• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mon Liban, sans trop d’illusion

Mon Liban, sans trop d’illusion

Mon Liban, sans trop d’illusion
‘Edition Mon Petit Editeur’
Riad Jreige

Le Liban n’arrive pas à trouver la paix et la non élucidation des attentats est une constante. Il apparaît dès lors incapable de se gérer lui-même du moins sur un plan politique.

Le renouvellement de la présidence de la République, celui de la présidence du Conseil ou le renouvellement de la chambre des députés sont des occasions de vacance du pouvoir de plus en plus prolongée démontrant le degré d’essoufflement du système politique qui régit les institutions de notre pays.

Un livre qui regroupe différents articles de Riad Jreige diffusés à travers les médias avec comme fil conducteur, les évènements qui se sont déroulés au Liban depuis un certain 14 février 2005.

L’occasion pour l’auteur, à travers les évènements, de se poser des questions sur les dysfonctionnements graves d’un pays résolument ancré dans le modernisme mais géré par un féodalisme clanique et clientéliste hérité de son histoire.

Le pays est celui des minorités, chrétiennes et musulmanes, dont les proportions à travers son histoire, continuent de se modifier par le flux des migrations toujours en marche. La diaspora libanaise « al Intishar » communautairement et paritairement proportionnée, donne la mesure à un recensement si longtemps redouté dès lors qu’elle aura été prise en considération.

Le Liban, multiconfessionnel par définition, se trouve être en porte-à-faux par rapport à, ce qui est présenté comme, un affrontement de deux civilisations, d’un côté la judéo-chrétienne et de l’autre l’islam ou alors celui de l’antithèse de ce que veut être Israël, l’état juif.

En d’autres temps, feu Bachir Gemayel, avait averti et ce d’une manière prémonitoire, que si la composante confessionnelle du conflit libanais ne se réglait pas d’une manière définitive, elle s’exporterait, à une partie ou à toute la région du Moyen Orient voire à l’Europe.

Le permis de détruire, Gaza ou de l’infrastructure libanaise comme ce qui s’est passé en juillet 2006, est accordé à l’armée israélienne. L’indemnisation des populations victimes sera à la charge des pétromonarchies arabes comme contribution compensant leur silence pendant les agressions.

En plus de sa position géographique peu enviable le Liban, coincé entre d’un côté la Syrie et de l’autre Israël ou la Palestine occupée, la découverte de gaz en méditerranée et plus de 60 Mds de $ de dettes, quel est le projet libanais pour sortir de la crise ?

Le Liban et sa valeureuse armée a-t-il la capacité suffisante de défendre ses frontières ; et la police ainsi que les forces de sécurité intérieure ont-t-elles la capacité de faire régner l’ordre et la sécurité intérieurs ?

Que menace la présence massive de déplacés syriens au Liban ?

Le Hezbollah, fer de lance de la résistance face à Israël depuis sa longue occupation du pays et seul parti politique dont la milice est toujours très active, doit-il être désarmé ?

Pourquoi y a-t-il eu conflits depuis 1975, pouvons-nous y répondre sans détour ou chacun y va de sa propre explication ?

Des questions primordiales qu’il est souvent politiquement et diplomatiquement indécent d’évoquer mais qui humainement ne pourront rester longtemps sans réponses.

Ce livre écrit par un non expert politique, loin de la désinformation ambiante se propose, à partir d’observations répétitives, de présenter les faits sous un autre angle, en sortant des sentiers balisés et médiatisés.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • OMAR 1er novembre 2014 16:42

    Omar33

    Bonjour Riad : « ..un affrontement de deux civilisations, d’un côté la judéo-chrétienne et de l’autre l’islam... ».

    Soit vous êtes naïvement tombé dans cette grotesque propagande du « choc des civilisations » soit vous ne maitrisez pas la notion de "civilisation.

    Car depuis quand une religion se prévaut d’être une civilisation ?

    L’Occident s’est toujours défini comme de civilisation gréco-romaine.
    Quant au moyen-orient, il s’apparente à la civilisation arabo-perse.

    Par contre, l’Histoire nous enseigne à travers la Shoah ce qui fut réservé aux juifs européens.
    Ainsi que le comportement des musulmans ottoman à l’encontre des moyen-orientaux, maghrébins et arméniens.

    Et si malheureusement le Liban et d’autres pays arabes rencontrent de graves problèmes, ceux ci ont comme principale origine Israël et comme complices tous ces despotes, dictateurs et roitelets de service qui ont dirigé les pays arabes pour les amener à cette situation catastrophique actuelle.

    En fait, tout ce qui divise et affaiblit le monde arabo-musulman renforce Israël..


    • Riad JREIGE Riad JREIGE 1er novembre 2014 23:25

      Merci Omar pour ta réaction.
      En effet l’abus de langage me fait tomber dans le grotesque confondant civilisation et culture.
      Je ne sais si celà a suffi pour vous enlever l’envie de lire le livre. Espérons que non.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès