• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nouvelle agression impérialiste

Nouvelle agression impérialiste

Une fois encore les Etats-Unis viennent de commettre un nouveau crime en assassinant le général iranien Qassem Soleimani violant ainsi toutes les règles et toutes les lois de la justice et de la morale qui doivent guider les rapports entre les nations. Mais pour l'impérialisme américain le droit c'est toujours et partout le droit du plus fort, c'est à dire le non droit.

C'est ainsi que Donald Trump, le président milliardaire, ordonne en toute impunité l'assassinat d'un homme sous le prétexte qu'il menaçait les intérêts des Etats-Unis. Et il ajoute fièrement que les Etats-Unis vont frapper 52 sites iraniens en cas de riposte de la République Islamique. Trump précise, au mépris de toutes les lois et conventions internationales, que ces sites « sont de très haut niveau et très importants pour l'Iran et pour la culture iranienne » (1).

Trump menace donc de détruire les sites culturels iraniens. Cette menace, si jamais elle se réalise, ressemblerait étrangement aux crimes perpétrés par l'armée américaine contre l'histoire et la mémoire d'un autre pays qui a vu naître sur son sol de brillantes et splendides civilisations, il s'agit de la Mésopotamie c'est à dire l'Irak d'aujourd'hui ou tout du moins ce qu'il en reste.

Les alliés locaux des Etats-Unis ont commis et commettent toujours les mêmes ravages au Yémen. Des zones entières inscrites pourtant au patrimoine mondial de l'humanité sont ravagées par des raids aériens de la coalition conduite par l'Arabie Saoudite. Les vieux quartiers de Sanaa, capitale du Yémen et plusieurs fois millénaires, n'ont pas échappé à la violence destructrice des avions américains pilotés par des saoudiens (2).

L'impérialisme et ses alliés locaux non seulement sont les ennemis des peuples mais aussi de leur culture, de leur histoire et de leur mémoire.

Mais le mépris des américains pour le patrimoine culturel des peuples n'a d'égal que leur volonté de pomper, à l'instar des vampires, le pétrole non seulement de l'Iran ou de l'Irak mais de toute la région du Moyen-Orient qui regorge de cette matière vitale, indispensable au fonctionnement de la « civilisation » capitaliste et qui contribue ainsi à l’accumulation du capital à l'échelle planétaire.

Il y a trop de pétrole dans cette région ! Il faut que l'impérialisme américain puisse contrôler et accéder sans trop de contraintes ni d’entraves à cette richesse indispensable à son économie et, partant, aux profits de sa bourgeoisie. La création de l’État d’Israël dans cette région du monde répond d’abord à cette impérieuse nécessité. Ce n’est pas un hasard si cet État est la seule puissance nucléaire. Il joue le rôle du gendarme dans cette région tourmentée. Aucun autre pays du Moyen-Orient ne peut développer un programme nucléaire sans qu’Israël et les pays impérialistes, grands et petits, ne réagissent très violemment.

Les Etat-Unis et Israël ne peuvent supporter ni tolérer que l’Iran devienne à son tour une puissance nucléaire. Ils veulent garder, vaille que vaille, le monopole sur cette terrible arme conformément aux seuls intérêts des bourgeoisies des pays impérialistes et leurs alliés locaux.

« J’annonce aujourd’hui que les Etats-Unis se retirent de l’accord nucléaire iranien » déclarait Donald Trump le 8 mai 2018 rétablissant du même coup les sanctions contre l'Iran (3).

« Il n’y a pas de meilleur soutien du peuple juif et de l’Etat juif que le président Donald Trump » déclarait le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou pour saluer la décision américaine (4).

Après avoir détruit l’Irak et la Libye, l’impérialisme et ses alliés locaux sont en train de dévaster la Syrie et le Yémen. Demain sera peut-être le tour de l’Iran. Car ils n’ont jamais accepté ni supporté la disparition de la dynastie des Pahlavi et la naissance de la République Islamique d’Iran en 1979. Le fait que cette République religieuse nationalise ses richesses pétrolières et gazières a suffi pour placer l’Iran sur l’« Axe du Mal » parmi les « États voyous ».

L'assassinat du général iranien Qassem Soleimani par les Etats-Unis peut raviver le spectre d'une guerre ouverte au Moyen-Orient. Il y a trop d'enjeux dans cette région bourrée de pétrole et la moindre étincelle risque d’embraser tout le Moyen-Orient.

Mais pour maintenir et perpétuer leurs intérêts économiques et stratégiques, l’impérialisme américain et ses supplétifs locaux, ne reculent devant aucun moyen y compris le plus abject, la guerre.

L'impérialisme est toujours et partout l'ennemi de la paix et des peuples.

 

Mohamed Belaali

--------------------------------------------

(1)« targeted 52 Iranian sites (representing the 52 American hostages taken by Iran many years ago), some at a very high level & important to Iran & the Iranian culture... »

 

https://twitter.com/realDonaldTrump?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1213593975732527112&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.francetvinfo.fr%2Fmonde%2Fusa%2Fpresidentielle%2Fdonald-trump%2Fmort-du-general-sol

 

(2)http://www.belaali.com/2016/09/les-guerres-profanes-de-l-arabie-saoudite-au-yemen.html

 

(3)https://www.lemonde.fr/international/live/2018/05/08/suivez-en-direct-les-annonces-de-donald-trump-sur-l-accord-nucleaire-iranien_5296282_3210.html

 

(4)https://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2018/06/04/nucleaire-iranien-netanyahou-a-l-offensive-en-europe_5309245_3218.html


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Massada Massada 7 janvier 08:10

    L’initiative américaine, qui agit face à la passivité de l’Europe, sonne comme un avertissement : on ne s’attaque pas à l’Amérique sans en payer le prix, a fortiori dans un contexte de désengagement américain du Moyen-Orient.
     
    Qassem Soleimani avait été mis en garde, mais les ayatollahs pensaient que les États-Unis étaient un tigre de papier, que l’on pouvait s’attaquer aux installations pétrolières de leur allié saoudien, s’en prendre à leur ambassade à Bagdad, voire préparer une opération de grande envergure contre des citoyens américains.
     
    Mal leur en a pris.


    • Massada Massada 7 janvier 08:53

      La fin de Soleimani marque la fin de l’impunité de la dictature des mollahs.



      • samy Levrai samy Levrai 7 janvier 09:25

        @Massada
        ouf, je croyais à la fin de l’hégémonie américaine et son départ du Moyen Orient, sa terre historique, et ça sentait aussi le début de la fin d’une colonie médiévale d’apartheid issue de la deuxième guerre mondiale... Il n’en serait rien.
        Je me demande bien ce que vont frapper les iraniens en retour d’un attentat terroriste, allons nous assister à la même pathétique expérience qu’a connu Israel quand elle a assassiné deux militants du Hezbollah ? 


      • Pascal L 7 janvier 11:41

        Il faut bien comprendre que cet événement ne se place pas dans un conflit de l’iran conte les USA, mais dans un conflit entre deux visions salafistes de la fin du monde.

        Pour les salafistes, le monde doit devenir entièrement musulman sous le contrôle d’un califat unique. Evidemment, toutes les factions rivalisent pour obtenir ce contrôle. Si nous parlons d’impérialisme, c’est bien là qu’il se trouve.

        Nous voyons se détacher deux tendances qui se font une guerre acharnée :

        1. l’axe wahhabite avec l’Arabie Saoudite, les Emirats, le Koweit et l’Egypte.
        2. l’axe des Frères Musulmans avec l’Iran, le Qatar et la Turquie

        Bien qu’il soit le pays de naissance des Frères Musulmans, l’Egypte est du côté wahhabite depuis que le président Morsi a été renversé. Il est aussi intéressant de noter que Chiites et Sunnites se retrouvent ensemble sur l’axe des Frères Musulmans alors qu’ils sont ennemis depuis 1400 ans. Khomeini était un admirateur fervent de Hassan Al-Banna, le fondateur des Frères Musulmans et a créé sa révolution en s’appuyant sur les schémas des Ikhwans (Frères Musulmans).

        Cette guerre est particulièrement visible en Syrie et au Yemen, mais d’autres pays comme l’Iraq se retrouvent également écartelés entre les deux tendances. Il est fort probable que nous voyons le conflit s’étendre à d’autres pays du monde arabe dans les mois qui viennent.

        Dans ce conflit Américains et Russes ont des intérêts de chaque côté et une préférence plus ou moins marquée pour un des deux axes : wahhabite pour les Américains, en particulier à cause d’Israël qui est directement menacé par les Frères Musulmans plutôt soutenu par les Russes. 

        Américains et Russes vendent des armements et participent directement au conflit depuis quelques années déjà. L’assassinat de Soleimani, n’est qu’un épisode de plus dans cette guerre. Les américains avaient la possibilité de le faire et n’ont pas manqué l’occasion. 

        La réaction actuelle des Iraniens est parfaitement compréhensible. L’iran est le pays le plus sécularisé du monde islamique et une bonne partie de la population n’attend que la première occasion pour faire une nouvelle révolution. Le gouvernement iranien a donc tenté de ressouder sa population autour de cet assassinat. Difficile de dire aujourd’hui si cela a fonctionné et si cela va durer.

        Les Frères Musulmans et les Wahhabites savent très bien qu’ils n’ont pas les moyens se débarrasser des Russes et des Américains aujourd’hui, il n’y a donc aucun risque d’une extension majeure du conflit de ce côté là, juste probablement quelques attentats sont à craindre, histoire de rappeler leur présence. Le premier objectif de cette guerre est d’abord le contrôle du monde musulman, première étape indispensable pour le contrôle du reste du monde... Il y a urgence, d’autant plus que ces extrémismes créent en réaction un mouvement sans précédent d’apostasie dans le monde Musulman. Toutes les réponses au questions impertinentes sur l’islam sont sur Internet, y compris en arabe et le rejet de l’islam, caché dans ces débuts, prend une forme de plus en plus violente.


        • samy Levrai samy Levrai 7 janvier 12:52

          @Pascal L
          La vache, les iraniens ( chiites ) seraient salafistes et voudraient un califat sunnite avec les frères musulmans..., on en apprend toujours de belles avec les experts en expertitude !


        • Pascal L 8 janvier 11:59

          @samy Levrai
          Ne soyez pas manichéens. Le monde musulman est un monde extrêmement complexe qui n’a pas encore renié son origine tribale. Les alliances se font en fonctions des relations d’amitié et de confiance. L’islam est complètement morcelé avec plus de 50 obédiences principales qui s’accusent mutuellement d’apostasie. Seuls les chiites ont une organisation structurée et encore, obédience par obédience.

          Les Iraniens sont bloqués par les Américains et ne peuvent donc rien entreprendre seuls. La coalition actuelle est une coalition de circonstance pour échapper au blocus américain. Il reste tout de même que Khomeini s’est complètement inspiré d’Hassan Al-Banna pour faire sa révolution. L’idée de la milice des gardiens de la révolution est une idée d’Hassan Al-Banna. En France, on accueille les Frères Musulmans en pensant qu’ils vont réguler les salafistes qui veulent faire sauter de bombes. il n’en n’est rien car les Frères sont des expert du double langage.


        • popov 9 janvier 07:20

          @Pascal L

          Attention, cette vidéo est un faux. Le type s’insurge en fait contre Morsi, pas contre Mahomet. Un petit plaisantin a inventé les sous-titres.
          Mais ce n’est que partie remise : le jour approche où on verra une apostasie de ce genre.


        • Pascal L 9 janvier 11:00

          @popov
          Merci pour l’info. Morsi est tout de même affilié aux Frères Musulmans, donc à une vision salafiste du monde. Il est vrai que les Frères Musulmans ont beaucoup fait pour le mouvement d’apostasie en Egypte dont on dit qu’elle maintenant majoritairement athée. La plupart des Musulmans ne connaissent pas les versets violents ou misogynes du Coran. Quand les Frères les leur montrent pour les inviter à participer à leur projet de conquête du monde, beaucoup pensent alors que le Coran ne peut pas être la parole de Dieu.


        • Christian Labrune Christian Labrune 7 janvier 12:31

          L’élimination de cette vieille ordure islamo-nazie aux ambitions explicitement génocidaires est une chance inespérée pour l’opposition démocratique iranienne. Les images de son enterrement tournent en boucle sur les télévisions iraniennes, pour essayer d’émouvoir les plus cons, mais ça ne durera pas. C’est sur eux-mêmes et sur ce qui ne saurait tarder à leur arriver que, ridiculement, pleurent les actuels bouchers du peuple iranien et des peuples voisins salement colonisés. Au Liban, Nasrallah s’est enterré lui-même bien avant d’être mort ; il a mis la charrue avant les boeufs. C’est une situation peu conforme à la logique, et qui ne devrait pas tarder à être régularisée.


          • McGurk McGurk 7 janvier 15:15

            Pfiou...la vague de propagande dans un sens ou dans l’autre est toujours en marche. Combien de doublons allons-nous encore devoir supporter ?


            • bebert 7 janvier 18:44

              Le résultat pour l’instant c’est un criminel de moins sur terre


              • popov 9 janvier 10:39

                @bebert

                J´hésite entre
                « encore un criminel de plus en moins »
                et
                « encore un criminel de moins en plus »


              • DACH 7 janvier 19:39

                Faisons un peu d’histoire rétroactive...Si Hitler avait été tué dans les années 1938-1939, cela aurait sans doute changé quelque chose....Le message que cette éxécution bienvenue de S, que je surnomme SS, est très clair. Tous les chefs qui veulent détruire les occidentaux, et génocider Israel et les juifs peuvent être touchés aux seuls moments choisis spar les américains comme par les israéliens. Mais il y a la condition de la volonté relative à l’évaluation des prises de risques. C’est pourquoi les Israéliens n’ont pas exécuté SS et consorts quand techniquement ils le pouvaient. Quand un commentateur pourtant avisé de CNEWS critique cette action sur SS comme injustifiée en oubliant délibérément les ambitions avouées et les actions du SS, il commet un déni, sans doute volontaire qui en dit long sur la démission des esprits sensés éclairer le grand public. L’envie de vengeance des dirigeants et supporters iraniens se trouve un peu réprimée par ce message, qu’avait compris depuis longtemps Nasrallah, ’’le bunkerisé en babouches’’ ! Si les occidentaux comprennent à qui ils ont à faire, et que se dégage une volonté de traiter le problème chite, le peuple iranien recouvrira une liberté à laquelle il aspire sans conflits avec quelques voisins que ce soit. Remarquons que l’Islam est riche en conflits meurtirers et en asservissements mortifères depuis son origine.


                • DACH 7 janvier 19:44

                  Marianne : Quelle est votre première réaction après la mort de Qassem Soleimani ?

                  Mahnaz Shirali  : C’est d’abord l’Iranienne qui va vous répondre et celle-là ne peut que se réjouir de ce qui s’est passé. Je parle en mon nom mais je peux vous l’assurer aussi au nom de millions d’Iraniens, probablement la majorité d’entre eux : cet homme était haï, il incarnait le mal absolu ! Je suis révoltée par les commentaires que j’ai entendus venant de certains pseudo-spécialistes de l’Iran, le présentant sur une chaîne de télévision comme un individu charismatique et populaire. Il faut ne rien connaître et ne rien comprendre à ce pays pour tenir ce genre de sottises. Pour l’Iranien lambda, Soleimani était un monstre, ce qui se fait de pire dans la République islamique.

                  C’est un coup dur pour le régime ?

                  Évidemment, Soleimani en était un élément essentiel, aussi puissant que Khameini et ce n’est pas de la propagande que d’affirmer que sa mort ne choque presque personne.

                  A quoi peut-on s’attendre ?

                  Je ne suis pas dans le secret des généraux iraniens mais une simple observatrice informée. Le régime est aux abois depuis des mois, totalement isolé. Ils savent qu’ils n’ont pas d’avenir, la rue et le peuple n’en veulent plus, ils ne peuvent pas vraiment compter sur l’Union européenne et pas plus sur la Chine. Ils n’ont aucun avenir et c’est ce qui rend la situation particulièrement dangereuse car ils sont dans une logique suicidaire.


                  • DACH 7 janvier 19:47

                    Les mollahs ont accumulé des fortunes à l’étranger. Ne voudront-ils pas préserver leurs acquis financiers ?

                    En réalité, ils ont tout perdu et ne peuvent plus sortir du pays pour s’installer à l’étranger car des mandats ont été lancés contre la plupart d’entre eux. Les sanctions ont asséché la manne des pétrodollars et c’est essentiel car il n’y avait pas d’adhésion idéologique à ce régime.

                    Est-ce à dire que ligne suivi par Trump sur la question iranienne et durement critiquée par de nombreux experts, peut se révéler positive ?

                    Je ne suis pas compétente pour juger de la politique de Donald Trump. Je peux juste faire quelques observations. Il a considérablement affaibli ce régime, comme jamais auparavant, et peut-être même a-t-il signé leur arrêt de mort. Nous verrons. Lors des manifestations populaires, à Téhéran et dans d’autre villes, les noms de Khameini, de Rohani, de Soleimani étaient hués. Il n’y a jamais eu de slogans anti-Trump ou contre les Etats-Unis.

                    Mais la situation désormais est explosive...

                    Probablement oui, hélas, ils n’abandonneront pas le pouvoir tranquillement, j’en suis convaincue.


                    • DACH 7 janvier 19:51

                      Isaac Franco «  »" Avec un président américain notoirement
                      aussi réfractaire au recours à la force armée en particulier dans une année
                      électorale, la ligne rouge à ne pas franchir était celle de s’en prendre
                      directement à des vies ou à des intérêts américains de surcroît aussi
                      symboliques que son ambassade.

                      C’est cette erreur d’appréciation que Qassem
                      Soleimani paiera de sa vie à l’aube du 3 janvier dernier. Et avec lui périront
                      aux abords de l’aéroport international de Bagdad une dizaine d’autres
                      terroristes d’envergure dont Abu Mahdi al-Muhandis, chef du Kataib Hezbollah
                      déjà cité, organisation membre des Forces de Mobilisation Populaires mises en
                      place en Irak par Soleimani pour le compte de l’Iran, et le numéro 2 du
                      Hezbollah libanais qui lui doit, lui aussi, aussi son existence et sa
                      dangerosité…

                      C’est que le souvenir des 52 membres de
                      l’ambassade des Etats-Unis à Téhéran pris en otage en 1979 pendant 444 jours a
                      laissé des traces profondes dans la psyché de l’Amérique, singulièrement dans
                      celle d’un président qui a fait de son imprévisibilité une marque de fabrique
                      et un atout politique. «  »«  »


                      • DACH 7 janvier 20:10

                        Tout acte de guerre peut être qualifié d’agression. Or les chites sont en guerre avec tout le monde depuis l’origine de ce courant religieux. Donc ce qui leur arrive n’est que la conséquence naturelle de leurs choix de croyances agressives qui pour eux justifient leurs ambitions politiques.


                        • JC_Lavau JC_Lavau 9 janvier 10:58

                          @DACH. Propagandiste professionnel, menteur professionnel.


                        • papat 8 janvier 04:40

                          l’Iran avait élu un premier ministre en 1953,
                          pas du tout religieux,« Mossadegh » démocratiquement élu.
                          comme il avait dans son programme l’intention de nationaliser une partie des puits de pétrole appartenant aux anglais et usa, ils ont fomenté un coup d’état et mis le shah à sa place.
                          puis le shah a été renversé et il y eut un pouvoir religieux.
                          donc in fine, ils auraient mieux fait de laisser le laïc démocratiquement élu en place.

                          Donc Massada et les autres ,adressez vous à vos copains milliardaires sionistes de l’époque qui ont fait virer « Mossadegh » 


                          • QAmonBra QAmonBra 8 janvier 06:05

                            Bonjour à tous.

                            Qui sème le vent récolte la tempête !

                            Nommée « opération Soleimani », la riposte iranienne est tombée bien plus rapidement que prévue, signe que les forces iraniennes était prêtes de longue date à toutes éventualités.

                            Sous toutes réserves & compléments d’informations, la base de al Assad et, surtout, d’Erbil dans le Kurdistan irakien, considérée comme le centre opérationnel du Mossad en Irak, viennent d’être rayées de la carte par des missiles iraniens.


                            • DACH 8 janvier 07:55

                              @QAmonBra=Qui sème le vent récolte la tempête !

                              = Le SS iranien en sait quelque chose... Quant à l’étoile noire qu’il port, elle a m^^eme porté malheur à ses soutiens lors de ses funérailles. Sont si nombreuses les populations qui se réjouissent de sa disparition.... On ne le soupçonnait pas vu d’Europe !


                              • QAmonBra QAmonBra 8 janvier 08:27

                                @DACH

                                Eh la hasbarah ! L’heure d’embauche c’est 8 heures, les 5 à 10 mn avant l’heure ne seront pas payées !
                                Prière également de s’exprimer en un français compréhensible, faute d’exprimer un point de vue cohérent !
                                Attention ! A la prochaine connerie c’est retenue sur salaire et il n’y a pas de G. Filoche ici pour nous emmerder ! . . .


                              • DACH 8 janvier 09:15

                                @QAmonBra=j’aime votre comique. Et je remercie votre impuissance.


                              • QAmonBra QAmonBra 8 janvier 10:06

                                @DACH

                                Je suis fort aise qu’un $ioniste apprécie mon humour, tout n’est donc pas perdu en matière d’humanité !
                                Toutefois, je vous signale que l’impuissance est plutôt dans le camps de vos idiots utiles de yankees ! (*)
                                A moins qu’en verité, derrière cette apparente impuissance, se cache la peur de votre apartheid chéri d’un retour à la préhistorique de sa création ! . . .

                                (*) Du Cherokee « eankke », signifiant lâche !


                              • DACH 8 janvier 11:33

                                @QAmonBra=Quelle rigolade quand une grenouille se prend pour un Tatanka !


                              • QAmonBra QAmonBra 8 janvier 12:08

                                @DACH

                                Je ne saurais trop vous conseiller de lever le pied sur la B.D., même française, quand on a que ce genre de lecture comme référence grammaticale, la qualité d’expression en subit les conséquences et vous fait passer pour un demeuré. 

                                Bon ! Je vous dis cela, mais c’est comme si je n’avais rien dis. . . 


                              • DACH 8 janvier 12:16

                                @QAmonBra=Bon ! Je vous dis cela, mais c’est comme si je n’avais rien dis. . 

                                Effectivement vous ne savez rien dire, même avec de supposés conseils... Quand une grenouille se prend pour un bison la foule rigole. Merci de nous faire rire.


                              • QAmonBra QAmonBra 8 janvier 15:21

                                @DACH

                                La grenouille et le bison !? C’est la version « Comic’s » des fables de Jean de La Fontaine ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mohamed Belaali


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès