• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Moscovici, Le Pen : un piège diabolique et la voie pour en sortir (...)

Moscovici, Le Pen : un piège diabolique et la voie pour en sortir !

Dans sa chasse éperdue à l'audience et au "buzz", France 2 a eu la brillante idée d’opposer dans un débat Mme Le Pen, chef de file du FN, et M. Moscovici, ministre de l'Economie et des Finances : avec des tels "clients", avec un tel plateau, on allait battre des records d'écoute.

Mais plus sérieusement idéologiquement ce débat avait un autre sens : montrer à l'approche des "européennes" que :

1) l'idée européenne, l'euro, l'UE étaient défendus par la PS qui par ailleurs menait un combat acharné pour l'emploi avec le "Pacte de responsabilité", compromis historique proposé au MEDEF et aux Syndicats de salariés.

2) L'extrême-droite était porteuse, seule, de l'horrible discours anti-euro, anti-UE et donc être contre l'euro et l'UE c'est être d'extrême-droite.

Voilà le piège diabolique.

Et chacun tint son rôle : M.L.P., la châtelaine de Montretout, se faisant la pourfendeuse de la politique néo-libérale de Sarko et de Hollande et la protectrice du pauvre travailleur (du moins s'il peut prouver que son arrière grand-mère maternelle n'était pas métèque…) et Moscovici, avec arrogance et, notons-le, incompétence, défendant l'euro qui nous a sauvés (de quoi, grands dieux ?!) et prouvant que l'U.E. est notre unique avenir (de chômage, de précarité, de guerre économique en attendant mieux, de misère ?).

Mais, comme dans les dispositifs les mieux réglés, il y a toujours un grain de sable : ce fut le moment où Mme Le Pen s'étant référée à l'économiste progressiste Jacques Sapir, Moscovici se livra à un amalgame digne de Goebbels : "je ne sais plus", dit-il, "si Sapir est d'extrême-gauche ou d'extrême-droite", pour finalement choisir : "Sapir est vraiment d'extrême-droite". Rires de Mme Le Pen qui l'interroge : "d'extrême-droite Sapir ?" ; et Moscovici a alors cette réponse magnifique : " Oui, puisqu’il est proche de vos idées". On lui rappelle alors que Sapir est plutôt proche de Mélenchon ; alors Moscovici, avec un sourire méprisant, a un geste que l'on peut traduire sans le surinterpréter (vérifier sur internet !) : "Mélenchon aussi est quelque part entre extrême-droite et extrême gauche…".

Voilà le but ultime de l'opération ; et l’inénarrable J.-M. Colombani, ci-devant ex-directeur du Monde, écrit dans le gratuit Direct matin (grandeur et décadence de la grande presse bourgeoise...) : "Une France du rejet de l’autre – aussi bien l’immigré que l’Européen, l’Arabe ou le juif – est en train de s’affirmer. C’est la France du repli identitaire et du refus de l’euro."(sic).

Or c’est précisément là que gîte le lièvre. A longueur d’année, si vous êtes pour la sortie de l'euro, de l'UE, vous serez stigmatisé comme fasciste et raciste, même si vous êtes un militant anti-fasciste et anti-raciste de la première heure, même si vous luttez depuis des années contre le FN, même si vous voulez une sortie de l'euro et de l'UE par la PORTE DE GAUCHE, une porte ouvrant la perspective du socialisme dans notre pays, vous serez amalgamé au FN et autres groupuscules d'extrême-droite soralien, dieudonniste ou conspirationniste, spécialistes ès-confusions, « anti-impérialistes » en peau de lapin, « anti-système » de carnaval.

Voilà le piège diabolique.

Et bien, ça ne marchera pas ! Ils ne nous terroriseront pas, ils ne nous ferons pas taire, nous militants du PRCF ; ils nous donnent au contraire encore plus envie de lutter, contre l'euro qui plombe toute possibilité de politique progressiste, contre l'UE du capital qui est, comme le disait Alain Madelin, l'ex-facho et éphémère ministre de l'économie de Chirac,"une assurance contre le socialisme".

Nous nous battrons aux côtés des ouvriers, du monde du travail mais aussi de petits paysans, des fonctionnaires, des petits entrepreneurs, des artisans, des couches moyennes qui comprennent, tous les sondages le confirment, la nocivité mortelle de l'euro et de l'UE.

Non, Madame Le Pen, nous vous combattrons jusqu'au bout de nos forces car votre "anti-européisme" n'est qu'une posture mensongère et démagogique 1 : il suffit de visiter votre site pour constater qu’en fait de sortie de l’euro, vous proposez seulement une « sortie concertée » avec les pays de la zone euro, autrement dit que vous subordonnez cette sortie de l’euro au feu vert d’ Angela Merkel. Un peu comme si un restaurant annonçait qu’il va passer aux menus végétariens en concertation avec les actionnaires de l’abattoir du coin...

Au parlement européen

Et surtout, n’en déplaise à France 2, le tabou sur l’euro est en train de voler en éclats à gauche. Certes, au départ il n’y avait guère que le PRCF, héritier sur ce point de Duclos et de Georges Marchais, pour combattre frontalement DE GAUCHE la « construction européenne » du capital. Mais aujourd’hui des économistes de gauche comme Sapir, Lordon – sans parler de nos partenaires du M’pep, avec Jacques Nikonoff – appellent à sortir de l’euro par la porte à gauche. Il en va de même des sociologues Aurélien Bernier et Pinçon-Charlot. Des émissions comme « Là-bas si j’y suis » portent cette problématique en lien avec le Monde diplo, même si, hélas – et c’est une grave déficience dans le dispositif de la riposte euro-critique – ces journaux et médias refusent de s’ouvrir à la critique pionnière, mais incurablement marxiste-léniniste, du PRCF.

Non Monsieur Moscovici, défendre les intérêts du travail, la souveraineté du peuple et l'indépendance nationale ce n'est pas d'extrême-droite ! C'EST SIMPLEMENT PROGRESSISTE ET PATRIOTE, deux mots qui n'ont aucun sens pour l’exécutif européiste et capitaliste que vous représentez.

C'est en boycottant vos pseudo-élections européennes que notre peuple délégitimera le mieux votre UE de malheur et votre mascarade au seul service de l'oligarchie capitaliste.

Votre connivence avec le FN est apparue de façon limpide lors de ce débat puisqu'il conforte le mensonge que vous tentez de distiller dans les esprits. Mais là encore, comme lors du référendum de 2005, vous échouerez. Car au-delà de vos propagandes vicieuses et massives, il y a l'expérience concrète des Françaises et des Français, avec au premier rang la classe ouvrière.

Un dernier mot, Monsieur le ministre, vous au fait, qu'est-ce que vous êtes, avec vos amalgames ignobles ? Attendez, comment disait, déjà M. François Delapierre du Parti de Gauche ?....

ARIS 5 février 2014

Un piège diabolique et la manière d’en sortir, par Aris

 1 Rappelons que lorsqu'il en a eu l'occasion, le FN n'a pas voté contre l'UE. Par exemple ses dizaines de députés à l'assemblée Nationale n'ont pas rejeté l'Acte Unique en 1986. Et plus recemment, en 2008 au parlement européen, les Le Pen et Gollnish ont approuvé le lancement du Grand Marché transatlantique


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • heliogabale heliogabale 6 février 2014 09:43

    « Mélenchon aussi est quelque part entre extrême-droite et extrême gauche… ».

    Cette phrase est énorme, digne d’un shadock !

    Les attaques contre Jacques Sapir sont inqualifiables...

    Petite anecdote : j’ai dû me rendre à Bercy pour consulter des documents. Dans la petite bibliothèque où je devais me rendre, il y avait en tête de gondole une étude intitulée « Les scenarii de dissolution de l’euro » réalisée par... Jacques Sapir et Philippe Murrer...

    Moscovici devrait s’y rendre plus souvent smiley


    • Aldous Aldous 6 février 2014 19:01

      Quiconque parle sans etre autorisé est d’extrême droite. smiley

      Et si l’ouvre de nouveau il devient le petit fils caché d’Hitler et de Goebbels.
      S’il insiste à nouveau il devient l’assistant personnel de Mengele.

      Ah non. Laissez tomber Megele, les jeunes ne savent pas qui c’etait. Etrange ça... smiley Plus on commémore moins on se souvient des faits. 
      De là à penser que y’aurait que la posture qui compte... smiley

      Ou alors que parler de Megele ça n’est guère culpabilisant pour les Français. smiley


    • Dwaabala Dwaabala 6 février 2014 09:58

      Il faut voter aux élections européennes, et voter à gauche afin que la voix du peuple se fasse entendre dans l’aréopage.
      Parce que ce sont les forces du capital qui ont l’initiative et qu’elles agissent dans un sens progressiste, quoique anti populaire. Ce n’est pas la première fois que cela arrive dans l’histoire. Vouloir s’y opposer est une vaine dépense d’énergie.
      Les partisans du boycott agglomèreront leur silence à celui des abstentionnistes, c’est tout. Quand le nouveau Parlement européen sera constitué, tous ceux qui n’auront pas participé à son élection seront cependant intéressés par ce qui s’y passe, mais sans voix.


      • Onecinikiou 6 février 2014 19:18

        Voter à gauche ?! Hâ les cocus... ils aiment ça !!


      • claude-michel claude-michel 6 février 2014 10:06

        MLP joue sur du velours avec tous ces bras cassés qui sont jaloux de son succès...Les Français vous attendent au tournant aux prochaines élections...Bon appétit.. !


        • non667 6 février 2014 11:02

          à prcf
          C’est en boycottant vos pseudo-élections européennes que notre peuple délégitimera le mieux votre UE
          inouï !!!!!là ,vous vous démasquez ! vous savez qu’avec les règles actuelles des élections même avec 90 % d’abstention l’umps aura une majorité relative d’électeurs et que légitime ou pas ils occuperont sans vergogne les postes et ramasseront la paye .
          abstention = piège à c... ! vous êtes complice du système !
           ou alors les européennes étant plus démocratiques puisque à la proportionnelle vous avez peur de dévoiler votre poids politique càd =0 ? smiley  smiley  smiley  smiley


          • DanielD2 DanielD2 6 février 2014 12:03

            Exact. Suffit de voir aux USA, ils en ont rien à foutre que 60% des gens ne votent pas aux Présidentielles. 


          • PRCF PRCF 6 février 2014 18:15

            Ca on sait que la PME FN ne laissera jamais la soupe à quelqu’un d’autre.

            La place est bonne, non seulement elle assure à la fois une confortable paye à Marine et son papa, mais également à un certain Louis Alliot. Mais oui le compagnon de MLP.. 5000€ pour un mi temps rien que ça !
            Si on fait le total pour la famille, les élections européennes, c’est un magot de
            12 255 *2 + 5000 = 29 510 € / mois.... soit presque 25 smic par mois et oui !

            bref, on se doute bien que le FN ne va pas boycotter une si bonne gamelle

            Et cela même si ce parlement est une mascarade, un trompe l’oeil peint sur la dictature UE.
            Il est vrai que le FN n’est ni pour sortir de cette dictature qu’est l’UE, ni de l’Euro.

            Bref, oui nous avons raison de le dire, le FN est un parti du système

            Et quand on voit les réactions de ces nervis ici, on voit que démasqués ils n’ont aucun arguments à opposer.

            Alors ceux qui veulent combattre l’UE, qui veulent en sortir, par la porte du progrès social pour les travailleurs, de la souveraineté du peuple, ils savent ce qu’ils ont à faire. Rejoindre le PRCF pour boycotter de façon militante ces élections européennes.
            Car au PRCF, contrairement au FN, on ne court pas après des places et de l’argent.
            Personne n’y est un professionnel de la politique.

            http://www.initiative-communiste.fr


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 février 2014 19:07

            Patriote,
            Marine ne prend pas de grands risques en demandant de renégocier les Traités :

            1) Il faut l’unanimité des 28 pays, l’ Allemagne ne sera pas d’accord.

            2) 80% des Français ne veulent pas du FN à la direction de la France. 

            Sa seule possibilité serait de s’associer à l’ UMP qui est européiste.

            Elle peut apprendre tous les manuels d’économie qu’elle veut.
            Son seul rôle est de polluer et de bloquer la politique française.


          • Onecinikiou 6 février 2014 19:28

            Votez pour son parti et vous verrez que le blocage ne durera pas longtemps...

            Voyez comme il est aisé de retourner vos syllogismes.

          • non667 6 février 2014 19:28

            à pcrf
            Si on fait le total pour la famille, les élections européennes, c’est un magot de
            12 255 *2 + 5000 = 29 510 € / mois....
             jaloux !+ attaque ridicule ,niveau 0 de la politique ! le fn accepte et respecte les élections même quand elles lui sont défavorables ,c ’est un parti démocrate et républicain quoi qu’n disent les dictateurs du prolétariat ! smiley smiley smiley
            en tout cas rien d’illégal , ni de malhonnête  !ni de différent de tous les autres députés !


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 février 2014 08:36

            patriote,
            Regardez donc les résultats du FN aux présidentielles depuis la création du FN, jamais plus de 20%.

            Vous pouvez bien tourner la question comme vous voulez, cela signifie que 80% des électeurs n’en veulent pas à la direction de la France.

            C’est même sur cette allergie profonde que le PS transforme le FN en épouvantail à chaque élection pour obliger les électeurs à voter PS et UMP. 


          • lcm1789 8 février 2014 17:26

            Quel est le pouvoir du parlement européen ? 0 et encore moins que 0.

            Le pouvoir en UE appartient à la commission européenne qui n’est pas et ne sera jamais élue.

            Tous ceux qui se présentent aux élections européennes légitiment une mascarade qui n’a pour but que de donner une apparence démocratique à l’Hydre UE.

            C’est sur que pour cette trahison (il n’y a pas d’autre mot) la soupe est bonne et représente même une part non négligeable du CA de certaines PME politique comme le FN.

            Quand au FN il a beau jeu de critiquer l’UMPS (terme inventé par le PRCF bien avant son dévoiement par le FN soit dit en passant) en allant se servir grassement au parlement européen, fou en ne participant à aucune des luttes sociales en france.

            Où était le FN lors de la lutte sur les retraites ? sur le CPE etc....réponse il hurlait avec les loup en cassant du syndicaliste à la télé.

            rappelons aussi que le FN a sciemment voté contre à l’unanimité de ses 35 député contre l’amendement communiste qui dénonçait l’Acte unique.
            Le FN fait parti du panier de crabes qui a porté sur les fonds baptismaux l’UE.

            Le FN est pour une sortie négociée avec l’Allemagne de l’Euro (un reste historique peut être, il faut pas mécontenter le Reich) Le FN n’est pas pour une sortie de l’Euro mais pour une renégociation des traités (avec l’unanimité à 28 c’est de l’hypocrisie pure)

            Le PRCF depuis sa création et ses militants depuis 1992 n’ont jamais variés en s’opposant courageusement et sans compromission à l’UE à l’euro à l’Otan et au capitalisme.

          • DanielD2 DanielD2 6 février 2014 12:01

            « Bla bla bla ... la goooooche ... Bla bla bla .... la gooooche ... Bla bla bla ... la gooooche ... Bla bla bla Marine Le Pen est méchante ... Bla bla bla ... La gooooche ... Bla bla bla rejoignez mon groupuscule communiste ... Bla bla bla la goooche ... »


            • 65beve 65beve 6 février 2014 16:48

              DanielD2,

              Vous avez oublié l’accent circonflexe sur le o de goooooche.
              cdlt


            • gonehilare gonehilare 6 février 2014 12:39

              « Votre connivence avec le FN est apparue de façon limpide lors de ce débat... »

              Voilà qui fleure bon la dialectique marxiste léniniste à papa !

              Mais, au fait, de qui le PCRF est-il le connivent ?


              • Aldous Aldous 6 février 2014 19:04

                un débat globalement positif... smiley


              • lcm1789 8 février 2014 17:30

                La totalité des 35 députés FN ont voté contre l’amendements communiste qui permettait le rejet de l’Acte unique.

                Il se sont tous abstenus sur le projet de loi adoptant l’Acte Unique.
                Ils n’ont pas présenté d’amendements contre l’Acte Unique.

                Le FN est un parti du système.



              • LE CHAT LE CHAT 6 février 2014 12:55

                je me sentirai insulté d’être assimilé à l’extrême gauche , ces gens si sectaires !


                • bourne 6 février 2014 13:23

                  @PCRF
                  A que c’est bon de se faire un communiste par les temps qui courent !
                  Et je ne défendrais pas le FN, il le fait très bien tout seul face à ceux qui lui ont abandonné la classe ouvrière.
                  On ne compte plus les coups de putes des communistes français lors des élections précédentes. Venant toujours récolter les quelques pour-cents qui leur permettront de survivre encore, touchant les subsides de L’État via le PS, à qui ont remet systématiquement les suffrages pour ’lutter contre le fascisme’.
                  Allez joyeusement vous faire foutre ! Vous pouvez vous scinder en autant de partis communistes que vous voulez, cela ne marche plus.
                  Sans rancune camarades.


                  • François-xavier 6 février 2014 13:51

                    Le FN est il vraiment un partis d’extrême droite ? il est à beaucoup d’égard, bien plus social que certain partis qui se réclame de « gooooche », n’ayant pas encore fait mon choix pour les élections, on verra bien, les propositions de chacun...


                    • Onecinikiou 6 février 2014 20:44

                      Hâ bon ? Vous tirez ça d’où, d’Anal+ ?



                    • juluch juluch 6 février 2014 14:33

                      Article amusant et distrayant......comme d’hab’ !


                      Pauvre communistes......
                       smiley

                      • CN46400 CN46400 6 février 2014 14:43
                        Aujourd’hui la politique des 28 états européens est identique quant à ces effets, que ces états soient ou non dans l’euro-zone. Ce n’est pas l’euro qui fait la fortune de la bourgeoisie allemande, mais la possibilité, géographique, d’utiliser légalement et massivement une force de travail « à bas coût » venant de l’Est. Les travailleurs allemands payent plein pot cette politique, ce qui est la plupart du temps occulté.
                        Ceux qui défendent l’euro seront les premiers à réclamer sa disparition lorsqu’il ne présentera plus d’intérêts pour les bourgeoisies européennes. C’est à dire lorsque les intérêts des prolos (99% de la population européenne), et non les intérêts de la finance capitaliste, domineront la BCE qui, alors, prètera directement aux états, en fonction des intérêts, aussi bien des populations du Sud, comme de celles du Nord.

                        Dans cette éventualité, Le Pen et consort, reviendront à leur fondamentaux, à savoir l’ostracisation de tous les métèques issus d’en dessous du 45° parallèle

                        Il est remarquable que, désormais, le PS ne plaide plus pour « l’Europe sociale », celle de l’égalisation, par le haut, des conditions de vie et de travail en Europe qui, pourtant, constituait l’essentiel de son argumentation à l’époque de Maastricht. Sur ce sujet aussi le signe = s’impose entre Mosco et Marine.....


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 février 2014 19:14

                          CN46400 :

                          Avec un euro 30% moins coté par rapport au dollar que si l’ Allemagne avait gardé le mark, l’euro est bel et bien une des raisons du succès de son économie.
                          L’euro a été créé pour l’Allemagne.


                        • CN46400 CN46400 6 février 2014 20:23

                          L’euro fort (par rapport au dollard) renchéri automatiquement tous les produits manufacturés européens, allemands compris. Sauf que si ces produits sont fabriqués par des salariès sous payés, et c’est le cas de beaucoup de travailleurs produisant des produits allemands, dans et hors des frontières allemandes, le surprix de vente ne couvre pas les gains accumulés grâce à un prix de la force de travail bradée. Dans ce système, seule, la finance européenne trouve son compte.


                        • Xenozoid Xenozoid 6 février 2014 15:00

                          mais bon faut les connaitre les le pen,le golfe du morbihan, et Auray ne s’en plaidront pas s’ils désertaient leur possesions, pour les donner au pauvre peuple,cela ne sent pas le bal de Vienne,hmmmm,,de toute facon oui, le clan n’a pas besoin du peuple,n’a jamais eu besoin du bas peuple sinon pour faire de la politique politicienne, comme le reste d’ailleur
                          c’est un peut comme serge ayoub distribuant des bon point ,conformément a une 3 eme voie,élevé du liban chrétin,responsable.....y a tellement a dire, que la politique tue quand elle ne conserve qu’une élite marchande pleine de confusion, confusion dont le peuple qui n’existe pas, ne réagit seulement dans une illusion de patriotisme.pas d’initiatives, on devrait d’ailleur interdire la liberté de penser,au cas ou elle se réfuge dans l’hilarité,n’est ce pas le but ?


                          • millesime 6 février 2014 18:42

                            et François Asselineau ( personne n’en parle ...voulu je pense) favorable à la sortie de l’euro.
                            Une remarque à Moscovici :
                            le pacte de responsabilité
                            l’argent donné aux entreprises ne peut se redistribuer que de deux façons :
                            1- hausse des dividendes attribués aux actionnaires
                            2- hausse des rémunérations (salaires, bonus etc..) des dirigeants... !
                            le mécanisme qui transformerait l’argent donné aux entreprises en création d’emplois N’EXISTE PAS .. !
                            démontrez ou prouvez le contraire Monsieur le ministre des finances

                            http://millesime.over-blog.com


                            • politzer politzer 6 février 2014 20:24

                              oui c est exact ! précision : la création d emplois suppose un marché , des débouchés d abord donc dans ce cas précis , la relance économique , etc.


                            • L'Auvergnat L’Auvergnat 6 février 2014 18:48

                              Pour sortir il faut absolument cultiver les français

                              Les « pros FN » sont le reflet du manque de culture.

                              Lamentable !!!!!!!!!!!!!!

                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 février 2014 19:18

                                L’UPR considère , comme l’ex PCF, que chaque fois qu’il est possible, il ne faut pas déserter les urnes, ce serait laisser la tribune du Parlement européen au europathes.

                                L’UPR présentera donc des listes aux élections européennes.


                                • LE CHAT LE CHAT 7 février 2014 10:24

                                  sauf que voter UPR , c’est voter pour des prunes car avec 0.5% maxi , c’est pisser dans un violon !

                                  le vote FN est le seul vote qui garantisse l’élection d’europhobes authentiques !

                                • L'Auvergnat L’Auvergnat 6 février 2014 20:17

                                  Labourer les sclérosés du cervelet et les enfumer c’est facile !!!!!!!!!!!!!


                                  Je me gausse !!!!!

                                  • politzer politzer 6 février 2014 20:19

                                    bonjour

                                    Ce texte du PR« C »F est décevant , pire lamentable ! Ces dogmatiques néo-staliniens n ont rien compris au Marxisme et à la lutte des classes ! des petits bourgeois employés de l Education nationale pour beaucoup probablement . Sortir une pareille sottise en brocardant le FN , dont je ne suis pas partisan et de loin ;

                                    « protectrice du pauvre travailleur (du moins s’il peut prouver que son arrière grand-mère maternelle n’était pas métèque »

                                    Est une imputation stupide et calomnieuse qui prouve que ces gens là n ont rien compris à l ’impérialisme et au capitalisme qui ignorent le racisme au fond et ne s en servent même plus depuis longtemps comme slogan électoral démagogique.

                                    La preuve en est que l UE s est prononcée pour l entrée de la Turquie musulmane et que les roitelets du Moyen Orient s entendent comme larrons en foire avec la bourgeoisie occidentale . Il faudrait vous mettre à jour « camarades » MDR.

                                    Ensuite se faire a contrario le chantre de l immigration ( fer de lance du capital financier dans sa lutte de classe contre les travailleurs) est démagogique , une erreur économique et politiquement au côté du medef du PS et de la commission européenne !
                                    Je rappelle aux ignorants qu un sondage outre atlantique sérieux vient de faire apparaître que 67% des Français rejettent l’immigration de peuplement .

                                    http://reseauinternational.net/2014/02/05/une-france-en-passe-dexploser-valeurs-actuelles/

                                    Mais ces rigolos pensent probablement que le peuple se trompe , est trompé , fasciste même ! bref les Français sont des imbéciles qu’il faut remettre sur le droit chemin !

                                    Enfin ces petits bourges doivent savoir que les travailleurs immigrés sont les premières victimes de l immigration. Je leur suggère d aller habiter dans le 93 ou le 95 comme moi ! Ils y découvriront les délices de la cohabitation avec des populations illettrées à 75% , des gosses primo arrivants instables en classe et les revendications communautaires communales. 

                                    Je suis vraiment déçu par ce torchon . J ose espérer qu il s agit d’un imposteur infiltré dans cette organisation .


                                    • CN46400 CN46400 6 février 2014 20:32

                                      Ce n’est pas parcequ’on a choisi un pseudo dans la galaxie des communistes français qui ont été assassiné par les nazis dans les années 40 qu’on peut dévider impunément un argumentaire tout droit sorti des couloirs du 3°reich. Brasillach ou Céline, au moins, avaient du talent.....


                                    • Onecinikiou 6 février 2014 20:53

                                      Quel ridicule bréviaire, hélas si prévisible, si pavlovien, de nos gauchistes attardés : à des arguments sensés et validés par les événements et les positionnement des uns et des autres groupes de puissances, il lui ait opposé typiquement une reductio ad hitlerum tant pour tenter de disqualifier la réalité (dérisoire), que pour masquer sa propre indigence intellectuelle.


                                    • Sylvain62 6 février 2014 20:49
                                      Ce ne sont pas les élections européennes qu’il faut boycotter mais l’idée même de forcer la France dans l’UE. Tout au plus déduiront-ils que des élections ne sont plus nécessaires si personne ne va voter et que donc encore moins besoin de consulter les masses, ça ne les empêchera pas d’agir et encore moins de dormir. 

                                      De plus il faut arrêter avec les rivalités idéologiques. Ce qu’il faut c’est sortir le pays de l’ornière, peu importe le parti politique au pouvoir qui devra s’y coller, et si c’est le FN par la volonté des français, bien il faudra faire avec et faire en sorte que pour une fois dans ce pays on encourage les politiques à prendre les bonnes décisions indépendamment de leur appartenance à tel ou tel bord politique. Auriez-vous refusé de combattre aux côtés de résistants ultranationalistes sous l’occupation ? 

                                      J’ai été consulter le site de votre parti, pour le bien commun vous feriez mieux de laisser votre communisme au placard le temps que la France sorte de l’euro et joindre vos efforts à ceux de l’UPR parti qui n’a pas vocation à imposer une politique gauche/droite aux gens quand l’essentiel est la sortie de l’UE. Sortir du marasme et laisser les rivalités de côté, autrement vous servirez seulement d’option eurosceptique à la gauche pour fragiliser la mobilisation contre l’imposture du bipartisme et pour l’indépendance retrouvée du pays. 

                                      En tous cas vous avez au moins en cela de commun avec l’UPR d’avoir été calomniés par le même guignol sur médiapart qui pond fantasmes sur fantasmes à propos des partis qui proposent une sortie de l’UE, ce personnage là : http://blogs.mediapart.fr/blog/frachon23/140912/une-preuve-supplementaire-de-limposture-du-prcf

                                      Le sort du pays dépend de notre faculté à mettre les idéologies de côté pour la réalisation d’un but commun qui profiterait en premier lieu aux citoyens qui se verront alors enfin capables de choisir de véritables orientations politiques distinctes et non plus les orientations imposées par Bruxelles. Droite/gauche/extrême droite/extrême gauche, tous concernés, tous français, il faut redonner à nos votes leur valeur dérobée.


                                      • HELIOS HELIOS 6 février 2014 21:40

                                        ****** Le sort du pays dépend de notre faculté à mettre les idéologies de côté pour la réalisation d’un but commun qui profiterait en premier lieu aux citoyens qui se verront alors enfin capables de choisir de véritables orientations politiques distinctes et non plus les orientations imposées par Bruxelles. ******

                                        C’est exactement ça : tous derriere le FN, non pas par ideologie mais par pragmatisme. Ajouter 2, 3 ou 5% a l’UPR c’est assurer la victoire encore une fois au PS ou a L’UMP.
                                        Pour une fois votons FN, ces quelques pourcents feront la difference, il sera toujours temps ensuite de se partager le gateau, même s’il faut pour cela se battre pied a pied, idées contre idées etc....


                                        En fait quand je lis cet article, je m’aperçois que le PCRF malgré ces affirmamtions vaseuses prefere perdre que gagner, ... normal, il devrait sinon assumer !


                                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 février 2014 08:31

                                        Hélios,
                                        Quand on voit ce que raconte Marine au Parlement européen, je serais vous, j’y réfléchirait à deux fois.

                                        Dans cette courte vidéo, à 1 minute 50, on entend Marine le Pen dire :

                                        « Quand vous déciderez- vous, au nom de la France et d’une AUTRE EUROPE ... »

                                        Au Parlement européen, le FN ne demande pas la sortie de l’ UE et de l’euro, elle demande une AUTRE EUROPE, comme tous les autres Partis europathes et europhiles.

                                        Voilà pourquoi il est important que l’ UPR aient des députés européens, pour dire que nous ne voulons pas de renégociation des Traités, mais bel et bien sortir de ce Titanic en perdition.


                                      • lcm1789 8 février 2014 17:35

                                        on y lit 11 fois le mot renégociation...c’est à dire la même chose que Hollande en 2012


                                        Le FN est un parti du système

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès