• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ne m’appelez plus jamais Terre !

Ne m’appelez plus jamais Terre !

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi notre planète n'a pas l'honneur de porter un nom de divinité, bref de star à l'instar des autres planètes de notre système solaire alors qu'elle est de loin la planète la plus belle ? Et pourquoi, la nommons-nous "terre" alors que notre planète est composée de plus d'océan et d'eau que de terre ? Ne pas porter un nom prestigieux n'incite guère au respect. La terre, qu'est-ce donc ? C'est ce que l'on peut fouler de façon insouciante comme nous le faisons depuis des milliers d'années, c'est une matière que l'on peut fouiller à foison, forer, exploiter, salir. Enfin quoi, ce n'est que de la terre ! Ce n'est pas une déesse !

Nous verrons plus loin quel nom devrait porter la Terre et aussi pourquoi les autres planètes portent des noms de dieux (selon une méthode logique, comme nous le verrons).

Mais d'abord, plein feu sur l'actualité. Un sommet sur les océans s’est tenu à Brest du 9 au 11 février 2022.

La France a réuni pour ce sommet plus de 40 pays et des acteurs du monde maritime avec un objectif. Quelques années après le "make our planet great again" du président Macron, ce dernier affiche l'ambition d'agir pour préserver les océans.

Désormais, ils sont 84 pays à porter l’objectif de protéger 30 % des terres et des mers du monde d’ici à 2030. La France s'acquittte très facilement de son devoir en prévoyant l'extension de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises. Et hop ! Voilà, mission accomplie. La France dépasse ainsi son objectif de 30 % de ses espaces terrestres et maritimes protégés. "Make our planet great again" mais sans trop d'effort ! L'immense surface maritime de la France lui permet de s'acquitter à bon compte de son devoir, quand on sait que Macron ne cesse de claironner que les devoirs sont plus forts que les droits, on ne peut dire qu'il donne beaucoup l'exemple. Par conséquent, peu de gens se sont intéressés à ce sommet des océans.

Les mesures prises ? Une goutte d'eau dans l'océan ! Une goutte d'eau de poison, le poison de la posture, de l'hypocrisie.

Poème

La Terre croupit dans l’espace.
Elle interroge l’Univers :
“Mais que fait le géant Atlas
Et où est passé Jupiter ?

Se moque-t-il de l’atmosphère ?
Regarde-t-il fondre mes glaces ?
Et tout Là-Haut sur sa terrasse
Laisse-t-il dériver la Sphère ?

Où est passé Poséidon,
Dieu des mers et des océans ?
Il faut qu’il revienne céans !”
“Terres et mers, nous vous possédons !”,

Clament les Hommes et, chaque jour,
Ils transforment la Terre en four.
Perdue dans un coin de l’espace,
La Terre gémit, son cœur se glace.

Pour clore la question du sommet de Brest, ajoutons que la France, l’Espagne, l’Italie et Monaco demanderont également cet été à l’Organisation maritime internationale la création d’une zone maritime particulièrement vulnérable (ZMPV) en Méditerranée au regard de la forte présence de cétacés, afin de pouvoir y limiter la vitesse de navigation et réduire ainsi les collisions. Par ailleurs, la France a annoncé la suppression des décharges littorales dans les 10 ans à venir, dont trois dès 2022.

L'origine des noms des planètes

Les autres planètes portent des noms de divinités romaines issues de la mythologie grecque. A propos connaissez-vous les raisons de ces noms ? Je vous les indique :

Mercure (Hermès) : La planète doit son nom au messager des dieux Hermès, Mercure dans la mythologie romaine, en raison de la vitesse rapide à laquelle elle se déplace autour du soleil. Mercure a donné son nom au mercredi.

Vénus (Aphrodite pour les Grecs) était, pour les Anciens, deux étoiles : l'une brillait le matin et l'autre le soir (eh oui, elle disparaissait de leur regard dans l'intervalle. Les gens pensaient alors qu'il existait deux astres). Les anciens Grecs les appelèrent respectivement Phōsphoros, signifiant « apporteur de lumière  » (d'où l'élément phosphore), et Hesperos, signifiant « occidental » (d'où le jardin des Hespérides). Plus tard, bien que les anciens Romains aient reconnu Vénus comme un seul objet céleste, les deux noms grecs traditionnels ont continué à être utilisés et aussi traduits en latin par Lucifer (signifiant « porteur de lumière  » avant que la religion chrétienne en fasse un être malfaisant des enfers) pour l'apparition du matin et Vesper pour celle du soir (d'où l'adjectif français vespéral). Vénus a donné son nom au vendredi : « Veneris dies » (« jour de Vénus  »).

Mars (Arès) : A cause de la couleur rouge à sa surface, la planète a été nommée d'après le dieu romain de la guerre qui faisait couler le sang. Le mot mardi est issu du latin « Martis dies », signifiant « jour de Mars ».

Jupiter (Zeus)  : Elle est nommée d'après le dieu romain Jupiter en raison de sa taille impressionnante. Le mot jeudi est issu du bas latin « Jovis dies  », signifiant «  jour de Jupiter  ».

Saturne (Cronos) : elle porte le nom du père de Jupiter, le dieu romain de l'agriculture Saturne. Elle est connue depuis la Préhistoire et a ainsi longtemps été la planète la plus éloignée du Soleil connue. Le mot « samedi » est issu du bas latin « sambati dies  », signifiant « jour du shabbat ». Il a remplacé le « dies Saturnii » des Romains (« Jour de Saturne » : cf. Saturday).

Uranus (Ouranos) : Uranus est le père de Saturne et le grand-père de Jupiter. Dieu primitif, il est le père de Cronos, son nom vient d'Ouranos, divinité grecque du ciel (Uranus).

Neptune (Poséidon)  : La planète porte le nom de Neptune, frère de Jupiter et dieu des mers dans la mythologie romaine.

Ne m'appelez plus jamais Terre ! Mon nom est Gaïa

Après ce passage en revue complet (Pluton, ou Hadès pour les Grecs, est out pour parler français comme Mister Macron), n'est-il pas évident que notre planète doit, elle aussi, porter un nom digne d'elle ? Son nom grec est Gaïa. On dit aussi Gé mais ce nom sert surtout de préfixe pour former des mots comme géographie, géologie. Gaïa sonne bien mieux grâce au tréma qui fait une sonorité en trois temps : ga-i-ia. Son nom a donné le prénom Georges, prénom (ou nom) qui vient du grec "gé" et "orgon" (travailler). Georges veut donc dire "qui travaille la terre" (d'où la Géorgie).

Poème

Ne m’appelez plus jamais “Terre”
Car vous m’avez trop mal nommée :
Je suis Gaïa, la renommée,
L’ancêtre de l’Humanité,

Des Titans, des Hécatonchires,
Du dieu du Temps, mais on déchire,
Des pôles jusqu’à l’équateur,
Mon cœur à coups de sécateur !

Vous m’avez brisé les épaules
À coups de pelle et de béton.
Mes pauvres pôles, oui mes beaux pôles,
Sont remplis de vos pollutions !

En nommant notre planète Gaïa, nous lui rendons le respect qui lui est dû et nous ajoutons un second nom de déesse au système solaire qui est fait de noms masculins à l'exception de Vénus.

Ne m'appelez plus jamais "Terre", appelez-moi "Gaïa" !


Moyenne des avis sur cet article :  2.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • rogal 16 février 15:23

    À l’époque où les cinq planètes visibles furent nommées (Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Uranus), la nôtre n’existait même pas, en ce que l’humanité ne se pensait pas comme habitant un astre, mais comme installée sur un solide plancher des vaches quelque peu mouillé et constituant le centre du Monde


    • Lynwec 16 février 15:31

      @rogal

      Il est très probable que l’Histoire ait été (comme c’est régulièrement le cas) réécrite selon les besoins des dominants du moment ;
      Retirer son statut à Gaïa participe du même processus consistant à faire de l’être humain « un pêcheur » damné à la naissance, sauf si ses parents se soumettent...
      Les gens ne réfléchissent pas à la contradiction flagrante consistant à nous présenter un Dieu d’amour dont le premier acte serait de condamner un bébé venant au monde à une torture éternelle...sous prétexte de...
      Tout est UN et ce que nous faisons à Gaïa, ou à notre voisin, nous nous le faisons en fait à nous-même.


    • Fergus Fergus 16 février 15:42

      Bonjour, Taverne

      C’est vrai que Gaïa aurait plus de gueule et serait plus valorisant pour notre planète. N’oublions qu’elle fut la mère des Titans.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 18:06

        @Fergus Et les Titans ne survécurent PAS au déluges.... On associe Freud au sexe. Et pourtant, il était clair : mon Dieu est le verbe. C’est Bernays le frère de sa femme qui a tout perverti. « Tomber » enceinte. « Tomber » amoureux. Il ne s’agit pas d’une élévation mais d’une chute. Le sexe est comme le cheval qui doit être maîtriser. Est-ce à dire que le sexe doit être banni. Nom. Mais il doit se spiritualiser, se verticaliser. Et ne faire un enfant qu’avec son complément parfait (sexuel et mental).... Car c’est bien de surpopulation que souffre le monde...


      • eddofr eddofr 16 février 16:38

        Si les hommes respectent Gaïa comme ils respectent leurs mères, c’est pas gagné !


        • charlyposte charlyposte 16 février 17:02

          @eddofr
          Sources ? smiley


        • eddofr eddofr 17 février 09:23

          @charlyposte

          Vous demandez des sources sur une remarque aussi banale ?

          Vous allez me demander mes sources si je vous dis que le ciel est nuageux ce matin ?
          Ou je vous dis que la route est pleine de cercueils à roues avec des connards dedans ?

          Sources ?

          Les comportements que je vois chaque jour,
          Le nombre de mères en EPAD.

          ça vous va ?


        • Gasty Gasty 17 février 12:07

          @eddofr

          Oh hé ! Banale qui dit ce fil de p...te.....



        • Taverne Taverne 17 février 12:56

          @eddofr

          Vous faites référence à NTM, par exemple ?

          Cessons de niquer notre planète.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 février 17:08

          Merci Taverne (en dépit de nos divergens sur certains point). L’arbre séphirotique est d’une profonde richesse. C’est ainsi que la terre (ou les racines), c’est Malkuth ou royaume. Mais pour s’élever dans les airs et les astres, il faut avant s’appuyer sur DEMETER (comme les mots sont imagés) ou notre mère. Il est dit qu’au départ l’eau précéda la terre. Que la fusion du feu solaire sur l’eau donna la vie. le rechauffement de l’eau (H2O) donne des cendres. Les premières poussières de matière qui en s’aglutinant donna la matière.... cendres qui furent à l’origne du carbone. symbole C (Freud, matière égal c.c.). dans le tableau de Mendéleiev. c’est clair, le C correspond au chiffre 6. Au tarot, les amoureux. Mais aussi le signe de la vierge. En astrologie la maison qui correspond au signe de la vierge a mauvaise réputation : il correspond, aux corvées, nettoyer les poussière, les maladies corporelles. En résumé : Le réel.... mais la vierge est AUSSI mercurielle (HERMES). Hermès qui aida ISHA (ISIS) à féconder Osiris qui démembré en 14 morceaux, son phallus étant avalé par un poissson (première forme de vie....) dans le Nil. Il façonna un phallus d’argile.. pour générer Horus. Le chiffre dix, et le nombre parfait de Pythagore (Tétraktis). C’est aussi le YOD correspond justement au signe de la vierge. Soleil de Lumière : le YOD. Car le six inversé (le 6 étant le chiffre de la bête.-). Le sixème jour (le vendredi ou jour de vénus) : dieu créa la femme (PANDORE) et les animaux domestiques. Maison six concerne la domesticité. Mais inversé, il donne neuf. De l’horizontalité de la fécondation, il donne le n’OEUF : l’esprit, la verticalité). La maison neuf est celle des études. Le YOD ou la main de dieu.... . La maison 10 est celle du capricorne, de la verticalité, des os. http://soleildelumiere.canalblog.com/archives/2013/01/06/26080834.html. Bon mercredi...


          • jjwaDal jjwaDal 16 février 19:34

            J’aurai plutôt fait référence au fait qu’elle est la planète ayant les océans d’eau les plus vastes dans le système solaire, « Océania », pourquoi pas ?
            Mais qu’est ce que cela changerait ? Nous nous accaparons des ressources (espaces naturels déjà) au détriment de l’ensemble des espèces, que nous toisons de haut, persuadés à tort que nous sommes l’espèce la plus intelligente sur Terre et la seule à être dotée de sensibilité.
            Il vaut mieux d’ailleurs qu’on continue à y croire fermement, vu que nous tuons de l’ordre de 60 milliards d’animaux terrestres par an (par pur plaisir après n’avoir fait connaître au 3/4 que des camps de concentrations pour seul et unique simulacre de vie) et 1000 milliards d’animaux aquatiques (de la crevette aux dauphins).
            Nous sommes un fléau pour l’ensemble des espèces actuelles (probablement le nôtre aussi), sans parler de ce que nous laisserons après ce pillage en règle pour satisfaire nos multiples boulimies.
            L’héritage pour ceux qui viennent ? Une montagne de déchets, un climat à la dérive, une dette financière abyssale, des ressources dilapidés qui ne seront plus disponibles dans le futur, une biodiversité extrêmement dégradée, etc...
            Finalement « Terre » est un mot vulgaire qui va parfaitement avec notre propre médiocrité en tant qu’espèce prétendument « intelligente ». On ne peut se « déifier » et déifier en même temps ce qu’on viole et ce qu’on pille.


            • Gasty Gasty 17 février 12:15

              Les océans ne représentent que très peu en volume par rapport à la masse total de la terre.


            • ETTORE ETTORE 16 février 23:25

              Ne désespérons pas !

              Elle était aussi la première divinité à prédire l’avenir !

              Somme toute.....Notre destinée à tous, est bien sur cette terre !


              • Gasty Gasty 17 février 12:00

                Les planètes sont aussi associées aux métaux

                Saturne = le plomb

                Jupiter = l’étain

                Mars = le fer

                Soleil = l’or

                Vénus = le cuivre

                Lune = argent

                Mercure = le mercure

                Cette représentation des planètes sert à faire des talismans

                Le talisman de Saturne vous préservera contre le danger de mort.

                Le talisman de mars vous préservera contre les atteintes de dangereux ennemis.

                Le talisman de vénus vous préservera de votre épouse.

                Le talisman de mercure vous préservera des faillites.

                Le talisman de la lune vous préservera des naufrages.

                Le talisman du soleil vous apportera la bienveillance des puissants.

                Le talisman de Jupiter vous préservera des soucis et des accidents.

                7 au total comme le nombre de jour dans la semaine, mais il manque des planètes... Ça ne va pas ! Ou alors ce sont les 7 métaux connus de l’antiquité distribués aux planètes.

                Et la terre n’a pas été choisi là non plus. smiley


                • Taverne Taverne 17 février 12:54

                  @Gasty

                  Et Gaïa est en position 3 par rapport au soleil. Trinité et première valeur du nom infini Pi. Je crois plus au trois qu’au sept. Le trois, c’est le Temps et l’Infini.


                • SilentArrow 17 février 12:32

                  @Taverne

                  Bonjour

                  Les avions vont agaïr et les morts se faire engaïer ?

                  Pour les extra-gaïestres, nous serons des gaïens ?


                  • Taverne Taverne 17 février 12:52

                    @SilentArrow

                    Quelles gaïardises !

                    Que l’on se nomme les Gaïards et Gaïardes, et nos enfants les Gaïarnements, peu importe. L’important est de bien agaïr avec notre planète. On dira les Terriens de Gaïa pour les différencier des Terriens de la Lune.


                  • zygzornifle zygzornifle 17 février 12:55

                    Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi notre planète n’a pas l’honneur de porter un nom de divinité

                    Parce qu’elle est habitée et pas les autres ....


                    • zygzornifle zygzornifle 17 février 12:55

                      Et si la terre était l’enfer d’un autre monde ? ....


                      • Taverne Taverne 17 février 13:50

                        @zygzornifle

                        L’enfer, c’était Pluton (Hadès), nommée comme le dieu des Enfers.

                        Pour les noms donnés : Quand les Anciens ont nommé les planètes, ils ignoraient si elles étaient habitées ou non. On a cru même que les Sélénites existaient (habitants de la lune : leur nom vient de la déesse Séléné), puis les Martiens.

                        Mais on aura compris que je prends la question du nom comme prétexte pour faire passer un message de fond : le respect de la planète pour qu’elle ne devienne pas un enfer.


                      • Taverne Taverne 17 février 14:38

                        Gaïa, c’est la Terre des Hommes.

                        Pour créer Gaïa, les êtres humains doivent élever la Terre au rang de planète sacrée, car seul l’humain peut créer du sacré. Pour être digne de cette mission, il faut créer l’Homme digne de la Terre des hommes, l’Homme responsable. 

                        Créer Gaïa, c’est créer l’Homme . Gaïa fait pousser l’Homme et l’Homme a le devoir de protéger Gaïa.

                        Antoine de Saint-Exupéry l’explique dans « Terre des hommes » (1939) : extraits

                        « Être homme, c’est précisément être responsable. C’est connaître la honte en face d’une misère qui ne semblait pas dépendre de soi. C’est être fier d’une victoire que les camarades ont remportée. C’est sentir, en posant sa pierre, que l’on contribue à bâtir le monde. »

                        « Que nous importent les doctrines politiques qui prétendent épanouir les hommes, si nous ne connaissons d’abord quel type d’homme elles épanouiront. »

                        « […] l’expérience nous montre qu’aimer ce n’est point nous regarder l’un l’autre mais regarder ensemble dans la même direction. »

                        « Seul l’esprit, s’il souffle sur la glaise, peut créer l’Homme. »

                        « La vérité, ce n’est point ce qui se démontre. Si dans ce terrain, et non dans un autre, les orangers développent de solides racines et se chargent de fruits, ce terrain-là c’est la vérité des orangers. Si cette religion, si cette culture, si cette échelle de valeurs, si cette forme d’activité et non telles autres, favorisent dans l’homme cette plénitude, délivrent en lui un grand seigneur qui s’ignorait, c’est que cette échelle des valeurs, cette culture, cette forme d’activité, sont la vérité de l’homme. La logique ? Qu’elle se débrouille pour rendre compte de la vie. »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité