• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mayotte : Les fruits de la Liberté

Mayotte : Les fruits de la Liberté

En direct de Mayotte De tous les peuples de la Gaule, le Mahorais est peut-être le plus éloigné, mais certainement le plus brave...

Depuis le 21 septembre, Mayotte, 101ème département français est paralysé par une grève générale. Générale parce que voulue par tous. Commerçants, syndicalistes, mais aussi mère au foyer. Une grève pour protester pacifiquement contre la vie chère, pour lutter contre le monopole des grandes enseignes qui vendent le kilo de mabawa ( poulet) au prix de celui du caviar...

La population c'est la base, celle qui a pointé une douzaine de produits vitaux devenus inaccessibles en demandant de réviser leur prix à la baisse. Cette base, pourtant pleine de bonnes intentions ( améliorer son quotidien) s'est vu confronté ces derniers jours à un véritable face à face physique avec les forces de l'ordre, venus en renfort pour "baliser" ce qui est décrit par les médias comme une révolution de casseurs... Mais qui peut encore donner foi à des assertions aussi mensongères lorsque, depuis Mayotte, on assiste à une véritable agression de civils par une armée entraînée et armée de gaz lacrymogène et de flash ball. D'ailleurs un enfant de 9 ans a perdu un œil, visé par des militaires casqués et protégés par des gilets pare-balles qui défendent aujourd’hui la légitime défense ! Un argument repris en boucle par des médias qui n'ont pas peur du ridicule ! Car qui peut croire qu'un enfant gringalet de 9 ans, pieds nus et désarmé pouvait constituer une véritable menace ?

Une femme vient d’accoucher après avoir pris ce fameux coup de flash ball droit dans le ventre. Et encore, et encore...

Personne... Pas même le tout jeune préfet de Mayotte, THOMAS Degos, dépassé par les événements, qui se perd dans des explications fallacieuses et qui pour seule solution, a envoyé une délégation de consommateurs Mahorais, en promenade à la réunion, histoire de pouvoir comparer les prix et surtout gagner du temps

Mais le Mahorais, s'il est déterminé est patient. Il survit en consommant ses produits locaux et tout produit qui échappe à la monopolisation des grandes marques : Manioc, banane, fruits à pain, poissons du lagon ..... Aucun grand distributeur ne vend les fruits de la liberté....


Moyenne des avis sur cet article :  2.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • looky 14 octobre 2011 13:11

    Votre analyse est quelque peu réductrice !!
    Même si les revendications sur la vie chère sont tout à fait légitimes, il ne faut pas manquer de culot et surtout être doté d’une certaine mauvaise foi (comme souvent) pour rejeter sur les forces de l’ordre, les conséquences d’une organisation anarchique des « manifestants » (et je suis gentil quand je parle d’organisation) !!!
    Commerces fermés, grève général et manifestations pacifiques, je dis d’accord.
    Mais il faudra m’expliquer en quoi, bloquer les routes et réclamer de l’argent aux automobilistes, est une action syndicale...
    En quoi, jeter des cocktails molotov sur des véhicules de gendarmerie en stationnement donc en position pacifique, sert la cause des mahorais
    En quoi, caillasser tout ce qui bouge, est un acte citoyen...
    Alors certes, il est fort dommage que cet enfant ait perdu l’usage de son œil... mais on est en droit de se demander ce qu’il faisait là !
    C’est trop facile de provoquer jusqu’au dérapage et se faire passer ensuite pour une victime...


    • benalgue 14 octobre 2011 14:09

      j’ai vecu 4 ans à Mayotte entre 1996 et 2000 j’ai un fils metis mahorais et je serai resté dans cette île charmante si ce n’était l’obsession des Mahorais à vouloir devenir un département Français. je savais que c’était une énorme erreur....ils l’ont voulu et maintenant ils l’ont.....et toutes la merde qui l’accompagne.....Mayotte il y a 20 ans devait être un endroit magnifique mais dès que la France y a mis du pognon cela c’est rapidement gâtée......les mahorais sont les seuls responsables de ce qui leur arrive.....(ce n’est pas une colonie les Mahorais ont choisi d’être français par referendum) 


      • foufouille foufouille 14 octobre 2011 14:19

        on devrait avoir des billets pas cher, en tant que francais
        les iles devraient pas etre reservees aux riches


        • Dominitille 14 octobre 2011 15:03

          Foufouille,
          Je vous invite à venir faire un séjour à la Martinique vous verrez par vous-même qu’il y a loin du tout riche dans l’ île. Invitation à vos frais bien sûr, faut pas rêver non plus.
          Vous feriez quoi une fois dans l’île ?


        • foufouille foufouille 14 octobre 2011 17:10

          je sais
          mais les francais qui y vont le sont
          raison pour laquelle les choses sont cheres


        • TDK1 TDK1 14 octobre 2011 15:23

          Dis, tonton, c’est loin l’amérique ? Tais toi et rame !


          Mon cher auteur de cet article, l’amérique est loin de Mayotte et je crois que vous ramez sacrément !

          Mayotte est un Lampeduzza puissance 10 qui attire comme un trou d’air des milliers et des milliers d’immigrés clandestins de toute l’Afrique orientale et même, pour certains de l’Afrique centrale. En faire un département, sans l’avis du peuple français, est une monstruosité.

          Heureusement, une résolution de l’ONU condamne la France pour cette « annexion » ! Et bien, allons y, appliquons la résolution de l’ONU (ça en fera au moins une d’appliquée// smiley et débarrassons nous de ce fardeau ! Nous verrons bien comment ces gentils africains résolveront le problème de la vie chère.... Par un conflit « ethnique » ?

          • Rémi Manso Manso 14 octobre 2011 15:45

            Comment parler de Mayotte sans faire référence à ces chiffres : pour une superficie de 400 km², l’île accueille 210.000 habitants, la densité de population est donc aujourd’hui de 525 hab/km², ce qui est déjà très impressionnant. 

            Or, du fait de la permanence d’un fort taux de natalité de 4,2 enfants par femme, taux qui aujourd’hui, du fait de la départementalisation, va être soutenu à deux bras par notre politique nataliste d’allocations familiales, et bien l’île comptera 500.000 habitants en 2050. Sa densité de population sera alors de 1.250 hab/km², c’est-à-dire supérieure à celle (actuelle) du Bangladesh (1.047 hab/km²) dont la surpopulation est bien connue.

            Il serait plus que temps de s’attaquer à la cause des maux de Mayotte, et si notre gouvernement en est incapable, faisons appel aux Nations Unies :

            http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/milliards-etres-humains-aujourd-hui-combien-demain-nbsp-341.html


            • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 2 juin 2013 10:37

              Les résolutions de l’Assemblée Générale des Nations Unies n’ont qu’un rôle de recommandation. Seules les conclusions adoptées par le Conseil de sécurité sont exécutoires à condition qu’un des membres permanents n’oppose pas un veto (ce qui fut fait par la France concernant la question de Mayotte). En cas d’accord, celui-ci n’est pas pour autant marqué par l’envoi des Casques Bleus ou l’action légitimée d’une coalition ou d’un Etat.
              Concernant la question de « l’île comorienne de Mayotte », il serait trop simpliste d’appliquer la seule règle de l’indépendance dans les frontières du colonisateur. En poussant cette logique, sous l’appellation « Madagascar et dépendances » (1912), les Comores pourraient être malgaches ! Tenons compte aussi que ce principe s’oppose à celui qui garantit qu’un peuple a le droit de disposer de lui-même et clairement énoncé dans la Charte des nations Unies.
              Aussi est-il vraiment insupportable de n’entendre que le seul argument « onusiste » des tenants des Comores à quatre, asséné d’autorité, sans discussion, dans une forme si malsaine ! Considérez au contraire ma prise de parole en tant que participation au débat, un éclairage aussi discutable que contestable et surtout pas une position bloquée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->