• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mais où sont passés les commentateurs des blogs ?

Mais où sont passés les commentateurs des blogs ?

AgoraVox reste une exception dans le Web français par le nombre de commentaires que peuvent susciter les articles qui y sont publiés. Très curieusement, la blogopshère française s'assèche de ces commentateurs... Tentative de décryptage et d'explications.

Où sont les commentateurs des blogs ?

  1. Usages

    De nombreux internautes - hier commentateurs - ont trouvé refuge dans les réseaux sociaux, agrémentant de quelques mots les liens qu'ils y propulsent. Dans les usages, le temps passé à lire - ou à décrypter - les textes s'est mué en temps à regarder les vidéos.
     
  2. Entre-soi

    Oubliant les principes de séparation des champs privé et public, de nombreux blogueurs confondent blog et réseau social. Les contenus s'appauvrissent, laissant place à des tranches de vie ou des contenus construits par bribes, dont l'objet principal est de se lier entre blogueurs. La soif de se classer l'emporte très largement sur le souci de produire des contenus de qualité. Les commentaires sont devenus, pour l'essentiel, le fait des blogueurs eux-mêmes.
     
  3. Modération

    La plupart des blogs sont devenus des outils "professionnels". Ils garantissent une plus grande visibilité aux sites institutionnels et aux entreprises. Dans ces espaces, il n'y a plus aucune place pour le troll, le commentaire décalé et approximatif, qui fait l'objet désormais d'une modération impitoyable !
     
  4. Appauvrissement des contenus

    Dans le domaine technique, certains blogueurs vont jusqu’à reprendre, après les avoir traduit par Google Translate, les billets produits sur d'autres sites en langue anglaise. D'autres nous saturent d'infographies, toutes aussi insignifiantes les unes que les autres. Commenter de tels contenus s'assimile une perte de temps.
     
  5. L'anonymat et la réputation

    Les commentateurs ont compris que l'anonymat était une chimère. Les plates-formes de blogs fournissent désormais des données d'identification tangibles. Du coup, la blogosphère a perdu sa dimension de défouloir, qu'elle pouvait avoir naguère. Compte tenu des performances d'indexation des moteurs, un commentaire malheureux peut entacher la réputation du commentateur, dans une période où le chômage repart à la hausse ! Les entreprises disposent d'outils de surveillance extrêmement puissants. Les salariés le savent.
     
  6. Nofollow

    Une autre raison à la baisse des commentaires est extrêmement technique. Les éditeurs des blogs indiquent aux moteurs de ne pas suivre les liens inscrits dans les commentaires par la directive nofollow. Cela n'encourage pas vraiment à l'amitié. Un réseau social tel que Twitter est aujourd'hui beaucoup plus efficace pour attirer l'attention d'une personnalité "influente".
     

Source : Dsfc.net


Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • tikhomir 23 janvier 2012 11:05

    Bonne explication. Qu’en déduisez-vous ? Que faudrait-il faire selon vous ?

    - augmenter le nombre de vidéos (genre un vidéoblog) ?
    - ne plus modérer et faire une plus grande place à l’anonymat des commentateurs ?
    - ou simplement continuer à bloguer mais ne plus permettre les commentaires sous ses posts et laisser les internautes commenter sur les réseaux sociaux ? (voire faciliter l’intégration avec les réseaux sociaux) ?
    - autre solution ?


    • Denis Szalkowski Denis Szalkowski 23 janvier 2012 11:37

      @tikhomir

      Merci pour votre commentaire.

      Ce que je dis est dans le constat. Je ne suis pas sûr qu’il y ait des solutions. C’est aussi peut-être une évolution, dans un cadre où nous croulons sous les informations. Le temps que nous consacrons à lire les contenus - en voie d’exponentiation - n’est pas illimité.

      Je ne suis pas sûr que de mettre des vidéos soit la solution. C’est encore pire en termes d’appauvrissement de contenus. Ne plus modérer ? C’est impensable du fait du cadre juridique et de la surveillance à laquelle nous sommes soumis. Je trouve que de bloquer les commentaires - comme le font de nombreux blogueurs - nous enfermerait encore davantage.

      La baisse des commentaires ne veut pas dire que nous ne soyons pas lus. J’ai même parfois l’impression que, quand un billet est bon, il ne laisse prise qu’à peu de commentaires. ;+) Au final, cela pourrait même s’avérer être un « bon » signe ? ;+)


      • tikhomir 23 janvier 2012 12:07

        « Je ne suis pas sûr que de mettre des vidéos soit la solution. »

        Je suis bien d’accord.

        « Ne plus modérer ? C’est impensable du fait du cadre juridique et de la surveillance à laquelle nous sommes soumis. »

        Peut-être à ce moment qu’il est temps de bloguer anonymement, de commenter anonymement, de ne plus héberger ses pages web en Europe, etc.

        « La baisse des commentaires ne veut pas dire que nous ne soyons pas lus. »

        C’est vrai, surtout que la baisse de commentaires peut-être toute relative de nos jours avec l’augmentation des commentaires sur les réseaux sociaux. Mais je pense tout de même que vous avez raison, un bon article, bien écrit et clair suscite souvent moins de commentaires.

        Personnellement, j’aurais tendance à encourager cette solution : continuer à bloguer normalement mais en ne laissant plus la possibilité de commenter et de laisser les internautes se débrouiller entre eux sur les réseaux sociaux.

        Un avantage direct serait l’allègement de mon site à tous les points de vue. La gestion est aussi simplifiée, plus besoin de modération ni à priori ni à posteriori, bande passante économisée, moins de ressources dépensées en calcul de pages dynamiques. Complexité et volume de la base de données économisés, etc. Moins de contraintes juridiques aussi puisque le tout revient aux réseaux sociaux et aux internautes et non plus à moi et mon site.

        Le second est que de nombreux moteurs de recherche sont pourris par les commentaires de blogs, de forums, etc.. Le « web 2.0 » est très compliqué à gérer pour la recherche de données. Et donc ne plus permettre les commentaires que sur les réseaux sociaux ou autres, ça permettrait d’assainir un peu la recherche et les moteurs de recherche.

        Alors, dit comme ça, ça semble peut-être moins convivial certes, mais je pense que c’est à creuser.


      • Denis Szalkowski Denis Szalkowski 23 janvier 2012 12:38

        @tikhomir

        Votre site est-il à ce point visité ? Combien faites-vous de visites/jour ? Le fait de modérer peut, dans certains cas, prendre beaucoup de temps, en effet !


      • tikhomir 23 janvier 2012 15:25

        Mon site, un autre, c’est bien pareil, il s’agit de principes généraux smiley


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 23 janvier 2012 12:16

        Bonjour DS,

        « un commentaire malheureux peut entacher la réputation du commentateur,  » c’est parfois les liens inclus qui enrichissent les textes et contenus, mais la moelle reste néanmoins l’essence de la pensée sans plomb. Effectivement, mais cela déclare qu’un auteur est lu et redirigé, lui donnant encore plus d’impact et de retentissement qu’espéré. Personne n’est parfait et chacun dérape un jour où l’autre sous le coup d’une colère passagère. Ce n’est pas la vague scélérate qui résume la mer pouvant être en majorité d’huile...

        allez les gars, mettez de l’huile, et pas de vaseline mais d’olive svp.


        • Aldous Aldous 23 janvier 2012 14:59

          « allez les gars, mettez de l’huile, et pas de vaseline mais d’olive svp. »

          Grillée Lisa SION 2 !
          Ce commentaire sodomite va entacher durablement votre réputation de commentatrice.

          Je plaisante bien sûr. smiley

          C’était juste pour ajouter un commentaire et ainsi faire mentir Denis Slalom-en-skis.

           


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 23 janvier 2012 15:53

          Bonjour Aldous,

          « Ce commentaire sodomite va entacher durablement votre réputation » En temps qu’anti-sodomite, voire anti-sédomite, j’apprécie votre humour.

          @ l’auteur, personne dont ma pomme évidemment n’a pu d’entrée entrevoir l’ampleur et l’immensité de ce géant numérique à sa naissance, y compris peut-être ceux qui ont contribué à son développement. Tous ceux qui l’ont négligé en sont pour leur grade et tout ce qui est écrit ne peut être effacé que dans leur propre mémoire, mais pas sur ce grand ruban universel. C’est de cette manière que les plus petits et humbles peuvent se retrouver moteurs, loin devant hollywood comme par exemple Rémi Gaillard avec ses 500.000.000 de visites. Anonymous, 875.000.000 résultats sont ce nombre qui fait peur au chiffre financier lequel ne comptabilise plus que les zéros. la liberté viendra à bout du dictat dominant qui croyait la dompter car elle est légion désormais en croisade...

          Vive la liberté des anonymes !


        • L'enfoiré L’enfoiré 24 janvier 2012 09:50

          Yes. Bien vu Lisa. smiley

          Ce commentaire, je l’avoue est peut-être seulement une impression personnelle. Il est là pour faire monter le compteur des commentaires et pour soutenir l’auteur.
          J’aime l’originalité.
           smiley


        • PhilVite PhilVite 23 janvier 2012 12:19

          Sans doute y a-t-il aussi le constat par les commentateurs de la vanité totale de l’acte de commenter, dont le symptôme évident est le ronron des discussions sur des thèmes récurrents qui voient toujours les mêmes intervenants venir exposer, répéter et asséner leurs certitudes sans jamais tenir compte des avis et arguments des autres. Souvent, très souvent, ça tourne en rond ou ça tourne à vide. Alors un jour arrive, assez rapidement en fait, où on se dit à quoi bon...


          • Denis Szalkowski Denis Szalkowski 23 janvier 2012 12:33

            @Lisa

            Il faudrait, je pense, que vous soyez plus explicite.

            @PhilVite

            Vous pouvez ne pas les lire !


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 23 janvier 2012 13:23

              Beaucoup de commentateurs de blogs avaient pensé en faire des espaces de rencontre où ils ne venaient que se brosser les pompes ou se crêper le chignon. Les vrais individualistes ayant pour mission l’intérêt général sont toujours là, disponibles et attentifs. Les trolls, relisant leurs propres contenus se sont eux même découragés face au vide échotique, pour ne pas dire égotique. Seuls ceux qui mettent de l’huile verte enrichissent la machine, les autres l’enrayent. Donc ça baigne !


            • PhilVite PhilVite 23 janvier 2012 13:44

              C’est effectivement une bonne habitude à prendre ! smiley

              Mais qui pose derechef la question de l’utilité d’en écrire soi-même !


            • L'enfoiré L’enfoiré 24 janvier 2012 09:36

              Salut Lisa,
              Je disais justement qu’il y avait peu de femmes vu que l’image de Juvet les cherchait.
              C’est vrai que malgré que les femmes sont nos moitiés, vous êtes assez « discrètes ».
              Vos commentaires sont en général très réfléchis et exacts (comme celui-ci d’ailleurs).
              Merci d’être là.


            • L'enfoiré L’enfoiré 24 janvier 2012 09:56

              @Philvite,
               « Mais qui pose derechef la question de l’utilité d’en écrire soi-même ! »
              Si vous n’écrivez pas un article pour vous faire plaisir en, premier, arrêtez tout de suite.
              Conseil d’ami. smiley


            • JL JL1 30 janvier 2012 09:33

              Bonjour,

              pour commencer, je rends hommage à Agoravox qui nous offre cet espace de liberté magnifique, et particulièrement à la modération du site qui fait un travail remarquable.

              Ici c’est un espace d’anti-réalité ou si on préfère, un anti espace de réalité. Et dans un tel espace, l’anonymat est la règle, ce qui fait que ceux qui y livrent leur identité réelle sont en quelque sorte des porteurs de burqas (niqabs ?) négatives. C’est leur droit le plus légitime.

              Pourquoi faut-il maintenir cet anonymat, mais en conservant toujours les mêmes pseudo et avatar ? A la fois pour conserver notre liberté d’expression, et pour devenir autre chose qu’un fantôme. La durée seule, càd la fidélité aux mêmes signes distinctifs et aux écrits antérieurs est un gage d’honnêteté intellectuelle des participants, si ce n’est de crédibilité.

              En somme, ici, notre véritable identité est constituée de nos signes distinctifs et de tout ce que nous y avons dit. Je ne plaide pas pour ma paroisse en écrivant cela : j’ai seulement tenté, depuis 5 ans que je fréquente ce site, de rester fidèle à cette conception. Je ne suis pas le seul, loin de là, à penser ainsi, mais je trouve que trop de gens brouillent les pistes en changeant souvent d’identité : entre autres inconvénients, de fait qu’on ne distingue pas les nouveaux venus des tricheurs.

              Longue vie à Agoravox !

               smiley


            • JL JL1 30 janvier 2012 09:39

              Où sont les femmes ? Peut-être y en a-t-il plus que ce qu’on croit ? Ne pas « fendre l’armure » c’est sur ce point précis, faire preuve d’un anti-autoritarisme remarquable et admirable. C’était pour répondre à Lisa qui est ici, sauf erreur, masculin.

              Les autoritariens qui se cachent se reconnaissent au fait qu’ils sont coutumiers des attaques ad’hominem. Qu’on se le dise. C’était pour Philvite qui en matière de certitudes, devrait balayer devant sa porte.


            • John Lloyds John Lloyds 23 janvier 2012 12:56

              1
              ....

              2
              ....

              3
              ....

              4
              ....

              5
              ....

              6
              ....

              7 Fausse Barbe

              Certains Pure Players, suivez mon regard, ont enfilé le costume de sites contestataires, permettant d’infiltrer la pensée dissidente du net pour mieux l’évaluer, trahissant le mimétisme d’une prolongation du système. Chacun s’en convaincra aisément en analysant les montages de sociétés commerciales dans laquelle baigne chacun des pure players, en constatant qui a travaillé pour qui, et surtout, en évaluant la politique de modération par l’envoi de messages dévoilant des éléments permettant de reconstituer l’escroquerie.

              8 L’épée de Damoclés

              Certains commentateurs ayant atteint un certain niveau d’acuité sont dans l’obligation d’employer un discours millimétré pour échapper à la machine de guerre législative encadrant ce qui est présenté comme la perle de la démocratie, la prétendue liberté d’expression. Finalement, pourquoi tant de risques, devant cette horde de zombies qui reconduit ses propres bourreaux, de plus en plus violents, depuis plus de 30 ans. Qu’ils crèvent dans leur merde. La vérité est ailleurs.

              7/ et 8/ pouvant d’ailleurs aisément remplacer 1/ et 2/. J’ai néanmoins voté favorablement cet article, pour avoir remarqué le fait. Merci à l’auteur.


              • lsga lsga 23 janvier 2012 13:15

                La modération est je pense l’explication principale. 


                La vrai question est : Comment a-t-on pu laisser les médias traditionnels reconquérir les sites de références sur Internet ? 

                Le passage du P2P au DDL a eu un équivalent sur le Web : le passage de blogs nombreux et subversifs aux sites d’informations mainstream (rue89, le monde, Marianne, etc.) et leurs blogs modérés en interne... 

                Internet n’est qu’un outil. Ce qui s’est passé de 1995 à 2005 a été une sorte d’illusion d’optique : car participaient alors à Internet une petite élite éclairée. Dans une société où le mode de production impose une soumission et une grande pauvreté intellectuelle, il n’y a pas de miracle à attendre d’Internet. Bientôt, le Web 2.0 laissera place à la télévision interactive. Les hordes de pirates du P2P deviendront de bons consommateurs de VOD. La censure reprendra toute sa place.

                Il n’existe aucune solution technologique a un problème politique. 


                La Révolution se fait une arme à la main, pas avec un clavier sous les doigts. 

                • easy easy 23 janvier 2012 15:12

                  Ouille !
                  Agora Vox serait un blog ?

                  Bin j’ai alors une toute autre définition du blog.

                  A mon sens un blog est un site privé ou de groupuscule marqué.
                  Alors qu’AVox est un forum

                  Les blogs du genre « Ici on réfléchit sur le moteur électrique » « Ici on discute de la bonne manière de faire des frites » « Ici j’ai compilé tout ce qui concerne Jupiter » « Ici on joue au morpion » sont à mon sens plutôt des sites et énoncent un principe de partage utile à la collectivité.
                  Et selon leur thème, ces sites appellent explicitement ou non à des commentaires ou participations


                  A côté de ça, il y a les blogs de gens qui n’ont aucune autre collection à montrer que les photos de leurs draps souillés. Là il s’agit vraiment de blogs et il vaut mieux n’être que voyeur pour les visiter. 


                  A Vox n’a rien à voir ni avec les sites ni avec les blogs, c’est un forum universel. 


                  • Denis Szalkowski Denis Szalkowski 23 janvier 2012 15:27

                    @easy

                    Je n’ai pas parlé d’AgoraVox, en l’associant à un blog. J’ai dit que les publications étaient commentés dans AgoraVox. C’est tout de même pas pareil !


                  • easy easy 23 janvier 2012 16:30


                    Vous avez écrit

                    «  »«  »AgoraVox reste une exception dans le Web français par le nombre de commentaires que peuvent susciter les articles qui y sont publiés. Très curieusement, la blogopshère française s’assèche de ces commentateurs «  »«  »

                    Dès lors que du Web on retire la blogosphère, il n’en reste plus que les sites journalistiques sous mille formes depuis les plus pros jusqu’aux plus amateuristes, depuis les plus spécialisés aux plus généralistes, des plus interactifs à ceux qui le sont moins (où l’intiateur ne répond pas) et les commentaires y sont toujours abondants

                    AVox ne faisant alors plus exception

                    Que même pour cette catégorie du Web, il y ait des limites au nombre des commentaires, n’a rien d’illogique puisque ce n’est pas en ouvrant un bistro tous les 20 mètres qu’on va avoir plus de clients dans chacun ou globalement






                  • Paul123 23 janvier 2012 15:21

                    Bonjour,


                    Merci pour l’article car m’occupant d’un blog de cuisine,je constate une raréfaction des commentaires vers un glissement de la page facebook du blog. Et ce tout en 15 000 visiteurs par mois.

                    Ce que j’ai constaté aussi est le fait que les rares commentaires (merci pour la recette ou très belle recette par exemples) ne sont là que pour mettre un lien vers le site ou le blog du commentateur. 

                    • tikhomir 23 janvier 2012 15:29

                      On en vient à ce que je dis : la plupart des internautes produisent du contenu inutile ou le font par intérêt (mettre un lien vers leur propre site). Ne plus permettre de commenter et les rabattre sur les réseaux sociaux (en dehors de votre site donc), économiserait des ressources et de la complexité sur votre site.

                      Sans compter qu’une baisse du nombre d’élements dynamiques entraine bien souvent une augmentation de la sécurité du site.


                    • lsga lsga 23 janvier 2012 16:30

                      quel conseil de merde.

                      Les commentaires sont très importants pour le référencement et les revenus publicitaires.


                    • tikhomir 23 janvier 2012 17:27

                      @Isga

                      Si vous considérez que « merci, super article » ou « c’est tout pourri » est utile au référencement, vous êtes un peu à la ramasse. L’immense majorité des commentaires sur le web n’aident en rien au référencement et ont même plutôt tendance à le plomber. Les nombreux hors sujets qui sont fait sous les articles, les commentaires inutiles, etc. nuisent justement très souvent au référencement.

                      De même, sachez que tout le monde n’a pas votre logique commerciale. Nombreuses sont les personnes qui n’ont pas de pub sur leur site et qui donnent gratuitement. Un vrai don gratuit, sans rien attendre en retour, pas même un financement par la pub, etc.

                      De même, ne pas permettre aux commentateurs de commenter directement sur le site (c’est-à-dire, de façon gérée par le site), ne veut pas dire qu’on ne peut pas utiliser les réseaux sociaux et afficher les commentaires qui y sont fait sous ledit article sur ledit site. De préférence en précisant aux moteurs de recherche de ne pas indexer cette partie interraction avec les réseaux sociaux.


                    • jordanne jordanne 23 janvier 2012 16:31

                      Peut-être que les internautes ont pris connaissance de LOPPSI ?
                      Allez savoir !
                      π jordanne


                      • ratapignata pascbert 23 janvier 2012 17:03

                        C’est un article pour faire un article, non !

                        Et le fond de l’article , c’est quoi finallement ?

                        L’assèchement , de quoi au juste ?

                        Votre emphase vous fait créer un problème qui n’existe pas !

                        les gens ne sont pas aussi ceci ou cela tel que vous le pensez ! ils réagissent quand ils en ont envie et si ça leur plait !

                        Vous étes tout ce qu’agoravox a de pire , c’est à dire une pseudo brillance pour interpréter tout et son contraire , en essayant de relativiser et faire prendre un recul que les gens possèdent suffisamment , vous essayez de vous construire une cour en établissant un parcour avec paramètres et jalons qui n’ont de cesse que d’enroler le chaland !

                        Vous n’étes absolument pas crédible ! et votre interprétation des choses est absolument incompréhensible !

                        mème dévoilé d’un quelconque pseudo , vous n’entamez en rien votre manque de charisme et d’humanité ! vous étes surement à l’image de ce que vous faites !
                        couché .


                        • Denis Szalkowski Denis Szalkowski 23 janvier 2012 17:11

                          @pascbert

                          Joli troll ! Vous n’en êtes pas à votre coup d’essai.

                          Non, j’ai constaté comme de nombreux blogueurs la baisse des commentaires, que j’ai mis en perspective avec la vitalité d’AgoraVox. Sur mon blog perso, où j’ai publié cet article, Rui évoque indirectement le périmètre limité de la francophonie ! Intéressant. En tout cas, plus intéressant que votre commentaire !


                        • Aldous Aldous 23 janvier 2012 17:47

                          C’est un article pour faire un article, non !

                          Et assorti d’un superbe commentaire pour faire un commentaire de pascbet !

                          Du grand art.

                          Chapeau bas les artistes.


                        • jacques lemiere 29 janvier 2012 18:17

                          troll ? il faudrait définir ce mot....

                          On peut constater que beaucoup d’articles ne sont pas des articles mais des écrits militants. Ils sont commentés par les mêmes personnes sans que ça apporte de contenu, celui qui n’est pas d’accord devient un troll.. vous venez de le faire...
                          Il me semble que l’intervenant a raison...une fois que vous saurez pourquoi les gens ne postent plus....ça vous avancera à quoi ?

                        • ratapignata pascbert 23 janvier 2012 17:31

                          Je ne vois pas ce qui dans mes commentaires est trollien , en revanche ce qui fait votre post l’est particulièrement  !

                          J’estime que la période ne se prète pas à ce genre de considération et vous tirez partie de l’émulation et de la pseudo exaltation dont font preuve certains à l’approche des élections mais surtout d’un nouveau mode d’expression qui vous échappe  !

                          je vous le répète , les gens qui s’expriment ici possèdent un jugement quasi aussi abouti que le votre , mais par contre ,ils ont des idées et un jugement !!

                          si ,c’est ce qui vous manque et si c’est ce que vous appelez un troll , mes compliments , vous en étes le prince sans cour !

                          Ici, précisément , on évite de dire des conneries ,ce n’est à l’évidence pas votre cas et je ne vous traite pas de troll !


                          • tikhomir 23 janvier 2012 17:46

                            « Ici, précisément , on évite de dire des conneries »

                            J’aimerais tellement que ce soit vrai...


                          • ratapignata pascbert 23 janvier 2012 17:40

                            Les commentaires sont au moins aussi important que l’article lui-mème , et vous devriez méditer ceci car cela fait partie du jeu (player gnangnan ! )

                            Après ,il aura échappé à votre jeunesse un brin de condescendance voire de respect , le pendant de votre occupation principale , je présume , car votre age n’échappant à l’entendement de personne ,vous vous permettez des écarts de jugements improbables !

                            nous vous remercions de cet exercice !


                            • tikhomir 23 janvier 2012 17:47

                              « Les commentaires sont au moins aussi important que l’article lui-mème »

                              Franchement, ça dépend desquels... Les bons commentaires se retrouvent la plupart du temps noyés dans les futilités.


                            • Aldous Aldous 23 janvier 2012 17:45

                              - No comment -

                              (Ceci est un paradoxe)


                              • Denis Szalkowski Denis Szalkowski 23 janvier 2012 17:47

                                @pascbert

                                Qu’avez-vous apporté au débat avec vos 2 commentaires, au juste ? Rien de rien !


                                • ratapignata pascbert 23 janvier 2012 18:10

                                  @ denis

                                  je ne puis répondre à votre question tellement vous nous avez embarqué dans un propos incohérent autant qu’improbable !

                                  Je ne doute en aucune façon de vos capacités , mais, pas avec cet article , sachez vous déterminer avec plus de force et ,précisément.... nous en avons besoin .

                                  @aldous

                                  évidemment ,on fait ce qu’on peut,puisque vous me tendez la perche , ceci dit , et bien ,mon idée c’est qu’une réaction est une , un article est un autre comme me l’a si gentiment fait savoir Agoravox !

                                  j’apprécie vos articles qui me poussent à raisonner mais, lorsque je suis en phase avec n’importe quoi ,je m’insurge !
                                   
                                  soyez en ,on va dire apprécié !


                                  • Denis Szalkowski Denis Szalkowski 23 janvier 2012 18:52

                                    @pascbert

                                    Je tente d’apporter des éléments de réponse à un phénomène perceptible dans les blogs. Je ne prétends pas avoir L’explication. Si j’ai publié cet article sur AgoraVox, c’est justement que je pensais qu’il permettrait au travers des commentaires de prolonger l’explication. Ca sert aussi à ça AgoraVox !

                                    La baisse des commentaires serait-elle liée à la mise en œuvre généralisée des « captcha » ? Vous remarquerez que, après authentification, AgoraVox en est totalement dépourvu. Personnellement, je ne crois pas à cette explication. Il y a quelque chose de plus profond, incarné de mon point de vue par le développement de l’usage des réseaux sociaux. Les Internautes, curieusement, s’y croient chez eux. Ce phénomène me semble très perceptible au niveau d’AgoraVox, où vous semblez bien vous connaître au travers de vos identités numériques.


                                    • easy easy 23 janvier 2012 19:18


                                      Oui sur AVox nous finissons par nous connaître mutuellement.
                                      Mais c’est une conséquence non une cause.

                                      La cause de cette connaissance est la récurrence de nos présences. La cause de cette récurrence c’est qu’ici on parle de tout. Et pour parvenir à ce résultat, il vaut mieux que le site n’ait pas d’identité ou d’orientation marquée

                                      Doctissimo, la médécine donc, est un biais très universel. Alors tout le monde à mille choses à y dire. Alors chacun y revient constamment. Alors la masse des commentaires y est énorme.

                                      Un site de bagnole peut aussi drainer beaucoup d’habitués. Les sujets abordés peuvent y être bien plus technologiques qu’ici mais moins philosophiques et sociologiques


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires