• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Merci pour cette conversation, M. Poutine

Merci pour cette conversation, M. Poutine

C’est un événement. Pendant quatre heures, les Français ont pu regarder sur France 3 les “Conversations avec M. Poutine” du cinéaste Oliver Stone. Comment ce documentaire de qualité, où la parole est longuement donnée au président de la Fédération de Russie, a-t-il pu passer entre les mailles du filet ? Comment a-t-il pu échapper à la vigilance de nos censeurs qui, au nom des droits de l’homme, nous infligent leur propagande en guise d’information ? Mystère, mais ne boudons pas notre plaisir.

Oliver Stone étant citoyen des USA, ces entretiens filmés entre juin 2015 et février 2017 portent pour l’essentiel sur les tensions géopolitiques entre Moscou et Washington. Lorsque le cinéaste lui demande, en février 2017, si l’élection d’un nouveau président américain est susceptible de changer quelque chose, Vladimir Poutine répond : “presque rien”. C’est “la bureaucratie”, explique-t-il, qui exerce le pouvoir à Washington, et cette bureaucratie est inamovible. En effet. A peine élu, Donald Trump est devenu l’otage de “l’Etat profond”.

L’intérêt de ces entretiens est qu’ils mettent en perspective la pesanteur du “deep State”, sa dimension structurelle. Les Russes ont le sens de l’histoire, et c’est pourquoi M. Poutine, pour comprendre le monde actuel, évoque l’usage de l’arme atomique contre Hiroshima et Nagasaki (août 1945). Privé de toute justification militaire, ce crime de masse a plongé l’humanité dans l’ère nucléaire. Pour Moscou, c’est le moment-clé de l’histoire contemporaine, celui où tout bascule. En faisant peser la menace d’une destruction totale, Washington a pris une responsabilité gravissime.

La course aux armements n’est pas une invention moscovite. Dans les années 1980, une URSS fossilisée s’est laissé piéger par cette compétition mortifère, précipitant sa chute. Dans les années 2000, c’est encore Washington qui suspend les discussions sur les armes anti-missiles et s’empresse d’élargir l’OTAN jusqu’aux frontières de la Russie. Que dirait-on à Washington si la Russie nouait une alliance militaire avec le Mexique et le Canada ? Quand Oliver Stone évoque l’affaire - aujourd’hui oubliée - du destroyer US qui s’était dangereusement approché de la Crimée, M. Poutine demande ce que ce navire pouvait bien faire dans les parages. Mais la propagande a l’art d’inverser les rôles, et elle parla de provocation russe.

Passionnante mise en perspective, aussi, à propos de la lutte contre le terrorisme. La seconde guerre de Tchétchénie (1999-2009) fut déclenchée par l’agression djihadiste contre le Daghestan russe. Or les USA y ont joué un rôle particulièrement trouble. “Les Américains nous soutiennent en paroles contre le terrorisme, mais en réalité ils l’utilisent pour fragiliser notre situation intérieure”, dit le président russe. En 1980, Brzezinski tenait déjà les combattants du djihad antisoviétique pour des “Freedom Fighters”. Dans le Caucase, en Syrie, en Libye, la CIA a armé, financé et manipulé les desperados de l’islamisme radical. La Russie soviétique, puis post-soviétique, les a toujours combattus.

Chaque fois que son interlocuteur (qui n’est pas dupe) mentionne la rhétorique occidentale sur la menace russe, M. Poutine demeure le plus souvent impassible, esquissant parfois un sourire narquois. A Moscou, on l’a compris depuis longtemps : les Américains font le contraire de ce qu’ils disent et ils vous accusent de faire ce qu’ils font eux-mêmes. L’accusation d’ingérence russe dans l’élection présidentielle américaine (2016) est un véritable cas d’école. Lorsque la présidente du conseil national démocrate démissionna à la suite de la publication d’emails compromettants, Julian Assange a nié que sa source fût russe. Mais l’establishment a quand même pointé un doigt vengeur vers Moscou.

Car il fallait un coupable, et il ne pouvait être que moscovite. “Dans cette affaire, souligne M. Poutine, les Américains prétextent une intervention extérieure pour régler leur problèmes intérieurs”. Pour les USA, la Russie est à la fois un repoussoir et un bouc-émissaire. Un repoussoir, quand on brandit la prétendue “menace russe” pour contraindre les Européens à faire bloc derrière les USA. Un bouc-émissaire, quand on attribue à Moscou la responsabilité de sa propre incurie. Tout se passe comme si l’affrontement idéologique hérité de la “Guerre froide” avait fourni un prêt-à-penser inusable. Le manichéisme américain peint le monde en noir et blanc, et Moscou sera toujours la source du mal.

L’accusation d’ingérence russe dans la démocratie américaine est d’autant plus ahurissante que les dirigeants US, eux, interviennent ouvertement en Russie. Lors de la campagne présidentielle russe de 2012, Victoria Nuland, secrétaire d’Etat adjoint US, a déclaré : “Nous travaillons à l’intérieur et à l’extérieur de la Russie avec les militants russes qui souhaitent renforcer l’état de droit et la liberté de la presse, avec les LGBT”. Que dirait-on si le gouvernement russe “travaillait” aux USA avec des militants américains qui combattent le gouvernement des Etat-Unis ? Mais cette hypothèse est invraisemblable, car comme le dit M. Poutine, “nous ne nous mêlons pas des affaires intérieures des autres pays”.

Respect de la souveraineté des Etats et refus de l’ingérence étrangère, ces deux principes (qui en réalité n’en font qu’un) définissent l’approche russe des relations internationales. Si Moscou intervient en Syrie, c’est à la demande d’un gouvernement légitime en proie à l’invasion étrangère et au terrorisme de masse. Si la Russie a accueilli la Crimée, c’est parce que le peuple de Crimée l’a voulu expressément, au terme d’un référendum organisé par le Parlement de Crimée. Et cette sécession de la péninsule n’eût peut-être pas vu le jour si un putsch des nationalistes ukrainiens soutenu par la CIA, en février 2014, n’avait renversé le pouvoir légalement issu des urnes à Kiev.

Mais il est vrai que la Russie, elle, ne fomente pas de coup d’Etat avec l’aide de néo-nazis. Elle ne finance pas d’ONG pour déstabiliser les autres pays au nom des droits de l’homme, elle n’envoie pas ses troupes pour y instaurer la “démocratie”, et elle ne bombarde pas les populations pour “punir” les dirigeants qui lui déplaisent. Elle ne provoque pas la guerre civile pour s’approprier les ressources des autres pays, elle ne finance, n’arme ou ne manipule aucune organisation terroriste. Que l’on sache, la Russie n’a jamais utilisé l’arme atomique, ses services secrets n’ont jamais créé de “centres de torture” à l’étranger, et elle n’envoie pas ses drones tueurs dans une douzaine de pays. Elle ne couvre pas les océans de ses porte-avions, elle a 5 bases militaires à l’étranger quand les USA en ont 725, et son budget militaire représente 8% de celui du Pentagone. La Russie telle qu’elle est gagne à être connue.

Merci, M. Poutine, pour cette conversation.


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (76 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • jjwaDal jjwaDal 1er juillet 2017 08:41

    C’est un pavé... Je vais digérer ça avant de commenter quoi que ce soit.


    • Daniel Roux Daniel Roux 1er juillet 2017 09:32

      Encore un article à la gloire de Poutine.

      "Respect de la souveraineté des Etats et refus de l’ingérence étrangère, ces deux principes (qui en réalité n’en font qu’un) définissent l’approche russe des relations internationales."

      La Tchétchénie, la Géorgie, la Moldavie et bien entendu, l’Ukraine, apprécieront l’humour noir de Poutine.

      L’agressivité de Poutine, nouveau Tsar de Russie, ne doit pas dissimuler les crimes des dirigeants de l’Empire US. Eux ne se contentent pas d’agresser les territoires limitrophes, mais bombardent, envahissent, déstabilisent tous les pays qui prétendent se passer du dollars ou refusent de laisser passer leurs pipelines.

      Poutine a un sens perverti de l’histoire mais au moins, il agit comme un homme d’état, contrairement à ses homologues étasuniens qui ne sont que des affairistes.


      • Daniel Roux Daniel Roux 1er juillet 2017 11:18

        @Jelena

        La France, c’est à dire les Français ou l’oligarchie ?

        Pas plus que je ne confonds par les étasuniens avec Bush, Obama ou Trump et les corrompus du Congrès, ni les Russes avec Poutine, ses prétoriens et les corrompus de la Douma, je ne confonds les Français avec ceux qui les exploitent et les trompent.

        Vous avez certainement vos raisons d’être anti-France, c’est à dire anti-Français, mais vous devriez considérer la possibilité que vous vous trompiez d’adversaire.


      • mmbbb 1er juillet 2017 11:31

        @Daniel Roux j ai regarde cette émission avec intérêt Les journalistes sur le plateau, corrects et pouvaient argumentes sous l egide d un journaliste qui n’avait pas la langue de bois. Seul le journaliste Guetta paraissait le plus agite . Oliver Stone d ailleurs salua cette initiative parce dans son pays, les politiques les medias hurlent . Les americians doivent toujours avoir un ennemi comme un chien un os a ronger Hillary Clinton par exemple La conclusion de Vedrine est éloquente , Poutine est voué aux gémonies par l occident et les intellos . mais si a contrario un president pure et dure issu du modele sovietique avait ete president, les choses se seraient peut etre passe autrement. au regard des multiples agressions et provocations occidentales. ( volonte d’encercler la Russie et relance de la guerre froide en installant des missiles a la porte de pays ) C’est malin les Russes vont moderniser leur flotte de Tupolev 160 porteur de missile nucleaire alors que ces avions ne servaient plus . La Russie a perdu 25 % de son territoire et sous le regne d Eltsine c etait l anarchie Son armee decomposee Ce pays revient de loin . Quant a l Ukraine vous oubliez de rendre hommage a ce geo politiciens de renom et philanthrope venant de trépasser Zbigniew Brzezinski . Comme par un heureux hasard BHL se trouvait sur la place Miadan a cote du parti Svoboda . BHL travaille pour les atlantistes non c’est l evidence Il faut deje etre tres con et oublier sa propre histoire afin d accepter cette alliance de fait . Quant a nous retournons nous et regardons notre propre histoire cela évitera d etre trop impudent ainsi que les USA Que se sache Poutine n a pas encore envahi un pays sous un faux pretexte a la facon Ile de Grenade !


      • baldis30 1er juillet 2017 11:49

        @mmbbb
        bonjour,

        Si la Russie est encerclée c’est qu’elle l’a bien voulue : quelle idée d’aller s’installer en plein milieu de l’ensemble des bases militaires américaines de tous les pays du monde .... !  smiley  smiley

         Guetta agité .... bof ... à jeter ... oui .... Et de plus vous osez critiquer BHL ce fleuron de l’immense crétinisme politicien français ..... Il faut vous ressaisir !


      • Daniel Roux Daniel Roux 1er juillet 2017 12:10

        @mmbbb

        Je vous remercie de votre effort d’argumentation, cela change des commentaires robotisés et même, parfois, de haine.

        Des échanges fondés sur la raison sont souvent fructueux et permettent d’élargir nos connaissances et enrichirent nos analyses.

        Permettez-moi de vous signaler une petite erreur :

        « La Russie a perdu 25 % de son territoire et sous le regne d Eltsine »

        Peut-être voulez-vous parler de la dissolution de l’URSS quand les Républiques ont repris leur indépendance ?

        Depuis Poutine a reconquis du terrain mais vous connaissez déjà cette l’histoire.


      • mmbbb 1er juillet 2017 13:44

        @Daniel Roux coquille je voulais dire URSS cela n a aucun sens evidemment Salutations


      • mmbbb 1er juillet 2017 14:08

        @Vraidrapon Je vous rejoins et a vrai dire Guetta etait le plus inaudible Non seulement par sa gestuelle ( il faisait des gestes nerveux ) et aussi par le debit de sa parole Il presentait le discours le moins argumente et d’ emblée le plus à charge contre Poutine Mais sur le plateau, les autres journalistes etaient calme et ne sont pas rentre dans une polemique sterille Par ailleurs Vedrine a su lui opposer une argumentation solide infirmant ses propos . Guetta se perdait un peu dans ses analyses , L ’essentiel de cette emission est que les autres journalistes aient su mettre en perspective cette histoire contemporaine.qui nous touchent Nous avons tout de même des liens culturels et historiques tres anciens. Quant a France inter comme tant d autres medias en l occurence le Monde je ne les ecoute plus ou ne les lit plus . France Inter devrait être une radio de service public et non pas une caisse de résonance de journalistes beaucoup trop tapageurs et orientes.


      • Doume65 1er juillet 2017 17:09

        @Daniel Roux
        « L’agressivité de Poutine »

        Un exemple ?


      • Doume65 1er juillet 2017 17:13

        @mmbbb
        Ne pas oublier que Guette fait partie des Young leaders. Ça détruit le libre arbitre.Et France Inter le diffusant depuis 40 ans (ou quelque chose comme ça), il a déteint sur cette radio. France Culture est bien plus correcte.


      • Surveyor Surveyor 1er juillet 2017 23:04

        @Jelena
        La France est peuplé de gros cons.....


      • cevennevive cevennevive 1er juillet 2017 09:42

        Merci Monsieur Guigue.


        Très bon article, qui est le reflet de ce que pensent les gens sensés.

        Rien à ajouter, sinon un peu de tristesse de voir que, depuis 1945 (année de ma naissance) les relations internationales sont toujours aussi troubles et mortifères pour beaucoup de peuples. Et que « la raison du plus fort est toujours la meilleure »...

        Férue d’histoire, je constate que le modernisme, les moyens de communication et l’expérience venue des siècles passés n’ont rien changé à l’hégémonie, au désir de puissance et à la volonté d’être les plus forts. Mais il est des géants aux pieds d’argile...

        Cordialement.


        • mmbbb 1er juillet 2017 14:20

          @cevennevive il en a éte toujours ainsi Le XIX siècle a été le siècle du positivisme Les progres de la science paraissaient ouvrir une ère nouvelle a l humanité Que fut la premiere guerre mondiale ? Un orage d ’acier ou toutes les avancées technologues servirent a la guerre Chime de synthese :gaz moutarde , invention de l aviation qui connut durant ces quatre ans des avancées fulgurante A la fin de la guerre le duralium etait utilisé . ect Maintenant c’est la cyber guerre Depuis la nuit des temps les technologies sont duales et nous ne pouvons pas écraser le masque de JANUS


        • Doume65 1er juillet 2017 17:23

          @mmbbb

          Les avancées technologiques déployées pendant les guerres servent ensuite au grand public.
          Sans l’argent gagné avec le gaz moutarde, Monsanto n’aurait pas eu les moyens de mettre au point les PCB, le Roundup et autres merveilles mises à disposition presque gratuite, en comparaison des bénéfices engrangés par elle, de l’Humanité. Rappelons quand-même que même si on utilise plus les PBC (les fascistes écolos ayant réussi à l’interdire sous des prétextes fallacieux), ils permettent encore à de nombreux travailleurs de gagner leur croute dans l’industrie de la décontamination.


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er juillet 2017 20:23

          @cevennevive
          Alep vient d’être entièrement débarrassée des « gentils égorgeurs modérés », Fabius va en faire une jaunisse !


          Et près d’1/2 million de Syriens sont rentrés chez eux depuis janvier.
          Mais cela ne semble pas enchanter les pays occidentaux.
          "Au Liban, où se trouvent plus d’un million de réfugiés syriens, les dirigeants libanais se sont plaints de nombreuses fois des pressions occidentales exercées sur Beyrouth pour ne pas les obliger à rentrer chez eux."

        • petit gibus 1er juillet 2017 10:33
          Je regarde rarement la télé 
          dommage que tu nous aies pas signalé avant son passage
          un si rare événement smiley

          • HELIOS HELIOS 1er juillet 2017 15:23

            @petit gibus


            Les deux parties sont disponibles en replay
            Sinon, vous pouvez telecharger les videos en utilisant CAPTVTY (et d’autres outils existants) tant qu’elles restent disponibles.

          • Doume65 1er juillet 2017 18:23

            @HELIOS
            « Les deux parties sont disponibles en replay »

            Je viens de visionner le débat, que je n’avais pas vu jusqu’ici. Et à propos de Bernard Guetta, ceux qui le décrivent comme très agité sur le plateau ne le connaissent pas. En fait, il a été tel qu’il est en permanence, ni plus ni moins. Dire « Guetta agité » est un pléonasme.


          • phan 1er juillet 2017 18:42

            @petit gibus
            Il y a 4 parties + débat
            Il vous reste 2j pour le replay du premier épisode.


          • petit gibus 1er juillet 2017 21:43
            @HELIOS

            merci ça marche smiley

          • chantecler chantecler 2 juillet 2017 08:25

            @Doume65
            C’est à dire que B. Guetta est programmé .
            Il utilise toujours le même logiciel et parle d’un ton pontifiant .
            C’est terrible .
            Y’a t’il encore des gens qui écoutent ses interventions , alors que nous savons à l’avance ce qu’il va dire ?
            « Information potemkine »
            cad information hors sol complètement idéologisée .
            Loin d’un pluralisme d’une quelconque curiosité ou d’une ouverture d’esprit quelconque .
            Encore un type indéboulonnable sur le service public .
            Rétribué par mes impôts et ça ça me fait chier .
            Parfois je me dis que c’est grâce à des gens comme lui , qui croient peut être à ce qu’ils racontent ou se fichent carrément de notre gueule (propagande) , une sorte d’agent de « l’ordre mondial »,que les gens ne viennent plus voter .
            Ils ne se sentent lus concernés par la clique qui a pris les manettes .
            Sauf que parfois un petit génie survient et arrive à leurrer une majorité de gens en proposant un discours de fausse rupture .
            Et le temps passe et l’histoire s’écoule .


          • files_walQer files_walQer 2 juillet 2017 15:06

            @phan

            Il vaut mieux les télécharger.
            captvty.fr pour visionner et enregistrer le direct et pour télécharger les émissions après-coup.
            fonctionne sous Windows.


          • Clocel Clocel 1er juillet 2017 10:54

            Par-delà Vladimir Poutine. qui est indéniablement entré dans l’Histoire, la grande, la vraie, celle que l’on ne pourra pas trafiquer pour la rendre compatible avec les paradigmes du moment, je trouve rassurant de constater qu’un grand pays est capable de garder son calme et sa raison au milieu de tout ce merdier.

            Ça me donne de l’espoir.

            Au passage, impossible de voir le replay sans désactiver les protections d’intrusions des mouchards, France télévision nous fait savoir qu’elle est toujours une des putes du système, faudra se contenter de la VO.


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 juillet 2017 06:00

              @Clocel
              Je crois que Poutine est apprécié pour sa cohérence.
              Il dit ce qu’il fait, et il fait ce qu’il dit, étonnant, non ?


            • njama njama 1er juillet 2017 11:41

              Les entretiens avec Vladimir Poutine confirment s’il est besoin le riche héritage russe « notre peuple s’est battu jusqu’à la dernière goutte de son sang, pas jusqu’à son dernier kopek », la finesse, la grande culture, l’humanité, la patience et la politesse de ce personnage hors du commun, mais les réactions occidentales montrent aussi l’arrogance et la bassesse d’une pseudo presse d’un ex-pays des Lumières Factices.
              Et rien que sur cet aspect-là, humainement parlant, on voit qui est gagnant et qui est perdant. La dichotomie s’impose. Non, il n’y a pas cinquante nuances de gris, juste une marge de gris dans laquelle se situe Oliver Stone, disons que pour un yankee il est plutôt « pas mal ». le reste est blanc ou noir.
              Quant aux journaleux à la bave venimeuse, parler d’éthique journalistique serait très incongru, souhaitons- leur de retrouver, peut-être, dans la mort, un peu de dignité, car pour ce qui est de leur vie misérable, c’est définitivement foutu. Et quand on touche le fond, on creuse encore !
              Je retiens un moment délicieux, alors que je n’ai pas eu encore le temps de tout regarder : « chez vous, ce qui est très curieux, les présidents changent mais pas la politique, en tous cas pas sur les questions de principe. »
              Le tout dit d’une ingénuité, digne du Petit Prince de St Exupéry.
              Parfaitement cher président Poutine, ils le disent eux-mêmes sans vergogne… ( Sarkozy droite- Hollande gauche : sur l’essentiel nous sommes d’accord, in crimes sans châtiment, de Jean-Loup Izambert, 2013).

              Comme il l’exprime si bien aussi : « les peuples qui peuvent jouir de leur indépendance et de leur souveraineté se comptent sur les doigts de la main ». En effet l’occident décadent est hors jeu. Et être à des années-lumière, n’aide pas à comprendre.

              Adalia.
              https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1894191794202275&id=100008344179197


              • baldis30 1er juillet 2017 11:52

                @njama
                bonsoir

                j’adhère totalement à votre intervention ...


              • njama njama 1er juillet 2017 14:00

                @baldis30

                le texte n’est pas de moi, mais de mon amie syrienne adalia


              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er juillet 2017 20:28

                @njama
                Nos journaleux ne doivent pas savoir qu’il existe « la Charte des journalistes de Munich », qui date quand même de 1971 et fixe les droits et les devoirs de la profession ...


              • Shaka Zulu Shaka Zulu 1er juillet 2017 12:52

                Sans être fan de Monsieur Poutine nous pouvons sans peine dire qu’il est un vrai un homme d’état et que cela nous manque. Certains pourront lui prêter toutes les mauvaises intentions du monde surtout qu’il est un ancien du KGB mais il faut reconnaître qu’il est russe, fier de l’être et déterminé à protéger les intérêts de son pays. Ses ennemis ont tendance à chercher constamment des boucs émissaires à leurs problèmes. Ainsi Poutine se serait mêlé des élections aux USA, en France et qui sait bientôt au Mali ou au Sri Lanka. Après tout pourquoi Monsieur Poutine s’arrêterait-il en si bon chemin ? Les dirigeants occidentaux se couvrent de ridicule et rendent par leur bêtise crasse Poutine plus populaire. Ils essaient de faire de Poutine un monstre absolu mais en écoutant ce monsieur on voit qu’il s’agit de quelqu’un de sensé, de posé et de raisonnable. Il est bien loin du fantasque Trump, de l’ectoplasme Hollande ou du jeune roquet Macron. 


                Un grand bravo à Monsieur Stone d’avoir réalisé ce documentaire et laisser la parole à Poutine. Je pense que c’est aux gens de juger et si les journaleux ne sont pas contents et bien qu’ils s’étouffent avec leur haine. On veut des journalistes qui rapportent des faits et restent neutres, pas des journaleux qui colportent des rumeurs sans le début d’une preuve. Poutine n’apprécie pas les LGBT et bien c’est son droit comme c’est le droit du peuple russe d’avoir sa propre culture. A ce que l’on sache les russes ne cherchent pas à imposer leur culture en occident, ils ne demandent que le respect de l’occident et partenariats mutuellement profitables, mais c’est apparemment trop pour les élites occidentales. Ces dernières se voient apparemment comme des divinités qui ont droit de vie ou de mort sur les pays et ont le « devoir moral » d’imposer une manière de pensée aux « peuples non civilisés ». Heureusement que les russes font preuve de tempérance sinon Dieu seul ce qui serait déjà arrivé ! 

                • agent ananas agent ananas 1er juillet 2017 13:08

                  Curieux en effet que ce documentaire soit diffusé sur une chaine de TV publique française. Est-ce que cela préfigure le commencement d’un changement de notre diplomatie vis à vis de la Russie ?
                  Il n’échappe à personne que l’arrivée de Trump éloigne davantage les US de ses vassaux européens (retrait des accords de Paris sur le climat, nouvelles sanctions contre la Russie, etc ...).
                  Il n’a pas échappé non plus aux stratèges la quasi défaite des US en Syrie, avec le retrait US cette semaine à Al-Tanf, position qui devait servir de point d’ancrage pour occuper le sud-est de la Syrie afin de contrôler la frontière avec l’Irak. Il semble donc qu’il ne reste plus comme option que la confrontation avec la Russie si les US veulent sauver leur plan en Syrie. Vont ils jouer leur va-tout au risque d’une déflagration nucléaire mondiale ?
                  Cerise sur le gâteau, les US risquent de s’isoler davantage dans le monde arabe en misant sur le mauvais cheval dans la crise qui oppose l’Arabie Saoudite au Qatar. La confusion qui règne à Washington est un signe que l’Empire est en mode implosion...
                  Je ne serai donc pas surpris si nous sommes à l’aube d’un réalignement géopolitique... Voyons voir ce qu’il en sortira de la rencontre Trump-Macron le 14 juillet et/ou des pourparlers en marge du très prochain G20 ...


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er juillet 2017 20:35

                    @agent ananas
                    Hé, hé, vous ne semblez pas si bien dire, il y a du changement géopolitique dans l’air, car il y a de l’eau dans le gaz !! Trump ne voit que par les intérêts des USA.
                    Il veut que l’ Europe cesse d’acheter du gaz russe, et achète du gaz américain plus cher.
                    D’où une passe d’armes entre Merkel et Trump...
                    Il faudra suivre le G20 à Hambourg, ça risque d’être rock’n’roll !!


                  • Lengage Lengage 1er juillet 2017 14:06

                    Poutine résiste à l’impérialisme americano-sioniste et à cela on peut lui en être gré mais il faut comprendre que lui travaille pour l’autre face du mondialisme.

                    Le rôle et la gloire de la France serait de rester neutre et de faire le pont entre les impérialismes pour les adoucir et les humaniser. On en est loin.

                    Retrouvez toutes les infos engagées sur le Portail engagé contre le NOM


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er juillet 2017 20:43

                      @Lengage
                      Poutine participe activement au monde multipolaire de demain.
                      « L’Occident ne réalise pas ce qui se prépare en Eurasie »


                      Il l’avait annoncé en 2007, lors de son discours de Munich, qui a fait faire des cacas nerveux à tout Washington : « Le nouvel ordre mondial voulu par Washington n’a pas d’avenir, ce qui importe c’est la souveraineté des Etats, la non confrontation et la non ingérence dans les affaires des autres pays » .

                    • Oceane 3 juillet 2017 20:50

                      @Lengage

                      « Le rôle et la gloire de la France serait de rester neutre et de faire le pont entre les imperialismes pour les adoucir et les humaniser. »

                      La France est elle-même un pays impérialiste qui décide de qui doit gouverner son peuple. Laurent Gbagbo croupit à La Haye à cause de l’impérialisme français. La Libye est détruite à cause de l’impérialisme français. Le président « Assad doit partir » à cause de l’impérialisme français.

                      A mon avis, la France devrait apprendre à rester une province de l’Europe au lieu de croire qu’elle a droit au chapitre partout dans le monde.

                      Merci à Oliver Stone pour ces « Conversations avec Poutine ». Excellent ! C’est à se demander comment ils ont pu laisser diffuser ces entretiens desquels il ressort que Vladimir Vladirovitch Poutine est un Grand Chef d’Etat.


                    • QAmonBra QAmonBra 1er juillet 2017 14:33
                      Merci @ Bruno Guigue,

                      Pour cet excellent article et surtout ces commentaires sur une émission que j’ai malheureusement loupé, vu que j’ai totalement perdu le réflexe, voire l’addiction TV. 

                      Mais je pense n’avoir rien manqué de nouveau sur V. Poutine, tellement j’étudie et « scanne » depuis des années ce chef d’état exceptionnel, considéré même comme phénoménal par d’autres. 

                      Vous vous étonnez, cher Bruno Guigue que le documentaire ait pu passer épisodiquement sur un merdia français aux heures de grande écoute !? 

                      Mais parce que vent de l’Histoire a tourné et que les girouettes tournent toujours avec, sauf lorsqu’elles sont (idéologiquement ?) grippées et se nomme, par exemple, B. Guetta.

                      Mais sacrebleu !! :Qu’ont donc en commun ce pseudo journaliste grippé, la « bureaucratie U$ » que dénonce V. Poutine et l’inversion accusatoire pratiquée systématiquement par tout ce beau monde, semble t il, bien « oxydé »  ?


                      • anna anna 1er juillet 2017 15:31

                        @QAmonBraJ’ai rarement vu un journaliste aussi débile que B. Guetta.

                        Quand B. Guetta dit - « Poutine, au lieu d’investir dans l’infrastructure investit dans l’armement » ... on peut éteindre la télé, car il y a personne en Russie, qui a autant investit dans l’infrastructure, que Poutine. 
                        Il a complètement reconstruit tout le pays. Et ce n’est pas une petite affaire, la Russie a une taille d’un continent. 

                      • QAmonBra QAmonBra 1er juillet 2017 18:43

                        @anna


                        Même à dose homéopathique, l’addiction au $ionisme finit toujours par être très nocive pour les neurones et autres synapses.

                        Un de ses symptômes courants est la capacité de la personne addicte à croire à ses propres mensonges, en outre, plus ils sont gros plus elle délire et s’excite. . .

                      • files_walQer files_walQer 2 juillet 2017 15:08

                        @QAmonBra
                        « une émission que j’ai malheureusement loupé »

                        Allez vite télécharger les 4 épisodes avec captvty.fr


                      • kalachnikov kalachnikov 1er juillet 2017 17:17

                        Ne pas oublier que Guigue a roulé en loucedé pour Mélenchon, contre le frexit, etc etc. En un mot pour Poutine.


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er juillet 2017 21:21

                          @kalachnikov
                          Tout le monde peut changer d’avis !
                          Personne n’est obligé de mourir idiot en continuant à défendre une Europe sans avenir ...
                          L’Allemagne semble se préparer à un éclatement de l’ euro : elle rapatrie son or, et a donné des conseils aux Allemands, en cas de crise grave.


                        • Clocel Clocel 1er juillet 2017 22:17

                          @Fifi Brind_acier

                          Crise grave ?

                          L’explosion en vol de la Deutsche Bank ?


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 juillet 2017 06:20

                          @Clocel
                          L’euro est voué à disparaître, et l’Allemagne se retrouve coincée.
                          Ses entreprises bénéficient d’une monnaie plus faible / $, que si elle avait conservé le mark, et cela arrange bien ses exportations !


                          Mais revers de la médaille, les banques allemandes sont devenues un refuge pour les riches des pays du Club méd, qui y mettent leurs avoirs. Ils savent qu’en cas d’éclatement de l’euro, ils seront remboursés... en marks... ! Les banques allemandes sont donc submergées par des milliards d’euros qui ne vaudront plus un kopeck quand l’euro éclatera !

                          Accumuler des masses d’argent qui ne vaudront plus rien, ou faire tourner la planche à billets comme le fait la BCE, met en péril le dogme allemand de la valeur du mark, une obsession nationale depuis les années 20.
                          Il y a donc une guérilla constante entre le gouvernement allemand et la BCE .

                        • Oceane 3 juillet 2017 21:05

                          @kalachnikov

                          Il faut savoir reconnaître la grandeur lorsqu’on la rencontre.

                          Bruno Guigue n’a fait que rediger un article sur les « conversations avec Poutine » de Mr Stone. Rien à voir avec Mélenchon et le Frexit. Je comprends ta déception de pas avoir ce Grand Chef d’Etat en France.


                        • kalachnikov kalachnikov 3 juillet 2017 23:38

                          @ Oceane

                          Racoler pour un larbin pro Ue et donc pro Otan en vertu de ’la Gauche über alles’ et vanter Poutine... Bon, je ne me présente pas comme analyste politique.


                        • Oceane 5 juillet 2017 19:58

                          @kalachnikov

                          Serais-tu aveugle pour ne pas voir que les Français, comme les Grecs, refusent de sortir de l’Ue ? Je te le dis, il faut savoir reconnaître la grandeur d’une personne quand on la rencontre. Et Poutine est un Grand et pas un Minus.


                        • jjwaDal jjwaDal 1er juillet 2017 18:46

                          Ceux écoutant l’anglais gagneront à écouter les presque dix heures d’entretien accordé à Stone.
                          L’article décrit correctement ce que je viens d’entendre sur les 4 premières heures. Peu de découvertes quand on a l’esprit curieux envers la Russie et son dirigeant actuel (je n’apprends pas le Russe pour rien) mais avoir passé un documentaire même réduit de cette série d’entretien sur une TV (que je n’ai pas) risque quand même d’avoir une portée limitée vu la présentation très orientée depuis un moment sur la Russie par les grands médias. Quand on voit l’état de la démocratie chez nous comme aux USA, critiquer un pays en marche vers le multipartisme et la « culture politique de masse » (tant de choses à dire sur la nôtre vu le résultat des récentes élections...) est savoureux, pourtant ce que font nos médias. Un grand chef d’Etat et un pays à découvrir (je songe y passer mes vieux jours incidemment si mon russe me l’autorise un jour).


                          • roman_garev 2 juillet 2017 10:25

                            @jjwaDal
                            Où en êtes-vous avec votre russe ? Puis-je vous aider un peu ?


                          • jjwaDal jjwaDal 2 juillet 2017 20:33

                            @roman_garev
                            A distance non... Je le lis, je maîtrise l’écriture manuscrite et je suis sur le bouquin d’Assimil en ce moment pour le vocabulaire basique et les phrases de la conversation courante et la prononciation. (Prastitié kak prati na oulitsou arbat ? O eta otchigne prosta. Iditié priama, patom nalieva, poslié svitafora naprava, etc.. Jolie langue qui semble aussi dure que le français, plus que l’anglais J’ai appris l’anglais comme ça en solo et je pense avoir un bon petit niveau pour la conversation d’ici un an. Beaucoup d’activités donc j’ai juste l’objectif de le parler à l’avenir. Mais merci. Je suis fasciné par le potentiel énorme de ce pays, par les gens en général et je n’ai aucun doute sur leur trajectoire démocratique.
                            Dans mes rêves je file là bas avec 200 000€ en poche pour y couler mes vieux jours en compagnie d’une nadiejda ou une natacha locale. Mais bon pas le feu, nous verrons... smiley


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er juillet 2017 20:55

                            Merci Bruno Guigue pour cet excellent article.
                            Je retiendrai une phrase : « les Américains font le contraire de ce qu’ils disent et ils vous accusent de faire ce qu’ils font eux-mêmes. »


                            Mais tout a une fin, tous les Empires se sont effondrés les uns après les autres dans l’ histoire, les USA sont sur le déclin, ce qui explique la panique et les divisions au sein même de l’administration US sur les politiques qu’il convient de mener.
                            « Le peak américa est passé » article de Dmitry Orlov.

                            Les citoyens feraient bien de mesurer urgemment que le monde de demain sera multipolaire, fait d’États souverains, et que l’UE, cette colonie de l’ Empire américain, n’a aucun avenir.
                            L’avenir est aux accords de coopération entre Etats souverains.

                            • QAmonBra QAmonBra 1er juillet 2017 21:24

                              Le bonsoir @ Fifi Brind_acier !


                              (. . .) Je retiendrai une phrase : « les Américains font le contraire de ce qu’ils disent et ils vous accusent de faire ce qu’ils font eux-mêmes. »(. . .) 


                              J’ai « tiqué » sur la même phrase et comme je sais que votre engagement à l’UPR, que vous pratiquez avec sérieux et honnêteté, vous interdit de nommer clairement cela, au risque de faire taxer de fasciste antisémite votre organisation politique, comme si elle n’avait pas été assez ostracisée, je le ferai donc, si vous permettez, à votre place en une définition la plus explicite au possible :

                              L’inversion accusatoire est à la géopolitique ce que la shutzpah est au quotidien des $ionistes khazars. (excusez le pléonasme)

                              C’est donc signé & CQFD !


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 juillet 2017 05:53

                              @QAmonBra
                              L’UPR a l’habitude ! Tous ceux qui dénoncent les tireurs de ficelles sont ostracisés, traités de fachos ou de complotistes ...


                            • keiser keiser 2 juillet 2017 10:22

                              Attention les Cyrilliques ménagez vous un peu,
                              L’abus de jouissance va vous causer une attaque.
                              Et puis les taches de sperme sur le clavier, c’est pas beau. MDR !


                              • roman_garev 2 juillet 2017 10:24

                                @keiser
                                C’était de l’humour ? En faut-il déjà rire ? Hahaha...


                              • keiser keiser 2 juillet 2017 16:48

                                @roman_garev

                                Tu devrais le savoir, depuis le temps que je prends les popofs pour des sous merde.


                              • keiser keiser 2 juillet 2017 17:43

                                @roman_garev

                                En plus, je ne comprends rien à ce que tu veux me dire.
                                Vodka !? ...
                                Ah ben oui et mis à part cela, vous produisez quoi !?
                                Peuple absolument stérile, oh pardon ils inventé la Lada.
                                Franchement, il n’y a pas de quoi être fier.
                                Vas y, explique moi en quoi les popofs pourraient me donner envie.
                                Ne cherches pas ... il n’y a rien.
                                J’ai eu la chance de voyager et partout où vous passez.
                                Vous ne donnez qu’une image désastreuse de vous même.
                                GAZPROM comme idéal.
                                Et encore, avec des ingénieurs étrangers.
                                Mort de rire ! ...


                              • keiser keiser 2 juillet 2017 21:11

                                @roman_garev

                                Ben merde alors ! ...
                                Que se passe t’il avec radio Poutine ?
                                Pas de réactions !? ...
                                Allez quoi ... juste un petit sophisme, non.
                                Pas de couilles les popofs.

                                Il y a du avoir un mot d’ordre venant du Kremlin. smiley


                              • phan 3 juillet 2017 07:19

                                @roman_garev
                                C’était de l’humour ?
                                Oui, C’était Télé Nazie avec un casque à pointe au cul !


                              • Oceane 3 juillet 2017 21:15

                                @keiser

                                Le dépit cause au mieux des caca nerveux et au pire une crise cardiaque.


                              • keiser keiser 3 juillet 2017 22:37

                                @Oceane
                                 
                                Le dépit cause au mieux des caca nerveux et au pire une crise cardiaque.

                                Le dépit !
                                C’est bien ce que je disais ...
                                Toi au moins tu a appris à parler.
                                Mais cela reste un sophisme.
                                Vive la Popof-Lavie

                                Et vive poutine
                                 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                              • phan 3 juillet 2017 23:22

                                @Oceane
                                Laissez tomber Oceane, utilsez plutôt Captvty pour enregistrer le film Sale Boche et Méchant.
                                Il parait que les Popov ont mis une branlée aux Bonàparts en Campagne de Russie et aux Bonàriens à Stalingrad.


                              • Hervé Hum Hervé Hum 2 juillet 2017 12:21

                                Bref, vous dénoncez le manichéisme des dirigeants US, pour nous en servir un autre, car finalement ce que vous écrivez c’est dire que Poutine c’est le gentil et Trump, le méchant.

                                Poutine est surtout limité par les moyens dont il dispose, ce qui est un cas d’école, c’est que le plus faible fait toujours appel à la morale, l’éthique, alors que le plus fort n’en a rien à foutre.

                                Inversez donc le rapport de force et je doute que Poutine sera toujours aussi humble. Mais cela reste accessoire.

                                Défendre l’un pour l’autre, c’est comme préférer la peste parce qu’on à attrapé le choléra et le choléra quand on à chopé la peste.

                                Enfin, quel est le point commun entre Poutine et Trump ?

                                 Ils obéissent tous les deux aux mêmes propriétaires économiques, dont l’intérêt est que les peuples continuent de se faire la guerre et d’avoir peur du grand méchant loup, qui est forcément l’autre. Restent divisés et surtout pas se solidariser. Continuent à croire dans le nationalisme qui est la condition de cette même division et capacité à se faire entretuer les peuples lorsque les citoyens deviennent trop remuant, revendiquent un peu trop et n’acceptent plus suffisamment la dictature.

                                Ainsi, personne ne s’interroge de savoir pourquoi d’un coté on vante la mondialisation et de l’autre, les mêmes la sabote en permanence.

                                C’est ce qu’explique Orwell, mais voilà, la bêtise humaine étant ce qu’elle est... Le pire, c’est que vous êtes persuadé de comprendre les dessous, alors que vous vous faites manipuler par le bout du nez.


                                • phan 3 juillet 2017 09:46

                                  @Hervé Hum
                                  Avez vous vu la peste faire o’goshi contre Stone ?
                                  Par contre j’ai vu le choléra faire un plaquage en règle et crochet du droit contre CNN .


                                • Oceane 3 juillet 2017 21:35

                                  @Hervé Hum

                                  Souviens-toi du Viêtnam.

                                  Et malgré la puissance des zuniens, Poutine a dit que personne ne sortirait gagnant de la confrontation nucléaire.

                                  « Inversez donc le rapport de force ». C’est bien pour cela que Poutine se réfère à l’Histoire. Il y trente ans, lorsque les zuniens fabriquent Al qaida, ils ne s’imaginent le monstre qu’il deviendra.


                                • Hervé Hum Hervé Hum 3 juillet 2017 23:39

                                  @Oceane

                                  ils ne s’imaginent le monstre qu’il deviendra.

                                  Ben si justement, puisque c’est le ou plutôt, les gouvernements successifs US qui ont assignés la nouvelle mission à Al quaida au sortir de la guerre Afghane avec l’URSS, soit, propager la terreur islamique pour mieux la combattre.

                                  cette stratégie est une habitude pour les dirigeants US, mais elle est connue depuis bien longtemps...


                                • njama njama 2 juillet 2017 12:24

                                  en français sur RuTube, mises en ligne par Georges MALAKOFF
                                   smiley

                                  Conversations avec monsieur Poutine (1/4) (55’38)
                                  https://rutube.ru/video/1f255342207e428bb21cb7eaa4a0fc0f/?pl_type=user&pl_id=1479035

                                  Conversations avec monsieur Poutine (2/4) (54’28)
                                  https://rutube.ru/video/1626c1292288434540d30c6f685d5437/?pl_type=user&pl_id=1479035

                                  Conversations avec monsieur Poutine (3/4) (55’56)
                                  https://rutube.ru/video/e65630bb9a3efc6e8ab09aacb7a1d9aa/?pl_type=user&pl_id=1479035

                                  Conversations avec monsieur Poutine (4/4) (54’15)
                                  https://rutube.ru/video/e81025ac176cdb8a38114bb05d36e30e/?pl_type=user&pl_id=1479035


                                  • files_walQer files_walQer 2 juillet 2017 15:12

                                    @njama

                                    Excellent, merci Georges.
                                    On peut aussi utiser captvty.fr pour les télécharger


                                  • Oceane 3 juillet 2017 21:26

                                    @njama

                                    Merci.

                                    J’ai regardé les 4 en replay, mais ce sera un plaisir de les revoir.

                                    Je vais chercher à regarder le débat sur le net, qui n’est pas dispo en replay.


                                  • microf 2 juillet 2017 23:27

                                    Le Président Poutine, le Mozart de la politique, il est á la politique ce qu´était Mozart á la musique, á savoi, un virtuose.


                                    • microf 2 juillet 2017 23:28

                                      @microf
                                      « á savoir »


                                    • sweach 3 juillet 2017 17:39

                                      Je n’ai pas tout vu, mais j’ai bien aimé ce reportage qui pour une fois donne une autre version et surtout l’avis de l’intéressé.


                                      Je pense que d’autre nation comme l’Iran ou la corée du nord sont tout autant incomprise du reste du monde que la Russie car nous ne possédons pas d’information valable autre que de la propagande.

                                      J’ai bien aimé le passage où Poutine disait qu’il n’espionne pas ses amis et il reconnait que les usa espionnent la Russie, ça sous entend que les usa sont ils vraiment des alliers ? 

                                      • roman_garev 3 juillet 2017 22:56

                                        @arthes
                                        Pour l’espionnage la Russie a deux services : le SVR (Service du renseignement extérieur) et le GUR (Département du renseignement de l’État-Major Général, c-à-d. le renseignement militaire).

                                        Le FSB ne s’occupe pas de l’espionnage (justement le SVR a été détaché du KGB ancien), il travaille à l’intérieur du pays, s’occupant du contre-espionnage entre autres.

                                      • roman_garev 3 juillet 2017 23:00

                                        @sweach
                                        « J’ai bien aimé le passage où Poutine disait qu’il n’espionne pas ses amis et il reconnait que les usa espionnent la Russie, ça sous entend que les usa sont ils vraiment des alliers ? »


                                        Poutine parlait de ses amis, des vrais, en chair et os, et pas des États. Quant aux USA, pour Poutine ils sont PARTENAIRES, par pure politesse, pour ne pas dire « adversaires » ou « ennemis », ceux qu’ils sont en fait pour la Russie.

                                      • QAmonBra QAmonBra 3 juillet 2017 23:54

                                        J’ai suivi les conseils qu’on m’a donné, visionné les 4 liens et, bien sur, je me suis régalé devant ce grand et trop rare moment de télévision.


                                        Je n’y ai pas appris grand chose de nouveau sur V. Poutine, mais l’intimité qu’a su créer au fil des ans le réalisateur, m’a fait prendre la mesure de l’incroyable ingénuité et simplicité du personnage, ce qui est très déroutant pour un homme disposant de tels pouvoirs, on dirait un grand gosse bien élevé, bien sage et très respectueux, mais dont les yeux pétillent de malice.

                                        Rien d’étonnant donc que ces dames, comme le Peuple russe, craquent pour Vladimir.

                                        En fait, ce documentaire m’a fait surtout découvrir Oliver Stone et donné l’envie de connaitre davantage son oeuvre, (en passant outre mon hollywoodo-phobie) ce dernier ouvrage est manifestement le fruit de la rencontre de 2 excellences, chacune dans son domaine. 

                                        Autant dire qu’Il faut être astronomiquement con comme un B. Guetta, pour ne pas apprécier ce dialogue magique entre ces grands de notre siècle. . .

                                        • QAmonBra QAmonBra 4 juillet 2017 09:24

                                          @arthes


                                          (. . .) « Mais le regard malicieux peut devenir glacial, et j’aimerais pas être dans la peau de ses ennemis. » (. . .)

                                          Tout a fait, un combattant aussi implacable que déterminé, avec une maîtrise de lui même qui ne donne aucune place et prise à l’émotion, haine comprise. 

                                          Un subtil et harmonieux cocktail d’européen et d’asiatique. (formes des yeux et des pommettes) 

                                          Pour compléter le propos de Roman Garev, le terme de « partenaire » provient probablement de son passé de judoka et lutteur de Sambo, en art martial, votre adversaire doit toujours être considéré comme un partenaire dans l’expression de votre art.

                                          Bref, l’homme de la situation face aux marionnettes occidentales, à qui, lui le fils d’ouvrier, l’ex racaille de la banlieue de Leningrad, va leur faire regretter l’indigence de leur éducation et de leur origine socioculturelle . . . 



                                        • SEPH SEPH 4 juillet 2017 10:18

                                          Article très bien rédigé, plein de bon sens. Excellent 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité