• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Norman Finkelstein sur l’assaut meurtrier d’Israël contre les (...)

Norman Finkelstein sur l’assaut meurtrier d’Israël contre les manifestants non-violents à Gaza

Norman Finkelstein affirme que les forces israéliennes ont mené une agression meurtrière contre des manifestants non-violents de la Grande Marche du Retour de Gaza parce que la protestation non-violente menace non pas Israël, mais son occupation.

Source : https://therealnews.com/stories/norman-finkelstein-on-israels-murderous-assault-on-nonviolent-protesters-in-gaza

Traduction : http://sayed7asan.blogspot.fr

 

 

Transcription :

Aaron Maté : Vous êtes sur The Real News, je suis Aaron Maté. Le 15 mai 2018 sera le point culminant de la Grande Marche du Retour, dans laquelle depuis maintenant plusieurs semaines, les Palestiniens ont manifesté près de la frontière de Gaza, revendiquant leurs droits fondamentaux, la fin du blocus israélien et le droit de retourner dans leurs maisons desquelles ils ont été expulsés en 1948. Chaque semaine, Israël a ouvert le feu sur ces manifestants, tuant au moins 40 Palestiniens et en blessant des milliers d'autres.

Je reçois Norman Finkelstein pour en parler. Il est l'auteur de nombreux livres, dont le dernier est intitulé Gaza, une enquête sur son martyre. Norman, bienvenue.

Norman Finkelstein : Merci de me recevoir.

Aaron Maté  : Merci d'être avec nous. Parlez-nous donc des enjeux de la phase finale de la Grande Marche du Retour.

Norman Finkelstein : Je pense que le plus important est de replacer la marche dans son contexte historique.

Il y aura 70 ans ce 15 mai, a commencé l'expulsion des Palestiniens de ce qui est devenu l'Etat d'Israël. Donc le début du processus qui culminera cette semaine a été la création de la question des réfugiés Palestiniens. Et 70% de la population de Gaza sont des réfugiés et leurs descendants, qui sont aussi classifiés comme des réfugiés par les Nations Unies.

Le début du processus est donc l'expulsion, et il y a un demi-siècle, Gaza a été occupée par Israël. Et ce fut depuis le tout début une occupation très brutale. Les pires massacres furent alors supervisés par Ariel Sharon. Donc vous avez l'expulsion, à laquelle vient s'ajouter l'occupation.

Puis, en 2006, a commencé le siège de Gaza, le blocus, après que le Hamas a gagné les élections parlementaires : Israël, aidé des Etats-Unis et de l'Europe, a imposé un siège de type médiéval, le blocus de Gaza, le siège illégal, immoral et inhumain de Gaza.

Donc vous avez l'expulsion, l'occupation et le blocus, et en plus de tout cela, vous avez ces massacres périodiques infligés à Gaza. Depuis 2004, il y a eu non pas un, non pas deux, non pas trois, non pas quatre, non pas cinq, non pas six, non pas sept mais bien huit, huit massacres infligés au peuple de Gaza.

Maintenant, quand je parle du peuple de Gaza, vous devez bien avoir à l'esprit que plus de la moitié de la population sont des enfants. Ils ont moins de 18 ans. Donc lorsqu'on parle d'un blocus inhumain, de massacres, ils sont surtout infligés à des enfants.

Et vous pouvez imaginer
— ce n'est pas très difficile à concevoir — que lorsque vous avez ce processus d'expulsion, d'occupation, de blocus et de massacres, à un certain moment, l'endroit devient invivable. Et je ne veux pas dire invivable dans un sens qui serait d'ordre poétique, mais bien physiquement invivable.

L'ONU est surtout composé de bureaucrates, des bureaucrates très austères, et ils ont rédigé des rapports assez compétents. Et début 2012, ils posaient une question très réaliste : Gaza sera-t-elle habitable en 2020 ? Encore une fois, physiquement, biologiquement, médicalement, sera-t-elle vivable ? Cela a commencé avec cette question.

Puis en 2015, l'UNCTAD, une agence de l'ONU, a publié un rapport qui ne la présentait plus comme une question. Ce rapport affirmait que dans la trajectoire actuelle, Gaza serait invivable en 2020.

Puis en 2017, l'ONU s'est rendu compte qu'ils avaient été trop confiants, trop optimistes. Ils ont dit que Gaza avait déjà franchi le seuil d'invivabilité il y a longtemps.

Eh bien, qu'est-ce que ça signifie, concrètement ? Cela signifie par exemple que 97% de l'eau de Gaza est contaminée. Chaque Américain devrait comprendre cela. Nous avons eu notre propre tollé national pour l'eau à Flint [Michigan], lorsque l'état de contamination de l'eau a été découvert. Mais on parle ici de toute une région, Gaza, dont l'eau est contaminée.

Comme l'a dit Sara Roy, du Centre d'Harvard pour les Etudes sur le Moyen-Orient, dans la dernière édition de son travail standard sur l'économie de Gaza, question sur laquelle Roy est l'autorité mondiale, elle dit que des innocents, en majorité des enfants, sont empoisonnés par l'eau qu'ils boivent et par la nourriture qu'ils consomment, parce que le sol est également contaminé.

Nous avons donc une situation où les gens sont maintenant confrontés par le fait qu'ils sont... et cela entraine... Je n'aime pas recourir à des comparaisons, car on arrive à cette comparaison des souffrances, et personne ne veut aller dans cette direction. Mais il y a des aspects de Gaza qui sont absolument uniques.

Et l'un de ces aspects est que, comme l'UNRWA — la principale organisation humanitaire travaillant avec des réfugiés Palestiniens —
l'a dit, partout ailleurs dans le monde, s'il y a une catastrophe naturelle, comme par exemple une sécheresse, ou une catastrophe causée par les hommes, comme la guerre en Syrie, ils ont dit que ce n'est pas une super option mais les gens peuvent fuir.

Ils peuvent partir, ils peuvent déménager. Je serais le dernier à dire que c'est une bonne alternative, devenir un réfugié, et souvent finir dans une tente, dans la boue. Mais les habitants de Gaza n'ont même pas cette option, dit l'UNRWA. Ils sont piégés.

Maintenant, il faut se poser une question très simple : quel mot utiliseriez-vous pour décrire une situation dans laquelle 2 millions de personnes sont piégés dans une zone qui est physiquement invivable ? [Un camp de concentration]. Ce n'est pas mon langage, c'est le langage de l'ONU.

Ils sont physiquement piégés dans une zone qui est invivable et dans laquelle, pour citer Sara Roy, vous êtes empoisonné. Donc face à cette réalité, le peuple de Gaza n'a pas vu d'autre option, car le recours à la résistance armée, qui a été tenté plusieurs fois, s'est avéré futile, ils ont été incapables de faire céder Israël, donc ils ont vu cela comme un dernier recours.

Et le peuple de Gaza a entrepris, vraiment en masse, de manière populaire, non-sectaire, d'essayer de briser le siège en recourant à la résistance civile non-violente.

Aaron Maté : Donc les habitants de Gaza ont fait ce que de nombreuses personnes dans le monde ont affirmé vouloir qu'ils fassent depuis des années, à savoir des manifestations non-violentes. Ils ont manifesté toutes les semaines, les enfants, les femmes, les résidents ordinaires de Gaza. Quelle a été la réponse d'Israël ?

Norman Finkelstein  : Eh bien, la réponse israélienne a été, pour citer Amnesty International dans un rapport récent publié sur la situation de Gaza, ils ont dit, et je les cite, qu'Israël conduit un « assaut meurtrier contre des manifestants non-violents » à Gaza.

C'était très inhabituel pour Amnesty, j'ai suivi Amnesty de très près pendant plusieurs années, et ils n'ont jamais utilisé une expression comme « assaut meurtrier ».

Et même Natalie Portman, c'est très inhabituel, l'actrice Natalie Portman, qui était l'assistante d'Alan Dershowitz [le BHL américain] pour son livre The Case for Israel [Plaidoyer pour Israël]. Donc elle était vraiment à la droite de la droite du spectre politique. Et elle a décrit ce que fait Israël à Gaza comme des « atrocités commises à Gaza ».

Donc le langage lui-même a dépassé un certain seuil, d'un langage assez respectable comme recours
« disproportionné » ou « indiscriminé » à la force, et maintenant le langage est enfin [adapté] — ça a pris du temps —, et il s'élève à cette occasion au niveau de la brutalité de la réponse israélienne.

La question intéressante, ou une question intéressante est Pourquoi ? En partie, évidemment, parce qu'Israël lâche la bride à son assaut meurtrier contre des manifestants très massivement non-violents, pour essayer d'y mettre fin. Mais il y a un autre aspect.

L'autre aspect est, comme l'un des plus hauts responsables l'a dit dans Wikileaks, il a dit qu'on n'est pas trop forts pour les Gandhi. Ce qu'il voulait dire, c'est qu'ils ont toujours un très gros problème avec les Palestiniens engagés dans la résistance non-violente, car quand Israël recourt à sa force brutale habituelle, cela fait tache dans les médias internationaux.

Et c'est pourquoi ils essaient constamment de provoquer les habitants de Gaza pour les forcer à recourir à la force armée. C'est pour cela qu'ils ciblent les enfants. C'est pour cela qu'ils ciblent des journalistes révérés comme (Yasser) Murtaja car ils veulent enrager la population de Gaza. C'est pour cela qu'ils ont tué le Palestinien en Malaisie, l'ingénieur proche du Hamas, espérant déclencher une réaction.


Aaron Maté  : Vous parlez de l'assassinat d'un Palestinien en Malaisie. 

Norman Finkelstein : Oui, un ingénieur palestinien. Ils n'ont pas reconnu (être les auteurs de cet assassinat), mais tout le monde le sait. Ils ont tué les 6 militants de la Brigade Al-Qassam il y a quelques jours à Gaza... 

Aaron Maté  : Les Brigades Al-Qassam sont la branche armée du Hamas. 

Norman Finkelstein : ... tout comme ils ont tué les 6 membres du Hamas le 4 novembre 2008 pour provoquer une attaque du Hamas, une attaque de roquettes, pour avoir un prétexte... 

Aaron Maté  : Le 4 novembre 2008, le jour de l'élection de Barack Obama, donc l'attention du monde était détournée d'Israël... 

Norman Finkelstein : C'est une partie de la raison pour laquelle ils les ciblent. Ils essaient désespérément de provoquer une réaction pour pouvoir attaquer avec la pleine force de leur brutalité et prétendre que c'est de la légitime défense.

Je tiens seulement à dire que cela a atteint un niveau tellement indécent de ridicule, que tandis que le Hamas se retient, tandis que le Jihad Islamique se retient...
 

Aaron Maté  : Le Jihad Islamique est un autre groupe militant à l'intérieur de Gaza. 

Norman Finkelstein : ... tandis qu'ils absorbent (patiemment) toutes les provocations israéliennes brutales et vicieuses, le New York Times entre en scène et dit que les Palestiniens à Gaza représentent une menace mortelle pour Israël avec leurs cerfs-volants.

Ils disent que les Palestiniens font voler des cerfs-volants qui vont d'une manière ou d'une autre brûler Israël. Parce que le Hamas refuse de tirer ses « roquettes », qui ne sont même pas des roquettes, donc ils n'ont pas ce prétexte, donc les propagandistes israéliens du New York Times, comme Isabel Kershner, ont concocté un nouveau prétexte, ces cerfs-volants qui d'après eux vont réduire Israël en cendres. Ils sont tellement désespérés dans leur tentative de justifier les tactiques et les provocations de l'Etat d'Israël.

Aaron Maté  : Très bien, nous allons nous arrêter là et nous poursuivrons ce sujet dans la deuxième partie. Mon invité est Norman Finkelstein, auteur de nombreux livres, y compris Gaza, une enquête sur son martyre.

finkelstein


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Hecetuye howahkan 21 mai 10:11

    Salut , merci de cet article..personnellement je l’avais déjà vu et commenté donc rien de plus...mais la diffusion en est bien sur importante ..



      • DACH 21 mai 11:01

        L’opinion de NF n’est pas une analyse. parler d’expulsion en 1948 est une imposture, car c’était un exode départ provisoire exigé par les états arabes. A la suite de la guerre d’indépendance gagnée par Israël, la Jordanie a annexé la Cis-jordanie et l’Egypete a annexé Gaza. En 1948 il y avait 2 états dur la ligne de départ vers l’indépendance. Tous les financements depuis 70 ans qu’ils ont reçu ont servi soit à construire et développer le pays, Israël, et faire d’un semi désert un pays vivant et confortable, soit à enrichir les dirigeants palestiniens et à entretenir le statut devenu fictif de réfugiés, 70 ans après. Chercher l’erreur dans la méthode !!!!!


        • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 21 mai 19:55

          @DACH


          Guerre d’independance d’un etat europeen en palestine...

          Celle là c’est une de mes blagues préférées.


        • phan 21 mai 11:17

          Incorporation des colonies, transformation des quartiers palestiniens en no man’s land, intensification de la pression sur les Palestiniens hiérosolymites… Israël est prêt à tout pour assurer une suprématie juive à Jérusalem ou en Palestine


          • phan 21 mai 11:34

            @arioul
            Le tableau est bien connu : des migrants européens colonisent par la force, malgré la résistance des indigènes. Ils créent une société séparée, en tirant avantage de leur supériorité militaire et d’organisation, pour évincer les populations autochtones et dominer le territoire. Souvent, ils remplacent la population originelle, expulsée ou victime d’un génocide. C’est, peu ou prou, une même histoire qui s’est jouée en Australie, en Amérique du Nord, en Afrique du Sud, et en d’autres lieux où sont venus s’implanter des migrants européens. L’histoire n’est pas fondamentalement différente en Palestine, même si plusieurs générations d’endoctrinement sioniste, ponctuées de mythes inventés et de récits appropriés pour servir la population d’immigrés, ont tenté d’inverser cette réalité, afin de procurer un soutien rationnel à ce qui demeure essentiellement une entreprise coloniale de dépossession, qui se poursuit à ce jour.


          • aimable 21 mai 11:47

            @arioul
            c’est le type même du colonisateur que de virer ou de tuer ceux qui ne vivent pas comme lui , en ayant comme prétexte de lui apporter la civilisation .


          • aimable 21 mai 13:59

            @arioul
            que chez nous nous sommes les colonisés et que le processus est exactement le même .


          • aimable 21 mai 14:10

            @arioul
            J’ajoute , qu’ils affichent leur culture avec le voile et autre tenues vestimentaires nous montrant ainsi leurs intentions de coloniales !


          • popov 21 mai 14:12

            @phan

             
            Oui, l’histoire se répète. C’est un peu ce qui s’est passé lors de la colonisation de la Palestine par les Arabes aux VIIe siècle. À cette époque, ce sont les Arabes qui ont imposé la loi du plus fort.

          • Garibaldi2 22 mai 04:48
            @aimable

            Il est vrai que parmi les Chrétiens, il n’y a aucune femme portant un voile sur la voie publique, comme par exemple les Petites Soeurs des Pauvres !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

          • aimable 22 mai 07:06

            @Garibaldi2

            pour elles c’est un uniforme en temps que religieuses et non laïcs


          • Garibaldi2 23 mai 06:11
            @aimable

            C’est donc la même chose pour les femme voilées d’une autre religion.

          • aimable 21 mai 11:22
            je ne comprend pas pourquoi l’armée Israélienne ne se soit pas équipée de véhicules anti émeute avec lance a eau et si elle les a , pourquoi ne les a t’elle pas mis en action ?
             avec la méthode utilisée elle privilégie le meurtre .

            • Milka Milka 21 mai 14:39

              @aimable
              Cessez d’être aimable, soyez vous, faites vous empailler !

              On vous verra, sous verre, au musée de l’Homme ’ : Ce spécimen rare qui répétait : ’ nous somme tous frères, nous somme tous frères .... nous sommes t .... ’ Juste avant que nos martyrs l’égorgent.... Prochain spécimen : Arnaud Beltrame...  
              Alors celui là en uniforme de la gendarmerie !!

            • popov 21 mai 14:48

              @aimable

               
              Dans cette région, l’eau c’est trop précieux.

            • aimable 21 mai 14:49

              @Milka
              j’avoue ne pas bien saisir votre com délirant , (est ce dans vos habitudes de fumer la moquette),


            • aimable 21 mai 14:50

              @popov
              l’eau de mer n’est pas loin et en plus elle pique les yeux .


            • Milka Milka 21 mai 16:12

              @aimable
              Je me sacrifie pour vous mes frères !

              Ne me déteste pas, ne me hais pas.
              Ceci est mon sang, ceci est ma chair !
              Je te pardonne !
              Va vers l’Ouest !!
              (Je ne sais pas ? Aurait-il pu aller vers l’Est ? El Norte ou vers El Sud ? No lo sé Carmina ....


            • Milka Milka 21 mai 16:14

              @aimable
              L’eau de mer est salée !


            • Milka Milka 21 mai 16:16

              @Milk

              Et la note, aussi !

            • Crab2 21 mai 12:00

              Le juif heureux

              Vouloir traverser la frontière, ce n’est plus une manifestation pacifique – mais, se fabriquer des martyrs pour les besoins de sa propagande reste la règle et la priorité deHamas. Suite :

              https://laicite-moderne.blogspot.fr/2018/05/le-juif-heureux.html



                • Massada Massada 21 mai 14:57

                  Toujours le même bla-bla, en attendant le Hamas s’est bien calmé après la raclée qu’il a reçu.

                   
                  Ils ont essayé de nous envahir, on les a repoussé, fin de l’histoire.


                  • Milka Milka 21 mai 16:04

                    @Massada
                    Non c’est pas fini, ce n’est pas la fin mot de l’Histoire, Massada, rien n’est résolu *

                    Et, dommage .... et collatéral .... et tout ca .
                    Le fleuve de sang va grossir .
                    Un flocon de neige rosâtre tombe sur la ville.
                    Religions abrahamiques = Vengeance de dieu = Le Droit de tous de se faire justice au nom de son dieu * 
                     smiley


                    • aimable 21 mai 15:07

                      @popov
                      Je crois que lui aussi fume la moquette  smiley


                    • popov 21 mai 15:32

                      @aimable

                       
                      Non, lui, c’est son paillasson à prière qu’il fume.

                    • aimable 21 mai 15:34

                      @popov
                      excellent  smiley


                    • Massada Massada 21 mai 17:09
                      les propositions phares du plan de paix de Trump.
                       
                      Un Etat palestinien sera établi avec une souveraineté limitée sur environ la moitié de la Cisjordanie et toute la bande de Gaza.
                       
                      Israël conservera la responsabilité de la sécurité pour la plus grande partie de la Cisjordanie et des points de passage frontaliers.
                       
                      La vallée du Jourdain restera sous la souveraineté d’Israël et le contrôle militaire.
                       
                      Les quartiers arabes de Jérusalem-Est passeront à l’Etat palestinien, à l’exception de la vieille ville, qui fera partie de la Jérusalem israélienne.
                       
                      Abu Dis à l’est de Jérusalem est la capitale proposée de la Palestine.
                       
                      La Palestine et la Jordanie partageront la juridiction religieuse sur les mosquées de la ville.
                      Gaza sera intégrée dans le nouvel Etat palestinien à condition que le Hamas accepte de désarmer.
                       
                      Il n’y a aucune disposition dans le plan pour le « droit au retour » des réfugiés palestiniens – mais un mécanisme de compensation sera établi et géré par la communauté internationale.
                       
                      Le plan Trump impose la reconnaissance d’Israël en tant que patrie du peuple juif, et la Palestine avec une souveraineté limitée en tant que patrie palestinienne.


                      • arthes arthes 21 mai 17:32

                        @Massada

                        Looool

                        Mais quel foutage de gueule, c’est la dernière enculerie de « lou ravi » Trump !

                        Et les israéliens, surtout les potes à benji, ils vont bien entendue reconnaitre un état palestinien !!!
                        Et le Hamas va bien entendue accepter de se laisser dissoudre,.

                        Etc....

                        Mais benji il va dire qu’il est ok pour tout bien entendue, pour faire porter le chapeau de ce futur capotage aux palestiniens, précisément à la bête noir commode : le Hamas.



                      • Massada Massada 21 mai 17:35

                        @arthes
                         

                        Le refus palestinien aura pour conséquence de les mettre devant un fait accompli avec la bénédiction de l’Egypte, les pays du Golf et la Jordanie.
                        Il est temps de terminer cette farce tragique.


                      • arthes arthes 21 mai 17:59

                        @Massada

                        Au moins vous convenez qu’il s’agit d’un calcul et certainement pas d’un plan destiné à être appliqué.

                        Bon, mais, cela peut avoir d’autres conséquences...Et générer un embrasement (encore et encore...Il n’y a pas que des sympathisants pour le régime de be,ji dans ce coin du monde (Syrie, Turquie, Iran..Liban....) et je ne suis pas persuadée que les égyptiens soient biens sincères dans leur sympathie envers votre régime, c’est surtout qu’ils sont tenus par les c. (avec les saoudiens qui les aident financièrement entre autre) et la collaboration militaire avec les forces d’Israël dans la région du Sinaï,.

                      • Milka Milka 21 mai 18:39

                        @Massada
                        Oui mettons-y fin ! bonne idée... mais comment ?!


                      • Milka Milka 21 mai 18:45

                        @arthes
                        Ouh là la  ! comme vous y allez !!!

                        calme calme !
                        bon c’est vrai les israéliens ont gagnés la première, la seconde, la troisième manche..... bon ont gagné.... mais nous n’allons pas de quoi en faire un bretzel et nous étouffer avec .... je pense voyez vous ..... pilipilipili pila pippippipi .... gna gna gni gna gna .... non !

                      • Milka Milka 21 mai 18:47

                        @Massada
                        j’allais le dire !  smiley


                      • Milka Milka 21 mai 18:48

                        @Milka
                        Ben si !

                        mais Massada me l’a ôté de la bouche ... euh de la babouche !
                        ben non !!


                      • arthes arthes 21 mai 20:07

                        @Milka

                        C est quoi ces pilipipi gnagnagni ???


                        Le cri d agonie du bretzel ?


                      • Milka Milka 21 mai 18:52

                        ’ ..... aura pour conséquence de les mettre devant un fait accompli ’ avec les conséquences que nous connaissons depuis 1948 ... mais bon... soyons zen !

                        c’est un peu comme les conséquences de l’immigration massive, ici ! 
                        _Mais tu vas la fermer ta gueule !!
                        Scuses je n’ai pas pris la mesure du problème !!!! ouh la la vous méchant !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès