• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > ONG et tourisme sexuel

ONG et tourisme sexuel

Le scandale d'Oxfam n’est que la partie émergée de l'iceberg

Si l’acronyme Oxfam (Oxford Committee for Famine Relief) date de 1965, cette ONG a en fait été créée en Angleterre en 1942 afin d’agir contre la famine provoquée par le blocus anglais contre l'occupation nazie en Grèce. Des étudiants et citoyens de la ville d'Oxford s’étaient alors organisés malgré ce blocus pour affréter un bateau afin de faire parvenir des vivres à la population. Par la suite, d’autres organisations non gouvernementales se sont constituées indépendamment sous le nom d'Oxfam dans différents pays pour constituer une fédération internationale.

Critiquée depuis longtemps pour son manque de transparence, Oxfam était déjà perçue par certains observateurs comme inefficace dans le combat contre la pauvreté, et ses valeurs ont été comparées à celles du colonialisme d'évangélisation et au capitalisme industriel. 

Mais ces accusations (hélas « banales » dans cette sphère de faux drapeaux) paraissent désuètes à côté de la mise au jour d’un scandale sexuel mondial concernant les activités « humanitaires » de cette organisation en Haïti et au Tchad : des responsables de l'ONG, dont le directeur belge Roland Van Hauwermeiren, sont accusés d'avoir financé le recrutement de prostitué(e)s et couvert des actes de phédophilie. Suite à ces révélations le directeur de l'organisation pour Haïti puis la directrice générale adjointe de l'ONG ont démissionné.

Même le très respectable « Times » a fait la une de ce séisme qui révèle brutalement la fournaise sur laquelle surfe cette faune autoproclamée « humanitaire » : puisque la pédophilie est réprimée dans leurs pays d’origine, les prédateurs prospectent les pays dont les institutions d’états sont moins structurées pour avoir accès aux enfants, et l’une des méthodes consiste à s’engager dans « l’aide à l’enfance ».

L'ancienne responsable d'Oxfam, Barbara Stocking, a admis dans une émission de la BBC le vendredi 9 février qu'elle "savait depuis des années" qu'une exploitation sexuelle existait dans cet organisme, à la suite d’une enquête interne. Cette activité comprenait le recrutement de prostitué(e)s et la réalisation de vidéos pornos avec des personnes dont certaines étaient mineurs dans un pays (Haïti) dévasté par un tremblement de terre. Or, si ces découvertes ont été transmises par Oxfam à son conseil d'administration, elles ne l’ont pas été aux autorités judiciaires.

Pourtant, même si l’information parait « énorme », il ne s’agit là que de la partie émergée de l'iceberg.

Depuis qu’un coin du voile a été soulevé, on découvre que les crimes les plus graves - les sévices infligés aux enfants et les viols d'enfants - constituent une composante des accusations d'abus sexuel documentées de longue date sur les agissements des travailleurs « humanitaires » des Nations Unies et des ONG et ceux des soldats de maintien de la paix. Cet article du journal « The Independant » en faisait déjà état il y a six mois.

Le harcèlement sexuel et le viol d'enfants et d’adultes apparaissent de plus en plus souvent dans ce microcosme de l’ »humanitaire » devenu une véritable industrie. L'ampleur du phénomène est comparable à celle du tourisme sexuel. Mais, alors qu'un touriste sexuel paye son propre voyage vers son « nirvana », un travailleur « humanitaire » est payé, nourri, logé et transporté aux frais de gens bien intentionnés qui ont fait des dons dans l'espoir d’améliorer le sort d’autrui.

Kofi Anan et Ban Ki Moon, deux anciens secrétaires généraux de l'ONU, ont tous deux admis que leur impuissance à s'attaquer à la pédophilie était leur plus gros échec professionnel. Le site web de l'ONU sur l’appui aux missions dresse la liste des accusations d'abus sexuels et d'accusations de viol d'enfants en cours : il s’agit d’un fléau qui gangrène tout le secteur de l'aide « humanitaire ».

On peut toujours détourner le regard et faire semblant d’ignorer les faits et la responsabilité des institutions en prétendant que les allégations de violence envers les enfants sortent de l’imagination des médias et alimentent les chasses aux sorcières, ou même accuser les libertariens de vouloir détruire tout le système d'aide existant en diffusant des « fake news », cela ne change rien à l’affaire. Les faits sont là, et les lois des pays d’origine des prédateurs doivent au minium être appliquées pour les dossiers connus.

Les lois sur le tourisme sexuel en France, en Australie, au Royaume-Uni, aux États-Unis et ailleurs condamnent le fait d'avoir des relations sexuelles avec un enfant n'importe où dans le monde. Mais c'est aussi un crime d'aider, d'encourager et de laisser se produire les crimes sexuels commis sur des enfants. Ceux qui admettent ne pas avoir transmis les informations en leur possession aux autorités judiciaires se rendent-ils compte qu'ils sont coupables d'un crime ?

Détourner le regard n’a jamais empêché la peste de faire des ravages, encore faut-il que les « sauveteurs » ne soient pas les « persécuteurs ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • oncle archibald 15 février 16:56

    Les bras m’en tombent comme disait la Vénus de Milo !

    C’est totalement désespérant. Que dire de plus ? Que souhaiter ? Pour ma part je crois que si les prétendus pays libres et civilisés ne prennent pas eux même le problème en main, s’ils ne poursuivent pas devant leurs propres tribunaux les personnes qui ont commis ces actes ou pour complicité ceux qui les ont couverts, le monde « occidental », prétendument libre et autoproclamé civilisé perdra toute crédibilité .... Ce qui fera bien l’affaire de ceux qui sont carrément bourrés de mauvaises intentions et qui depuis longtemps ont envie de nous imposer leurs idéologies mortifères. Grandeur et décadence du monde antique, bis !


    • Verdi Verdi 15 février 17:00

      "Le harcèlement sexuel et le viol d’enfants et d’adultes apparaissent de plus en plus souvent dans ce microcosme de l’ »humanitaire » devenu une véritable industrie. L’ampleur du phénomène est comparable à celle du tourisme sexuel".

      Votre article est tout simplement odieux pour les centaines de milliers d’humanitaires qui se dévouent chaque jour, souvent au péril de leur vie, pour soulager la souffrance de millions d’êtres humains. 

      Vous faites un amalgame dégueulasse, et je pèse mes mots, pour jeter le discrédit sur les ONG, devenues subitement, d’après vos élucubrations de petit planqué derrière son écran d’ordinateur, des réseaux de pédophilie et de prostitution. 

      S’il y a eu des comportements inadmissibles, marginaux, dans quelques ONG, ils justifient une lourde condamnation, ce n’est cependant pas une raison pour jeter l’opprobre sur toutes. 

      Vous allégations transpirent la haine. Si vous étiez journaliste, je vous aurais viré sur le champ.



      • Diogène Diogène 15 février 17:08

        @Verdi

        ah, c’est vous qui avez posté un commentaire en modération !

        eh bien, il vous faudrait virer la rédaction du Times et de pas mal de journaux britanniques et américains qui ont porté des jugement bien plus sévères sur cette affaire

        méfiez-vous des grands mots comme « odieux, amalgame, dégueulasse », : si vous les pesez, comme vous dites, vous constaterez qu’ils sont creux.

      • Diogène Diogène 15 février 17:12

        @Verdi

        PS j’ai oublié de remercier les modérateurs qui ont voté pour cet article et montré leur ouverture à des éclairages moins complaisants que la presse bien-pensante. Je les fais donc maintenant. Merci.

      • oncle archibald 15 février 19:23

        @Verdi : au lieu de beugler tous azimuts pourquoi tout simplement ne pas vous désolidariser de ceux qui font ces actes ignobles en rappelant que beaucoup de bénévoles dans le monde font des actes magnifiques, méritent notre respect et ont besoin de nos dons ? Ce serait plus constructif qu’une attaque as hominem.


      • Kostic 16 février 09:29

        @Verdi : J’ai déjà vu des propos misérables, mais là, c’est le summum !
        J’avais commencé par me demander, en abordant cet article, combien de pédophiles et Cie allaient moinser ses étoiles. J’avais tout simplement omis que des têtes pouvaient être pourries par d’autres travers. Merci de me l’avoir rappelé.
        Autrement, qui sue la haine ici, si ce n’est vous ? N’est-ce pas la confirmation de mon appréciation à votre égard ? Tenez-vous le pour dit.


      • Verdi Verdi 16 février 09:37

        @oncle archibald


        Vous me diffamez gravement, monsieur ! Relisez ma première réaction.
        Avez-vous lu sous ma plume que je cautionne les crimes commis dans quelques ONG ? Le problème, c’est l’amalgame. Je mets en exergue un passage où l’auteur, avec un front d’une indécence totale, met toutes les ONG dans le même sac, ce qui traduit une méconnaissance crasse du terrain, de sa part. Il insulte le travail exemplaire, remarquable de milliers d’humanitaires, en alléguant de telles contrevérités, qui sont autant de conneries destinées à salir. 
        Interrogez-vous sur les raisons pour lesquelles ces affaires atteignent OXFAM, précisément maintenant, après les révélations très dérangeantes que cette organisation a faites.
        Des crimes ont été commis dans certaines ONG, loin de cautionner, je condamne avec force les coupables qui entachent l’image des ONG. J’espère bien qu’ils seront très sévèrement punis. 

      • Verdi Verdi 16 février 09:43

        @Kostic

        Retournez sur les bancs de l’école primaire et ré-apprenez à lire. Votre commentaire, plein de sous-entendus abjects, est proprement lamentable, digne des êtres les plus vils ! 

      • petit gibus 16 février 13:38
        @Verdi

        Bof 
        Pour tous ceux qui militent d’ne façon tout à fait bénévole
        dans quelque organisme que ce soit,
        la réac de certains concernant
        ton « amalgame dégueulasse » parfaitement senti

        montre tout simplement que tu as touché le point sensible de la fachosphère smiley

      • Kostic 16 février 15:48

        @Verdi : C’est bien ça : Vous faites dans l’inversion des valeurs. Vous accusez ceux qui ne font que révéler comment certains se sont discrédités par leur comportement abject d’être eux-mêmes abjects !
        C’est rendre le facteur responsable du contenu du courrier. Ce qui est pour le moins inquiétant.
        Comme quoi, vous êtes facile à cerner, en fait, avec vos propos agressifs et insensés. 


      • Diogène Diogène 15 février 17:05

        Il ne s’agit pas de jeter le bébé avec l’eau du bain, mais il faut jeter l’eau sale, les excréments, et désinfecter la baignoire !


        • pemile pemile 15 février 17:31

          @Diogène « Il ne s’agit pas de jeter le bébé avec l’eau du bain »

          C’est pas vraiment explicite dans l’article smiley


        • Diogène Diogène 15 février 17:33

          @pemile

          c’est pour ça que ce qui va sans dire va encore mieux en le disant, et que je le dis !

        • pemile pemile 15 février 18:02

          @Diogène « et que je le dis ! »

          Vous laissez aussi supposez que d’autres ONG humanitaires sont concernées, non ?


        • Diogène Diogène 15 février 18:09

          @pemile

          non

        • ZenZoe ZenZoe 16 février 09:03

          @Diogène
          non.

          Vous avez tort. Les media britanniques notamment prennent moins de gants. Le secteur humanitaire serait largement touché par des affaires sexuelles (1 million d’incidents rapportés en 2017, et ce ne serait qu’une infime portion de l’iceberg). Le silence est de mise...
          Taper NGOs sex scandals sur internet et regarder s’afficher la crasse humaine....
          Entre garder des subventions et dénoncer des abus, les ONG choisissent vite...


        • Verdi Verdi 15 février 17:20

          Si j’étais responsable d’ONG, je vous collerais un procès aux fesses, sans attendre. Je n’ai nul besoin d’argumenter avec un mec qui saute sur la première info, sans avoir lui-même enquêté. 


          • Diogène Diogène 15 février 17:22

            @Verdi

            je vous sens piqué au vif, là !
            calmez vous mon vieux !
            vous allez faire une apoplexie !


          • foufouille foufouille 15 février 19:11

            @Verdi
            tu as une amnésie ou te refoules ?
            c’est laquelle ton ONG ?


          • ZenZoe ZenZoe 16 février 08:44

            @Verdi
            Pourquoi cette réaction ?
            Diogène rapporte des faits déjà rapportés par tous les media dans le monde.
            Les responsables des ONG eux-mêmes ont admis un problème, alors où est le vôtre ?


          • Verdi Verdi 16 février 09:16

            @ZenZoe

            Le problème, c’est l’amalgame. Relisez ma réaction. Je mets en exergue un passage où l’auteur, avec un front indécent, met toutes les ONG dans le même sac, ce qui traduit une méconnaissance crasse du terrain, de sa part. 
            Interrogez-vous sur les raisons pour lesquelles ces affaires atteignent OXFAM, précisément maintenant, après les révélations très dérangeantes pour les tenants acharnés du libéralisme meurtrier à l’échelle de la planète. 
            Des crimes ont été commis dans certaines ONG, loin de cautionner, je condamne avec force les coupables qui entachent l’image des ONG. Ils devront être sévèrement punis. 

          • Kostic 16 février 09:44

            @Verdi : Un vrai mégalomane. C’est une pathologie. Comment osez-vous prétendre savoir ce que tous les membres de toutes les ONG font de leur vie dans toutes les parties du monde ! ?
            C’est une crise ?


          • alinea alinea 16 février 11:06

            @Verdi
            Mais c’est toujours comme ça ! quelques énergumènes salissent une institution et bizarrement l’institution est salie !
            Tout le monde sait que tous les prêtres ne sont pas pédophiles mais l’Église est salie quand même !
            Tout le monde sait que tous les casques Bleus ne sont pas des violeurs mais comme il y en a...
            Il faut se poser la question du pourquoi, et du comment est-ce possible, et puis aussi ne pas rêver à la belle générosité de l’Occident envers le monde que l’on pille, où l’on fait des guerres.
            Notre civilisation est pourrie jusqu’à la moelle, cela fait les infos de tous les jours.


          • Diogène Diogène 16 février 12:01

            @alinea

            comme pour les ONG, ce qui est mis au jour dans les scandales autour des prêtres pédophiles, au-delà des crimes commis par des prédateurs profitant de leur position (ou ayant choisi l’institution pour avoir une telle position), c’est le fait que la hiérarchie couvre ces crimes dont elle a connaissance et ne transmette pas ces informations aux autorités judiciaires.

            Le problème n’est pas tant les brebis galeuses elles-mêmes que la complaisance des bergers !

          • alinea alinea 16 février 13:29

            @Diogène
            Absolument ; on a les mêmes choses dans la police ! Ce qui défie le bon sens ; comme quoi tout le monde se fout de la confiance nécessaire pourtant, et c’est pourquoi le tous pourris, aussi néfaste, en tout cas pour ceux qui le ressentent, fait le jeu des pourris !


          • Clocel Clocel 15 février 17:21

            Les sexpatriés !?

            11 - Du livreur de riz, tu te méfieras !


            • leypanou 15 février 17:44

              Oxfam était déjà perçue par certains observateurs comme inefficace dans le combat contre la pauvreté : depuis quand une ONG quelconque est-elle efficace contre la pauvreté ? A part soulager les malheurs de ceux qui ont pu être aidés, le problème de fond reste non résolu.

              Si les philanthropies des Bill Gates, Warren Buffet, etc, ainsi que les actions de milliers d’ONG avaient une quelconque efficacité, cela aurait fait très longtemps que l’on n’aurait plus entendu parler de la pauvreté. Or, c’est le contraire qui se passe.

              C’est le devoir de chaque pays de « régler » le problème de la pauvreté chez lui, pas aux ONG quelles qu’elles soient. Et la solution ne viendra certainement pas par l’émigration.

              Bref, la pauvreté -comme l’immigration- est intrinsèquement liée au système capitaliste prédateur : les béquilles d’ONG et autres sont là que pour détourner l’attention sur les vraies causes.


              • Diogène Diogène 15 février 17:53

                @leypanou

                on est bien d’accord

              • ZenZoe ZenZoe 16 février 08:46

                @leypanou
                Je dirai même que les ONG font souvent empirer le phénomène, en siphonnant de l’argent qui serait mieux utilisé de manière directe.



              • foufouille foufouille 15 février 19:08

                "Les lois sur le tourisme sexuel en France, en Australie, au Royaume-Uni, aux États-Unis et ailleurs condamnent le fait d’avoir des relations sexuelles avec un enfant n’importe où dans le monde."
                les lois sont différentes suivant les pays et religions.


                • foufouille foufouille 15 février 19:17

                  en dehors du truc un peu dégeu, il faut aussi comprendre que le plan cul, et aussi pédophile, est un truc plus ou moins normal dans certains pays pour certaines familles.
                  je me souviens d’un vieux reportage où une famille brésilienne prostituait ses deux gamines de six et onze ans auprès de riches touristes brésiliens.
                  évidement les parents étaient de pauvres « invalides grabataires ».


                  • rogal 15 février 19:24

                    ¿ Donde vamos ?


                    • ZenZoe ZenZoe 16 février 08:50

                      @rogal
                      Vous parlez du blog dondevamos.org qui parle de pédocriminalité, ou c’est juste une question en espagnol ?


                    • eric 15 février 19:57

                      C’est la gauche féminine et féministe. Les partis et organisation de gauche sont comme ces épouses qui vont voir leur psy en lui disant docteur je ne vais pas bine, soignez mon mari.

                      J’ai pas creusé, mais quant on fait un recherche très rapide sur des gens qui ont violenté des femmes ou des gamins sur la période récente, la période metoo., on trouve un conseiller de quelque chose du FN. Tous les autres sont des caciques de gauche féministes, Weinstein, DSK, Oxfam, le responsable vert, Nicolas Hulot, etc...

                      Vrai ou pas, peut importe. Cela est ressenti comme cela par les femme de gauche en interne. Leurs revendication féministes, leurs exigence vis à vis des gens style homme Blancs normaux, pas particulièrement progressistes, sont un reflet de leur loyauté idéologique...

                      En gros elles se disent, « si c’est comme cela chez nous où les hommes sont féministes, qu’est ce que cela doit être chez ces machos de droite. »


                      • Maitre Ratatouille Ratatouille 15 février 20:19
                        Suite au scandale sexuel en Haïti, des milliers de bénévoles postulent chez Oxfam

                        elon une source interne, des milliers de candidats bénévoles envoient leur CV à Oxfam depuis que le monde entier a appris l’implication de membres de l’ONG dans un scandale sexuel en Haïti.

                        Sous le feu des projecteurs depuis l’explosion de différents scandales sexuels en Haïti et au Sud-Soudan, l’association de commerce équitable Oxfam reçoit des candidatures spontanées par milliers de la part de gens, principalement des hommes, qui désirent devenir bénévoles pour l’association.

                        La Commission caritative, organisme qui contrôle les organisations humanitaires au Royaume-Uni, a annoncé dans un communiqué qu’elle était ravie de constater que la mise en lumière des réalités sociales à l’étranger fassent naître autant de vocations désintéressées.


                        • tobor tobor 17 février 02:05

                          @Ratatouille
                          Les candidats peuvent se dire que la racaille va se faire virer et qu’il y aura donc des places vacantes, ce ne sont pas forcément des candidats pédos qui se ruent sur le gros plan cul !


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 février 20:45

                          Je pense pour ma part que Frédérique Mitterrand aurait toute sa part ,de part son inestimable apport à notre nation ,et sa bienveillance envers la jeunesse mâle de certaines contrées,de gérer le bordel .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès