• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nucléaire : les ouvriers et la CGT contre les bobos écolos

Nucléaire : les ouvriers et la CGT contre les bobos écolos

Dans le cadre du grand mouvement lancé mardi 9 octobre par la CGT en faveur d’une mobilisation pour la défense de l’industrie, les ouvriers du secteur énergétique ont entamé une grève nationale de 24 heures le 8 octobre, afin de dénoncer la fermeture de leurs outils de travail. Un mouvement social qui relance l’opposition entre la gauche caviar bourgeoise d’EELV et les classes ouvrières.

Les ouvriers de plusieurs centrales à gaz à charbon et nucléaires ont donc fait la grève pendant 24 heures, pour dénoncer les fermetures, imposées par la France et l’Europe, de la centrale de Fessenheim ainsi que plusieurs centrales thermiques de l’entreprise E.ON.

« L'ensemble de la production thermique (gaz, charbon, fioul) sera a zéro et plusieurs sites nucléaires seront touchés », avait annoncé Laurent Langlard, porte-parole de la CGT énergie. Ce mouvement de contestation a fait échos aux appels de la CGT et de la Fédération Européenne de l’Industrie qui ont organisé une journée de mobilisation pour « la défense de l'emploi et de l'industrie ».

Alors que la problématique de l’industrialisation est l’une des plus complexes à résoudre pour les gouvernements actuels.

Alors que les dirigeants et les observateurs ne parviennent pas à trouver d’idée pour faire renaitre un bassin industriel digne de ce son nom dans notre pays.

Alors que le nombre de chômeurs a atteint le chiffre terrible de 3 millions.

Alors que le nouveau gouvernement a essayé de nous faire croire que la réindustrialisation serait l’une de ses priorités, à l’image de la création ambitieuse d’un « Ministère du redressement productif », confié à Arnaud Montebourg, les politiques décident de sacrifier notre filière d’excellence sur l’autel de quelques accords politicards passés avec EELV.

Un parti politique qui ne représente plus que 2% des français ! 2% de bobos citadins, qui ne connaissent pas plus l’usine que la campagne mais qui voudrait imposer aux 98% restant leur vision ultra idéologisée (et mensongère) sur ces deux sujets.

Dans cette période d’insécurité économique, la première priorité des Français, et qui devrait également être celle du gouvernement, est l’endiguement du chômage. Un chômage qui atteint désormais 3 millions de personnes.

Dans ce contexte, les dirigeants politiques n’ont-ils rien d’autre à faire que de clore arbitrairement, de forcer un employeur à supprimer des milliers d’emplois.

Les Allemands, pragmatiques, ont ralenti leur processus de sortie du nucléaire pour préserver leur compétitivité et sauver leur industrie. Même les japonais se sont remis à fabriquer des réacteurs nucléaires. Et il faudrait que la France, au nom de calculs politiciens, se fasse tondre la laine sur le dos et jette son parc industriel aux ordures ?
 


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • bel95 13 octobre 2012 09:04

    A la CGT vous etes des faux-derche, à moins que votre ambition est de déployer le tapis rouge à des syndicats-FN. 


    Seule solution sortir de l’Europe, où en êtes vous avec la directive Asko Laszol

    Des 60 000 enseignants (secteur public par excellence) combien réservé au Roumain ceci annoncé hier dans les médias (une pointe de néo-colonialisme non !!). 

    • Croa Croa 13 octobre 2012 23:28

      Il s’agit de la fédération CGT-2nergie.

      Il est vrai que l’auteur aussi pratique l’amalgame smiley

      Même si une majorité d’adhérent est plutôt gauchisante il y a de tout à la CGT. C’est normal d’ailleurs puisqu’il existe de tout parmi les travailleurs.


    • paul paul 13 octobre 2012 09:36

      bonjour
      perso je suis ouvrier, issue de la classe ouvrière,et je ne suis pas pour une dépendance a 80% d une seule énergie dans ce pays , la fermeture d une centrale qui arrive à 4 décennies de fonctionnement est plutôt logique je pense ,même si des mises à jours de sécurité sont régulièrement faite ,faire du neuf dans du vieux n’est jamais bon, quelque soit le domaine.
      cela fait t il de moi un bobo citadin ?( j habite un village de 1400 habitants a 1000 mètres d altitude)

      les choses évolue constamment ,il faut s’adapter .  

      les japonais se sont remis à fabriquer des réacteurs ?c est un choix politique je ne pense pas que la populations partage cette idée.
      Les Allemands, pragmatiques, ont ralenti leur processus de sortie du nucléaire pour préserver leur compétitivité ? tous est dit dans le titre, la priorité est la compétitivité ,pas la sécurité des populations .

      bisou
       


      • Txotxock Txotxock 13 octobre 2012 10:47

        Si, si vous êtes un bobo de la gauche (quand même) caviar. Et dans la bouche d’un bourrin, c’est ’achement grâave.


      • fcpgismo fcpgismo 13 octobre 2012 10:51

        Comment peut on être DEMENT au point de soumettre ces enfants et toutes les générations futur à un tel danger.La filière d’ excellence pauvre humanoïde le jour ou elle te pètera à la gueule et à celle de tes enfants, que fera tu, tu descendra dans la rue pour pendre les bobos qui ont laisser perdurer cette industrie de mort et qui crée des dettes colossales pour des siècles.François Chambon


        • Fergus Fergus 13 octobre 2012 11:21

          Bonjour à tous.

          Pour aller dans le sens de Fcpgismo, je rappelle que la CGT, certes dans son rôle pour la sauvegarde de l’emploi local, s’est montrée dans le passé tout aussi active dans la défense d’acitivités Seveso en vallée du Rhône ou le développement des sites de retraitement des déchets nucléaires. C’est son droit, et l’on peut comprendre le sens de son action, mais c’est aussi le droit des citoyens de réfuter les arguments de la CGT au nom de la sécurité des personnes, potentiellement mise en cause par des installations industrielles particulièrement dangereuses.


        • Romain Desbois 13 octobre 2012 16:24

          Mais contrairement à ce qu’affirme l’auteur les bobos sont les mecs de la CGT et certains dirigeants du PC .

          Parcequ’ils ne voient que le fric que ça rapporte, tant pis si les ouvriers et les pauvres en feront les frais . fiers d’être exploités, fiers d’être exploiteurs !!!!!

          C’est ainsi que l’on a vu Mme Buffet défendre le gaz de schiste

          PS : C’est mme Buffet qui a fait une loi pour exonérer les riches footballeurs de l’impôt en leur permettant d’étaler sur plusieurs années. Coco un jour, cocu toujours !!!! 


        • Croa Croa 13 octobre 2012 23:37

          à Fergus : Il s’agit de la fédération CGT-Energie. Cela n’engage pas la CGT en laquelle le débat n’est pas clos. Les syndicats locaux ont le dos au mur et donc pas le choix des actions à mener mais l’emploi en général mérite un volontarisme refusé par le pouvoir comme d’autres choix économiques où l’arrêt du nucléaire aurait alors sa place.


        • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 15 octobre 2012 18:34

          @ Fergus

          Sans oublier que la CGT (Confédération pacifiste) de l’armement est également pour le maintien de l’emploi dans ce secteur d’activité....

          jf.


        • Christian Labrune Christian Labrune 13 octobre 2012 11:16

          à l’auteur,

          Et dire que ce sont sont les mêmes boys-scouts microcéphales, lesquels prennent ordinairement la défense d’Ahmadinejad et de ses prétentions à régner par la terreur atomique sur tout le Moyen-Orient, qui viendront ici nous pousser leur petite chanson débile sur les dangers du nucléaire !

          Je n’ai pas toujours été d’accord avec les orientations un peu stéréotypées voire staliniennes de la CGT, mais en la circonstance, je l’approuve totalement.

          Le pire danger pour la France, ce n’est assurément pas le nucléaire, mais bien une forme nouvelle de connerie dont un totalitarisme verdâtre assure la promotion mortifère. Elle semble malheureusement avoir encore de beaux jours devant elle.


          • Pyrathome Pyrathome 13 octobre 2012 12:47

            Le pire danger pour la France, ce n’est assurément pas le nucléaire,

            On disait la même chose il y a quelques temps pour le Japon......
            Allez dire ça aux Japonais...
            Prochain désastre nucléaire en France ? on a pas encore eu le notre, mais ça ne saurait tarder....


          • Fergus Fergus 13 octobre 2012 13:17

            Bonjour, Pyrathome.

            Surtout que Fessenheim est située quasiment sur une faille exposée aux séismes. Or des séismes se sont déjà produits dans la région au cours des siècles passés, l’un d’entre eux ayant atteint la magnitude critique pour la sauvegarde de la centrale.


          • Christian Labrune Christian Labrune 13 octobre 2012 14:34

            Combien de morts à cause du nucléaire, depuis cinquante ans ?

            Combien de morts sur les routes, à cause des bagnoles ?

            Et combien de morts à cause d’irresponsables qui ne maîtrisent pas la contraception, paraissent incapables de comprendre que les petits crétins qu’ils engendrent ne dureront guère plus d’un siècle, c’est-à-dire presque rien.


          • amipb amipb 13 octobre 2012 15:32

            @Christian Labrune : utiliser le nucléaire n’empêche pas de prendre sa voiture ou de faire n’importe quoi avec son corps, hors contraception, non ?

            Vos arguments sont fallacieux.


          • Fergus Fergus 13 octobre 2012 15:50

            Bonjour, Christian.

            Cet argument ne tient pas et vous le savez. Qu’un grave accident nucléaire survienne à Nogent, situé à environ 100 km de Paris, et c’est par dizaines de milliers que l’on risquerait de compter les victimes de contamination, sans oublier l’évacuation de millions de personnes avec, à la clé, une catastrophe économique.


          • Romain Desbois 13 octobre 2012 16:44

            Christian

            Combien de morts dans les guerres ? Les maladies ?

            Donc si je suis raisonnement, il faut s’attaquer uniquement à la guerre parce que le SIDA fait moins de morts ?


          • Onecinikiou 13 octobre 2012 23:22
            Si l’on me démontre qu’une autre technologie productrice d’énergie de MASSE que le nucléaire est aujourd’hui moins coûteuse, moins émettrice de gaz à effet de serre, plus stratégiquement, technologiquement et commercialement intéressante pour un pays comme la France, plus sécuritaire d’une manière générale que le nucléaire, je suis preneur. 

            Et oui, même plus sécuritaire ! Car nos « écolos » oublient de dire bien commodément qu’il y a chaque année, en moyenne dans le monde, 6000 morts dans les mines de charbons, que le dernier accident de barrage en France en 1959 (catastrophe de Malpasset) a fait 423 victimes, que, pour la France chaque année, la route fait près de 4000 victimes, que le tabac en fait par cancer 66000 autres, que les pesticides dans les aliments sans aucun doute quelques dizaines de milliers encore etc...

            Pourtant je ne crois pas que que l’on ait interdit ni les centrales au charbon avec lequel se chauffent les allemands (qui viennent d’abandonner le nucléaire, comble de l’hypocrisie), ni les lacs de retenue qui participent à hauteur de plus de 15% de la production électrique mondiale, ni encore moins l’automobile avec lesquelles chacun se déplace, ni aux gens de fumer ou de s’alimenter. En réalité et là est le grand non dit et l’hypocrisie sur cette question : le nucléaire fait dans le monde infiniment moins de morts que la production d’électricité à partir du charbon, infiniment moins de morts que l’alcool ou le tabac ou bien même la circulation routière. Le ratio pour la France ? Il n’est même besoin d’en parler. Là est un fait incontournable. 

            Le rapport au nucléaire est de moins en moins rationnel. Il est impulsif, viscéral... on y retrouve constamment des aspects dogmatiques et malhonnêtes. Des amalgames et approximations sont faits tous les jours par des gens qui n’y connaissent rien, ou pire, qui cherchent (le plus généralement) de manière hystérique à enfumer les esprits par méconnaissance de leur sujet.

            Car là est l’autre fait incontournable : dès que l’on parle du nucléaire ses opposants n’hésitent pas à instrumentaliser les peurs (le type de procédé que les mêmes reprochent à d’autres d’utiliser), à travestir la réalité, à mentir, à désinformer. Dans l’esprit des gens et sous le joug d’une idéologie obscurantiste, le nucléaire, c’est dorénavant un peu comme le diable. Alors que les même gens bouffent du pesticide et du gaz d’échappement qui produisent 1000 fois plus de cancers que les quelques « fuites » que n’ont d’ailleurs jamais produit nos centrales, ici même en France. C’est ce qu’il convient de nommer de véritable « psychotage » parfaitement déraisonnable vis à vis du nucléaire.

          • Romain Desbois 14 octobre 2012 00:14

            onecinkiou (un cynique vous ?)

            Vous avez raison , les pro nuc n’ont jamais menti à la population.

            Informez vous avant de défendre l’indéfendable !

            Rien que dire que l’électricité nucléaire est moins chère est un mensonge.

            Parlez nous des sous traitants qui font le sale boulot que les gars d’EDF (pas fous) refusent de faire tellement c’est dangereux !
            Et dites combien de ces sous traitants qui sont ceux qui s’exposent le plus , sont suivis médicalement, ont eu des dosimètres contrôlés.

            Mais leurs témoignages doivent être des mensonges....


          • Christian Labrune Christian Labrune 14 octobre 2012 00:45

            @Onecinikiou

            J’allais répondre à Romain et je suis tombé sur votre intervention à laquelle je ne vois rien à retrancher, rien à ajouter.

            Dès qu’on parle du nucléaire, effectivement, les réactions suscitées sont de l’ordre de la psychose collective de style millénariste. Aucune discussion n’est possible. Je n’ai pas encore lu les réactions à ce que vous venez d’écrire, mais je suis à peu près certain que, malgré une démonstration des plus rationnelles, vous n’aurez convaincu personne.

            Dans un siècle, il ne sera évidemment pas difficile de voir qui était ridicule. Il suffit de connaître un peu ce qu’ont été les réactions dans le passé aux innovations techniques pour comprendre que les mentalités ne varient pas beaucoup d’un siècle à l’autre. Ainsi, lorsqu’on projeta de mettre en place en France des chemins de fer, beaucoup de voix s’élevèrent contre une invention aussi diabolique. A ces vitesses fantastique qui pourraient approcher voire dépasser les 40 kilomètres à l’heure, des morts subites seraient à craindre, et des asphyxies. Les femmes enceintes avorteraient, etc. Il y eut même des médecins pour justifier ces craintes ridicules. Au siècle précédent, Parmentier eut à lutter pour faire admettre la consommation de la pomme de terre, laquelle engendrait à peu près les mêmes fantasmes que les OGM. Bizarrement, il y eut moins de réticences lorsqu’on mit au point les premiers avions, qui tuèrent pourtant beaucoup, mais le romantisme était passé de mode, on était en plein optimisme scientiste. Comme toutes les époques de crise, la nôtre doute d’elle-même et trouve refuge dans l’obscurantisme. Ca passera mais ça prendra du temps. 


          • Romain Desbois 14 octobre 2012 01:01

            les avancées techniques ?!
             
            Les centrales nucléaires ne sont que des cocotte-minutes chauffées à la fission pour produire de la vapeur d’eau pour faire tourner des turbines.

            Rien de nouveau depuis Denis Papin !!!!!

            Quand quelqu’un argumente que l’éolien « y a pas toujours du vent », vous le prenez au sérieux vous ?

            Parceque vous pensez que les réacteurs nucléaires fonctionnent toute l’année ?

            Les obscurantistes sont les pro-nucléaires. On les a vu à Fukushima faire de l’empirisme et reconnaître ne pas savoir comment arrêter un réacteur en feu ! Aller jusqu’à dire : on va l’arroser d’eau de mer mais on ne sait pas quelles seront les réactions !!!!

            C’est pas du fantasme écolo ! Tout le monde l’a entendu non ?


          • Christian Labrune Christian Labrune 14 octobre 2012 01:01

            « utiliser le nucléaire n’empêche pas de prendre sa voiture ou de faire n’importe quoi avec son corps, hors contraception, non ? Vos arguments sont fallacieux. »

            @Amipb

            C’est votre réponse qui est fallacieuse. Je n’ai jamais prétendu, bien que j’aie depuis longtemps renoncé aux bagnoles, qu’il fallût les interdire, ni stériliser la population mondiale sans son consentement. J’opposais des dangers tout à fait réels (mais il y a des gens qui aiment vivre dangereusement) à des dangers quasi imaginaires. Il n’y a en effet aucune proportion entre le nombre de morts à cause de la voiture et le nombre des morts du nucléaire, même si on compte les Japonais victimes des deux bombes atomiques. Par conséquent, si c’est la trouille qui commande votre existence, vous devez commencer par exiger la suppression du premier danger, qui produit à coup sûr chaque année sa moisson de morts : la bagnole. Le nucléaire peut être dangereux, mais quand on aura substitué, dans cinquante ans à peu près, la fusion des noyaux d’hydrogène à la fission de l’uranium, il n’y aura plus rien à craindre du nucléaire, mais en aura-t-on fini avec les risques majeurs ? Sera-t-on capable de détourner à temps une comète de la taille de celle qui fit un gros plouf dans le golfe du Mexique à la fin du jurassique ? Et d’une manière encore plus générale, ceux qui naîtront demain, seront-ils définitivement à l’abri d’une mort certaine ? Vous êtes condamné à mort, vous le savez bien, et moi aussi. La vie, c’est ça. Et ce n’est pas demain qu’on décrochera la dernière épée de Damoclès suspendue au-dessus de nos têtes.


          • Christian Labrune Christian Labrune 14 octobre 2012 01:18

            "Les centrales nucléaires ne sont que des cocotte-minutes chauffées à la fission pour produire de la vapeur d’eau pour faire tourner des turbines. // Rien de nouveau depuis Denis Papin !!!!!

            @Romain

            J’ai une cocotte minute, dans la cuisine. Vous avez peut-être la même. Je suis assez bricoleur, mais je ne pense pas que je pourrai transformer demain ce truc pour qu’il produise l’électricité indispensable à mon ordinateur. Une cocotte-minute n’est pas tout à fait une centrale nucléaire et votre réponse vaut ce que valent en général les analogies : rien du tout.

            Si le principe de la centrale atomique est simple, sa mise en oeuvre est d’une extrême complexité et c’est cette complexité, laquelle procède de la coordination d’une multitude de techniques différentes, qui fait que les centrales présentent un certain danger. Lorsque les paramètres sont très nombreux, la prévisibilité du système diminue. Autrement dit, pour nous démontrer que les centrales sont dangereuses, vous nous expliquez que ce sont des machines simples et primitives, qui seraient par conséquent très aisément contrôlables et donc sans danger. Curieuse manière de raisonner. 


          • Onecinikiou 14 octobre 2012 01:21

            @ Romain Desbois,


            L’électricité à 80% nucléaire est tellement plus cher en France que vous payez votre KWh environ 13 cents d’euro quand tous vos voisins continentaux sont plus proches des 18, et certains d’entre d’eux tel le Danemark atteignent même les 27. 

            Danemark dont le coût du KWh non défalqué de l’inflation est le plus élevé de toute l’Union européenne, et l’un des plus élevé au monde.


            Danemark - comble de l’absurde - qui dans le même temps est tout simplement le pays AU MONDE dont les énergies renouvelables ont, en pourcentage (25%), la part la plus importante du mix énergétique ! 

            Et, là est la cerise sur le gâteau, qui rapporté par tête d’habitant émet malgré tout 30% de PLUS de CO2... qu’un français !

            Nos « écolos » ne sont pas seulement des incultes magnifiques. Ils sont, et aussi pour cette raison, incroyablement stupides.


          • Onecinikiou 14 octobre 2012 01:35

            @ Romain Desbois (bis)

            « Parceque vous pensez que les réacteurs nucléaires fonctionnent toute l’année »

            Un réacteur EPR de 1600 MW de puissance avec un coefficient de production de 80% (85% prévu, moyenne mondiale actuelle d’utilisation du parc nucléaire de 82%) développe donc 1280 MW/h réels, soit 11,2 TW/an, soit encore sur l’ensemble de sa durée de vie prévue de 60 ans une production totale de 672,7 TW d’électricité. 

            Au coût de 0,13€ le KW/h vendu par EDF en 2011, et en extrapolant, cette production rapporterait au fournisseur (en l’occurrence l’Etat français en est l’actionnaire majoritaire) un montant de 87,5 milliards d’€ sur l’ensemble de sa durée de vie. A mettre en perspective des 6 milliards d’€ pour sa construction (dernières prévisions en date), des 2/3 milliards pour son démantèlement (1 milliard prévu), et nonobstant les coûts du combustible, d’entretien, de fonctionnement, d’acheminement, de stockage et d’enfouissement. Cela semble laisser tout de même une bonne marge...

            Au regard de cet état de FAIT, les éoliennes géantes les plus perfectionnées, de 150m de hauteur, développent actuellement aux environs de 5 MW. Mais leur facteur de charge ou coefficient de production (qui prend en compte les périodes sans vents et les durées d’arrêt pour entretien périodique, même principe que pour l’EPR ci-dessus) n’oscille au mieux qu’autour de 18/22% (moyenne européenne des dix dernières années, à comparer au 80/85% d’un EPR). 

            Prenons volontairement le chiffre optimiste de 25%, soit 1,25 MW/h réels, soit 11 GW/an, soit encore sur l’ensemble de sa durée de vie prévue de 20 ans une production totale de 0,22 TW d’électricité. En conservant 0,13€ le KW/h, une éolienne géante rapporterait unitairement 28,6 millions d’€ sur cette période.

            Au vue de ces chiffres ont peu dors et déjà affirmer qu’une éolienne géante (offshore essentiellement pour cause de nuisance) produit sur un an 1000 fois moins d’électricité qu’un réacteur EPR. 

            Dit autrement il faut pour produire en un an autant d’électricité qu’un EPR installer 1000 éoliennes géantes, dont aucun riverain de veut et qui est en passe de créer des scandales sanitaires à répétition (problème d’infrasons principalement) en plus de perturber gravement la faune environnante. Ainsi donc pour remplacer nos 58 réacteurs nucléaires en activité il faudrait imaginer installer... 58000 éoliennes géantes !

            D’autre part, pour pallier au creux ou à la totale absence de production dû au fait de son intermittence (par principe inexistante dans le nucléaire), il convient nécessairement d’installer des centrales à gaz, au charbon, ou au fioul à démarrage rapide, grands pourvoyeurs d’émission de CO2. 

            D’où le bilan pitoyable du Danemark susnommé, qui peut donc tout à la fois et non moins paradoxalement se déclarer le pays à la proportion la plus importante au monde de production d’énergies d’origine « renouvelable » (le terme est très abusif, sinon parfaitement mensonger) rapporté à sa population, et dans le même temps l’un des plus pollueurs en terme d’émissions de gaz à effet de serre ! 

            N’en jetez plus, nos écolos sont définitivement à jeter à la poubelle.

          • Romain Desbois 14 octobre 2012 02:14

            christian

            Oui monsieur , le nucléaire n’est que le carburant qui fait chauffer l’eau. Ce n’est pas le nucléaire qui fait de l’électricité !
            C’est vous qui dites que les anti nuc sont pas sérieux alors que l’on vous lis rêver du jour où on aura trouvé le truc pour que ca marche mieux ?
            Franchement, vous vous ridiculisez vous même !

            onecinikiou

            Vous savez pertinemment que le prix payé en France n’est pas le prix/coût réel, ca n’a rien à voir avec le fait que le nucléaire serait moins cher.
            De plus l’argument du coût est secondaire dans la mesure où le risque et la santé sont prioritaires.Mais c’est tellement plus facile de laisser nos merdes à gérer par les générations futures ! Et pas financés la gestion des déchets et le démantellement des centrales.

            Au deux

            Je suis écolo et je sais que si le nucléaire n’était pas aussi dangereux les écolos n’auraient aucun intérêt à lutter contre. Pour quelle raisons d’ailleurs ?
            Ne les prenez pas pour des rigolos , ils sont souvent bien mieux informés que la plupart des pro nuc.
            Le réseau sortir du nucléaire , la CRII RAD sont composés de scientifiques experts en nucléaire comme Monique Séné que personne n’oserait accuser d’incompétence.


          • Onecinikiou 14 octobre 2012 03:30

            « De plus l’argument du coût est secondaire dans la mesure où le risque et la santé sont prioritaires. »


            Donc si l’on vous comprend bien :

            L’argument du coût est secondaire : sur la durée de vie d’une centrale, corrélativement à la production on ne peut plus massive d’électricité qui sera la sienne, sa rentabilité est non seulement assurée mais surtout considérable (revoir ma démonstration précédente sur le futur EPR). Pour preuve : un français paye en moyenne son électricité 30% de moins que ses voisins continentaux.

            L’argument industriel et commercial est secondaire : le nucléaire reste en France l’un des rares secteurs de marché qui bénéficie structurellement à notre balance commerciale, elle-même déjà largement déficitaire.

            L’argument écologique est secondaire : le nucléaire n’émet pratiquement pas de CO2. Un français émet en moyenne chaque année 30% de moins de CO2 que ses voisins et même vis à vis de ceux prétendument les plus en pointes dans les énergies « vertes » (une mystification). Le mur des réalités vous confronte ici à vos contradictions insolubles. D’où l’hystérie sur cette question, vu qu’ils sont à poils...

            L’argument du risque et de la santé est secondaire : dans la mesure où l’énergie nucléaire n’a engendré aucune hécatombe (ni même une seule dizaine de victimes) en près de quarante années de production, dont trente de façon massive. Vous seriez d’ailleurs bien en peine de nous citer la dernière victime qui succomba en France du fait et de la responsabilité du nucléaire, civil ou militaire d’ailleurs... Quand dans le même temps les mines de charbon (ou l’hydroélectricité) ont fait des centaines de victimes en France, et des dizaines de milliers dans le monde ! Et je ne parle pas des accidents de voiture... Faut-il les interdire afin de faire taire le cas échéant vos névroses compulsives obsessionnelles ?

          • Romain Desbois 14 octobre 2012 07:22

            onecinikiou

            Bien sur vous n’intégrez pas le coût du démantellement dont EDF ne sait même pas chiffrer exactement.
            Mauvaise foi !!!!

            Oui monsieur le coût est secondaire quand il s’agit de se préserver du danger.
            Danger d’ailleurs qui lorsqu’il arrive coûte bien plus cher en vies gâchées.


          • foufouille foufouille 14 octobre 2012 12:28

            "L’argument du risque et de la santé est secondaire : dans la mesure où l’énergie nucléaire n’a engendré aucune hécatombe (ni même une seule dizaine de victimes) en près de quarante années de production, dont trente de façon massive."

            mdr !
            il est bon le dentifrice au radium marie curie TM ?


          • Romain Desbois 14 octobre 2012 13:33

            "L’argument du risque et de la santé est secondaire : dans la mesure où l’énergie nucléaire n’a engendré aucune hécatombe (ni même une seule dizaine de victimes) en près de quarante années de production, dont trente de façon massive. Vous seriez d’ailleurs bien en peine de nous citer la dernière victime qui succomba en France du fait et de la responsabilité du nucléaire, civil ou militaire" onecinikiou

            Pauvre ignare de débile profond

            Allez faire un tour dans les hôpitaux de Biélorussie ou des milliers de gosses crèvent à petit feu !
            Allez faire un tour au Val de Grâce, où l’on offre des vacances tous frais payés à des autochtones voisins de Moruroa !!!!!
            Parlez nous de tous les animaux que l’on a abattus à Tchernobyl ou à Fukushima ?

            Pas de victimes ? minable type !!!! puant et infect !!!!!

            Le cynisme et le révisionnisme a des limites dans le suportable !


          • Onecinikiou 14 octobre 2012 14:22

            Ce que vous ne comprenez pas, ou ne dites pas, et qui est le gage de votre mauvaise foi achevee sur ce sujet, c’est que d’autres technologies productrices d’énergies de masse (vous ne croyez tout de même pas que l’éolien ou le photovoltaïque sont à classer dans cette catégorie ?) non seulement provoquent des victimes chaque année dans le monde, mais en proportion infiniment plus grande que ne l’a jamais fait le nucléaire !


            La mystification qui degeule d’hypocrisie est que les écologistes allemands par exemple (mais l’on peut decliner a l’envie) qui se vantent d’avoir réussi à pousser le politique à sortir du nucléaire (nous n’y sommes pas encore, et pas a l’abri d’un rétropédalage sur cette question) sont les mêmes exactement qui ne pipent mot quand cette sortie provoque inévitablement - j’insiste - un surcroit de production d’origine fossile a partir principalement du charbon (le combustible le plus polluant, ce qui déjà est en soi une aberration), charbon dont l’extraction provoque chaque année dans le monde directement (entendons-nous bien, je ne parle pas ici de ses conséquences induites, cancer etc...) environ 6000 décès !!!

            L’imposture, l’hypocrisie et la manipulation des faits sont à leur comble.

          • Onecinikiou 14 octobre 2012 14:30

            Au fait, seriez-vous capables de nous dire de quand date la dernière victime civile, en France, en quarante ans de production massive d’électricité d’origine nucléaire ? Eventuellement leur nombre total ?


            Si vous en êtes incapables, ou si le chiffre promet d’être dérisoire comparativement à d’autres productions d’énergie principalement fossiles, je ne doute pas que vous seriez tout autant incapables de reconnaitre votre tartufferie sur ces sujets ?



          • Onecinikiou 14 octobre 2012 15:25

            @ Romain Desbois,

            « Je suis écolo et je sais que si le nucléaire n’était pas aussi dangereux les écolos n’auraient aucun intérêt à lutter contre. Pour quelle raisons d’ailleurs ? »

            Pour la raison essentiellement que vous avez fait profession de foi, et que tout débat sur ces questions sont de l’ordre de l’impossible tellement vous versez dans l’irrationalité obscurantiste. 

            Et afin de dévoiler vos contradictions intrinsèques, je vais vous posez une question simple, qui appelle une réponse du même ordre : par quoi et à quels coûts - tant pécunier qu’en terme d’émission de gaz à effet de serre - comptez-vous remplacer nos plus de 400 TWh d’électricité d’origine nucléaire produits en 2011 en France ?

            J’attends votre réponse avec une impatience non-dissimulée. Je vous mets non moins solennellement en garde : prenez le temps de blinder votre argumentaire au risque sinon de prendre un coup de pelle dans les dents.

          • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 15 octobre 2012 18:41

            @ Onecinikiou :

            Explosion dans un site nucléaire du Gard, un mort

            Un four a explosé lundi sur le site nucléaire de Marcoule, dans le Gard à quelques kilomètres d’Orange. Selon les autorités, qui ont confirmé l’information, il y aurait 1 mort et 4 blessés, ont indiqué l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et EDF. Mais le risque de fuite radioactive est écarté.

            12 septembre 2011.


            jf.


          • volpa volpa 13 octobre 2012 11:46

            La bobo de Paris 13 ieme avait ses 400 000 € en liquide pour produire son énergie verte.


            • foufouille foufouille 13 octobre 2012 15:06

              non
              c’etait pour acheter du shit .............


            • Romain Desbois 13 octobre 2012 16:50

              Elle s’est faite virée d’EELV.

              Est-ce que Fabius, Dassault, Juppé, Chirac, Tibéri, Charasse, Emmanueli et tant d’autres se sont fait virer de leur parti ?


            • foufouille foufouille 13 octobre 2012 17:19

              elle a demissionnee
              et c’est un gros trafic


            • foufouille foufouille 13 octobre 2012 19:50

              finalement, elle veut plus demissionner
              et ses ploutocrates la soutiennent


            • Romain Desbois 14 octobre 2012 09:30

              Aux dernières nouvelles son implication dans un trafic de blanchiment s’éloigne.

              Mais attendons la fin de l’enquête avant de l’enfoncer. D’autant qu’elle bénéficie de la présomption d’innocence, non ?


            • jaja jaja 13 octobre 2012 12:50

              L’auteur à autant à voir avec la CGT que moi avec le pape.... mais bon la CGT-Énergie c’est un peu particulier....dans la CGT il y a une importante partie des militants qui sont anti-nucléaires..

              Disons que cette question divise et pas qu’à la CGT.... Seul SUD-Solidaires est totalement anti-nucléaire....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

pietrovich


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès