• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Non à la réforme des retraites !

Non à la réforme des retraites !

Non à la réforme des retraites !

Le gouvernement a diligenté Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire aux retraites, pour préparer la réforme des retraites pour effacer le déficit des retraites.

Et quoi de mieux que de tirer les retraites vers le bas..

En effet, la réforme va repousser l'âge de départ à 64 ans. Avant 64 ans, il y aura une décôte, après une surcôte. Nous voyons mal un hospitalier, un ouvrier, salarié, etc travailler jusqu'à 64 ans... minimum.

De plus, le projet consiste à instaurer un système de retraites à point qui prend le contre pied du « un euro cotisé »...

Car le projet de réforme des retraites consiste à accumuler tout le long d'une carrière professionnelle des points. Avec le nombre et la valeur du point, chacun peut calculer sa pension. La valeur du point peut varier et donc personne ne pourra connaître à l'avance le montant de sa retraite.

Nous ne voyons pourtant pas d'urgence à réformer notre système de retraites qui est le plus prisé. Le gouvernement semble s'aventurer vers un système de retraites anglo-saxon où les aînés sont obligés de travailler pour subvenir à leurs besoins. Même cas en Allemagne.

Cette réforme faciliterait-elle les petits travail mal payés, et donc des petites pensions et une baisse des cotisations.... Qui serait enrichi par cette réforme ? ... Le gouvernement serait-il tenté de mettre la main sur les 160 milliards d'euros en plus que rapportent le système des retraites, somme garantie par des cotisations, des impôts,etc et les faire administrer par des groupes privés ?

Un peu comme les autoroutes où les recettes rentraient directement dans les caisses de l'État. Des sociétés privées gèrent désormais les autoroutes. Elles doivent payer des impôts, mais elles n'en paient pas assez pour compenser ce qu'ils gagnent avec les recettes. A savoir que les sociétés d'autoroutes font un bénéfice de 8 milliards d'euros par an qui sont redistribués en dividendes aux dirigeants et des actionnaires.

Le gouvernement n’a pas à détourner l’argent public pour engraisser des actionnaires toujours pleins aux as. Si le gouvernement veut légitimer sa réforme, qu’il passe par un référendum populaire et des débats publics.

Tout n'est pas à enlever dans notre système, certaines choses sont à corriger, notamment la mauvaise gestion des ressources.

Mais si le gouvernement veut lutter contre le soi-disant déficit des retraites, nous lui proposons de s'attaquer à certains privilèges abusifs des élites politiques, à valoriser les filières professionnelles pour inciter l'embauche. En suivant cela, il sera possible de fixer la retraite à 60 ans et au minimum à 1400€.

Valentin Lagorio, secrétaire général adjoint à l'Union du Peuple Français et secrétaire national chargé de l'Agriculture au Rassemblement du Peuple Français.


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • ETTORE ETTORE 6 décembre 2019 20:13

    La différence entre l’entrée en retraite d’un maçon et celle d’un député......

    Moins vous bossez dur, plus tôt vous touchez votre retraite.

    Pourquoi ces politiciens, donneurs de leçons ne s’occupent ils pas du rabotage de la montagne de privilèges qu’ils défendent sans obstruction aucune ?

    Il est ou l’exemple ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 décembre 2019 20:36

      Macron fait ce que demande la Commission européenne, la France a signé en 1997 la Pacte de stabilité et de croissance de la zone euro, donc la Commission impose des réformes.

      Feuille de route pour la France 2019 :

      .

      (15)La réforme prévue du système de retraite pourrait aider à alléger la dette publique à moyen terme et réduire ainsi les risques pesant sur sa soutenabilité.

      L’équilibre budgétaire du système de retraite dépend fortement des hypothèses macroéconomiques.

      Selon le tout dernier rapport annuel du Conseil d’orientation des retraites, les dépenses de retraite représentaient 13,8% du PIB en 2017 ; elles devraient en représenter 13,5% en 2022, avant d’évoluer dans une fourchette comprise entre 11,6% et 14,4% à l’horizon 2070, suivant le taux de croissance retenu pour l’évolution dans le temps du PIB et de l’emploi.

      Plus de 40 régimes de retraite coexistent en France. Ils concernent des catégories de travailleurs différentes et fonctionnent selon des règles qui leur sont propres.

      Un projet de loi, attendu avant la fin de l’année, devrait uniformiser progressivement les règles de ces régimes, en vue de simplifier le fonctionnement du système de retraite, notamment pour améliorer sa transparence, son équité et son efficacité.


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 7 décembre 2019 11:56

        @Fifi Brind_acier

        On se fout de la Commission européenne.

        Les retraites françaises doivent obéir à ces lois françaises :


        ART. 13. — Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable ; elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.


        Et n’oubliez pas de rappeler à l’Etat la loi :

        " Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence." (préambule de la Constitution de 1946 alinéa 11 encore en vigueur).


        Considérant qu’aux termes de l’article L 111-1 du code de la sécurité sociale “L’organisation de la sécurité sociale est fondée sur le principe de solidarité nationale ; elle garantit les travailleurs et leur famille contre les risques de toute nature susceptibles de réduire ou de supprimer leur capacité de gain ; elle couvre également les charges de maternité et les charges de famille ; elle assure, pour tout autre personne et pour les membres de sa famille résidant sur le territoire français, la couverture des charges de maladie et de maternité ainsi que des charges de famille ; cette garantie s’exerce par l’affiliation des intéressés et leurs ayants droits à un régime obligatoire, ou, à défaut, par leur rattachement au régime de l’assurance personnelle”.


      • V_Parlier V_Parlier 7 décembre 2019 13:30

        @Daniel PIGNARD
        Vous écrivez : "On se fout de la Commission européenne". Mais pour se permettre ce luxe il fallait en sortir. Donc il fallait arrêter de voter pour des eurobéats standard... ou simplement accepter que les lois européennes priment. Les tergiversations ne mènent à rien.


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 7 décembre 2019 14:24

        @V_Parlier
        Non, il faut agir en faveur des Français et attendre patiemment que l’UE nous mette une amende salée, alors là...Notre armée... Nos exocet...Notre détermination à défendre les Français... Chaud devant.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 décembre 2019 17:30

        @Daniel PIGNARD
        Notre armée... Nos exocet...Notre détermination à défendre les Français... Chaud devant.

        Et vous allez bombarder les 27 capitales européennes ??
        Vous avez l’art de vous faire des amis...
        .
        Je vous rappelle que les peuples européens ne nous ont rien fait, qu’ils sont dans la même mouise que nous, que les retraités grecs ont vu leur pension baisser pour la 12 fois, et que 60% de notre commerce se fait avec les pays européens...


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 7 décembre 2019 17:51

        @Fifi Brind_acier
        Quoi ? Bombarder les capitales européennes, mais vous n’y pensez pas ! Serait-ce Asselineau qui vous a suggéré cette option. Non, si la commission nous met des amendes substantielles (plus élevées que 10 tirs d’exocet par exemple) alors tout à coup la salle où se réunit la commission s’écroule et on ne sait pas d’où ça vient.
        Evidemment on interdit alors à toute personne d’entrer dans ces bâtiments avant de comprendre ce qui s’est passé, mais comme les enquêteurs seront particulièrement choisis pour leur lenteur à investiguer, les commissaires ne sont pas prêts de retrouver leurs bureaux et documents.

        Les pauvres peuple européens non seulement ne recevront pas de coups, mais ils auront un spectacle réjouissant à contempler sur leurs télévisions et toutes les chaumières d’Europe sableront le champagne.

        N’avez-vous pas hâte de voir cette éventualité ?


      • CRICRI59 CRICRI59 7 décembre 2019 18:14

        @V_Parlier
        Bonsoir sur le vote

        https://www.facebook.com/christian.ple.1/posts/1415603941832343
         à visionner De Gaulle et la constitution

        Bonjour il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous sommes dans une république bananière


      • Cyril22 7 décembre 2019 18:34

        @Fifi Brind acier

        Les pays européens sont ceux du monde où la part de PIB consacrée aux retraites est le plus élevé, mais il se pose à eux le même impératif d’équilibre qu’au reste du monde. La Commission édicte une lapalissade « uniformiser progressivement les règles de ces régimes, en vue de simplifier le fonctionnement du système de retraite, notamment pour améliorer sa transparence, son équité et son efficacité » qui peut être opposé à ce principe sauf à avoir des avantages spécifiques à défendre ? Mais il faut une garantie de maintien de pouvoir d’achat, et ce n’est évidemment pas en diminuant la part de PIB consacrée aux retraites que cela se fera, voilà ce sur quoi devrait focaliser la revendication.

        Si le gouvernement retire son projet de réforme, eh bien en contrepartie il augmentera encore le nombre de trimestres de cotisation ...pour les salariés du privé. Or comme l’âge moyen d’entrée dans la vie active est désormais de 26 ans (contre 18 ans en 1970), s’il faut à terme 44 annuités, ce sera à 70 ans en moyenne (et non 62 ni même 64) que ceux qui entrent actuellement dans la vie active prendront leur retraite à taux plein.


      • troletbuse troletbuse 6 décembre 2019 20:40

        Mes voisins sont : un retraité EDF, un retraité France Telecom et d’autres dans le privé.

        Naturellement, je n’ai jamais eu l’impudence d’aller leur demander quel était le montant de leur retraite.

        De toute façon, cela ne me regarde pas et l’important pour moi est le montant de ma retraite

        Alors qui a été mettre sur le tapis cette histoire d’inégalité ? Cette histoire reprise en chœur par la pourriture mérdiatique et politichienne ainsi que par les zozos qui n’ont jamais foutu grand chose et qui ont une retraite misérable. S’imaginent-ils con va les augmenter ?

        La limite de champ de vision de ces derniers gogos s’arrête à son voisin. Ils ne pensent même pas que la pourriture politicarde n’est là que pour nous étriller afin lorsque eux continuent à bénéficier des largesses de l’état, payées naturellement par le travail des Français.

        Et pourtant la France est riche vu qu’elle subvient même aux besoins des envahisseurs..


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 décembre 2019 07:39

          @troletbuse
          Alors qui a été mettre sur le tapis cette histoire d’inégalité ?


          C’est une astuce médiatique ! Les Français sont égalitaristes, en montant en mayonnaise les différences, ils espéraient faire accepter le coup de rabot par le bas, et la retraite à points...


        • Cyril22 7 décembre 2019 18:43

          @troletbuse
          EDF et France Télécom sont désormais des entreprises privées, mais le statut « public » a été conservé par les anciens salariés de l’époque du monopole. Demandez aux jeunes salariés de ces entreprises s’ils se fichent de l’inégalité des droits sociaux, à boulot équivalent.

          « les zozos qui n’ont jamais foutu grand chose et qui ont une retraite misérable »

          Ceux qui ont une petite retraite apprécieront la formule !


        • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 7 décembre 2019 01:30

          La vraie réforme aurait été l’alignement de tous les régimes en un seul et unique par répartition et non ce tripatouillage de points.


          • zygzornifle zygzornifle 7 décembre 2019 08:39

            Tant que la réforme retraite sera échafaudée par des gratte papiers suceurs de stylos qui n’ont jamais réellement travaillé ça ne pourra jamais être équitable ...


            • Tall Tall 7 décembre 2019 08:49

              Les retraites en Belgique sont meilleures ( minima absolu à 1120 € ) même avec très peu de cotisations. Et certains autres pays européens sont encore + généreux. Or, tous ces pays ne sont pas + riches que la France, c’est donc juste l’égoïsme des élites qui est en cause.


              • eau-pression eau-pression 7 décembre 2019 09:38

                @Tall
                même avec très peu de cotisations

                A quel âge peut-on prétendre à ce minimum ?


              • Tall Tall 7 décembre 2019 10:36

                @eau-pression
                A 65 ans, c’est l’âge général de la retraite ici.


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 décembre 2019 11:25

                @Tall
                Profitez-en, ça ne va pas durer, la Commission européenne demande à la Belgique d’augmenter l’âge de départ, et de réduire les dépenses liées aux soins de longue durée. Les Belges ne meurent pas assez vite et ils coûtent trop cher ! 


              • Tall Tall 7 décembre 2019 12:29

                @Fifi Brind_acier

                Vous n’avez pas vu ma réponse ici, je crois


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 décembre 2019 17:38

                @Tall
                C’est sûr avec Marine, pas de réforme des retraites, tout en restant dans l’ UE !
                Il faut mieux lire ça que d’être aveugle !! Erdogan est accusé de corruption, il a été condamné par la Cour Européenne de Justice à payer une amende de 1,49 milliard d’euros.
                .
                Pour être certaine qu’il paye, la Commission a retiré la somme de la dotation budgétaire qu’elle devait verser à la Hongrie...
                .
                J’imagine bien la Commission supprimant des milliards à la PAC et l’Élysée cernée par les tracteurs... !! Bon courage !


              • Tall Tall 7 décembre 2019 18:05

                @Fifi Brind_acier

                Ha ha ha ! c’est la France qui paye pour l’UE : 11 milliards ..et ton manitou fait partie de ceux qui l’affirment justement
                Donc pour les agriculteurs, l’Etat français peut s’en occuper avec l’argent qu’on ne donne plus à l’UE.


              • Tall Tall 7 décembre 2019 18:06

                L’UE ne peut donc pas menacer la France financièrement, c’est l’inverse : la France peut menacer l’UE de fermer le robinet.


              • Cyril22 7 décembre 2019 18:49

                @Tall
                « L’UE ne peut donc pas menacer la France financièrement, c’est l’inverse : la France peut menacer l’UE de fermer le robinet »
                Exact ! la capacité de la France à faire pression est considérablement plus forte que la Grèce sous assistance des prêts européens, ou les pays de l’Est bénéficiaires des largesses. Mais nos gouvernants sont plus européistes que l’Europe.


              • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 8 décembre 2019 15:44

                @Fifi Brind_acier
                Et Asselineau veille :

                Le point 5 du programme UPR : « Je suis le seul candidat à dénoncer les candidats qui proposent de «  désobéir aux traités  » européens


              • Tall Tall 8 décembre 2019 15:57

                @Daniel PIGNARD
                 
                Point 6 du programme Upr : au cas il y aurait d’autres candidats anti-UE, c’est le point 5 qui s’applique.


              • Raymond75 7 décembre 2019 09:07

                Il est un point qui n’est jamais abordé : de nos jours, on ne passe plus toute sa vie dans la même entreprise ; on alterne diverses activités et donc divers statuts, et aussi malheureusement des périodes de chômage et de ’stages’.

                Ainsi, au cours de la vie professionnelle, on relèvera de plusieurs systèmes de retraites, incompatibles entre eux. Et lorsque la retraite arrivera, on sera titulaire de plusieurs morceaux de retraites avec différents modes de calculs et conditions exécution ... Hors la somme de ces parties ne sera jamais égale à un tout dans une seule retraite, et on sera perdant.

                Plutôt que de s’opposer par principe à une retraite universelle, combattue essentiellement par celles et ceux qui disposent de régimes spéciaux, il faudrait militer pour une transition vers cette retraite universelle, avec des conditions qui soient acceptables pour tous, futurs retraités à court et moyen terme, et jeunes actifs.

                C’est en gros ce que demande la CFDT : oui à une retraite universelle, négociations pour les conditions d’application au cas par cas, pas de confusion avec des mesures d’ajustement budgétaires immédiates, et passage en douceur dans la durée.

                On ne cesse de fustiger les retraités actuels, des ’boomers’ nantis ! les statistique sur les taux médians de retraite sont là pour recadrer ces délires : les petites retraites sont la majorité.

                Et puis surtout, dans 15 à 20 ans, ces retraités auront quitté ce monde, et on ne pourra plus les accuser de ’profiter’ d’un nombre d’actifs plus réduit. Il y aura une nouvelle parité globale, avec une productivité supérieure du fait des diverses techniques informatiques ! Les retraites dans 30 ou 40 ans n’auront rien à voir avec la situation actuelle.

                Les retraites, cela ne se gère pas au court terme, ni pour les individus, ni pour l’état.


                • eau-pression eau-pression 7 décembre 2019 09:42

                  @Raymond75

                  Votre remarque rejoint ce que dit @exol. Je pourrais ajouter mon cas et celui de copains d’école.
                  Beaucoup de jeunes français ont maintenant des périodes d’activité à l’étranger, il va falloir le prendre en compte désormais.


                • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 7 décembre 2019 11:49

                  Demandez combien d’années en moyenne un couple profite de sa retraite et calculez le salaire à recevoir pendant ce nombre d’année. Voilà ce que l’Etat doit prélever et redistribuer.

                  Et comment doit-il le prélever ?

                  En appliquant l’article 13 des droits de l’homme de 1789 :

                  ART. 13. — Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable ; elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.


                  Et n’oubliez pas de rappeler à l’Etat la loi :


                  " Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence." (préambule de la Constitution de 1946 alinéa 11 encore en vigueur).

                   

                  Considérant qu’aux termes de l’article L 111-1 du code de la sécurité sociale “L’organisation de la sécurité sociale est fondée sur le principe de solidarité nationale ; elle garantit les travailleurs et leur famille contre les risques de toute nature susceptibles de réduire ou de supprimer leur capacité de gain ; elle couvre également les charges de maternité et les charges de famille ; elle assure, pour tout autre personne et pour les membres de sa famille résidant sur le territoire français, la couverture des charges de maladie et de maternité ainsi que des charges de famille ; cette garantie s’exerce par l’affiliation des intéressés et leurs ayants droits à un régime obligatoire, ou, à défaut, par leur rattachement au régime de l’assurance personnelle”.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès