• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nous devenons des marionnettes...

Nous devenons des marionnettes...

JPEG

Le mot "marionnette" issu du prénom Marion, diminutif de Marie, désignait à l'origine une petite figurine de la Vierge. Ce terme a donc des origines religieuses, mais on connaît le sens actuel de ce nom : une figurine que l’on fait mouvoir, ordinairement par des fils, quelquefois par des ressorts, quelquefois simplement avec la main.

La marionnette est un jouet merveilleux pour des enfants, car elle permet une créativité : on peut inventer des histoires, des personnages, les faire se mouvoir, les faire parler.

On peut fabriquer des marionnettes en chiffons, avec des morceaux de bois articulés, des bouts de tissus.

On peut créer de véritables petites pièces de théâtre, les mettre en scène dans un décor...

Ce mot, avec son suffixe de diminutif, renvoie bien à l'enfance : labiale initiale, gutturale, dentale, voyelles variées, "a", "i", "o", la marionnette semble virevolter sans cesse et s'agiter sous nos yeux : image de mobilité permanente, pirouettes, envols...

Personnages mécanisés, les marionnettes symbolisent, aussi, une forme de manipulation.

Ne sommes-nous pas tous des marionnettes ? Manipulés par les médias, par la société de consommation, conditionnés pour acheter, nous devenons, souvent, des pantins dans une société de masse.

Nous sommes comme mus par des ressorts : nous subissons l'envahissement des écrans, nous sommes comme happés par les médias, les portables, les ordinateurs.

Nous sommes dépendants d'ojets divers dont nous ne pouvons plus nous passer : voiture, télévison, ordinateur, tablettes...

Véritables marionnettes des temps modernes, nous ne réfléchissons plus par nous mêmes, nous devenons des objets, des jouets facilement manipulables.

Les médias nous façonnent, nous formatent, et même si nous sommes abreuvés d'informations, nous n'avons plus le temps de faire le tri, de choisir.

Les publicités font de nous des pantins de la consommation : nous sommes conditionnés pour gagner de l'argent et le dépenser le plus rapidement possible.

Les hommes politiques nous manipulent sans cesse, par des discours trompeurs et fallacieux : vaines promesses qui ne sont jamais tenues.

Nous devenons des jouets, nous ne savons plus vers qui nous tourner pour ne pas être manipulés.

Oui, nous sommes tous des marionnettes : sans cesse surveillés, épiés, nos faits et gestes semblent être contrôlés.

Il nous faut réagir contre cet envahissement des médias, par la lecture, la culture, l'ouverture sur les autres...

Il nous faut préserver nos libertés de penser, de juger, de réfléchir.

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2015/12/nous-devenons-des-marionnettes.html

 

Vidéo :

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.3/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 28 mars 15:16

    il est certain que rosemarie est une marionnette.


    • rosemar rosemar 28 mars 18:47

      @foufouille

      Je pense que personne ne peut s’exclure...


    • foufouille foufouille 29 mars 03:32

      @rosemar
      qui a acheter un iphone ........
       smiley


    • JL JL 28 mars 15:35

      ’’Nous devenons des marionnettes ’’

       

      « La conscience des masses n’a besoin d’être influencée que dans un sens négatif ». Orwell


      • bedeau bedeau 28 mars 17:18

        Ben... c’est bien, d’être une marionnette, non, 

        « ... la marionnette semble virevolter sans cesse et s’agiter sous nos yeux : image de mobilité permanente, pirouettes, envols...  »

        ( là, j’avais moins bien compris :

        labiale initiale, gutturale, dentale, voyelles variées, « a », « i », « o » )


        • rosemar rosemar 28 mars 22:40

          @bedeau

          Vous n’aimez pas la phonétique ? et, pourtant, elle est utile...


        • Jason Jason 28 mars 18:00
          C’est chouette d’être une marionnette. Au moins, elle n’est responsable de rien.

          L’accuse-t-on de quoi que ce soit ? Il lui suffit de montrer les ficelles auxquelles elle est attachée. Beaucoup le font.


          • Jason Jason 29 mars 17:48

            @rosemar

            La responsabilité : nous ouvrons là un terrain très étendu. Responsabilité pénale, civile, juridique, morale, parentale, politique, économique et financière, environnementale, collective, individuelle, et j’en oublie. C’est vraiment trop pour une seule personne.

            Elle est partout à en croire certains, qui passent leur temps à s’en débarrasser (surtout dans les gouvernements).

            Je vais courir de ce pas m’acheter des ficelles, réelles ou imaginaires ; ça fera l’affaire.

          • vimuse 29 mars 03:03

            Oui, vous étés une marionnette, coupez vos fils, sur le champ !

            Ouvrez votre cœur a la liberté, tout est possible, tout est a faire !

            Allez vous être spectatrice, ou actrice, des événement du moment ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès