• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > N’hésitez-plus devenez instituteur !

N’hésitez-plus devenez instituteur !

Le geste est symbolique. Le ministre Peillon accorde une prime de 400 euros par an à ses instituteurs (on dit professeur des écoles), soit un peu plus d'un euro par jour (brut) d'augmentation. Il est reconnu par l'OCDE que les maitres d'école français sont moins payés qu'ailleurs (nous sommes au niveau du Portugal) pour un temps de travail supérieur que chez nos voisins, cherchez l'erreur. De plus le public scolaire de l'hexagone n'est pas le plus facile. Il est vrai que chez nos voisins allemands par exemple l'école finit tous les jours à 14h00, les mamans s'occupent de leurs enfants à plein temps ; c'est aussi le cas dans les pays latins où le catholicisme est encore très fort (Italie, Espagne...) donc avec une conception plus conservatrice et familiale de l'éducation des enfants.

En France c'est différent, comme toujours. Il est impossible de réduire les journées de classe car cela indispose beaucoup de gens. Des parents indélicats qui se déchargent sur l'école, des élus de communes "sensibles" qui ne veulent pas voir trainer les gosses dehors etc. La fameuse réforme des rythmes ne faisant qu'aggraver le rôle de garderie sociale de l'institution scolaire.

Je suis moi-même instit' et anticonformiste sur le plan politique et culturel. J'ai enseigné à tous les publics, sans démagogie. En banlieue c'était dur aussi bien avec les élèves désocialisés qu'avec certains collègues "syndiqués" et déchargés de classe... ainsi qu'avec des parents souvent immatures et sans repères qui n'avaient rien à transmettre à leurs enfants.

Mais je n'écris pas cet article pour passer le temps. Juste pour lancer un appel qui sera sûrement entendu par les inombrables spécialistes en sciences de l'éducation qui inondent les forums du net : râleurs bavant pour compenser leur impuissance, anti-fonctionnaires (en général ceux qui ont raté tous les concours), anti-profs, anti-jeunes... on trouve toutes les catégories de beaufs i-vrognes... ces donneurs de leçons vont pouvoir passer à l'action et montrer l'exemple en devenant eux-mêmes intituteurs.

Il suffit pour cela d'avoir un bac+5, c'est à la portée de tout le monde. De passer et réussir le concours ; voire même de rentrer comme suppléant sur dossier. Ainsi pour la Seine St Denis près de 1000 postes sont vacants.... voilà donc l'occasion de dégrossir de 1000 unités les chiffres du chomdu. Mille professionnels de la contestation vont donc lâcher leur PC pour s'engager dans l'éducation nationale et gagner un salaire mirobolant et les fameuses vacances... enfin ça dépend. On estime qu'un instit consacre 50 heures par semaine à son métier... si on part du principe qu'un temps plein c'est 35h en France on peut s'interroger. 

Pour ma part j'ai donné onze ans en ZEP. J'ai aussi milité au niveau associatif et politique dans tous les partis depuis ma majorité. J'attends la relève. C'est donc à toi ô internaute contestataire de prendre le relais ; quand tu auras mis tes préjugés anti-fonctionnaires de côté pour le devenir toi-même et prendre en charge une classe de CM2 à Bobigny alors nous pourrons sortir boire un verre ensemble... A présent on décroche du net et on court à l'inspection académique du coin chercher son dossier d'inscription au concours de recrutement d'instit'. En avant citoyens !


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Daniel D. Daniel D. 28 juin 2013 17:03

    Mais je n’écris pas cet article pour passer le temps. Juste pour lancer un appel qui sera sûrement entendu par les inombrables spécialistes en sciences de l’éducation qui inondent les forums du net : râleurs bavant pour compenser leur impuissance, anti-fonctionnaires (en général ceux qui ont raté tous les concours), anti-profs, anti-jeunes...

    Le prototype inverse de ce que tu vomit est donc un jeune prof fonctionnaire viril et bon enfant, et tu es tellement colére que tu vient te soulager ici...

    Tu veut du papier ?


    • France Républicaine et Souverainiste fabien28 28 juin 2013 22:08

      Merci pour ce témoignage d’i-vrogne... bourré de fautes d’orthographe et de conjugaison. On comprend que les beaufs dans votre genre se moque de l’éducation des enfants.


    • Daniel D. Daniel D. 28 juin 2013 22:30

      blablabla, du début du texte jusqu’à la fin ca pleurniche et tu penses fédérer quoi que ce soit ? tu pleures tes heures de travail, tu vois tout par le prisme de ton salaire, elle est ou la vocation ? pas étonnant que les gamins soit de plus en plus récalcitrant si les profs n’aiment plus enseigner et ne pensent qu’a leur salaire (loin d’être insuffisant pour vivre)

      Tu calcules comment tes heures de travail ? tu lisses pas a l’année comme les travailleurs normaux annualisés ? cela fait combien d’heure de travail par semaine lissé sur 48semaines ? tu est toujours a 50heures semaines ? tout les instits font du 50heures semaines ?

      Ca pleure de n’avoir une rallonge que de 400euros, ca compare des salaires sans comparer les niveau de vie, ils gagnent combien les profs dans les pays ou ils gagnent le moins ?

      Le beauf(vu mon age ca prête a sourire, mais bon pas la peine d’attendre une once d’intelligence de la part d’un victimaire revendicatif) te souhaites de connaitre la vrai vie un peu et de découvrir la vocation d’enseigner au lieu d’uniquement venir épancher tes frustrations. Pour ce qui est de mon orthographe, elle est loin d’être aussi pourrie que celle des élèves que vous prétendez former, et que vous préparez au monde de l’entreprise au lieu de leur éveiller leur esprit critique.

       Je sait, je sait, vous n’appliquez que les consigne ce n’est pas votre faute, pauvre victimes injustement brimées par le monde entier ...


    • France Républicaine et Souverainiste fabien28 28 juin 2013 22:56

      Vous êtes pathétique et caricatural, un bel exemple de jeune beauf du web. Ca gueule, ça critique, et ça bave à défaut d’agir. J’ai toujours fait mon travail au service de mes élèves et je suis considéré par mon public. Je vous proposerais bien des cours de soutien en orthographe vu votre piètre niveau mais je doute de votre motivation à vouloir progresser... continuez à nous amuser en brave crapaud... 


    • Daniel D. Daniel D. 28 juin 2013 22:56

      « A titre d’info la semaine d’un maitre d’école c’est 45h de travail en moyenne... »

      Extrait du commentaire de bon-appart du 07 Mai, aujourd’hui en Juin c’est 50heures... Elles sont où vos sources a géométrie variables ? a moins que ce soit un extrait de vos discutions inter enseignants et que la fin de l’année aidant vous soyez enclin a avoir un ressenti du travail plus important ?

      Bon vent


    • France Républicaine et Souverainiste fabien28 28 juin 2013 23:09

      Ah oui juste une chose : quand on est poli on vouvoie les gens. Vous pouvez tutoyer vos compagnons de beuverie dans les bars mais prenez de la distance ailleurs : c’est juste un conseil...


    • Daniel D. Daniel D. 28 juin 2013 23:36

      Je ne vouvoie pas les gens pour qui je n’ai aucun respect, et vu que je n’en ai aucun pour toi, tu subiras, en rageant si tu le souhaites, mon tutoiement...

      Allez, je te laisses, tu ne me fais plus rire, je commence a éprouver de la pitié a te voir ne pas etre capable de répondre et taper en touche systématiquement.

      A une prochaine Monsieur le rageu !


    • France Républicaine et Souverainiste fabien28 28 juin 2013 23:52

      Ok vous ne travaillez pas et vous n’avez pas d’enfants (heureusement). Je n’ai donc aucun compte à vous rendre.Cesse de polluer mon article avec vos commentaires crétins et vos fautes d’orthographe, je vous remercie... 


    • migosh migosh 29 juin 2013 06:20

      En ce moment par exemple ,avec les corrections d’évaluations de fin de l’année ,la journée d’une instit ,commence à 9 h du matin et finit vers 22 h 30 ( pour une classe avec 30 élèves et 2 niveaux ).

      Vous avez eu un problème avec l’école ,étant petit ?


    • béatrice 29 juin 2013 13:34

      45 h par semaine , j’ai fait le calcul 52 en moyenne pour ma part.
      Quant aux sources : si les enseignants et leurs élèves vous intéressent vraiment , prenez votre courage à deux yeux et lisez le rapport de la cour des comptes.
      http://www.ccomptes.fr/content/download/55807/1446179/version/1/file/rappor t_thematique_gerer_les_enseignants_autrement.pdf


    • tf1Goupie 29 juin 2013 13:45

      Merci pour ce document, qui dit entre autres ceci :

      « Ainsi, dans le premier degré, le nombre de candidats par poste
      aux concours externes s’est contracté de 6,4 à 3,8 entre 2009 et 2012. Au
      CAPES externe du second degré il a baissé de 6,0 à 2,7 entre 2006 et
      2012, chutant jusqu’à 2, voire moins dans six disciplines8. En 2011 et en
      2012, plus de 20 % des postes proposés au concours du CAPES externe
      dans ces six disciplines n’ont pas pu être pourvus » ...

      Avis aux amateurs


    • jef88 jef88 28 juin 2013 19:44

      400 euros = 1 euro par jour !
      dans le temps on apprenait à compter .....
      les profs des écoles travaillent combien de jours par an ???????

      Bac plus cinq ! belle connerie ! !
      ma première institutrice avait un brevet ....
      et à la fin du cours préparatoire, je lisais couramment ........


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 juin 2013 20:01

        Et parfois l’instite en début d’année déclarait aux parents que leur gosse maitrisait le plus gros de la lecture ,ça m’est arrivé ,et un de mes neveux aussi ...
        Simplement l’attention de la maman, généralement, à jouer avec eux avec les bons vieux « cubes » ,et méthode syllabique ...
        Faut pas le dire ,des Bac plus 18 au ministère disent que c’est impossible ...


      • France Républicaine et Souverainiste fabien28 28 juin 2013 22:10

        Bien parlé ! Maintenant engagez-vous et passez le concours... mais vu votre grand âge cela me semble difficile, vous pourrez toutefois monter une association de soutien scolaire ça vous changera des parties de bridge de votre maison de retraite.


      • France Républicaine et Souverainiste fabien28 28 juin 2013 23:00

        Vous débarquez de quel pays au juste ? Le niveau bac+5 est imposé par les pouvoirs publics, c’est ainsi. Au fait j’ai été instit de CP et tous mes élèves savaient lire au bout de deux trimestres (à part les cas médico-sociaux). Quant à mon temps de travail... au fait, vous-mêmes vous travaillez ? 


      • bakerstreet bakerstreet 29 juin 2013 10:22



        Hum....
        Fabien vous vous prenez pour Bonaparte.... 
        Tous les goûts sont dans la nature, et il est vrai que je me prend moi même de temps en temps pour Snoopy.....La différence au font n’est pas bien grande....Le haut d’une niche vaut bien le sommet d’une pyramide. 

        Vous nous dites que vous voyez de là haut 40 000 fautes d’orhographe, qui vous font horreur, comme 400000 mille crottes de chiens alignés à vous narguer. 
        Je ne parle pas de l’odeur, qui monte.....Chirac avait trouvé une formule très juste, maintenant historique, que vous citez j’espère à nos enfants, en histoire !

        Bravo en tout cas pour votre vue si perçante. 

        Rien que pour votre plaisir, je me lâche de quelques petites fautes qui vous feront certainement plaisir à débusquer. Elles sont cachés dans le texte, comme Charlie.....
        Bon courage et bon stylo rouge.
        Avec l’espoir pour vous que vous deveniez bientot empereur. 

        Ah oui !
        Faut-il mettre ou non un accent circonflexe sur bientôt, ou sur votre tête ?

      • France Républicaine et Souverainiste fabien28 29 juin 2013 10:49

        Revoyez la conjugaison du verbe « prendre » ainsi que les homophones font/fond... mais à part cela je ne suis pas l’empereur de la pédagogie. Remercions toutefois Napoléon d’avoir fondé les lycées publics d’état et la banque de France... j’apprécie le contenu de votre commentaire, à bientôt...


      • jef88 jef88 29 juin 2013 12:03

        On peut considérer que les pouvoirs publics ont fait la une belle connerie ......
        Ils n’ont pas forcément toujours raison !

        La diplômite actuelle sert surtout à améliorer les statistiques du chômage des jeunes en les retenant en dehors du marché du travail
        quand aux 50 heures de travail hebdo .......... je me contente de rire !
        vive la désinformation (j’ai été prof)


      • dindon qui rêve 29 juin 2013 12:48

        Monsieur

        Vous dites avoir été enseignant.
        Vu vos écrits, je pense que cela fait un certain temps.
        Depuis maintenant 15 ans que j’enseigne, je vois augmenter la paperasse administrative de manière exponentielle.

        Exemples :
        * mon 1er projet d’école avait 2 pages. L’actuel en comprend 96.

        ·  l*l a multiplication des écrits en tout genre : PPMS, PPRE, enquêtes diverses et variées, APER, APS, B2i, A1 fiches passerelles, etc , etc.

        Le métier d’enseignant ne cesse de changer. Le temps de travail aussi.
        J’insiste sur le terme de métier : si nous sommes nombreux à avoir eu la vocation (drôle de terme d’ailleurs dans l’école laïque !!!!), ce n’est en rien une qualité nécessaire pour faire un bon enseignant. Il ne suffit pas de vouloir, il faut maîtriser les bonnes compétences.

        Je sais que je vais choquer mais cette prime de 400 euros, je m’en fous. Je m’en fous car elle ne changera pas ma vie et qu’en plus je la ressens comme dégradante par rapport à mes collègues du 2nd degré qui touchent 1200 pour le même travail !!
        Au fait, je m’en fous aussi si vous pensez que je suis jalouse envieuse, intéressée ou même incompétente et faignante.

        On a l’habitude maintenant à l’EN. Les adultes et leurs avis à 2 centimes d’euros, on s’en tape. Notre intérêt se porte sur la réussite des élèves.


      • France Républicaine et Souverainiste fabien28 29 juin 2013 13:27

        Après tout dépend comment chacun travaille, c’est une question de conscience professionnelle.


      • dindon qui rêve 29 juin 2013 13:49

        un certain nombre (non négligeable) de ces documents est incontournable.
        Comment présenter les dossiers aux commissions de liaison CM2 6e par exemple


      • France Républicaine et Souverainiste fabien28 28 juin 2013 23:07

        45-50 heures c’est effectivement le temps de travail moyen d’un instit’ (variable il est vrai selon les sources et les enquêtes) ;au fait vous-même vous travaillez ? C’est peu probable... vous avez des enfants ? Non plus à priori, heureusement vu votre piètre niveau culturel... allez je vous laisse j’ai la kermesse de demain à finir de préparer, vous m’avez bien amusé.


        • Christian Labrune Christian Labrune 28 juin 2013 23:18

          « et à la fin du cours préparatoire, je lisais couramment ........ »

          jeff88
          Vous devriez avoir honte d’écrire des choses pareilles : il y en avait bien, parmi vos petits camarades qui, à la fin du cours préparatoire, lisaient encore très mal voire pas du tout. Que faites-vous donc du principe d’égalité ?
          L’un des immenses progrès réalisés par les sciences de l’éducation, c’est d’avoir enfin permis, par des techniques pédagogiques appropriées, de réduire considérablement les inégalités. Dans votre temps - qui est aussi probablement le mien - ceux qui ne réussissaient pas étaient minoritaires et se sentaient constamment humiliés, par exemple de ne pas savoir lire ou ne ne pas être capables d’écrire correctement. Aujourd’hui, par un heureux et très révolutionnaire renversement de l’état des choses dont on sera éternellement redevable à la science pédagogique, ceux qu’on appelait autrefois, et bien à tort, des « cancres », sont devenus majoritaires. Résultat remarquable : bien des bacheliers, après plus de dix ans d’étude, ont su rester parfaitement illettrés. Les autres, les imbéciles qui n’ont rien compris au nouvel état des choses et s’évertuent encore à apprendre (ils sont fort heureusement de plus en plus rares), sont systématiquement stigmatisés. Dans les banlieues où s’est très vite imposée une admirable inversion du principe d’émulation, on les appelle des « bouffons » ; dans les cours de récréation, on n’hésitera pas, de temps à autre, à leur casser un peu la gueule.
          L’ignorance peut et doit s’enseigner, grâce aux sciences nouvelles de l’éducation. C’est la grande découverte de notre époque, génératrice d’immenses progrès dont nous sommes encore incapables de prendre la mesure.


          • jef88 jef88 29 juin 2013 12:10

            J’adhère !
            un jour j’ai eu a corriger une copie rédigée(?) en langage SMS ! écrite par un BAC+ 2 .......


          • Mr Dupont 29 juin 2013 06:53

            Mr Christian Labrune

            Pas faux

            Aujourd’hui être le dernier de la classe fait de celui qui l’est un vrai petit caîd

            Il est libre comme Max ce qui lui laisse le temps d’ « embêter » les léches-boules qui voudraient étudier

            A tel point que lorsque le prof , l’instit , enfin, le fonctionnaire qui a réussi à passer ces horribles EXAMENS qui font de lui un damné de la Terre , s’absente pour satisfaire des besoins naturels ou autres ; compter fleurettes la stagiaire de la classe d’à coté par exemple : à qui confie-t-il sa classe ? au petit caîd of course

            Mr l’auteur quand on vient de palper un joli magot de 400 euros que l’on n’a pas demandé : on touche l’oseille et on se fait discret

            Oui un joli magot ; 400 euros !!! ; presque un RSA

            « Les enfants : repétez après moi..

            Mr Hollande est un bon président

            Plus tard quand je serais grand je voterai pour lui ou ses descendants »


            • 6ber 6ber 29 juin 2013 09:42

              « Ses descendants » ....au propre comme au figuré.


            • Akerios 29 juin 2013 16:13

               descendants ........descendre........

              Sarcony et Hollandon ........................UMPS .......pour moi tout est pour le même wagon et une mise a la poubelle de l’histoire.

               

              Hollandon est encore là hélas.............. Mr Dupont regrettez vous Sarcony en ne vous en prenant qu’a Hollandon ............... ? . 


            • velosolex velosolex 29 juin 2013 09:53

              On ne sait pas quel aberration vous vous êtes foufoyé dans l’éducation, à tenter de remplir la tête de ces fils de beaufs éxécrés. 

              Mon dieu, j’en arriverais presque plus à les plaindre que vous ne faites, surtout pour les avoir sous votre joug.....
              Au vue de vos immenses mérites évidantes, à la lecture de ce texte d’anthologie,, on ne sait quel conseil de réorientation vous donner ?
              Parlez, mon cher ! 
              Osez, quel cravate irait-elle le mieux à votre teint, et avec cette magnifique médaille, que vous portez si humblement sur votre poitrine. 
              Bac + 5 !
              Vous nous étonnez. 
              On vous aurez donné beaucoup plus !

              .

              • France Républicaine et Souverainiste fabien28 29 juin 2013 10:56

                Le bac+5 est imposé... beaucoup d’étudiants préfèreraient travailler après le bac. Quand à la « réorientation » elle n’est pas un droit dans l’éducation nationale, beaucoup de démissions sont refusées pour nécessité de service... il est vrai que les étudiants ne se bousculent pas pour passer les concours... mais je suis certain que vous feriez vous-même un bon enseignant et que je vous ai convaincu de nous rejoindre... à bientôt donc.


              • povmillet 29 juin 2013 11:42

                Cher Fabien 281, vos qualités et titres sont-ils aussi réels que votre prétendu blog ?


              • France Républicaine et Souverainiste fabien28 29 juin 2013 13:29

                Plait-il ???


              • mac 29 juin 2013 13:24

                Existe-t-il un pays au monde où les enseignants sont autant décriés qu’ici ?

                Je me rends très régulièrement au Canada et là-bas, si vous leur dites que vous êtes enseignant, vous n’avez pas à supporter tous ces sarcasmes sur le temps de travail et les vacances que l’on vous sert régulièrement chez nous.
                Là bas, ce métier est considéré comme il l’était du temps des instituteurs de Pagnol. Les agriculteurs, majoritaires à l’époque, respectaient les enseignants et ne les traitaient pas de fainéants parce qu’ils avaient trois mois de vacances l’été.
                Et pourtant un pays dont l’un des sports nationaux consiste à dénigrer ceux qui sont censés (je dis bien censés) instruire leurs enfants n’a probablement pas beaucoup d’avenir. La chute a d’ailleurs bien commencé et il est peu probable, dans ces conditions, qu’il y ait une quelconque amélioration dans le futur.
                Pourquoi en est-on arrivé là ?
                Peut-être parce que certaines banques, assurances et autres fonds d’investissement ne supportent pas qu’une manne de 60 milliards d’euros par an leur échappe.
                Ils semblent alors orchester , par le bais des médias qu’ils ont en leur possession et de leurs chiens de garde, de vastes campagnes de dénigrement auxquelles les faibles d’esprit semblent se laisser piéger...





                • tf1Goupie 29 juin 2013 13:28

                  J’aime bien cet article, écrit « cash », assez loin du politiquement correct.

                  La vérité ne sort pas QUE de la bouche des enfants.

                  C’est vrai que tous ces râleurs peuvent passer les concours s’ils veulent être « privilégiés » : on manque de candidats en ce moment (allez savoir pourquoi).
                  Mais ici c’est pas le bon site pour recruter puisqu’on y trouve surtout des retraités qui ont connu l’école des années cinquante, celle où on respectait les professeurs et on avait soif d’apprendre. Des gens qui croient tout savoir sur la réalité d’aujourd’hui.

                  Pour ceux qui n’aiment pas les concours il y a carrément plus simple : ils postulent en tant que vacataires ; ils seront accueillis les bras ouverts et on ne leur demandera pas de qualification particulière.

                  La vocation n’est plus nécessaire ; de toute manière elle s’éffrite assez vite à se farcir des élèves agités et qui ne s’intéressent à rien, des parents consommateurs et irrespectueux et des concitoyens méprisants.


                  • Jean Mohamed De La Bastille Jean Mohamed De La Bastille 29 juin 2013 14:30

                    Bonjour Monsieur le Bonapartiste,


                    Je trouve votre article bien écrit, agréable à lire. Pour autant vos démonstration est foireuse car partisane et fondée sur le syllogisme. Vous distillé vos vérités reposant sur une catégorisation systématique de ceux-là qui dénoncent les problèmes de l’é« ducation nationale.

                    Certes, les professeurs des écoles sont mal payés et mal considérés alors même qu’il devraient être le fondement d’une société réellement démocratique, juste et qui se construit un avenir. Mais s’il faut effectivement repensé tout cela, il ne faut pas omettre qu’il y a un problème de compétence, d’implication et de perspective chez de nombreux enseignants. Je vous concède que cela est moins vrai en primaire que dans le secondaire car il est difficile d’échapper à sa responsablité quant à l’évolution des enfants.

                    Vous parlez des concours. J’ai passé ces concours, je les ais réussis et...j’ai démissionné de l’éducation nationale ! J’ai été un de ces enfants qui était d’après l’école un enfant à problème....Violence, insolence...Sanction...Sanction et encore sanction ! Si mes professeurs avait eu une minuscule capacité d’analyse sociale et comportementale, ils auraient compris que je vivais dans un environnement particulièrement violent et stressant ce qui expliquait mon agitation. J’étais malgré tout bon élève, même très bon élève. D’ailleurs cette caisse de résonnance de mes problèmes sociaux que fut l’éducation nationale ne m’empêcha pas poursuivre mes études malgrès la certitude de mes enseignants que j’allais mal finir...Bac avec mention Bien, Deug, Licence et Maîtrise de Biologie Géologie sciences de la terre et de l’univers...Durant ces études, je cotoyais bien évidemment une floppé d’enseignants de tout horizon. Si bien que je commençais à réfléchir à ma posture de dénonciation de la responsabilité du corp enseignant dans le malaise social actuel...Puis j’entra à lUFM !
                    Là je rencontra avant tout des bêtes à concours. Nous étions en prépa CAPES/Agrégation de sciences de la vie et de la terre dans la meilleure prépa en France. Certains avaient échoué là suite à leur échec au concours de médecine, de pharmacie, d’école d’ingénieur...C’était pas plus mal d’avoir du temps et un emploi à vie. D’ailleurs beaucoup artirent très vite en Outre-mer pour se constituer un patrimoine quelques temps...tout en jouissant du temps libre agréablement. Comment leur en vouloir. Ils ont fait des études, il y a une opportunité d’emploi avec quelques avantages non négligeable, pourquoi ne pas la saisir. 
                    Ces concours sont d’un stupidité sans nom et le corps enseignant est aujourd’hui totalement dépassé par la réalité sociale qui s’offre à lui quand il a conscience de l’importance de son rôle dans la société...

                    Vous avez aussi ces éternelles »moi je veux être maîtresse...", toute gentille, bienveillante mais que peux faire balnche neige face à des hordes de greemlins ? Là encore la capacité d’analyse sociale et comportementale fait défaut tout autant que les leviers pour répondre aux problématiques auxquelles il faudrait répondre.

                    Vous pouvez me traiter de donneur de leçon, cher collègue. Mais voyez-vous je ne me contente pas de donner des leçons, je m’investis comme un damné dans l’éducation de jeunes gens justement vomis par l’éducation nationale dans un état de handicap culturel et cognitif . Comment de jeunes adultes qui ont pourtant passé au moins une dizaine d’année à l’école peuvent-ils à se point en sortir avec autant de déficiences intellectuelles, avec une identité linguistique qui délimite leur champ de posssibilités à presque rien, avec un savoir être qui fait rimer liberté avec incapicité !!!

                    Vous pourrez me prendre pour un donneur de leçon mais là je vous dirai que c’est le parent, le citoyen et le contribuable qui parle et s’intérroge...

                    Bien cordialement.

                    • Jean Mohamed De La Bastille Jean Mohamed De La Bastille 29 juin 2013 14:34

                      Désolé pour les fautes mais l’impusion de ma pensée m’a fait me précipiter.


                    • Akerios 29 juin 2013 16:04

                      Le fond passe avant la forme dans le cadre de ces discussions et je suis en accord .


                    • France Républicaine et Souverainiste fabien28 29 juin 2013 17:06

                      J’approuve vos arguments, enfin un vrai débatteur ! La société française est ainsi faite... il y a ceux qui agissent (vous en faites parti, moi de même) et ceux qui bavent : on appelle cela la « gauloiserie »... j’ai eu l’occasion de dialoguer avec des collègues allemands, manifestement nous ne vivons pas sur la même planète qu’eux... les repères culturels et surtout les habitudes ne sont pas les mêmes...

                      cordialement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès