• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Maroc-Algérie et l’affaire du Sahara : au départ c’était une (...)

Maroc-Algérie et l’affaire du Sahara : au départ c’était une colère hystérique de l’ancien président Boumediene

Le 16 octobre 1975 Jean Daniel du Nouvel Obs devait interviewer l’ancien président Boumediene. Ce jour a coïncidé avec l’annonce par le défunt Roi Hassan 2 de la Marche Verte pour la récupération du Sahara. Jean Daniel a détaillé pour Média 24 l’attitude et la réaction de président Boumediene à cette annonce. 

« D’emblée, nous avons parlé de la Marche Verte annoncée quelques heures plus tôt. Il ne cachait pas sa colère sans l’extérioriser brutalement. Il restait très maître de lui jusqu’à ce qu’à l’écran apparaissent les images du roi Hassan II prononçant un discours.

Là, le visage de Boumediene s’est métamorphosé. Un mélange de sourire nerveux et de fureur crispait son visage. Un moment, le roi parle de l’Algérie sur un ton conciliant et amical. Le Président lui lance, en arabe, une injure et, à ma stupeur, il avance son bras droit et délivre un magistral bras d’honneur. Tel un voyou de Bab el Oued. Le Président austère qui se donnait à voir quelques instants plus tôt avait disparu. J’avais devant moi un autre homme. Un jeune garnement des rues prêt à tout.

Il s’est levé de son fauteuil et s’est mis à sautiller de façon étrange. Un peu hystérique. Je ne saurais dire s’il sautait de joie ou de colère, mais, je le revois très bien, il a bondi à plusieurs reprises. Il trépignait, comme s’il avait perdu le contrôle de son personnage. Les insultes contre Hassan II pleuvaient. J’étais stupéfait. Jamais je n’avais vu un chef d’Etat dans cet état. Ce n’était qu’un torrent d’invectives à un niveau insoutenable de grossièreté, d’obscénité, de vulgarité. Sans transition, ont suivi les menaces. Hassan II ne l’emportera pas au paradis. Il ne sait pas ce qui l’attend. L’Algérie ne se fera pas rouler dans la farine. »

 Cette réaction hystérique de l’ancien président algérien va se traduire par une mobilisation de l’Algérie contre son voisin de l’Est. Cette mobilisation qui revêtait au départ, la forme d’un soutien au mouvement indépendantiste du Polisario s’est vite transformée au fil des années en une hostilité et à une sorte de guerre non déclarée contre le Maroc. Cette guerre revêt plusieurs formes :

 -Guerre économique en s’engageant dans une course folle aux armements pour mettre à genou le Maroc qui dispose de moins de ressources et en maintenant fermée les frontières est du pays pour le couper du reste du Maghreb et de son prolongement arabe. Officiellement pour l’Algérie cette fermeture des frontières terrestres visait à protéger ce pays « du trafic de drogue et de la contrebande ». Or tout le monde sait que c’est la fermeture des frontières qui encourage ces trafics et pas seulement.

 -Guerre diplomatique en mobilisant ses diplomates dans toutes les organisations et forums internationaux contre le Maroc ; en finançant toutes sortes de lobbies et les représentations diplomatiques et autres bureaux du Polisario.

 -Guerre tout court, en armant et en abritant des combattants contre le pays voisin. Pendant les hostilités, les combattants du Polisario armés par l’Algérie faisaient des incursions à partir du territoire algérien de Tindouf et attaquaient les troupes marocaines et repartaient tranquillement se réfugier en Algérie. Hassan II qui était en droit d’exercer un droit de suite en territoire algérien s’est toujours interdit d’insulter l’avenir en engageant une guerre ouverte avec l’Algérie. Or l’affaire du Sahara était claire dès le début. 

Rappel historique  :

Il a été établi que les Almohades qui qui ont régné sur le Maroc à partir de l’a 10 50 et les Sadiens qui ont régné au 16 siècle à partir de Marrakech venaient du Sahara. Il est à rappeler à cet effet que si l’Espagne a pris possession de Oued Eddhab en 1884, elle n’a pris possession de Saquia El Hamra qu’en 1912 date de l’établissement du protectorat franco-espagnol sur le Maroc.

Le 25 février 1958 feu Mohammed V  et après avoir rappelé les deux visites de son grand père Moulay Hassan au Sahara a proclamé que « Nous réclamons solennellement que nous poursuivons notre action pour le retour de notre Sahara dans le cadre du respect de notre droit historique » avant de dire ensuite que "le Maroc ne sera vraiment indépendant que lorsqu'il aura libéré toutes ses terres sahariennes". En 1965 , l’assemblée générale des Nations Unis dans sa résolution n°2072 a demandé à l’Espagne d’ « entamer des négociations pour le Libération de Sidi Ifni et Le Sahara Espagnol » liant donc le sort des deux territoires. Si Sidi Ifni a été rétrocédé au Maroc en 1969 mais celui-ci a continué à revendiquer ses provinces sahariennes. La revendication sur Sahara est donc bien antérieure à la création du Polisario.

La légalité de la récupération du Sahara :

C’est l’Espagne qui dans sa quête historique d’affaiblissement du Maroc depuis l’expulsion des arabes d’Andalousie et l’occupation des villes marocaines de Ceuta et Melilla, cherchait d’abord la création d’un état indépendant au Sahara en arguant que ce territoire était sans maitre « terra nillius » avant son occupation par l’Espagne. Pour prendre celle-ci de court, le 17 septembre 1974, dans une conférence de presse Hassan II annonça sa volonté de porter le différend devant la Cour International de Justice de La Hay pour un avis consultatif à l’effet de faire préciser le statut juridique du territoire du Sahara. Dans cette conférence de presse, le défunt Roi précisa « qu'au cas où la CIJ statuerait que le Sahara était une terre sans maître, avant sa colonisation par l'Espagne, le Maroc s'engageait a accepter l'organisation d'un référendum et à en respecter l'issue quelle qu'elle puisse être. » La Résolution 3292 de l’ONU adoptée le 13 décembre 1974, précisa la question à poser :

 Le Sahara occidental (Rio de Oro et Sakiet El Hamra) était-il, au moment de la colonisation par l'Espagne, un territoire sans maître (terra nullius) ? Si la réponse à la première question est négative, Quels étaient les liens juridiques de ce territoire avec le Royaume du Maroc et l'ensemble mauritanien ?

La CIJ a répondu de façon claire que le territoire n’était pas un terrain sans maitre d’une part et que des liens d’allégeance « unissaient les habitants du Sahara aux sultans du Maroc ». Les mêmes liens qui unissaient ces mêmes sultans aux autres régions du Maroc. La Cour a reconnu aussi des liens entre le Sahara et l’ensemble mauritanien qui ne constituait pas un état. La cour a répondu aussi à une question qui ne lui a pas été posée sur l’autodétermination des peuples mais pas à l’intégrité territoriale des états. C’est pourquoi, ce territoire a été d’abord divisé entre le Maroc et la Mauritanie qui s’est désistée volontairement par la suite au profit du Maroc.

Les liens d’allégeance avec les Rois du Maroc étaient les seuls liens de souveraineté qui unissaient aussi les autres régions du Maroc notamment des villes comme Marrakech, Agadir, Fès, Oujda, Meknès ou Tanger. Les juges de la CIJ qui ne voulaient apparemment rien comprendre aux liens d’allégeance qui en droit musulman constituaient les seuls liens de souveraineté à l’époque ont été aussi dans l’amalgame puisqu’ils ont demandé la consultation des populations sahraouis.

 La réponse du Maroc a été en ne peut plus claire : à la fin du protectorat franco- espagnol dans la zone nord, les populations des autres régions du Maroc liés aussi au Royaume par les liens d’allégeance n’ont jamais été consulté sur leur appartenance ou non à ce pays. Pourquoi alors la zone sud du Sahara Occidental. Par ailleurs si consultation il y a, cette consultation devait englober tous les habitants originaires de ce Sahara et qui se trouvent par milliers dans les autres régions du Maroc. Ce qui est un non-sens. C’est fort donc de l’avis de la CIJ que le Roi Hassan a entamé des négociations avec l’Espagne pour récupérer ce territoire après la Marche Verte.

Concernant le Polisario, les fondateurs de ce mouvement voulaient combattre l’Espagne dans le cadre de la souveraineté marocaine et c’est les atermoiements des autorités de l’époque qui ont conduits ce mouvement à tomber sous les escarcelles de la Libye de Kadhafi et de l’Algérie. Voir l’histoire du Polisario.

 En effet l’histoire de Mohamed Abdelaziz ; le chef du Polisario est symptomatique à ce sujet. En effet le président de la RASD, de son vrai nom Hmatou Ould Khelili Mohamed Salem Rguibi est né à Marrakech en 1947 où il a effectué ses études primaires et secondaires avant de rejoindre Rabat pour des études supérieures. Il est marié à une algérienne de Tindouf devenue un personnage influent au sein de son mouvement. Il a donc préfère changer de nom, laisser tomber son pays et sa propre famille restée au Maroc dont son père Khelili Mohamed Salem Rguibi (retraité de l'armée marocaine) et ses deux frères, l'un est médecin à Casablanca et le deuxième avocat au barreau d'Agadir. L’histoire du Polisario déjà citée racontée par ses membres fondateurs est explicite à ce sujet.


Moyenne des avis sur cet article :  3.32/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • El_Arabi_El_Acil El_Arabi_El_Acil 3 mars 2014 16:41

    L’image décrite sur feu-Haouari Boumédiene est à l’autre bout de la réalité.

    Ceci est incompatible avec la stature de ce grand chef de guerre , quand au bras d’honneur et sautiller comme un gamin ...c’est une façon meskine de l’auteur de ce tissu de mensonges , pour rabaisser le niveau de respectabilité de Haouari.
    D’ailleurs je viens de remarquer que 67% des lecteurs désapprouvent le contenu de ce ridicule papier que je m’empresse de fermer pour ne pas lire les idioties.

    •  Mohamed Takadoum. M Takadoum alias Bouliq. 3 mars 2014 16:59

       C’est Jean Daniel, fondateur du Nouvel Obs et connu pour étre l’ami de l’Algérie et des algériens qui a rendu compte de sa rencontre avec feu Boumediene et non pas l’auteur de l’article.


    • othman 4 mars 2014 19:38

      Bonjour, je remercie celui qui a ecrit cet article, qui donne un eclairage à l affaire. Si vous etiez un intime de Boumedienne, vous ne pouvez que defendre et vehiculer une image qui vous arrangeait. Si vous etes un quidam comme moi vous devez accepter le temoignage de quelqu un qui ne fait que relater. Pour ce qui me concerne pour rectifier les idees des Algeriens sur nos rapports, je voudrais que quelqu un sorte des archives francaises : comment s est deroulée la bataille d Isly et pourquoi la harka Marocco Algerienne a ete si facilement defaite. Que l on nous dise aussi qui a monté et contribué au detournement de l avion de Ben Bella pour en faire un hero pour prendre les rennes de la future independance de l Algerie et avoir un minimum de legitimité). Qui a décidé l attaque du poste frontiere Marocain dans la region de Figuig pour mettre fin aux revendications Marocaines et le role que la France afrique a joué en faveur de l Algerie pour ce montage et la manipulation au sein de l OUA pour enterrer le dossier au lieu de l arbitrer selon les accords du Maroc avec le GPRA et L histoire.... qui est vraiment derriere l enlevement et les circonstances et responsabilités dans la mort de Ben Barka qui venait d Algerie en France.......


    • Demain 15 mars 2014 16:44

      Dans le documentaire « les dernière heures du président Houari BOUMEDIENE »(1er partie 23mn), Abelmalek KERKEB confirme que lors du quinzième sommet de l’OUA de Khartoum (Soudan) en 1978, BOUMEDIENE était dans « un état de nervosité extrême, qu’il n’arrivait plus à se contrôler »... Ceci au sujet du problème du Sahara. Cela rejoint le témoignage de Jean Daniel. Ainsi, dès le départ, dans l’approche qu’avait la nomenklatura Algérienne du Maroc et de son intégrité territoriale, il y avait quelque chose de pathétique. C’est ce qui explique que dès lDans le documentaire « les dernière heures du président Houari BOUMEDIENE »(1er partie 23mn), Abelmalek KERKEB confirme que lors du quinzième sommet de l’OUA de Khartoum (Soudan) en 1978, BOUMEDIENE était dans « un état de nervosité extrême, qu’il n’arrivait plus à se contrôler »... Ceci au sujet du problème du Sahara. Cela rejoint le témoignage de Jean Daniel. Ainsi, dès le départ, dans l’approche qu’avait la nomenklatura Algérienne du Maroc et de son intégrité territoriale, il y avait quelque chose de pathétique. C’est ce qui explique que dès le 18 décembre 1975, quelques semaines après la Marche Verte qui a permit au Maroc de recouvrir son unité territoriale par le rattachement de ses provinces sahariennes du sud, Houari BOUMEDIENE ordonne l’expulsion massive de 45 000 familles marocaines (350000 personnes), pour la plupart établies depuis des générations en Algérie. C’est ce qui explique les milliards que les pouvoirs algériens successifs ont dépensé pour armer et soutenir le Polisario, contre l’intégrité territoriale d’un pays frère. Est-ce que cette énergie et ces milliards n’auraient-ils pas été plus profitables à l’union et au développement du Maghreb ?


    • OMAR 3 mars 2014 17:56

      Omar33

      @Bouliq :« Il ne cachait pas sa colère.... »

      Au point que Hassan II, terrorisé, s’empressa de reconnaitre l’Algérie dans ses frontières de 1962, et de proposer un corridor permettant à ce pays d’avoir une façade maritime sur l’Atlantique.

      Devant le refus de Boumedienne, le Roi se tourna vers Ould Dadah avec qui, il partagea le Sahara Occidental :
      http://diasporasaharaui.blogspot.com/2011/01/pourquoi-le-maroc-partage-le-sahara.html

      Vous connaissez le jugement de Salomon concernant la paternité d’un bébé...

      Bouliq, vous seriez mieux inspiré si vous tentez de récupérer Ceuta et Melila qui se trouvent en territoire marocain, et dans ce combat, nous serons à vos cotés....
      http://www.youtube.com/watch?v=vU-7hevP5-I

      Le Sahara Occidental, lui, appartient aux sahraouis...
      http://www.youtube.com/watch?v=pIf2dO0_9tU


      •  Mohamed Takadoum. M Takadoum alias Bouliq. 3 mars 2014 18:40

        Le traité délémitant les frontiéres avec l’Algérie datait de 1972 donc bien avant l’affaire du Sahara en 1975 et n’a été ratifié par le parlement marocain qu’en 1992 avec l’avénement de Mohamed VI et en signe de bonne volonté de sa part avec le voisin de l’Est.

        Pour Sabta et Melilia, le Maroc ne peut courir deux liévres à la fois. Avec la conclusion de l’affaire du Sahara, les deux ville reviendront tout naturellement au Maroc.

        Le Sahara Marocain lui apprtient au Maroc comme le Sahara Algerien appartient à l’Algérie.

      •  Mohamed Takadoum. M Takadoum alias Bouliq. 3 mars 2014 19:28

        Une erreure d’apprécaition de dates a été commise par mégarde et je m’en excuse auprés des lecteurs.L’avénement de MohammedVI est bien sur en 1999 mais le reste du commentaire reste valable.


      •  Mohamed Takadoum. M Takadoum alias Bouliq. 4 mars 2014 00:33

         Je ne réponds pas pas aux insultes des pseudos car ceux qui se cachent lachement dérriére pour insulter ou venir polluer les pages des autres n’ont aucune dignité ou sont des sortes d’atomates à débiter de sois disants commentaires.


         Le plus important c’est que les lecteurs d’Agora ont mis en valeur l’article déja repris par beaucoup de sites, premier sur Agora en quelques heures mais aussi sur Google actualités Maroc et aussi Algérie.

        Ce sont les modos qui moderent les commentaires. mais parfois les plus débiles restent.
        C’est dommage pour ce site.


      • IbnSaid IbnSaid 4 mars 2014 00:49

        Le soutien algérien lors de la crise du rocher Leila a été extrêmement précieux pour le Maroc. En effet, Bouteflika avait alors déclaré qu’il se rangeait officiellement au côté de.... l’Espagne. Alors que personne ne lui avait demandé son avis. Hypocrites va.

        Gibraltar se trouve en territoire espagnol. L’Espagne revendique ce territoire depuis des lustres, est-ce une raison pour que l’Espagne fasse la guerre au Royaume Uni.
        Pour Sebta et Mellilia, ne vous en faites pas, chaque chose en son temps. Quant à votre soutien, non merci.Ni au passé, ni au présent, ni au futur, le Maroc n’aura besoin de l’Algérie pour libérer ses territoires. En revanche, l’Algérie n’a pas encore payé sa dette à l’égard du Maroc. La photo de mon profil est là pour vous le rappeler.

      • OMAR 4 mars 2014 10:26

        Omar33

        @Ibn Said

        En parfait laquais de l’Occident, M6 a fermé la frontière avec l’Algérie, érigé un mur de la honte, puis imposé le visa aux algériens désirant faire du tourisme au Maroc..
        https://www.google.fr/search?q=maroc+le+mur+de+la+honte+photos&newwindow=1&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=ApoVU7aiJo-qhAe_toDgDw&ved=0CC4QsAQ&biw=1366&bih=596

        N’ayant obtenu aucune miette de l’U.E. M6 il implore depuis des lustres.... l’ouverture de la frontière...
        http://www.youtube.com/watch?v=TVYFRpLUtTs

        Si la situation économique catastrophique de la région frontalière marocaine explique partiellement ces supplications, c’est surtout pour inonder l’Algérie de haschich que M6 souhaite cette ouverture.
        http://www.wacommissionondrugs.org/fr/dans-les-nouvelles/lonu-classe-encore-le-maroc-comme-le-plus-grand-producteur-mondial-de-haschich/


      • fireboe 4 mars 2014 18:22

        Archi faux, ce n’est pas M6 mais son pere H2 qui a fermé les frontières suite aux attentats terroristes à Marackech. Le maroc a accusé l’algerie à tord. Mais il s’en est excusé plus tard. Sauf que le nif des généraux algériens n’ont pas acceptés et veulent le faire payer au Maroc.

        Oui les frontières terrestres sont fermées mais il n’y a pas de visas pour l’algerie
        Wa salamou alaikoum

      • Serpico Serpico 3 mars 2014 19:05

        Almohade, Almoravide...vous pouvez remonter à Sidna Noé si vous voulez : le Maroc n’a rien fait pour libérer le Sahara Occidental de la colonisation espagnole.

        C’est quand il a vu que l’Espagne s’est retirée, que ce pays couché s’est métamorphosé en matamore de foire de village. Trop facile de combattre de pauvres diables sahraouis après s’être couchés des dizaines d’années sous la semelle espagnole.

        Libérateurs de merde, oui.


        • Serpico Serpico 3 mars 2014 19:11

          « Pour Sabta et Melilia, le Maroc ne peut courir deux liévres à la fois »

          ************

          Il ne peut courir rien du tout. Même pas un poulet unijambiste.

          Quelle excuse de couard !


          • Serpico Serpico 3 mars 2014 19:14

            « Concernant le Polisario, les fondateurs de ce mouvement voulaient combattre l’Espagne dans le cadre de la souveraineté marocaine »

            *************

            Et vous avez le culot d’avouer que votre monarchie moisie a laissé tomber ces gens qui luttaientp pour leur indépendance pour ensuite récolter le fruit mûr en chialant « C’est à nous » ?

            Honte à vous !


            • le-prolétaire 3 mars 2014 19:38

              Un problème sans fin où il va falloir privilégier le compromis


              • Aafrit Aafrit 3 mars 2014 19:39

                Plus comique que ce Bouliq, tu meurs..
                Une colère vous dites ? En 1975 ? Allez Bouliq voyons dites que ça ne pouvait être que justifiée cette colère compte tenu des tendances bouli-mi-ques expansionnistes du Hasch-Hasch 2.. 1963 ça ne vous dit rien ?Le jour où l’Algérie était allée jusqu’aux frontières marocaines pour demander au gentil Maroc de l’envahir..pouah ben oui c’est ce que dit la presse propagandiste makhzenienne enfin presque...

                Sans que je sois dans l’obligation de commenter les mêmes trucs infondés ressassés souvent par cet auteur, je crois que cet auteur n’arrive pas à se rendre compte ni à admettre que le royaume Maroc n’a jamais existé tel que la propagande du Makhzen l’a sculpté à jamais dans les esprits marocains dans le but de vendre une image à son peuple qui ne reflète ni la réalité historique ni l’honnetéte morale. Le Makhzen avec ses théories farfelues à dormir debout pour entuber le peuple.Une escroquerie intellectuelle éhontée.

                Boutef est né au Maroc et avait fait du scoutisme, cela ne fait pas de lui marocain, même chose pour Med abdelaziz. il fallait que son père ait une patrie, on ne se demandait même pas à l’époque si on était ceci ou cela..les territoires de sa patrie étaient occupées. Contrairement à son père, le fils s’en démarquait et c’est un cri intérieur, c’est son identité de toute façon il ne peut rien..
                D’ailleurs on s’en fiche, on aurait pu être un seul pays, en bon expansionniste et féodal le Makhzen avait commis l’irréparable..soit il disparait, soit personne ne lui fera confiance.
                Et comme son existence est liée à ce conflit, il n’aura rien à perdre d’accuser tout le monde éternellement, surtout son voisin..tandis que les conclaves, les ilots.. bouche cousue

                Il a fait quoi le Makhzen pour libérer LES TERRITOIRES ? Weilou...à part jouer le charognard.
                Pour avoir un territoire, faut donner un prix, un vrai..

                Ciao !


                •  Mohamed Takadoum. M Takadoum alias Bouliq. 3 mars 2014 20:18

                   Dans un commentaire on peut tout dire et n’importe quoi parcequ’on ne justifie rien et on ne donne pas réferences ; et si vous grafiez et les lecteurs d’Agora d’un bel article pour expliquer que le Royaume du Maroc n’a jamais existé, que c’est une escrocrie intellectuelle etc...


                   C’est mieux que de s’accrocher eternellement à ces commentaires (1115) sur le travail des autres quelquesois sa qualité il est temps, sinon vous devenez suspect si vous en etes empeché ou vous allez faire partie de cette cohorte de trolls qui sont la pour emmerder tout le monde.

                • hasso 3 mars 2014 20:12

                  Connerie

                  Si la connerie tuait il n’existeraient plus d’arabe...
                  Chacun veut la part de l’autre normal entre humain mais c’est un virus arbe ça et c’est contagieux au point d’oublier les vrais problèmes...
                  Comprendra qui voudra ou pourra ... Avoir nos pays je ne suis pas fiere d’y être mais mon seule blâme est d’y rester...


                  • Serpico Serpico 3 mars 2014 20:56

                    Si c’est le rédacteur de « l’article » qui a la possibilité d’effacer les commentaires, on est mal barrés.


                    • cedricx cedricx 4 mars 2014 00:17

                      Savez vous écrire autre chose que de la vulgaire propagande monsieur Bouliq ?

                      Les territoires anciennement colonisés par l’Espagne doivent être soumis à référendum d’autodétermination, ce que le peuple sahraoui revendique, et ce que la communauté internationale exige depuis plus de 30 ans. Aucun pays au monde ne reconnait l’autorité du Maroc sur le S.O, rappelez vous que vous avez divisé ce territoire en deux et vous l’êtes partagé avec vos amis mauritaniens du moment (Mokhtar Ould Dada n’a plus voulu du fruit de cette rapine par la suite) quand il s’agit véritablement de son pays on n’agit pas ainsi !
                      Vous vous êtes fait chassé comme des malpropres d’un minuscule caillou à 200m de vos plages par l’armée espagnole et vous imaginez pouvoir annexer vos voisins Sahraouis, faut pas rêver ! Nos pays d’Europe ont fermé les yeux un moment parce que « le Maroc est une maîtresse avec qui ont couche toutes les nuits, mais dont on est pas spécialement amoureux, qu’il faut bien défendre » dixit l’ambassadeur de France aux Nations-unies...
                      Les temps ont changé monsieur Bouliq et inutile d’incriminer l’Algérie pour vous attirer des sympathies, ça ne marche plus.

                      • IbnSaid IbnSaid 4 mars 2014 01:25

                        Quand le Maroc a récupéré Oued Eddahab, Mokhtar Ould Daddah n’était déjà plus président. Est ce que le Polisario n’a trouvé que des ignorants et des voyous pour défendre sa cause ? Une cause défendu par des voyous finira toujours dans la poubelle de l’histoire. Abdelaziz, ce macaque du polisario n’a jamais réussi à se faire un nom, alors à défaut, il essaie de grappiller des photos à chaque cérémonie de funérailles. Il doit attendre impatiemment celle de Bouteflika.


                      •  Mohamed Takadoum. M Takadoum alias Bouliq. 4 mars 2014 00:55

                        @cedricx, Serpico,Aafrit,Omar33, Al Arabi Al Assil.

                        Personne ne vient vous donner la réplique ; vous n’etes que trop bien connus sur ce site. 

                        Les lecteurs d’Agora qui ont plébiscité cet article en le plaçant premier en quelques heures en tete des articles en prennent connaissance et partent.

                        • Serpico Serpico 4 mars 2014 00:58

                          S’il remonte justement c’est parce qu’on commente.

                          Plébiscite...haya dis-nous comment a eu lieu ce plébiscite.


                        • Serpico Serpico 4 mars 2014 01:01

                          Encore un effacement. Pourtant il n’y avait rien du tout :

                          Plébiscite ? c’est nos commentaires justement qui le font remonter.

                          Explique-nous comment se passe ce plébiscite ?


                        •  Mohamed Takadoum. M Takadoum alias Bouliq. 4 mars 2014 01:03

                           Vous appellez ça des commentaires ; j’ai honte pour vous.Sur ce, moi je bosse demain je vous laisse donc à vos éculubrations.


                        • Serpico Serpico 4 mars 2014 00:55

                          On a effacé ce que j’ai dit sur l’attitude ignoble, indigne et lâche du Maroc : quand l’Espagne occupait le Sahara Occidental, ces valeureux marocains sont restés planqués. Ils se sont découvert des vertus de « libérateurs » uniquement quand l’Espagne est partie.

                          Entretemps, les Sahraoui se battaient seuls contre le colonisateur et le royaume leur a sauté dessus pour les annexer.

                          Aucun courage pour libérer ce que vous prétendez être « votre patrie » et vous avez le culot de revendiquer un territoire pour lequel vous n’avez pas bougé le petit doigt ? terrés que vous êtiez au nord, craintifs et d’une lâcheté cosmique ?


                          • Serpico Serpico 4 mars 2014 00:56

                            Evidemment, face aux sahraoui, le Maroc a démontré son « courage ». Inexistant face à plus fort que lui, l’Espagne mais extraordinaire face à ces pauvres diables du sahara.


                          • IbnSaid IbnSaid 4 mars 2014 01:09

                            M. Bouliq, le traité de 1972 n’a jamais été ratifié par le Parlement marocain. C’est un pur mensonge de Wikipedia. Comme vous le savez sans aucun doute, tout traité concernant la délimitation du territoire national, doit être soumis au vote des élus de la nation. Vous pouvez chercher dans les archives du Parlement marocain, vous ne trouverez aucune trace de cette ratification. La vérité, c’est qu’en 1992, Boudiaf, un grand ami du Maroc, était devenu Président de l’Algérie. Hassan II voulait donner des gages au nouveau Président algérien après des années de brouille au sujet des frontières algéro-marocaines, pensant que ces gages allaient faciliter la tâche au nouveau président pour le règlement de l’affaire saharienne. 6 mois après, Boudiaf fut assassiné précisément pour cette raison. 


                            •  Mohamed Takadoum. M Takadoum alias Bouliq. 4 mars 2014 09:10

                               Merci pour la précision, l’information je l’ai eu de Wikipedia en effet. Vous parlez de M Boudiaf( ce noble homme heros de la révolution algérienne qui voulait mettre ce pays sur les rails ) assassiné par ce ce sinistre DRS de malheur qui empoisonne la vie des algériens et les met sous tutelle comme des enfants mineurs et qui envoie ses sbires polluer ce site et d’autres vergongne


                               La sécurité militaire n’est plus présente qu’en Corée du Nord, Tant que cette institution de malheur héritée de l’ex URSS et faiseuse de présidents étouffe ce pays il n’y a rien à attendre de lui ni pour sa propre population ni pour ses voisins.

                            •  Mohamed Takadoum. M Takadoum alias Bouliq. 4 mars 2014 09:30

                              L’image illustrant votre combat pour l’indépendance de l’Algérie alors que vous etes marocain à l’instar de beaucoup de nos compatriotes de la zone nord dont certains sont morts pour l’Algérie ; cette image en dit long sur l’ingratitude algérienne qui est rare dans l’histoire des pays.


                              Allah I Jazik oui hafdak


                            • claude-michel claude-michel 4 mars 2014 14:23

                              A sahara sahara sahara... !


                              • othman 4 mars 2014 19:52

                                Bonjour, pour mes amis Algeriens je donne mon point de vue. Pour ce qui est de la maniere de gerer ses affaires avec le monde et particulierement ses voisins. Le Maroc n a insulté l avenir ni en faisant la guerre au Franquisme et a attendu l arrivée de la democratie en Espagne pour obtenir une base juridique de la CIJ et la signature des accords avec l Espagne democratisee et devenue etat de droit. Quand aux relations avec l Algerie, quel qu aient ete les comportements des vrais tenants du pouvoir en Algerie, le Maroc a respecte le peuple Algerien et attend qu il se democratise comme l Esapagne s est democratisee pour en finir avec le conflit nait du malheur des Algeriens mal gouvernés. Quand notre autre voisin La Mauritanie, un etat qui s est debatue avec ses propres demons dont le Maroc attend que il se debarasse des sequelles de l ere esclavagiste et que l UMA soit consituée pour qu il puisse s y integrer et former corps avec les autres etats ayant adopté des institutions democratiques expurgées. L UMA est notre avenir, la democratie notre gouvernance, la féodalité des militaires doit cesser. Il a fallu à l europe plusieurs siecles pour se debarasser d une féodalité née avec Charlemagne, dont l independance des USA a sonné le glas et qui n a jamais existée dans le monde Musulman à plus forte raison a forte population Berebere. L algerie Independant a voulu devenir féodale, un feu de paille qu il va lui falloir eteindre. Quand à Hassan II l histoire lui rendra justice, quand à Mohammed V toutes les grandes chancelleries du monde et presidents élus de grande moralité votent avec leurs pieds et rendent hommage à son serieux , son sens de l honneur et d humanité.


                                • othman 4 mars 2014 20:39

                                  Pour ce qui concerne l historique de l Espagne avec le Sahara, je me permet de preciser, que l Espagne n avait qu une crainte c est que en face des canaries une puissance prenne pied dans le cadre du partage colonial du monde. Que jusqu en 1924 elle etait satisfaite, et tant que la France faisait la police dans le reste du Sahara elle pouvait laisser ce territoire à l abandon puisque le Maroc sous protectorats etait sous controle et ne pouvait rien faire sauf les protecteurs. En 1924 la france pour securiser l aeropostale menace de prendre le controle du territoire l espagne est alors contrainte d envoyer des forces dans des points strategiques uniquement pour cette raison. Elle n y fait que le stricte necessaire, ne fait rien pour les populations locales. le Maroc dès son independance avec ses faibles moyens de l epoque demande à l onu la liberation de ses territoires encore occupés par l espagne. Les franquistes tergiversent jusqu à la fin du Franquisme auquel met fin la marche verte. Juan Carlos est meme obligé de contrer un debut de coup d etat dans le parlement Espagnol.... La democratie Espagnole est obligée de se rendre à la decision de la CIJ. La Bei3a est notre referendum. L algerie née d un referendum à la francaise et refusé par la population de la Saoura qui se rend à Rabat pour faire acte de Bai3a ne veut pas reconnaitre ce que le reste du monde reconnait. Elle sera bien obligée un jour à se rendre à l evidence.


                                  • smilodon smilodon 4 mars 2014 21:15

                                    Vu l’âge des gouvernants de ces si beaux pays que sont l’algérie ou le maroc, tout va

                                    finir bien gentiment !.... Par des obsèques !.... Ils sont déjà morts ces beaux pays !.. Une preuve !.. Regardez la mine en pleine forme du futur candidat à la présidentielle Algérienne !... « Beau » téflika, il s’appelle !... C’est vrai qu’il est « beau » ??.. Non ??? Un pied dans la tombe, mais ce pays, l’algérie, est tellement « beau » lui aussi !.. Comme son futur « président », même s’il est déjà mort, ou pas loin !!... Y’a des « algériens » « de souche » pour me prouver le contraire ????!!...Un algérien de moins de vingt-cinq ans pour me dire qu’il ne veut pas échanger son pays contre celui-ci ??? Allez, j’insiste pas !.. Tout le monde aura compris !.. Bonne nuit !...Adishatz.Elle est morte l’algérie !... Continuez à partir pour la France !.. C’est mieux !..Et tellement plus facile à critiquer, non ???!!.. Bravo aux algériens, vous avez fait un beau pays, après « l’indépendance » !... Mais au fait : l’indépendance à QUI ??... La France ou Boutéflika ?????..... Et c’est quoi en 2014 la pire des deux ???... Je sais, c’est pas politiquement correct ma question !!!... Mais bon, nul n’est plus bête que mal habillé !... On sait !... Alors, Permettez-moi de rigoler gentiment !..... Très gentiment, amis « algériens », si ce nom correspond encore à un pays « vivant » !...La « France », étrangement, et l’histoire le dira dans 50 ou 100 ans, n’était pas votre pire ennemie !... Regardez-bien la réalité en face !... Au moins 2 secondes !... Adishatz l


                                    • chaoui 5 mars 2014 02:17

                                      salut je vien de regarder un film francais les makzenes en action les francais l’ont bien

                                      tourner. a j’aimes voires un films commes sa mmmmmmmmmmmmmm
                                      il a bien parler se ministre francais en disant le maroc c’est une maitresse qu’ont
                                      dois suporter la nuit.


                                      • njama njama 9 mars 2014 14:18

                                        la marche verte c’est bidon, un coup monté plusieurs mois à l’avance, et qui a nécessité beaucoup de moyens.

                                        Non seulement l’@uteur essaie de nous faire avaler des couleuvres mais il botte en touche en déviant le fond juridique international de cette question de l’ex-Sahara espagnol sur une question algérienne, avec cette caricature d’une colère hystérique de l’ancien président Boumediene comme source conflictuelle maroco-algérienne  ! cela en est sinon simpliste et nous excuserons l’@uteur de sa naïveté ou autrement très risible.

                                        On a amené les gens dans le sud avec bus et camions ... forcément il a fallu une logistique importante, et cela n’aurait pu se faire sans importantes préparations et collaborations de personnes dans la société civile

                                         J’ai voyagé plusieurs mois à travers le Maroc en 77 et 78, des jeunes m’ont raconté comment ils avaient enrôlés sur leurs lieux de travail ... direction le sud, sans même avoir été prévenu la veille !

                                        après on en pense ce qu’on veut, un coup de maître médiatique et politique d’Hassan II c’est totalement évident, pour légitimer la présence marocaine au sud, récupérer une partie du sahara espagnol où les mines de phosphates sont abondantes ... et font en bonne partie la richesse du Maroc.

                                        Les espagnols cèdent le Sahara Occidental au Maroc et à la Mauritanie
                                        « SAHARA OCCIDENTAL : Origines et enjeux d’une guerre du désert »

                                        Le 15 octobre 1975, la Mission d’enquête de l’O.N.U. publia son rapport tant attendu qui, au grand déplaisir des gouvernements marocain et mauritanien, concluait que « la majorité de la population à l’intérieur du Sahara espagnol était manifestement en faveur de l’indépendance ».
                                        http://www.sahara-occidental.com/pages/informer/ressources/framsommsup.htm

                                        La Marche verte
                                         
                                        Cette « Marche verte », ainsi nommée d’après la couleur sacrée de l’islam, exprimerait « le vœu unanime » du peuple marocain et imprimerait « en lettres d’or une nouvelle page de gloire » dans l’histoire de la nation.

                                        Le roi s’engagea à prendre la tête des marcheurs qui auraient pour seule arme le « Livre Sacré d’Allah ».
                                        L’organisation que supposait le transport à travers le désert de 350.000 personnes venues des quatre coins du Maroc, le ravitaillement en nourriture, en eau et en fuel, et la fourniture de tentes semblait une gageure, mais le roi Hassan révéla que les préparatifs avaient commencé deux mois auparavant. Vraisemblablement, la marche aurait eu lieu quelle que fût la conclusion de la Cour.
                                        [...]
                                        Politiquement, c’était un coup de maître. Non seulement cette décision précipitait les événements, avant que l’Assemblée générale des Nations Unies ait eu le temps d’examiner les recommandations de la C.I.J. ou de la Mission de l’O.N.U., mais elle exerçait une pression déterminante sur l’Espagne. Au sein même du Maroc, elle ravivait l’atmosphère de djihad que le roi faisait régner sur son peuple depuis l’été 1974. Le peuple marocain fut littéralement séduit pas l’idée, et dans les trois jours qui suivirent le discours du roi, 362.000 Marocains se présentèrent pour s’inscrire à la Marche. Vers le 21 octobre, ils étaient 524.000.
                                        [...]

                                        Sur le plan logistique, c’était une opération gigantesque. L’Office National de Chemins de Fer dut interrompre son service normal et affréter des trains spéciaux pour transporter les marcheurs jusqu’à Marrakech ; de là, on les emmenait vers le sud par la route. 7.813 camions et autocars, appartenant en majeure partie à des compagnies privées, furent mobilisés, ainsi que 230 ambulances et 470 médecins.

                                        L’armée de l’air marocaine parachuta aux marcheurs des sacs de blé à Tarfaya, à l’aide des avions de transport C-130 que les Etats-Unis venaient juste de lui livrer, et comme il n’y avait pas de source d’eau fraîche à Tarfaya, il fallut apporter du nord, 23.000 tonnes d’eau, ainsi que 17.000 tonnes de victuailles et 2.590 tonnes de fuel. D’après le ministère des finances marocain, l’opération coûta 80 millions de francs français, mais les frais indirects furent probablement beaucoup plus élevés. 

                                        A Tarfaya, les marcheurs étaient soumis à une discipline militaire et se nourrissaient de pain et de sardines en boîtes.

                                        "
                                        http://www.sahara-occidental.com/pages/informer/ressources/framsommsup.htm

                                        Collectif d’initiatives pour la connaissance du Sahara Occidental
                                        http://www.sahara-occidental.com/pages/informer/ressources/framsommsup.htm


                                        • njama njama 9 mars 2014 15:55

                                          L’armée de l’air marocaine parachuta aux marcheurs des sacs de blé à Tarfaya, à l’aide des avions de transport C-130 que les Etats-Unis venaient juste de lui livrer ...
                                          le « régime » * marocain contestera-t-il ?

                                          dsl pour l’humour (ironie dirigée vers nos médias, vers le « monde politique » et ses hypocrisies, et pas vers l’@uteur de cet article) ...

                                          je défends la Syrie que j’ai visitée et aimée profondément aussi ... pareillement que j’ai aimé ce Maroc

                                          à décharge pour M6 le fils de Hassan II (né en 1963 il n’avait que 12 ans), l’histoire de la « Marche Verte », il n’y ait pour rien, on ne saurait lui reprocher...

                                          Je profite de ces petites mises au point par mes modestes témoignages et connaissances pour adresser vraiment tout plein d’amour au peuple marocain, et les remercier encore de leur hospitalité, de leur gentillesse ...

                                          ces souvenirs me réchauffent encore le coeur ...

                                          avec toute ma gratitude

                                          njama


                                        • njama njama 9 mars 2014 18:37

                                          ben alors, M Takadoum alias Bouliq ...
                                          on fait la sieste ?

                                          ou je vous ai coupé la chique ?
                                          Vous avez perdu l’usage de la parole ? votre clavier ?

                                          allez, bon prince je vous raconte une petite anecdote imprévisible mais « épicée » de mes voyages au Maroc.
                                          Avec un compagnon de voyage anglais, nous étions à Agadir. La chaleur de l’été était pesante, et un rafraichissement à l’ombre d’une terrasse dans la ville nous ressourçait. Un homme bien apprêté et d’abord très courtois était déjà à la table voisine lorsque nous arrivâmes. Il aurait pu être mon père, pour situer son âge, et, était élégamment vêtu ... pour autant que sous nos latitudes d’Europe cela puisse avoir un sens compte-tenu de nos différences vestimentaires. Sa djelaba était finement brodée, un épais collier d’or ainsi qu’un bracelet assorti accentuaient sobrement cette élégance. Son parfum exhalait plus qu’il ne fallait ... (bref, pour dire que ce n’était pas précisément un pôôôôvre).
                                          Il entame avec beaucoup de courtoisie et de verve comme autant d’enthousiasme de discuter avec « le jeune étranger à peine sorti de l’adolescence que j’étais » la conversation, nous questionnant fort aimablement sur notre voyage, et nos futures destinations, nos étonnements, ... puis son sujet part vers la politique, Ah, ah, ah ... De Gaulle !!! (mythique bien sûr) [...] et Pompidou [...] et Giscard d’Estaing ... Ah, la France !!!!!!!!
                                           je le laisse dire, ravi également d’entendre si bel éloge de nos dirigeants de l’époque, non pas que je les aimais, mais au moins pour l’idée « noble » qu’ils communiquaient hors de l’hexagone de la France et de ses « Nobles Valeurs Républicaines ».

                                          Quand j’en vins, après quelques aimables courtoisies sur le Maroc que je lui avouais connaître assez mal sur un plan historique et politique ..., à lui communiquer les témoignages que j’avais entendus sur les revendications des étudiants, et sur la « Marche Verte » ... son visage se figea, devenant blême ...

                                          (pour ne pas me répondre ?) il m’accusa très vite de « dire du mal du roi ! » rien que cela, l’anathème était dit semble-t-il à ses yeux ! ... et il commençait en remuant beaucoup les bras à interpeller les gens dans la rue. A ses cris (presque d’orfraie) un petit attroupement (d’hommes, les femmes étant rares dans les rues) se constitua très vite ...

                                          Par chance pour moi, cet attroupement inattendu et insolite l’interpellait et en français, et en chleuh (tachelhit,« langue locale amazirgh) ... accroissant pour ma grâce la confusion, le désordre dans la rue, et la cacophonie, chacun voulant s’informer de quel grief il retournait ...

                                          Ayant entendu à la même époque bien des témoignages vraiment très peu amènes sur la brutalité parfois de la police marocaine, et sa corruption (hélas ces fonctionnaires ne sont que peu payés) ... sur les prisons marocaines ... (je vous passe les très cruels détails ) je ne demandais pas mon reste, et invitais aussitôt mon ami anglais à partir illico. Je posais une large et généreuse poignée de dirahms sur la table, et nous partîmes à bon train nous fondre dans la foule des rues avoisinantes, les laissant à leurs jérémiades que j’aurais »outragé le roi !"


                                          • QAmonBra AmonBraQ 9 mars 2014 21:18

                                            @ bouliq

                                            Sauf votre respect, je trouve la situation caricaturale : Le sujet d’un monarche pro-$ioniste (M6) qui, pour défendre la politique de son roi, se sert d’un $ioniste notoire (Jean Daniel) pour étayer ses dires !

                                            Cela me rappelle furieusement une vieille fable populaire d’origine arabe et concernant le chacal . . .

                                            Au train où vont les autorités chérifiennes dans leur logique belliqueuse, dont, en définitive, vous n’êtes qu’une des nombreuses courroies de transmission, la meilleure chose que pourrait faire votre $ionissime M6 pour son Peuple, serait, après avoir fait brûler son drapeau, d’agresser l’Algérie suite à une énième « false flag »

                                            En effet, il permettrait ainsi à l’ANP de terminer l’oeuvre initiée par le grand Abdelkrim et ses valeureux rifains, massacrés par les forces coalisées de l’espagne, de la france et de la majesté de l’époque, qui, outre l’aviation et les blindés, n’ont pas hésité à utiliser le gaz moutarde y compris contre des populations civiles. 

                                            •  Mohamed Takadoum. M Takadoum alias Bouliq. 9 mars 2014 23:12

                                              A part des insultes (armes suprémes des faibles surtout s’ils sont faits sous couvert de l’anonymat ; il n’ y a rien dans votre commentaire sur le contenu de l’article.C’est dommage pour vous.


                                              Quand à mes sentiments à l’egard du peuple algérien, lisez un peu ça. Contre le chaos en Algérie. Lisez un peu le début de cet autre article publié sur Agora.

                                               Vous allez comprendre le dépis avec lequel je parle des dirigeants algériens jamais du peuple comme vous avez le tord de faire avec le peuple marocain qui vous a tant donné à travers l’hisoire sans rien recevoir que de l’ingratitude et une guerre non déclarée

                                            • Byblos 10 mars 2014 01:16

                                              Je ne connais pas toutes les données du problème du Sahara Occidental. Je n’ai donc pas d’opinion là-dessus. Mais j’en ai contre la véritable caricature de Boumedienne que donne un Jean Daniel en pleine verve mythomaniaque. Il y a 5473 ans (?) qu’on nous sert des récits mythiques comme ça. Et nous continuons à nous en gaver.


                                              • Demain 15 mars 2014 15:57

                                                Dans le documentaire « les dernière heures du président Houari BOUMEDIENE »(1er partie 23mn), Abelmalek KERKEB confirme que lors du quinzième sommet de l’OUA de Khartoum (Soudan) en 1978, BOUMEDIENE était dans « un état de nervosité extrême, qu’il n’arrivait plus à se contrôler »... Ceci au sujet du problème du Sahara. Cela rejoint le témoignage de Jean Daniel. Ainsi, dès le départ, dans l’approche qu’avait la nomenklatura Algérienne du Maroc et de son intégrité territoriale, il y avait quelque chose de pathétique. C’est ce qui explique que dès le 18 décembre 1975, quelques semaines après la Marche Verte qui a permit au Maroc de recouvrir son unité territoriale par le rattachement de ses provinces sahariennes du sud, Houari BOUMEDIENE ordonne l’expulsion massive de 45 000 familles marocaines (350000 personnes), pour la plupart établies depuis des générations en Algérie. C’est ce qui explique les milliards que les pouvoirs algériens successifs ont dépensé pour armer et soutenir le Polisario, contre l’intégrité territoriale d’un pays frère. Est-ce que cette énergie et ces milliards n’auraient-ils pas été plus profitables à l’union et au développement du Maghreb ?


                                                • Lahsen 27 avril 2014 22:49

                                                  Pendant les négociations entre le Maroc et l’Espagne , ce traitre et cet obscurantiste de Boumédiènne faisiat cavalier seul, il avait proposé au général Franco, que l ’Espagne reste définitivement administratrice du Sahara, et de laisser un passage vers l’Atlantique à l’Algérie à travers le Sahara.
                                                  SM le Feu Hassan II, avait écarté cet individu de toutes les discussions sur le Sahara marocain, il n’avait rien à faire là.
                                                  Et dans sa colère cet obscurantiste de Boumédiène avait crié que si Le Roi du Maroc a lancé la marche verte, moi, je lancera la marche noir pour tous les marocains.

                                                  Il est mort d’une maladie très rare qui avait touché son cerveau.
                                                  Il est aux mains d’Allah , qui le seul à pouvoir le juger du mal qu’il avait fait aux marocains, aux algériens, aux arabes, et aux musulmans du monde entier..

                                                  C’est grâce à ces individus et leurs successeurs, qui dirigent l’Algérie que le monde arabe n’évolue plus.
                                                  Heureusement que le Maroc s’en sort aisément et sans hydrocarbures.


                                                  • tourki 20 mai 2014 21:00

                                                    Bonjour,
                                                    Les termes qu’ emploient certains pour justifier leurs dires sont à la hauteur de leur formation.Messieurs, ceci est un forum ,pas un ring où on se défoule.Un forum veut dire échange d’idées .Quelqu’un a écrit un article ,toi tu peux écrire un autre,le site te le permet ,et si tu écrits cet article , tu ne vas certainement pas accepter des insultes ,a moins que...
                                                    J’ai une petite question :Est ce que quelqu’un parmi nos amis de ce forum peut me fournir une carte de l’Algérie au 18 eme siècle (même si c’est avant l’occupation ottomane si c’est possible). Merci

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès