• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « ONLYLYON », l’insulte lyonnaise à la langue française (...)

« ONLYLYON », l’insulte lyonnaise à la langue française !

Les associations CO.U.R.R.I.E.L et A.FR.AV* ont organisé le 20 mars 2019, journée mondiale de la langue française et de la francophonie, une manifestation à Lyon pour défendre la langue française, pour parler de la francophonie, pour exiger le respect de la diversité des langues et pour dénoncer la politique du tout-anglais. 

Pourquoi Lyon ? - Parce qu'il y a dans cette ville la marque « ONLYLYON » de l'association pour le développement économique de la région lyonnaise, une marque (publique !) à connotation anglophone, une insulte à la langue française, à la langue de la République, à la langue de la francophonie mondiale, à notre langue internationale.

JPEG - 730.2 ko
Manifestation contre le « ONLYLYON », marque à connotation anglaise de la ville de Lyon

Ainsi, force est de constater que bien que notre langue soit mondiale, internationale et que la Francophonie qui est présente sur les 5 continents pourrait représenter plus de 800 millions de locuteurs francophones d'ici 2050 (selon une enquête menée par l'UNESCO), la langue française, comme la diversité linguistique et culturelle du monde, est menacée par la politique du tout-anglais des marchés financiers.

C'est pour dénoncer cette dictature de velours qui se met en place en toute discrétion, mais d'une façon implacable, partout en France, que les associations CO.U.R.R.I.E.L et A.FR.AV ont organisé cette manifestation pour la langue française et pour dénoncer la politique du tout-anglais, manifestation qui est une première du genre, mais qui pourrait se répéter, hélas, tant l'anglomanie serre les mâchoires de son étau meurtrier sur notre pays.

Rendez-vous était donné à 10 h, à la Place Carnot (Perrache), puis la manifestation s'est déployée, via la rue Victor Hugo, sur la place Bellecour pour finir, sur le chemin du retour, devant la "Catholic University" de la place Carnot, à 18h.

JPEG - 210.8 ko
UCLY, l’Université catholique de Lyon, marquée « Catholic University » sur les façades de son entrée !

Tout le long de la manifestation, les militants des associations CO.U.R.R.I.EL et A.FR.AV ont distribué des tracts qui faisaient le parallèle entre l’insoumission sociale et la Résistance linguistique.

Ainsi, tout en portant le combat pour la langue française, ont-ils voulu témoigner leur soutien aux travailleurs, aux étudiants et à tout citoyen en lutte contre la casse des acquis sociaux et démocratiques issus de 1789 et du Conseil National de la Résistance. 

Car, que l’on ne s’y trompe pas, en détruisant le Code du travail, les conventions collectives, les diplômes nationaux, la Sécurité sociale et les retraites, le secteur nationalisé, le produire en France et les services publics, les gouvernements successifs inféodés à l’UE et à l’OTAN veulent nous aligner sur le très inégalitaire « modèle » anglo-saxon où les « gagneurs » à la Trump écrasent le monde du travail.

 Cette politique d’arrachage social, l’oligarchie capitaliste « française » l’applique aussi sur le terrain linguistique : elle choisit - Macron et le MEDEF en tête - d’évincer la langue française, « langue de la République » selon l’article II de la Constitution, au profit du « tout-anglais » cher aux promoteurs du Traité de libre-échange transatlantique, le TLET et de l’accord économique et commercial global, l’AECG, des traités désastreux non seulement pour l’agriculture paysanne et le produire en France industriel, mais aussi pour notre langue et notre culture (À noter qu’en France, les acronymes anglais TAFTA et CETA sont plus connus que leurs équivalents en français ?!). 

JPEG - 189.9 ko
Des manifestants sur la place Bellecour

Déjà, Renault et PSA ont basculé toute leur documentation interne à l’anglais. La direction d’Air France fait sa pub et nomme ses produits en anglais (France is in the air, Flying Blue, Joon, etc.), La Poste crée Ma French Bank, de grandes firmes « françaises », Darty ou la Redoute en tête, lancent le Black Friday et même, suprême insulte au peuple français, les French Days … Et que penser de Carrefour qui veut jouer la carte 100% BIO en nous polluant 100% à l’anglais avec sa campagne Act For Food ? Ne parlons pas de The Voice, que My TF1 matraque chaque samedi soir après le My Million de la Française des Jeux. Mais pourquoi se gêner quand le chef de l’État promeut lui-même systématiquement l’anglais en France même (France is back, Make the planet great again, One Planet Summit, Choose France, The Internet of Trust, La French Tech, etc.) ? 

 Ce globiche des affaires ("Business Globish", comme ils disent) qui, dès l’enfance, formate nos pensées et nos goûts dans un sens néolibéral, est un terrible facteur de pensée, de politique, d’économie uniques, une arme létale contre la biodiversité culturelle mondiale, un assassinat du premier service public de France : la langue française. 

Et ce projet turbo-capitaliste va plus loin encore : en faisant de l’anglais la seule « langue de l’entreprise et des affaires », comme y appelle le Baron Seillères, ex-patron du MEDEF et du patronat européen, l’oligarchie au pouvoir entend « dé-segmenter » le marché du travail continental pour écraser tous les salaires : non seulement les travailleurs non anglophones seraient marginalisés, mais pour chaque emploi, le chômage de masse aidant, la concurrence entre salariés sera exacerbée si le globiche continue d'être imposé partout en violation de la loi et de la dignité des travailleurs francophones, qu’ils soient Français ou immigrés venus d’Afrique. 

Les associations CO.U.R.R.I.E.L et A.FR.AV ont donc appelé les militants des partis progressistes et ceux des syndicats ouvriers, enseignants, étudiants, paysans, à compléter leur résistance sociale par une insoumission linguistique.

Et de répéter que contre la langue unique du néolibéralisme mondialisé et « globalitaire », individuellement et collectivement, il faut DÉFENDRE notre dignité en défendant notre LANGUE FRANÇAISE et toutes les langues de France, et du monde à travers elle !

Si vous voulez être tenu informé de la prochaine manifestation de ce genre, à Lyon ou ailleurs en France, merci de donner votre adresse courriel à notre secrétariat : secretariat@francophonie-avenir.com 

 

Régis Ravat, Président de l’Afrav,

alias Pasagenoux

 

* CO.U.R.R.I.E.L et A.FR.AV, associations de résistance culturelle et linguistique

Courriels : gastaudcrovisier2@wanadoo.fr et afrav@aliceadsl.fr -

Sites : http://www.courriel-languefrancaise.org/

et http://www.francophonie-avenir.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.92/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Arthur S Arthur S 26 mars 17:07

    Le « must » reste quand même la « Toulouse School of Economics  », organisatrice de grand débanassional !


    • Sébastien A. 27 mars 08:35

      @Arthur S
      J’habite Toulouse et effectivement, c’est pathétique ! Nous aurons peut-être bientôt droit à la « pink city » ? Quoique Toulouse soit déjà devenue une « smart city » dans le domaine de l’AI : comme le dit la réclame « Toulouse is AI ! »
      Toulouse était bien « chic », voire « impertinente » avant de devenir « intelligente ».


    • Pasagenoux Pasagenoux 28 mars 08:08

      @Sébastien A.  Il serait alors peut-être pertinent d’envisager d’organiser, comme nous l’avons fait pour Lyon, une manifestation à Toulouse ! 


    • samy Levrai samy Levrai 26 mars 17:40

      Ce n’est pas de l’anglais, c’est de l’américain, ne pas se tromper d’Empire sert à la comprehension de la langue...


      • Arthur S Arthur S 26 mars 17:46

        @samy Levrai

        c’est toujours le même empire, seule la capitale a changé, en 1945, mais la reine d’Angleterre a fait croire à ses sujets qu’elle était toujours la reine de l’empire où le soleil ne se couche jamais.
        pour ce qui est de la langue, il existe des faux amis des deux côtés de l’Atlantique 


      • samy Levrai samy Levrai 26 mars 18:30

        @Arthur S
        S’il n’y avait que la GB nous ne parlerions pas l’américain, l’UE est une creature américaine, les américains occupent militairement les pays de l’UE, l’Empire est américain et les anglais en sont aussi une colonie à piller comme une autre.


      • Arthur S Arthur S 26 mars 18:31

        @samy Levrai

        absolutely


      • mmbbb 26 mars 19:55

        @samy Levrai UPR combien de voix aux européennes Litle litle ! 


      • Attilax Attilax 26 mars 21:10

        @mmbbb

        Vote direct pour le favori, tu seras sûr qu’il gagne. Tes idées, peut-être pas, mais quelle importance ? Ce qui compte c’est que ton équipe ait gagné ! On-a-ga-gné ! on-a-ga-gné !
        C’est beau l’engagement.


      • samy Levrai samy Levrai 27 mars 23:55

        @mmbbb
        Toujours ridicule, mon pauvre vieux... vas tu grandir un jour ?


      • L'Astronome L’Astronome 26 mars 22:41

         

        Les lamentables crétins de l’Union européenne en général et de la France en particulier semblent penser que l’anglais sous sa forme dégénérée est la langue universelle de l’humanité consommante. Le nouvel ordre mondial a une patrie : la terre entière, une langue commune : le globibiche et un seul chef : le profit.

         


        • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 27 mars 05:33

          Merci pour votre dévouement « linguistico-patriotique ».

          Je bosse dans l’informatique et croyez moi, les informaticiens sont pour la plupart complètement colonisés mentalement. Une discussion de techniciens ressemble à un espèce de gloubi-boulga franglais ponctuée d’acronymes anglo-saxons à la pelle, le tout complètement imbitable pour le profane. Alors que dans beaucoup de cas une traduction existe. Je ne compte plus les fois où l’on m’a regardé de travers après avoir prononcé le mot courriel, mais le jugement des autres n’a aucun effet sur ma petite personne donc je continue. En général, il ne trouvent plus rien à redire lorsque je m’excuse de parler ma langue maternelle.


          • L'Astronome L’Astronome 27 mars 08:25

             
            @dr.jambon-beurre
             
            Il en est de même dans le monde des affaires et de la finance où, la plupart du temps, on a besoin d’un interprète pour comprendre les hauts concepts énoncés par de prétentieux crétins.
             
            De plus, le fait d’énoncer des idées en simili-anglais montre l’« egestas sermonis » (l’indigence de vocabulaire) de la plupart des personnaliés de la fiance... et de la communication.
             


          • L'Astronome L’Astronome 27 mars 08:26

             
            fiance = finance, œuf corse.
             


          • Sébastien A. 27 mars 08:28

            Merci à ces associations qui défendent notre langue, donc notre culture, donc notre âme. Il y a trente ans, personne n’aurait osé une pareille ânerie. Aujourd’hui, même les tribunaux procrastinent pour rappeler le bête fait que nous vivons en France et que nous parlons frnaçais...

            Le comble du ridicule auquel j’ai été confronté était une réclame qui sévissait il y a quelques années dans le métro parisien : Aisne it’s open.

            Avec un peu de jugeotte et réflexion, on peut faire de joli choses poétiques « vers l’aisne ». Comme Boby Lapointe qui raconte ses démêlés avec un agent de la circulation dans une de ses chansons. Naturellement, cela se termine en prison, ce qui donne droit au savoureux :

            « Au violon, les sanglots longs, blessent ma peine. J’ai mal vers l’aine. »


            • baldis30 27 mars 08:55

              bonjour,

               que voudriez-vous qu’il arrivât à LYON ? Avec un tel maire tout est possible !

               Et la dernière, fort odorante est la suivante :

               https://www.francetvinfo.fr/economie/greve/lyon-les-ordures-s-amoncellent_3251105.html#xtor=SEC-69-[FRANCE_INFO_Desktop_||_0063d61f0e260c85c623033af5f56a9873]-[Orange+Sport+%28Orange%29]-Content

              Les ordures s’amoncellent ... pourtant on m’avait dit que le cumul était interdit et là pourtant ça cumule ! 


              • cevennevive cevennevive 27 mars 10:09

                Bonjour et merci pour l’article !

                Une autre « couillonnade » : en Cévennes, pour les pêcheurs à la truite, il y a des parcours « no kill » obligés... C’est affiché partout, même sur les cartes de pêche !!!

                « Sans tuer » ne serait-il pas plus judicieux et parlant ?

                Et la fashion week ? Et les musique awards ? etc, etc, etc...

                Mais puisqu’il faut passer par là, j’aimerais mieux des mots italiens...

                Bonne journée !


                • Oceane 28 mars 15:24

                  Commonwealth vs francofolie. Voilà tout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès