• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > OGM, Roundup : c’est Noël en avance pour Monsanto

OGM, Roundup : c’est Noël en avance pour Monsanto

Voici une info qui est passée sous le radar médiatique en raison des élections régionales. 
Le 8 décembre 2015, la commission européenne a autorisé 2 nouveaux OGM produits par la société Monsanto cela fait donc deux "cadeaux" en l'espace de trois semaine pour la mutlinationale américaine.

 

Des cadeaux de Noël en avance pour Monsanto

Le 23 novembre 2015, j’écrivais un article concernant l’EFSA (agence européenne de sécurité des aliments) qui avait décidé de ne pas suivre la recommandation du centre international de recherche contre le cancer (CIRC).

Le CIRC venait de publié un avis qui classait le Glyphosate comme cancérigène.

Le Glyphosate est le principe actif du « Roundup » la société…Monsanto.

Quand on sait qu’un simple avis de l’OMS concernant la dangerosité de la charcuterie a suffi à provoquer une chute des ventes de 6%, on peut logiquement penser que Monsanto remercie l’EFSA de n’avoir pas suivi la publication du CIRC.

Précision : les deux OGM qui ont été autorisés le 8 décembre sont connus et conçus pour résister…au « Roundup ».

En somme les actionnaires de Monsanto peuvent remercier les institutions européennes de ces deux cadeaux de Noël en avance.

Mais est-ce bien étonnant quand on connait les conflits d’intérêts qui gangrènent l’EFSA ?

Comment une telle décision a-t-elle pu être prise ?

Concernant la procédure d’autorisation, c’est assez simple :

1) L’EFSA émet un avis sur la variété.

2) La commission peut suivre ou non son avis et présente un règlement aux états.

3) Les états votent et pour bloquer le règlement il faut atteindre la majorité qualifiée. (Au moins 72 % des États membres représentant au moins 65 % de la population.)
Si cette majorité qualifiée n’est pas atteinte, alors l’autorisation est promulguée.

4) Les états à titre individuel peuvent s’opposer aux autorisations en produisant des études scientifiques qui doivent être validées par…. L’EFSA qui doit donc se déjuger…
On se rappelle évidement des polémiques sur l’étude du professeur Seralini. (Précisions : Le professeur a gagné un procès le 23 novembre 2015 face à ses détracteurs.)

Le problème du processus d’autorisation des OGM réside bien dans la méthode de scrutin car il est aisé de voir que la majorité qualifiée est très difficile à obtenir sur une telle question qui divise les différents pays de l’organisation bruxelloise.

Par exemple nous avons vu le 13 février 2014 un OGM être autorisé contre l’avis de 67% des états membres, 61% des eurodéputés et 70% de la population.

Pour comprendre le mécanisme et la complexité d’atteindre la majorité qualifiée le conseil européen a mis en place un simulateur de vote.
Amusez-vous à essayer de bloquer les décisions de la commission européenne !

L’hypocrisie des eurodéputés

Les eurodéputés n’ont comme dans beaucoup d’autres domaines qu’un rôle consultatif concernant cette décision. Ils se sont prononcés contre l’autorisation de ces OGM.

Voici un extrait du communiqué publié sur le site de l’europarlement  :

« Dans sa résolution, la commission de l'environnement précise que la procédure d'autorisation actuelle pour les produits d'alimentation humaine et animale génétiquement modifiés fonctionne mal. Elle ajoute que toutes les autorisations de tels produits devraient être suspendues jusqu'à ce que la procédure soit améliorée.

La résolution fait remarquer que depuis que le processus actuel id'autorisation des OGM est entré en vigueur, chaque décision d'autorisation a été adoptée par la Commission sans le soutien d'une majorité qualifiée d'États membres - l'exception étant ainsi devenue la norme. »

Pour commencer cet extrait valide les explications que je vous ai données précédemment :p

Le plus important est surtout que les eurodéputés, si prompt à s’indigner de la toute-puissance de la commission européenne, ont également refusé le principe d’une directive qui prévoyaient de laisser plus de libertés aux états concernant l’autorisation ou non des OGM…

A l’époque les eurodéputés nous expliquaient que s’ils avaient refusé la proposition de laisser plus de pouvoir aux états c’est surtout parce que cela représentait un retour en arrière vis-à-vis des principes du marché commun.

En somme ces « représentants » du peuple sacrifiaient donc l’aspiration d’une majorité de citoyens à refuser toute prolifération des OGM par pur dogmatisme européen.

Pour une fois la toute-puissance de la commission européenne sert nos intérêts, l’avis du parlement n’était que consultatif (encore !) et elle ne l’a pas suivi (encore !) et a donc proposé la directive aux états.
 
La France a transposé dans le droit national les nouvelles possibilités offertes par la commission européenne pour interdire les OGM le 25 novembre 2015.

Le gouvernement à surveiller

Alors cette petite victoire concernant un retour à la souveraineté nationale concernant un sujet aussi essentiel que l’équilibre du vivant est grosse avancée comparativement au système dictatorial prévalant auparavant.

Cependant il convient de surveiller nos élus qui bien souvent se cachaient derrière la toute-puissance de la commission européenne pour ne pas assumer certaines décisions soutenue par la France au niveau européen.

Il faudra par exemple surveiller notre premier ministre, qui en 2012 lors des primaires du PS, s’était montré favorable au OGM.

Et donc la bonne nouvelle c’est que pour une trop rare fois, les états peuvent individuellement autoriser ou non la culture et la diffusion d’OGM sur leurs sols !

Un (petit) recul de l’organisation bruxelloise ?

Oui ! Et ce n’est pas pour me déplaire !

Chassez-les par la porte, ils reviendront (peut-être) par la fenêtre.

Enfin il convient de préciser que si c’est une petite victoire pour qui défend la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes, il ne faut pas oublier que ces deux OGM sont théoriquement autorisés dans l’union européenne.

Ainsi suivant le déroulement des négociations concernant le traité transatlantique, il est probable que ces OGM soient de facto considérés comme autorisés dans l’UE et circule librement au sein de ce grand marché dont le but et de s’affranchir des obstacles réglementaires et tarifaires entre les deux blocs continentaux.

Les négociations concernant ce traité étant secrètes (sauf pour certains industriels), il convient donc de rester prudent mais il faut garder ce facteur à l’esprit :

Il est probable que cette liberté temporaire donnée aux états de chasser les OGM par la porte puisse être un leurre afin de qu’ils passent par la fenêtre avec l’entrée en vigueur de l’accord commercial.

Pour mieux comprendre ces processus de décisions au sein de l'organisation Bruxelloise, je vous suggère l'excellent ouvrage collectif : L'idéologie européenne.

==============================================================

Vous pouvez me soutenir en effectuant un achat bio, équitable dont une partie du bénéfice sera reversée à des associations sur : http://aufildesidees.org/

Libraire citoyenne avec des livres gratuits, libres de droits ainsi que des t-shirt bio, équitables et engagés.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion M de Sourcessure 10 décembre 2015 17:46

    Monsanto est le principal contributeur du N.O.M.


    La perturbation du radar médiatique n’a pas due les régionales pour causes, mais également le 13 novembre, l’état d’urgence qui en a résulté et la COP21. Un véritable orage électronique. D’ailleurs, il parait que les boussoles de certains partis sont HS.

    • rotule 10 décembre 2015 22:21

      Il faudra qu’un jour les citoyens organisent la délation ou la dénonciation. Un wikileaks à la française ou à l’européenne. Un moyen de publier les identités des individus qui nuisent grandement à nos sociétés : la liste des patrons de Monsanto France, avec adresse, les noms des lobbystes et la liste des députés et sénateurs « sensibilisés ».
      Les noms des patrons des boites qui polluent sciemment.
      ...
      C’est possible de jongler avec de longues listes, de grosses bases de données, Google l’a fait.


      • Ruut Ruut 11 décembre 2015 16:27

        @rotule
        Le nom des députés ayant autorisé a le vente des produits dangereux.
        Ce serait un bon début.


      • eau-du-robinet eau-du-robinet 11 décembre 2015 04:40

        Bonjour,
        .
        L’EFSA qui renie l’étude sur les OGM est une secte au service des mondialistes
        .
        Quand un producteur d’aliment souhaite mettre par exemple un nouveau colorant sur le marché :
        .
        Étape 1 : il doit lui-même étudier si le produit est fiable ou pas et rédiger un rapport
        .
        Étape 2 : il livre son rapport à L’EFSA, qui engage des experts qui étudient le rapport
        .
        Étape 3 : ces « experts » indiquent aux institutions de l’Union Européenne si selon eux ce nouveau produit peut oui ou non être mis sur le marché.
        .
        L’EFSA a couramment rejeté des études provenant de laboratoires indépendants sur ces types de produits (colorants, édulcolorants,…), car ’’ils ne respectaient pas une certaine norme’’, coutant trop cher, que l’industrie est quasiment la seule à avoir les moyens de se payer.
        .
        Mais les études menées par les entreprises elles mêmes plutôt que par des laboratoires indépendants ne sont pas forcément les plus fiables, car les entreprises ont des intérêts dans les résultats de l’étude, qui permettront de déterminer si leur nouveau produit va oui ou non être autorisé, et donc pouvoir être utilisé, mis sur le marché, et consommé.
        .
        Si les études fournies à l’EFSA sont en général réalisées par les entreprises elles mêmes, et non par des laboratoires indépendants, les experts de l’EFSA lisant l’étude eux évidement et ‘heureusement’ doivent être indépendants, mais la question est : le sont-ils réellement ?
        .
        Plusieurs de ces experts ont des liens avec l’industrie alimentaire, et ont travaillé pour l’industrie agroalimentaire avant, voir même pendant leur carrière à l’EFSA.
        .
        Sans parler de corruption, l’indépendance, l’objectivité, la neutralité de ces experts a naturellement de quoi être remise en question. Il s’agit de notre santé, et ce que nous consommons tous les jours, nous et nos enfants. De nombreux produits dangereux pour notre santé ont déjà été autorisés par l’EFSA et sont sur le marché, nous les consommons tous les jours.
        .
        Lorsque l’Agence européenne de sécurité alimentaire (Efsa) a été créée, l’Europe était encore engluée dans la crise de la vache folle. C’est en effet cette affaire, et le scandale qu’elle a révélé au niveau de sa gestion par les institutions européennes, qui ont rendu nécessaire la création d’une agence dont l’indépendance et l’impartialité au regard des pressions, qu’elles soient étatiques ou économiques, étaient la raison d’être.
        .
        Treize ans plus tard, si la nécessité d’une telle agence au regard de l’évaluation des risques et d’une bonne qualité de leur gestion par les décideurs politiques apparaît toujours aussi pertinente, force est de constater que l’objectif est loin d’être atteint.
        .
        La multiplication des conflits d’intérêts et l’institutionnalisation d’une forme « de portes tournantes » à l’européenne ont en effet gangréné l’institution. La Cour des Comptes, le médiateur européen, et le Parlement lui-même en reportant au mois de mai dernier le quitus de l’agence, ont tous souligné des situations inacceptables qui remettent évidemment en cause l’objectivité des avis rendus. Plus précisément encore, le fait que l’agence n’ait rendu, au cours des dix dernières années, que des avis positifs sur les autorisations d’OGM est plus que suspect.
        http://www.huffingtonpost.fr/corinne-lepage/efsa-dix-ans-ca-suffit_b_2116223.html
        .
        Ma conclusion : On ne peut pas faire confiance aux instances européennes qui sont gangrène par les lobbyistes de l’industrie et du monde de la finance qui ne pensent que à leur intérêts financiers !
        .
        Sortons de l’UE de l’Euro et de l’OTAN !!!

        .
        .


        • lloreen 12 décembre 2015 10:17

          Je vous invite à diffuser le plus largement possible l’ information suivante et vous en remercie à l’ avance : Monsanto va être poursuivi pour crimes contre l’ humanité à la cour pénale internationale.

          http://stopmensonges.com/monsanto-va-etre-poursuivi-pour-crimes-contre-lhumanite-a-la-cour-penale-internationale/

          « Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. »

          Étienne de La Boétie (1530 – 1563)


          • Nouvelles du Front Nouvelles du Front 12 décembre 2015 13:02

            @lloreen

            Je ne donne que mon avis mais le site stop mensonges c’est super moyen niveau crédibilité, y’a de tout du reptilien à l’article très intéressant.

            Alors voici un lien que je pense plus crédible smiley

            Parfois Monsanto est condamné même en France, ce qui donne un peu d’espoir smiley
            En revanche, j’adore cette citation de la Boétie smiley 

            J’ai référencé son livre « Discours sur la servitude volontaire » ici, pour ceux que ca intéresse, il est consultable gratuitement ici :

            Et j’en ai même fait un t-shirt lool :

          • lloreen 12 décembre 2015 14:49

            @Nouvelles du Front
            "Je ne donne que mon avis mais le site stop mensonges c’est super moyen niveau crédibilité, y’a de tout du reptilien à l’article très intéressant."

            Effectivement. C ’est une mine d’ informations. Après, à chacun de faire la part des choses et ses propres recherches.


          • lloreen 12 décembre 2015 10:22

            Dans le même ordre d’ idée, le Canada a annulé la loi Rothschild de 1973 le 26 janvier 2015.
            Les informations ne circulant pas puisque le syndicat international du crime organisé possède les médias, c ’est à tous ceux qui ne se soumettent pas de faire passer les informations.
            C ’est peut-être une goutte dans l’ océan, mais les petites rivières font les grands fleuves.

            Vérifiez svp que vous avez un antivirus avant d’ ouvrir la page car j’ ai eu un message d’ alerte.

            http://www.alterinfo.net/La-loi-Rothschild-a-ete-annulee-au-Canada-le-26-janvier-2015—A-quand-la-France-video-3-57_a111672.html


            • Nouvelles du Front Nouvelles du Front 12 décembre 2015 13:15

              @lloreen
              La loi Rotschild c’est quand même un vielle légende du net, il suffit de lire L’article 19 : des avances et des prêts de la Banque de France à l’Etat 


              Dans la section « Concours de la Banque à l’Etat », on peut lire, à l’article 19, que « les conditions dans lesquelles l’Etat peut obtenir de la Banque des avances et des prêts sont fixées par des conventions passées entre le ministre de l’économie et des finances et le gouverneur, autorisé par délibération du conseil général. Ces conventions doivent être approuvées par le Parlement ». 

              De ce fait c’est écrit en toute lettre l’état peut donc obtenir des avances par la banque de France en passant une convention entre le ministre et le gouverneur et ceci doit être soumis au parlement.

              Ce qu’il faut comprendre c’est que ce système donnait donc de facto un contrôle budgétaire au gouverneur de la banque de France et aux députés.

              Le gouverneur de la Banque de France n’aurait pu tolérer un endettement aussi important de la part des gouvernements successifs et donc aurait refuser de prêter... Cela s’est d’ailleurs passé à plusieurs reprises dans l’histoire et notamment en 1936 si mes souvenirs sont bons et donc avant la loi de 1973.

              Les gouvernements n’auraient eu d’autres choix que de prélever l’impôt ou de diminuer leurs dépenses et donc ne pouvaient pas faire de clientélisme politique... Les marchés internationaux avides de dividendes sont bien plus laxistes q’une banque centrale.

              Il est donc logique que les gouvernements successifs aient préférer emprunter aux marché qu’à la banque de France qui n’aurait pas accepté vu l’état des finances publiques.

              Et le rôle d’une banque central est de garantir la valeur de la monnaie et des avoirs de ses citoyens pas de filer de l’oseille à des gouvernements qui ne veulent pas prélever l’impôt où est l’argent pour financer leurs budgets.

              Sauf que prélever l’impôt là où est l’argent c’est pas bon pour les soutiens de campagne..

              C’est aussi simple que ça...

              Lien : http://www.theorie-du-tout.fr/2012/03/loi-1973-rothschild.html

              Et un autre 

              Lien : http://www.contrepoints.org/2012/03/12/72842-idees-recues-sur-la-loi-du-3-janvier-1973-dite-loi-rothschild


            • lloreen 12 décembre 2015 14:57

              @Nouvelles du Front
              La loi dite Rothschild de1973 a été votée durant le septennat du président Pompidou, leur agent et ex employé afin d’ activer la privatisation de la monnaie puis toutes les privatisations qui s’ enchainent depuis cette date sous la direction de la famille Rothschild et celles qui lui sont associées et qui dirigent le système financier à la tête de la City de Londres. Ce n’ est absolument pas une légende, ce sont les faits.

              Ce n’ est pas un hasard non plus si l’ actuel ministre des finances, monsieur Macron est un employé des Rothschild. Et ce n’ est pas différent en Allemagne depuis la fin de la seconde guerre mondiale.


            • Nouvelles du Front Nouvelles du Front 12 décembre 2015 17:27

              @lloreen
              Oui je sais Rothschild ca fait peur et je nie pas que ce nom est souvent dans des affaires troubles mais pour ce qui est de la loi de 1973 vous vous trompez et il suffit de lire l’article 19 pour s’en convaincre...

              Sinon vous confondez la monnaie et le budget de l’état ce qui n’a rien à voir, mais les commentaires d’agoravox ne sont pas le bon lieu pour vous expliquer tout ceci.... Mais sachez que la création monétaire privée doit remonter au XVIème siècle donc rien à voir avec Macron, Rotschild ou autre..


            • lloreen 13 décembre 2015 12:07

              @Nouvelles du Front
              « 
              Mais sachez que la création monétaire privée doit remonter au XVIème siècle donc rien à voir avec Macron, Rotschild ou autre.. »
              Oui, c ’est évident. Elle a eu lieu de tout temps et même bien avant le XVIème siècle et encore au XXIème siècle en Belgique.
              http://www.rtbf.be/video/detail_liege-lance-une-monnaie-alternative-le-valeureux?id=1935392

              Le problème actuel est celui de l’ escroquerie de la dette dont les principaux acteurs sont les Rothschild et consorts.


            • Marc Chinal Marc Chinal 12 décembre 2015 16:43

              Face à la guerre économique permanente, quelle qu’elle soit (USA-Chine-Russie, EU, euro, franc, mondialistes, localistes, etc), peut être qu’un jour, vous qui lisez ces mots, vous comprendrez qu’il n’y a qu’une seule façon d’y échapper : un monde sans utilisation de monnaie.


              • lloreen 12 décembre 2015 20:23

                @Marc Chinal

                Oui, cela existe déjà. Cela s’ appelle le contributionnisme et cela se pratique dans le cercle des alliés de Michael Tellinger.
                Tout ce qui y a trait est régulièrement censuré.


              • lloreen 12 décembre 2015 20:25

                @Marc Chinal
                Il y a ce site où il est possible de comprendre le fonctionnement du contributionnisme.
                http://bibicabaya.com/2014/08/05/introduction-au-contributionisme-2009-1ere-partie/


              • Marc Chinal Marc Chinal 13 décembre 2015 11:36

                @lloreen
                Bonjour,
                merci pour le lien. C’est apparemment un peu comme le distributionnisme qui date de... très vieux. Mais deux problèmes avec la vidéo : parler des illuminatis, et parler anglais smiley (la deuxième étant la plus pénible).
                En France il y a ça : www.civilisationsansargent.org (avec différentes collectifs)
                www.voter-a-m.fr
                avec des vidéos en français qui expliquent plein de choses smiley


              • lloreen 13 décembre 2015 12:00

                @Marc Chinal

                Bonjour
                Le problème est effectivement que ces mots (illuminatis, reptiliens, extra-terrestres, etc...) sont souvent balancés un peu à tort et à travers et que la plupart des individus, encore engoncés dans la croyance profonde d’ être les seuls dans l’ univers, chapeauté par un dieu tantôt méchant tantôt bienveillant ne peut que dérouter à l’ extrême et susciter d’ emblée le déni et le rejet, ce qui est, convenons-en, le but escompté.

                Les illuminatis sont une pièce de l’ échiquier, qui en compte bien davantage mais une pièce bien réelle. Certains les nomment autrement, et le nom finalement, importe peu.

                Quant à être une notion très vieille, c ’est certain dans la mesure où cela déjà été pratiqué ailleurs et que ça l’ est encore aujourd’hui.

                Merci pour les liens que je ne connaissais pas.


              • antyreac 13 décembre 2015 21:02

                Ça fait plus de 20 ans qu’on mange les OGM aux E-U et plusieurs années en France sans que l’on signale des effets néfastes sur les populations

                Alors les colporteurs des mauvaises nouvelles fermez vos clapets une fois pour toute.

                • Garibaldi2 14 décembre 2015 06:16

                  @antyreac

                  Vous pensez sincèrement que l’explosion de l’obésité morbide aux US est exclusivement le résultat de repas trop caloriques ?!

                  Et comme par hasard, partout où la consommation d’OGM se répand, le taux d’obésité augmente, comme au Mexique par exemple.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès