• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. »

« Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. »

Disneyland a été atteint par les flammes à Anaheim, en Californie. Crédits photo : SOCIAL MEDIA/REUTERS ( Le Figaro )

_____________________________________

 "Notre maison brûle et nous regardons ailleurs", une phrase que prononça Jacques Chirac, président de la République française, en ouverture du discours qu’il fit devant l’assemblée plénière du IVe Sommet de la Terre le 2 septembre 2002 à Johannesburg, en Afrique du Sud. Elle a été écrite par Jean-Paul Deléage (physicien, géopolitologue, maître de conférences aux universités d’Orléans et de Paris, militant et historien de l’écologie) . À l’époque, l’Australie était en proie aux feux de forêt (Wikipedia).

Quinze ans plus tard, cette phrase est tragiquement concrète. Depuis une semaine de gigantesques incendies attisés par des vents violents ravagent la Californie asséchées par des années de manque de pluies. A ce jour, 16 octobre, on compte 40 morts et 280 personnes sont encore portées disparues, des milliers de maisons sont détruites. Le « Tubbs Fire », à cheval sur les comtés de Napa et Sonoma, n’était circonscrit qu’à 10% ce 11 octobre après avoir déjà réduit en cendres près de 78 000 hectares, selon le service des pompiers de Californie (Calfire). (lien). Depuis le début de l’été ce sont des centaines d’incendies, recensés par le site calfire qui ont ravagé les forêts californiennes.

Dans l’Ouest du Canada, depuis avril ce sont plus d’un million d’hectares qui sont partis en fumée. C’est deux fois plus que les ravages causés au printemps 2016 par l’incendie de Fort McMurray, en Alberta, et dix fois plus que le total pour 2016 en Colombie-Britannique. ( lien ).

Au Portugal, à la fin septembre et depuis le début de l’année, 216 000 hectares ont été détruits par plus de 10 000 incendies. Le bilan humain est particulièrement lourd : 64 morts et 250 blessés.( lien ) Depuis quelques jours, après un été particulièrement meurtrier, une nouvelle série d’incendies frappe le nord et le centre du pays ; ce 15 octobre on comptait plus de 300 incendies et 19 morts en une journée dans la péninsule ibérique.

Dans le Sud-Est de la France de violents incendies ont éclaté en juillet, ravageant plus de 6000 hectares au total. La saison des feux 2017 a été la « plus dense » depuis 2003 (lien).

Plus emblématique, depuis 2015, on constate chaque été des départs de feu à l’Ouest du Groenland.

Au total c’est plus de 350 000 000 hectares par an qui partent en fumée de par le monde. 95% des incendies sont dus à l’homme. Mais leur multiplication est en partie facilitée par le réchauffement climatique qui assèche la végétation, diminue les précipitations dans certaines zones et vide les nappes phréatiques. Les surfaces incendiées en Amérique du Nord ont doublé en 30 ans malgré les moyens accrus de lutte contre les incendies : cela est le signe d’une fragilisation de l’environnement plus vulnérable au feu. (lien ).

Si l’origine de ces incendies de forêts peut être d’ordre criminel, si elle est souvent due à la négligence et l’imprudence dans le comportement de l’être humain, si le manque d’entretien des zones forestières, la spéculation immobilière et la dispersion de l’habitat aux abords des forêts ne font qu’amplifier les dégâts matériels et humains, c’est bien l’accélération du réchauffement climatique de par le monde qui rend de plus en plus vulnérables nos forêts face à des étés de plus en plus chauds et secs. En 2017, la température a atteint ou dépassé les 50°C plus de 700 fois dans le monde (dans 10 pays au total). Il s’agit d’un record absolu, surpassant de plus de 300 fois le précédent record de 2016 ! ( lien ). Partout des records sont atteints, à Québec par exemple, un sommet historique a été dépassé lorsque la température a atteint 29 degrés le 24 septembre dernier.

Réchauffement climatique causé par les émissions de gaz à effet de serre comme le CO2. CO2 que ces incendies produisent en quantité pour s’ajouter au gaz carbonique émis par l’activité humaine. « Une saison d’incendies particulièrement violents d’un mois ou deux peut impliquer la libération d’autant de carbone que n’émettrait l’ensemble du secteur du transport ou de l’énergie d’un État en un an  »( lien )

Aux incendies s’ajoutent les catastrophes naturelles dues au cyclones qui cette année ont été particulièrement destructeurs dans l’arc antillais et le golfe du Mexique comme en Asie du Sud-Est.

Une étude ( lien ) indique que les pertes économiques causées par les phénomènes météorologiques aux États-unis devraient atteindre au moins 360 milliards de dollars par an au cours des dix prochaines années, soit environ la moitié de la croissance annuelle du pays. "L’utilisation de combustibles fossiles a un coût conséquent que l’économie américaine ne peut pas supporter", a déclaré le coauteur de ce rapport et ancien président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), Robert Watson. Le rapport a examiné deux types de coûts : ceux induits par les phénomènes météorologiques extrêmes influencés par le changement climatique et les coûts de santé liés à la pollution atmosphérique causée par l’énergie fossile.

"Ces pertes économiques et ces coûts de santé annuels moyens représentent environ 40% de la croissance actuelle de l’économie américaine" , selon le rapport. "Au cours de la prochaine décennie, ces pertes économiques et coûts de santé devraient atteindre au moins 360 milliards de dollars par an, soit environ 55% de la croissance américaine" , prévient le rapport. ( lien ).

Si ces événements catastrophiques ont des effets de sidération sur ceux qui les subissent, l’ensemble des acteurs économiques ne semblent pas prendre la mesure de leur responsabilité dans ce type d’évènement. Incapables d’avoir agi en son temps sur les causes et en privilégiant depuis le début de l’ère industrielle une croissance économique illimitée fondée sur l’utilisation des énergies fossiles et l’exploitation des matières premières, il ne nous reste plus qu’à s’atteler à tenter vainement d’affronter et de contenir le monstre que l’on a créé.

IL EST DEJA TROP TARD, LES CONSÉQUENCES DE NOTRE INCONSCIENCE S’EMBALLENT.

Les incendies de forêt sont de gros émetteurs de gaz carbonique, mais la forêt elle-même ne joue plus sont rôle de régulation du CO2. La déforestation d’une part ( 15 millions d’hectare par an ), la dégradation, les maladies et le vieillissement des forêts avec le pourrissement du bois mort et des feuillages font que ces « poumons de la terre » sont particulièrement encrassés et rejettent plus de gaz carbonique que ce qu’elles absorbent. C’est le cas de la forêt tropicale comme aussi de la forêt française constituée de feuillus mal exploités, peu valorisés et vieillissants. Ainsi aujourd’hui : "Les régions tropicales dégagent désormais environ 425 téragrammes nets par an dans l’atmosphère (un téragramme représentant un million de tonnes), soit davantage que les émissions de tous les camions et voitures des Etats-Unis en 2015 "  ( lien ) 

A cela s’ajoute le dégel du permafrost : "Le réchauffement supplémentaire attribuable au dégel du permafrost est de l’ordre de 10 % »( …) « Le pergélisol ( ou permafrost) libère des matières organiques qui, soumises à l’activité microbienne, produisent du CO2 en présence d’oxygène ou du méthane en milieu anaérobie, à l’instar des tourbières de Samoïloov. Ces deux gaz à effet de serre (GES) participent à l’élévation de la température qui entretient la destruction du permafrost et le largage de GES. La communauté de la recherche périglaciaire, qui nomme le phénomène « rétroaction liée au carbone du pergélisol », estime que les sols gelés stockeraient 1 500 gigatonnes de carbone, le double de la quantité de carbone dans l’atmosphère. » ( lien )

Devant cet emballement des conséquences de notre mode de développement nos tentatives de réduction de notre propre production de CO2 paraissent bien ridicules. Trop peu, trop tard. Ainsi même si les émissions de CO2 dues à l’activité économique commence en 2015 à baisser en Chine, au Japon et aux Etats-unis, en Europe les émissions stagne à un niveau élevé.( lien ), le pic des émissions ne devrait pas avoir lieu avant 2020.

LA PRODUCTION DE CO2 N’A CESSE DE CROITRE ( lien )

Évolution constatée des émissions mondiales du seul CO2 de 1860 à 2012, en millions de tonnes

Au stock de CO2 émis par l’activité humaine, s’ajoutent les effets cumulatifs des incendies géants de forêts, de la déforestation des forêts tropicales et de l’effet de la fonte du permafrost, ce qui rend vaines les bonnes résolutions de l’accord de Paris de 2015 pour que la température de la terre ne dépasse pas 2°C.

Ce n’est pas en 2015 que l’on aurait dû prendre de telles résolutions mais dès 1972 après la publication du rapport Meadow intitulé « les limites de la croissance dans un monde fini « . Pour la première fois, la recherche de quatre scientifiques du M.I.T a établi les conséquences dramatiques d’une croissance exponentielle dans un monde fini. (lire : Crise écologique : notre cerveau n’est pas programmé pour se la représenter. !. Cet article montre combien nous avons des difficultés à appréhender un phénomène exponentiel du type : 1 en 1970, 2 en 1980, 4 en 1990,8 en 2000,16 en 2010, 32 en 2020, …1024 en ? ).

En 2004, quand les auteurs reprennent leur analyse et l’enrichissent de données accumulées durant trois décennies d’expansion sans limites, l’impact destructeur des activités humaines sur les processus naturels les conforte définitivement dans leur raisonnement. « Grâce à une douzaine de scénarii simulés dans un modèle global (appelé World3) entrelaçant économie et environnement, Meadows et al. ont montré que le « dépassement et l’ effondrement » n’était évitable qu’à condition qu’un changement drastique de comportement social et des progrès technologiques ne soient obtenus bien avant les problèmes environnementaux ou de ressources. Si cela n’était pas atteint dans les scénarii simulés, l’effondrement de l’économie et de la population humaine (c’est-à-dire une chute relativement rapide) surviendrait au 21ème siècle, détériorant les conditions de vie pour revenir à niveau similaire à celui observé au début du 20ème siècle. » (lien )

La cause de la catastrophe en cours est à rechercher à la fois dans le développement continu et illimité de la production d’objets industriels et l’exploitation des ressources de la planète pour la seule satisfaction d’intérêts privés et dans l’incapacité des politiques publiques, inspirées par la doctrine néolibérale, de mettre en place des mesures contraignantes de régulation. « La logique de la croissance va vers l’autodestruction du système, voilà ce qui se passe quand on confie la gestion des ressources de l’humanité à des privés », juge le député européen espagnol Xabier Benito ( GUE-GVN .) ( lien ).

Le problème est que quarante ans après la commande du Club de Rome il est déjà trop tard pour agir sur les causes de ce désastre à venir. Par la cupidité d’une minorité que nous avons laisser faire, nous avons déclencher des processus que nous ne maitriserons pas.

Il ne nous reste plus qu’a apprendre à survivre dans ce monde cataclysmique si tant est qu’il soit encore possible de le faire.

LA SCIENCE DU PARTAGE

___________________________________________

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • François Vesin François Vesin 16 octobre 10:07

    CQFD : Plus les USA consacrent de milliards

    à menacer de leur « feu » la planète entière
    moins ils en ont pour gérer leurs territoires
    et protéger les populations des cataclysmes !

    • LE CHAT LE CHAT 16 octobre 10:59

      On remarquera que les ricains ont des milliers de bombardiers , mais trop peu de canadairs de chez Bombardier .... smiley


      • Doume65 16 octobre 12:00

        « L’ensemble des acteurs économiques ne semblent pas prendre la mesure de leur responsabilité dans ce type d’évènement »

        C’est aux politiques, plus qu’aux acteurs économiques, de prendre leurs responsabilités. Pour le moments, ceux-ci râlent un peu contre Trump lorsqu’il dénonce l’engagement de son pays contre le réchauffement climatique, mais le laisse faire parce qu’il est capable de balancer 60 (dont un qui tombe à l’eau) missiles sur une base aérienne syrienne. C’est tellement plus grand et important et merveilleux d’emmerder Assad et la Russie qu’essayer d’enrayer la destruction de l’humanité !



          • files_walQer files_walQer 16 octobre 15:18

            Pour l’information de l’auteur le réchauffement climatique n’est pas du à l’homme et au CO2.

            Cherchez « le secret des nuages » vidéo relatant les recherches du scientifique danois Henrik Svensmark. Selon ses recherches validées par le CERN, les rayons cosmiques (le soleil) agissent sur la densité des nuages. Et la vapeur d’eau est un gaz à effet de serre autrement plus puissant que le CO2. Selon ces même recherches Henrik Svensmark annoncait un refoidissement à terme.
            Notons que le GIEC n’a pas annoncé de réchauffement depuis 17 ans.


            • files_walQer files_walQer 16 octobre 15:21

              @files_walQer


              Méthode scientifique :
              ===============

              Voyons quelle conclusion nous pouvons tirer des faits

              Méthode politique :
              =============

              Voici la conclusion. Quels faits pouvons nous trouver pour la soutenir.

            • Karol Karol 16 octobre 15:51

              @files_walQer
              Le résumé du rapport du GIEC 2014 ( lien) indique page 2 :

              • « L’influence de l’homme sur le système climatique est clairement établie et, aujourd’hui, les émissions anthropiques de gaz à effet de serre sont les plus élevées jamais observées. Les changements climatiques récents ont eu de larges répercussions sur les systèmes humains et naturels.
              • Le réchauffement du système climatique est sans équivoque et, depuis les années 1950,beaucoup de changements observés sont sans précédent depuis des décennies voire des millénaires. L’atmosphère et l’océan se sont réchauffés, la couverture de neige et de glace a diminué, et le niveau des mers s’est élevé. »

            • files_walQer files_walQer 16 octobre 16:13

              @files_walQer


              Oui, mais je n’ai aucune confiance dans le GIEC et dans les médias qui en parle. Il est là pour servir les politiques.

              Que pensez-vous des recherches de M. Svensmark ?

              Je les avait vu voici quelques années sur Arté. Elles ont été validées par le CERN.
              Pourquoi n’en entendons nous plus parler depuis ?

              A mon avis cela ne fait pas partie des faits permettant de soutenir la conclusion déjà choisi à l’avance.

              Sinon, je suis passé récemment à Chamonix et j’ai observé le glacier des Bossons que j’avais observé voici environ 28 ans.

              Il ne m’a pas semblé que celui-ci avait reculé. Evidemment cette impression basée sur un souvenir n’a pas vraiment de valeur sauf si je recherche les photos que j’avait fait à l’époque.

              J’ai trouvé le site ci-dessous qui présente un suivi de ce glacier. J’ai lu le truc en diagonale, mais sauf erreur de ma part il semble bien que selon ce site, le glacier des Bossons n’a pas vraiment reculé dans le passé récent.



            • files_walQer files_walQer 16 octobre 16:16

              @files_walQer

              Zut, j’oubliais le site en question :


              Sinon je ne cherche pas à remettre en cause le réchauffement. Je parle juste de l’homme qui n’en serait pas la cause selon les recherches dont je parlais plus haut.

            • Toscan 16 octobre 17:04

              @Karol

              Phil Jones, Michael Mann, Anthony Weaver, Thomas Wigley, James Hanson, Maurice Strong...Tous des escrocs, des bullys.

              Gaver le public de mensonges afin de les taxer et les contrôler d’avantage (agenda 21, Technocracie) est la seule chose à quoi les politiciens excellent à 100%. Presqu’à chaque fois que le terme carbone est employé, on peut le remplacer par taxe.

              Gaver le public de mensonges donnera le momentum nécéssaire aux vrais pollueurs une fois cet écran de fumé expiré et nous aurons perdu la chance de prendre de front les vrais enjeux de pollution.

              Ce qui est fascinant, c’est la rigueur avec laquelle ils réussissent à profiter des moyens qu’ils investissent, l’efficacité avec laquelle ils réussissent à rendre secondaires toutes approches factuelles et objectives en utilisant parfaitement les relations publiques.

              Ce sont principalement des hauts fonctionnaires, des bureaucrates et des politiciens qui font partis de ce Van Waggon et quelques scientifiques compromis, en quête de revenus.

              La fin justifie les moyens, si l’idée ultime est d’instaurer un régime technocratique, on peut reconnaître qu’ils ont su comment s’y prendre. Ils ont su anticiper et combler le vide laissé par la disparition des dogmes, (croyances, religions) chez les populations domestiquées à s’accrocher et être dirrigée par un dogme pour se définir ; le fanatisme environnemental est essentiellement devenu une religion. Pray the Globe ! Pray the earth ! Gaïa est vivante...ça serait drôle si c’était pas si estomaquant.

              Même s’ils avaient raison, il leur serait préférable de poursuivre sur la même voie, la désinformation, les relations publiques, le contrôle des peer-reviews, les menaces juridiques etc...
              Les avocats sont les maîtres de nos sociétés modernes.


            • Alain 16 octobre 17:33

              @files_walQer
              Bien sûr que les glaciers ne fondent pas. Voilà, rien qu’aux USA :
              http://www.buzzly.fr/photographie-avant-apres-glacier-fondre.html
              Et puis, il n’y a pas de pb en Europe :
              http://www.ledauphine.com/faits-divers/2017/08/24/le-rechauffement-climatique-a-l-origine-de-l-effondrement-d-une-montagne
              De même, les canicules ne tuent pas :
              http://www.huffingtonpost.fr/2017/07/28/580-deces-supplementaires-a-cause-de-la-canicule-de-juin-2017_a_23054147/
              Et puis, au Canada, la aussi, pas de pb :
              http://www.journaldemontreal.com/2017/09/24/chaleur-record-fracasse-a-montreal

              En fait, quand on ne veut rien voir, on ne voit rien.
              Mais quand on veut voir, on est effaré.

              Ah oui, c’est vrai. L’homme n’y est pour rien. Il ne rejette rien de grave dans l’atmosphère. Même pas de quoi le tuer :
              https://www.rtbf.be/tendance/bien-etre/detail_la-pollution-de-l-air-regresse-mais-tue-500-000-europeens-par-an?id=9733638


            • files_walQer files_walQer 16 octobre 20:41

              @Alain


              Il y a certes de la pollution, il n’est pas normal que les chinois ne voient pas le soleil à Shangai.

              Mais que dites-vous des recherches du scientifique Henrik Svensmark ?
              Si vous me répondez qu’il y a quelques études contre des milliers, pour moi cela n’est pas un argument. 
              Je rappelle que M. Svensmark ne dit pas que le réchauffement n’existe pas mais qu’il n’est pas du à l’homme. Dans ses recherches le gaz à effet de serre principale est la vapeur d’eau.
              Il a aussi étudier l’impact du CO2, mais selon lui c’est négligeable.

              On dirait que les glaciers que vous me montrez ont mieux résistés que celui des Bossons.

              Avez-vous vu le site qui suit ce glacier ? A part au siècle dernier il n’a récemment rien perdu. (à vue de nez en regardant rapidement les photos).

              La confiance est morte et enterrée. Le 11 septembre et les médias qui couvrent une version officielle impossible, la Libye, le coup d’état de l’OTAN en Ukraine etc, etc, etc...

              Vous me dites qu’il n’est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, mais de mon point de vue ce proverbe s’applique surtout aux moutons bien pensants, surtout lorsqu’on fait référence au 11 septembre.

              Avant 2001, j’avait confiance, mais ça c’était avant.




            • files_walQer files_walQer 16 octobre 20:51

              @files_walQer

              errata :« On dirait que les glaciers que vous me montrez ont mieux résistés que celui des Bossons. »


              Je voulais dire l’inverse bien sur. (ont moins bien résistés) Le glacier des Bossons comme je le disait plus haut semble le même qu’il y a 28 ans.

            • Djam Djam 16 octobre 21:33

              @Karol
              Sur quel ton faut-il le dire ? Le réchauffement climatique n’est pas déclenché par les activités humaines. Le GIEC a été créé, non pas pour « sauver » les masses de plus en plus compactes, mais comme instrument politique utiles à des moments précis. Comme depuis quelques années au cours desquelles la question de l’énergie fossile en inquiètent plus d’un du côté des multinationales.

              Si, à l’évidence, il est urgent de changer de façon de vivre afin d’arrêter les pollutions multiples, l’humain dans son indéboulonnables prétention croit que sa petite civilisation avec sa petite modernité et sa techno de bazar a le pouvoir de réchauffer un système cosmique dont il n’a toujours pas pigé le quart du quart... et encore, ce qu’il a pigé ne fonctionne que dans son périmètre de prétention terrestre. Dès qu’il observe un peu plus loin... ouuuupssss ! les théories terrestres ne fonctionnent plus !

              Il n’y a pas que la terre qui subit un réchauffement, les autres planètes de notre système aussi ! Les cycles solaires et cosmiques reviennent selon des rythmes repérés depuis la nuit des temps par d’autres civilisations qui ont par ailleurs tenté de nous en informer par différents moyens restés jusqu’à aujourd’hui peu ou pas sérieusement étudiés. Trop dur, trop long à étudier donc... pas rentable !

              Les activités humaines sont une plaie, un fléau, une saloperie, mais ne réchauffent que le local et la très basse altitude (les nuages de pollution qui occultent la lumière et les particules en suspension qui ici et là perturbent l’équilibre complexe des nuées). Mais tout cela ne peut en aucun cas réchauffer le climat cosmique.

              Plus un mensonge est répété et plus il s’inscrit dans les tréfonds des cerveaux... quasi impossible ensuite de faire douter le cerveau incrusté par ce mensonge.


            • alinea alinea 16 octobre 22:23

              @Djam
              je suis tout à fait d’accord avec vous ; je me suis rencardée depuis quelques temps ( 2009), à droite à gauche, et ce qui m’est venu à l’esprit, c’est exactement ça : pour qui se prend-il encore, l’humain ? mais c’était une pensée pour moi seule, qui ne m’empêche d’être frugale, sédentaire, sans déchets et le moins polluante possible ( sans devenir une anachorète tout à fait exclue).
              Et puis, je me suis désintéressée de l’histoire, tout de suite après, en me disant que, coupables ou pas coupables, de toutes façons, on n’y peut rien.
              On ne va pas imaginer un seul instant poser définitivement nos voitures, les paquebots qui apportent tant de joujoux dans leurs hottes, nos avions, nos chauffages carbonés,etc.
              Je me fous aussi que le GIEC ait été initié par Tatcher, pour favoriser le nucléaire.
              Je vois l’état du monde, je me désole, je réduis ma longueur focale pour jouir du beau.
              Ceci dit, la pollution est une réalité qu’il nous faudra bien traiter. C’est bien gentil de pourrir le monde, tuer tout, mais si on a envie de continuer à vivre, il faut se dépêcher d’agir.
              Alors si ce biais de notre responsabilité en ce qui concerne le réchauffement peut accélérer le mouvement, j’applaudis et soutiens.


            • Karol Karol 17 octobre 08:13

              @Djam
              " Les activités humaines sont une plaie, un fléau, une saloperie, mais ne réchauffent que le local et la très basse altitude (les nuages de pollution qui occultent la lumière et les particules en suspension qui ici et là perturbent l’équilibre complexe des nuées)."
              Là je vous suit. Sur le cosmos je n’ai pas la prétention de savoir.


            • Alain 17 octobre 13:19

              @files_walQer
              D’après ce que j’ai lu, Henrik Svensmark a fait une toute petite étude pour reproduire un léger nuage dans une petite boite. Il parle de faire une étude plus grande (quand ?). Bref, on en est encore au stade du « peut-être », « il semble » mais pas du « non, l’homme n’est pas responsable.
              Et puis, les vidéos sur Youtube, entre celles qui durent une heure et disent que le tabac ne tue pas, que les elohims dirigent le monde et que toutes les dominants sont des reptiliens.... Personnellement, sur Youtube, on trouve tout un tas de conneries sauf les opéras de Verdi ou de Rossini qui m’intéressent nettement plus.

              Voilà par exemple ce qu’on peut lire sur cette fameuse étude :
               »Pour information, le co-auteur de 1997, Eigil Friis-Christensen a reconnu en 2002 que la corrélation climat-activité solaire ne s’observait plus depuis les années 1980… Mais c’est omis dans tout ce genre de sites… “À jour au 07/10/2011” ?"

              Pour ce qui est de voir, (et de résumer très rapidement) c’est assez simple : on a trouvé du pétrole, on s’en est servi à grande échelle, on a donc inventé une révolution thermo-industrielle et bang, les t° ont commencées à s’emballer. On ne peut pas mieux dire.
              Quant à parler d’un glacier qui perd ou d’un glacier qui ne perd rien, c’est la mise en perspective qui est importante et l’article que l’auteur nous a donné met les choses en perspective. C’est largement suffisant pour comprendre.

              Mais bon, il est évident que personne ne veut changer son mode de vie : mon supermarché, mon jardin, ma voiture, mon smartphone et ta gueule, fais moi pas chier. Voilà le résumé de notre monde. Alors, à part quelques personnes qui veulent comprendre ou ont compris ce qui se passe, les autres préfèrent avoir la tête dans le sable et sortir un contre exemple du scientifique qui a trouvé la solution ou du glacier qui ne fond pas.


            • JC_Lavau JC_Lavau 17 octobre 15:22

              @Alain. Tiens ? Tu n’as fait aucune étude scientifique, aucun travail scientifique. Etonnant, non ?

              La physique de l’atmosphère, ça n’est vraiment pas ton truc.

              Juste que la propagande aux ordres te fait croire que boum ! Il te suffit d’être crédule pour que Boum ! te voilà devenu l’élite des citoyens conscients...

            • Alain 17 octobre 19:32

              @JC_Lavau
              En fait, on pourrait te retourner le compliment. On prend un scientifique qui raconte n’importe quoi, mais comme c’est un scientifique, c’est BOUM, la croyance éternelle.

              Je te rappelle que bon nombre de scientifiques ont des études qui disent que :
              - La cigarette n’est pas dangereuse et n’a pas d’incidence sur la santé.
              - L’amiante n’est pas dangereux
              - Les OGM n’ont pas de mauvais effets
              - Les perturbateurs endocriniens n’existent pas ou n’ont aucun danger et que rien ne le prouve.

              J’arrête là les exemples. Pour info, pour 1, les études sont très souvent financése par l’industrie du tabac, pour 2 l’industrie de l’amiante (au Canada), pour 3, les sociétés comme Monsanto et Syngenta, pour 4, l’industrie chimique.
              Et donc pour finir, qui finance en partie les fameuses études du « l’homme n’est pas responsable du climat ». L’industrie pétrolière (entre autres). Étonnant non ?

              Mais bon, tu es un grand scientifique ou en tout cas un grand érudit scientifique. C’est bien. Continue à nous faire rire. Parce qu’à défaut d’en pleurer, la connerie humaine peut au moins faire rire.

              Rappelle toi toutefois que la terre pendant des siècles a été plate, et que certains sont morts sur le bucher pour avoir dit le contraire.
              Ah oui, au fait... Aux USA, des scientifiques te prouveront que l’homme ne descend pas du singe mais de Dieu. Tu trouveras des tas de sites étayés pour te le prouver et quelques vidéos sur Youtube aussi. Qu’est ce qu’on n’en a à faire de ta physique de l’atmosphère puisque tout est l’œuvre de Dieu et qu’on trouve des vidéos de scientifiques sur YouTube qui le démontrent ?


            • Robert Lavigue Robert Lavigue 17 octobre 19:39

              @Alain

              Rappelle toi toutefois que la terre pendant des siècles a été plate, et que certains sont morts sur le bucher pour avoir dit le contraire.

              Auriez-vous des sources qui appuient cela ? (Mettons pendant ces deux derniers millénaires...)


            • Alain 17 octobre 19:52

              @Robert Lavigue
              Demande à Galilée. Il t’expliquera...


            • Robert Lavigue Robert Lavigue 17 octobre 19:55

              @Alain

              Fichtre ! J’ai affaires avec un VRAI scientifique citoyen...
              Considérons que le débat est clos. Vous êtes soit un inculte, soit un faussaire !


            • Alain 17 octobre 20:02

              @Robert Lavigue
              En fait, tu n’as rien compris à ce que j’ai écrit. Je dénonçais le fait qu’on a considéré que la terre était plate pendant des siècles pour que rien ne change dans le pouvoir en place. Dieu devait être au centre de tout et l’église maintenait tout sous son contrôle.
              Il se passe la même chose. L’homme n’est pas responsable des choses actuelles parce que les puissants n’ont pas interet à ce que les choses changent. La croissance a remplacé dieiu, les téléphones, les télés et les voitures sont comme des hosties qu’il faut avoir, et y’a trop d’argent à se faire à continuer à détruire pour produire.

              Mais bon, nous sommes sur Internet. Alors, tu as du lire vite et rien comprendre. Et puis, comme je ne suis pas scientifique, je dois juste être con. Car si le monde repose sur la croyance dans la croissance, elle a besoin aussi d’avoir des prêtres : les scientifiques qui nous promettent le progrès infini sans d’ailleurs nous définir ce qu’est le progrès.


            • JC_Lavau JC_Lavau 17 octobre 20:55

              @Alain. Aucun des exemples que tu cites ne concerne ni la physique de l’atmosphère, ni l’océanographie, ni la physiologie végétale, ni la pédologie, ni la volcanologie, ni la physique du Soleil, ni la mécanique céleste, ni les géosciences... 100 % hors-sujet.

              Groupie d’une secte paranoïaque, payée pour mentir aux peuples.

            • Robert Lavigue Robert Lavigue 17 octobre 20:59

              @Alain

              A l’exception de deux auteurs mineurs (et qui n’ont jamais été pris au sérieux sur ce sujet) TOUS les savants du Moyen Age considéraient que le terre était une sphère !
              Lactance (début du IVème siècle) et Cosmas Indicopleustès (milieu du VIème siècle) sont les seuls supporters de la terre plate.

              Pour preuve, le manuel de cosmogonie utilisé dans les universités médiévales pendant plusieurs siècles (Joannes de Sacrobosco - Traité sur la sphère - écrit vers 1230) comprend cette page !
              https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/1c/Sacrobosco-1550-B3r.png/280px-Sacrobosco-1550-B3r.png

              Pour les curieux, les scans de l’ouvrage complet :
              https://hos.ou.edu/galleries//03Medieval/Sacrobosco/1488/


            • Alain 18 octobre 07:18

              @Robert Lavigue
              Mais oui, bien sûr. a part 2 petits clampins que personne ne prenait au sérieux, selon tes dires, tout le monde scientifique considérait que la terre était ronde. Et à la vue de cette fameuse phrase, on en arrive à se demander pourquoi certains ont fini sur le bucher pour avoir dit que la terre était ronde... Mais bon, tu vas bien nous trouver une explication....


            • Alain 18 octobre 07:30

              @JC_Lavau
              Ah oui, c’est vrai. Technique classique du climatosceptique :
              On montre par des exemples précis et compréhensibles (comme l’article ici par exemple) que l’air est pollué, que l’eau est polluée, que la terre est polluée, que la déforestation progresse, que les voitures polluent et tuent, que les espèces disparaissent que l’activité humaine a des conséquences graves, et en réponse, on nous sort un jargon technico-scientifique digne d’intérêt.

              donc, pour faire plaisir à JC_LAVAU, sommité du refus de la réalité :
              - La mer n’est pas si polluée que çà. Le plastique qu’on y retrouve et les métaux lourds dans les poissons ne sont que le fait du hasard.
              - Les voitures ne provoquent pas de cancers. C’est une théorie du complot faites par les cyclistes qui brulent les feus rouges et se garent comme des cochons
              - La terre n’a aucun pb. Les pesticides sont biodégradables et ne se retrouvent pas dans les plantes.
              - Il n’y a pas de déforestation. Les images satellites sont truquées par des écologistes qui refusent le chauffage au bois et préfèrent le chauffage au fioul durable.
              - Les abeilles ne disparaissent pas, pas plus que les lions, les girafes ou tout un tas d’insectes. Quand un hérisson meurt sur la route, c’est pour son bien.
              - La terre ne se réchauffe pas des conséquences de l’homme. C’est à cause des nuages et du soleil. On devrait donc faire un grand procès à ces deux entités. Vu qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses... je propose que le procès soit sponsorisé par Monsanto et Exxon, 2 sociétés qui œuvrent au bien de l’humanité.
              - Les pesticides devraient être remboursés par la sécurité sociale. Ils sont bénéfiques pour la santé et sont moins dangereux qu’un kilo de carottes.

              tout scientifique ayant pris conscience de ces sujets est fortement invité à me contacter pour qu’enfin, la vérité éclate !!!


            • JC_Lavau JC_Lavau 18 octobre 08:31

              @Alain. Il en pense quoi, ton médecin, de ton état confusionnel ? La même chose que moi ?

              Il était question de physique de l’atmosphère. Ja oder nein ?
              D’océanographie, de physiologie végétale, de pédogenèse, de volcanologie, de mécanique céleste, de physique solaire... Ja oder nein ?
              D’escroquerie à l’échelle planétaire, dirigée par des oligarques, notamment des fortunes pétrolières depuis 1971.

            • Alain 18 octobre 13:21

              @JC_Lavau
              Que pense donc mon médecin de moi ? peut-être la même chose que le tien pense de toi ? Qui sait ? D’ailleurs que pense donc le tien de toi ?
              Puisqu’on semble en être à celui qui parle le mieux une langue étrangère pour faire passer ses idées, :
              Come si chiama il senor ? Si chiama Alain.
              Come si chiama la madre del signor Alain ? Si chiama Chantal.
              La famiglia del signor Alain e della madre Chantal é una famiglia di francia.

              Et puisqu’on parle des lobbies du pétrole. Ou sont-ils ? Principalement aux USA. Et où dit-on le plus que l’homme n’a rien à voir avec le climat ? Aux USA. Comment se fait-il que l’escroquerie des oligarches ne marche pas au pays du pétrole-roi ? Merde alors ?

              Bon, devant ces bonnes paroles, je retourne à mes cours d’italien...


            • JC_Lavau JC_Lavau 18 octobre 14:22

              @Alain. Rappel : Qui 17 ans avant Maggie, finança le C.R.U. ?


            • Alain 18 octobre 19:20

              @JC_Lavau
              Mais oui, et qui finance les études qui disent que les ogms ne sont pas dangereux, que le glyphosate est sans danger, que la cigarette est sans danger, que le diesel n’est pas dangereux ?
              D’ailleurs, la fameuse étude des nuages responsables du réchauffement, comment se fait-il que son co-auteur n’y croit plus ?
              Peut-etre devrais-tu d’intéresser à un documentaire fleuve nommé « un siècle de progrès sans merci » qui nous explique en 1x6h où nous mène le bal de la connerie humaine en s’appuyant sur l’histoire tel quel est depuis la découverte de Planck.

              J’adore à chaque fois qu’on te lit un peu partout, il ressort de tes propos à chaque fois LA SECTE, celle des écologistes qui refusent de voir la vraie science en s’appuyant sur une fausse science (je résume un peu).
              « je te cite :
               »Les groupies de la JUSTE dictature du WWF-ariat sont comme toutes les autres sectes. "

              D’ailleurs, tu sembles même être un pro-nucléaire, et tu dénonces le fait que les grands groupes pétroliers n’aiment pas le nucléaire français. Les grands groupes pétroliers sont américains et les techniques des centrales françaises sont américaines (Westinghouse). Le pays du pétrole qui n’aime pas le nucléaire français mais qui lui vend du matos. Où faut-il rire ?

              Bon, j’aurais sans doute droit à une jolie phrase en allemand de ta part. Mais bon, moi je préfère l’italien. Tancredi de Rossini est bien plus intéressant à écouter qu’à lire tous ces pseudo-scientifiques sur Agoravox.
               


            • JC_Lavau JC_Lavau 18 octobre 19:31

              @Alain. Jusqu’à plus ample informé, les familles royales britannique et néerlandaise qui dirigent le WWF et en partie pisseVerte, ne sont pas amerloques, mais sont bien des fortunes pétrolières.

              Echange de bons procédés : pisseVerte est actionnaire de BP.

            • JC_Lavau JC_Lavau 18 octobre 19:33

              @Alain. Vendre une licence n’est pas, et de loin, « vendre du matos ».

              Tout est confus comme ça, dans ta tête ?

            • Doume65 18 octobre 20:35

              @files_walQer
              Et allez ! Tu sais mieux que les scientifiques d’où vient le réchauffement climatique (qui, selon toi, devrait être un refroidissement... ) et en même temps tu confonds lumière (rayonnement solaire) et rayons cosmiques !

              Voilà t’y pas en plus que ce réchauffement qui selon toi s’explique très bien, n’est pas observé, toujours selon toi, par le GIEC !

              Cherches-tu à savourer l’imbécilité des lecteurs en te fichant de leur figure ou crois-tu vraiment à ce que tu écris alors même que ça se contredit ?


            • JC_Lavau JC_Lavau 19 octobre 01:15

              @Doume65. QUELS scientifiques ? 

              J’ai rappelé ici les preuves de menaces et chantages envers ceux qui sont suspectés de ne plus croire. J’ai donné ici les preuves des falsifications obligatoires des conclusions et des résumés, falsifications exigées par la bureaucratie.
               
               https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/la-fraude-a-70-des-arbres-menaces-153196
               
              Les militants sont volontairement aveugles devant les faits et devant les informations. 
               
              A quoi bon les informer à nouveau ? Ils sont incurables.

            • JC_Lavau JC_Lavau 19 octobre 01:28

              @Hiro. C’est quoi, l’hallucinogène que tu consommes ?


            • Alain 19 octobre 13:22

              @JC_Lavau
              Les plus grandes sociétés pétrolières sont américaines.
              ET le WWF n’est guère plus qu’une société soit-disante écologiste mais sous contrôle US et des multinationales du pétrole et du béton. Comme Hulot et Greenpeace.

              Les licences ou le matos pour nos centrales, c’est pareil. Le nucléaire français est sous contrôle US, par des licences ou du matos. Rien de neuf sous le soleil.

              Tout cela est avéré depuis bien longtemps et tu t’emballes sur des sujets et des analyses qui n’ont aucun fondement (les sectes/ le nucléaire français et les USA).

              De toutes façons, tout cela n’est pas grave.Les choses se dégradent à la vitesse grand V, et que ce soit les hommes ou ton refus que ce soit les hommes, la fin sera égale pour tous. On en voit déjà les conséquences. Et je ne vois même pas pourquoi tu viens ouvrir ta trappe sur ces sujets là. De toutes façons, les gens se foutent bien de se qui se passent alors, c’est vraiment pas la peine que tu te mettes sur la défensive. Sauf à vouloir passer pour un gourou qui sait tout et qu’on devrait tout écouter. en gros, une secte.
              Remarque que je ne vais pas te jeter la pierre ; dans toute société en déclin, il y a un refus de voir les choses qui se passent et il y’en a toujours un ou deux qui se lèvent pour proclamer SA vérité en opposition à ce qui se passe.


            • JC_Lavau JC_Lavau 19 octobre 14:38

              @Alain. Tout faux : « Les licences ou le matos pour nos centrales, c’est pareil. Le nucléaire français est sous contrôle US, par des licences ou du matos ». 
              A ce point de confusion mentale, il serait dangereux et suicidaire de te confier la moindre responsabilité.

              Il y a une trentaine d’années que les brevets Westinghouse sont dans le domaine public.
              Si Framatome a été constitué après l’achat de la licence Westinghouse, c’est que justement, des problèmes d’ingénierie à résoudre, il en restait plus d’un, en 1971.

              Tes délires sur le WWF qui serait américain ne résistent pas aux faits, qui sont publics. Dans tous les domaines, tu vis dans le déni de réalité et la paranoïa.

            • Doume65 19 octobre 18:01

              @JC_Lavau

              « @Doume65. QUELS scientifiques ? J’ai rappelé ici les preuves de menaces et chantages... »

              Je ne sais pas de quoi tu parles. Je répondais explicitement à files_walQer qui confond rayons cosmique et lumière solaire, qui se contredit plusieurs fois en quelques phrases, tout cela en se pensant être meilleur scientifique que ceux du GIEC.


            • Alain 19 octobre 19:28

              @JC_Lavau

              Visiblement, c’est toi qui a du mal à comprendre :
              Dans le nucléaire français, il y’a du matériel Westinghouse ou des licences et Westinghouse, c’est US (quoi que miantenant c’est Toshiba).

              Et dans les conseils d’administration du WWF, on retrouve des mecs de la CIA, du NSA de de lehmans brothers.
              Plutôit que d’asséner tes pauvres vérités ubuesques, tu ferais mieux de te renseigner sérieusement.
              Mais tu es comme tous les climatosceptiques, un pauvre type qui ramène sa fraise avec du bidon et qui est vite démasqué.

              D’ailleurs, j’attends toujours ta réponse sur le co-auteur de la fameuse étude « c’est les nuages qui font le réchauffement ».
              Mais rien ne vient. Ca ne m’étonne pas.

              pour les liens USA/ WWF, écrit du journaliste indépendant Nicolono, auteur de plusieurs livres sur la malbouffe et les pesticides :
              https://fabrice-nicolino.com/?p=1165

              Pour Westinhouse :
              "Basée à Pittsburgh, en Pennsylvanie, depuis sa fondation en 1886 par George Westinghouse, la firme n’est autre que le numéro un mondial de l’industrie nucléaire avec plus de 50% des centrales dans le monde équipées de sa technologie de réacteurs à eau pressurisée (PWR en anglais, REP en français) : celle-là même qui équipe aujourd’hui la quasi-totalité du parc nucléaire français. 54 des 58 réacteurs d’EDF ont en effet été construits par le français Areva-Framatome… Mais sous licence Westinghouse concédée en 1974."
              Libération article du 29 mars 1917 que je cite juste rapidement. On pourrait trouver largement mieux sur le contrôle du nucléaire français par les USA mais çà donne déjà une idée de la chose.

              En fait plus tu écris, et plus tu t’enfonces. Ca en devient risible.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires