• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ordre du Canada : Éditeur unilingue anglais, édition papier seulement, une (...)

Ordre du Canada : Éditeur unilingue anglais, édition papier seulement, une part des profits aux USA

Livre du cinquantième anniversaire de l’Ordre du Canada

Éditeur unilingue anglais, édition papier seulement, une part des profits aux USA

Le Gouverneur général du Canada doit rectifier le tir

La Fondation littéraire Fleur de Lys dépose une plainte au Commissariat aux langues officielles du Canada pour le choix d’un éditeur unilingue anglais par le Gouverneur général du Canada

LÉVIS – QUÉBEC - CANADA - La Fondation littéraire Fleur de Lys a déposé une plainte au Commissariat aux langues officielles du Canada pour le choix d’un éditeur unilingue anglais (Figure 1 Publishing) par le Gouverneur général du Canada pour la publication livre commémorant le cinquantième anniversaire de l’Ordre du Canada. Si le livre est publié dans les deux langues officielles, le site web de l’éditeur est unilingue anglais, y compris la page web dédiée à l’annonce de ce livre.

La Fondation littéraire Fleur de Lys est d’avis que le choix d’un éditeur unilingue anglais par le Gouverneur général du Canada / Ordre du Canada contrevient à l’esprit de la Loi sur les langues du Canada.

https://fondationlitterairefleurdelys.wordpress.com/2017/02/17/la-fondation-litteraire-fleur-de-lys-depose-une-plainte-au-commissariat-aux-langues-officielles-du-canada-pour-le-choix-dun-editeur-unilingue-anglais-par-le-gouverneur-general-du-canada/

Une part des profits du livre soulignant le 50è anniversaire de l’Ordre du Canada ira aux États-Unis (Amazon)

La Fondation littéraire Fleur de Lys dénonce qu’une part des profits de la vente du livre soulignant le cinquantième anniversaire de l’Ordre du Canada ira aux États-Unis, notamment au libraire en ligne Amazon.

L’Ordre du Canada souligne son cinquantième anniversaire avec un livre publié sous le titre « They Desire a Better Country / Ils désirent une patrie meilleure – The Order of Canada in 50 Stories / L’Ordre du Canada en 50 histoires, Lawrence Scanlan » édité par Figure1 Publishing de Vancouver. Le livre est déjà en pré-vente dans la librairie en ligne Amazon.

L’éditeur informe clairement sa clientèle sur son site web au sujet de la vente de ses livres par des libraires étrangers :

« Introducing : Figure 1 Business !

ChrisWe are thrilled to announce the launch of an exciting new publishing program devoted entirely to business books. Figure 1 Business will publish engagingly written and beautifully designed print and digital books covering such topics as management, marketing, personal finance and investing, as well as business memoir and corporate history. Our books will be distributed throughout North America, and sold by Indigo/Chapters, Barnes and Noble, independent booksellers, university and college bookstores, online retailers such as Amazon, and across all ebook retail channels. »

Source : http://figure1pub.com/business/introducing-figure-1-business/

La Fondation littéraire Fleur de Lys est d’avis que ce livre du Gouverneur général du Canada / Ordre du Canada devrait être vendu uniquement dans des librairies (physiques et virtuelles) à propriété 100% canadiennes en privilégiant les librairies indépendantes.

Sur le site web de l’éditeur, le prix de vente de l’exemplaire papier est fixé à 45.00$ :

Mais la librairie en ligne américain Amazon l’offre déjà en pré-vente à un prix réduit (35.20$) :

De plus, avec une distribution sur la librairie en ligne Amazon, une part des profits de la vente du livre du cinquantième anniversaire de l’Ordre du Canada va aux États-Unis.

Par contre, la chaîne de librairies québécoises Renaud-Bray n’offre aucun rabais :

Le livre soulignant le 50è anniversaire de l’Ordre du Canada devrait être offert gratuitement en format numérique à tous les Canadiens

Un exemplaire papier sera remis gratuitement « à chaque membre vivant de l’Ordre du Canada », c’est-à-dire à des personnes déjà récompensées par l’organisation, ce qui vient renforcer l’idée d’un groupe fermé.

Des exemplaires papier seront aussi remis « aux écoles secondaires et réseaux de bibliothèques à l’échelle du pays », une initiative intéressante qui atténue légèrement la perception d’un groupe fermé.

Dans les deux cas mentionnés ci-dessus (Amazon et Renaud-Bray), on notera l’absence d’une offre de ce livre en version numérique, pas plus que sur le site web de l’éditeur.

Est-ce à dire que ce livre a été édité à l’ancienne, c’est-à-dire, uniquement en format papier, et ce, par une institution gouvernementale de prestige ? Cette offre limitée au papier ne cadre pas avec les efforts déployés par le gouvernement du Canada dans le domaine du numérique.

Message de la ministre Joly

Consultations sur le contenu canadien dans un monde numérique

 « Les secteurs de la culture et de la création sont des moteurs économiques importants de croissance et d’innovation. Le croisement entre la culture et l’économie regorge de potentiel pour la croissance et la prospérité de notre pays.

Alors que nous nous ajustons aux changements rapides des technologies et des habitudes des consommateurs, j’ai lancé des consultations qui nous aideront à comprendre les difficultés et les possibilités que suscitent ces changements.

Ces consultations nous donneront l’occasion d’entendre l’avis des Canadiens et Canadiennes et d’évaluer l’ensemble des mesures culturelles du gouvernement fédéral actuellement en vigueur.

Le gouvernement fédéral croit qu’il est temps de revoir le rôle qu’il peut jouer afin d’aider le secteur créatif du Canada à s’adapter aux transformations actuelles et à se positionner pour devenir un chef de file mondial. »

Source : Gouvernement du Canada

Dans ce contexte, l’Ordre du Canada et le Gouverneur général du Canada ne font pas bonne figure. Aujourd’hui, la norme veut que l’édition papier soit accompagnée d’une édition numérique.

De plus, cette édition numérique, dans le contexte du cinquième anniversaire de l’Ordre du Canada, doit être offerte gratuitement à tous.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  •  
     
    Sous peu, 5 états du sud des US seront hispaniques (90% des élèves du sud californien le sont, 50% mexicians, avec le white-flight), N Mexique, Californie, Utah, Texas, Arizona
     
    et vous vous rallierez avec ce Québec hispanique ... smiley pour une nvlle guerre québecquo-hispano-américaine ... (la tenaille)
     
    Si la clique clitonnienne favorise le multi-linguisme c’est pour assurer sa domination capitaliste. Chez nous c’est par le multiethniquage multi-akulti, là bas c’est pire, par le multi-linguisme et la fin du melting-potes sous le formatage du Credo américain (wasp-libéral-protestant)
     
    Comme les arabes, les mexicains ont une revanche à prendre .... Capital le sait.
     
     
    « Pour s’amnistier de leurs turpitudes financières, le ramassis de salopes de la caste gogocho a voté un amendement pour instaurer un délai de prescription de 12 ans ... bientôt 12 jours ? Du coup Farid Fillon a été mis en examen en urgence... »
     
     ‘Les traîtres’ Ed. des pourris
     
    http://www.bfmtv.com/politique/affaire-fillon-la-loi-sur-la-prescription-des-delits-financiers-a-pousse-le-pnf-a-accelerer-1109911.html


    • Alren Alren 25 février 12:24

      La bataille linguistique n’est jamais une bataille mineure.
      Et c’est une bataille, toujours.


      • rogal 25 février 15:35

        Vivement l’indépendance du Québec, de la France et de Monmartre !


        • VeloCipaid VeloCipaid 25 février 21:26

          Vivement la République libre et laïque du Québec enfin débarrassée des accommodements honteux en faveur de toutes les cliques religieuses qui veulent y faire leur loi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès