• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > MIGRATIONS : du danger de mélanger bons sentiments, irresponsabilité et (...)

MIGRATIONS : du danger de mélanger bons sentiments, irresponsabilité et inexpérience

 

Migrations économiques : du danger de mélanger bons sentiments, irresponsabilité et inexpérience.

Aujourd’hui, nos sociétés occidentales regorgent de citoyens et de militants généreux, plein de bons sentiments et de bonne volonté, prêts à s’investir dans des causes justes et à défendre en permanence les faibles, les opprimés et les pauvres face à l’égoïsme, à l’indifférence et à l’inertie des castes dirigeantes et des citoyens de’’ base ‘’.

Malheureusement,’’ ces élites du bon sentiment ‘’ sont bien souvent dénuées de tout bon sens et se révèlent incapables d’imaginer et de proposer de vraies solutions durables et efficaces de nature à résoudre les graves problèmes qu’elles prétendent traiter.

 Ces activistes s’agitent de façon désordonnée et frénétique, lancent à l’aveuglette des opérations improvisées et dangereuses, placent devant le fait accompli les autorités régaliennes, foulent allégrement au pied les lois et règlements en vigueur et mettent sans aucune réflexion ni scrupule à la charge de la collectivité ( et donc de leurs concitoyens sans avoir le moins du monde daigné les consulter) le poids humain et financier qui découle inévitablement de leurs actions irresponsables et irréfléchies.

 Conduisant leurs opérations à court terme, sans aucun souci des graves conséquences qu’elles peuvent entraîner ni des moyens considérables qu’elles nécessitent à long terme, ces élites du bon sentiment, aussi généreuses soient-elles, entretiennent, en dépit de leurs dénégations outragées, une complicité incontestable - sans aucun doute non voulue mais de fait- avec tous les trafiquants et esclavagistes qui rôdent autour de leurs initiatives irréfléchies.

La moindre critique proférée à l’égard de leurs organisations et le plus élémentaire rappel au respect des lois adressé à leurs dirigeants, déclenchent un feu nourri de vociférations et déchaînent une suite ininterrompue d’insultes et de mises en cause personnelles de quiconque ose les confronter à leurs inconséquences.

 Se réclamant des droits humains, du monopole du cœur et de la solidarité, qu’ils prétendent incarner face à tous les fascistes cruels, indifférents et sans pitié qui refusent d’aider sans limite nos frères humains dans le besoin et le malheur, ils sont devenus intouchables et profitent du support généralisé dont ils bénéficient dans la plupart des médias, trop heureux de trouver dans leurs actions une usine à scoops et une mine à bons sentiments, propres à émouvoir la ménagère et les intellos-bourgeois-bobos.

Quoi de plus touchant et de plus révoltant, en effet, que de montrer le cadavre d’un malheureux enfant noyé dans le naufrage d’un dinghy surchargé en pleine Méditerranée ?

Et qu’importe si le même jour, dans l’indifférence générale des médias et de tous ces généreux secouristes et militants, des milliers d’enfants meurent de par le vaste monde, de faim, de malnutrition, de maladie, de mauvais traitements, sous les balles ou sous les bombes , puisque personne ne les voit.

Ainsi va la vie et ainsi vont nos irresponsables généreux ( avec l’argent de l’état et donc avec le vôtre), secourant les milliers de migrants économiques qui se précipitent d’autant plus ardemment vers nos côtes qu’ils savent que les bateaux de ces gentils organisateurs, secouristes, les attendent pour les ramener dans nos ports tandis que la grande masse de leurs frères, restés au pays, sont abandonnés à leur misère et à leur désespoir.

Qu’importe si avec l’argent dépensé pour secourir, accueillir, loger, nourrir, vêtir, éduquer, former un seul migrant parvenu dans nos pays développés, il faut dépenser une somme qui, sur place, dans son pays d’origine, aurait permis de nourrir, loger, éduquer, vêtir, former toute une famille entière.

 Qu’importe si cette somme dépensée chez nous aurait pu, dépensée là-bas, contribuer utilement au développement de l’économie locale.

Qu’importe s’il aurait été plus intelligent et efficace d’exporter nos richesses et d'en faire bénéficier sur place ces populations plutôt que d’importer leur misère chez nous.

Qu’importe si nous aggravons ainsi les problèmes d’intégration et de coexistence de communautés vivant en parallèle sur nos sols en vertu de valeurs, de croyances et de mœurs incompatibles et inconciliables, qui tôt ou tard risquent de déboucher sur des conflits violents.

Qu’importe si on encourage les masses toujours plus nombreuses de malheureux vivant dans ces pays à entreprendre le périple de l’espoir vers nos côtes alors qu’un afflux massif déclenchera inévitablement, tôt ou tard, une fermeture totale des frontières devant l’impossibilité matérielle d’accueillir des millions ou dizaines de millions de personnes en Europe.

Qu’importe si, l’un après l’autre, dans le silence des isoloirs, les peuples européens, lassés de tant de mépris face leurs problèmes quotidiens, à leurs angoisses, à leur rejet du mondialisme et à leur volonté de conserver intacts leurs valeurs, leurs modes de vie, leurs mœurs, leurs cultures et leurs croyances, portent au pouvoir, au fil des élections, des partis de plus en plus fascistes, racistes et totalitaires.

Continuons entretemps à applaudir des deux mains le nouveau club Med, fondé par nos  gentils bobos héroïques, naïfs et généreux, qui, confits dans leurs bons sentiments et leurs certitudes, nous entraînent en dansant, sans voir plus loin que leur nombril, tout au bord de l'abîme.


Moyenne des avis sur cet article :  3.08/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    



    • berry 12 juin 21:20

      @gardiole
      Une démonstration imparable.


    • cétacose2 12 juin 18:50

      En 1942 la France a eu à souffrir des exactions des « collabos » et aujourd’hui .....c’est pire !


      • Jean Roque Jean Roque 12 juin 19:40

         
         
        LES OFFICINES NÉGRIÈRES GOUVERNEMENTALES NE SAUVENT PAS
        DES MIGRANTS EN DÉTRESSE,
         
        ELLES LES CHARGENT À LA FRONTIÈRE !
         
        des eaux territoriales, 25km, et font 95% du parcours.
         
        Rdv pris avec les mafias islamiques qui les sifflent au portable.
         
        Gocho, le collabo faux-cul du Capital.
         
        https://archive.fo/sy9Xy#selection-1887.0-2067.380
        (article avec souscription Financial Times : https://www.ft.com/content/3e6b6450-c1f7-11e6-9bca-2b93a6856354)


        • Jonas 12 juin 23:37
          L’INVASION DE L’EUROPE PAR LES MIGRANTS :

          • bob14 bob14 13 juin 07:48
            C’est bizarre, le Vatican est inaudible avec cette histoire de migrants détournés ver l’Espagne ?
            Faut dire que la secte à de gros problèmes avec ses « Pédophiles »... smiley

            • Furax Furax 13 juin 10:19
              Les propos de Macron sur l’Italie...
              le « pognon dingue des aides sociales »
              l’étalage obscène et nauséabond des turpitudes pédophiles de madame Trogneu..
              Nous ne sommes plus devant un problème politique...
              URGENCE PSYCHIATRIQUE !!!

              • Raymond75 13 juin 10:34
                Je pourrai partager vos réflexions : les bons sentiments conduits d’une façon désordonnée et isolés de tout contexte social conduisent souvent à des résultats contraires à ceux voulus. Il est clair qu’en Méditerranée les trafiquants jettent à la mer des malheureux en sachant que les ONG vont venir les sauver ... Et il est clair aussi que ces migrants sont abusés sur les possibilités qu’offrent l’Europe en matière de travail, donc d’intégration.

                L’immigration est le pire des problèmes sociaux à résoudre : si vous observez chaque individu, ce sont des gens courageux, qui cherchent à échapper à la misère pour eux et leur famille. Parmi eux, il y a de vrais demandeurs d’asile à qui ont doit offrir une protection (obligation morale et traités internationaux), et il y en a beaucoup d’autres qui n’espèrent plus rien de leur pays.

                Mais lorsqu’on observe les flux dans leurs globalité, alors il est clair que l’on ne peut laisser entrer des centaines de milliers de gens chaque année dans nos pays ravagés par le chômage de masse, et aussi par l’immigration européenne totalement libre (en région parisienne, plus aucun artisan au sens large n’est français).

                Alors il faut avoir le courage de faire les deux : accueillir après sélection le plus en amont possible les demandeurs d’asile, et bloquer les migrants économiques, ou les refouler lorsqu’ils sont en France. Mais on ose pas ... Et aussi pratiquer officiellement une immigration sélective, comme le Canada qui n’a jamais été suspecté d’être un pays fasciste.

                De plus vous dites « pourquoi ne pas aider les pays d’origine à se développer ? », c’est le bon sens, sauf que tous ces pays sont ravagés par la corruption, les guerres claniques, les pillages, les meurtres et les viols de masse, et que à de très rares exceptions près, ils ne maitrisent pas leur développement. Et de cela, ils en sont totalement responsables. Alors la solution peut être une aide, mais totalement maitrisée par les donneurs, et en premier lieu une aide à la formation des plus jeunes.

                L’Afrique est une zone de désespérance, et les Africains votent avec leurs pieds ; et nous, nous ne savons pas gérer nos contradictions. L’avenir est sombre, car les extrêmes gagnent les esprits de cette Europe malade et incapable ...

                • Alren Alren 13 juin 13:14
                  @Raymond75

                  Excellent commentaire : le problème c’est d’abord les « gouvernements » africains qui sont les ennemis de leur peuple ... à la façon de Macron.

                • zygzornifle zygzornifle 13 juin 13:53

                  @Raymond75


                  il est clair aussi que ces migrants sont abusés...

                  Comme l’Europe nous abuse ....

                • Pale Rider Pale Rider 13 juin 10:37

                  Globalement d’accord avec cet article, à quelques nuances près. Voir celui que je viens d’écrire, qui est à la modération et qui, s’il passe, pourra susciter des réactions croisées avec votre texte courageux.


                  • #Nono LP/R #Nono LP/R 13 juin 10:38

                    @Pale Furtive Riders de l’Agora

                    #B52 du jour, ici ou pas ?


                  • #Nono LP/R #Nono LP/R 13 juin 10:42

                    @Pale Rider

                    https://m.youtube.com/watch?v=LuzZcTfKKPM

                    Bref, don’t worry, baby !

                    ^^^ ?


                  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 13 juin 11:02

                    Bien sûr on pourrait aider dix ou cent fois mieux les pays d’origine avec l’argent utilisé, gaspillé pour l’accueil des immigrants d’Afrique, encore faudrait-il que l’on puisse le faire avec des régimes corrompus. On a tellement critiqué la colonisation qui a entre autres suscité la croissance démographique de l’Afrique que l’on ne peut plus faire grand chose aujourd’hui.

                    En tout cas, d’accord avec cette évidence qui mérite d’être rappelée : on ne fait pas une bonne politique avec des « bons sentiments ».

                    • ZenZoe ZenZoe 13 juin 11:22
                      Il ne s’agit plus d’immigration aujourd’hui, on est dans le trafic d’êtres humains. On ne parle plus d’humanitaire, mais de crime organisé, un des plus dégueulasses, des plus monstrueux qui soient.
                      Il faut le dire et le redire, avoir l’honnêteté de le reconnaitre. Et la perspective change brusquement : on ne peut pas laisser ce phémonème continuer ni même l’encourager.

                      • Âne-Solo Âne-Solo 13 juin 11:24

                        @ZenZoe

                        J’ai bon, Pupuce42 ?


                      • aimable 13 juin 19:44

                        @ZenZoe

                        pour ceux qui sont chez nous si nous leur posions la question suivante : quelle pauvreté préférez vous , celle d’ici ou celle de chez vous , que croyez qu’ils vont répondre ?
                        je suis d’accort avec vous les passeurs font du trafique d’êtres humains et le pire c’est que ces êtres humains sont candidats au départ puisqu’on leur a vendu un miroir aux alouettes .

                      • macchia 13 juin 12:50

                        Mais Mr. Macron n’a pas honte de s’en prendre à ceux qui en ont marre


                        • zygzornifle zygzornifle 13 juin 13:50

                          On devrait faire condamner la Merkel , c’est a cause d’elle qu’il y a tout ce bordel a inciter tout ces pauvres bougres a venir en UE alors qu’il y a juste de quoi faire vivre une partie de la population et que l’autre tire la langue , je ne parle pas des 1% de riches qui se tailleront quand ce foutoir sera devenu totalement ingérable ce qui arrive rapidement .....

                          Le migrant c’est la patate chaude que tout le monde balance a son voisin , messieurs les politiques de con trefaçon vous avez étés prévenus et vous êtes responsables de ce qui se passe et les assoces ONG et autres partis politiques pro migration aussi ....

                          • heber 13 juin 16:40

                            Raymond75-Alren-Mitjavile,


                            vous avez raison , de très nombreux dirigeants des pays d’Afrique sont corrompus et comme vous le savez ,par nos pays et entreprises en premier lieu.Ils n’accèdent et ne se maintiennent au pouvoir en bourrant les urnes , en fraudant ou en achetant les votes , que parce que nous les tenons à bout de bras , en envoyant si nécessaire quelques paras , légionnaires ou forces spéciales pour aider si besoin est .Ceci étant, il y a aussi des gens remarquables et de grande valeur en Afrique , dans toutes les générations , qui sont aptes à gouverner efficacement leurs peuples pourvu qu’ils aient la chance d’accéder au pouvoir ;or les élections sont pratiquement partout manipulées , trafiquées.
                            Commençons donc par changer de politique ; jetons les combinards de la France-Afrique et consorts dehors ,c’est possible avec du courage et en élisant des gens corrects à la tête de nos pays, puis nettoyons nos appuis en Afrique en éliminant toute aide politique/militaire aux dirigeants incapables et corrompus  ;

                            On en revient toujours au même constat ;les citoyens doivent cesser de voter pour ceux qui ont déjà démontré leur incapacité à gouverner et à régler les problèmes, et ce partout dans le monde .A l’époque de l’internet, des réseaux sociaux où tout se sait et se voit ( ou presque) , cela doit venir ; ;informons, convainquons, sensibilisons,continuons de débattre sereinement, librement , d’énoncer et comparer toutes les opinions et analyses , avec conviction et passion, dans le plein respect  de ceux qui pensent différemment de nous , sans colère ni censure ni injure. C’est ainsi que nous progresserons , susciterons et stimulerons la réflexion et le sens critique. . Et espérons que patience et temps feront tôt ou tard  le reste - 

                            • heber 13 juin 23:20

                              zygornifle macchia


                              oui la chancelière est la première coupable ; c’est elle qui a suscité des espoirs fous chez tous ces pauvres gens en leur disant , venez , nous vous accueillerons ; et maintenant l’Allemagne est en train de verrouiller ses frontières et la CDU/CSU met au point un programme avec renvoi des migrants économiques dans les pays de départ , création de camps de détention en Libye et ailleurs etc 
                              C’était bien la peine de jouer les grands généreux et de stigmatiser les pays de l’Est pour faire la même chose 1 an après les avoir traités de fachos à longueur de réunions ; tous ces gens sont irresponsables, cyniques et n’ont aucun sens moral ; et la peur de perdre les élections les transforment désormais en serviteurs zélés du verrouillage de l’Europe.

                              Puisque tout le monde savait depuis le départ que c’était la seule soluttion , il est criminel d’avoir prétendu le contraire aussi longtemps au prix de bien des vies perdues et englouties par la mer à cause d’ un mirage créé par nos pitoyables chefs d’état et nos bobos habituels

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès