• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > On recrute des professeurs...

On recrute des professeurs...

JPEG

Partout, dans de nombreuses disciplines on constate une pénurie de profs : ce métier difficile, peu considéré n'attire plus les vocations...

 

Qui veut, désormais, devenir enseignant ? Qui ambitionne d'entrer dans la fonction professorale ? Qui envisage d'exercer ce métier ingrat ? En fait, et ce n'est pas étonnant, la crise du recrutement des enseignants perdure et s'aggrave d'année en année....
 

Les enseignants sont mal payés, peu estimés : ce métier déprécié n'est plus valorisé dans une société du divertissement permanent.

Pour beaucoup, les profs seraient même des privilégiés ! Allons, donc, on n'arrive plus à recruter tant ce métier est "facile, bien payé, avec des vacances" !

 

Une nouvelle campagne de recrutement des enseignants a été lancée afin de proposer aux étudiants un parcours de pré-professionnalisation.
 
 
Le ministère de l’Éducation nationale est à l'initiative de cette campagne, via Konbini, média qui touche majoritairement les moins de 30 ans. Son but ? Informer les étudiants voulant devenir enseignant qu’il est possible d’entrer progressivement dans le métier via un contrat de pré-professionnalisation. 

 

L’idée du ministère est de recruter directement des étudiants, à partir de la licence. Il s’agit d’un parcours de pré-professionnalisation, sur trois ans, pendant lesquels les étudiants peuvent travailler au contact des élèves, dans les établissements scolaires, avec les équipes pédagogiques déjà en place. 

 

Seulement, cette campagne de recrutement a été pour le moins mal pensé... argument invoqué pour appâter les candidats à l'enseignement : "Cela permet d'éviter de travailler dans un fast-food", pouvait-on lire sur la plaquette de présentation.

Mais, qu'est devenu l'enseignant d'autrefois, détenteur de savoir, passeur de connaissances, respecté par l'ensemble de la société ?

 

En plus, avec cette campagne, l'Education Nationale recrute au rabais... Le but est de recruter des jeunes dès la Licence : ils pourront enseigner en étant sous-formés et sous-payés...

On agit, comme souvent, dans l'urgence et la précipitation...

 

Finalement, devant le tollé suscité par cette campagne de recrutement, elle a disparu des écrans...

 

Mais, le problème demeure : on manque d'enseignants...

Il serait temps de revaloriser vraiment ce métier : la crise du coronavirus n'a-t-elle pas montré que les enseignants avaient un rôle essentiel dans la formation et la prise en charge des élèves ?

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2020/06/on-recrute-des-professeurs.html

 

Sources :

https://www.ouest-france.fr/education/enseignement/une-campagne-de-communication-sur-le-recrutement-des-futurs-enseignants-fait-reagir-6860606

https://www.lci.fr/emploi/polemique-qui-paie-mieux-qu-un-job-dans-un-fast-food-la-campagne-de-recrutement-des-jeunes-profs-ne-passe-pas-2155949.html

 

Vidéo :

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.85/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 17 juin 18:07

    polonais ?


    • Lonzine 17 juin 18:20

      @gaijin
      et pourquoi pas ? il y a une très grande culture dans le peuple Polonais


    • @Lonzine

      et d’excellents plombiers !


    • Sozenz 17 juin 18:43

      Rosemar il va falloir que vous compreniez que l on ne veut plus de gens instruits et qui reflechissent . c est trop dangeruex ;

      ON VEUT DES ESCLAVES . même si le boulot est moins bien fait ;

      de toute façon gens achetent de la merde ; ils ne savent plus reconnaitre entre la qualité et de la merde qu’au prix qui’ il y a sur une etiquette.

      Pas de personnes intelligentes qui pourraient remettre en cause le systeme . faut des gens qui veulent de la reconnaissance et du pognons .

      tout benef pour les joueurs de pipeau

      On vous l a expliqué plusieurs fois , mais vous ne voulez toujours pas Voir .

      Déjà on voit les personnes instruites , qui ne sont pas des lumières et ça suffit bien ; alors pourquoi s emmerder à former des gens ?

      la plus part des gens ne sont que des perroquets ;

      c est bien les personnes continueront à s informer sur FR2

      ils repeteront ce qu ’ on leur dit bien gentiment . et voilà !


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 17 juin 22:33

        @Sozenz

        le boulot, il est fait en Chine, en Inde, au Maroc, en Tunisie...


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 juin 22:41

        @Séraphin Lampion

        Dit un mec de gauche qui a du approuver toutes les ouvertures au monde,.


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 18 juin 07:53

        @Aita Pea Pea

        tu rigoles ?


      • Yann Esteveny 17 juin 19:50

        Je cite l’interrogation de l’auteur « Mais, qu’est devenu l’enseignant d’autrefois, détenteur de savoir, passeur de connaissances, respecté par l’ensemble de la société ? »
        Je propose la réponse suivante : L’enseignant pour demeurer enseignant n’exerce jamais dans l’institution de propagande et de formatage appelé « Education Nationale ». L’enseignement et encore plus l’éducation sont des choses qu’il faut savoir respecter.


        • ticotico ticotico 17 juin 20:06

          Madame Rosemar,

          Le métier que vous avez choisi et la façon dont il est exercé aujourd’hui ne sont plus les mêmes. Si vous n’avez jamais vu l’une des indispensables conférences de Franck Lepage sur le sujet, voici l’occasion de vous rattraper.

          C’est un peu long, mais on ne s’embête à aucun moment...


          • Cyrus Le Vilain Petit Tailleur 17 juin 23:40

            @Cadoudal

            PHAR ’aaron cadoudal , comment ose tu comparer la droititude a la rectitude 
            alors que les gens gauche a deux pouce droit tienne le pavé pour le lancer sur les fdo.

            inadmiscible , vous etes black boulé , 20/0


          • Cyrus Le Vilain Petit Tailleur 18 juin 00:09

            @Cadoudal

            quand tu pense que des prof de lettre ne savent pas faire une moyenne pondéré , 
            va essayer de leur expliquer pourquoi le chiffre 2 est le seul nombre premier , que le chiffre 1 est forcement exclus des premier ( un seul diviseur ) , ou qu’ un nombre paire est forcement une somme de nombre premier .alors que les impair non premier sont forcement une somme de nombre ordinaire non premier avec un premier .

            Apres on passera aux premier entre eux , et aux nombre complexe mélangeant partie imaginaire (i²=-1) conjugué a sa partie réelle ... 

            Pivot , ou capello avait vraiment du talent , les autres beaucoup moins :)


          • Cyrus Le Vilain Petit Tailleur 18 juin 00:50

            @Cadoudal

            Rose mar as encore le temps de bosser :)
            l’ intero n’ est qu’ as demain 6h , je lui conseille de ne pas faire l’ impasse sur l’ espace de minchowsky pour traiter les nombre complexe deployé :)
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_complexe_d%C3%A9ploy%C3%A9


          • Cyrus Le Vilain Petit Tailleur 18 juin 00:55

            @Cadoudal

            si t’ as pas tout suivis pas grave je suis nul en diesel ...
            Rose mar devrais ecouter plus souvent JC lavau il se devrouille en math et en metrique :)

            Demainb on se fait

            Karl SchwarzschildApres demain ca sera alcubierre :)

          • Cyrus Le Vilain Petit Tailleur 18 juin 01:26

            @Cadoudal

            Et pourtant quand tu ecoute , les soupape chanter , tu est deja dans des phenomene gazeux tres complexe , tu peut a l’ oreille aleser une culasse ou au contraire refaire une soupape etanche , et pourantant tu n’ as pas besoin de la cinetique des gaz ... et moi si je veut un jour prouver un truc je vais avoir besoin d’ un bon mecano pour m’ aider , voir meme de rose mar pour coriger mes rapports .

            tu voit on est tous interdepedant et complementaire , sans toi ou rose mar , on avance pas :)


          • Cyrus Le Vilain Petit Tailleur 18 juin 01:43

            @Cadoudal

            tient tu va etre content , les maghrebin muzz et les tchetchenne muzz se sont reconcilier a la mosquée :)

            je suis sur que comme moi tu saute de joie :)


          • Cyrus Le Vilain Petit Tailleur 18 juin 01:46

            @Le Vilain Petit Tailleur
            ca tourne en boucle sur bFM -rever bonne gens la nuit est tranquile :)


          • Cyrus Le Vilain Petit Tailleur 18 juin 02:18

            @Le Vilain Petit Tailleur

            fagots un mot facile , pour ne pas dire fachiste 
            bourrée , non pas la danse mais la façon de lié le faisceau :)
            falourdes , de fa lier et lourdes de gros morceau de bois facon torche norvegienne
            la huche c’ est le coffre , mais aussi l’ endroit on on stop les marchandise un sorte de quarantaine precovid19
             Adoncques , a qui donc , se comprend facilement .
            Gross’femm’lourdes = de grosse buches :)

            Amusez vous vous avez un article entier a ecrire en sortant de vos travers ordinaires :)


          • Cyrus OMARvilANUS 18 juin 03:16

            @Cadoudal

            En fait le premier a concevoir l’ inconcevable raphochant algebre numerique et geomerie dans des nombre complexe est un grec d’ alexandrie ...
            https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9ron_d%27Alexandrie
            Tu va etre bluffer par son utilisation de la vapeur :)
            Un grand maitre initiatique :)


          • Alcyon 18 juin 18:07

            @Le Vilain Petit Tailleur
            « quand tu pense que des prof de lettre ne savent pas faire une moyenne pondéré »

            Et toi tu as du mal avec l’orthographe.

            « va essayer de leur expliquer pourquoi le chiffre 2 est le seul nombre premier »

            Tu peux essayer avec un prof de math, moi. Bonne chance, car c’est faux.

            « que le chiffre 1 est forcement exclus des premier ( un seul diviseur ) »

            1 n’est pas premier mais c’est pour d’autres raisons.

            « ou qu’ un nombre paire est forcement une somme de nombre premier »

            Si tu as une PREUVE de ça, on l’attend. Non mais la conjecture de Goldbach, ce n’est pas comme si ça faisait un bail qu’on essayait de la démontrer. Et en passant, 2 est la somme de quels nombres premiers ?

            « alors que les impair non premier sont forcement une somme de nombre ordinaire non premier avec un premier . »

            Ca ne veut rien dire. 5=3+2. Sinon, si c’est « tout nombre impair peut s’écrire comme la somme d’un nombre premier et d’un nombre non premier », bravo. Tout nombre strictement plus grand que 2 peut s’écrire de cette façon.
            Pour les pairs :
            4=3+1 (3 premier et 1 ne l’est pas)
            Pour n>2 : 2n = 2(n-1)+2 (2(n-1) est divisible par n-1 > 1 et par 2)
            Pour les impairs
            3 = 2+1 (2 premier et 1 ne l’est pas)
            2n+1 = 3Ú2 = 3+2(n-1) (même raisonnement que ci-dessus)

            « Apres on passera aux premier entre eux , et aux nombre complexe mélangeant partie imaginaire (i²=-1) conjugué a sa partie réelle ... »

            Premiers entre-eux, ok mais tu ne dis rien. La partie sur les nombres complexes ne veut absolument rien dire.


          • Désintox Désintox 18 juin 18:22

            @OMARvilANUS
            J’ai cru que, pour une fois, Cadoudal disait quelque chose de sensé.

            Mais non, c’était vous qui répondiez à Cacoudal.

            Lire en diagonale peut provoquer des erreurs.


          • Alcyon 19 juin 01:39

            @OMARvilANUS
            Héron d’Alexandrie et des nombres complexes XD Et pourquoi pas l’analyse numérique aussi XD Ou les nombres p-adiques XD Allez soyons fous, il a même fait de la théorie des modèles XD

            Sérieusement, quand vous ne connaissez rien en maths, ne parlez pas de maths.


          • titi 18 juin 10:33

            @Rosemar

            « Le but est de recruter des jeunes dès la Licence : ils pourront enseigner en étant sous-formés et sous-payés... »

            Bah y’a pas si longtemps les enseignants étaient recrutés ... au niveau licence + iufm.... Encore un peu avant à Bac +2 + iufm.... Et encore un peu avant niveau Bac + école normale.


            Bon c’est vrai que les diplômes n’ont plus la même valeur.


            Et pour mémoire la licence ou le bac +2 permettant l’accès à l’iufm étaient souvent obtenus à « l’ancienneté » ;)


            Dans la plupart des métiers, le diplôme n’est qu’un hochet. Ce qui compte c’est l’envie.




            • Sozenz 18 juin 16:01

              @titi

              https://www.youtube.com/watch?v=BDaUNr3unU0&feature=youtu.be&t=150

              Dans la plupart des métiers, le diplôme n’est qu’un hochet. Ce qui compte c’est l’envie.


              tu as raison , c est essentiel ;ce qui passe en premier : c est l envie ;


            • ZenZoe ZenZoe 18 juin 10:45

              Il y aurait beaucoup à dire sur cet énième article bâclé et rabâchant des poncifs.

              Je me contenterai juste de pointer que :

              * Les enseignants ne sont pas moins respectés que d’autres professions. Exemples : médecins braqués dans leurs cabinets, soignants agressés aux urgences, pompiers et FDO caillassés dans les cités, guichetiers insultés, éboueurs moqués, politiciens malmenés, etc.,

              * La difficulté de recrutement ne touche pas seulement les enseignants mais des quantités d’autres professions, allant du chaudronnier au travailleur agricole ou soignant en EHPAD.

              Il s’agit d’une crise de société générale, pas d’une fixette sur les profs.

              Ensuite, si vous voulez être mieux considérés, démontrez-nous que nos impôts ne servent pas seulement à rémunérer des profs qui passent leur temps sur leur blog perso et media citoyens : écrivez moins et soyez d’abord aux côtés de vos élèves !

              Prouvez-nous que votre profession mérite le respect : par exemple en produisant des articles fouillés et pensés montrant que vous valez mieux que votre salaire. Pour l’instant, excusez-moi, mais ce n’est pas faire injure aux concierges et aux employés de McDo de dire qu’ils pourraient écrire des articles mieux torchés et plus intéressants que les vôtres.

              Le respect n’est pas seulement dû, il se mérite aussi. Pensez-y au lieu de sombrer dans la victimisation permanente.


              • Laconique Laconique 18 juin 11:06

                @ZenZoe

                Man, it’s very hard to be teacher in France. For once I fully agree with Rosemar. The job has completly changed in half a century, and sociological factors must be taken into account. Teachers must deal with all the troubles of society...


              • rosemar rosemar 18 juin 11:16

                @Laconique

                Dites-le en français !


              • rosemar rosemar 18 juin 11:49

                @Cadoudal

                Non, je n’ai pas de mal avec l’anglais, mais :

                http://rosemar.over-blog.com/2020/05/dites-le-en-francais.html


              • ZenZoe ZenZoe 18 juin 14:17

                @Laconique
                D’accord avec Rosemar. Pourquoi écrivez-vous en anglais ?

                Sinon, pour vous répondre du tac au tac sur la difficulté du travail d’enseignant : did I ever say otherwise in my post ? smiley


              • ZenZoe ZenZoe 18 juin 15:19

                @Agoranonymous24130
                Beg your pardon ?


              • Désintox Désintox 18 juin 18:33

                @ZenZoe

                Vous dites : « Les enseignants ne sont pas moins respectés que d’autres professions. Exemples : médecins braqués dans leurs cabinets, soignants agressés aux urgences, pompiers et FDO caillassés dans les cités, guichetiers insultés, éboueurs moqués, politiciens malmenés, etc. »

                Réponse : ces professions n’ont pas de difficulté de recrutement.

                Vous dites : * La difficulté de recrutement ne touche pas seulement les enseignants mais des quantités d’autres professions, allant du chaudronnier au travailleur agricole ou soignant en EHPAD.’« 

                Réponse : ces professions souffrent aussi d’un manque de reconnaissance.

                Vous dites : »démontrez-nous que nos impôts ne servent pas seulement à rémunérer des profs qui passent leur temps sur leur blog perso et media citoyens : écrivez moins et soyez d’abord aux côtés de vos élèves !« 

                Réponse : vous pourrez dire ça à n’importe quel rédacteur d’Agoravox. Or, Agoravox est un média citoyen dont les auteurs ne sont pas professionnels. Si ce principe vous rebute à ce point, que faites vous ici ?

                Vous dites :  »Prouvez-nous que votre profession mérite le respect : par exemple en produisant des articles fouillés et pensés montrant que vous valez mieux que votre salaire. Pour l’instant, excusez-moi, mais ce n’est pas faire injure aux concierges et aux employés de McDo de dire qu’ils pourraient écrire des articles mieux torchés et plus intéressants que les vôtres."

                Réponse : on attend de lire vos articles. Pour le moment, on ne voit que des propos de comptoir.


              • ZenZoe ZenZoe 18 juin 20:41

                @Désintox
                *Si, les professions citées (sauf les politiciens) ont du mal à recruter.
                *C’est exactement ce que je dis.
                *N’importe quel rédacteur d’AX n’est pas payé par mes impôts.
                *Je n’écris pas d’article en effet, et pourquoi cela m’empêcherait-il de donner mon avis ?
                Quant aux fameux ’’propos de comptoir’’ (2ème fois que vous y faites allusion, vous venez de découvrir l’expression ?), c’est votre opinion, dommage qu’elle ne soit pas argumentée.


              • Désintox Désintox 19 juin 19:59

                @ZenZoe

                Donc, si je vous comprends bien, un fonctionnaire n’aurait pas le droit d’écrire dans un media citoyen ?

                Par ailleurs, si l’expression « propos de comptoir » vous embête, je peux employer « ragots » à la place.


              • McGurk McGurk 18 juin 11:12

                Pour que l’enseignement soit estimé, il faudrait déjà commencer par lui donner un sens. A savoir des personnes de confiance, pas sujettes à des combats idéologiques (du vécu), en phase avec la réalité pour construire un véritable programme donnant un avenir aux étudiants.

                Cela ne risque pas d’arriver, ce secteur étant une arme politique et électorale, criblé de situations grotesques, de directives sans queue ni tête, extrêmement hiérarchisé et hermétique au changement.

                Le respect se mérite et, si vous souhaitez le gagner, il faudra montrer en quoi ce que vous apportez a une réalité sur le marché du travail. Une chose qui, dans l’enseignement français, passe pour une hérésie parce qu’on arguera que « si on rapporte tout à l’emploi on enseignera plus rien » (débat déjà éprouvé).

                Le système français repose, malheureusement, sur le fait de remplir le cerveau d’étudiants qui ne sont que des numéros sur une liste. Très déterministe et avec un but inavoué d’élitisme. Alors que le système anglo-saxon (surtout au RU) qui a lui aussi ses problèmes est basé sur l’épanouissement de l’individu, ce qui donne accès à un parcours personnalisé.

                Vu le nombre de chômeurs et de cursus ne donnant sur rien, il faudrait peut-être songer à se remettre en question, non ?


                • titi 18 juin 13:38

                  @McGurk

                  « Le système français repose, malheureusement, sur le fait de remplir le cerveau d’étudiants qui ne sont que des numéros sur une liste.  »
                  Le système Français repose sur le fait qu’il faut que 80% d’une classe d’âge décroche le Bac.
                  Les élèves ont bien compris, que efforts ou pas, résultats ou pas, présences ou pas, au bout du bout les diplômes sont donnés.

                  Ils seraient bien bêtes de ne pas en profiter.


                • McGurk McGurk 18 juin 14:04

                  @titi

                  Justement, confronté au problème du chômage, je suis atterré par cette sacralisation du diplôme et ce refus obtus de ne pas considérer les candidat en dehors de la spécialisation. Au 21ème siècle, c’est vicieux et grotesque.

                  Quant au bac, c’est clairement de la merde. Absolument pas représentatif de l’individu, de ses connaissances et encore moins de ses possibilités. Un vulgaire bout de papier et rien d’autre.


                • titi 18 juin 14:14

                  @McGurk

                  L’alternance... c’est la seule solution...


                • Désintox Désintox 18 juin 18:34

                  @McGurk

                  Je ne sais pas pourquoi vous dites cela à Rosemar.

                  Je ne crois pas qu’elle soit ministre de l’éducation.


                • McGurk McGurk 18 juin 21:37

                  @Désintox

                  Parce que la décadence de l’EN n’est pas simplement due à une mauvaise gestion de l’Etat. Elle est aussi interne, à commencer par les professeurs eux-mêmes et leurs supérieurs.

                  L’auteur se plaint que personne ne veuille faire ce métier sans mettre en cause les profondes dérives du corps professoral : les cursus bidon inventés par eux-mêmes et qui mènent droit dans le mur, les batailles idéologiques pour savoir qui dominera dans un programme, etc.

                  Je ne le dis pas par hasard car c’est du vécu et aussi des faits qu’on m’a rapporté de source sure. Le « grand ménage » doit se faire aussi bien à l’extérieur (branche ministérielle et gouvernementale) qu’à l’intérieur (EN).

                  A chaque gouvernement, on « promet une vraie réforme » qui n’est que cosmétique mais qui ajoute, à chaque fois, encore plus de problèmes qu’à la base. Le politique ne doit jamais intervenir dans l’éducation non plus !


                • titi 18 juin 22:35

                  @Désintox

                  Faudrait pas escamoter la responsabilité des enseignants.

                  Quand ces derniers s’épanchent devant leurs élèves sur la nullité du directeur d’établissement souvent pour des motifs personnels et justifient de ne pas lui obéir.
                  ... s’épanchent devant leurs élèves sur la nullité du rectorat « qui ne comprend rien au terrain » et justifient de ne pas lui obéir .
                  ... s’épanchent devant leurs élèves sur la nullité du ministère dont ils dépendent souvent pour des motifs idéologiques et justifient de ne pas lui obéir .

                  faut pas s’étonner que les élèves n’obéissent plus à plus personne.


                • rosemar rosemar 18 juin 23:23

                  @titi

                  Les enfants rois obéissent-ils seulement à leurs parents ?
                  Il ne m’est jamais arrivé de critiquer la direction, le rectorat, etc. devant les élèves...


                • McGurk McGurk 19 juin 15:35

                  @rosemar

                  C’est bien dommage.

                  Faire prendre conscience aux élèves que leur système éducatif a besoin de changement n’est en aucun cas une tare. Cela mènerait justement aux ajustements nécessaires au but final de l’EN...permettre aux étudiants de trouver facilement un travail.


                • Désintox Désintox 19 juin 20:00

                  @titi

                  Vous fantasmez.


                • titi 19 juin 23:09

                  @Désintox

                  Fantasmer ?
                  Je pourrais faire un livre sur des réunions hallucinantes dans un établissement supérieur.... tellement « hors sol ».


                • totof totof 18 juin 13:35

                  Je trouve que cet article rate quand même la fonction principale de l’école qui est de détruire le peuple pour le transformer en main d’oeuvre exploitable en lui faisant oublier toute perspective d’autonomie (voici une petite chanson que j’aime bien). Les profs aujourd’hui sont des gens ultra-conformistes, qui lisent les journaux de masse et votent. Ils sont d’une inculture crasse et sont persuadés de leur légitimité à « éduquer » le peuple qui, selon eux, en a bien besoin. Ces gens sont dans la haine de leur propre peuple et ne comprennent pas la différence entre instruire et éduquer. Le fait, par exemple, qu’un Etat prétende éduquer les peuples qu’il domine ne leur pose aucun problème. Ce sont eux-mêmes des paumés, paumés dans la modernité. Donc, certes, les profs en chient aujourd’hui mais ils ont tout mérité. Ils n’ont qu’à faire un vrai métier.


                  • Slipenfer 1er Slipenfer 1er 18 juin 13:43

                    @totof
                    Les prof des boutiquiers ou collabo de l’ultralibéralisme....

                    Même en France, la publicité s’introduit à l’école

                    Des écoles de l’État américain du Colorado vendent depuis peu de la publicité sur leurs bulletins scolaires. Sans arriver à de tels excès marketing, en France aussi la publicité s’introduit dans les écoles.

                    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/11/15/01016-20111115ARTFIG00691-meme-en-france-la-publicite-s-introduit-a-l-ecole.php


                  • Clouzit 18 juin 14:02

                    mais on critique les prof maintenant mais comme je disais a ma femme agrégée vous serez les prochains sur la liste...les telecom...la poste..etc..faur descendre le fonctionnaire..pour mieux privatiser ensuite..ou supprimer leur presence certe qui coute mais pratique quand on a besoin de nous dans les petites villes et villages...et l ecole suivra avec sa deterioration ceux qui auront les moyen iront vers le privé les fauchés reteront dans l’ecole de quartier ...voyez les usa , l angleterre ..

                    Mais le plus deplorable est surtout que les parents n’eduquent plus leurs ouailles et les profs ne peuvent pas éduquer et enseigner on perds deja enormement de temps a eduquer comment se comporter envers nous avant d apprendre a lire et ecrire...

                    on en est que meme dans les grosses boites on fait des stages aux cadres de francais ...dur dur l’avenir

                    arretez de casser les profs et surtout surveillez ces gouvernements qui detruisent l’education avec les changements de programmes..de maniere d’enseigner..etc


                    • ZenZoe ZenZoe 18 juin 14:39

                      @Clouzit
                      Public / privé, parlons-en !
                      La France, où la plupart des profs sont fonctionnaires, non seulement les résultats ne sont pas à la hauteur, mais en plus le système est jugé très inégalitaire par l’OCDE.
                      La destruction de l’école publique en France commence en interne, avec des syndicats et une hiérarchie idéologues et subversifs, qui préfèrent tout casser plutôt que renoncer à leurs croyances anachroniques, et entendent faire de la politique au lieu de s’occuper de l’évolution des élèves.
                      Le poisson pourrit par la tête, et c’est le cas de l’EN. N’accusez pas la société !


                    • rosemar rosemar 18 juin 14:47

                      @ZenZoe

                      Et surtout pas les parents qui, eux, sont dédouanés de toute responsabilité sur les enfants, bien sûr...


                    • Cyrus MARmoMETH 18 juin 15:11

                      @rosemar

                      Mais bien sur , c’ est évidents ...
                      C’ est forcement la faute des parents qui ne font pas de bonne chair a canon a envoyer au front , cela ne peut pas être la faute de l’ état major quand on perd une guerre.


                    • ZenZoe ZenZoe 18 juin 15:16

                      @rosemar
                      Tiens, vous me faites penser. Dans mon commentaire, j’ai oublié quelque chose : pour les profs ce n’est jamais, mais alors jamais leur faute. Toujours celle des autres. Ca évite de faire la tronche en se regardant dans le miroir, mais cette tactique n’a jamais rien résolu.


                    • Clouzit 18 juin 17:03

                      @ZenZoe
                      evident bien sur mais quand on vous change les programmes les manières d’enseigner qu’on rajoute des systemes d’evaluation veritable usine a gaz etc..c’est la foooote des profs et non de ces grands penseur du gouvernement et surtout pas des parents qui ne surveillent pas leurs gosses et les laissent jouer sur leurs telephones plutot que de voir les lecons et devoirs...mais venez passez une semaine dans une classe chers amis on fait plus la police que les cours ..facile de critiquer les profs ..la police..l’anpe...etc quand on est pas dedans...moi je propose plutot que chaques parents viennent une semaine dans une classe en observateur..je rigole d’avance


                    • Allexandre 18 juin 18:19

                      @ZenZoe
                      remarque gratuite et stupide car subjective. Allez donc enseigner et revenez ensuite nous en parler.


                    • ZenZoe ZenZoe 18 juin 20:50

                      @Clouzit
                      Ah, vous êtes prof aussi ? Vous réagissez comme Rosemar, pas notre faute, celle des autres. Décidément...

                      @Allexandre
                      Je vous retourne le compliment. Je précise aussi que vous avez complètement raté mon propos. Le plus stupide, c’est donc bien vous. Relisez-moi attentivement, on en reparle. Ai-je contesté les conditions difficles des enseignants ?
                      PS : Vous êtes prof aussi peut-être ?


                    • rosemar rosemar 18 juin 23:19

                      @Allexandre

                      Bien envoyé ! Les gens parlent à tort et à travers sans avoir aucune expérience de l’enseignement...


                    • rosemar rosemar 18 juin 23:24

                      @Clouzit

                      Oui, on rigole d’avance !

                      MERCI pour cette mise au point...


                    • ZenZoe ZenZoe 19 juin 09:08

                      @rosemar
                      Bien envoyé !

                      Quelle remarque sotte encore une fois, il s’agit d’un débat et non d’un match de boxe. Elle est aussi et surtout révélatrice de votre état d’esprit sectaire et hermétique à toute critique
                      Quant à parler à tort et à travers, pas besoin d’avoir enseigné pour constater les résultats déprimants. Et vous, en tant que profs directement en charge de vos élèves, vous avez une responsabilité dans le désastre, que cela vous plaise ou non.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 19 juin 09:30

                      @rosemar : « @Allexandre Bien envoyé ! »
                      Ça va bien chercher dans les huit ans.
                      De prison ?
                      Non, d’âge moral.


                    • rosemar rosemar 19 juin 09:38

                      @ZenZoe

                      Encore un chapelet d’insultes : « sotte, sectaire, hermétique ». Vous ne savez faire que ça... Je vous plains...


                    • ZenZoe ZenZoe 19 juin 17:54

                      @rosemar
                      Vous confondez régulièrement insulte et jugement. Par ailleurs, c’est vous qui êtes une insulte à votre beau métier que vous représentez si mal...et ce sont vos élèves que je plains.


                    • Spartacus Lequidam Spartacus 18 juin 14:15

                      Le manque de profs n’est n’est absolument pas général, mais macro-économique.

                      Il en manque dans les « zones sensibles » en général des villes à gauchistes.

                      Il n’y a aucune pénurie dans les villes moins « sensibles ».

                      Et dans les matières littéraires ou sciences sociales c’est même un surnombre qui se présente. L’auteur le dit en début de texte. « Certaines matières »..

                      Ce n’est pas un « manque de revenus » mais structurel".

                      Principalement lié à l’immobilisme et l’inertie statutaire de la gestion des carrières et affectations.

                      La gestion des mutations relevant du clientélisme et des pressions syndicales, et en plus dans ces zones, comme il y a manque les postulant nouveau et peux syndiqués et dans réseaux d’influence n’ont aucun espoir de sortir des lieux que personne ne veut.


                      • Clouzit 18 juin 17:13

                        @Spartacus
                        ce n’est pas du clientelisme ni les syndicats mais au bout d’un certain temps marre de l’environnement on demande notre mutation accepte ou refuse par l’academie mais on fait tous notre chemin de croix dans des zones difficiles...on passe les concours ouverts a tous puisque nous sommes si bien pourquoi moins de postulants que de postes ohhh avec ce metier en or ehhh on n est pas mazo on cherche un meilleur endroit pour enseigner...bien que dans les bon colleges ou lycees les parents des fois se melent de bien des choses qui ne les concernent pas..


                      • Allexandre 18 juin 18:21

                        @Spartacus
                        Toujours n’importe quoi ! Le salaire, le mépris des profs et l’irrespect des gamins ne sont ni de droite, ni de gauche. Vous n’avez pas tourné la face du disque depuis 1968


                      • Désintox Désintox 18 juin 18:43

                        @Spartacus
                        « Le manque de profs n’est n’est absolument pas général, mais macro-économique. »

                        On se demande ce que ’macro-économique« vient faire ici.

                        Encore un mot que Spartacus utilise pour se donner l’air savant, mais à contre-emploi.

                        Ça me fait penser aux »agrégats", qu’il mettait dans ses phrases à tout bout de champs, jusqu’au jour où je l’ai bâché.


                      • vraidrapo 18 juin 17:12

                        Paradoxe français !

                        Le recrutement d’enseignants est quand même plus sévère que celui des CRS. C’est pourquoi les premiers sont moins payés même à risques comparables. smiley

                        Les Profs font leurs services quotidiens dans les quartiers difficiles 9 mois par an.

                        Les Forces de l’Ordre quelques jours par ans.

                        Blague à part, C’est dans la rue que tout se joue :

                        quand les Profs manifestent, les CRS protègent le Pouvoir,

                        quand les CRS manifestent....qui pour protéger le Pouvoir ???


                        • bebert bebert 18 juin 17:14

                          Suis étonné que personne ne parle des enfants rois passés à enfants tyrans 


                          • Désintox Désintox 18 juin 18:39

                            Au delà de la « pénurie de profs », je me demande si on ne va pas au devant d’un « accident industriel » dans les lycées.

                            En effet, l’organisation de ceux-ci est bouleversée par une réforme qui ne semble vraiment pas recevoir l’adhésion des enseignants.

                            De plus, l’année scolaire a connu de nombreuse grèves, à la fois contre la réforme des retraites et contre la réforme Blanquer.

                            Et puis il y a eu le confinement.

                            Je pense que tous les lycéens et les parents devraient s’inquiéter de la suite.


                            • titi 18 juin 22:40

                              @Désintox

                              Quand dans le personnel enseignant, tout le monde conteste l’organisation, les emploi du temps, les programmes, l’autorité de tutelle.. faut pas s’étonner d’être contesté en classe.

                              Les gamins contestent tout, négocient tout !
                              Cette année j’ai eu des élèves qui voulaient se mettre en grève pour avoir la climatisation dans leur salle.
                              Qui sont leurs modèles à votre avis ?


                            • rosemar rosemar 18 juin 23:27

                              @titi

                              Vous êtes prof ? Et vous contestez, vous, les emplois du temps, les programmes, etc ? 
                              Ah ! vous êtes une EXCEPTION ???


                            • titi 19 juin 00:04

                              @rosemar

                              Vu que je suis connu et reconnu dans ma profession, j’interviens en tant que « vacataire » sur de l’apprentissage professionnel.
                              Donc je suis dedans, mais je suis aussi dehors.

                              Je récupère des élèves qui viennent de Bac Pro avec une spécialisation professionnelle, et qui me racontent que pendant deux ans, le prof chargé de cette spécialisation à fort coef était absent.... aucun cours, aucune note, et ils ont eu leur bac quand même.

                              Et au passage je récupère des élèves qui ont le bac, et qui ne font pas la différence à l’écrit entre « sa » et « ça ».

                              Donc vous pouvez me reprendre si ça vous amuse, sur ce que je tape ici, mais votre job il est pas fait là où il devrait l’être.


                            • rosemar rosemar 19 juin 09:36

                              @titi

                              Mais j’ai déjà dénoncé maintes fois le renoncement à l’étude de la grammaire dans les écoles...
                              Par exemple :

                              http://rosemar.over-blog.com/2017/08/il-faut-reapprendre-le-francais.html


                            • Désintox Désintox 19 juin 20:04

                              @titi
                              « Cette année j’ai eu des élèves qui voulaient se mettre en grève pour avoir la climatisation dans leur salle. Qui sont leurs modèles à votre avis ? »

                              La réponse est dans la question : le modèle, c’est vous.

                              Accessoirement, avez-vpus mesuré la température dans la salle ? En effet, quand on voir la merveilleuse utilisation du verre par l’architexture actuelle, il faut s’attendre à tout.



                            • titi 19 juin 23:01

                              @Désintox

                              « La réponse est dans la question : le modèle, c’est vous.  »
                              Sachant que je n’ai jamais fait grêve de ma vie...

                              « Accessoirement, avez-vpus mesuré la température dans la salle ? »
                              Sachant qu’avant le confinement je passais une grande partie de mon temps dans un pays où le 50° est courant en été...

                              J’en conclue que vous racontez n’importe quoi.
                              Mais bon : faut bien que vous existiez.


                            • Slipenfer 1er Slipenfer 1er 21 juin 13:13

                              .La rentrée de septembre va être dur après 6 mois de vacances sur le dos du contribuable,une injustice flagrante.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité