• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mais où allons-nous ?

Mais où allons-nous ?

L'économie, la politique et la démocratie sont en crise. Mais cette crise est-elle l'effet d'un phénomène nouveau ou simplement l'effet d'une mauvaise compréhension de ces principes par la population ? En fait, dans ces domaines, il n'y a rien eu de nouveau sous le soleil depuis des lustres. La population s'attèle-t-elle à remettre en cause sa conception des choses ? Non. Et pourtant... 

Les principaux maux du développement humain sont bien dus à quatre découvertes généralement mal comprises :

1. La suprématie du système bancaire en économie politique.

Qu'on ai essayé de mettre l'Etat au dessus ou face à la banque, rien n'a marché. Est-il si stupide d'imaginer un système où la banque est au dessus de tout ? Encore faut-il la réformer correctement !

2. L'importance du taux d'intérêt et de la réserve de monnaie des banques.

Aujourd'hui les modulations du taux d'intérêt et de la réserve de monnaie des banques semblent autant être à l'avantage des banques qu'à l'avantage du développement humain (et encore... mais inutile d'essayer de débattre la dessus...). L'intérêt des banques dans le système doit passer après celui du peuple. Il faut trouver un moyen, dans un cadre libéral, de répondre à cette nécessité.

3. L'aliénation des organes publiques et privés par l'organe social.

L'organe social avance et recule suivant la condition d'une classe moyenne plus où moins satisfaite selon son endormissement. Mais si l'organe publique et l'organe privé ne doivent pas s'aliéner l'un l'autre, c'est parce que l'organe social doit constituer un lien universel entre le public et le privé, entre toutes les classes, sans différenciation.

4. Le mythe de la communauté démocratique d'Etats.

Sans unité, pas de démocratie. Une communauté d'Etats est créée non pas pour pouvoir exercer un pouvoir démocratique mais bien pour pouvoir amoindrir un pouvoir démocratique. C'est précisément ce que la plupart des gens semblent avoir oublié. Aboutissant notamment à cet espoir gâché qu'est l'Europe aujourd'hui.

*

En fait, pour que l'économie soit plus équilibrée et plus juste, l'organe social doit être un système bancaire constitutionnel d'une communauté politique. Et un système tyrannique. Comme une interface qui s'insèrerait entre chaque agent économique et dont le fonctionnement se ferait sur plusieurs niveaux.

Mais que nous propose-t-on aujourd'hui ? Coupes budgétaires, politiques monétaires "accommodantes" voire sérieusement douteuses, nationalisations, fiscalités complexes, radicalisation, ou parmi les solutions les plus extravagantes, durcissement des politiques monétaires, une économie sans monnaie (oui, certains y croient), un gouvernement constitué de génies (oui, certains pensent que le problème est un problème de gestion et de gestionnaire), des monnaies complémentaires (certains pensent utile et pratique de changer l'unité de compte pour l'heure de travail ou autre), un revenu de base inconditionnel (comme les précédents ceux-ci rêvent d'un monde qui accepte de ralentir)... autre chose ? Non. Et très tristement vous avez ici l'intégralité de l'électorat mondial perdu dans ces 9 fausses solutions.

Il est temps que le monde réalise l'existence de cette 10ème solution : www.lanouvellepartie.com


Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Lieutenant X 21 mars 2013 15:04

    Le liens marche pas.

    Mais qui écrit le droit bancaire ? L’Etat non ?! Qui avale l’économie réelle pour l’envoyer dans l’atmosphère ou le redistribuer çà et là aux profiteurs professionnels ? L’Etat non ?!
    Moins d’Etat pour mieux d’Etat, moins de subventions et mieux orientés, re-développer l’économie réelle et favoriser les modèles qui répartissent mieux les richesses. Il y a tellement d’autres idées innovantes à trouver que nous sommes en droit de nous demander : « mais *utain, quesqui *ranlent !? » 

    • Louvriers 21 mars 2013 15:32

      Le lien : www.lanouvellepartie.com

      Le droit bancaire est écrit par un groupe de personne. L’Etat, c’est une autre histoire. Mais pourquoi dites vous cela exactement ?

      Qui avale l’économie réelle pour la réinjecter aux profiteurs ? L’Etat ? En partie mais ce n’est pas tout. L’économie tourne dans le privé, et ce que vous pensez être des impôts qui servent à financer des biens publics, ça sert surtout à rembourser la dette.... Dire qu’à côté si l’Etat dépense pour des profiteurs c’est à cause de ça que le budget n’est pas tenu, le raisonnement est bon mais le vrai problème est ailleurs. 

      Considérez simplement l’existence de la banque et de l’industrie. C’est le domaine privé qui entreprend. L’Etat est là pour arbitrer le privé et le social.

      Moins d’Etat pour mieux d’Etat. Effectivement le libéralisme devrait pouvoir équilibrer le marché à condition que l’organe social soit correctement maintenu. Ca c’est pour la libéralisation de l’outil productif, des marchés, de l’industrie. Mais dans le « moins d’Etat pour mieux d’Etat » il y a aussi la dimension « moins de bureaucratie » qui peut être remplie grâce à un système informatique par exemple.

      Et « mais *utain, quesqui *ranlent !? ». Le problème est aussi un problème de communication. Il faut essayer de trouver la solution et en plus trouver comment la faire comprendre et adopter par le peuple en face de gens qui développent des arguments électoraux minables mais très facilement ingérables par le peuple. Et même ces politiques ne disent jamais ce qu’est leur réel plan (je ne parle pas là de complot mais c’est une réalité et une nécessité politique. Si vous avez une bonne idée, c’est le jour où vous êtes capable de la mettre en oeuvre qu’il faut la sortir, sinon, le danger face aux forces en présence est trop fort). Tout ça est très compliqué. Le système que je développe dans le lien (qui devient de plus en plus réduit et accessible... on avance... on avance) est à tout point de vue le système idéal. Mais pour le mettre en place, seul un soulèvement à l’échelle européenne est envisageable ! 


    • Louvriers 21 mars 2013 15:44

      ATTENTION


      1. Que la banque est au dessus de tout est un fait. Mais en débattre n’est jamais productif. Et c’est surtout essayer d’inverser la tendance qui est stupide ! Le VRAI problème c’est que le système monétaire n’est pas correctement mit en place (voir le lien)

      2. Ne pas débattre sur le désavantage humain face au système. Pareil que le 1 en pire. Et une solution dans le cadre libéral impossible ? allez voir le lien !

      Il faut que vous compreniez que la solution n’est pas tout. En fait il s’agit d’un bloc solution/communication/stratégie cohérent historiquement. En gros se battre contre le libéralisme c’est se tromper de guerre. 
      Voir le lien

      3. En fait il y a une incompréhension de ce qu’est la banque et l’Etat. Quand je dis que la banque doit être au dessus de tout je veux dire qu’elle doit être la structure d’unification des Etats. Mais qu’effectivement le fait que les Etats (le peuple) soient étranglés par les banques est une absurdité !
      Faut vraiment aller voir le lien.

      4. L’unification de politiques (à certains niveaux) effectivement.
      Que la FED truque ses réserves... ça a toujours été le cas
      Et la création de richesse publique.... donnez moi des exemples précis (aucun modèle au monde ne marche et n’a jamais marché et ne marchera jamais si ils continuent comme ça !)


    • Le421... Résistant Le421 21 mars 2013 21:43

      D’ailleurs, je rends hommage au peuple français qui avait refusé, par référendum, les termes du TCE, tels qu’ils étaient proposés. J’avais milité pour ce « NON », sachant très bien dans quel guêpier on allait se fourrer.
      Monseigneur Sarkozy s’est assis sur notre décision, avec la complicité des députés de tous bords... Comme dirait l’autre, on a gagné la grosse bit. !!
      Maintenant, il faut juste attendre que ça pète pour de bon. C’est tout. Moi, je vais applaudir et aider si nécessaire.


    • Louvriers 21 mars 2013 22:13

      En fait à ce niveau la, en gros, quique ce soit pour qui vous votez ca ne change rien. Et étant donné la situation, depuis que Mr Hollande est là, il en passe des bonnes aussi. Bref. Tout est à revoir. C’est triste à dire mais 100% des électeurs sont à côté de la plaque. Sans déconner, à l’heure ou on parle d’élection au hazard on pourrait les généraliser complètement ! C’est fou. A part des petits bricoleurs le système actuel n’a aucun moyen de produire quoique ce soit d’autre. Sans soulèvement européen autour d’un système comme celui de LA CENTRALE D’EMPLOI (voir le site).


    • Louvriers 21 mars 2013 15:30

      Le lien : www.lanouvellepartie.com

      Le droit bancaire est écrit par un groupe de personne. L’Etat, c’est une autre histoire. Mais pourquoi dites vous cela exactement ?

      Qui avale l’économie réelle pour la réinjecter aux profiteurs ? L’Etat ? En partie mais ce n’est pas tout. L’économie tourne dans le privé, et ce que vous pensez être des impôts qui servent à financer des biens publics, ça sert surtout à rembourser la dette.... Dire qu’à côté si l’Etat dépense pour des profiteurs c’est à cause de ça que le budget n’est pas tenu, le raisonnement est bon mais le vrai problème est ailleurs.  

      Considérez simplement l’existence de la banque et de l’industrie. C’est le domaine privé qui entreprend. L’Etat est là pour arbitrer le privé et le social.

      Moins d’Etat pour mieux d’Etat. Effectivement le libéralisme devrait pouvoir équilibrer le marché à condition que l’organe social soit correctement maintenu. Ca c’est pour la libéralisation de l’outil productif, des marchés, de l’industrie. Mais dans le « moins d’Etat pour mieux d’Etat » il y a aussi la dimension « moins de bureaucratie » qui peut être remplie grâce à un système informatique par exemple.

      Et « mais *utain, quesqui *ranlent !? ». Le problème est aussi un problème de communication. Il faut essayer de trouver la solution et en plus trouver comment la faire comprendre et adopter par le peuple en face de gens qui développent des arguments électoraux minables mais très facilement ingérables par le peuple. Et même ces politiques ne disent jamais ce qu’est leur réel plan (je ne parle pas là de complot mais c’est une réalité et une nécessité politique. Si vous avez une bonne idée, c’est le jour où vous êtes capable de la mettre en oeuvre qu’il faut la sortir, sinon, le danger face aux forces en présence est trop fort).  Tout ça est très compliqué.  Le système que je développe dans le lien (qui devient de plus en plus réduit et accessible... on avance... on avance) est à tout point de vue le système idéal. Mais pour le mettre en place, seul un soulèvement à l’échelle européenne est envisageable ! 


      • ctadirke 21 mars 2013 15:53

        Quand je vois le mot « démocratie », c’est plus fort que moi, je sors mes ADM (ci-dessous),ce qui est tout de même  moins violent qu’un revolver

        Qui peut nous expliquer ici pourquoi il est préférable, sinon meilleur pour l’intérêt général des personnes concernées, de faire confiance à quelqu’un qui a obtenu – dans le cas extrême - 50,01 % des voix consciencieusement vérifiées de ceux qui ne se sont pas abstenus plutôt qu’à son concurrent ayant obtenu 49,99 % des suffrages abusivement dit « exprimés », puisque s’abstenir c’est aussi s’exprimer ?

        L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle est approuvée par beaucoup” (Gandhi)

        « Ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont forcément raison . » (Un très grand philosophe français, avec au moins une bonne lecture, mort prématurément d’un bête accident de moto).

        « Ceux qui regardent le vote universel comme une garantie de la bonté des choix se font une illusion complète. » Alexis de Tocqueville

        « Dès que nous disons le mot «  démocratie » pour nommer notre mode de gouvernement qu’il soit américain, allemand ou français, nous mentons. La démocratie ne peut jamais être qu’une idée régulatrice, une belle idée dont nous baptisons promptement des pratiques très diverses. Nous en sommes loin, mais encore faut-il le savoir et le dire . » (Feu Alain Etchegoyen, ex-patron du Commissariat général au Plan dans «  La démocratie malade du mensonge » )

        « Nous sommes victimes d’un abus de mots. Notre système (les « démocraties » occidentales) ne peut s’appeler « démocratique » et le qualifier ainsi est grave, car ceci empêche la réalisation de la vraie démocratie tout en lui volant son nom. » Serge-Christophe Kolm

        « La démocratie c’est le nom volé d’une idée violée. » Jean-Pierre Martin,.

        Etc., etc.

        « …. .mais encore faut-il le savoir et le dire »

        Me permettez-vous de le dire, de le redire et de le dire encore, ici et ailleurs, dans un but constructif  ?

        Seule le juste, « donc » l’éthique (pas au sens religieux de « morale » ), devrait primer et s’imposer à tous. Sous la conduite modeste et prudente de sophocrates (sophia : sagesse), à durée de mandat limitée, éclairés par de vraies consultations internautiques  régulières, dont le mode de désignation – délicat imaginer il est vrai – ne saurait être plus incohérent et irrationnel que notre façon actuelle de désigner nos irresponsables politiques.




        • Louvriers 21 mars 2013 16:24

          D’accord ou pas avec l’article ? Moi quand j’entends le mot démocratie j’ai envie de chanter (ironie)

          Effectivement la démocratie politique est une notion très galvaudée.

          Mais c’est surtout pour l’idée de « suffrage universel direct » que ça pose le plus de problème car il s’agit d’élire le grand patron qui répondra aux problèmes dont les principaux sont économiques.

          Le système imaginé sur www.lanouvellepartie.com permet de créer une démocratie à suffrage universel direct purement économique en intriquant l’organe social dans le système bancaire.

          En fait le suffrage universel direct est un fait existant, et au risque de tomber dans l’ésotérisme, je dirais un fait

          cosmique. le problème c’est qu’on l’a mal compris, comme pour le reste.

           Je reprends ici un article :

          Deux concepts sont flous chez le peuple :

          La démocratie et la politique. Au point qu’aujourd’hui les gens pensent que la politique essaie de trouver des solutions aux problèmes du peuple.

          Commençons par la politique : 

          Je n’ai aucun moyen de s’avoir ce qu’il y a vraiment dans la tête d’autrui mais je peux faire semblant. Je peux m’accommoder de cette pensée qui me di qu’il est un semblable. Mais en vérité tout ce qui compte, c’est que soit il ne m’embête pas, soit il m’apporte quelque-chose (que ce soit la satisfaction de lui avoir apporter quelque-chose c’est pareil...). Donc je fais avec et je marche dans la rue quand j’aperçois deux individus un peu neuneus qui se mettent des petites claques à cause du principe de base que les deux auraient mal intégrés. Ca ne fait pas grand bruit alors je continue mon chemin. Puis j’aperçois deux gros abrutis qui se roulent par terre jusqu’au sang. je m’arrête interloqué et rapidement du monde fait de même. Chacun de nous va devoir trouver sa position mentale, prendre parti, pour, contre, ou s’en foutre. La bêtise accumulée dans les rangs vous verrez des gens prendre partis alors qu’ils ne savent rien. et leur prise de parti va rendre encore plus complexe les relatons entre les gens et les prises de parti. Jusqu’à ce que, si les deux combattants disparaissent, quelqu’un fabrique une histoire de toute pièce qui engendredra un même cirque. Et son objectif à lui est simple : faire en sorte que la bétise des gens lui soit neutre, simplement. Voila ce qu’est la politique : l’art de rendre la bétise neutre. En aucun cas il s’agit de trouver des compromis, l’objectif de la politique est d’aliéner l’humain pour le sauver contre lui même. 

          Ensuite la démocratie :

          Le pouvoir et la voie au peuple est un concept plus profond que la politique. Il dit que dans cette bétise s’exprime une voix de la raison, mais que nous ne sommes pas forcément capables de réaliser nous même (et ce point est très important). Le peuple doit effectivement avoir un moyen d’exprimer son pouvoir et sa volonté directement à travers le système dont il dépend, mais sans pour autant toujours l’exprimer par sa voie consciente. Plus il s’imposera de sa voie consciente plus il doit le faire vis-à-vis d’un nombre limité de ses semblables au risque de commettre de grosses erreurs de jugement et d’arbitrage. c’est pour cela que le suffrage universel direct tel qu’on le connait aujourd’hui démontre à travers le monde, malgré sa prétendue supériorité aux autres système, un grave problème d’efficacité. Le suffrage universel direct est un système qui doit s’exprimer inconsciemment et qui ne peut concerné qu’une chose qui concerne tout le monde en même temps : la monnaie. A cette échelle il s’agit de créer un système et une communauté inaliénable car elle même aliénante. Pour d’autres sujets il s’agit effectivement de crée des niveaux de gouvernance et de responsabilité. Le peuple ne peut as être consulté tout le temps. Et heureusement. Par contre il peut choisir les hommes qui décident. Le seul problème survient quand ces hommes qui décident ne sont que des hommes. Il faut un système qui les neutralise.

          En fait un tel système est la clé d’une politique et d’une économie stables, D’autant plus d’en un système européen où trop d’honnêtes gens continuent de voter et de se battre à gauche ou à droite au niveau national sans comprendre que ça ne change rien, mais alors.... rien du tout !

          En conclusion la démocratie n’est pas vraiment une « arnaque ». On pourrait dire que les républiques actuelles ou encore une Europe parlementaire sont des « arnaques » et encore... je préfère dire de « douces bétises ». La seule solution : la révolte du peuple autour d’une idée démocratique : la monnaie appartient au peuple. Mais il ne s’agit en aucun cas de demander son avis au peuple pour des questions économiques ! La démocratie n’est pas seuelemn la voix au peuple, c’est la responsabilisation du peuple, des entreprises, des banques etc....

          Ces deux concepts flous sont à rapprocher aux quatres autres : Humanité, liberté, Amour, Dieu. Avec La politique et la démocratie, ils sa’git des concepts clés de l’harmonie humaine. Et face à eux nous sommes encore bêtes.


        • Le421... Résistant Le421 21 mars 2013 21:49

          Très schématiquement et avec un point d’humour, je me plais à dire qu’il y a une majorité de cons autour de moi et je suis malheureux que ce soit toujours eux qui aient raison...
          Bon, je m’appelle Alain R..., mon nom est totalement inconnu, et je ne suis ni philosophe, ni écrivain. Tant pis !! smiley)


        • Louvriers 21 mars 2013 22:01

          Comme je dis bizarrement tout le temps en ce moment :


          S’il y a un chemin vers la vérité, il ne peut être ailleurs que dans la bêtise !

        • mister dust mister dust 21 mars 2013 16:07

          tant que les citoyens seront plus intéressé par face de plouc et les tablette que par ce que font les décideurs (poilitique, économique, religieux) ça sera la fête pour les puissants qui doivent bien se fendre la gueule en regardant tout cela de leur jets privés 8D

          et c’est vrais qu’entendre des gens se plaindre de sujets dont ils n’ont réellement rien à faire arrive parfois à me faire sourire. je dis parfois car en général notre belle et supérieure « humanité » a plutôt tendance à me faire pleurer. 


          • Louvriers 21 mars 2013 16:30

            C’est vrai. Ou peut-être que les gens pensent simplement avoir compris ce qu’il se passe.


            Et si tout était si facile dès le début ce serait bizarre. On doit lutter contre le monde et contre nous même. Notre bêtise doit sacrifier des vies. Peut-être que l’univers nous prépare à devoir en sacrifier un tas par intelligence (je parle de partir vers une autre planète là... des fois je vais un peu loin...) ?

            Pour les autres, qu’ils se marrent

            On arrive.

            Notre mouvement est encore très jeunes et très petit. Mais on avance

            Et vous ?

          • mister dust mister dust 21 mars 2013 17:20

            C’est vrai. Ou peut-être que les gens pensent simplement avoir compris ce qu’il se passe.

            tout le monde a raison avec raison et la planète se meurt ...

            Et si tout était si facile dès le début ce serait bizarre. On doit lutter contre le monde et contre nous même. Notre bêtise doit sacrifier des vies. Peut-être que l’univers nous prépare à devoir en sacrifier un tas par intelligence (je parle de partir vers une autre planète là... des fois je vais un peu loin...) ?

            nos actions ne devraient jamais nuire aux générations futures, ce qui en limite l’éventail, certes. mais notre égo passe par là et nous permet de tout prendre, même de tout piller, voler, violer...

            Pour les autres, qu’ils se marrent

            On arrive.

            YES !!! 8D

            Notre mouvement est encore très jeunes et très petit. Mais on avance

            bien, j’admire toujours ceux qui ont de l’énergie à mettre au service de la justice. mais n’oublie pas que dans les luttes quelles qu’elles soient, ce sont toujours tes proches qui te trahissent

            Et vous ?

            moi, je me suis mis de coté en faisant en sorte que ma vie ne nuise ni à mon voisin ni à la terre. je ne suis que sur le chemin et l’aboutissement est encore loin car c’est dur de se débarrasser de certains besoins inutiles.

            si l’état me laisser poser ma caravane sur mon terrain agricole, je n’aurais plus besoin du rsa, ni du système d’ailleurs


          • Louvriers 21 mars 2013 17:32

            Effectivement c’est toujours les proches qui trahissent. Sinon ce n’est pas une trahison !

            Pourquoi dites vous que vivre dans une caravane = se mettre de côté ?

            Qu’est ce qui a motivé ce choix exactement ?

            Pensez-vous que consommer des choses inutiles est inutile ? Je veux dire que si on ne consommait que des choses utiles il faudrait que les hommes soient capables d’imaginer et de produire sans cesse des choses utiles pour que l’économie tourne correctement non ? (En fait je crois en une mission de l’Homme pour sa survie dans l’univers qui a rapport avec la croissance maximale de l’outil productif, étant donné l’incertitude de l’échéance - je pense que la vérité est codée dans la bétise, car l’intelligence, n’existe pas vraiment en fait.)


            • mister dust mister dust 21 mars 2013 18:17

              se mettre de coté c’est arrêter la lutte. parce que je pense que la seule solution est la résistance passive et notamment résister aux besoins que la société nous propose de nous créer. bien sur que je pense que consommer des choses inutiles est non seulement inutile mais dangereux à long terme puisque consommer signifie puiser dans les ressources souvent non renouvelable.

              et j’espère que l’homme disparaitra avant d’aller polluer tout l’univers ! 8D

              à mon avis, l’homme n’a pour seule mission que de se développer en phase avec la nature (développement spirituel, physique et non économique)

              la caravane ? on me l’a donné donc j’en ai fait ma maison

              comme je n’attends rien de précis dans la vie, que je me suis détaché de toute envie de réussite sociale, professionnelle, je ne suis jamais déçus. le bonheur est quelque part par là...

              oui je peux imaginer facilement un monde soit sans économie au sens moderne du terme, soit avec une économie planifié dans le sens qui anticipe sur le futur mais je sens que je vais passer pour un empêcheur de tourner son égo en rond voir pour un rétrograde

              se mettre sur le coté c’est éviter les rythmes qui te colleront un jour une dépression, un cancer ou un avc : je veux mourrir en bonne santé cequi est de plus en plus rare dans notre monde

              et si ça te branche d’en savoir un peu plus sur ma façon de voir, jette un oeil sur les légendes de cette galerie photo

              http://www.panoramio.com/user/4889085


            • Louvriers 21 mars 2013 18:40

              Sympa les photos

              Ne désire pas que l’homme n’aille pas polluer l’univers. La confirmation pourrait être demain. L’homme est un pauvre pêcheur, il ne sait pas ce qu’il fait, en gros il n’est pas vraiment condamnable.

              Pour avoir une économie mondiale planifiée il faut d’abord l’unifier et pour ça il faut une puissance capable de le faire et pour acquérir cette puissance..... Bref, s’il existe un chemin vers la vérité il ne peut pas être ailleurs que dans la bêtise.

              C’est vrai que tout ce qui compte c’est le bonheur. Mais qu’en est-il de la notion de mérite ? Penses-tu a saluer ceux qui ont permis de produire ta caravane, ton ordinateur, et tous ce s produits qui permettent de vivre plus longtemps et en bonne santé (d’autres produits font l’inverse mais au moyen âge on crevait jeune et très mal !)


            • mister dust mister dust 21 mars 2013 19:07

              Sympa les photos

              Ne désire pas que l’homme n’aille pas polluer l’univers. La confirmation pourrait être demain. L’homme est un pauvre pêcheur, il ne sait pas ce qu’il fait, en gros il n’est pas vraiment condamnable.

              je sais bien ! je ne suis plus dans le jugement, G pas que ça a faire

              Pour avoir une économie mondiale planifiée il faut d’abord l’unifier et pour ça il faut une puissance capable de le faire et pour acquérir cette puissance..... Bref, s’il existe un chemin vers la vérité il ne peut pas être ailleurs que dans la bêtise.

              oui, une planète, un gouvernement, les filles au pouvoir. le chemin de la vérité est dans l’amour : quand tu es dans l’amour, vraiment, ton premier soucis est que tes actions ne nuisent en rien à ce qui nous entoure. dans amour il y a respect (peu de gens le savent)

              C’est vrai que tout ce qui compte c’est le bonheur. Mais qu’en est-il de la notion de mérite ? Penses-tu a saluer ceux qui ont permis de produire ta caravane, ton ordinateur, et tous ce s produits qui permettent de vivre plus longtemps et en bonne santé (d’autres produits font l’inverse mais au moyen âge on crevait jeune et très mal !)

              bien sur que je pense à eux. de la compassion et je les remercie de s’être « sacrifiés » au travail mais s’ils n’avaient pas construits ma caravane, je me serais fait une cabane de trappeur en bois voir un tepee et l’histoire aurait été réglée vite fait ;D

              surtout que cette caravane ne m’était pas destinée. c’est une grosse caravane de bourges mal fabriquée puisque à 20 ans, plus abimée que ma 2 ème (petite, 100 euros) qui en a 30

              quant à mon ordi (on me l’a donné aussi, 1go de ram, 2ghz, 10 ans...) ou mon appareil foto ’payé par une assos en échange de bons et loyaux services, j’imagine sans soucie une vie sans eux smiley

              @++


            • mister dust mister dust 21 mars 2013 19:08

              j’oubliais : merci !


            • Louvriers 21 mars 2013 19:24

              Merci de ?
              Bref, super tout ça. Bonne chance sur ta route alors ! @++ mon ami


            • mister dust mister dust 21 mars 2013 19:33

              merci pour le compliment pardisss

              si tu passe un jour par Arbas, viens donc faire un biplace avec ma face, c’est bon pour les yeux...

              tu préviens en laissant un comment sur panoramio ou là :   http://www.youtube/pierreni31

              @+++


            • Louvriers 21 mars 2013 21:58

              ok. Why not.


            • lloreen 22 mars 2013 10:45

              L’ imposture dévoilée et les solutions préconisées.

              http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=T2aif0Wk9E0


              • Louvriers 22 mars 2013 16:20

                malheureusement le fait d’accéder à une information ne règle aucun problème en soi, surtout si le lecteur ne sait pas la lire (considérons que ce n’est pas le cas). La seule réelle solution est sur www.lanouvellepartie.com. Le reste c’est du vent.


              • Aldous Aldous 22 mars 2013 11:19

                Il manque juste un mot dans cet article : légitimité.

                Les banques sont des entreprises commerciales comme les autres. Elle n’ont aucune légitimité à s’ériger en caste supérieure.

                L’UE n’est pas un espoir déçu, c’est une illusion déçue.

                Vous avez parfaitement raison de dire qu’une union d’état ne peut être démocratique, ça s’appelle d’ailleurs un empire.

                Mais cela est connu depuis Athènes et sa ligue de Délos.

                On a délibérément trompé les citoyens en prétendant que l’UE serait une démocratie et que l’Euro offrirait la garantie de leur avoir et la stabilité monétaire.

                C’etait une tromperie depuis le début.

                L’UE n’a jamais été constitué selon les principes démocratiques (pas de séparation des pouvoirs, parlement fantoche, organes législatifs secrets (COREPER) et procédures de nomination obscures, abandon des élections directs (départements) au profit d’élection indirectes (régionales) permettant la mise en place d’apparatchiks comme J.P. Huchon.

                Et indépendance de la BCE a mis en place en réalité un système de « soviets » des banques où les directoires des banques envoient leurs représentants aux directoires des banques centrales nationales qui envoient leurs représentants à la BCE.

                BCE qui montre aujourd’hui qu’elle se permet de faire la guerre à des états membres comme Chypre en lui imposant un blocus banquaire.

                Il est clair que la BCE n’est pas au service des états mais qu’elle compte bien les assujettir.

                Le comité central de l’URSS envoyait ses chars à Budapest, la BCE bloque toutes les transactions de Nicosie.


                • Louvriers 22 mars 2013 16:27

                  En fait il faut différencier le système bancaire et monétaire, disons, La Banque, qui doit être un système au dessus de tout, légitimement, car ce n’est PAS un business comme un autre, et d’autre part les banquiers, qui eux doivent être des travailleurs comme les autres, néanmoins mieux payés, car leur expertise doit être très large et profonde pour optimiser leurs agissements qui conditionnent tout le reste.

                  Et l’Europe.... est dirigée par la BCE, la commission européenne, le FMI et la Troïka. Comment au vu de cette simple analyse les gens ne réalise pas qu’il y a comme une... ingérance ? Comment penser qu’à la suite d’une crise des politiques monétaires accommodantes ne soient pas autre chose qu’une sodomie ?

                  Dire que la seule solution pour le monde c’est un soulèvement européen généralisé. C’est la merde !


                • Louvriers 22 mars 2013 16:39

                  réponse juste au dessus


                • lloreen 22 mars 2013 12:06

                  Les gouvernements, les administrations,les collectivités locales adoptent le principe de la double comptabilité.
                  Le citoyen a le droit de demander un audit des comptes publics.
                  Ce que les gouvernements montrent ; c ’est le budget.Mais ce qu ’ils ne montrent pas ce sont les comptes où tout l’ argent est récolté.


                  • Louvriers 22 mars 2013 16:29

                    malheureusement le fait d’accéder à une information ne règle aucun problème en soi, surtout si le lecteur ne sait pas la lire (considérons que ce n’est pas le cas). La seule réelle solution est sur www.lanouvellepartie.com. Le reste c’est du vent.


                  • Louvriers 22 mars 2013 16:41

                    Réponse juste au dessus


                  • Louvriers 22 mars 2013 16:29

                    Merci à tous pour ces tweets et ces likes !!!!!!!!!


                    • Louvriers 22 mars 2013 16:31

                      Je me suis encore connecté avec mon ancien compte !!! aaa !! AGX pourrait-il le supprimer ?


                      • Louvriers 22 mars 2013 16:34

                        Non en fait non. Depuis que j’ai changé de mail je fait n’importe quoi. Pardon.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès