• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mélenchon ! Et maintenant ?

Mélenchon ! Et maintenant ?

 

Macron vivait et vit toujours d’ailleurs des moments difficiles. C’est pourquoi il doit se féliciter et avec lui ses amis des récents développements de l’affaire Mélenchon.

L’actualité qui fait si bien les choses surtout quand elle bénéficie d’un battage médiatique sans commune mesure avec la hauteur de l’évènement a reporté au second plan toutes les petites futilités qui tournaient autour de sa personne : des selfies dont il n’était pas l’auteur mais dont il assumait la réalité aussi pouilleuse fût-elle.

Un clou chasse l’autre et le tempérament méditerranéen, volcanique de Jean-Luc Mélenchon a été récemment, il faut bien le reconnaître, d’un grand secours au Président de la République..

On a assez glosé sur le caractère opportun de ces perquisitions dont on se demande bien ce qui en a justifié une telle mise en scène à grands renforts de forces de l’ordre.

Quelle mouche a donc piqué le grand ordonnateur du grand œuvre ?

Puisque l’on ne pourra jamais prouver une instrumentalisation de la Justice par conséquent que Thémis est la putain du pouvoir, disons donc que le hasard fait parfois bien les choses pour faire droit aux exigences de la politique.

Et que les fuites savamment organisées par des vents favorables sont davantage le fruit de la négligence que de la malveillance, voire de la cupidité.

Le Canard enchaîné se déchaîne, le plus souvent à juste titre, grâce à ces tuyaux tombés à point dans son escarcelle, cela égratigne bien le secret des instructions qui se retrouvent ainsi en partie sur la place publique mais, ma foi ! pour le lecteur soucieux de s’affranchir, c’est tout pain bénit et seuls les avocats de la défense s’en plaignent en juristes pointilleux.
Dans l’affaire qui préoccupe Mélenchon, Médiapart a été avisé par une source sûre mais anonyme de la présence au domicile de Mélenchon – à 7 hrs du matin, heure de la perquisition - de Madame Sophia Chikirou : c’est elle qui aurait ouvert la porte, ce qui laisserait supposer des relations qui ne sont pas seulement professionnelles.

En l’occurrence, je ne vois pas bien quelles déductions en tirer pour l’objet de la descente de police mais cela pimente sans doute l’opération médiatique.

L’intérêt de l’information ne réside donc pas dans le fait que Mélenchon ait une vie sentimentale comme tout le monde y a droit et même, comme célibataire, une vie privée, mais dans celui que sa dulcinée du moment serait ladite Sophia Chikirou, fondatrice de Médiascope, une agence en communication qui fut en charge de sa campagne présidentielle et y apporta un talent certain au vu des résultats du candidat de la France Insoumise.
Cependant elle aurait aussi surfacturé ses prestations avec, sous-entendue, la complicité du candidat.

On parle d’un abus flirtant avec les 47 % sd surfacturation : par rapport à quoi ou à qui les factures seraient-elles abusives voire illicites, on se garde bien de lever le mystère, brodant quelques comparaisons qui ne sont pas raisons.

En tout cas, comparé à l’affaire Bygmalion où l’on frôlait des sommets stratosphériques, on est tout de même dans un registre fort modeste, quasi dans l’amateurisme.

Mais cela ce sont les tribunaux qui vont être chargés d’en décider comme de la collusion éventuelle de Mélenchon dans la manœuvre « frauduleuse ».

Ses comptes seront épluchés et pas seulement ceux de sa campagne et de la France Insoumise ou du parti de Gauche mais aussi ses comptes personnels pour le cas où il aurait touché des rétrocommissions à titre personnel.

 

Ceci étant posé, on peut analyser son attitude qui le montrait littéralement hors de lui, en proie à un coup de sang, comme le comportement normal de l’honnête homme sous le coup d’une accusation calomnieuse et de comportements judiciaires abusifs et en tout cas disproportionnés ( on parle d’une escouade de policiers mobilisés à l’occasion de l’intrusion dans son domicile comme si Mélenchon était un terroriste surarmé )

À moins que l’on se trouve devant un comédien retors qui fait usage de toutes les ficelles de la tragédie pour confondre ses détracteurs.

Peut-être y a-t-il un mélange des deux hypothèses ?

Quoi qu’il en soit, il a fait le buzz et cette fois sans l’avoir prémédité, certains ( surtout ceux qui lui cherchent des poux sur la tête depuis qu’il a résolument et talentueusement pris la tête de l’opposition à Macron ) partant du principe la population préfère les petits garçons ou petites filles sages et propres sur eux, qui ne font pas de vagues pour ne pas se faire remarquer, estiment qu’il a gravement et peut-être définitivement nui à son image ( les premiers sondages indiqueraient tout de même qu’une majorité des Français partageraient son indignation )

Les élus de la République en marche sont à cet égard exemplaires : pour être discrets, à quelques notables exceptions près, ils sont discrets voire invisibles politiquement : un édifiant exemple !

Personnellement je suis partagé sur l’analyse de l’attitude de Mélenchon et de ses amis : d’une part, je comprends leur courroux d’être traités comme des escrocs de haut vol et je conçois leur virulence dans la défense de leur honneur mais aussi leur indignation de voir bafouée la confidentialité de leurs outils politiques et de l’engagement de leurs adhérents mais, d’autre part, je considère aussi qu’il est du plus mauvais effet de perdre ses nerfs.

Si l’humour met les rieurs de son côté, la colère est toujours mauvaise conseillère et l’excitation hargneuse a plutôt tendance à faire fuir les gens raisonnables.

Enfin j’évoque un passé récent car, en des temps plus anciens, la violence des propos faisait partie du processus politique et l’on ne peut pas dire qu’elle l’ait vraiment rabaissé ( surtout si on le compare au niveau actuel ) notamment avant-guerre quand les invectives avaient de la tenue littéraire de grande qualité.

Aujourd’hui un malotru peut se faire élire président des USA ou ministre de l’intérieur chez les héritiers de la Renaissance tout en faisant assaut de grossièretés voire de propos criminels, ces divagations sont plutôt inscrites à leur crédit alors pour ce qui est de l’avenir de Mélenchon qui vivra verra.

Mélenchon s’est déjà plus ou moins excusé pour son attitude face à la journaliste de France 3 et même si ses explications me semblent peu convaincantes, on ne va pas non plus en faire un fromage : je n’ai personnellement pas davantage que lui saisi – sinon par déduction – le sens de la question formulée assez confusément mais je trouve difficilement excusable de tacler cette personne sur son accent comme Mélenchon a donné l’impression de le faire, lui-même élu d‘une circonscription qui fleure bon les accents pittoresques.

Alors Mélenchon ! Et maintenant ?

Va-t-il comme certains amis le lui conseillent partir en retraite dans quelque lieu tranquille bien à l'écart du bruit et de la fureur pour se resourcer et effacer les traces d'une grande fatigue avant de revenir plus fringant que jamais, va-t-il mettre un frein à ses activités au risque de laisser son mouvement courir comme un canard sans tête, ce qui n'est d'ailleurs pas certain car la relève est de qualité et apte à survivre à l'absence momentanée de leur leader ? 

Documents joints à cet article

Mélenchon ! Et maintenant ?

Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    


  • JL JL 21 octobre 18:31
    Ce matin, dans l’émission « L’Esprit public » sur France Culture, l’un des intervenants soutenait que Mélenchon était hautement condamnable au motif qu’il donnait là un très mauvais exemple pour la jeunesse qui peine à accepter l’autorité publique (l’euphémisme est de mon cru).
     
    De fait, dans cette affaire, outre son manque de contrôle ( dû probablement à une grande fatigue ; respire un bon coup, Jean-Luc ) ce serait la seule chose qui pourrait amha lui être reprochée.
     
    Mais allons au bout de la logique : tout le monde sachant tout sur tout le monde et en temps réel - foutus réseaux sociaux ! -, cela signifie-il que désormais il n’y a plus d’alternative ? Que, soit on marche droit comme un député LREM ; soit on est bon pour une lapidation médiatique ? Voire, présenté sous camisole de force à un psy accrédité par Jupiter ?
     
     Est-ce que c’est cela le monde politique que nous nous voulons ?
     


    • arthes arthes 21 octobre 19:35

      @JL
      C est compliqué. ..


      Par ex, Macron a fait le buzz sans le vouloir, parce que une photo extraite de son contexte, alors qu’ il était dans son rôle de communiquant, et de nature à choquer car elle reflète une réalité, à indigné une large frange de français et mis à mal l image présidentielle.

      Mélenchon lui a volontairement fait le buzz en usant des réseaux sociaux.

      Je ne pense pas que ce soit pour se retirer de son rôle de leader.

      Dans les deux cas « on » s adresse à notre cerveau reptilien .

      La dessus les psy partent en avalanche pour expliciter les profils des vedettes sus nommées sous le feu de la rampe...bla bla bla

      Bref...Sil en est pour qui c est juteux, c est bien pour les médias 

      Donc non, nous ne devrions pas vouloir de ce monde politique , et pourtant, c est celui ci nous gouverne ...Et qui gouverne ceux qui en font partie.




    • JL JL 21 octobre 20:29

      @arthes

       
       ce n’est pas le monde politique qui a changé, c’est le monde médiatique par le fait des réseaux sociaux.

    • JL JL 21 octobre 20:34

      @JL

       
      précision : un monde médiatique qui impose un monde politique qui devra s’auto-censurer ou se discréditer : d’une manière ou de l’autre, un monde politique qui sera bientôt impuissant.
       
      C’est bien ce que veulent les néo-libéraux, hein !?

    • arthes arthes 21 octobre 22:43

      @JL
      Le monde politique, ce sont des humains.

      Il y a ceux qui changent, mais qui ne font que prendre le « train en marche », il y a 
      ceux qui rament, et ceux qui restent sur la touche.

      Bon, du coup, il y a le parti de ceux qui regardent tout cela comme ne faisant pas parti de leur réalité, c est ce que je trouve intéressant, et il n y a pas de barrières, pas de gourou etc....C est le moment de se sentir libre.

    • zygzornifle zygzornifle 22 octobre 12:56

      @JL
      Est-ce que c’est cela le monde politique que nous nous voulons ?


      On nous ne demande pas notre avis autrement la société serait bien différente ....

    • alinea alinea 21 octobre 19:48
      Étant colérique au moins autant que notre ami Mélenchon, je sais, se source très sûre, que celui qui s’énerve a toujours tort.
      Pourtant c’est toujours celui qui en prend plein les bronches par les voyous treès intégrés au système « pouvoir », alors qu’il est dans la plus stricte décence au sens orwellien du terme, qui se trouve avoir tort aux yeux des ordinaires.
      Mélenchon « n’a pas perdu ses nerfs » comme une midinette devant une souris, Mélenchon a sorti de lui l’énorme violence qu’il subissait. Et on fait ça quand on est en état d’infériorité, en état d’impuissance.
      Pour en revenir à moi, c’est sûr que je n’ai jamais eu l’occasion de dire « je suis sacrée », je suis la république« , ou autre, ni d’être soutenue par des milliers de gens, du coup, j’étais écroulée en état de sidération.
      Je rêverais qu’on fasse une étude psychologique poussée de tous ces ordinaires qui ne supportent pas la » violence« ( pas celle subie mais celle exprimée en réponse, parce que celle subie, ils n’ont même pas idée que c’en est une), je suis sûre qu’on y trouverait bon nombre » d’aspergers" ( entendez, foncièrement incapables de se projeter dans une telle situation et, du coup, croyant pourvoir la vivre comme ils vivent leur petit déjeuner chaque matin).
      Mélenchon est engagé depuis la nuit des temps en politique, la seule ambition qu’il a, serait d’être le dernier élu de la cinquième et être là pour passer le flambeau ; sinon l’écrivain ne s’arrête pas d’écrire à soixante ans ni le peintre de peindre ni le musicien de jouer !

      • Paul Leleu 22 octobre 01:21

        @alinea


        je suis partagé... je regrette vraiment qu’il ait perdu ses nerfs, alors que c’est le béaba en ce genre de situation « judiciaire »... (les perquisitions et autres interogatoires à grand-spectacle ont pour but principal de fatiguer nerveusement la personne, et de la pousser à la faute). Là dessus, Mélenchon a perdu. 

        Mais d’un autre côté, il était tellement entier et sincère dans sa colère, et dans sa révolte, qu’il a malgré tout emporté l’adhésion aussi des gens... 

        Quand aux journaleux qui font le « service après-vente »... c’est des ordures... ils feraient bien de cesser de faire les fanfarons, car ils n’amusent plus qu’eux-mêmes... 

      • leypanou 22 octobre 08:59

        @alinea

        la seule ambition qu’il a, serait d’être le dernier élu de la cinquième et être là pour passer le flambeau : en continuant à soutenir ce que fait l’Aquarius ?

        Avez-vous entendu ce que disait Paul Vannier orateur de LFI à la télé ? Que la France donne un pavillon à l’Aquarius pour qu’il puisse continuer à sauver des vies. Tout est dit.

        Si on veut gagner des élections, on ne commence pas par additionner des gens qui ne vont pas voter pour vous. La position de LFI sur les « réfugiés » est un véritable boulet pour elle. Ce créneau est déjà occupé par les Hamon, le PS, les écolos, le PCF.

        L’humanisme donne des partis qui n’arriveront jamais au pouvoir.

      • alinea alinea 22 octobre 10:06

        @leypanou

        La position est partagée ; comme vous le savez, la FI n’est pas un parti.
        De toutes façons ce n’est pas la FI qui a le pouvoir, aussi, ce qui se fait ne relève pas de son autorité.
        Et arrêtez de croire que la FI est pro-immigration et de sortir, encore, cette phrase sans l’avoir jamais comprise : la France a tout intérêt de commercer avec les Arabes et les Berbères... de l’autre côté de la méditerranée. Même langue, passé commun, intérêts partagés,etc...
        C’est Giscard qui a imposé le regroupement familial, puis a laissé filer !! Il paraît qu’il le regrette. Ce n’est pas Mélenchon, capito ?

      • leypanou 22 octobre 11:29

        @alinea

        Et arrêtez de croire que la FI est pro-immigration et de sortir, encore, cette phrase sans l’avoir jamais comprise : je ne crois pas cela ; j’ai tout simplement dit que la position de LFI sur l’Aquarius vous prive de millions de supporters potentiels.

        Je dis çà car je trouve que beaucoup de points -6ème république, la santé, l’éducation- dans le programme de LFI sont intéressants, mais le sentimentalisme/humanisme plombent une percée électorale.

        Vous verrez aux Européennes si j’ai tort ou non.

      • alinea alinea 22 octobre 16:04

        @leypanou

        Vous avez sûrement raison, mais seulement parce qu’une majorité de gens n’a rien compris à ce qui est dit.
        Alors cette majorité préfère macron, avouez que c’est très malin !

      • Alren Alren 21 octobre 19:48
        La preuve que la majorité des Français ont été indignés par les agressions dont le mouvement France Insoumise a été victime, les adhésions y affluent !
        Plus on en parle, plus c’est net.
        Les gens détestent Macron plus encore que ses prédécesseurs. Qu’il s’attaque à la FI et les gens ont de la sympathie pour elle presque par réflexe.

        Mince, si ça continue, il va falloir bientôt dire merci à Macron pour ce coup de pouce !

        Bien entendu, quand tout se terminera par des non-lieu ce sera la grand silence des merdias.
        Mais grâce à internet, la FI ne se taira pas !!!

        • Fergus Fergus 21 octobre 20:56

          Bonsoir, Alren

          « La preuve que la majorité des Français ont été indignés par les agressions dont le mouvement France Insoumise a été victime, les adhésions y affluent ! »

          Certes ! Mais il y a aussi des insoumis pour le moins mal à l’aise qui prennent du recul comme j’ai pu le constater vendredi à Rennes. Le scrutin européen sera à cet égard intéressant car il permettra de mesurer l’état de la FI dans l’électorat. J’espère que cet électorat sera plus attaché à l’Avenir en commun qu’aux consternantes prestations de Mélenchon au siège de la FI (et pas à son domicile où il adopté la bonne attitude).

          « quand tout se terminera par des non-lieu ce sera la grand silence des merdias. »

          Même si ce silence est assourdissant dans les médias, le tumulte existera sur les réseaux sociaux, comme vous le soulignez. Et Macron pourrait bien faire les frais d’un éventuel non-lieu.


        • Aristide Aristide 21 octobre 21:03

          @Alren


          les adhésions y affluent 

          Elle est forte la CHIKIROU, voilà les premiers éléments de langage pour les militants de FI. Sérieusement, vous n’avez pas plus gros ...

        • Aristide Aristide 21 octobre 21:06

          @Fergus


          Même si ce silence est assourdissant dans les médias, le tumulte existera sur les réseaux sociaux, comme vous le soulignez. Et Macron pourrait bien faire les frais d’un éventuel non-lieu.

          Exactement, c’est ce que disait CAHUZAC pour se rassurer.


        • alinea alinea 21 octobre 21:10

          @Fergus

          Il se présente aux européennes Mélenchon ?
          Non, alors, Fergus, ne te fais pas le porte parole d’abrutis qui ne comprennent rien et confondent un programme et un bonhomme aux prises avec les terribles abus violents de pouvoir d’un régime qu’il serait de bon goût de virer. voir mon com ci-dessus, en ce qui concerne la réaction à ceci.


        • Zaza Zaza 22 octobre 00:58

           
          les adhésions y affluent
           
          Faut... Faut... elle est chère la princesse Chikourou du gourou, les flops, flops de Mélenchon coûtent cher, 250€ le clic torride, le fric c’est chic, courre où ? à LFI bien sûr !
           
          A vos chéquiers les sponsors sexuels !
           smiley
           
          Avec sa gueule suant la haine sur toutes les chaînes 24h/24, la mort du guignol. On se marre bien avec ces clowns !


        • Le421 Le421 22 octobre 08:54

          @Zaza

          250€ le clic...

          C’est marrant comme les conneries peuvent être répétées à l’envi.
          On mets une vidéo sans aucun travail, brut de pomme.
          Visiblement, votre communication se limite à fesse-bouc avec l’apéro chez l’oncle Robert...

          Vous avez comparé avec les tarifs pratiqués par les concurrents ??

          Les tarifs de e-politic, par exemple avec ce bon vieux « Fred » Chatillon.

          Ceux de « Jesus & Gabriel », je n’en parle même pas... 250€, ça doit les faire rire !!
          Pour eux, c’est un repas au fast-food du coin.


        • Rinbeau Rinbeau 21 octobre 19:48
          enfin de la bataille politique !
          il y avait quelque chose de Danton où de Robespierre dans cet épisode !
          Moi, ça me plait bien !

          • Odin Odin 21 octobre 20:00

             « il a fait le buzz et cette fois sans l’avoir prémédité »

            C’est au Ministère de l’Intérieur puis celui de la Justice où l’on trouve le plus grand réseau de porteurs de tabliers.

            Sachant que le « frère » Lambertiste Santerre et lui aussi adepte de la rue Cadet, je doute fort que pas un seul « frère » ne l’ait informé des perquisitions à venir. 

            « Lorsqu’un frère rencontre des difficultés, les autres membres de la Loge font leur possible pour lui venir en aide et l’assister. »


            • Rinbeau Rinbeau 21 octobre 20:46
              @Odin
              Robespierre aussi était franc-maçon !
              ça ne lui a pas épargner la guillotine !

            • zzz'z zzz’z 22 octobre 05:47

              @Rinbeau
              Ils étaient tous FM, même la grosse duchesse qu’ils ont fait cuire et mangée.


            • Odin Odin 22 octobre 11:13

              @Rinbeau

              Après le déclenchement de la Révolution, la période initiale (1789/1795), soit 6 ans, jusqu’au Directoire qui débuta le 22/08/1795, la maçonnerie s’effaça pratiquement complètement, les Loges arrêtant leurs travaux ou disparaissant. En cette période et particulièrement celle du Comité de salut public, la secte se mit en sommeil, « le travail était fait ».

              Si au début il était parmi les abolitionnistes de la peine de mort avec Pétion et Duport, par la suite il en fut un fervent prescripteur jusqu’au 29 juillet 1794 où il eut l’occasion de faire connaissance, au plus près, de la « machine » du Docteur Guillotin. 


            • NEMO Chourave 21 octobre 20:11

              Comédien ? Emotif ? Psychotique ?


              Et pourquoi pas mauvais joueur ?

              La « comedia della politica » zt lq morceaux de bravoures aussi longs et ampoulés que la tirade de Cyrano ne sont plus de mise., le public en avait assez.

              les producteurs des jeux, Bilderberg et Rotschild, ont remis au goût du jour les combats de gladiateurs et la mise à mort en public.

              Il faut que ça saigne pour que Bruxelles,et Wall-Street puissent continuer à travailler en paix. Plus c’est gore, plus c’est vulgaire, plus y a de cris, d’hémoglobine et de ragots de toilettes publiques, plus les gens sérieux ont les coudées franches pour continuer à tondre les moutons devenus avides du sirop d’érable coloré en rouge qui coule à flot de leurs téléviseurs.

              Après l’épisode de la cougar et de son micheton, on a eu la série de la tapette encanaillée et maintenant on a droit au vieux libidineux qui tape sa secrétaire.

              Plus belle la vie à côté, c’est du pipi de chat.




              • Le421 Le421 22 octobre 08:56

                @Chourave

                En tout cas, elle ne pourrait en aucun cas passer pour sa mère...  smiley


              • Aristide Aristide 22 octobre 13:38

                @Le421

                En tout cas, elle ne pourrait en aucun cas passer pour sa mère... 

                C’est vrai, par contre elle peut dans tous les cas passer pour sa fille

              • alinea alinea 21 octobre 20:20

                Je ne sais pas si c’est ici qu’il faudrait poser ce truc, mais je le fais au cas où il y en ait encore qui s’intéressent à cette histoire ; tout va si vite de nos jours !!https://melenchon.fr/2018/10/20/communique-des-avocats-de-la-france-insoumise-et-jean-luc-melenchon/


                • nono le simplet nono le simplet 22 octobre 04:51

                  @alinea
                  si si .. moi ça m’intéresse ... merci !


                • Fergus Fergus 22 octobre 09:33

                  Bonjour, alinea

                  Un communiqué un tantinet humoristique : en matière de Justice, cela fait belle lurette que, pour servir leurs intérêts ou ceux d’une cause qu’ils estiment juste, des magistrats, des policiers, des avocats et des mis en cause font fuiter des informations sur les procédures en cours. Bref, un schéma classique qui, selon le positionnement de chacun, peut être reçu avec amusement, colère ou indifférence.


                • Aristide Aristide 21 octobre 20:39

                  Ses comptes seront épluchés et pas seulement ceux de sa campagne et de la France Insoumise ou du parti de Gauche mais aussi ses comptes personnels pour le cas où il aurait touché des rétrocommissions à titre personnel.


                  Voyons, le lascar n’est pas tombé de la dernière pluie, 30 ans au PS au moment du financement assez ...bizarre, il a conservé quelques souvenirs. 4

                  Bon, on a trouvé 12.000€ chez un proche qui en a donné la provenance : la mandataire de la campagne 2017. Mais l’argent liquide cela va et cela vient ... Et pis 12.000 €, c’est une paille sa copine ( de cheval) les a perçus pour sa grande compétence par mois, en plus de tous les services d’une technicité assez impressionnante : sous-titrer une vidéo, publier une bande son sur internet, ...ah, on me dit que cela était fait par des salariés au SMIC ou mieux encore par des militants zélés qui offrait leur temps eux. Mais, bon on va pas chipoter. 

                  Le plus comique c’est de découvrir toutes ces pratiques chez ceux qui n’avaient de mots pas assez durs sur les Fillon, Sarko, Le Pen et autres accusés à tort par des médias pourris qui etc, etc ... lire la suite sur le site de FI.

                  • alinea alinea 21 octobre 20:46

                    @Aristide

                    Combien il vous demande l’auto entrepreneur qui vient vous faire vingt mètres carrés de joints d’un mur en pierres ?
                    mois c’est soixante euros pas déclarés.
                    J’en ai parlé dans un article il y a quelques mois ou années, je ne les sors pas pour l’occasion.
                    alors ne tombez pas dans le cloaque que l’on vous tend.

                  • Aristide Aristide 21 octobre 20:59

                    @alinea

                    Et alors, parce qu’il y a des personnes à la morale élastique, il faudrait passer sur le Corbière immobilier, la Garido qui ne gagne rien, la copine de cheval qui touche des salaires de ministre, ...

                    Allons, suivant ce principe, il faut fermer les tribunaux, arrêter de pourchasser la fraude, patronale et autre, ne plus verbaliser personne, ....

                  • alinea alinea 21 octobre 21:16

                    @Aristide

                    la garrido ne gagne pas grand chose à défendre les gueux ;aujourd’hui c’est différent, elle s’éclate.
                    Corbière est prof !!! : ah ah, ils ont mis cinq mois à trouver un appart dans la région parisienne les cons.
                    la copine de cheval, je vois pas qui...
                    il n’y a rien de frauduleux dans les dépenses de campagne où tout a été beaucoup moins cher qu’ailleurs, parce que tous, étaient militants.
                    Vous êtes tous complétement pourris/// votre pote hamon, en trois mois,pour aucun résultat a dépensé deux fois plus. et comme vous avez voté pour lui, vous nous avez coûté plus cher.

                  • Aristide Aristide 21 octobre 21:49

                    @alinea


                    Ah, là cela devient grave .... Je vous laisse ...

                  • Ouallonsnous ? 22 octobre 18:17
                    @Aristide

                    « il faut fermer les tribunaux, arrêter de pourchasser la fraude, patronale et autre, ne plus verbaliser personne, »

                    Mon bon , il faut sortir, pour ce qui est de fermer des tribunaux, R Dati sous Sarkozy l’infâme est déjà passée par là, quand à pourchasser la fraude patronale, ce sont les victimes de cette fraude qui sont pourchassées, les délinquants en col blanc ne sont plus inquiétés et circulent librement, cf Sarkozy l’infâme, Hollanfde porcinet l’insane et Gnafron l’inqualifiable !

                  • osiris 21 octobre 21:21

                    J’ai bien peur que ces  affaires surtout celle de fausse facture en faveur de sa copine de chambre discrédite à jamais Mélenchon.


                    • Paul Leleu 22 octobre 01:29

                      @osiris


                      je crois surtout qu’il faudra autre chose que les « fuites » de médipart pour discréditer Mélenchon... il faudrait déjà un début de preuve, et ensuite un procès... Après on verra... pour l’instant on en est juste extrêmement loin... 

                      maintenant si vous vous contentez des fuites de Médiapart... ce journal fausement rebelle et réellement collabobo... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès