enseignement des travaux de Gregor Mendel était interdit par une science officielle et dogmatique. Le lyssenkisme est devenu une pseudoscience officielle mais fausse.

Il n’est pas original de dire que le monde universitaire est corrompu. Le wokisme fait des dégâts outre-Atlantique, puisqu’il devient plus important pour un enseignant ou un chercheur de donner des gages à la doxa woke que de rechercher ou de transmettre des savoirs. Ne nous leurrons pas, il est aussi présent en France, et penser que Sandrine Rousseau occupait, avant d’être élue à l’Assemblée Nationale, une vice-présidence de l’université de Lille laisse non pas rêveur, mais cauchemardeur, s’il est permis de proposer ce néologisme.

Le monde de la publication scientifique et de l’édition est vendu à des intérêts et subordonnera à ceux-ci la publication d’un article ou d’un ouvrage, fût-il original, rigoureux et vraisemblable[2][3]. Il faut entendre aussi bien les intérêts pécuniaires qu’idéologiques, bien sûr. 

Peut-être que ces suspensions sont les signes d’un baroud d’honneur des « comploteurs ». Ils tentent de faire taire par la coercition une vérité qu’ils ont tenté de cacher pendant 18 mois. Les accusations de complotisme, même relayées par les médias toujours inféodés à ces intérêts corrupteurs, ne sauraient plus convaincre que ceux qui se satisfont du déni le plus confortable face à la multiplication des évidences. Ce sont surtout les profits de Pfizer et consorts qui alourdissent le plateau des bénéfices de la balance, et le plateau qui pèse les risques s’alourdit de plus en plus chaque jour, malgré Big Pharma et les régulateurs qui écopent tant qu’ils peuvent les effets indésirables trop abondants pour être cachés sous le tapis.

Une doctorante en physique tunisienne avait, en 2017, soumis une thèse qui démontrait sur la base d’arguments religieux que la terre est plate. Cette histoire avait causé un tollé. Fort heureusement, cette thèse a été rejetée, mais seulement après une polémique publique et cinq années de travail perdues pour cette étudiante. Si la liberté de chercher et de s’exprimer doit présider dans les universités, elle doit tout de même être confrontée à la rigueur aussi souvent que nécessaire. Si ces temples du savoir se contentent de la conformité à la doxa du jour, ils dépériront et seront remplacés, sauf à ce que le totalitarisme en cours d’implémentation ne réussisse à imposer ce nouveau lissenkisme.

Cliché domaine public

 

 

Moyenne des avis sur cet article :  3.78/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Clark Kent Séraphin Lampion 20 juillet 08:37

    Le « totalitarisme » aurait-il changé de camp ?


    • Clark Kent Séraphin Lampion 20 juillet 08:54

      @Séraphin Lampion

      Le phénomène Lyssenko est en effet l’exemple même de la perversion de la science par l’idéologie, avec l’assentiment, lee mutisme ou la peur de la « communauté scientifique ». Dommage que les catastrophes qui s’en sont suivies n’aient pas servi de leçons.


    • mmbbb 20 juillet 11:11

      @Séraphin Lampion Il faut remettre les choses en ordre, Lyssenko etait le biologiste attitré de Staline , Il fit de l épigénétique , le coeur de sa doctrine, .
      Sous Staline et MAO les idéologies avaient la primauté sur la rationalisme scientifique
      jean Rostand bilologiste ecrivit un artcile démontant la théorie fausse de Lyssenko.
      Toute les découvertes sur le génome ont ete faite en occident , Staline ce fut le grand bond en arrière de la recherche scientifique russe .


    • Clark Kent Séraphin Lampion 20 juillet 11:20

      @mmbbb

      Puisse Jean Rostand ressusciter et bouter hors de plateaux de télévision les imposteurs en blouse blanche !


    • charlyposte charlyposte 20 juillet 11:32

      @Séraphin Lampion
      Comme quoi : l’habit ne fait vraiment pas le moine...maintenant plus que jamais smiley


    • mmbbb 20 juillet 10:35

      j ai eu du mal suivre le raisonnement et l idée de cet article tant les domaines abordés sont différents 

      Les vaccins ARN ont été mis au point il y a pres de 20 ans et une firme telle Pfizer a su attirer les meilleurs scientifiques venus notamment de l Europe .

      Pasteur pour des raisons interne de conflit n a pas pu mettre au point son vaccin.

      La France a perdu deux places dans le classement de la recherche

      il est vrai qu il y a un mouvance anti vaccin, mais il ne fait omettre de mentionner que désormais la rougeole est en expansion dans le monde .

      C est plutôt la gestion déplorable de cette crise . Buzyn a eu une promotion et macron a été reellu.

      Quant aux universités, ce n est plus le lieu de l echanges et de la controverses.

      C est devenu un lieu de la lie intellectuelle .

      A Grenoble, a L IEP un professeur a ete proscrit , ce qui est grabe mais la bonne gauche , certains affirment que c est un cas isolé , Une méthode pour s affranchir de toute honnêteté intellectuelle

      Coffin , Rousseau et tant d autres sont toutes issues de la petite bourgeoise

      Rouuseu, parent inspecteurs des finances ( avec une telle mentalité on peut voir le resultat de ce pays ) Coffin ( parents ingénieurs ) ce qui est d autant plus étonnant mais peut être à moitie les pires révolutionnaires ( Pol Pot , Trotski etc )

      sont issus du même modèle et donnés les mêmes tares .


      • Clark Kent Séraphin Lampion 20 juillet 11:26

        @mmbbb

        « une firme telle Pfizer a su attirer les meilleurs scientifiques venus notamment de l Europe . »

        Une firme comme la NASA avait déjà su « attirer » ($$$) Von Braun concepteur du V2, d’Explorer et de Saturn !


      • charlyposte charlyposte 20 juillet 11:29

        @Séraphin Lampion
        PFIZER ! c’est le nom d’une arme létale ou je me trompe ?


      • mmbbb 20 juillet 12:18

        @Séraphin Lampion ce fut un excellent ingénieur et les Ameraiins n eurent guère de succès lorsque Braun fut tenu à l ecart puisque les journalistes avaient dénoncé son passé
        Mais ce sont les échecs répetés qui forcèrent le gouvernement américains a donner a Von Braun la libérté d exercer son métier .

        Il est reconnu que l Allemagne a toujours eu de bons ingénieurs, il n est pas étonnnant que ce pays soit devenu la premiere puissance en Europe .

        Le reacteur a été conjointement invente en Allemagne et en Anglettre

        L aile Delta est l oeuvre de l ingénierie allemande

        Mais apres la guerre en butin de guerre, les pays libérateurs se partagèrent « les élites scientifiques allemandes » 
        La France, c est un ingénieur allemand Hermann Oestrich ( il avait travaillé chez BMW , qui a cette époque etait spécialise dans les turbine ) qui permit a cette entreprise d avoir la technologie du réacteur .

        La soufflerie de Modane est aussi d origine allemande

        " La France, qui souhaite redémarrer ses recherches scientifiques interrompues lors du conflit, signe le 25 septembre 1945, deux mois après la découverte de ce trésor de guerre allemand, un décret qui autorise le rapatriement de la structure naissante, pour l’installer de l’autre côté des Alpes, à Modane.

        "

        Il ne faut pas être sectaire, M Lampion ! et stigmatiser ces américains


      • josy&jacq josy&jacq 20 juillet 17:56

        La grosse différence est que Lyssenko était un escroc individuel, qui en plus a pu bénéficier de l’oreille du prince pour envoyer mourir au Goulag les biologistes capables de lui tenir tête, Vavilov par exemple.

        Alors qu’au 21ième siècle, nous assistons à des escroqueries pilotées d’en haut, d’au dessus des états, par le grand bankstérisme, et qui dicte aux scientifiques captifs les fraudes à accomplir, afin de contraindre les marionnettes au « gouvernement » aux pires fautes de jugement, pour tuer un max de français « qui ne sont rien ».

        Exemples de ces fraudes exigées, par bâton et carotte :

        Fraude : nulle trace de corpus expérimental soutenant « acidification des océans »

        La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique »

        Le GIEC n’est pas sans précédents dans l’histoire de l’humanité

        Ces ruses pour compromettre des milliers de scientifiques naïfs

        Etc.


        • I.A. 21 juillet 10:08

          ... Ou quand l’idéologie recommence à tordre le bras à la réalité.

          Plus il y aura de victimes, plus la réalité leur reviendra violemment dans la figure.

          Ce ne sera pas la première ni la dernière fois, et c’est sans doute ça, le plus navrant.


          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 22 juillet 09:33

            Ce que pour ma part je perçois dans l’info québecoise c’est la lâcheté des administratifs (mon père était directeur d’hôpital, j’ai été mis au parfum depuis ma plus tendre enfance, quasiment à chaque repas ! smiley.

            J’avoue que j’exècre la bureaucratie qui ploie sous la pression des pouvoirs du moment sans aucun respect pour quelque principe que ce soit.

            Comme l’a montré Hannah Arendt, c’est là que commence la banalité du mal, quand on se fait servile, les yeux fermés, y compris sur soi.

            L’intérêt de comprendre ça c’est qu’on connaît alors un bon moyen de faire plier une administration perverse (bête et méchante) : il suffit de menacer l’agent en (le prenant par les burnes, cad en) lui faisant comprendre que son acte, le sien, d’individu et non simplement d’agent administratif, ne restera pas sans conséquence pour lui, il devra être responsable lorsque cela sera signalé à sa hiérarchie.

            Et rien ne rend plus malléable un fonctionnaire que le fait de savoir qu’il risque d’être tenu responsable... des vagues suscitées par son application obtuse des directives qui lui ont pourtant été données.

            La règle d’or de l’administration, c’est le pas de vague.

            Je dis ça, je dis rien, c’est juste pour aider les lecteurs concernés à ne pas se décourager et à croire en leur possibilité de faire bouger la chose.

            ça commence souvent par le fait de demander le nom de l’agent (ou son matricule). ça individualise, donc ça responsabilise, donc ça favorise l’écoute tellement utile au respect... de la règle d’or smiley

            Ainsi, sans que ce soit du tout une critique mais simplement une suggestion de stratégie, il ne faudrait pas dire « l’Université Laval a suspendu » mais plutôt : "le président Tartempion, son directeur du personnel Trucmuche et l’enfoiré de service Machinchose ont pris la décision de suspendre au motif que ... en (ou sans) référence aux textes de loi... etc.

            Bref, le name dropping ce n’est pas que pour les cochons, c’est aussi pour les moutons enragés smiley


            • Brèves de presse
              INFO -Niveau de confiance dans les médias :
              Finlande : 69%
              Portugal : 61%
              Afrique du Sud : 61%
              Danemark : 58%
              Norvège : 56%
              Thaïlande : 53%
              Allemagne : 50%
              Pologne : 42%
              Croatie : 38%
              Chili : 38%
              Turquie : 36%
              Bulgarie : 35%
              Roumanie : 33%
              France : 29% (Reuters Institute - 22)


              Cette brève de presse remet à leur vrai place les faux-culs de la presse affilier à AGV et les médias menteurs mainstream .
              Pauvre clown
              .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité