• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mais oui, nous aimons les riches !

Mais oui, nous aimons les riches !

Les Français dit-on, aurait un problème avec l'argent, celui des autres surtout. Comme notre Président de la République nous n'aimerions pas les riches ! Et bien c'est faux, cette image du citoyen moyen envieux et jaloux est aussi éculée et caricaturale que de représenter les hommes de notre douce France coiffés d'un béret et une baguette sous le bras. Mais oui, nous aimons les riches maintenant, peut-être parce que nous avons besoin d'eux, c'est en tout cas ce que révèle un sondage de l'Ifop pour Enjeux Les Echos. Vous voyez bien qu'impossible n'est pas français et vous verrez qu'un jour nous apprécierons aussi l'indéracinable présidente du Medef, Mme Parisot !

Mais comment les Français pourraient ne pas aimer un bon père de famille nombreuse comme Bernard Arnault, qui fait le sacrifice de quitter son cher pays qu'il aime pourtant du plus profond de son coeur, pour s'installer en Belgique dans l'unique but de sauvegarder l'héritage de ses enfants de la rapacité du fisc. D'ailleurs d'après le sondage de l'Ifop, qui juge utile de préciser (Question ouverte, réponses non suggérées) comme si nous pouvions en douter, près de 20% des gens quitteraient l'hexagone s'ils faisaient fortune. N'est-ce pas rassurant de constater que 80% d'improbables nouveaux riches seraient prêts à payer l'impôt à 75% sans rechigner.

N'est-ce pas merveilleux ce bel esprit de solidarité de nos compatriotes aisés, ce désintéressement exemplaire, cette touchante empathie pour les défavorisés. Enfin la vérité éclate, nous savons maintenant avec certitude que les riches sont solidaires et que ceux qui quittent le pays pour des raisons fiscales, comme Depardieu, ne sont qu'une infime minorité de lamentables pingres. Enfin euh...l'interprétation d'un sondage peut-être elle aussi très variable et subjective.

Et puis, l'étude d'opinion qui nous occupe et qui se vante de ne pas être orientée, sans doute l'exception qui confirme la règle, a le mérite de mettre fin à une insoutenable interrogation qui se pose depuis de nombreuses années. Nous savons maintenant de façon assez précise à partir de quelle somme inscrite au bas de la fiche de paie une personne estime qu'elle est riche. 6500 euros par mois ! Mais attention, tout est relatif. Un jeune travailleur entre 18 et 24 ans estimera que la richesse commence à partir d'environ 4400 euros, alors qu'un autre entre 50 et 64 ans considérera que pour être très à l'aise il faut toucher 7900 euros. La différence est tout de même substantielle et pourrait être perçue comme la preuve que les anciens sont plus gourmands car leurs revenus sont généralement plus élevés. Attention au conflit de génération, déjà que les jeunes d'aujourd'hui peuvent s'estimer laisés car ils devront probablement travailler jusqu'à 65 ans si ce n'est plus et avec une retraite peau de chagrin.

Bon un sondage est toujours à prendre avec des pincettes, celui-ci démontre clairement que selon les opinions politiques la perception du riche est différente. En gros la question est comment devient-on riche, et je compte sur la sagacité des lecteurs pour m'éclairer car... Car comment expliquer que pour les sympathisants de droite la principale qualité pour réussir est d'être travailleur alors que pour la gauche il semblerait essentiel pour réussir d'avoir des parents riches et d'avoir des relations. Nous savions déjà que le PS et l'UMP n'avaient pas les mêmes valeurs, mais la droite serait-elle assez naïve pour croire que la réussite c'est seulement travailler dur, ou est-elle hypocrite ? Quant à la gauche croit-elle que sans piston faire une brillante carrière n'est pas possible. Alors disons que pour être riche mieux venir au monde avec une cuillère d'argent dans la bouche et porter un NOM, mais que cela n'explique pas tout. De même une personne d'origine modeste pourra faire fortune en partant de rien, mais elle devra être exceptionnelle et avoir de la chance et cela fait une sacrée différence.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 8 février 2013 09:15

    mais non ! je n’aime pas les riches !
    cela dit je ne suis ni envieux ni jaloux et ma vie a moi est infiniment plus riche que celle de ces pauvres gens qui s’emmerdent sur leurs yatchs ou dans leurs réceptions mondaines.
    alors pourquoi ?
    il y a deux sortes de riches :
    ceux qui ont de l’ argent et qui sont restés avant tout des êtres humains et
    ceux pour qui l’argent est tout ( a part le pouvoir )

    voilà c’est la deuxième catégorie que je n’aime pas
    je n’aime pas les gens qui s’enrichissent en vendant de la drogue, je n’aime pas les vendeurs de médicaments qui s’enrichissent sur le dos de la sécu en vendant des médicaments iatrogènes, je n’aime pas les gens qui s’enrichissent en détruisant des vies que ce soit en france, en afrique ou ailleurs.
    je n’aime pas les gens qui parce qu’ils sont riches se croient au dessus de toute contrainte sociale ou morale ( ben quoi ils sont pas consentants les petits garçons marocains ? )
    et puis j’aime encore moins les politiques qui sont a leur botte et qui osent parler d’enfer fiscal, et de désespérance
    c’est une insulte envers tout ceux qui savent vraiment ce que les mots enfer et désespérance signifient
    tout simplement

    la différence entre les riches et les pauvres ?
    ce n’est pas une question de salaire
    c’est qu’il y a une guerre économique en cours et que les riches, eux, ils le savent ........
    mais patience ..........


    • gaijin gaijin 8 février 2013 13:24

      oui
      mais s’il y a des gens pour les payer .......
      perso je m’ enprendrais plutôt aux divers financiers des lobbys agroalimentaire et autres
      de toute façon la liste serait trop longue ......


    • mac 8 février 2013 09:19

      Mais oui nous aimons les « riches », ceux qui ont contribué à la grandeur de la France de Gustave Eiffel à Roland Moréno en passant par André Citroën. Par contre nous avons beaucoup plus de mal avec ces affairistes et ces fils à papa qui vivent grassement de leurs connivences avec les « représentants » de l’état français et qui en plus se payent le luxe de critiquer les petits fonctionnaires ou de trouver qu’ils payent trop d’impôts. Cette deuxième catégorie de riches et maintenant devenue trop nombreuse par rapport à la première et c’est, en autre, pour cela que le pays a bien du mal à s’en sortir.


      • jmdest62 jmdest62 8 février 2013 09:21

        Je pense que les français n’ont rien contre les riches mais ....ils aiment rappeler que leur devise c’est « LIBERTE EGALITE FRATERNITE » alors quand certains (1) oublient le troisième mot de cette devise au prétexte de défendre le premier , ça leur déplait et ils le font savoir.

        @+

        (1) vous avez remarqué que ce sont toujours des riches ?


        • marko 8 février 2013 09:39

          « Vivre simplement pour que simplement d’autres puissent vivre. » 

          « Ce que l’on a en trop, c’est aux autres qu’on le prend. »
          Gandhi

          • subliminette subliminette 8 février 2013 09:41

            Puis-je vous rappeler les résultats d’une étude scientifique parue il y a quelques mois, et dont la conclusion est sans appel :
            c’est bien chez les riches que l’on trouve la plus grande proportion de gens immoraux, ceux qui sont prêts à écraser les autres pour gagner quelques euros de plus. Ceux qui sont prêts à empoisonner leurs concitoyens pour s’acheter le dernier bolide rouge à la mode. Ceux qui passent systématiquement au travers des mailles de la justice, qui sont puissants alors que vous êtes misérable et que vous risquez bien plus pour avoir traversé en dehors des clous qu’eux pour avoir truandé des millions.

            Et si finalement c’est l’ INJUSTICE que nous n’aimions pas ? Serait-ce un péché si grave ?


            • gruni gruni 8 février 2013 10:52

              @subliminette


              Dommage que vous ne donniez pas le lien sur cette étude, sinon je suis complètement d’accord avec votre commentaire.
              Non, s’élever contre l’injustice n’est pas un péché, c’est une nécessité 

            • lulupipistrelle 8 février 2013 12:15

              Alors celle-là c’est la meilleure... la science pour mesurer l’immoralité....comme au bon temps de l’Union soviétique.. 


            • Agoranymous42 8 février 2013 12:21

              Yep lulu, y’a toujours des réminiscences de Bérézina possibles.


            • gruni gruni 8 février 2013 14:17

              @Démosthène


              Merci pour le lien

              Assez étonnant de faire une étude sur ce sujet, est-elle totalement fiable ?


            • lulupipistrelle 8 février 2013 23:13

              Il me semble que j’ai lu une étude américaine qui en fait mesurait l’imperméabilité de certains au comportement politiquement correct... genre infraction de vitesse,tabagisme, alcoolisme, etc... Si c’est ça l’immoralité, la résistance au préchi-précha...et à l’infantilisation...on touche le fond.


            • lulupipistrelle 9 février 2013 02:01

              Génial,enfin un supporter de la science américaine, et de la bienpensance puritaine !... 


              Dommage que vous soyez si limité que vous n’ayez d’autre ressources que l’injure pour argumenter... 

            • lulupipistrelle 9 février 2013 22:28

              OK, balourd... si l’immoralité c’est de ne pas se plier au conformisme des neo-puritains, ceux qui veulent nous dire ce qui est bon pour nous, notre santé, notre porte -monnaie etc... ceux qui prétendent nous dire le Bien et le Mal, comment on doit vivre ensemble...pas besoin d’être riche pour se rebeller, juste intelligent ça suffit.


              Pour certaines infractions riche ça aide à être plus rebelle : une amende de 35 euros pour un parc-mètre non payé, ça n’a pas le même effet pour un smicard et un type qui gagne 3 ou 4 smig... Donc pourquoi se gêner ? c’est pas de l’immoralité, c’est le système qui est idiot.. 

              Pareil pour les excès de vitesse, cette fable qui fait gagner du fric à l’Etat... les Allemands et leur grosses bagnoles conduisent plus vite que les Français, avec moins de dégâts ... c’est immoral ? 

              Et tout à l’avenant... Il fallait une publication pour ça ?

              Pour passer au travers des mailles de la justice, pas besoin d’être riche... les petites racailles se débrouillent très bien. 

              subliminette est sosotte, tout son réquisitoire tend à démontrer que le système est nul, et ce n’est donc pas l’immoralité des riches qui est en cause , juste la stupidité collective.


            • lulupipistrelle 9 février 2013 22:31

              ... et la stupidité collective... où soit dit en passant les champions toutes catégories sont les Américains...


            • Michel DROUET Michel DROUET 8 février 2013 09:42

              Je m’en fiche éperdument des riches, mais ce qui me préoccupe c’est le nombre grandissant de pauvres.

              Alors les riches, dissimulent ou fraudent ou bien encore partent à l’étranger pour ne pas avoir à partager le trop plein et le superflu surtout avec ces hordes de nécessiteux.

              La première question qui me vient à l’esprit est la maniére dont les riches le deviennent : n’y aurait-il pas parfois (souvent ?) l’exploitation des autres ? (en France ou ailleurs).

              La seconde concerne la soumission du pouvoir politique aux riches et la mansuétude dont il font l’objet sous prétexte que ce sont des « créateurs de richesses ». A quand un système efficace de contrôle des fraudes fiscales et sociales ?


              • gruni gruni 8 février 2013 11:00

                @Michel DROUET


                 « A quand un système efficace de contrôle des fraudes fiscales et sociales ? »
                Jamais, au contraire j’ai plutôt tendance à penser que le phénomène va encore augmenter.

              • lulupipistrelle 8 février 2013 12:25

                Ah comme c’est drôle... moi aussi ce sont certains pauvres qui m’emmerdent, enfin ceux qu’on range dans cette catégorie, et qui pourraient sans doute être appelé autrement.


                Un de mes enfants revient de sa journée de défense et de citoyenneté... Ils étaient 42 dans son groupe...4 civilisés et les autres... à peine mieux qu’analphabètes... Le plus fort : ils étaient tous lycéens ! 

                Pour celle qui parlait de l’immoralité des riches : il s’est trouvé 4 pétasses pour venir s’offrir à mon fils qui les a éconduit flegmatiquement. 

                C’est sûr que ces gens-là deviendront les pauvres qui font tant pleurnicher... pourtant on a casqué 10 000 euros par an de scolarité... 

              • lulupipistrelle 8 février 2013 13:03

                parkway : vous vivez en France ? si non vous êtes tout excusé.

                Si oui, vous êtes un âne... vous ne savez donc pas que le service militaire a été suspendu , et que désormais tout adolescent se fait recenser à 16 ans, pour être convoqué à cette fameuse journée ? et qu’il ne pourra passer ni examen, ni permis de conduire sans l’attestation de présence... vous pouvez ricaner, mais fallait suivre.. 

              • lulupipistrelle 8 février 2013 13:25

                @parkway : L’armée est composée de citoyens, ne vous déplaise...Ceux qui ne sont pas capables de défendre leur citoyenneté ne la mérite pas. D’ailleurs, il apparaît dans les faits, qu’ils sont dors et déjà dans la seconde zone. Ha,ha,ha


              • Luc le Raz Luc le Raz 8 février 2013 15:51

                ce sont des « créateurs de richesses »... Au travers d’entreprises citoyennes ? smiley
                Rien que l’évocation de cette formule, chère à certains politicards, me fait hurler de rire... jaune !
                Vive les pigeons.. voyageurs ! Bernard Arnaud, droits de succession, 6,5% sur 15 milliards, 3% sur les 15 milliards restants. (-Le volatile déchaîné- ) Qui seront répartis au profit de ses 5 enfants, soit 6 milliards chacun, le jour où il deviendra le plus riche du cimetière. Quand on pense que 1 petit million représente 70 ans de salaires nets d’un smicard, ça fait rêver...


              • lulupipistrelle 8 février 2013 16:17

                C’est sûr , mais distribuer ce fric ne résorberait pas la pauvreté... un trou sans fond... Parce que pour qu’il n’ ait plus de pauvre il faut que chacun puisse gagner sa vie... ce qui est impossible dans le système actuel... 


                Et qu’est-ce que cette succession de milliardaire au regard des 1800 milliards de la dette ? 

                L’ idée simpliste de rafler les fortunes plait à une certaine frange de la population, mais quand il n’ y a aura plus de riches français, on aura vendu tout leur patrimoine aux riches étrangers, entre autres les sympathiques émirs... il y aura encore des riches,et on n’aura toujours pas trouvé comment faire pour que chacun puisse vivre de son travail, dignement et sans angoisse, dans ce pays. 



              • Luc le Raz Luc le Raz 8 février 2013 16:53

                @ lulu

                « Je m’en fiche éperdument des riches » dit Michel. Moi aussi. Je vis très bien, même très très en deçà d’un seul petit milliard smiley

                "distribuer ce fric ne résorberait pas la pauvreté... un trou sans fond... Parce que pour qu’il n’ ait plus de pauvre il faut que chacun puisse gagner sa vie... ce qui est impossible dans le système actuel... « 

                Ce que je lui reprocherais c’est le besoin d’aller créer un fond d’investissement »off shore fiscal" plutôt de se poser la question de savoir dans quoi et comment investir pour créer des emplois, ici, en France.


              • lulupipistrelle 8 février 2013 22:57

                Moi aussi je me fiche des riches... en revanche, les gugus qui attendent qu’on leur crée des emplois sont des chiques...

                Mais qui va se donner du mal pour sortir de leur indigence des connards qui n’ont rien appris pendant leurs années de formation ? rien appris, pas forcément parce qu’ils étaient bêtes mais parce que la classe moyenne protégée les maintient dans la dépendance..... vous avez déjà vu à grande échelle le résultat des 10 années de scolarité obligatoire, sans compter ceux qui restent en selle jusqu’au bac ? même ma grand-mère qui a arrêté l’école à 10 ans, qui s’est retrouvée veuve en pleine guerre avec deux enfants à 38 ans, était capable de se débrouiller.....et mon autre grand-mère, première à l’équivalent du certificat d’études de son canton en Italie,arrivée en France à 14 ans, a été capable de divorcer à 45 ans et de monter un petit commerce...
                Eux ils vont faire la queue pour des stages de formation à pôle emploi, ou mendier un emploi d’avenir
                Vous ne voulez pas voir la réalité, les riches c’est encore une manière de se défiler.Si vous voulez vous rebeller vous vous tromper de cible. Quelques centaines de riches font moins de mal à ce pays que des millions de parasites qui ruinent l’éducation de la jeunesse et qui représentent le premier poste budgétaire de l’Etat, le second 25% étant occupé par le remboursement de la dette, et le troisième la retraite des fonctionnaires...

              • Bubble Bubble 8 février 2013 10:02

                Bon, et si on commentait un peu ce sondage Ifop, tiens, pour voir ?

                A la question (page 3) : « Selon vous, à partir de quel revenu net mensuel (en intégrant les salaires, les aides et les allocations) considérez vous qu’une personne est riche ? »

                La moyenne sur l’échantillon est de 6499e comme vous relevez. Par ailleurs nous avons en page 4 les moyennes des réponses stratifiées par une variable comme l’âge, la profession ou le revenu de la personne interrogée.

                Notons la stratification selon la profession : 5081e de moyenne pour les ouvriers, 5303e pour l’employé, 6114e pour les professions intermédiaires et 8032e pour les cadres sup. En moyenne, nous obtenons donc 6132,5e. Prendre la moyenne correspondrait à une répartition 25% de chaque profession dans l’échantillon. La moyenne de l’échantillon à 6499e montre que cette répartition n’est pas à 25% mais contient probablement plus de cadres sup et moins d’ouvriers/employés. Par exemple, une répartition comme 19% d’ouvriers et d’employés, 24% de profession intermédiaires et 38% de cadres sup donnerait une moyenne de 6492e et est probablement plus proche de la répartition de l’échantillon du sondage.

                A vous de juger si 19% d’ouvriers, 19% d’employés, 24% de professions intermédiaires et 38% de cadres sup correspond à un échantillon représentatif de la population française. (Ça reste un exemple bien sur, impossible de savoir les pourcentages exacts de l’étude, mais il est obligatoire pour obtenir le résultat moyen de 6500e que les cadres sup soient plus interrogés que les autres)
                 


                • Bubble Bubble 8 février 2013 11:24

                  Oh, on ne va pas s’arrêter à une seule arnaque d’ailleurs, ce serait un peu léger pour un sondage Ifop.

                  Je reprends la page 3, qui nous donne une fonction de répartition des réponses, ici répartie en classe de réponse par tranche de 1000e ou 2500e faciles à lire. Ce genre d’info est précieux puisqu’il permet de calculer des moyennes en supprimant une classe ou deux.

                  Je calcule la moyenne en retirant la dernière classe, soit la réponse « + de 10000e » (à la question à partir de quel revenu net une personne est riche), et en considérant que les réponses sont centrées dans les strates, c’est à dire que par exemple la moyenne des réponses donnant entre 2000e et 3000e vaut 2500e. Je donne aussi arbitrairement la valeur 1500e à la première classe qui n’a pas de minimum.

                  Le calcul est le suivant :
                  (1500x8 + 2500x18 + 3500x14 + 4500x20 + 6250x9 + 8750x8)/92 = 4929e

                  Hmm, la moyenne augmente donc de 1600e (32%) rien qu’avec la classe qui a répondu + de 10000e et qui représente 8% des sondés. Combien cette classe a t’elle répondu en moyenne ? Le calcul donne 24500e. On est loin des 10000e.

                  Alors, qui sont ces 8% qui ont répondu beaucoup plus élevé que les autres, et qu’on a caché avec une classe sans maximum ? S’ils étaient tous dans une même catégorie parmi celles montrées en page 4 (âge, profession, revenu réel, parti, etc...), cette catégorie aurait une réponse qui exploserait, ce qui n’a pas l’air d’être le cas.

                  Mon avis est que ces 8% sont des trolls (choisis ou non par Ifop remarquez, il est courant qu’on réponde n’importe quoi aux sondages) uniformément répartis qui ont fait monter la valeur de la réponse dans toutes les catégories de population interrogées. Avec, au final, un résultat moyen 32% plus élevé.


                • lulupipistrelle 8 février 2013 12:38

                  Et bien non. 


                  Au retour de la journée de défense etc... en discutant avec mon fils , il apparaît que l’armée recrute essentiellement des enfants de la classe moyenne, et même moyenne sup. Des gens malins qui voient tout de suite quel parti ils peuvent tirer d’un engagement, ne fût-ce que dans l’armée de réserve. On est revenu à la République Romaine, quand l’armée n’était constituée que de citoyens propriétaires et fermée aux prolétaires, sauf qu’en France actuellement ce sont les prolos qui s’excluent d’eux-mêmes. 

                  Quant à la guerre : au gradé qui leur demandait l’origine des guerres, mon fils a répondu« l’origine de la guerre c’est le vol »...L’autre est resté coi, et comme mon fils a argumenté, il a fini par en convenir. Et finalement il leur a expliqué qu’on devait notre niveau de vie à notre armée, et sa capacité d’intervention là où nos intérêts l’exigent.
                  C’est la réalité. C’est très moche, mais depuis au moins 9000 ans c’est comme ça. 



                • lulupipistrelle 8 février 2013 13:09

                  Ha,ha,ha... j’adore les réactions... alors j’en rajoute une couche : c’est très facile d’intégrer l’armée de réserve.. Ce sont des engagements annuels de 30 jours, ou 120 jours... qu’on place en fonction de votre emploi du temps. Vous percevez une solde, de l’ordre de 1600 euros... et le must : cette qualification devient une première expérience professionnelle... dans les CV ça fait un tabac. Après vous comprendrez comment on trie les candidatures... ha,ha,ha. 


                • kalagan75 8 février 2013 11:27

                  on peut tout de même devenir très aisé avec de bonnes idées et beaucoup d’huile de coude ...


                  • kalagan75 8 février 2013 12:55

                    réponse débile , comme d’hab quoi


                  • foufouille foufouille 8 février 2013 13:09

                    disons que c’est rare, ou il y a tres longtemps
                    il faut aussi un capital de depart


                  • spartacus spartacus 8 février 2013 12:23
                    On est toujours le riche de quelqu’un, 

                    je vous propose, à l’occasion de cette thématique, de tester :

                    • kalagan75 8 février 2013 13:03

                      « 99 % des salariés gagnent moins que vous »
                      c’est marrant ton lien


                    • foufouille foufouille 8 février 2013 13:07

                      faut d’abord heriter, ensuite on loue taudis sur taudis
                      ca rapporte pas mal


                      • Inquiet 8 février 2013 13:53

                        Le problème n’est pas tant lié au partage de la richesse qu’au partage du progrès.


                        Il pourrait y avoir des riches honteusement riches possédant numérairement plus de mille fois la richesse de tout le reste du monde, qu’on ne leur en tiendrait pas rigueur dès lors que chaque individu sur cette terre pourrait obtenir naturellement tout ce que le progrès est censé avoir découvert :
                        - manger 5 fruits et légumes par jour
                        - être soigné en utilisant les dernières technologies sans que la question de coût des soins soit abordée
                        - avoir accès à la connaissance, toute la connaissance gratuitement
                        - ......

                        Oui, je vous l’assure, je ne revendique aucunement le droit de posséder une Ferrari ou Yacht, de me taper une call-girl avec de la coke dans le pif et un verre de champagne.

                        Le problème, c’est que nos riches humanistes non content d’être immensément riches désirent imposer la déchéance et l’enfer pour tous les autres.

                        Il y a de quoi leur en vouloir non ?


                        • lulupipistrelle 8 février 2013 15:42

                          Comme les seuls riches que je n’ai jamais côtoyé étaient des gens engagés dans la lutte contre la misère , je doute que cette déchéance et l’enfer qui en résulte soit de leur fait. Moi j’y verrais plutôt l’oeuvre des classes moyennes protégées. C’est très simple : on vit des pauvres car on s’en occupe... un peu mais pas trop parce qu’il ne faudrait pas créer une concurrence pour nos rejetons. 


                        • lulupipistrelle 8 février 2013 15:45

                          Même quand on essaye de corriger les fautes avant d’envoyer, ça marche pas...c’est pénible. 


                        • Agoranymous42 8 février 2013 15:47

                          Non, c’est qu’on est encore loin de Taubrouk smiley


                        • Bubble Bubble 9 février 2013 03:41

                          « Comme les seuls riches que je n’ai jamais côtoyé étaient des gens engagés dans la lutte contre la misère , je doute que cette déchéance et l’enfer qui en résulte soit de leur fait. Moi j’y verrais plutôt l’oeuvre des classes moyennes protégées. C’est très simple : on vit des pauvres car on s’en occupe... un peu mais pas trop parce qu’il ne faudrait pas créer une concurrence pour nos rejetons. »


                          J’aimerais savoir comment vous estimez qu’on s’engage, ou qu’on donne, assez ou pas assez. (votre définition de la classe moyenne m’intéresse aussi, au passage)

                          Selon Gandhi un peu plus haut dans le fil de discussion, on prend aux autres ce qu’on a en trop. S’engager assez consisterait donc à donner tout son superflu. (ça tombe bien, c’est aussi l’avis biblique) Ma définition de riche, c’est justement le fait d’avoir du superflu - vous et moi inclus, donc, naturellement. Si vos connaissances riches sont restées riches avec leur engagement, je ne vois pas pourquoi vous leur donnez plus de crédit que les classes moyennes que vous décriez au même moment.

                        • lulupipistrelle 9 février 2013 12:11

                          Croyez le si vous voulez, j’ai connu des Chevaliers de Malte... qui toute l’année, 10 à 12 h par jour se démenaient pour venir en aide à des populations dans une extrême nécessité,une organisation d’enfer... Leur principe n’était pas mauvais : aller chercher le fric et les bras chez d’autres riches.. 


                        • Bubble Bubble 13 février 2013 08:37

                          @lulupipistrelle : J’ai oublié de répondre (désolé) ; je vous crois parfaitement. Ca ne remet pas du tout en cause mon dernier message ceci dit.


                        • foufouille foufouille 8 février 2013 14:15

                          http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2012/05/19/001-loi-speciale-polemique.shtml

                          "Une loi « nécessaire et justifiée », selon les jeunes libéraux

                          Même si elle convient qu’elle a été une décision difficile à prendre, la Commission-Jeunesse du Parti libéral du Québec estime que la loi spéciale était nécessaire et justifiée dans les circonstances."

                          de vrais graines de libertaryens



                          • foufouille foufouille 8 février 2013 15:57

                            « A quand un système efficace de contrôle des fraudes fiscales et sociales ? »

                            pour le social, ca existes deja. mais c’est au pifometre et a ta tete de client
                            on peut aussi mettre ton dossier ou en partie, a la poubelle
                            t’envoyer ton courrier apres la date de reponse
                            te demander un nouveau papier tous les 3 mois
                            etc


                            • Michel DROUET Michel DROUET 8 février 2013 17:07

                              @ Foufouille

                              Le contrôle des fraudes sociales existe surtout pour les allocataires, et beaucoup moins pour les entreprises qui fraudent à l’URSSAF (travail au noir, fausses déclarations,...)


                            • foufouille foufouille 8 février 2013 18:31

                              pas tout a fait
                              ce sont les petits qui ont des emmerdes
                              le gros peut vendre de la viande ou du beurre avariee, on lui dira rien


                            • aimable 8 février 2013 17:06

                              tant que les riches auront des kapos a leur bottes leur avenir est assuré ,il leur suffit de leur faire croire qu’ils sont des leurs !!!!


                              • Le421... Résistant Le421 8 février 2013 19:31

                                Ce qui est effectivement le plus choquant, c’est la façon dont on devient riche. On nous rabache qu’il faut oser se lancer, entreprendre, aller de l’avant et se lever tôt. Or, dans la réalité, si vous n’êtes pas né sous une bonne étoile (avec un bon compte en banque), ce n’est plus un parcours du combattant, c’est Koh-Lanta puissance dix. Même si vous êtes compétent, les premières années se soldent par des pertes que vous devrez éponger tant que possible. Hormis quelques exceptions qui confirment la règle, il est quasiment impossible maintenant, avec toute la bonne volonté du monde, de devenir riche honnêtement en travaillant de ses mains.
                                C’est ce qui crée cette désespérance des simples ouvriers qui voudraient bien mais qui ne peuvent point. J’ai essayé par deux fois d’exercer des activités indépendantes et je me suis deux fois arrêté en constatant que je ne gagnais même pas de quoi survivre, tout en travaillant plus que de raisonnable. J’ai mangé plus d’argent pour faire vivre des parasites obligatoires que pour faire avancer l’entreprise.
                                Il y a quelques dizaines d’années, l’aventure était possible, j’ai vu des gens pas trop brillant réussir, mais maintenant...
                                Sinon, il y a une grande majorité de gens riches, et heureusement, qui sont solidaires du pays et qui ne braillent pas leur mère quand on leur demande de participer à l’effort national.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès