• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > OTAN : corruption, mensonge et fumisterie (1)

OTAN : corruption, mensonge et fumisterie (1)

La tension entre l'OTAN et la Russie connait une escalade remarquable depuis la fin de l'année 2021. Le spectre d'un « conflit de haute intensité » est activement agité par la presse. L'état-major français a de son côté, fin 2021, multiplié les annonces concernant des plans de préparation à un tel conflit. Ces annonces répétées de possibilité de guerre totale entre puissances sont d'abord et avant tout une opération de communication, dont on peut entrevoir les objectifs.

La guerre de haute intensité est classiquement définie comme un affrontement avec un adversaire dit « symétrique », par opposition à l'adversaire « asymétrique », c'est-à-dire un pays pauvre ou une organisation non gouvernementale, qui ne dispose pas d'un armement équivalent. Le régime de la dissuasion nucléaire a « définitivement » écarté l'hypothèse d'un tel conflit entre les grandes puissances, dès le milieu des années 1950, sous le poids de la menace d'une « destruction mutuelle assurée ». Rien n'a fondamentalement changé dans cette équation depuis, qui puisse la remettre en cause.

Henry Kissinger fut le grand théoricien de la guerre à l'ère de la dissuasion. Dans son ouvrage de 1957, « Nuclear Weapons and Foreign Policy », il définit le concept de « guerre limitée », une sorte de tactique du salami, qui vise à multiplier des conflits « locaux » dans les zones d'intérêt de l'adversaire, sans jamais que l'enjeu de ces conflits puisse justifier une escalade majeure. Dit autrement, l'URSS n'aurait pas déclenché la troisième guerre mondiale pour le Nord-Vietnam. Et de même, les Etats-Unis ne suicideront pas la planète au nom de l'intégrité territoriale de l'Ukraine...

Aujourd'hui plus que jamais, une guerre chaude entre puissances est inconcevable, même sans recours aux armements nucléaires. Si les états-majors de l'OTAN disent tous se préparer à ce scénario, ils omettent totalement ou presque la question de la réalité de ses conséquences. Il y a plusieurs facteurs qui condamnent cette hypothèse.

Les armements modernes, en particulier les aéronefs, satellites et navires, sont longs, coûteux et complexes à produire. Leur production repose sur des chaines logistiques internationales, dont la rupture causerait des difficultés gigantesques, qui ajouteraient encore aux difficultés d'une industrie de guerre. D'autre part, il existe un réel déséquilibre entre « le bouclier et l'épée ». Il est beaucoup plus facile de produire et mettre en oeuvre une arme pour détruire un satellite que le satellite lui-même. Il est plus facile de produire un missile anti-navire qu'un navire, un missile antichar qu'un char. Même si, prenons le cas d'un navire, il incorpore des dispositifs de défense anti-missile, il est avéré que ceux-ci n'ont pas un degré d'efficacité suffisant pour contrer des attaques en masse, et quand bien même, il épuiserait ses munitions et deviendrait vulnérable avant que le bilan « économique » navire / anti-navire soit à son avantage. 

Les analyses du champ de bataille moderne montrent que le potentiel militaire des belligérants serait réduit de l'ordre de 80 % dans les 48 premières heures du conflit. Il ne s'agit que des armements, les scénarios de destruction des infrastructures nécessaires à leur emploi et leur production ne sont généralement pas diffusés. Or, il y a eu ces dernières années multiplication des armements, y compris conventionnels, capables de détruire les infrastructures en profondeur, nous y reviendrons. 

PNG

La première conclusion à tirer de tout ceci, c'est que la guerre de haute intensité n'est pas faisable. Sans même le recours aux armes nucléaires, les destructions causées aux pays seraient insupportables. Le seul danger réel de déclenchement de ce type de conflit est de nature accidentelle, c'est-à-dire qu'il n'émanerait pas de la volonté humaine, mais d'une série de pannes, bugs, ou tout autre comportement imprévu de systèmes. La tendance généralisée à l'automatisation des armements et leur complexité fonctionnelle constituent peu ou prou le seul risque crédible.

Pourquoi, dès lors, tant d'agitation médiatique autour de ce scénario, et pourquoi les états-majors de l'OTAN, France comprise, le mettent dans leurs priorités ?

On pourrait parler de sensationnalisme de la part de la presse, mais le premier constat que je tire, à quelques exceptions près, c'est qu'elle n'est plus qu'une marionnette de ventriloque. Les mêmes articles paraissent en même temps et partout, avec les mêmes éléments de langage. Plus grave encore, c'est également le cas pour l'état-major français. Dans les deux documents de synthèse publié en 2020 et 2021 par le ministère de la défense, « concept d'emploi des forces » et « concept d'emploi des forces terrestres », on retrouve mot pour mot la doctrine américaine développée il y a une dizaine d'années. La presse a employé ce doux euphémisme : « La réflexion française rejoint l’analyse du général américain H. R. McMaster ». En réalité, lorsqu'on analyse les documents disponibles, on voit qu'il n'y a pas de réflexion française, ni de la part des militaires, ni de la part des « think tank » et autres instituts type IFRI. Ce ne sont que des recopies, au mieux des paraphrases de la doctrine américaine.

PNG

Il est donc assez clair que la récente escalade (verbale) de la « crise ukrainienne » est avant tout une fabrication visant à justifier auprès des opinions la nouvelle politique de l'OTAN. Au menu de celle-ci : forte augmentation des dépenses de « défense », des effectifs, du matériel et des stocks, privatisation d'une partie des activités, et intervention directe des militaires dans les médias : « D’où le besoin de capacités robustes dans les domaines de la guerre informationnelle ». Ce n'est pas une fantomatique « menace russe » qui plane autour de ces histoires ukrainiennes, mais bien plutôt une aubaine pour les complexes militaro-industriels de l'OTAN. Après tout, pourquoi laisser toutes les dépenses extravagantes à l'industrie pharmaceutique ? Il y a beaucoup d'argent facile à se faire.

 

Pour vous donner une idée de l'ampleur de la supercherie, voyez les récentes déclarations d'Oleksiy Danilov, secrétaire du Conseil de sécurité nationale et de défense d'Ukraine : « Ukraine security chief : no threat of a Russian invasion. "Foreign media" stories on this are false » (Chef de la sécurité en Ukraine : aucune menace d'invasion russe. "Les articles des médias étrangers à ce sujet sont faux)

JPEG

Image tirée d'un film de recrutement de l'armée américaine : Emma et ses deux mamans... 

 

Un autre aspect de cette politique, c'est la préparation à la répression des populations. Il me semble assez évident que l'augmentation des effectifs de l'armée française est en grande partie destinée à écraser des soulèvements populaires. Le document précédemment cité, « concept d'emploi des forces », mentionne ceci :

[...] une capacité de réaction à une crise majeure sur le Territoire National pouvant nécessiter des moyens plus nombreux et disposant de l’autonomie requise.

[...] des opérations de coercition : engagement international dans un conflit de haute intensité sur toute l’étendue du spectre, engagement limité en national, imposition de la paix...

[...] soutien de la Nation, dont le renfort des forces de sécurité intérieure et de sécurité civile,en cas de niveau élevé de menace ou de contingence majeure affectant massivement la population

[...] des actions large spectre, en soutien d’une opération ou comme opération en soi, potentiellement dans des zones grises, incluant notamment des actions cybers et informationnelles.

 

Evidemment, les bonnes âmes vous diront qu'il s'agit de lutter contre le terrorisme ou le covid... Et si une révolte populaire violente venait à éclater, la presse vous fera comprendre qu'il s'agit « d'islamistes ». Avec un bon montage et un bon scénario, c'est très facile à faire. Sélectionnez soigneusement les images diffusées : que des maghrébin et des barbus. Faites dire à une marionnette du gouvernement, de préférence une femme, noire, qu'il ne s'agit en aucun cas d'islamistes, avant même que quiconque ne pose la question. Faites dire la même chose à la presse « gauchiste ». En parallèle, intoxiquez massivement les réseaux sociaux d'images de graffitis en arabe, genre « Allah u Akbar » et quelques images d'individus brandissant des drapeaux de « l'état islamique », le tour est joué. « 68 % des français en faveur de l'action de l'armée », « Ah, y sont pas cons les français, ils ont bien compris que quoi il s'agit, et que le gouvernement leur ment, encore une fois ! Ainsi que tous ces gauchistes qui veulent détruire la France ! » ... Heureusement, nos braves soldats viendront rétablir l'ordre républicain...

JPEG

C'est ainsi qu'on écrase avec toute la violence possible un soulèvement de miséreux, à l'ère de la « guerre informationnelle ». Le coup a déjà été fait en 2005, pendant les émeutes survenues à la fin de l'année. A cette époque, l'état « français » n'avait pas encore été américanisé du sol au plafond comme il l'est aujourd'hui. Cependant l'artisan de cette annexion, Nicolas Sarközy, était ministre de l'intérieur. Un certain nombre de politiques, fonctionnaires et journalistes chantaient en cœur qu'on avait affaire à des bandes de trafiquants, des islamistes etc. Sarközy avait même déclaré avoir fait appel à des spécialistes israéliens. Les renseignements généraux, eux aussi totalement phagocytés désormais, avaient à l'époque rétabli les faits dans un rapport « fuité » :

La Direction centrale des renseignements généraux (DCRG) s'est efforcée d'analyser ce phénomène inédit. Une « photographie » des violences urbaines, résumée dans un document confidentiel daté du 23 novembre, tord le cou à quelques idées reçues : le mouvement n'était ni organisé ni manipulé mais s'apparente à une « révolte populaire des cités ».

La réalité, décrite par les RG, est plus complexe. Pas de caïd à la tête de bandes déchaînées. Pas de « fous de Dieu » qui attisent les flammes. Juste une énorme désespérance sociale et une perte de confiance totale envers les institutions de la République. 

https://www.leparisien.fr/faits-divers/le-rapport-explosif-des-07-12-2005-2006541349.php

 

La rhétorique de « guerre civile », largement diffusée ces derniers temps, n'est qu'un élément de langage destiné à dissimuler que l'aggravation des conditions économiques en France va certainement conduire à des soulèvements et à des répressions jamais vus depuis la Commune de 1871. L'armée s'y prépare, se prépare à lobotomiser ses troufions et l'opinion publique, pour que le massacre soit perçu comme un acte d'héroïsme.

 

Il y a cependant aussi un volet militaire, technique, qui justifie cette nouvelle politique de l'OTAN, et qui est bien relié à la Russie (et à la Chine). L'illusion occidentale du pouvoir par le mensonge, par le contrôle des populations, son régime de corruption systémique, est en voie de porter ses fruits : le parasitisme de son « élite » frelatée est en train de tuer son hôte. A suivre dans la deuxième partie.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.04/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Esprit Critique 19 janvier 00:42

    Depuis le depart de Gorbatchev et la fin de L’URSS les americains et L’OTAN sont venus instaler la guerre een europe ! Rien de moins , nous devons reagir !


    • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 19 janvier 10:29

      @Esprit Critique

      "Depuis le départ de Gorbatchev et la fin de L’URSS, les Américains et L’OTAN sont venu installer la guerre en Europe ! Rien de moins , nous devons réagir !

      "

      Bonjour

      Effectivement

      Il nous faut réagir. L’une des premières choses à entreprendre est de rassembler toutes les forces qui ont compris la nécessité impérieuse de sortir la France de l’Otan et de stopper la participation de l’armée française aux provocations organisées contre la Russie , la Chine, et l’Iran, et aux guerres néocolonialistes conduites contre la Syrie, la Libye...

      Ce à quoi s’emploient opiniâtrement le PRCF et d’autres organisations.

      https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/pour-defendre-la-paix-mondiale-pour-retablir-lindependance-et-la-dignite-de-la-france-sortons-definitivement-de-lotan-signez-lappel/


    • voxa 19 janvier 06:05

      « L’état-major français a de son côté, fin 2021, multiplié les annonces »


      Mort de rire...

      On va encore aller se prendre une branlée aussi absurde qu’inutile.

      Pourtant on a une belle armée...

      En 2015 grosso merdo 200 000 militaires....

      Dont 115 000 officiers et sous officiers...

      Bref, la moitié de chefs...


      En fait, le simple bidasse passe 90% de son temps le bras en l’air, à saluer.

      C’est désarmant.

      Et, apres on se fait virer du mali...


      Rompez !!



      • OJBA 19 janvier 17:11

        @voxa Comme chez les indiens, trop de chefs et pas assez de guerriers !


      • DantonQ DantonQ 19 janvier 08:41

        « ... Heureusement, nos braves soldats viendront rétablir l’ordre républicain... »

        Ben moi, je n’attend que ça, qu’ils sortent de leur casernes, les soldats avec leur armes et leur matériel, et qu’ils renversent la bande de fous furieux et de débiles mentaux actuellement au pouvoir en France, pour rétablir l’Etat de droit et la démocratie dans ce pays. Dans la « lettre des généraux » adressée au gouvernement, je croyais avoir compris qu’un certain nombre de militaires s’inquiétaient de la direction dangereuse que prenait le pays...aujourd’hui, il n’est plus temps de tergiverser, mais de faire un coup d’état pour sauver la France de la tyrannie et de l’obscurantisme ! 


        • nono le simplet nono le simplet 19 janvier 08:48

          @DantonQ
          les soldats avec leur armes et leur matériel, et qu’ils renversent la bande de fous furieux et de débiles mentaux

          ah bon ? les « soldats » sont plus raisonnables et moins impulsifs ?
          la démocratie établie avec des FAMAS ?
          j’ai comme un doute smiley


        • zygzornifle zygzornifle 19 janvier 09:00

          Si leurs salaires étaient le smic ils devraient passer par pole emploi pour recruter ...


          • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 19 janvier 09:20

            à l’auteur

            Je ne suis qu’un citoyen lambda et je n’ai pas une connaissance approfondie de toutes ces questions.

            Assez toutefois pour considérer que votre analyse est très superficielle, totalement erronée.

            Le danger d’une conflagration nucléaire mondiale n’a jamais été aussi grand.

            La mobilisation des peuples pour la préservation de la paix est plus nécessaire que jamais.

            J’invite les lecteurs à prendre connaissance des articles publiés récemment sur ces enjeux par Thierry Meyssan et Manlio Dinucci sur le réseau Voltaire, notamment celui-ci :

            https://www.voltairenet.org/article215331.html

            celui-ci :

            https://www.voltairenet.org/article215280.html

            celui-ci :

            https://www.voltairenet.org/article215387.html

            ou encore, celui-là :

            https://www.voltairenet.org/article215221.html

            On trouve également de bons articles sur les enjeux géo-politiques de l’heure sur « oriental review ;org », comme celui-ci, (en anglais) :

            https://orientalreview.org/2022/01/12/putin-draws-the-line-for-colour-revolutions/


            • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 janvier 10:32

              @cettegrenouille-là

              Je ne vois pas bien ce qu’il y a a tirer de vos liens.
              Ex : https://www.voltairenet.org/article215280.html

              Les États-Unis commenceront en mai la production à la chaîne de leurs nouvelles bombes atomiques B61-12. Ils prévoient de les disperser dans leurs bases européennes.

              La belle affaire. L’article omet de préciser que c’est le cas depuis 60 ans, y compris en Italie. Tout comme il omet de préciser qu’il ne s’agit pas de nouvelles bombes fabriqués, mais de la maintenance / modernisation des anciennes, dont le plutonium et certains systèmes sont réemployés. En gros, le peu d’information qu’il y a est ininterprétable, ça frise même la désinformation par omission...

            • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 19 janvier 11:08

              @Opposition contrôlée

              "La belle affaire. L’article omet de préciser que c’est le cas depuis 60 ans, y compris en Italie. Tout comme il omet de préciser qu’il ne s’agit pas de nouvelles bombes fabriqués, mais de la maintenance / modernisation des anciennes, dont le plutonium et certains systèmes sont réemployés. En gros, le peu d’information qu’il y a est ininterprétable, ça frise même la désinformation par omission..."

              Ce que vous dites est faux, archi-faux.

              J’invite les lecteurs à consulter les nombreux articles publiés par Manlio Dinucci sur la question, notamment celui-ci :https://www.voltairenet.org/article209189.html


            • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 janvier 11:21

              @cettegrenouille-là
              Errare humanum est, perseverare ...

              La présence nucléaire des États-Unis en Europe occidentale, 1954-1962, première partie

              Le nombre d’armes nucléaires en Europe a culminé à 8 000 dans les années 1960 ; il en reste plus de 100 aujourd’hui, et elles sont toujours sujettes à controverse.


              Les États-Unis produisent la première bombe nucléaire à gravité modernisée

              Les États-Unis ont achevé la « première unité de production » de leur bombe à gravité nucléaire B61-12 modernisée, destinée à remplacer les modèles actuels vieillissants de l’emblématique B61, qui est en service depuis plus de 50 ans.



            • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 19 janvier 11:37

              Le traité FNI enterré, les nouveaux euromissiles arrivent

              un article de Manlio Dinucci :

              https://www.voltairenet.org/article207207.html


            • voxa 19 janvier 12:16

              @cettegrenouille-là

              Vous avez raison, mais le problème c’est que des torchons destinés à emballer du poisson pas frais (L’e monde et Libation entre autres) ont décrété que Thierry Meyssan était un complotiste....

              Et, les ruminants étant ce qu’ils sont....

              ...


            • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 janvier 14:09

              @voxa
              Ne sombrez pas dans le syllogisme. Ce n’est pas parce que la presse ventriloque attaque Meyssan qu’il en devient fiable pour autant. Je suis abonné à sa « newsletter » depuis qu’elle existe, j’aime bien le coté « alternatif » de certains de ces propos, mais il a quand même diffusé des tas d’âneries. Je pense d’ailleurs qu’il se fait intoxiquer activement, étant donné son pedigree, je ne doute pas qu’un tas de personnes gravitent autour de lui, pas forcement bien intentionnés.

              L’OTAN nous ressort le scénario « guerre froide », certes. Le prendre au sérieux, c’est faire leur jeu. 


            • zygzornifle zygzornifle 19 janvier 10:37

              L’OTAN, l’ONU, l’UE, le FMI et d’autres, c’est le paradis assurée pour les parasites ne notre société gagnant chacun comme tous les employés réunis d’une entreprise de 10 salariés patron inclus. 


              • serge.wasterlain 19 janvier 12:37

                 « Le seul danger réel de déclenchement de ce type de conflit est de nature accidentelle, c’est-à-dire qu’il n’émanerait pas de la volonté humaine, mais d’une série de pannes, bugs, ou tout autre comportement imprévu de systèmes. »

                Et vous n’envisagez pas un comportement imprévu de l’homme ou d’un gouvernement ! Pourquoi ? 


                • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 janvier 12:56

                  @serge.wasterlain
                  Parce que la probabilité est infinitésimale. A l’inverse, le technique de « gouvernement par la peur » est omniprésente. L’arme nucléaire a ceci d’avantageux qu’elle terrorise les populations aussi bien à l’intérieur qu’a l’extérieur. Elle crée l’illusion du dirigeant-protecteur qui force à la soumission. C’est toute l’Histoire de la guerre froide.

                  https://www.youtube.com/watch?v=IKqXu-5jw60

                  Quand on analyse la psychologie des dirigeants, on comprend qu’ils sont des psychopathes, mais certainement pas suicidaires. Vous avez sans doute eu l’occasion de le voir, ils recherchent plutôt une illusoire immortalité via la génétique et le transhumanisme. 


                • serge.wasterlain 19 janvier 14:11

                  @Opposition contrôlée

                  Merci pour votre réponse.

                  Je ne suis pas de votre avis sur la probabilité d’une erreur humaine ou gouvernementale qui serait infinitésimale. La première guerre mondiale, la seconde guerre mondiale également (Hitler était convaincu que l’Angleterre et la France n’interviendraient pas suite à l’invasion de la Pologne), plus près la crise des missiles à Cuba, etc… sont là pour nous montrer que les dirigeants de l’époque avaient mal évalué le risque d’un conflit généralisé !

                  Par ailleurs, vous avez la possibilité que les dirigeants US puissent penser qu’un conflit sur le sol européen ne s’étendrait pas sur le sol US, s’il reste conventionnel y compris si des armes tactiques nucléaires de faible puissance seraient seulement utilisées hors du sol russe…

                  Enfin, un pays comme la Pologne qui rêve de retrouver sa grandeur du temps de la république des deux nations pourraient voir dans un conflit qu’elle penserait circonscrit à l’Ukraine une occasion à saisir pour récupérer les territoires anciennement polonais, sans même parler des autres pays limitrophes…

                  Je ne partage pas du tout votre optimisme !


                • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 janvier 14:57

                  @serge.wasterlain
                  Attention, je ne parle pas d’impossibilité d’une erreur humaine, je parle de volonté délibérée. C’est peu être mal exprimé dans l’article, mais les « bugs » de systèmes que j’évoque seraient tout à fait en mesure de « tromper » un humain et de lui faire commettre une erreur « fatale ».

                  Cependant je maintien que l’agitation de la rhétorique apocalyptique est un instrument politique tourné à la fois vers l’extérieur et l’intérieur, au seul profit des classes dirigeantes. 


                • serge.wasterlain 19 janvier 18:02

                  @Opposition contrôlée
                  Ainsi je comprends mieux votre position.
                  Mais pour moi, il n’est pas exclu qu’une guerre localisée à l’est de l’Europe ne soit pas souhaitée par certains gouvernements qui y voient un intérêts. Et comme disait De Gaulle je crois, les pays n’ont pas d’amis, ils ont des intérêts...


                • Eric F Eric F 19 janvier 18:09

                  @serge.wasterlain
                  "Hitler était convaincu que l’Angleterre et la France n’interviendraient pas suite à l’invasion de la Pologne"
                  Bien que ce soit hors sujet par rapport à l’article, j’ai regardé hier sur Arte une émission sur le financement de la guerre par les nazis, et il a été notamment indiqué qu’en 39 l’armée allemande n’était pas aussi puissante qu’on le croit souvent, et qu’elle a profité du pacte germano-soviétique et de l’attentisme militaire des alliés lors de son attaque contre la Pologne pour forcer les feux de son armement. Si on avait attaqué lors de la bataille de Pologne, l’Allemagne aurait été en état d’infériorité. Selon cette émission, Hitler considérait qu’en situation de faiblesse, il fallait foncer néanmoins.


                • sirocco sirocco 19 janvier 19:26

                  @serge.wasterlain 
                  « ...il n’est pas exclu qu’une guerre localisée à l’est de l’Europe ne soit pas souhaitée par certains gouvernements... »

                  D’autant plus que si une guerre contre la Russie éclate, en Ukraine par exemple, les USA n’engageront pas un boy mais se battront jusqu’au dernier Européen !


                • serge.wasterlain 19 janvier 19:30

                  @serge.wasterlain
                  Si c’est arte qui le dit !
                  Moi, je préfère me référer aux faits : l’offensive de la Sarre a été interrompue par le haut commandement français. Paraît, d’après ceux qui qui réécrivent l’histoire que les militaires du haut commandement de l’époque étaient cons, ainsi que les politiques auxquels ils obéissaient... ...La réalité est que l’armée française était dans l’incapacité à ce moment de mener des opération en profondeur sur le territoire allemand, autrement ça aurait été fait.
                  En ce qui concerne l’accord du 23/08/39 entre l’Allemagne et l’URSS, il est notoire que les « alliés » sont allés à Moscou (très lentement par un des bateau anglais très lent dont j’ai oublié le nom) sans mandat pour mettre en œuvre l’alliance de revers. Que pouvait faire d’autre l’URSS fasse a des alliés qui n’en étaient pas tout à fait et la menace nazie qu’elle pouvait retarder de plusieurs années (manifestement pas aussi longtemps qu’elle l’espérait), avec en prime la récupération de territoires qui lui avait été pris entre 1919 et 1921... ...D’autant que dans l’affaire Tchécoslovaque de 1938, l’URSS a été superbement ignorée par les « quatre » alors qu’un accord de 1934 les liait à la France et indirectement aux anglais, pour défendre l’intégrité de la Tchécoslovaquie !


                • nemesis 20 janvier 04:12

                  @serge.wasterlain

                  Napoléon et/ou Churchill aurait déclaré :
                   l’Histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d’accord.
                  J’ai personnellement un exemple (hormis 911) d’une page d’Histoire falsifiée du début du XXè siècle....
                  Lorsque j’ajoute les Documents d’époque aux travaux validés d’un chercheur actuel qui vont dans le même sens, c’est : « tout le monde aux abris ! ».
                  Ca doit rester entre initiés et ne pas être mis sur la place publique.


                • chantecler chantecler 20 janvier 07:31

                  @Eric F
                  Oui, mais justement , nous avons laissé faire .
                  Ca donne la drôle de guerre en France pendant que l’Allemagne écrasait la Pologne, alors même que nous avions déclaré la guerre avec le RU , à l’Allemagne nazie et que nous avions une armée plus que correcte .
                  Et toute la question est là : pourquoi ?


                • Eric F Eric F 20 janvier 11:50

                  @chantecler
                  « Et toute la question est là : pourquoi ? »
                  La France n’avait tout simplement pas envie de faire la guerre (et l’Angleterre moins encore), alors que l’Allemagne en avait la volonté.
                  Les dirigeants Français escomptait que la seule menace suffirait (« ils n’oseront pas »), et l’opinion publique n’était pas prête à « mourir pour Dantzig ».
                  Ce fut une grave faute historique collective.

                  Concernant l’armée française, l’équipement était correct (le Front Populaire avait fait un plan de réarmement) mais l’organisation était inadéquate (pas de corps de blindés par exemple), et le commandement s’est révélé incompétent.


                • serge.wasterlain 20 janvier 13:17

                  @chantecler
                  Parce que toute l’organisation et la logistique de l’armée française étaient basées sur la défense de position (ligne maginot) et elle n’était de ce fait pas en capacité de se projeter en profondeur en territoire ennemi et l’occuper sans se réorganiser, ce qui lui aurait pris des semaines. Or, au soir du 16/9, le gouvernement polonais se sauvait en Roumanie, comme l’affirme Joseph Beck dans ses mémoires et pas le 17 comme l’histoire l’a réécrit pour charger la barque de l’URRS. De plus, même si elle n’était pas encore tout à fait terminée, la ligne sigfried était dissuasive.


                • chantecler chantecler 20 janvier 13:30

                  @serge.wasterlain
                  Ce que vous écrivez ne tient pas debout !
                  Quand on déclare une guerre , on ne se met pas à l’abri d’une ligne, quelle qu’elle soit , presqu’ une année , l’arme au pied et à bonne distance de la frontière allemande , comme s’il ne fallait pas énerver nos ennemis nazis !...
                  Et que le gouvernement polonais « se soit sauvé » comme vous dites, ne change rien au fait que la Pologne , ses villes et ses habitants étaient attaqués de tous côtés et détruite par les bombes de l’aviation allemande ...
                  Maintenant ça c’est passé comme ça , et pas pour notre gloire à nous Français et Anglais ...
                  Et on ne refera pas l’histoire ...
                  Et au passage je vous rappelle qu’en 1936 ça s’est passé pareillement : on a laissé Franco , les nationalistes , Hitler et Mussolini broyer la république espagnole élue .


                • TSS (...tologue) 21 janvier 09:56

                  @serge.wasterlain
                  C’est gamelin qui arreta l’offensive ! il se pensait encore en 1914 et
                  croyait à l’invulnérabilité de la ligne Maginot... !!


                • Eric F Eric F 21 janvier 10:19

                  @chantecler
                  « pas pour notre gloire à nous Français et Anglais ... »
                  Oui, mais encore une fois, l’URSS s’était accoquinée avec l’Allemagne et a prix sa part du gâteau polonais. Il est un peu facile d’exonérer les soviétiques en affirmant que ce sont les alliés qui, par la mollesse de leur opposition à l’Allemagne, ont poussé Staline à s’entendre avec d’Hitler (or il y avait un traité franco-soviétique d’assistance mutuelle signé en 1935). Car ce n’est pas seulement un traité de non-agression qui a été passé entre nazis et soviétiques, il y a eu aussi (on l’oublie vite) un « Traité germano-soviétique d’amitié, de coopération et de délimitation » juste après leur partage de la Pologne. L’Allemagne a renforcé son armement fin 39/début 40 avec de l’acier russe. Les clauses secrètes des pactes n’ont été reconnues par l’URSS qu’à la veille de sa dissolution, en 1989.


                • serge.wasterlain 23 janvier 23:33

                  @Eric F
                  Toujours des raccourci !
                  Les territoire polonais, part du gâteau de l’URSS, c’était les territoire que les polonais avaient pris au russes en 1920 avec l’aide de conseillers militaires français, dont le capitaine De Gaulle faisait partie. Le territoire polonais devait se limiter à l’est par la ligne éponyme Curzon proposée par ce diplomate à la conférence de Spa. Cette ligne qui suivait en parie le fleuve Bug fut déterminée par la présence d’une très forte majorité de russes. Le traité d’assistance franco/russe de 1935 ne fut jamais appliqué car les accords militaires qui devaient lui donner corps ont été saboté par le haut commandement français. Et puisque vous citez l’année 1935, permettez moi de vous rappelez le traité naval anglo/allemand qui, avec 440.000 tonnes, le tiers le la flotte anglaise, non seulement mettait l’URSS à la portée d’une agression navale de l’Allemagne du fait de sa frontière de l’époque avec la Finlande du côté de Leningrad (motif de la guerre d’hiver), mais autorisait l’Allemagne à construire une flotte presque équivalente à la flotte française. Et tant qu’on est à parlé de traité, je soulignerai le traité Franco/russo/ tchécoslovaque de 1935 ; ce qui n’a pas empêché la France, l’Angleterre, l’Allemagne et l’Italie de signer les accords de Munich sans y avoir convié l’URSS et... ...la Tchécoslovaquie...
                  Si on y ajoute les atermoiements franco/anglais de 1939 sur l’accord de l’alliance de revers, on comprendras que l’URSS pouvait difficilement refuser l’offre d’Hitler qui permettait de tenir l’Allemagne plus à l’ouest et lui donnait du temps pour se préparer à la guerre que l’Allemagne lui ferait. Churchill lui-même, qu’on ne peut soupçonner de sympathie pour Moscou reconnu que c’était l’intérêt national russe !
                  Par avance, je vous prie de m’excuser si l’Histoire ne tient pas debout !


                • Venceslas Venceslas 24 janvier 02:22

                  @sirocco
                  C’est effectivement d’un réalisme !


                • Parrhesia Parrhesia 19 janvier 14:45

                  Sans compter que si ce gouvernement gère le conflit comme il a géré le port des masques, la vaccination anti-covid et tout le reste, la débacle de 40, à côté, ça sera une promenade au bois le dimanche après-midi...


                  • Edmond 19 janvier 17:19

                    Si on se fie aux chapitres 1, 2 et 3 de la guerre froide bis, on pourrait penser que ce n’est que poudre aux yeux.

                    Chaque fois, il y a (comme l’auteur y fait allusion) augmentation des budgets militaires de part et d’autre. On constate aussi l’accroissement des importations d’armes de la part de pays riverains - armes dont ils ne pourront, en large partie, se servir, puisque trop complexes vu leur retard technologique.

                    Une justification de plus pour avoir des militaires (dispendieux) sur place, venant de l’occident ou de la Russie selon le cas. 

                    L’ alignement des pays membres d’organisations tels que l’Otan au chef (anglo-saxon) et de l’Otsc (au chef Russe) en est un petit bonus gratuit pour les deux super-puissances militaires qui, d’ailleurs, ne s’aggressent pas o ? peu directement et finissent par s’entendre en coulisse- voir l’invitation du Ministre Choigu par Londres


                    • Eric F Eric F 19 janvier 18:01

                      @Edmond
                      En effet, à l’Est comme à l’Ouest, une situation de tension est utile aux gouvernants pour resserrer autour d’eux la population, et renforcer les moyens de la défense.

                      Les partisans des uns en attribuent l’unique responsabilités au camp d’en face, et réciproquement. Ceci étant, le présent article est un contrepoids à la communication institutionnelle atlantiste relayée par les grands média, désormais alignés plus que naguère sur les thèses officielles.


                    • chantecler chantecler 20 janvier 07:46

                      @Eric F
                      La guerre froide n’a pas été qu’une illusion ...
                      Il y avait une paranoïa intense chez les US qui ont concentré des bases militaires partout , au milieu des USA étant persuadés que l’URSS allait les attaquer y compris à l’arme nucléaire .
                      Des flopées de casemates , d’abris nucléaires ont été construits aussi bien par l’armée , les pouvoirs publics que les particuliers ...
                      Et pourtant l’URSS qui se relevait d’une guerre atroce , ruineuse , n’avait ni l’intention ni l’intérêt d’attaquer les US .
                      La menace était américaine et d’ailleurs déjà pesait en 45 quand les Russes ont investi Berlin .
                      Il s’agissait déjà , encore et toujours , d’idéologie anticommuniste dont les effets n’ont pas tardé avec la guerre de Corée puis du Vietnam , elles aussi atroces et sanglantes ...
                      Il s’agissait donc principalement d’intérêts bien compris pour le monde occidental et ses dirigeants , drivés par les US , avec l’Allemagne vaincue en interface qui s’en est relativement bien tirée dans ce rôle à la fois conquise et protégée par les alliés ...
                      Reste à savoir si les démocraties populaires étaient une conquête de la part de l’URSS , ou une mesure de protection des frontières , zones tampons , par rapport à ce qui s’est passé et joué en 1941 ?
                      Les débarquements alliés n’ont eu lieu qu’en 1944, petit rappel .


                    • Eric F Eric F 20 janvier 11:41

                      @chantecler
                      L’URSS n’a effectivement jamais eu l’intention d’attaquer directement les USA, les terrains de friction étaient l’Europe (notamment l’Allemagne partitionnée, etc.) et l’Asie (Corée que vous avez mentionnée, puis Viet Nam...), et plus proche des USA, Cuba (là, les USA se sont sentis menacés).
                      Vous prenez un parti anti-atlantiste, mais le soviétisme était au moins aussi activement conquérant.

                      Les pro-Russes justifient l’accord germano-soviétique de 39, mais cela a constitué un blanc seing pour l’invasion de la Pologne par les nazis qui a déclenché la seconde guerre mondiale. L’URSS a collaboré au renforcement militaire allemand en fournissant des matières premières jusqu’en 41, et ne sont entrés en guerre que parce que l’Allemagne l’a attaqué, et jusqu’en 44 ils n’ont fait que défendre leur propre territoire.
                      Le deuxième front avait été ouvert en 42 par le débarquement en Afrique du Nord conduisant plus tard à la campagne d’Italie contre l’axe. La France (débarquements de Normandie et Provence) a été un troisième front.


                    • chantecler chantecler 20 janvier 15:09

                      @Eric F
                      Il était de notoriété publique que Hitler et ses sbires voulaient annexer l’URSS .
                      (mein Kampf)
                      Le seul problème était quand ils lui déclareraient la guerre ...


                    • Eric F Eric F 21 janvier 13:34

                      @chantecler
                      C’était de notoriété publique, mais ça n’a pas empêché une lune de miel pendant deux ans, pour reporter la pression allemande vers l’Ouest.
                      Supposons en septembre 1939 une pression conjointe (conforme au traité de 1935) entre les Franco-britanniques et les soviétiques contre l’attaque nazie contre la Pologne, des dizaines de millions de morts auraient été évités.


                    • I.A. 19 janvier 18:28

                      « Un autre aspect de cette politique, c’est la préparation à la répression des populations. Il me semble assez évident que l’augmentation des effectifs de l’armée française est en grande partie destinée à écraser des soulèvements populaires. »


                      • I.A. 19 janvier 18:33

                        (Encore un bug à l’enregistrement « message définitif » !)

                        Je disais donc : très bon article, à lire juste avant « Le panoptique aux temps de la grippe », de Bruno Hubacher.

                        L’« égalisation » à venir, parce qu’elle se prétendra mondiale, va littéralement pulvériser le mode de vie occidental (nivellement par le bas).


                        • juluch juluch 19 janvier 21:34

                          Je suis pour l’augmentation du budget militaire au vu des menaces actuelles.

                          On doit se préparer à des conflits hautes intensités, se qui a été négligé depuis la chute du mur......sans parler des coupes budgétaires depuis cette époque.

                          Dieu merci depuis quelques années la tendance s’est inversé et c’est tant mieux !


                          • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 19 janvier 22:04

                            @juluch
                            Le problème n’est pas là. J’essayerai de développer ça dans la partie suivante, mais le problème c’est que déverser du fric, aujourd’hui en occident, ne garanti rien en retour. Ce n’est pas un problème de budget, c’est un problème de capacité à en faire quelque chose.  


                          • juluch juluch 19 janvier 22:51

                            @Opposition contrôlée

                            Faire quoi ?
                            Et quelle retour ?

                            faire la guerre ? La gagner ?


                          • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 janvier 09:36

                            @juluch
                            Certainement pas la guerre, Burkhard le dit bien, il faut la gagner avant de la faire, c-à-d sans la faire, à grand renfort de « guerre informationelle », c-à-d de fifrelade.

                            Une grosse partie du fric va directement atterrir dans des poches de parasites intermédiaires (volet « privatisation »), des actionnaires de l’industrie (le secteur « défense » fait les marges les plus juteuses), et le reste chez l’oncle Sam.


                          • juluch juluch 20 janvier 10:08

                            @Opposition contrôlée

                            c’est surement vrais, suffit devoir le cout d’un Leclerc.....


                          • Eric F Eric F 20 janvier 11:52

                            @juluch
                            « c’est surement vrais, suffit devoir le cout d’un Leclerc..... »
                            Sauf chez Michel-Edouard



                            • nemesis 20 janvier 04:03

                              Puisque la COVID a été contrée par Bigfarma, faut bien revenir à la méthode classique pour gérer ces populaces si encombrantes qui se reproduisent qd mm et qq’on en dise...


                              • Wu Wei Wu Wei 20 janvier 06:00

                                @nemesis
                                La covid contrée par big pharma ? Une occasion révée pour faire du profit oui !
                                Et rien n’a été contré, bien au contraire : 3 doses mais positif alors que les pays qui traitent leurs malades s’en sortent mieux...


                              • La guerre de haute intensité

                                Bof, 
                                Les vagues humaines ,
                                Les bombardements massifs ,
                                La guerre n’est pas la chasse ,...... ?

                                Macron n’est pas compétent en la matière de plus il a détruit l’armée .

                                Trinquand a participé à l’épuration de l’armée française . Donc  ???? etc etc etc .


                                • @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                                  Il n’existe plus de division blindée .
                                  Il n’existe plus de division d’infanterie mécanisée en blindé léger ou blindé lourd .
                                  Il n’existe plus de division d’infanterie de ligne .
                                  Il n’existe plus de technique d’éclairage et reconnaissance ....... !

                                  Macron chef de guerre , dans ses rêves !!!!!
                                  Sarkozy a démantelé la totalité de la défense .
                                  Sarkozy a démantelé la totalité des techniques de projection massive des troupes .

                                  De 500 000 hommes de troupes, l’armée française c’est transformée en dispositif GREEN COPS.

                                  M D R .


                                • chantecler chantecler 20 janvier 07:54

                                  J’ai commencé à regarder la dernière vidéo d’ E.Todd ...

                                  https://www.youtube.com/watch?v=rYYc_9_RUOo&t=79s

                                  Et puis je me suis arrêté ...

                                  Car à mon avis cela partait d’emblée à côté, sur des analyses aujourd’hui dépassées....

                                  Il me semble que l’élément le plus important de la fin du 20 ème siècle a été la mondialisation , comme machine à détruire les peuples structurés et démocrates , et d’enrichir des minorités transnationales bien cupides et agissantes ...

                                  Le monde en coupe réglée par et pour le $ , en quelque sorte .


                                  • Eric F Eric F 20 janvier 12:02

                                    @chantecler
                                    « Il me semble que l’élément le plus important de la fin du 20 ème siècle a été la mondialisation »
                                    D’accord sur ce point.
                                    Mais au delà des « minorites transnationales cupides et agissantes » (capitalisme financier), elle a également profité aux pays émergents -et surtout ceux sortis de l’émergence- au détriment des peuples des pays anciennement développés, du fait des transferts de technologie et de savoir faire par les délocalisations.


                                  • zygzornifle zygzornifle 20 janvier 09:22

                                    Ce n’est pas dans les citées qu’il faut passer le Karcher mais dans ces commissions la .....


                                    • roby roby 20 janvier 11:12
                                      L’immigration massive en Europe (surtout de l’Ouest) sous la bannière de
                                      l’islam va progressivement dériver vers une guerre civile ethnique. L’incapacité de l’Europe à endiguer l’immigration invasive en provenance du Maghreb et de l’Afrique continentale en explosion démographique débouchera inévitablement sur un conflit majeur.
                                      Les conflits en latence Inde-Pakistan et Inde-Chine (toutes puissances
                                      nucléaires) doivent aussi être pris en compte.
                                      Il faut mentionner les facteurs aggravants, essentiellement économiques et
                                      écologiques, qui vont peser sur le climat, sur les ressources énergétiques fossiles,
                                      sur l’eau (le bien rare par excellence), sur les ressources minières. Le point de
                                      rupture physique se situe dans la première moitié de ce siècle. Sans oublier
                                      évidemment le terrorisme de grande ampleur, notamment avec des moyens
                                      nucléaires artisanaux, ce à quoi nous n’échapperons pas.LH

                                      • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 20 janvier 11:32

                                        @roby
                                        C’est une excellente synthèse du « narratif » imposé. 

                                        L’incapacité de l’Europe à endiguer l’immigration

                                        C’est volontaire, il n’y a aucune « incapacité ». Voir mes articles précédents.

                                        Les conflits en latence Inde-Pakistan et Inde-Chine

                                        Jusqu’a présent, l’effet de la dissuasion nucléaire a toujours entraîné une désescalade rapide des accrochages.

                                        le terrorisme de grande ampleur [...] des moyens nucléaires artisanaux

                                        Pures fictions.


                                      • TSS (...tologue) 21 janvier 10:08

                                        @Opposition contrôlée

                                        le terrorisme de grande ampleur [...] des moyens nucléaires artisanaux

                                        Pures fictions.

                                        pas par le nucléaire mais par les virus(covid pour commencer) et produits

                                        chimiques comme dans le metro de Tokyo... !!


                                      • alinea alinea 23 janvier 11:45

                                        ...raisons de plus pour faire un travail de sape en silence... imaginons leur panique avec plus personne dans les rues, mais des boycotts, des désobéissances, des absences, des démolitions d’émetteurs, des brouilles d’ondes... si pour une fois le peuple avait une longueur d’avance sur ses dirigeants ?


                                        • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 23 janvier 11:56

                                          @alinea
                                          Bien d’accord. 
                                          Boycotts, désobéissances, absences, c’est ce que je pratique depuis un certain temps. Et le système me le fait payer très cher. 

                                          si pour une fois le peuple avait une longueur d’avance

                                          Je vous renvoie à vos propres oeuvres :

                                          Classes moyennes, dieu que vous êtes connes, que vous êtes moyennes, médiocres et néanmoins majoritaires, 



                                        • Clocel Clocel 23 janvier 12:02

                                          @alinea

                                          Tu te mets en conformité avec ton avatar !? smiley

                                          Gaffe, ils sont en train de noircir ta fiche, tu vas te retrouver en pyjama rayé ! smiley


                                        • alinea alinea 23 janvier 12:31

                                          @Opposition contrôlée
                                          .. se comporter comme des cons, ce n’est pas une fatalité !! tant qu’on est vivant on évolue !!
                                          ... mais il y a des névroses qui semblent fatales et qui, elles, coincent
                                          comment faire ?
                                          Le chef de file a été jusqu’ici le modèle ; on en sait les limites
                                          mais granddieuduciel qu’est ce que c’est que donc cette tétanisation respectueuse devant un pouvoir maléfique ? La puissance qui guide provoque la responsabilisation ( c’est un bon moyen de la reconnaître) !
                                          la flemme ? la fatigue ? un complexe d’infériorité ? une peur du père ? Une insensibilité au manque d’air ?
                                           smiley

                                          Courage, créons des réseaux d’entraide !!
                                          La vie des prolétaires au temps du PCF était sûrement plus tonique, créative, gratifiante que celles des cadres et aides d’aujourd’hui... le progrès ? L’écran plat, le saumon fumé, la voiture individuelle... ?


                                        • alinea alinea 23 janvier 12:33

                                          @Clocel
                                          Ah non, pas rayé, c’est mal seyant ! smiley

                                          sinon ma vie a été conforme à mon avatar.


                                        • La Bêtologie du peuple Américain , de ces dirigeants .
                                          True story : the CIA station I worked at in Europe had an enormous, wall-to-wall, floor-to-ceiling World Map because even career intelligence officers often had no idea where Country X was located.
                                          The number of new arrivals who confused Sweden and Switzerland would astonish you.
                                          Snowden.

                                          • Berthe 23 janvier 20:43

                                            je ne sais pas, je crois que c’est une manœuvre usa et ue en réponse aux russes qui ont récupéré l’Afghanistan, déjà pour recaser les troupes qui ne sont jamais retournés aux pays mais on été déplacé dans les pays du Golfe. Un retour au pays était quasiment impossible, vue que posté en Afghanistan ou ailleurs, la logistique coute moins cher (nourrir, loger, former des hommes)... On a çà déjà en Afrique, au Tchad par exemple et Berkane n’est pas autre chose non plus. Pour le reste oui je vous suis totalement. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité