• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mon témoignage sur la manifestation de Barbès

Mon témoignage sur la manifestation de Barbès

Samedi 19 juillet 2014 : il fait plus de trente degrés sur Paris et une manifestation a lieu dans l'un des (derniers) quartiers populaires de Paris. Elle est organisée en soutien du peuple palestinien de la bande de Gaza qui doit faire face à une attaque de l'armée israélienne. Elle a été interdite par la préfecture de police de Paris qui a jugé le risque de trouble à l'ordre public élevé.

Pour arriver à une telle conclusion, les autorités ont mis en exergue ce qui s'était passé le week-end dernier rue de la Roquette (coïncidence : c'est le lieu de résidence du premier ministre), près de la place de la Bastille. Pour dire vrai, je n'y étais pas et il me semble que divers éclairages (parfois totalement opposés) ont été apportés par les divers protagonistes.

Ces divers éléments ont excité ma curiosité et comme je n'avais rien à faire de spécial cet après-midi là, je me suis en quelque sorte promené au côté des manifestants. Je n'ai pas vraiment manifesté, préférant rester sur le trottoir et apprécier l'écoulement de la foule. Mais pour ne pas induire en erreur le lecteur, je dois avouer que j'ai beaucoup plus de sympathie pour la cause palestinienne que pour Mr Netenyahou, la LDJ et Mr Meyer Habib. La singularité du conflit palestinien réside à mon avis dans l'occupation sans discontinue de territoires depuis près de 50 ans sans perspective d'annexion définitive (ce qui aboutirait pour une démocratie qui se respecte à accorder aux palestiniens la citoyenneté israélienne) ou de rétrocession (ou indépendance) des territoires. La politique des gouvernements israéliens depuis 1967 consiste en un lent et minutieux nettoyage ethnique afin d'établir des colonies juives sur les territoires les plus viables de la Judée-Samarie et de concentrer les Palestiniens dans des Bantoustans destinés (au mieux) un jour à être rétrocédés à la Jordanie et à l'Egypte et au pire à prolonger une situation contraire au droit international. Je pointerais volontiers un péril : la montée des religieux au sein des deux sociétés avec une escalade démographique (forte fécondité des deux côtés et politique migratoire - l'Aliyah - très agressive de la part d'Israël) très hasardeuse...

De ce second point, on peut en déduire que j'ai aucune affinité avec le Hamas, mais ce dernier n'a pour rien au monde le monopole de la cause palestinienne. Par ailleurs, je ne suis pas resté non plus pendant toute la durée de la manifestation : je n'ai pas la prétention d'être exhaustif.

Je suis arrivé peu après trois heures à la station Barbès-Rochechouart. Depuis les rames de métro, on pouvait se faire une idée assez précise sur le nombre de participants : ils étaient bien plus que les 1500 à 2000 personnes concédées par la police. La foule était compacte et s'étalait sur environ 500 mètres, c'est-à-dire qu’elle s’arrêtait une centaine de mètres plus bas que la station Château-Rouge : 7000 à 12 000 personnes me paraît plus vraisemblable. Tous les magasins (Tati, Gibert Joseph, La Grande Récré...) du boulevard étaient fermés pour l’occasion.

Les manifestants étaient en majorité (au moins relative) d'origine maghrébine bien que je pusse voir de toutes les origines. La foule était plutôt jeune et les couleurs de plusieurs tendances politiques se sont faits voir : les drapeaux d'Ensemble (la troisième plus grosse composante du Front de Gauche, après le PCF et le Parti de Gauche) et du NPA étaient de sortie. Les collectifs pro-palestiniens (EuroPalestine) étaient également présents et reconnaissables avec leur t-shirts verts. Il y avait également des éléments islamistes ou crypto-islamistes (entraînés par l’effet de masse) qui de temps à autre criaient "Allah Akbar" ou récitaient la Fatiha (sourate d'ouverture du Coran). Mais le slogan qui avait le plus de succès était : "Israël assassin, Hollande complice", signe que Hollande a déçu parmi toutes les couches de la population. Alors que Sarkozy énervait, faisait enrager les gens, Hollande écœure et dégoûte...ce qui est plus grave car cela annihile à mon sens toute possibilité de sortie de crise par le haut...

Les drapeaux palestiniens sont bien sûr à l'honneur : j'ai pu voir quelques drapeaux français, algérien et tunisien mais c'était très clairsemé.

En descendant le boulevard Barbès, on arrive rapidement au premier barrage de police. La manifestation étant interdite, elle est cantonnée au boulevard Barbès et le quartier est bouclé par les CRS. Les manifestants ne peuvent plus avancer, ce qui excite une vingtaine, peut-être trentaine de jeunes manifestants. Certains s'en prennent aux grillages en les agitant qui sont présents à cause de quelques travaux de voirie réalisés à l'endroit où on se trouve. D’autres veulent faire un sit-in mais ça ne prend pas et tout le monde se relève rapidement. Le face à face est tendu et je me dis que ça peut dégénérer très rapidement. Une demi-douzaine de jeunes qui étaient montés sur un petit bungalow de chantier et brûlent deux drapeaux israéliens. Tout de suite après, il y a deux lancers de projectiles (une bouteille d'eau a priori remplie et un autre qui paraissait circulaire). La réaction des CRS ne tarde pas : trois détonations de bombes lacrymogènes affolent la foule qui était venue s'amasser et l'oblige à reculer parfois dans la panique (des personnes auraient pu être écrasées car beaucoup n'avaient jamais assisté à ce genre de manifestations).

Avec plusieurs centaines de personnes, je prends une rue adjacente (la rue Custine) et je préfère m'éclipser en m'éloignant pour pouvoir faire le tour du quartier en toute quiétude. Dans ma retraite, je m'aperçois que le bouclage policier est bien plus strict que ce que je pensais : on peut les apercevoir dans des petites rues et s'ils me laissent passer sans difficulté, je comprends rapidement que ça ne pourrait plus être le cas très bientôt. Une scène m’a amusé : avant de tourner vers la rue Custine, j’aperçois un homme vêtu d’un keffieh essayant de ramasser le peu de gravier concentré au bas d’un platane du boulevard Barbès…

Je me retrouve au niveau du métro Anvers et je me rends compte qu'un large périmètre est fermé aux automobilistes et aux passants. Ce bouclage s'étend au Sud jusqu'au boulevard Magenta, à proximité de la Gare du Nord où un autre rassemblement plus petit mais bien encerclé par la police se tient, jusqu'à la Chapelle à l'Est, Marcadet-Poissonniers au Nord et donc Anvers à l'Ouest. Les lacrymogènes me pique les yeux alors que je suis rue de Dunkerque !

N'étant pas tout à fait rassasié par ma promenade, je prends le métro pour revenir à Anvers et essayer de revenir sur mes pas. Je découvre avec surprise que la station Barbès-Rochechouart est toujours ouverte ! Etant un peu téméraire, je descends à cette station. 

En sortant de la station, on nous indique l'unique sortie et je réalise que si l'on peut y sortir, on ne peut pas y rentrer ! Les manifestants sont toujours présents et toujours déterminés. Un grand drapeau palestinien recouvre en partie ceux qui sont sous le viaduc de la ligne 2 du métro. Les gaz lacrymogènes ont bien envahi le boulevard... en raison des risques d'orage, les agents des voiries ont débouché les caniveaux, laissant sortir l’eau des égouts... certains en profitent pour se rafraîchir et ont (sans certitude) dû les détériorer pour pouvoir réussir ces magnifiques jets d'eaux qui m'ont quelque peu éclaboussé...

Au bout d’une dizaine de minutes, je préfère m'en aller : je prends le boulevard de la Chapelle et essaye de bifurquer vers la rue Guy Patin (petite rue) mais elle est également bloquée. Je tente de l'autre côté et monte vers l'Eglise Saint-Bernard (j’ai pensé à la lutte durant l’été 96 des sans-papiers réfugiés à ce même endroit et je ne pouvais m’empêcher de penser au temps qui passe et de comment ce sera dans dix-huit ans), je vois des gens venir en contre-sens, ce qui sonne comme un mauvais présage. Dans mes pérégrinations, vers la rue Stephenson, je rencontre un nouveau barrage mais celui-là est plus souple : une charmante policière a établi un cordon de sécurité pour empêcher les voitures de passer, je me dis que la chance a tourné. J’en profite pour discuter avec elle et comprend un peu mon exaspération. Elle ne peut pas me donner davantage d’indications et était étonnée d’apprendre qu’elle était proche de la station La Chapelle et non pas Barbès-Rochechouart. De la rue Stephenson, je bifurque à droite vers la rue Doudeauville et miracle la rue Marx Dormoy s’offre à moi avec sa station de métro ! La première fois que j’étais heureux d’être dans ce coin réputé pour ses fumeurs de crack (en journée ça va tout de même)… 

Bref, de ce long périple, mes interrogations se sont naturellement portées sur la démesure du bouclage. J’ai discuté rapidement avec d’autres policiers et les consignes qu’ils ont reçues étaient claires : la manifestation étant interdite, toute personne s’y trouvant est susceptible d’être arrêtée. En plein Paris, dans la chaleur moite du mois de juillet, des milliers de manifestants, de passants et de riverains ont été désignés plus ou moins explicitement par les plus hautes autorités de ce pays comme des « ennemis publics ». La manifestation ne fut pas la scène de guérilla qui sera fantasmée par certains et pour leur propre tambouille politique : les manifestations des bonnets rouges ou celles de la FNSEA furent bien plus violentes et ne mobilisèrent pas autant de forces de l’ordre. L’interdiction de la manifestation est une décision politicarde qui ne se soucie nullement de l’intérêt public. De toute façon, si Mr Hollande avait un quelconque sens de l’intérêt de la France, il n’aurait pas apporté avec cette veulerie qui le caractérise si bien son soutien sans équivoque à l’offensive israélienne.

De telles méthodes de gestion des manifestations (notamment interdire aux gens d’évacuer rapidement par les petites rues) nous renvoient aux années ante-1986 : si l’exécutif continue dans cette voie, il court le risque d’avoir un nouveau Malek Oussekine à son funeste bilan. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.09/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • jaja jaja 21 juillet 2014 15:06

    Voila... Donc du monde contrairement à ce que disent certains médias et pas de slogans antisémites comme voudraient le faire croire certains y compris au sein du gouvernement !


    • bourrico6 21 juillet 2014 16:16

      Oui bon faut pas rêver non plus, y a bien dû y a voir quelques excités pour en balancer histoire de faire monter la testostérone, en tout cas je ne vois pas ce que ça aurait de surprenant.
      Après effectivement, il en faut bien peu pour qu’on hurle à l’anti-juif, au nazi, etc, etc.
      Navré, le mot « antisémitisme » me sort par les narines tellement il est dévoyé et à perdu toute sa substance pour ne plus être qu’un fourre tout dont on affuble celui qu’on veux désigner à la vindicte populaire.


    • lsga lsga 22 juillet 2014 12:50

      ooops, c’était ici que je voulais le mettre :

      Bientôt, les militants pro-palestiniens et pro-quenelles vont s’empresser de faire des attentats terroristes sur le sol français. Ainsi, ces imbéciles nationalistes, d’extrême droite, ou pseudo-gauchistes, vont donner à Manuel Valls l’occasion de justifier la mise en place d’une politique fascistoïde. 

       Terroristes et anti-terroristes : les deux faces d’une même pièce, le fascisme. Ces manifestations signent le succès des bombardements Israéliens sur la bande de Gaza : monté de l’extrême droite dans la bande de gaza, monté de l’extrême droite en France et partout dans le monde, monté de l’antisémitisme, recule du pacifisme en Israël.Bravo les antisystèmes ! vous êtes de bon petit larbin de l’Oligarchie Mondiale. 




    • ETTORE ETTORE 21 juillet 2014 15:16

      Imaginez un instant que tous les soutiens financiers de nos politicards s’en retournent en leur terre promise ?


      Que deviendrait la FRANCE promise à nos politiques ?



      • Menouar ben Yahya 21 juillet 2014 15:48

        C’est le sentiment qui prédomine un profond dégout pour Hollande et ce gouvernement.

        J’ai entendu Mme mMchelle Sibony de la ligue juive pour la paix, elle dénonce la politique d’Israël, elle pointe du doigt l’organisation extrémiste juive...c’est dommage que de telles personnes ne soient pas reçues par les chaine de télés, non on préfère le discours clivant de ceux qui veulent faire l’amalgame avec l’antisionisme et l’antisémitisme, c’est le discours officiels, celui de Hollande et sa clique, relayés par des médias serviles.


        • Luc le Raz Luc le Raz 22 juillet 2014 12:45


           Bonjour Menouar ben Yahya
          « amalgame avec l’antisionisme et l’antisémitisme » Aaaah ! enfin qq1 qui relève la différence ! Merci !


        • lsga lsga 22 juillet 2014 12:48

          Bientôt, les militants pro-palestiniens et pro-quenelles vont s’empresser de faire des attentats terroristes sur le sol français. Ainsi, ces imbéciles nationalistes, d’extrême droite, ou pseudo-gauchistes, vont donner à Manuel Valls l’occasion de justifier la mise en place d’une politique fascistoïde. 

           
          Terroristes et anti-terroristes : les deux faces d’une même pièce, le fascisme. 

          Ces manifestations signent le succès des bombardements Israéliens sur la bande de Gaza : monté de l’extrême droite dans la bande de gaza, monté de l’extrême droite en France et partout dans le monde, monté de l’antisémitisme, recule du pacifisme en Israël.

          Bravo les antisystèmes ! vous êtes de bon petit larbin de l’Oligarchie Mondiale. 

        • Menouar ben Yahya 21 juillet 2014 15:51

          C’est le sentiment qui prédomine un profond dégout pour Hollande et ce gouvernement que j’ai soutenue.

          J’ai entendu Mme Michelle Sibony de la ligue juive pour la paix, elle dénonce la politique d’Israël, elle pointe du doigt l’organisation extrémiste juive...c’est dommage que de telles personnes ne soient pas reçues par les chaines de télés, non on préfère le discours clivant de ceux qui veulent faire l’amalgame avec l’antisionisme et l’antisémitisme, c’est le discours officiels, celui de Hollande et sa clique, relayés par des médias serviles. on montera en épingle tout ce qui va dans le sens.


          • lsga lsga 22 juillet 2014 12:55

            à cause de la très grave crise économique en Israël, les mouvements sociaux et pacifistes devenaient très nombreux en Israël. Même la droite la plus dure était touchée par le mouvement « Israël Love Iran ».
             
            Mais grâce aux bombardements, aux roquettes, aux antisémites, et à tous les crétins qui réclament la destruction d’Israël : ces mouvements ont été laminés, au profit de l’Extrême Droite Israélienne et Palestinienne. Au passage, les Beurres des banlieus françaises s’empressent d’aller prendre leur carte chez Soral et DieuDonné, qui les renvoient vers Marine Lepen : MISSION ACCOMPLIE !

             
            Comment des gauchistes comme le NPA peuvent participer à cette montée de l’Extrême Droite ? Mystère...

          • Allexandre 21 juillet 2014 15:58

            La France n’est plus une démocratie depuis un certain temps déjà. Mais le plus incroyable dans l’histoire, c’est que ce soit un gouvernement de gauche (enfin, il paraît) qui donne le coup de grâce à l’un des fondements de la démocratie, la liberté d’expression et la liberté de réunion. Il faut dire que le zèle de M. Valls est sans limites dès qu’il s’git de censurer la parole qui dénonce le sionisme et ses méfaits, y compris en France. Les éminences grises du pouvoir exécutif ont pour nom, Cukierman, Jakubowitc, Meyer Habib, BHL, Goldnadel, Levy. Et j’en passe. Autrement dit, les leaders sionistes font la pluie et le beau temps dans ce pays, le tout piloté par Netanyahou et Lieberman, démocrates insoupçonnables. Mais les Français n’ont âs le droit de dire STOP !!!. Aussitôt, les mêmes arguments sont lancés : antisémitisme, troubles à l’ordre public...autant d’absurdités soufflés aux toutous Valls et Hollade par les sus-cités. Cela rappelle étrangement une certaine affaire Dieudonné. La France va mal et le sionisme y est pour quelque chose. Les manifestations qui ont eu lieu, malgré les interdictions, sont de bon augure. Les sionistes aux abois peuvent avoir peur. Nous n’allons pas les laisser mener le gouvernail du pays. Valls songe déjà à mettre un véto sur les réseaux sociaux, seul lieu de parole libren ou presque. Certes, les débordements existent, mais pas plus que dans la bouche des politiques et des médias.

            VALLS DEMISSION !!!!!

            • lsga lsga 22 juillet 2014 12:57

              dit, tu es au courant que les Palestiniens ne sont pas « anti-sionistes » ? Ce sont juste des prolétaires qui aimeraient pouvoir nourrir leur famille, et qui réclame l’abattement du mur, la fin des checkpoints, bref, qui réclament l’intégration à Israël et les mêmes droits que les travailleurs israéliens ? 


            •  C BARRATIER C BARRATIER 21 juillet 2014 20:14

              Nous sommes devant un problème de colonialisme israélien qui ne saurait démontrer qu’il n’a pas volé des km2 de terre palestinienne aux habitants de GAZA en particulier. Ce fascisme colonialiste fait émerger en Israël un intégrisme religieux juif. De la population spoliée et méprisée émerge in intégrisme musulman anti juif et pas seulement libérateur de son territoire.

              Ainsi un nationalisme conquérant et une résistance normale à l’envahisseur aboutissent à un conflit religieux et celui là s’exporte. On a vu en France les signes ostentatoires des deux religions en guerre se répandre : kippas, barbes et bouclettes, voiles ou burkas, pyjamas masculins de rue. Et des attaques contre les lois de la République avec des exigences alimentaires d’étiquetage de viandes garanties saignées du vivant de l’animal, les mêmes s’opposant à ce que devienne obligatoire la mention de l’abattage légal pour les gens qui ne souhaitent pas être taxés financièrement pour payer une viande hallal ou cascher.
              Avec nos gouvernements laxistes les exigences augmentent au fil des laisser aller à l’encontre des droits de ceux qui souhaitent savoir que leur viande a bien été abattue en évitant d’inutiles souffrances aux animaux.Car ils sont à genoux devant les demandes juives ou musulmanes, dans un pays en majorité en dehors de toute obédience religieuse.

              L’ONU a des responsabilités dans l’expansionnisme israélien qu’elle a le devoir de ramener dans ses frontières par la force armée pour ensuite protéger Israël avec des forces armées de toute attaque de ses voisins.

              Nos états laissant bafouer les lois internationales perdent leur crédibilité et nous perdons nos valeurs. Il y a de quoi s’inquiéter pour l’avenir. Il serait temps que les si nombreux Français extérieurs à ces conneries religieuses prennent la place dans les médias des vedettes juives ou musulmannes et se fassent entendre.Ils sont la France profonde.
              Voir en table des news ;

              "Laïcité : Vivrons nous ensemble dans 10 ans ?"

               

              http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=247


              • lsga lsga 22 juillet 2014 13:00

                mais oui : c’est un problème de Harissa, de crème au beurre, et de pain azyme... 


                vraiment n’importe quoi. Vous êtes au courant qu’on ne vit plus dans une économie féodale, mais dans une économie Capitaliste ? Que les palestiniens ont exactement le même rôle économique en Israël que les sans papier en France ? Que ce conflit n’a rien de « juif » ou d’« arabe », mais qu’il s’agit purement et simplement d’un conflit impérialiste comme un autre ? 

              • Gnostic GNOSTIC 22 juillet 2014 10:21

                BRAVO 100/100 d’accord avec vous

                Enfin une réac pertinente sur ce conflit

                 

                L’ONU a des responsabilités dans l’expansionnisme israélien qu’elle a le devoir de ramener dans ses frontières par la force armée pour ensuite protéger Israël avec des forces armées de toute attaque de ses voisins.

                EXACTEMENT ce qu’il faut faire

                 

                Il serait temps que les si nombreux Français extérieurs à ces conneries religieuses prennent la place dans les médias des vedettes juives ou musulmanes et se fassent entendre. Ils sont la France profonde

                Bien lancé !


                • momo14 22 juillet 2014 10:32

                  Bonjour a tous merci de signer la pétition
                  http://www.avaaz.org/fr/petition/le...


                  • ETTORE ETTORE 23 juillet 2014 11:22

                    Je me demande, je me demande.....

                    toutes ces colonies, ces habitations, construites en masse....
                    Il y aurait il un plan de retour général en Israël ?
                    Et si ILS ne rentrent pas assez vite, toute cette guerre, ces manipulations ne seraient que les moyens de hâter la rentabilité du patrimoine immobilier de certains ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

heliogabale

heliogabale
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès