• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ondes cérébrales & Transhumanisme

Ondes cérébrales & Transhumanisme

 On sait transplanter les reins, le cœur, les poumons, le foie, le pancréas, l'intestin, les os, la peau, les valves cardiaques, les veines, les tendons, les ligaments, la cornée. Au-delà des choses mécaniques, peut-on changer les pensées ?

JPEG

 Le cerveau émet des ondes cérébrales que l’on détecte généralement par électroencéphalographie (EEG) en déposant des électrodes placées sur le cuir chevelu et en mesurant l'activité électrique correspondante. Le cerveau, comme tout tissu animal, ne se prête pas à la conduction des électrons (électricité) mais utilise plutôt les mouvements d’ions (sodium, potassium…) ou de molécules chargées (sérotonine, adrénaline…). Une différence de potentiel (voltage) se crée si des ions sont en concentrations différentes de part et d’autre d’une membrane, par exemple phospholipidique, qu’ils ne peuvent pas traverser formant une sorte de condensateur. La différence de potentiel peut se déplacer à la surface de la membrane en favorisant le transport d’ions à travers celle-ci.

 Une information est captée par un ou plusieurs des cinq sens (vue, toucher, ouïe, odorat, goût) et est conduit après transformation en un signal ionique jusqu’aux entrées d’une série de neurones. Si la somme des entrées est supérieure à une certaine valeur seuil, un potentiel d’action est engendré qui se propage le long de la fibre nerveuse, ou axone, dont la longueur peut atteindre un mètre. La vitesse de propagation est au maximum de 100m/s. Tous les potentiels d'action ont la même amplitude (+100mV), mais l'influx nerveux est codé en fonction du signal d’entrée en modulant le nombre de signaux par seconde (codage en fréquence). À l’extrémité du neurone, l’influx conduit à la libération d’ions et de molécules contenus dans des vésicules (de 1 000 à 2 000 espèces environ) dans l'espace synaptique qui le sépare du neurone suivant. Les neurotransmetteurs libérés atteignent la membrane de celui-ci par simple diffusion. La concentration en acétylcholine, à titre d’exemple, dans la fente synaptique atteint une concentration de 100 mmol/l en à peu près 10 µs et subsistera 100 µs.

 L'électroencéphalographie (EEG) mesure l'activité du cerveau par des électrodes placées sur le cuir chevelu. Le signal électrique induit par l’activité ionique du cerveau est la résultante de la sommation des potentiels post-synaptiques synchrones issus d'un grand nombre de neurones. On distingue divers types d’onde (Delta, Thêta, Alpha, Bêta et Gamma), en fonction du nombre d’oscillations par seconde de ces ondes en hertz (cycle par seconde). Le cerveau humain émet des ondes correspondant à 4 à 45 oscillations par seconde. Les stimuli externes sont transformés en ondes cérébrales. Lorsqu'on voit un chapeau rouge, par exemple, la forme ‘chapeau’ et la couleur ‘rouge’ sont traitées par des aires différentes du cerveau, cependant, il n’y a aucune difficulté à affirmer que le chapeau est rouge. Cette capacité serait dû au fait que les neurones qui traitent d’un même sujet sont synchrones.

 À l’aide d’une micropipette, il est possible de mesurer les courants électriques internes à une seule cellule. Des électrodes peuvent également être implantées en profondeur sous la boîte crânienne lors d’une intervention chirurgicale. Comme l'électroencéphalographie de surface, la technique permet de mesurer les variations de potentiel électrique dues à l'activité des neurones mais très localement. Cette technique permet aussi de stimuler électriquement le tissu neuronal.

 Depuis une dizaine d'années environ, les neuroscientifiques ont découvert comment reconnaître des mots à partir des signaux cérébraux. Bradley Greger en 2010, est parvenu à isoler les signaux cérébraux correspondant à certains mots du langage tels que ‘oui’, ‘non’ et ‘bonjour’. Une équipe du Karlsruhe Institute of Technology est allée plus loin en parvenant à décoder et restituer des phrases complètes pensées en langage naturel. Ces expériences imposent toutefois l’utilisation d’électrodes intracrâniennes.

 Dans le même registre, les ondes cérébrales ont été enregistrées lorsque plusieurs centaines d’images différentes ont été projetées. Un algorithme fut alors éduqué à reconnaître les images (maison, chien, montagne…) en n’ayant à disposition que l’enregistrement cérébral.

 Dans une autre expérience, les participants sont invités à lire un texte à voix haute tandis que les signaux correspondants aux ondes cérébrales sont enregistrés. Concomitamment, la forme des ondes acoustiques émises par les locuteurs sont enregistrées, ce qui pourrait permettre à terme de communiquer par la parole à l’aide de la seule pensée. Mais déjà en 2012 des singes chez lesquels on avait implanté des électrodes intracrâniennes, purent par la seule pensée mouvoir un bras robotisé. En 2021, une même interface cerveau-ordinateur fut capable de reconnaître les mouvements effectués lors d’une écriture manuelle par l’examen de l’activité neuronale puis de transcrire l’information sous forme d’un texte en temps réel.

 La communication entre le monde mécanique et les pensées est dès maintenant possible grâce à une mesure précise de l’activité cérébrale par des électrodes implantées.

 Dès 1954, deux chercheurs J. Olds et P. Milner surent mettre en évidence une méthode d’auto-gratification grâce à l’électricité. On implante des électrodes dans le cerveau d'un rat. En appuyant sur un levier, le rat peut stimuler lui-même la région implantée de son cerveau lui procurant ainsi une sensation de plaisir. Une fois que le rat a découvert comment s'administrer ce ‘bonheur artificiel’, il s'auto-stimule frénétiquement, ne prenant même plus le temps de manger. Un bonheur électriquement commandé qui dispense même de nourrir ses esclaves… Toutefois personne n’a encore décrit cette même expérience chez des Hommes, pourtant il y a tout lieu de croire qu’elle fonctionnerait de la même façon, une même région cervicale ayant été déterminée chez l’Homme. On devra encore se contenter des méthodes de conditionnement plus traditionnelles. Ou alors baser tous ses espoirs sur les manipulations génétiques.

 Qu’on ne s’y trompe pas, le transhumanisme, qui prétend améliorer les capacités physiques et mentales de l’Homme, est scientifiquement et techniquement accessible… même s’il est la plupart du temps présenté par des bouffons. Mais le transhumanisme servira plus à domestiquer la multitude qu’à la libérer.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 7 juin 10:50

    Si j’ai bien tout compris, l’éducation nationale et les médias fabriquent des crétins et le transhumanisme les « augmente » ?

    C’est intéressant comme concept, on crée d’abord le problème et on tente de le résoudre, et comme toujours, la rustine doit être plus petite que le trou pour que ce soit rentable.

    Bon, en même temps quand on voit les tronches d’un Attali ou d’un Laurent Alexandre, on comprend que les types aient envie d’y croire...

    Pour le fun, faites circuler.


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 7 juin 11:14

      @Clocel

      je fais circuler, intéressant , merci..


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 7 juin 11:41

      @Clocel
      Je pense que tous ces gens ont peur de la mort, alors ils s’inventent un destin miraculeux.


    • Claude Simon Claude Simon 7 juin 20:50

      Cependant, suivre son intuition n’est pas donné à tout le monde.
      Le media peut être intéressant lorsqu’un individu qui a suivi son intuition ou observation peut servir à autrui, une fois relayé.
      Là, il faut être très sélectif sur la mass-médiatisation, et, hélas, expérimenter si cela est pertinent.


    • Je ne va pas faire plaisir à de nombreux lecteurs. Mais ayant relu Steiner et sa classification des races en fonction des couleurs de peau, je constate simplement une chose, La perversion narcissique (dont les soi-disante avancées scientistes, comme les manipulations génétiques, la PMA, GPA et autre,...) sont bien caractéristiques des occidentaux de couleur blanche. Seuls l’homme blancs avaient une âme selon les religieuses qui voulaient coloniser le Congo... Mais voilà, justement qui contredit toutes les théories raciales : les pervers-narcissiques sont décrits comme n’ayant aucune âme, et les robots ou cyborg encore moins. C’est vrai, les peuples ou ethnies primitives fonctionnent encore selon une pensée magique, superstitieuse. Mais que dire alors des P.N..... l’hypothèse de reptilien illuminati PRE-adamique est AUSSI à développer...


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 7 juin 11:42

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        On m’a appris qu’il n’existe pas une race pour une raison précise, même si c’est un peu erroné, je m’y tiens.


      • Claude Simon Claude Simon 7 juin 11:22

        Mon transhumanisme, une glande pinéale saine et du cadmium du tabac ou de la carotte, permet à mon cerveau de voir ce qu’il se passe ailleurs afin d’avoir des idées, je l’espère intéressante.

         Par contre, les avc que cela produit, je les corrige au sarrasin, et aux lentilles.

        L’Asperger technoïde, qui maltraite les porcs, j’appelle L421 de suite.


        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 7 juin 11:43

          @Claude Simon
          Votre technique me paraît correcte.


        • @Claude Simon ne dit-on pas blanc comme une asperge.. !!


        • Je serais très heureuse de lire des études sur la glande pinéale siège de l’âme.....Voici pour ce qui concerne les P.N. : 

          Il fait tout pour séduire, et pour mettre sous emprise son entourage, pour exploiter et détruire les personnes qu’il rencontre. Il détruit tout à fait consciemment, car il utilise uniquement son intelligence stratégique et a enfoui en lui son intelligence émotionnelle.

          • Claude Simon Claude Simon 7 juin 11:38

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Il est vrai que, lorsque l’on subit toute la violence du monde et sa férocité, il est tentant de mettre son intelligence émotionnelle dans sa poche, surtout dans des milieux industriels ou capitalistes.

            Lorsque l’on s’essaye à dominer pour ne pas être dominé, ou lorsque l’on a été privé de la subtilité, sensibilité, de faire valoir ses émotions, certains abus ou certaines philosophies (à savoir être brutal, dangereux, etc), sont un jeu dont il vaut le coup d’en revenir afin de tester toutes les palettes émotionnelles.


          • Claude Simon Claude Simon 7 juin 11:42

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            J’oubliais la feuille de la fleur de coquelicot.


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 7 juin 11:44

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            J’ai quelque peine à associer l’âme à une glande.


          • Gégène Gégène 7 juin 12:02

            @Jacques-Robert SIMON

            avec tous les glands qui pensent avoir une âme ???


          • @Jacques-Robert SIMON
             c’est comme les outils. ou nous les activons ou nous les laissons de côté. https://www.energietherapie.fr/la-glande-pineale.html


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 7 juin 12:41

            @Gégène
            C’est une bonne remarque.


          • zygzornifle zygzornifle 7 juin 11:28

            On sait transplanter les reins, le cœur, les poumons, le foie, le pancréas, l’intestin, les os, la peau, les valves cardiaques, les veines, les tendons, les ligaments, la cornée.

            Vous parlez de Brigitte Macron ?


            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 7 juin 11:45

              @zygzornifle
              Non, je ne manque pas de respect à qui que ce soit.



              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 7 juin 11:46

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                Je connais le site ’Cairn’, c’est souvent très bien.


              • @Jacques-Robert SIMON lisez cet article, ce pourrait être un excellent sujet. comment fonctionne la glande pinéale chez les pervers narcissiques...Pinéal, pine, castrat qui ne bronze jamais..... 
                Le pervers-narcissique serait alors celui qui refuse la castration : la tache. Pour augmenter le fonctionnement de la glande pinéale, il faut l’alimenter de mélatonine. FORCE NOIRE...


              • Selon mon hypothèse, la glande pinéale des occidentaux athée est la plus calcifiée au monde...Raison pour laquelle on recommande aux femmes blanches de prendre de la vitamine D pour compenser.. ;


              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 7 juin 12:43

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Je connais (un peu) le fonctionnement des vitamines, plus difficilement celui des femmes.


              • Claude Simon Claude Simon 7 juin 21:21

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Effectivement, la vitamine D tarabusque la calcification.


              • Claude Simon Claude Simon 7 juin 21:29

                @Jacques-Robert SIMON
                Plus sensibles (odorat, vue, toucher, etc), elles n’ont pas des mots.


              • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 7 juin 11:52

                On comprend mieux la « crise du coronavirus » et des « campagnes de vaccination » qui en découlent, vu sous l’angle du bio-pouvoir (à tendance transhumaniste), et l’intérêt majeur du pouvoir pour les NBIC.

                L’OCDE : La Bioéconomie à l’horizon 2030 : quel programme d’action ?

                On peut aussi lire dans un rapport de la Fondation Scientifique Nationale des USA et du Département du Commerce

                 : Technologies convergentes pour améliorer les performances humaines NANOTECHNOLOGIE, BIOTECHNOLOGIE, TECHNOLOGIE DE L’INFORMATION ET SCIENCE COGNITIVE

                « La compréhension de l’esprit et du cerveau permettra la création d’une nouvelle espèce de systèmes de machines intelligents capables de générer une richesse économique à une échelle jusqu’ici inimaginable. Dans un demi-siècle, les machines intelligentes pourraient créer la richesse nécessaire pour fournir de la nourriture, des vêtements, un abri, une éducation, des soins médicaux, un environnement sain et une sécurité physique et financière pour l’ensemble de la population mondiale. Les machines intelligentes peuvent éventuellement générer la capacité de production pour soutenir la prospérité universelle et la sécurité financière pour tous les êtres humains. Ainsi, l’ingénierie de l’esprit est bien plus que la poursuite de la curiosité scientifique. C’est même plus qu’un défi technologique monumental. C’est l’occasion d’éradiquer la pauvreté et d’inaugurer l’âge d’or pour toute l’humanité. »

                « La technologie dominera de plus en plus le monde, à mesure que la population, l’exploitation des ressources et les conflits sociaux potentiels augmentent. Par conséquent, le succès de ce domaine prioritaire des technologies convergentes est essentiel pour l’avenir de l’humanité. »


                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 7 juin 12:46

                  @bouffon(s) du roi
                  L’âge d’or de l’humanité n’existe pas. C’est le genre de notion créée pour que ceux qui n’ont pas grand-chose acceptent que d’autres aient tout en attendant mieux.


                • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 7 juin 13:04

                  @bouffon(s) du roi

                  Pour compléter, un très bon article, « Des nanoparticules magnétiques dans les cellules que l’on peut commander à distance ! », où l’on nous présente notamment le projet « Magneuron » -financé par l’UE.

                  Lire aussi :
                  La miniaturisation au service de la connectivité permanente. La poussière intelligente.
                  Les nanoparticules peuvent s’auto-assembler.

                  Très bon site à consulter : https://iatranshumanisme.com/


                • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 7 juin 13:07

                  @Jacques-Robert SIMON

                  ça serait pas l’inverse ? ^^

                  Cela dit, peut importe, c’est bien « l’élite » qui promeut ce genre de délire prométhéen


                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 7 juin 13:32

                  @bouffon(s) du roi
                  Merci des références, je vais regarder.


                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 7 juin 13:34

                  @bouffon(s) du roi
                  Ce n’est peut-être pas clairement exprimé. Je voulais dire que les élites inventent des mirages pour ceux qui n’auront jamais le pouvoir.


                • On peut dire ainsi que les blancs pervers-narcissiques projettent leurs ténèbres sur les autres,.... moi, je suis blanc comme neige....ILS n’intègrent pas leur noirceur, jusqu’à vouloir obsessionnellement la rigidifier, 


                  • Claude Simon Claude Simon 8 juin 06:36

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    Il nous reste à objectiver leur noirceur pour ne pas y être piégé. Quel temps perdu !


                  • Gégène Gégène 7 juin 12:06

                    Je dirai qu’on aura commencé à comprendre l’esprit (humain ou animal) le jour 

                    où sera identifié le processus biologique de la mémoire.


                    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 7 juin 12:49

                      @Gégène

                      C’est vrai que c’est encore largement un mystère. Cependant la connectique inter-neuronale est certainement impliquée.


                    • rogal 7 juin 14:39

                      @Gégène
                      Il serait intéressant égalment d’identifier le « processus biologique » de la conscience, celui de la sensation et celui du sentiment (la pensée, au sens de Descartes)...
                      Mais en quel sens « identifier » ?


                    • Claude Simon Claude Simon 8 juin 06:11

                      @rogal

                      Les scientifiques penchent sérieusement pour un gène qui plisse le cerveau.
                      Des scientifiques (allemand, etc) ont mené une expérience en Chine et ont fécondé un singe en gestation, puis ils l’ont tués avant mise-bas pour ne pas faire scandale. Ils n’ont pas constatés de conscience, mais que le cerveau de l’avorton était bel et bien plié.


                    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 7 juin 12:59

                      Tout ce qui a été investit doit se matérialiser par un retour.

                      Dans la dernière décennie, je me suis demander comment tous ces milliards dépensés pour l’intelligence artificielle et le transhumanisme pouvait déboucher sur des applications concrètes, étant donné la nature des structures établis et les méfiances de la population.

                      Je n’attendais à la provocation d’un choc pour créer les conditions idéales à la diffusion de ces innovations.

                      Et ce choc a eu lieu 


                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 7 juin 13:31

                        @Florian LeBaroudeur
                        Le progrès a toujours consisté à allier libération et aliénation en parant l’une et l’autre des attraits de la nouveauté.


                      • Claude Simon Claude Simon 7 juin 21:50

                        @Jacques-Robert SIMON

                        Nous ne sommes rationnellement pas capable de gérer les effets secondaires du progrès.

                        La nature, la physique, quoi d’autre, la folie comportementale mais pas celle du sens (bref, la métaphysique), voire la mort et la réincarnation via la résurrection, permettent d’y surseoir.


                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 8 juin 08:15

                        @Claude Simon
                        Il faut en premier lieu définir ce qu’est un progrès. Ce n’est pas seulement un changement, d’éminents barbares nous l’ont appris.


                      • Claude Simon Claude Simon 8 juin 10:51

                        @Jacques-Robert SIMON

                        Tout ce qui touche mon corps d’interventions médicales, en ce qui concerne le post précédent.

                        Un cerveau exposé à des champs EM jusqu’à 48000W à 1m étant suffisamment pénible à réhabiliter...


                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 8 juin 13:17

                        @Claude Simon
                        Les ondes cérébrales ont quelques Hz de fréquence, les ondes électromagnétiques utilisées dans les communications quelques centaines de GHz, il n’y a pas grand-chose de commun. Cependant, je ne suis pas un spécialiste du sujet.


                      • Dites-vous bien que cela sort d’esprit ASPERGER....autrement dit : psychotiques... L’HUBRIS : se prendre pour Dieu. 


                        • popov 7 juin 16:32

                          @Jacques-Robert SIMON

                          On peut facilement s’entraîner à « caler » le cerveau sur les fréquences Delta, Thêta, Alpha, Bêta ou Gamma par des techniques de neurofeedback. Il faut un dispositif qui détecte les signaux électriques sur le crâne et qui déclenche un signal sonore quand les ondes détectées se trouvent dans la bande de fréquences souhaitée.

                          J’avais construit un tel dispositif il y a presque 50 ans quand j’étais étudiant en physique. C’était assez primitif et il existe maintenant des systèmes beaucoup plus performants et qui s’utilisent avec un simple smartphone. Je ne vais pas donner de lien direct car ce serait faire de la pub, mais voici un site qui compare un certain nombre de ces dispositifs.


                          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 7 juin 17:34

                            @popov

                            Félicitations pour vos manipulations esdiantines. Merci pour l’adresse du site.


                          • Claude Simon Claude Simon 8 juin 16:24

                            Moi qui croyait que le zinternet était suffisant pour hacker et scanner les cerveaux.

                            Popov, vu la finalité de l’article, êtes-vous bien sûr de devoir aider l’auteur ?


                          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 8 juin 17:09

                            @Claude Simon
                            Il n’y a pas de finalité à l’article, comme toujours dans mes articles. Je m’efforce de décrire, c’est tout.


                          • il faut savoir une chose importante. sur internet on voit souvent des statistiques de Q.I. dans le monde. Mais la méthode n’est pas précisée. Nous avons deux cerveau : celui de gauche : rationnel, scientifique, plus partiel, technique et le droit plus global (vue d’ensemble, intuitif sensoriel, artistique). bien sûr, ce n’est pas aussi tranché... ; mais les test de Q.I. sur internet font stimule concerne avant tout le cerveau dans lequel intervient la rapidité de l’information, de la mémoire rationnelle) : exemple : terminer une suite, quel objet complète ou est incongru....Mais ce test ne peut en aucun cas évaluer l’intelligence relationnelle, intuitive et créative. Pour cela, il fait faire appel au test de Rorschach. Raoult parle de son Q.I. de 180. Mais lui as-t-on passé un RORSCHACH ? Comme pour les vases communicants. pour développer plus une partie d’un cerveau, il faut mettre l’autre en veille.....et aussi, pour être efficace dans une tâche il ne faut pas s’éparpiller ou servir deux maîtres en même temps.... Raison pour laquelle un ASPERGER peut être très compétents dans son domaine mais nul sur le plan relationnel. Ou que le Q.I. supposé plus faible de l’africain n’est simplement pas adapté pour son monde de fonctionnement (rappelons-nous le film DERSOU OUZALA). Dersou avait cette intelligence de celui qui vit en communion avec la nature


                            • Relu :il faut savoir une chose importante. Sur internet on voit souvent des statistiques de Q.I. dans le monde. Mais la méthode n’est pas précisée. Nous avons deux cerveaux : celui de gauche : rationnel, scientifique, plus partiel, technique et le droit plus global (vue d’ensemble, intuitif sensoriel, artistique). bien sûr, ce n’est pas aussi tranché... ; mais les test de Q.I. sur internet concerne avant tout le cerveau dans lequel intervient la rapidité de l’information, de la mémoire rationnelle) : exemple : terminer une suite, quel objet complète ou est incongru....Mais ce test ne peut en aucun cas évaluer l’intelligence relationnelle, intuitive et créative. Pour cela, il faut faire appel au test de Rorschach. Raoult parle de son Q.I. de 180. Mais lui as-t-on passé un RORSCHACH ? Comme pour les vases communicants. pour développer plus une partie d’un cerveau, il faut mettre l’autre en veille.....et aussi, pour être efficace dans une tâche il ne faut pas s’éparpiller ou servir deux maîtres en même temps.... Raison pour laquelle un ASPERGER peut être très compétent dans son domaine mais nul sur le plan relationnel. Ou que le Q.I. supposé plus faible de l’africain n’est simplement pas adapté pour son monde de fonctionnement (rappelons-nous le film DERSOU OUZALA). Dersou avait cette intelligence de celui qui vit en communion avec la nature

                               


                              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 7 juin 17:36

                                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                Une mesure de QI n’est effectivement pas une quantification de l’intelligence, il mesure seulement l’aptitude à faire le test.


                              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 8 juin 08:18

                                @popov
                                C’est une tautologie. Prix Nobel et QI contiennent tous les deux un talent spécifique très proche l’un de l’autre.


                              • popov 8 juin 08:39

                                @Jacques-Robert SIMON

                                C’est une tautologie. Prix Nobel et QI contiennent tous les deux un talent spécifique très proche l’un de l’autre.


                                Peut-être, et peut-être excellent-ils dans un autre domaine, mais lequel ?

                              • popov 8 juin 08:42

                                @Jacques-Robert SIMON

                                Et puis si prix Nobel et QI relèvent d’un talent très proche l’un de l’autre, alors la mesure qu QI renseigne sur autre chose que la capacité à passer le test ; elle renseigne sur la probabilité de voir surgir un prix Nobel dans une population.


                              • Jean Keim Jean Keim 8 juin 07:50

                                << La communication entre le monde mécanique et les pensées est dès maintenant possible grâce à une mesure précise de l’activité cérébrale par des électrodes implantées. >>

                                Deux question :

                                1- qui ou quoi pense ?

                                2- quel est le contenu d’une pensée ?

                                Et une évidence : dépendre de quelque chose n’a jamais libéré qui que ce soit...


                                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 8 juin 08:20

                                  @Jean Keim
                                  Les pensées utilisées à ce jour concernent une action précise : prendre un objet, écrire. Pour Spinoza, il faudra attendre.


                                • Jean Keim Jean Keim 8 juin 18:13

                                  @Jean Keim

                                  1- La pensée est un processus donc elle est mécanique, elle peut manifester l’intelligence mais elle n’est pas l’intelligence, on peut penser que c’est le penseur qui pense, mais penser qu’il y a un penseur est une pensée comme une autre.

                                  2- La pensée exprime un savoir, une grande érudition n’est pas une preuve d’intelligence, l’érudition peut bien sûr être utilisée avec intelligence.


                                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 8 juin 20:33

                                  @Jean Keim
                                  Mon problème est encore plus grave, je ne sais pas vraiment ce qu’est l’intelligence. Je suis certain d’une seule chose, le hasard intervient.


                                • Jean Keim Jean Keim 9 juin 17:34

                                  @Jacques-Robert SIMON

                                  Personne ne sait ce qu’est l’intelligence, nous pouvons simplement dire a priori ce qu’elle ne peut pas être, de plus le hasard joue aucun rôle à sa manifestation.


                                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 juin 13:14

                                  @Jean Keim
                                  Je crains qu’affirmer une chose péremptoirement soit toujours faux. M. Pedersen était un chimiste modeste, un jour, un hasard l’a mis dans une situation exceptionnelle durant laquelle il a eu un trait de génie. Il avait 63 ans, il n’avait été au sens de Jean Jacques qu’un ’Chimiste ordinaire’ jusque là, il deviendra cependant Prix Nobel.


                                • Jean Keim Jean Keim 10 juin 17:54

                                  @Jacques-Robert SIMON

                                  Relisez-moi, je n’affirme rien, la méthode affirmative est la mauvaise méthode car elle consiste à présenter comme une vérité ce que l’on sait, c’est vouloir suivre un chemin balisé.

                                  Le génie est génial, ce que je n’ai pas la prétention d’être, il fait preuve d’ingéniosité, son cerveau a le don d’observer, de combiner, d’associer et ainsi de créer de nouvelles compositions, de nouveaux agencements, je ne sais pas si c’est forcément une preuve d’intelligence, un chercheur dit de génie peut par exemple inventer une arme de destruction massive mais franchement je ne vois pas là une marque d’intelligence, ce serait même le contraire.


                                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 13 juin 10:20

                                  @Jean Keim
                                  Je n’ai voulu présenter que queques facettes d’un problème complexe.


                                • fcpgismo fcpgismo 8 juin 10:50

                                  « Mais le transhumanisme servira plus à domestiquer la multitude qu’à la libérer. »
                                  C’est exactement le processus d’imprégnation avec les drogues, la morphine m’a tellement été précieuse lors des pics de douleurs suite a la septicémie liée au Pneumocoque, et heureusement j’ai pu m’en détacher lors de la disparition des douleurs, c’est pas toujours le cas !

                                  C’est aussi le cas avec les médias audiovisuels…

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité