• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > ONG et tourisme sexuel

ONG et tourisme sexuel

Le scandale d'Oxfam n’est que la partie émergée de l'iceberg

Si l’acronyme Oxfam (Oxford Committee for Famine Relief) date de 1965, cette ONG a en fait été créée en Angleterre en 1942 afin d’agir contre la famine provoquée par le blocus anglais contre l'occupation nazie en Grèce. Des étudiants et citoyens de la ville d'Oxford s’étaient alors organisés malgré ce blocus pour affréter un bateau afin de faire parvenir des vivres à la population. Par la suite, d’autres organisations non gouvernementales se sont constituées indépendamment sous le nom d'Oxfam dans différents pays pour constituer une fédération internationale.

Critiquée depuis longtemps pour son manque de transparence, Oxfam était déjà perçue par certains observateurs comme inefficace dans le combat contre la pauvreté, et ses valeurs ont été comparées à celles du colonialisme d'évangélisation et au capitalisme industriel. 

Mais ces accusations (hélas « banales » dans cette sphère de faux drapeaux) paraissent désuètes à côté de la mise au jour d’un scandale sexuel mondial concernant les activités « humanitaires » de cette organisation en Haïti et au Tchad : des responsables de l'ONG, dont le directeur belge Roland Van Hauwermeiren, sont accusés d'avoir financé le recrutement de prostitué(e)s et couvert des actes de phédophilie. Suite à ces révélations le directeur de l'organisation pour Haïti puis la directrice générale adjointe de l'ONG ont démissionné.

Même le très respectable « Times » a fait la une de ce séisme qui révèle brutalement la fournaise sur laquelle surfe cette faune autoproclamée « humanitaire » : puisque la pédophilie est réprimée dans leurs pays d’origine, les prédateurs prospectent les pays dont les institutions d’états sont moins structurées pour avoir accès aux enfants, et l’une des méthodes consiste à s’engager dans « l’aide à l’enfance ».

L'ancienne responsable d'Oxfam, Barbara Stocking, a admis dans une émission de la BBC le vendredi 9 février qu'elle "savait depuis des années" qu'une exploitation sexuelle existait dans cet organisme, à la suite d’une enquête interne. Cette activité comprenait le recrutement de prostitué(e)s et la réalisation de vidéos pornos avec des personnes dont certaines étaient mineurs dans un pays (Haïti) dévasté par un tremblement de terre. Or, si ces découvertes ont été transmises par Oxfam à son conseil d'administration, elles ne l’ont pas été aux autorités judiciaires.

Pourtant, même si l’information parait « énorme », il ne s’agit là que de la partie émergée de l'iceberg.

Depuis qu’un coin du voile a été soulevé, on découvre que les crimes les plus graves - les sévices infligés aux enfants et les viols d'enfants - constituent une composante des accusations d'abus sexuel documentées de longue date sur les agissements des travailleurs « humanitaires » des Nations Unies et des ONG et ceux des soldats de maintien de la paix. Cet article du journal « The Independant » en faisait déjà état il y a six mois.

Le harcèlement sexuel et le viol d'enfants et d’adultes apparaissent de plus en plus souvent dans ce microcosme de l’ »humanitaire » devenu une véritable industrie. L'ampleur du phénomène est comparable à celle du tourisme sexuel. Mais, alors qu'un touriste sexuel paye son propre voyage vers son « nirvana », un travailleur « humanitaire » est payé, nourri, logé et transporté aux frais de gens bien intentionnés qui ont fait des dons dans l'espoir d’améliorer le sort d’autrui.

Kofi Anan et Ban Ki Moon, deux anciens secrétaires généraux de l'ONU, ont tous deux admis que leur impuissance à s'attaquer à la pédophilie était leur plus gros échec professionnel. Le site web de l'ONU sur l’appui aux missions dresse la liste des accusations d'abus sexuels et d'accusations de viol d'enfants en cours : il s’agit d’un fléau qui gangrène tout le secteur de l'aide « humanitaire ».

On peut toujours détourner le regard et faire semblant d’ignorer les faits et la responsabilité des institutions en prétendant que les allégations de violence envers les enfants sortent de l’imagination des médias et alimentent les chasses aux sorcières, ou même accuser les libertariens de vouloir détruire tout le système d'aide existant en diffusant des « fake news », cela ne change rien à l’affaire. Les faits sont là, et les lois des pays d’origine des prédateurs doivent au minium être appliquées pour les dossiers connus.

Les lois sur le tourisme sexuel en France, en Australie, au Royaume-Uni, aux États-Unis et ailleurs condamnent le fait d'avoir des relations sexuelles avec un enfant n'importe où dans le monde. Mais c'est aussi un crime d'aider, d'encourager et de laisser se produire les crimes sexuels commis sur des enfants. Ceux qui admettent ne pas avoir transmis les informations en leur possession aux autorités judiciaires se rendent-ils compte qu'ils sont coupables d'un crime ?

Détourner le regard n’a jamais empêché la peste de faire des ravages, encore faut-il que les « sauveteurs » ne soient pas les « persécuteurs ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • oncle archibald 15 février 16:56

    Les bras m’en tombent comme disait la Vénus de Milo !

    C’est totalement désespérant. Que dire de plus ? Que souhaiter ? Pour ma part je crois que si les prétendus pays libres et civilisés ne prennent pas eux même le problème en main, s’ils ne poursuivent pas devant leurs propres tribunaux les personnes qui ont commis ces actes ou pour complicité ceux qui les ont couverts, le monde « occidental », prétendument libre et autoproclamé civilisé perdra toute crédibilité .... Ce qui fera bien l’affaire de ceux qui sont carrément bourrés de mauvaises intentions et qui depuis longtemps ont envie de nous imposer leurs idéologies mortifères. Grandeur et décadence du monde antique, bis !


    • Diogène Diogène 15 février 17:05

      Il ne s’agit pas de jeter le bébé avec l’eau du bain, mais il faut jeter l’eau sale, les excréments, et désinfecter la baignoire !


      • pemile pemile 15 février 17:31

        @Diogène « Il ne s’agit pas de jeter le bébé avec l’eau du bain »

        C’est pas vraiment explicite dans l’article smiley


      • Diogène Diogène 15 février 17:33

        @pemile

        c’est pour ça que ce qui va sans dire va encore mieux en le disant, et que je le dis !

      • pemile pemile 15 février 18:02

        @Diogène « et que je le dis ! »

        Vous laissez aussi supposez que d’autres ONG humanitaires sont concernées, non ?


      • Diogène Diogène 15 février 18:09

        @pemile

        non

      • ZenZoe ZenZoe 16 février 09:03

        @Diogène
        non.

        Vous avez tort. Les media britanniques notamment prennent moins de gants. Le secteur humanitaire serait largement touché par des affaires sexuelles (1 million d’incidents rapportés en 2017, et ce ne serait qu’une infime portion de l’iceberg). Le silence est de mise...
        Taper NGOs sex scandals sur internet et regarder s’afficher la crasse humaine....
        Entre garder des subventions et dénoncer des abus, les ONG choisissent vite...


      • Clocel Clocel 15 février 17:21

        Les sexpatriés !?

        11 - Du livreur de riz, tu te méfieras !


        • leypanou 15 février 17:44

          Oxfam était déjà perçue par certains observateurs comme inefficace dans le combat contre la pauvreté : depuis quand une ONG quelconque est-elle efficace contre la pauvreté ? A part soulager les malheurs de ceux qui ont pu être aidés, le problème de fond reste non résolu.

          Si les philanthropies des Bill Gates, Warren Buffet, etc, ainsi que les actions de milliers d’ONG avaient une quelconque efficacité, cela aurait fait très longtemps que l’on n’aurait plus entendu parler de la pauvreté. Or, c’est le contraire qui se passe.

          C’est le devoir de chaque pays de « régler » le problème de la pauvreté chez lui, pas aux ONG quelles qu’elles soient. Et la solution ne viendra certainement pas par l’émigration.

          Bref, la pauvreté -comme l’immigration- est intrinsèquement liée au système capitaliste prédateur : les béquilles d’ONG et autres sont là que pour détourner l’attention sur les vraies causes.


          • Diogène Diogène 15 février 17:53

            @leypanou

            on est bien d’accord

          • ZenZoe ZenZoe 16 février 08:46

            @leypanou
            Je dirai même que les ONG font souvent empirer le phénomène, en siphonnant de l’argent qui serait mieux utilisé de manière directe.



          • foufouille foufouille 15 février 19:08

            "Les lois sur le tourisme sexuel en France, en Australie, au Royaume-Uni, aux États-Unis et ailleurs condamnent le fait d’avoir des relations sexuelles avec un enfant n’importe où dans le monde."
            les lois sont différentes suivant les pays et religions.


            • foufouille foufouille 15 février 19:17

              en dehors du truc un peu dégeu, il faut aussi comprendre que le plan cul, et aussi pédophile, est un truc plus ou moins normal dans certains pays pour certaines familles.
              je me souviens d’un vieux reportage où une famille brésilienne prostituait ses deux gamines de six et onze ans auprès de riches touristes brésiliens.
              évidement les parents étaient de pauvres « invalides grabataires ».


              • rogal 15 février 19:24

                ¿ Donde vamos ?


                • ZenZoe ZenZoe 16 février 08:50

                  @rogal
                  Vous parlez du blog dondevamos.org qui parle de pédocriminalité, ou c’est juste une question en espagnol ?


                • eric 15 février 19:57

                  C’est la gauche féminine et féministe. Les partis et organisation de gauche sont comme ces épouses qui vont voir leur psy en lui disant docteur je ne vais pas bine, soignez mon mari.

                  J’ai pas creusé, mais quant on fait un recherche très rapide sur des gens qui ont violenté des femmes ou des gamins sur la période récente, la période metoo., on trouve un conseiller de quelque chose du FN. Tous les autres sont des caciques de gauche féministes, Weinstein, DSK, Oxfam, le responsable vert, Nicolas Hulot, etc...

                  Vrai ou pas, peut importe. Cela est ressenti comme cela par les femme de gauche en interne. Leurs revendication féministes, leurs exigence vis à vis des gens style homme Blancs normaux, pas particulièrement progressistes, sont un reflet de leur loyauté idéologique...

                  En gros elles se disent, « si c’est comme cela chez nous où les hommes sont féministes, qu’est ce que cela doit être chez ces machos de droite. »


                  • Saint Rata de l'himalaya Ratatouille 15 février 20:19
                    Suite au scandale sexuel en Haïti, des milliers de bénévoles postulent chez Oxfam

                    elon une source interne, des milliers de candidats bénévoles envoient leur CV à Oxfam depuis que le monde entier a appris l’implication de membres de l’ONG dans un scandale sexuel en Haïti.

                    Sous le feu des projecteurs depuis l’explosion de différents scandales sexuels en Haïti et au Sud-Soudan, l’association de commerce équitable Oxfam reçoit des candidatures spontanées par milliers de la part de gens, principalement des hommes, qui désirent devenir bénévoles pour l’association.

                    La Commission caritative, organisme qui contrôle les organisations humanitaires au Royaume-Uni, a annoncé dans un communiqué qu’elle était ravie de constater que la mise en lumière des réalités sociales à l’étranger fassent naître autant de vocations désintéressées.


                    • tobor tobor 17 février 02:05

                      @Ratatouille
                      Les candidats peuvent se dire que la racaille va se faire virer et qu’il y aura donc des places vacantes, ce ne sont pas forcément des candidats pédos qui se ruent sur le gros plan cul !


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 février 20:45

                      Je pense pour ma part que Frédérique Mitterrand aurait toute sa part ,de part son inestimable apport à notre nation ,et sa bienveillance envers la jeunesse mâle de certaines contrées,de gérer le bordel .


                      • ZenZoe ZenZoe 16 février 08:52

                        @Aita Pea Pea
                        Frédérique Mitterrand

                        Voulez-vous dire « Frédéric » ou « Frédériqueux » ?


                      • sirocco sirocco 15 février 23:36

                        « Suite à ces révélations le directeur de l’organisation pour Haïti puis la directrice générale adjointe de l’ONG ont démissionné. »

                         
                        Par contre en France, où depuis quelques années on a perdu tout sens moral, tout honneur, toute dignité... quand un responsable est mis en cause (il y en a quelques-uns actuellement au gouvernement) il ne démissionne pas. Pays de cloportes.


                        • Kostic 16 février 09:41

                          @sirocco : Si vous enquêtez sur cette situation, vous en arrivez à la conclusion du ’’tous pourris’’, incluant les caciques qui dénoncent cette situation pour tenter d’en bénéficier à leur tour.
                          Ce qui se traduit concrètement par la constante du mauvais classement de la France en matière de corruption. Ici, dès un certain niveau de pouvoir, la loi ne s’applique plus. Sauf envers ceux dont on veut se débarrasser.


                        • zygzornifle zygzornifle 16 février 10:49

                          Parait que le tourisme se porte bien , en voila l’explication ....


                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 16 février 11:29

                            Laissez tomber... 


                            Cette affaire est juste une intimidation et un chantage dans le but de mettre (ou de remettre) les ONG au pas ! Oxfam a « osé » murmuré quelque chose lors du sommet des malades milliardaires en Suisse ! Pour le pouvoir de l’argent qui ne pardonne pas, C’EST UN FAUTE ! 

                            Car s’il y avait un seul pays, une seule organisation ou une seule association qui voudrait parler de la « condition de la femme » dans la société, IL Y A JUSTE A DÉNONCER LA PRODUCTION PLANÉTAIRE D’UNE PORNOGRAPHIE FOISONNANTE ET FLORISSANTE ; les ONG ne sont pas totalement innocentes mais ce qui se passe dans les bureaux de toutes les administrations et dans tous les milieux d’activité est plus que monstrueux : On ne peut connaitre que 1/100 000ieme des cas d’agression sexuelle et chaque cas est différent des autres !

                            Allons missieux les marchands des droits de la femme : VOUS VOULEZ DIRE PEUT-ETRE QUE LES MILLIONS DE FEMMES QUI ROULENT LEURS FESSES DANS LES STUDIOS DES FABRIQUES PORNOGRAPHIQUES, SONT TOUTES CONSENTANTES OU FONT « CELA » CONFORMÉMENT A LEURS « DROITS DE LA FEMME » QUE LEUR ACCORDE LA CHANSON DE MARIANNE  ???

                            Je connais votre réponse !

                            • Piere CHALORY Piere CHALORY 16 février 12:02

                              Bonjour @ tous, 


                              Je ne me prononcerai pas sur le fond de l’article car je ne sais pas ce qui se passe dans les Ong, mais actuellement il existe un scandale pédo-criminel énorme en France dont personne ne parle, en tt cas dans le mainstream-média, c’est ’’l’affaire Jeremstar’’.

                              J’ai posté ici il y a peu un article sur ce sujet glauque, puis je l’ai retiré le soir même car en me relisant, le ton humoristique pouvait faire croire que je défendais ’’jeremstar’’ impliqué clairement de complicité de viol aggravé en bande organisée avec son ami ’’babybel’’ crucifié depuis sur les réseaux sociaux à juste titre ; tout y est  : enregistrements audio des victimes ou de ceux qui se sont méfiés, captures de twits où il annonce par ex ; ’’vouloir droguer de force les bogosses pas open pour pouvoir les sucer’’, vidéos propositions pour soirées ’’gros bordel’’ organisées chez babybel, etc. Je ne mêlerai pas mon nom à cette histoire sordide. Le malheureux jeremstar a commencé par vendre des vidéos porno-gay, puis il a rapidement monté les échelons en se foutant à poil dans des émissions de télé, et c’est là qu’il a été pris en main par des prédateurs libidineux cadres du paf travaillant à france inter entre autre. Il l’ont utilisé ensuite comme appât pour capter les gamins de 13 ou 14 ans parfois.

                              En marge de ça il y a un black out complet car tout le système de production de ces émissions de tv réalité bidonnées est impliqué, les bogosses et belles gosses sont utilisés en gros comme de la chair facile pour les pignoufs influents du show biz. Et les liens sont clairement établis entre ces réseaux et le plus haut niveau des médias, politiques etc, bref ça explique pour quoi les plaintes auraient été retirées, comme par magie (noire).

                              • leypanou 16 février 12:43

                                @Piere CHALORY
                                le traitement d’un délit quelconque -par les médias et la justice- dépend beaucoup de ceux qui les ont commis -réellement ou non- ainsi que des victimes mais aussi de l’air du temps.

                                Une fois qu’on a compris çà, on a tout compris.


                              • Piere CHALORY Piere CHALORY 16 février 13:01

                                @leypanou


                                ’’Une fois qu’on a compris çà, on a tout compris.’’


                                J’ai pas tout compris mais c’est normal, je ne comprends rien à la réalité, la vôtre ou celle des t’es rien du dimanche, tpmp, nagui  ; en tout cas.


                                 smiley


                              • leypanou 16 février 13:17

                                @Piere CHALORY
                                vous avez tout compris car vous avez écrit : "En marge de ça il y a un black out complet car tout le système de production de ces émissions de tv réalité bidonnées est impliqué ".
                                Pour illustrer autrement ce que j’ai dit, en France, je pense qu’il n’y aurait pas eu d’affaire Nafissatou Diallo.
                                Bref, tout ce que vous avez dit là est malheureusement vrai.


                              • alain_àààé 16 février 14:07

                                excellent article qui nous envoye dans la néabonte nebuleuse d une mafia qui fait la loi et l ordre. j ajouterais quand méme.méme si jene suis pas en accord avec toi pour les adolescents.dans certains pays leurs parents les faient mariées vers l age de l adolescent avec des gens qu ils ont choisix.mais c est un autre débat. que je voulais soulevé et dont les ong pourraient profité.j ajouterais qu il n y a pas que les enfants qui sont violés mais aussi des femmes infiremieres ou autres qui vivent dans ses ong.


                                • Spartacus Spartacus 16 février 15:37

                                  Curieuse réaction de Verdi sur ce fil sur l’anonymat...


                                  Il utilise le pseudo de « imhotep » en intervalle avec « verdi ». « imhotep » n’en est il pas un pseudo anonyme ?

                                  Etiquement disposer ici de plusieurs pseudo comme « imhotep » ou « Verdi », voir plus est plutôt malhonnête...

                                  Par ailleurs il utilise son mon non pas dans un soucis de « transparence » ou d’éthique puisqu’il l’utilise a des fins de profit personnel.

                                  Il se dit auteur de livre et la description de son pseudo est un conflit d’intérêt pour faire de la publicité déguisée de ses livres dont il tirez personnellement profit.

                                  L’utilisation non anonyme de sa part n’est t-elle pas que de la publicité pour ce seul but caché ?

                                  Les liens qui présentent son pseudo ne dirigent t-ils pas vers un site marchand qui vend sa production litéraire ?

                                  A partir du moment ou on utilise un média en détournant l’objet collectif pour en tirer un profit, c’est particulièrement immoral.

                                  Triste insulteur public... Juste capable de censurer faute de répondre intelligemment.


                                  • tobor tobor 17 février 01:56

                                    L’article a objectivement l’air de généraliser que bosser pour n’importe quelle ONG mais surtout chez OXFAM ferait de n’importe qui un violeur ou trafiquant d’enfants, ce qui frise la diffamation.
                                    Il n’y a pas à regrouper sous la dénomination de la ou des ONG incriminées les pervers qui s’y sont fait un business puant ou qui en profitent pour assouvir leurs bas instincts, ce sont des déviants qui doivent êtres écartés et jugés selon leurs méfaits.
                                    .
                                    OXFAM traite il me semble avec des petits producteurs locaux en leur proposant un marché équitable et respectueux de leur travail. Remettre cet objectif en question à cause de ces agissements tordus de la part d’infiltrés serait lamentable.


                                    • zak5 zak5 17 février 11:43
                                      @tobor
                                      agissements tordus de la part d’infiltrés

                                      Infiltrés ? c’est fou ça !

                                      Si vous êtes nombreux comme ça a ne pas vouloir regarder la réalité en face, à refuser de faire amende honorable ? 


                                    • tobor tobor 17 février 12:33

                                      @zak5
                                      vous imaginez que OXFAM aurait été créé par une bande de pervers en vue de trafiquer des êtres humains et infiltré par des adeptes du commerce équitable ?


                                    • zak5 zak5 17 février 11:47

                                      quand on dit « l’habille de ne pas le moine » c’est vrai pour tout

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès