• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Marc-Athur Kohn : “Internet a révolutionné les ventes aux (...)

Marc-Athur Kohn : “Internet a révolutionné les ventes aux enchères”

 

Depuis quelques années, on assiste à un boom des ventes aux enchères en ligne, une tendance qui pose question. L’avenir des ventes aux enchères traditionnelles est-il suspendu à l’expansion d’un nouvel usage de l’internet ? Marc-Arthur Kohn nous explique cette tendance.

JPEG

 

L’intérêt des ventes aux enchères en ligne

La vente aux enchères en ligne est un moyen qui permet aux potentiels acquéreurs de suivre, sans se rendre dans une salle des ventes et sans faire appel à un intermédiaire, le déroulement d’une vente. Il s’agit d’une retransmission en continu d’une vente aux enchères se déroulant dans une salle de vente. 

Enchérir en ligne permet aux acquéreurs de participer aux ventes aux enchères qui les intéressent, alors qu’en d’autres circonstances ils n’auraient pas pu y participer. Cette option leur permet également de garder un certain anonymat lors de grosses ventes. Tout en étant alerté en temps réel de l’évolution des enchères.

 

L’émergence de plateformes d’enchères en ligne

Dans le monde entier, le développement de la vente en ligne a abouti à l’apparition de nombreuses plateformes dédiées uniquement aux ventes aux enchères électroniques. L’exemple le plus parfait est celui d’Invaluable qui enregistré une progression de plus de 18 % sur un an et a réalisé environ 365 millions $ de chiffre d’affaires.

Alors que les acheteurs sont de moins en moins nombreux à se déplacer en salle, certaines maisons de ventes aux enchères réalisent près de 90% des transactions via ces plateformes. Parallèlement, grâce aux alertes internet, les clients parviennent à se tenir très au courant du marché et de la mise en vente de pièces qu’ils recherchent activement. 

 

Une tendance suivie par les grandes maisons

En 2011, Christie’s a été l’une des premières maisons de vente spécialisées dans les objets rares à utiliser les avantages du digital pour vendre aux enchères en ligne les effets les plus modestes de l’actrice Elizabeth Taylor (1932-2011). Depuis, Sotheby’s et Artcurial ont également réalisé plusieurs vente de ce type. En 2019, de nombreux autres observateurs, ont suivi la vente en ligne d’une partie de la collection d’art contemporain du chanteur George Michael... 

 

Un public jeune et international 

 L’avantage est double. D’abord, ce type de ventes numériques attire un public particulier, généralement plus jeune et plus international. Pour les maisons de vente le développement de leur activité à travers le numérique leur permet d’attirer un public plus large, parfois peu familier des enchères traditionnelles. A l’heure où les trottinettes font grand bruit dans la capitale, citons, par exemple, ce jeune canadien de 17 ans qui a acheté chez Sotheby’s pour plus de 700 milles euros de skateboards.

 Cette tendance permet à une partie de sa clientèle résidant à l’étranger de participer à toutes les ventes qu’elle souhaite. Par ailleurs, les ventes en lignes permettent aux clients de fixer des prix planchers et des plafonds au préalable. Le problème du décalage horaire ne constitue donc plus une limite pour les acquéreurs.

 

Une augmentation progressive des prix 

 Pendant longtemps, les objets proposés lors des enchères en ligne sont restés assez modestes. Le prix de la plupart des objets de collection n'excédant pas 1000 euros. Or, depuis quelques années, la valeur des produits vendus en ligne augmente considérablement. Aujourd’hui certaines ventes peuvent même atteindre plusieurs centaines de milliers d’euros. Ainsi, c’est en ligne que, en 2018, la famille Rockfeller a organisé la vente en ligne d’une importante partie de leur collection d’art (Picasso, Monet, Gauguin, Delacroix, etc.)

 

La question de l’authenticité des objets

Depuis l’arrivée sur le marché du digital des grandes maisons de ventes aux enchères, on peut se féliciter d’une augmentation de la sécurité liée à ce type d’achat. Tandis que le marché des enchères en ligne était dominé par le géant Ebay, une société qui avait fait l’objet de diverses condamnations pour contrefaçon, de plus en plus d’entreprises sérieuses s’engouffrent dans la brèches et apportent avec elles certaines garanties qui faisaient défaut jusque là. 

Tout en continuant à s’adresser à des vendeurs qui ont pignon sur rue, les acheteurs peuvent bénéficier de tous les avantages qu’apportent la révolution du numérique. Aujourd’hui, la caution des commissaires-priseurs permet une expertise sérieuse des lots et un panel très large de consommateurs. 

 

Cependant, dans un climat où la disruption est devenue le maître-mot, restons vigilants. Le législateur qui a déjà en France fragilisé les professions de notaires pourrait un jour cibler les commissaires-priseurs. En croyant briser un privilège anachronique, il serait sûr que l’expertise serait mise en mal...


Moyenne des avis sur cet article :  2.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 30 juin 02:06

    Une épine en moins dans les pieds des GJ ! Merci eBay et internet !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

Art


Palmarès


Derniers commentaires