• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Noël

Noël fête la naissance (Natale en italien est plus clair) de celui qui a dit « Je suis le chemin, la vérité et la vie ». Le gommage progressif de Noël au profit des « fêtes de fin d’année » au pluriel, se fait en occident parallèlement à l’introduction d’un nouveau chemin, matérialiste, fondé sur la création de valeur, la création de richesses à distribuer ou à redistribuer. Ce nouveau chemin totalement fantasmé et mortifère a tout conquis, y compris bien sûr les mondes politique, médiatique et universitaire. Ne pas croire à la création de richesses est devenu ringard, voire même carrément stupide pour beaucoup.

Et pourtant !

Il suffit de réfléchir une nouvelle fois à ce qu’est la richesse pour s’apercevoir que la créer est techniquement impossible.

Ce qui est considéré comme richesse est ce qui est vu par les membres d’une civilisation comme étant beau à l’exemple du Pont du Gard ou de la Joconde, ou comme étant bien, comme peut l’être tout ce qui fait vivre, ou étant encore à la fois beau et bien, belle et bonne, comme la famille, richesse malienne vue par son ancien président Amadou Toumani Touré. Il n’est point de richesse sans être belle ou bonne, ou encore belle et bonne.

Or le beau et le bien ne se constatent que par l’échange que l’on en fait, ou que l’on pourrait en faire, avec de la monnaie, avec de l’argent, avec une richesse déjà reconnue. C’est l’échange, réel ou simplement possible, avec une richesse antérieurement reconnue qui distingue une richesse d’une production. L’exemple de la vache qui produit du lait et du purin, illustre bien cette distinction trop oubliée entre production et richesse.

L’humanité s’est toujours employée à prendre des éléments sans grande valeur pris séparément, pour les assembler ou les transformer pour en faire une richesse, quelque chose d’utile pour soi ou d’attirant pour les autres, quelque chose d’échangeable avec une richesse préalablement reconnue à l’instar de l’or.

Pendant des millénaires, absolument partout, le travail a été sanctifié car il transformait en richesse, puis la distribuait, des matériaux qui n’étaient pas en soi remarquables. Les travailleurs n’étaient accompagnés que par deux petites minorités, celle guerrière qui les protégeaient de la Terre et celle religieuse qui les protégeaient du Ciel. Mais depuis à peine quelques décennies, des esprits astucieux se sont dits : «  Le papier monnaie est reconnu comme une richesse. Utilisons cette reconnaissance, fabriquons-en à la pelle, c’est tellement facile. Nous n’avons même plus besoin de papier. Une simple double écriture en nos livres est suffisante, l’une pour dire que l’argent est disponible, l’autre pour dire qu’on nous le doit. Grâce à cette richesse apparente si facile à créer, nous allons faire croire que nous créons des richesses et le peuple sera ravi. Transformons le papier monnaie en machines ultra productives et en intelligence artificielle pour faire croire au peuple qu’il peut nous remercier d’avoir rendu son travail superflu ; transformons toutes les productions en richesses en les faisant acheter avec du papier monnaie ; utilisons-le encore pour faire croire aux individus que les machines ont remplacés, qu’ils ont un droit à survivre s’ils acceptent de ne pas protester et de s’accepter chômeurs. Nous leur donnerons du pain et des jeux pour qu’ils s’endorment. Demain paiera et aujourd’hui nous aurons le pouvoir sur les êtres  ».

La monnaie-dette était née.

Grâce à la monnaie dette, nous faisons semblant de croire durable un monde où tout s’achète avec une simple montée permanente de la dette. L’énergie monétaire a remplacé l’énergie humaine alors qu’elle n’en était que le véhicule. Il faut cacher au peuple qu’il va falloir beaucoup d’énergie humaine sans contrepartie pour retrouver l’équilibre que nous avons perdu. La fausse élite aux commandes nous saoule de mots pour que leur message « Nous sommes le chemin, le mensonge et la mort » ne soit pas perçu. Chacun peut constater la généralisation du mensonge, le plus gros étant sans doute de présenter le PIB comme un chiffrage de la création de richesse alors qu’il n’est pas un produit mais simplement la somme des dépenses publiques et privées. Le plus ridicule est « Tous vaccinés, tous protégés » qu’on ne cherche même plus à défendre et que l’on essaie de faire gober à la méthode Coué. Le plus touchant est ce pauvre porte-parole du gouvernement qui se sent obligé de tout inverser. Le mensonge a remplacé la vérité, la mort essaie de triompher de la vie, et nous sommes tous en train d’en prendre conscience.

Noël dérange nos gouvernants qui aimeraient imposer le mensonge par la force de la loi ou des médias. Heureusement chacun est libre de choisir son chemin et la désobéissance civile va bientôt devenir un devoir.

Celui dont nous allons célébrer la naissance a dit aussi « Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu ». Noël nous rappelle cette césure indispensable entre le matériel si mal géré et le spirituel que l’élite voudrait mettre à la cuisine avec les grands-parents en appelant cela la laïcité.

Joyeux Noël !


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Sergio Sergio 20 décembre 2021 11:50

    « Noël dérange nos gouvernants qui aimeraient imposer le mensonge par la force de la loi ou des médias. Heureusement chacun est libre de choisir son chemin et la désobéissance civile va bientôt devenir un devoir »

    Bonjour, consommer autrement, par exemple


    • Clocel Clocel 20 décembre 2021 11:52

      La laïcité...

      Quelle belle machine de guerre...

      Elle a même dû dépasser les espoirs les plus fous de ses créateurs lucifériens.

      Ah... Les jihadistes laïcs... Son clergé, ses simples fidèles, ses fanatiques...

      Sans la magie des orchestres, il y a beau temps que j’aurais conchié définitivement l’humanité qui s’obstine à donner raison à Brassens : Sitôt qu’on est plus de quatre, on est une bande de cons.


      • Yann Esteveny 20 décembre 2021 12:01

        Message à Monsieur Marc Dugois,

        Ce Régime fête le Martyr des Innocents à sa manière :

        http://www.contre-info.com/wp-content/uploads/2021/12/vaccination-enfants.jpg


        • Séraphin Lampion Schrek 20 décembre 2021 12:08

          Si l’étymologie du mot français Noël est effectivement due au latin(le « natalis » lié au culte romain du Sol Invictus), elle est liée comme dans tous les pays de racines celtiques et germaniques au concept de la « renaissance » du soleil lors du solstice d’hiver. La langue allemande est plus fidèle aux origines et utilise le mot « Weihnachten » qui repose sur un ancien datif pluriel dans l’expression en vieux haut allemand ze wîhen nachten « dans les nuits sacrées  », qui date de l’époque du paganisme germanique où l’on organisait des fêtes sacrées les nuits d’hiver autour du solstice.

          On trouve cette même transposition d’une fête païenne à une fête chrétienne chez les peuples scandinaves dans le terme qui signifie Noël : islandais jól, norvégien, suédois, danois jul.

          L’acculturation des Gaulois a été plus profonde que celle des Germains, l’intégration administrative, politique et militaire des colonies romaines ayant eu le Rhin comme frontière par décision de Jules César lui-même d’où cette amnésie qui ne change rien au fait que le christianisme est un syncrétisme et son cas particulier le catholicisme en a fait un vampirisme centripète.

          Pour ce qui est de la monnaie, elle est spéculative par nature : c’est un crédit reposant sur la confiance, c’est-à-dire l’espoir des changeurs (banquiers aujourd’hui) d’être remboursés. Ce qui est du vent, ce sont les intérêts.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 20 décembre 2021 15:10

            Celui dont nous allons célébrer la naissance a dit aussi « Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu »

             

            Mais il a dit aussi :

            « Lorsqu’ils arrivèrent à Capernaüm, ceux qui percevaient les deux drachmes s’adressèrent à Pierre, et lui dirent : Votre maître ne paie-t-il pas les deux drachmes ? Oui, dit-il. Et quand il fut entré dans la maison, Jésus le prévint, et dit : Que t’en semble, Simon ? Les rois de la terre, de qui perçoivent-ils des tributs ou des impôts ? de leurs fils, ou des étrangers ? Il lui dit : Des étrangers. Et Jésus lui répondit : Les fils en sont donc exempts. » (Mt 17 :24-26)


            • ZenZoe ZenZoe 20 décembre 2021 15:32

              Pour les croyants, le véritable point d’orgue est Pâques et pas Noël de toute façon.


              • Samson Samson 21 décembre 2021 22:17

                @ZenZoe
                « Pour les croyants, le véritable point d’orgue est Pâques et pas Noël de toute façon. »
                Sûr, le point d’orgue annuel est la célébration de la crucifixion de Jésus-Christ et sa résurrection des morts le 3ème jour, mais toutes les fêtes du calendrier liturgique mettent en exergue et célèbrent à leur manière quelque aspect de la foi des croyants !

                Et la fête de Noël, tant par son récit de la nativité que par les innombrables coutumes et traditions qui s’y rattachent et s’y greffent pour la célébration du retour de la lumière au fond de la nuit du solstice d’hiver, tient une place toute particulière tant dans l’imaginaire de l’Occident chrétien que dans mon cœur.


              • LeMerou 21 décembre 2021 06:47

                @Marc Dugois.

                Très bon article.


                • SilentArrow 21 décembre 2021 06:48

                  @Marc Dugois

                  Joyeux Noël à vous également !


                  • Jean Keim Jean Keim 21 décembre 2021 08:07

                    Quand sincèrement nous (nous) posons la question : qu’est-ce qui est véritablement essentiel, la plupart des réponses littéralement ou implicitement commenceront pas : JE ...


                    • VDob 21 décembre 2021 09:55

                      Bonne fête du solstice à tous !


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 décembre 2021 22:36

                        Après Noël c’est des étincelles dans les yeux de p’tits loups ou p’tites puces . Un moment pour les mômes. Et c’est bon .


                        • 6russe2sioux ㄈϤ尺Цら 21 décembre 2021 22:44

                          @Aita Pea Pea

                          Ha non pour le gouvernement macron , noel , c’ est le vaccin pour empoisonner les petit et preserver leur electeur ....

                          N’ oublie pas ta seringue perre noel provax smiley


                        • Samson Samson 21 décembre 2021 23:52

                          Bonjour Marc Dugois

                          Une société s’honore à défendre et protéger ses membres les plus fragiles (personnes âgées, handicapées, malades, affectées de comorbidités, ...), mais toute société humaine digne de ce nom se doit d’en priorité protéger les enfants, qui constituent son avenir.

                          Qu’au nom de la protection des personnes les plus âgées ou fragiles, notre société expose ses enfants — très peu exposés au développement des formes graves de Covid — aux aléas des effets secondaires à court, moyen et long termes d’une injection génique encore totalement expérimentale, ou même plus simplement en entravant très cruellement leurs développements psycho-moteur et psycho-social par confinements, port du masque et autres gestes barrières, constitue une négation et une inversion totale de toutes les valeurs humaines !

                          Qu’une société puisse opérer de tels choix signe en fait son suicide, pour stade ultime de sa décadence et de la confusion dans laquelle elle se trouve !

                          Après avoir soulagé les budgets de la sécurité sociale du poids par trop excédentaire de nos anciens livrés en Ehpad à sédation finale sous Rivotril, le dessein de nos managers est maintenant de menacer nos enfants des aléas de l’administration d’une injection génique totalement expérimentale pour satisfaire aux froides exigences normatives et statistiques des sombres adeptes du Nouvel Ordre Mondial, de la perversion de son Veau d’Or et de ses tableurs Excel.

                          « Ce que vous ferez au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le ferez ! » Matthieu XX, 40

                          Il est maintenant grand temps de nous lever pour enfin défendre - sinon la nôtre - la dignité humaine de tous les enfants et de nos enfants face au nihilisme de l’implacable tyrannie numérique, managériale et transhumaniste qui les menace directement dans leur chairs !

                          Pour ma part, je préfère infiniment ajouter foi à l’histoire et toute la poésie de ces mages qui, assez fous pour suivre une Étoile, vinrent jadis d’Orient se prosterner et présenter or, encens et myrrhe pour mieux révérer une Mère et son nourrisson, l’Enfant divin, réfugiés dans une pauvre étable et réconfortés de la seule chaleur animale d’un âne et d’un bœuf !

                          Merci pour vos bons vœux, en vous souhaitant ainsi qu’à toutes et tous un très joyeux et heureux Noël ! smiley


                          • Samson Samson 22 décembre 2021 00:01

                            @Samson
                            PS : en priant de toutes nos forces pour que tout ce délire « vaccinal » ne préside pas à un nouveau « massacre des innocents », qu’il soit fortuit ou planifié.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité