• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Moi, milliardaire... (troisième et dernière partie)

Moi, milliardaire... (troisième et dernière partie)

Poursuivons le délire de M7, l'un des neuf milliardaires qui en 2017 ont placé Macron là où il est. Et la Constitution prévoit que nous aurons à subir supporter* cet individu pendant encore deux ans.

* Et nous n'avons probablement pas encore tout vu...

Toutefois, par honnêteté envers le lecteur nous devons lui faire part des points suivants.

Dans ses grandes lignes cet article a été rédigé du 29 décembre 2019 au 15 janvier 2020. Il correspond à l'analyse que votre serviteur faisait et fait toujours de la situation du pays.

Sa parution plus tardive tient au fait que la volonté de parvenir à un niveau de rédaction soignée et la recherche d'un minimum de sources ont exigé du temps, d'une part.

Que d'autre part, à aucun moment il n'a été question de tenir compte de l'actualité survenant par la suite et ce depuis le début de l'année 2020, afin de conserver au propos le recul qui convenait.

Qu'enfin, et du fait de cette actualité, une hésitation fut un temps de mise sur l'opportunité d'aller ou non jusqu'au bout de cette entreprise.

Cette dernière question fut tranchée vers la mi-février.

Ces précisions étant apportées, il appartiendra au lecteur de juger par lui-même de l'intérêt de cette modeste contribution au débat qui s'offre à l'ensemble des citoyens français, face aux enjeux et défis qui se présentent désormais et qui étaient déjà de mise il y a trois mois.

Au-delà de ces considérations, il faudra bien en arriver à la seule solution raisonnable pour nous sortir de là où on nous a fourrés : la prise du pouvoir par le peuple. Donc avec le RIC (et en toutes matières, SVP !) que d'une manière ou d'une autre nous devrons mettre dans la Constitution. Tout le problème est de savoir comment, et quand. Tant que cette exigence ne sera pas satisfaite, il n'y aura rien à attendre de la classe politique. Et, par voie de conséquence, nous continuerons à en payer le prix fort.

N.B. : en cas de nécessité, les deux premières parties de cet article sont accessibles ci-dessous :

première partie de cet article

deuxième partie de cet article

(...)

4) Notre plan pour 2022 : gagner l’élection présidentielle.

Condition impérative : interdiction maintenue pour qu’aucun débat télévisé portant sur l'intérêt qu'il y aurait pour la France de rester ou bien de sortir de l'UE n’ait lieu d’ici là. Or les chaînes privées nous appartiennent. Quant au service public, étant présidé par Delphine*, une vraie macronienne, nous n’avons rien à craindre non plus de ce côté-là.

Cela étant précisé, quelle est la situation présente ?

Pour l'instant, nous allons tout droit vers un deuxième tour Macron-MLP. 

Et au-delà de toutes les explications savantes pour tenter d’en déceler les origines ou les raisons — ce dont je me tamponne — les faits sont là.

Parfait !

Mais restons vigilants, et ne négligeons pas les solutions de repli : la petite Marion par exemple, ou bien une des poupées Attali.

Du reste, Jacques en fit l'annonce dès 2014. Que risquions-nous à le dire, au regard des années (décennies ?) que nous sommes aux manettes pour parvenir à nos fins : amener le peuple là où nous l'avons décidé. Un plan que nous réalisons étape par étape avec trente ans d'avance sur le peuple, qui lui n'en a aucun*. Quelle chance pour nous !

* il est un fait que le peuple ne sait pas s'organiser. Comme s'il n'avait aucune volonté. Il ne sait que résister — et encore faut-il qu'il s'en soit pris un paquet sur la tronche. — voire lutter contre... Il apparaît donc comme un géant, inerte, amorphe, sans projet déterminé, qui n'existe qu'en opposition à... Donc en s'opposant à nous. Par conséquent il a toujours un coup de retard. Pourtant, s'il était doué d'une vraie conscience de classe, s'il savait s'organiser, il saurait alors construire son avenir, et nous les ultra-riches ne pèserions pas lourd. Pire, nous serions balayés. D'autant que quand il commençait dans l'Histoire à être un peu trop entreprenant, notre seul recours consistait à lui tirer dessus. Oui, quelques coups de fusil, et hop tout était réglé. Pour nous. (1791, 1848, 1871). Sinon nous perdions tout, et jusqu'à la vie ? Au fond, peut-être a-t-il intégré l'idée que c'est l'ordre des choses : c'est nous qui sommes les maîtres, et il ne pourrait en être autrement. Il lui suffit alors d'espérer un petit quelque chose de notre part et d'être à notre service. Il se serait donc résigné, reconnaissant ainsi sa défaite.

Une poupée qu’il serait toujours temps de sortir de sa boîte, en cas de besoin. Après la ritournelle (en 2017) sur « l’homme exceptionnel, ou le prétendu gendre idéal », ce pourrait être cette fois-ci : « Une femme à l’Élysée en 2022 ! ». Voilà un slogan qui serait porteur : ça tomberait alors comme des mouches. Je parle des bulletins de vote, bien sûr.

J’imagine déjà Ruth et Apolline en grandes prêtresses de cette cérémonie médiatique de propagande.

La règle d'Or est celle-ci : aucun des deux candidats qualifiés pour le second tour ne devra vouloir sortir de l'UE. Aucun.

Ce qui est le cas de l'intégralité de la classe politique française que nous avons achetée, ou convertie à l'européisme. Cela fait maintenant un bail.

 

Passons-les donc en revue :

Les LR : ils sont en tous points d'accord avec ce que fait Emmanuel. Du reste, si Fillon (notre candidat en second) avait été élu il n’aurait pas fait une autre politique, notamment la destruction du système des retraites (vestige du CNR)*, qui est une priorité pour nous.

* voir Denis Kessler, N°2 du MEDEF

* voir la GOPÉ de 2019

* la lecture de cet article est conseillée

Et ce ne sont pas ses ex-collègues, les E. Philippe, B. Le Maire et G. Darmanin présents au gouvernement qui pourraient prouver le contraire. Ajoutons que certains députés LR piaffent d'impatience de revenir au pouvoir. Les pauvres, ça doit commencer à les démanger…

Oui, impatients qu’ils sont de prolonger ce que fait Emmanuel, bien entendu. Avec lui ou bien après lui. C’est égal. Ce qui les intéresse, c'est le pouvoir. Et les avantages qui vont avec, bien entendu.

Le PS : les G. Collomb, C. Castaner, N. Belloubet, R. Ferrand, etc. prouvent qu'ils sont de la même clique.

Le PCF : Requiescat in pace.*

* Qu’il repose en paix

NPA : héritier du courant trotskiste. 

EELV : plus européiste que ces gens-là, tu meurs. (Y. Jadot, C. Duflot, D. Cohn-Bendit, etc.)

UDI, (Christophe Lagarde) : un digne descendant des giscardo-centristes. Autrement dit un indécrottable euroatlantiste : « Credo in unam Europam »*

* Je crois en une seule Europe.

DLF (Nicolas Dupont-Aignan) est-il besoin d'en parler ? (ancien de l'UMP, ayant passé un accord avec MLP en 2017... : un des partisans de la trop fameuse « autre Europe »)

 

Passons rapidement sur ce salmigondis qu’est LaREM, une création ex nihilo recrutée en urgence sur CV*, au printemps de 2017 — et sans passer par la case Pôle Emploi, bien entendu — avec comme profil souhaité d'être capable de jouer les godillots auprès du grand homme pendant cinq ans. Il est vrai que l'affaire était alléchante. Pensez-donc...

* Curriculum Vitae

À part raser les murs, on ne voit guère quel serait l’avenir de tous ces sbires, qui iront se recaser là où ils étaient auparavant. Gageons que le peuple (dont il font pourtant partie, eux aussi) ne les regrettera pas, ni ne les plaindra. Nous non plus, d'ailleurs (de M1 à M9). En somme ils auront servi, puis auront été jetés. Tels des mouchoirs.

Il reste donc deux formations :

RN : Contrairement à ce qui se dit et qui est une idée reçue, la famille Le Pen au grand complet (grand-père, tante et petite-fille) n'a jamais voulu et ne veut pas sortir de l'UE. C'est d'ailleurs pour cela qu'on les laisse passer constamment à la télé. Ils font bel et bien partie du plan. Notre plan.

Qui se souvient d'une intervention de JMLP, ou bien de sa fifille, ressemblant peu ou prou aux nombreuses prises de parole de leur collègue Nigel Farage au Parlement européen pour dénoncer cette Union Européenne ?

* JMLP : député européen pendant 14 ans, 11 mois et 11 jours. MLP : députée européenne pendant 12 ans, 10 mois et 29 jours. Si l'on en croit leur page Wikipédia.

En conséquence, l’argument comme quoi depuis la présidentielle de 2017 MLP aurait changé d’avis sur cette question de sortie de l’UE est une vaste blague.

Comme le prouve, entre autres, ce qu’elle disait le 24 février 2012 devant Henri Guaino :

JPEG

Ajoutons que la lecture des professions de foi de la famille Le Pen pour chacune des élections présidentielles serait également très instructive sur ce point. Il n'y est jamais question de sortir de l'UE ni même de l'euro. Mais voilà, les Français ne veulent pas faire cet effort de recherche, ou bien ont la mémoire courte, préférant répéter ce qu'on leur dit à la télé...

Tant pis pour eux !
 

La FI. 

JLM, européiste convaincu, a trompé son monde en 2017 avec son histoire de sortie des traités et autres plan A plan B. Un modèle du genre.

Oui, un modèle en ce qui concerne l’enfumage des foules, bien entendu. La lecture de L'Avenir en commun révèle en effet que des infos très importantes ne sont pas mentionnées, ou bien peu précises. Par exemple sur l'origine de la loi El Khomry, qui en fait est le résultat d'une décision de la Commission européenne. Pas un mot là-dessus.(p.53)

Ou bien : « L'UE, on la change ou on la quitte. » Que voilà un beau cri de guerre !

JPEG

On la quitte, mais comment et quand exactement ? Pas un mot non plus là-dessus. En revanche, tout une tartine (p.83) pour expliquer qu'on va imposer un rapport de force (Bien, bien, la concertation dans une ambiance respectueuse des autres...), et ensuite on sortirait. On sortirait... non pas de l'UE, mais des traités. Nuance !

J'exagère ?

JPEG

Mais pourquoi ne pas avoir indiqué tout simplement que la loi El Khomry était une mesure exigée par l'UE. N'aurait-ce pas été plus clair, pour ne pas dire plus honnête ?

Bien joué Jean-Luc* ! « Tu les as tous n.... » comme dirait Madame Sarfati.**

* Oui toi, la République Jean-Luc. Ainsi que les Corbière, Coquerel, Ruffin, et autres Autin, Quatennens, Obono...

** Madame Sarfati : l'héroïne d'un sketch fameux du regretté Élie Kakou. Précisons qu'il y a une bonne moitié de tes 19,6%, Jean-Luc, qui depuis 2017 ont décelé l'imposture. Si l'on en juge par le résultat obtenu par la FI aux élections européennes de 2019 (= 6,3%). Ah, le bon sens populaire...

 

Ces deux derniers partis (FI et RN) sont donc les deux faces d'une même pièce : la fausse opposition. Elle seule a le droit de passer à la télé.* Et au final, ça en fait des voix qui vont se perdre...

* pas question de faire passer des types comme François Asselineau, Jacques Nikonoff, Georges Gastaud, Jacques Cheminade, etc. Pensez-donc : cela réveillerait le téléspectateur.

La FI ne sert donc à rien. Ou plutôt elle nous sert. Ils le montrent chaque jour, en gesticulant : qui ? au Palais Bourbon, qui ? devant les caméras de nos médias... 

Ajoutons qu'ils se sont bien gardés d'aller dans la voie proposée dès la fin de 2018 par l'UPR, qui consistait à tenter d'activer l'article 68 de la Constitution pour engager le processus de destitution d'Emmanuel pour violation répétée de la Constitution*.

C'est bien, les gars !

JPEG

*Il est précisé dans ce dossier établi en décembre 2018 par l’UPR qu'Emmanuel Macron a violé treize fois la Constitution depuis son élection. Or, en tant que Président de la République, et selon l’article 5 de la Constitution, il doit veiller au respect de cette dernière. Et là, bravo à Monsieur François Asselineau et à l’UPR pour cette initiative ! Vraiment.  Oui, 13 violations de la Constitution. Rien que ça ! Et même une quatorzième survenue en septembre 2019 avec la nomination par Macron de Jean-Paul Delevoye comme ministre des solidarités et de la santé (violation de l’article 23).

Bien sûr qu'Emmanuel viole la Constitution, et pas qu'un peu. Mais on s'en tape.

En refusant d’activer cet article 68 (ndr : pour des raisons minables que le lecteur pourra rechercher par lui-même) — les députés de la FI — eux et d’autres, mais eux surtout — ont montré qu’ils protégeaient Emmanuel. Mais aussi que face à ce qui s’appelle un conflit d’intérêts — ils avaient ici à choisir entre l’avenir de la France (donc préserver le bien commun) et leurs petits avantages, eh bien que croyez-vous qu'ils firent ?

Une petite piqûre de rappel, ami lecteur ?

Voilà pourquoi les Français auraient bien besoin du RIC. Mais ça aussi, ils s'imaginent que ça va arriver tout seul...

Voter MLP ?

Dans ces conditions, le vote pour MLP devrait caracoler en tête en 2022. Disons au premier tour.

Abordons maintenant le répertoire de base des électeurs traditionnels de ce parti. Attention, c'est du lourd. Hé, hé !

Morceaux choisis :

« Ils (= les gens du RN) n’ont jamais été au pouvoir, on va donc les essayer cette fois-ci », ou alors : « Y en a marre de tous ces pourris ! [ndr : les hommes politiques] » et autres calembredaines du style « J'aime pas les Arabes, qu’ils retournent dans leur pays ! ». (liste non exhaustive)

Eh oui. Parce qu'il y en a un paquet qui se figurent que MLP, une fois en place à l’Élysée, changera les choses pour eux, « lutter contre les Arabes, contre l'islam… » et autres âneries dont ils ont le secret pour justifier leur vote ?

Comme si les vrais problèmes des Français — de tous les Français, SVP ! — se trouvaient là… « Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils disent font. » (Luc 23,34)

En revanche, attenter à la paix civile serait probablement à mettre au crédit des mesures politiques que la dame déciderait. On peut en effet être à la fois incompétente, par exemple lors d'un débat télévisé — mais n'avait-elle pas fait montre de ses insuffisances en présence de contradicteurs et ce bien avant 2017 ? — et disposer de réelles aptitudes pour mettre en péril une nation vieille de quinze siècles. L'un n'empêchant pas l'autre.

Il paraîtrait même que la moitié des flics* votent pour le FN, devenu maintenant le RN. C'est dire !

Avec de telles arguties, niveau Café du commerce, on est bien entendu au trente-sixième dessous de la culture politique. Enfin...

* https://www.liberation.fr/direct/element/plus-de-50-des-policiers-et-militaires-ont-vote-fn-en-2015_28175/

https://blogs.mediapart.fr/rachid-barbouch/blog/080217/plus-de-la-moitie-des-policiers-et-militaires-votent-front-national

Parfait : ça roule.

Mais voilà, d’autres (pas aussi primaires que les précédents) s’imagineront naïvement que cette fois-ci le vote MLP permettrait peut-être de redonner du grain à moudre aux Français. Une sorte de vote par dépit.

En somme, après avoir viré Sarkozy pour mettre Hollande, puis mis Macron à sa place, on mettrait MLP pour virer Macron... Soupirs !

Au-delà de toutes ces considérations, ce qui importe pour nous les ultra-riches, c’est que même si cette fois-ci le fameux (trop fameux diront certains) « appel à faire barrage à MLP » ne fonctionne pas, nous serons encore les gagnants.

Je sens qu'on va encore se les faire, ces Français !

Henri, une autre coupe de Champagne, s'il vous plaît.

https://www.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170322.OBS6964/qui-vote-fn-pourquoi-3-idees-recues-sur-les-electeurs-du-front-national.html

 

(ndr : Voyant son époux quelque peu s’exciter, Madame M7 s’est approchée et lui a fait comprendre que vu l’heure [il est bientôt 6H00], il serait peut-être temps de rentrer…)

Oui, ma biche : j'arrive.

 

5) Conclusion :

1, 2, 3, 4, 5, 6, 7. Oui, sept GOPÉs. Nous devrons tenir jusque-là (= 2026) et obtenir ces sept GOPÉs.

L’affaire sera alors gagnée.

Tant pis pour ces c… qui n’auront rien voulu voir. Ou rien voulu entendre. Et tant pis aussi pour ceux, les clairvoyants, qui n’auront pas été entendus.

Surtout qu'au-delà de ce que je viens de confesser, nous saurons saisir, ou provoquer, toute occasion pour renforcer /accélérer notre plan.

Oui, on va leur montrer, à tous, ce qu'est pour nous, non pas la lutte finale que leurs anciens invoquaient dans L'Internationale, mais la guerre finale. Et surtout le couplet auquel ils n'avaient jamais pensé, ces abrutis.

Et si certains devaient avoir des regrets, ils pourront toujours se consoler en chantant sous la douche :

Pourtant Warren Buffet, troisième fortune mondiale, n’avait-il pas déclaré en 2005* au journal New-York Times  :

« There’s class warfare, all right, but it’s my class, the rich class, that’s making war, and we’re winning. »

Traduction :

« La guerre des classes existe, c’est d’accord, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la gagner. »

* Oui, cet aveu date de 2005, autrement dit sous Chirac ! Et depuis vous n’aviez toujours rien compris, les gars ?

Être aussi peu réactifs que ça et surtout aussi longtemps, ne pouvait déboucher que sur une seule chose, que vous méritez amplement : être asservis, voire mis en esclavage ». Parce que de notre côté, nous n'étions pas inertes toutes ces années, mais bel et bien à la manœuvre...

Ha, Ha, Ha,… !

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.92/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 16 mars 10:45

    @Jean Dugenêt,

    Pardon pour le délai que j’ai mis pour vous répondre, mais la finalisation de la dernière partie de cet article (encore au stade de la modération, à l’heure où j’écris) a exigé tout mon temps disponible.
    Mais j’avais pris bien soin de vous lire, n’en doutez pas.

    Une déclaration commune avec les sept organisation citées, pourquoi pas ? Compte tenu de la situation actuelle du pays et de l’aggravation qui est à prévoir, rien n’est à exclure. Pourtant je continue à penser qu’écarter la formation de Jacques Cheminade serait une erreur.
    Il est pour la sortie de l’UE et de l’OTAN, même s’il ne le dit pas toujours d’une manière explicite.

    Peut-être faudrait-il trouver une formule pour l’associer, au moins comme destinataire de cette déclaration, et que les autres le sachent.

    Qu’en pensez-vous ?

    Bien cordialement.

    Thierry Saladin


    • doctorix doctorix 16 mars 19:38

      @Thierry SALADIN
      Merci de confirmer qu’il n’y a qu’un parti (plutôt un rassemblement) pour nous sortir du guêpier, l’UPR.
      Il faudrait juste trouver un milliardaire honnête pour le faire sortir de la nasse.
      Mais milliardaire honnête, ça sonne comme un oxymore....
      Alors ce qu’il nous faut, c’est un milliardaire repenti, en fin de vie, et craignant le châtiment divin.
      Parce que l’élection d’un président, c’est juste une affaire d’argent : la noblesse des idées, c’est peanut. Seul compte le temps d’antenne.


    • Jean 17 mars 19:07

      @Thierry SALADIN
      Jean ? il est ou ?


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 20 mars 19:35

      @Thierry SALADIN
      Bonjour et merci de votre réponse.
      Je suis d’accord avec vous. La question qui se pose est : Qui doit prendre la décision de faire une déclaration commune ? Et aussi : Que pouvons-nous faire pour encourager cela ? Ecrire un article sur Agora Vox pourrait-il aider ?


    • Cadoudal Cadoudal 20 mars 19:52

      @Jean Dugenêt
      Un nartic, un nartic, un nartic...lol...

      Par comparaison, j’admire les islamiques quand je lis votre prose. J’en viendrais à souhaiter qu’ils nous envahissent pour nous protéger de l’arrogance des vôtres.

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/tous-ensemble-ou-dialogue-social-218485#forum5584113


    • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 16 mars 10:58

      Bonjour à tous,

      Une erreur technique fait que la légende figurant sous la photo de Guaino et de MLP a disparu. La voici :

      14’21’’-14’25’’ « Cela [ndr : sortir unilatéralement de l’UE et de l’euro] n’a jamais été mon projet » dixit Marine le Pen le 24 février 2012.

      Avec mes regrets

      Cordialement.

      Thierry Saladin


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 16 mars 13:02

        Mais comment se fait-il que votre milliardaire ne sait toujours pas que Macron et la République seront virés dans 8 mois maintenant, et qu’ils seront remplacés par le Grand Roi à la verge de fer ?




        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 16 mars 13:37

          Banquiers, grands patrons, spéculateurs, sortez vos mouchoirs devant ce qui vous attend :

           

          « A vous maintenant, riches ! Pleurez et gémissez, à cause des malheurs qui viendront sur vous. Vos richesses sont pourries, et vos vêtements sont rongés par les teignes. Votre or et votre argent sont rouillés ; et leur rouille s’élèvera en témoignage contre vous, et dévorera vos chairs comme un feu. Vous avez amassé des trésors dans les derniers jours ! Voici, le salaire des ouvriers qui ont moissonné vos champs, et dont vous les avez frustrés, crie, et les cris des moissonneurs sont parvenus jusqu’aux oreilles du Seigneur des armées. Vous avez vécu sur la terre dans les voluptés et dans les délices, vous avez rassasié vos coeurs au jour du carnage. Vous avez condamné, vous avez tué le juste, qui ne vous a pas résisté. » (Jacques 5:1-6)

           

          « Ecoutez ceci, vous qui dévorez l’indigent, et qui ruinez les malheureux du pays ! Vous dites : Quand la nouvelle lune sera-t-elle passée, afin que nous vendions du blé ? Quand finira le sabbat, afin que nous ouvrions les greniers ? Nous diminuerons l’épha, nous augmenterons le prix, nous falsifierons les balances pour tromper ; Puis nous achèterons les misérables pour de l’argent, et le pauvre pour une paire de souliers, et nous vendrons la criblure du froment.

          L’Eternel l’a juré par la gloire de Jacob : Je n’oublierai jamais aucune de leurs œuvres.

          Le pays à cause d’elles, ne sera-t-il pas ébranlé, et tous ses habitants ne seront-ils pas dans le deuil ? » (Amos 8 :4-10)

           

          « Que les louanges de Dieu soient dans leur bouche, Et le glaive à deux tranchants dans leur main, Pour exercer la vengeance sur les nations, Pour châtier les peuples, Pour lier leurs rois avec des chaînes Et leurs grands avec des ceps de fer, Pour exécuter contre eux le jugement qui est écrit ! C’est une gloire pour tous ses fidèles. Louez l’Éternel ! » (Psaume 149 :6-9)

           

          « Méchant serviteur, je t’avais remis en entier ta dette, parce que tu m’en avais supplié (2008) ; ne devais-tu pas aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j’ai eu pitié de toi ? Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu’à ce qu’il ait payé tout ce qu’il devait. » (Mt 18 :23-35)

           

          « Recommande aux riches du présent siècle de ne pas être orgueilleux, de ne pas mettre leur espérance dans les richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu, qui nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions. Recommande leur de faire du bien, d’être riches en bonnes œuvres, d’avoir de la libéralité, de la générosité, et de s’amasser pour l’avenir un trésor placé sur un fondement solide, afin de saisir la vie véritable. » (1 Tim :6 :17-19) ?

           

          « Ecoutez, mes frères bien-aimés : Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres aux yeux du monde, pour qu’ils soient riches en la foi, et héritiers du royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment ?

          Et vous, vous avilissez le pauvre ! Ne sont-ce pas les riches qui vous oppriment, et qui vous traînent devant les tribunaux ? Ne sont-ce pas eux qui outragent le beau nom que vous portez ? » (Jc 2 :5-7)

           

          « Que le frère de condition humble se glorifie de son élévation. Que le riche, au contraire, se glorifie de son humiliation ; car il passera comme la fleur de l’herbe. Le soleil s’est levé avec sa chaleur ardente, il a desséché l’herbe, sa fleur est tombée, et la beauté de son aspect a disparu : ainsi le riche se flétrira dans ses entreprises. » (Jc 1 :9-11)

           

          4 : Tremblez, tyrans ! et vous perfides 

          L’opprobre de tous les partis, 

          Tremblez ! Vos projets parricides 

          Vont enfin recevoir leur prix ! 

          Tout est soldat pour vous combattre

          S’ils tombent nos jeunes héros,

          La France en produit de nouveaux

          Contre vous tous prêts à se battre !


          • Montagnais Montagnais 16 mars 23:38

            .. Vers le grand naufrage ..


            « Là sont à la fois le sabre, le goupillon, le chandelier à sept branches, le tablier en peau de cochon, la faucille, le marteau et le veau d’or, tous les emblèmes d’un monde révolu, jetés pêle-mêle sur le radeau du grand naufrage. » 


            Vous voyez qui ?


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 17 mars 07:39

              Bonjour,

              .

              "Au-delà de ces considérations, il faudra bien en arriver à la seule solution raisonnable pour nous sortir de là où on nous a fourrés : la prise du pouvoir par le peuple. Donc avec le RIC (et en toutes matières, SVP !) que d’une manière ou d’une autre nous devrons mettre dans la Constitution."

              .

              Pour pouvoir rendre le pouvoir au peuple, pour pouvoir bâtir une vraie démocratie, nous devons construire la nouvelle France de demain sur un socle solide qui repose sur

               

              - La dissolution de l’Assemblée nationale

              - La création des états généraux du pouvoir citoyens

              - L’établissement d’une assemblée constituante citoyenne

              .
              Un prise en considération et un encadrement déontologique du 4ème pouvoir, celui des grands médias, actuellement en possession de l’oligarchie, s’impose ... dans une future constitution, une constitution qui doit être récrite par le peuple et pas par l’oligarchie !


              • eau-du-robinet eau-du-robinet 17 mars 16:52

                correction :

                La prise en considération et un encadrement déontologique...


              • F-H-R F-H-R 17 mars 12:07

                Excellent article qui fait plaisir à lire mais dont je crains qu’il ne touche pas grand monde.

                Petite remarque connexe :

                 

                Lors du 2ème tour des élections présidentielles de 2017, sur 47 568 693 inscrits, Macron a obtenu 20 743 128 voix (source Ministère de l’intérieur).

                 

                Sachant qu’au 1er tour Fillon et Mélenchon ont totalisés, à eux deux, 14 274 682 voix, et qu’au 2ème tour la moitié de leurs électeurs ont reportés, par défaut, leur voix sur Macron (selon différentes enquêtes), on peut dire que ceux qui ont souhaités, sans ambiguïté, voir Macron au pouvoir, ne représentent effectivement que 13 605 787 voix ; soit 28,6% des inscrits.

                 

                Autant dire que Macron ne représente même pas 1/3 des électeurs.

                Au regard des principes de la démocratie, Macron est, selon moi, un imposteur.

                 

                Tant que les votes blancs ne seront pas pris en considération, nous auront toujours des imposteurs au pouvoir. Cela est vrai quelque soient le type d’élection.

                 

                « Tant pis pour ces c… qui n’auront rien voulu voir. Ou rien voulu entendre. Et tant pis aussi pour ceux, les clairvoyants, qui n’auront pas été entendus. »


                • capobianco 17 mars 17:01

                  l’auteur :

                  Juste vous faire remarquer que écrire : « La FI...Oui, un modèle en ce qui concerne l’enfumage des foules, bien entendu. » L’enfumage c’est vous qui affirmez, jugez sans avoir vérifié vos attaques (c’est le bon mot). Je ne vais pas reprendre toutes vos « fausses vérités » mais par exemple :

                  «  Par exemple sur l’origine de la loi El Khomry, qui en fait est le résultat d’une décision de la Commission européenne. Pas un mot là-dessus.(p.53) »

                  Veuillez donc lire ces deux vidéos d’avant la présidentielle et j’espère que vous reconnaîtrez votre erreur « volontaire » au moins sur la loi « el khomry »

                  https://melenchon.fr/2016/06/24/leurope-on-change-on-quitte/

                  https://www.youtube.com/watch?v=_7dsSDQlIZM&feature=emb_rel_end

                  Mais je ne vais pas immiscer dans votre réunion d’autant que comme d’habitude vous ne reconnaîtrez rien, j’ai mon idée sur votre rôle politique reposant sur la parole d’un homme haut fonctionnaire issue de la droite.

                  Une petite dernière : https://www.youtube.com/watch?v=HMNwmW1BHRY

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès