• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Medecins ruraux et gilets jaunes

Medecins ruraux et gilets jaunes

 

Les médecins ruraux vont-ils endosser des gilets jaunes ?

Les troubles sociaux que nous observons ces dernières semaines avec les manifestations des gilets jaune s'expliquent en grande partie, par le fait que nous vivons maintenant dans une société régie par les lois débridées d'une économie libérale mondialisée, qui n'a pour but que de favoriser la consommation (pour faire tourner la machine au bénéfice d'une micro société de privilégiés) au détriment des intérêts des individus isolés ou des groupes minoritaires, et une récente étude statistique montre la corrélation existant entre le taux de mobilisation des gilets jaunes dans chaque département, et les problèmes directement liés à des données économiques, sociales, socioculturelles ou sanitaires.

Le monde médical ne pouvait pas échapper à ces bouleversements sociétaux. Des départements où l’on note une forte mobilisation des gilets jaunes, comme l'Ain, le Cher, la Dordogne, ou l'Orne, par exemple, sont aussi ceux qui sont nettement en dessous (moins 33 %) de la moyenne nationale en ce qui concerne le taux de médecins pour 100000 habitants.

L'avancée des technologies, surtout en matière de diagnostic, et l'irruption de nouveaux marchés liés à ces technologies, ainsi que la centralisation des lieux de soins pour des raisons essentiellement économiques sans tenir compte des intérets de la population locale, aggrave l’isolement des usagers, ne pouvant que déstabiliser un système déjà fragilisé par la pénurie de médecins.

Mais comment imaginer aujourd'hui qu'un jeune médecin aura envie de s'installer dans un village, déjà plus ou moins désertifié par l'absence de commerces de proximité et de services publics, et d’exercer la médecine comme le firent ses aînés (lorsque le médecin généraliste assumait tous les besoins sanitaires locaux, de la consultation à la permanence des soins 24 heures sur 24) ? Aujourd’hui ce concept d’exercice a disparu, et il faudra que le monde médical repense totalement le mode de distribution des soins, en attribuant à des entités séparées tous les services qu’assurait seul un même individu : Le médecin généraliste rural.

En attendant qu'un tel système ne se mette en place, il risque s’écouler un certain temps, et les populations de ces secteurs géographiques trouveront dans ce manque de prestations une raison de plus à ajouter à leurs sentiments d'isolement et de laissés pour compte, d'une société qui ne veut pas s'adapter à leurs besoins .

Ainsi, de même que les revendications sociales et sociétales des gilets jaunes ne pourront aboutir qu'à condition que s’opère un changement de société, les améliorations et les modifications du paysage sanitaire et médical en région rurale, ne pourront s'effectuer qu'à travers un changement radical de la conception de la distribution des soins, avec l'apparition de nouveaux concepts axés sur le seul intérêt du malade, et non plus sur le maintien de certains intérêts catégoriels, ou sur une gestion des établissements sanitaires ayant davantage pour but la rentabilité financière que l'intérêt réel des populations concernées.

Peut-être faudra-t-il pour cela que les médecins endossent à leur tour des gilets jaunes !

 

Docteur Jacques-Michel Lacroix 14/01/2019


Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Attila Attila 14 janvier 18:24

    Il est clair que le néolibéralisme fait des ravages dans tous les aspects du fonctionnement de la société. Le combat de chaque catégorie socio-professionnelle pour ses intérêts propre aura du mal à résoudre tous les problèmes. Tarir la source de ces ravages ne peut être obtenu qu’en sortant du néolibéralisme.

    .


    • colibri 14 janvier 19:40

      Vous avez raison , mais le problème est plus en amont la désertification des campagnes , depuis des décennies .

      Tout est faut actuellement pour favoriser les villes et créer de grands centre urbains : aucune aide financière pour les villages , c’est une politique orchestrée pour asphyxier le monde rural.


      • foufouille foufouille 14 janvier 20:32

        qui a voulu se goinfrer en bossant beaucoup avec un bon numerus clausus ?


        • François Vesin François Vesin 14 janvier 21:43

          Merci pour cette piqûre de rappel !

          La « vocation » qu’embrassait le médecin généraliste

          dit « médecin de famille » fait mourir de rire les futurs carabins !

          N’importe quelle spécialité lucrative en milieu urbain

          vaudra mieux qu’une reconnaissance sociale chez les gueux !

          Certains résistent et s’associent pour créer des cabinets de groupe

          qui leur permettent de mener une vie familiale « presque » normale

          tout en faisant face tant au quotidien qu’à la première urgence

          Mais en macronie, leurs jours sont comptés !!!


          • Raymond75 15 janvier 08:58

            Les villages sont devenus des zones où ne vivent que des personnes âgées, où les jeunes s’ennuient et n’ont aucun avenir. L’exode rurale à commencé il y a cent ans et ne date pas d’hier. Les progrès techniques du machinismes agricole ne nécessite plus de mains d’œuvre, et les campagnes sont vides.

            Idem pour les centres des villes moyennes, désertés par nos braves gilets jaunes, heureux propriétaires endettés d’un pavillon minable où l’on ne peut vivre qu’en étant dépendant d’une voiture par adulte, pour aller acheter des saloperies au super marché.

            Le désert médical n’est qu’un cas particulier du désert rural.


            • stef 15 janvier 22:50

              N’inversons pas les responsabilités : se sont les médecins eux mêmes et non le gouvernement qui ont organisé les déserts médicaux en restant intransigeants sur la liberté d’installation géographique . Ces dernières années ils ont obtenu beaucoup d’argent et peu de contraintes : prime de 50 000 € pour aller bosser à la campagne + prise en charge de nombreux frais , les enchères continuent ., business sur toute la ligne 


              • anky0 13 février 16:55

                This works with the all game tricks and this is a special quality of this working method mahjongg titans online so you can generate this game according to your needs. So just try to take the risk with it and look something new format.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès