• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Panique à bord chez les milliardaires : le système ultra-libéral est (...)

Panique à bord chez les milliardaires : le système ultra-libéral est menacé

L'expansion démographique diminue partout dans le monde sauf en Afrique et menace la pérennité du système capitaliste ultra-libéral qui suppose une croissance économique permanente, soutenue par la demande de consommation de nouvelles cohortes de consommateurs sur le marché.

Les milliardaires s'inquiétent et lancent une action de propagande dans la presse aux ordres, avec l'aide de leurs cohortes de bobos, ONG et intellos bien-pensants, pour promouvoir les naissances mais surtout compenser l'écroulement démographique des pays ''riches'' par l'importation de millions de travailleurs immigrés, taillables et corvéables à volonté.

Soudain, on assiste à la floraison d’articles basés sur des estimations et calculs émanant d’experts de différentes agences internationales, révélant le grave danger que court l’humanité à l’horizon de la fin du siècle suite à la diminution rapide du nombre moyen de naissances par femme.

Selon ces rapports alarmistes, la population mondiale, après avoir atteint un pic de +- 11 milliards d’individus vers 2050, subira une régression dramatique jusqu’à +-8 milliards d’individus en 2100, tous les continents étant touchés par ce phénomène, sauf l’Afrique dont la population continuera à croître jusqu’à 3 milliards d’habitants.

 

Ces prévisions sont aléatoires et sujettes à caution et on se souviendra à cet égard que les mêmes "experts" prévoyaient, il y a quelques années que, suite à l’infection du SIDA, l’Afrique perdrait plus de la moitié de sa population.

 

Mais ce qui est plus significatif, ce sont les raisons qui motivent un tel message alarmiste et une telle propagande.

A cela deux raisons principales :

1) L’angoisse existentielle des tenants du système du capitalisme financier , commercial et ultra-libéral, qui constatent que le modèle vacille et approche de sa fin.

Le monde entier prend, en effet, conscience que l’expansion effrénée de la race humaine qui esten passe de se multiplier par 5 depuis le début du 20 ème siècle ne peut perdurer sauf à entraîner la totale disparition de notre espèce en raison de la pollution, de l’épuisement des ressources énergétiques, de la raréfaction des ressources en eau douce et eau potable, et de l’insuffisance des superficies agricoles disponibles pour nourrir convenablement la population mondiale.

Tous les citoyens éduqués constatent que la croissance continue de nos économies, présentée comme indispensable pour assurer la survie et la progression du niveau de vie des milliards d’êtres humains qui prolifèrent, atteint ses limites physiques.

Et ils réalisent que poursuivre dans cette voie sans issue ne peut qu’engendrer :

-des affrontements armés entre pays pour s’accaparer des ressources de plus en plus rares, conflits où périront des millions d’hommes, de femmes et d’enfants innocents,

-une émigration massive des centaines de millions d’individus qui auront la malchance de se trouver du côté des vaincus vers les pays vainqueurs pour assurer leur simple survie,

-une baisse inéluctable de leur niveau de vie, due la hausse automatique du prix des biens indispensables à leur vie quotidienne, en raison de leur rareté et de leur épuisement,

-une disparition programmée de leur identité, de leur culture et de leur mode de vie.

Cette prise de conscience des citoyens éduqués du monde entier a un effet potentiel, redoutable pour la caste qui bénéficie à plein du système actuel.

 

Si les Messieurs Dupont du monde entier réalisent qu’il est urgent de ramener la population mondiale à un niveau compatible avec les ressources disponibles sur notre planète, afin de préserver l’avenir et d’assurer un niveau de vie acceptable, une éducation suffisante et une santé correcte à tous les hommes, femmes et enfants déjà nés plutôt que de promouvoir la croissance de populations déjà excédentaires qui génèrera des millions de malheureux condamnés dès leur naissance à mourir de faim et de malnutrition, ou à vivre une vie misérable, dénuée de tout espoir de bonheur et de progrès, la contestation du modèle actuel risque, en effet, de devenir permanente, universelle et ingérable.

Or le capitalisme ne peut survivre sans une expansion continue de la production et de la demande de consommation.

C’est pourquoi, les généreux milliardaires du monde entier sont si prompts à promouvoir la continuation de la croissance économique pour assurer, disent-ils, la diffusion du progrès, du bonheur et de la culture partout dans le monde.

En réalité, ce qu’ils veulent, c’est que la naissance de dizaines voire de centaines de millions d’individus vienne grossir la cohorte des nouveaux consommateurs potentiels dont ils ont besoin pour soutenir indéfiniment la demande et assurer la croissance pérenne des industries et des services générateurs des profits et dividendes que capte leur puissante caste.

Et c’est aussi pourquoi, ils s’alarment et bâtissent une contre-offensive basée sur une action de propagande relayée par les agences internationales expliquant que la croissance démographique doit absolument continuer et que là où elle est trop faible ou inexistante, il faut accueillir largement les populations excédentaires d'autres pays (principalement africains ).

2) Dans cette campagne de désinformation, ils sont largement secondés par les bobos bourgeois et urbains chics de nos pays occidentaux ainsi que par les intellos, sociologues, ethnologues et historiens soi-disant progressistes qui plaident pour un monde ouvert à tous vents où les pays dits riches accueilleraient sans limite les malheureux du monde entier.

 

Cette classe de bobos et intellos bien-pensants dont sont souvent issus les dirigeants des associations et ONG militantes qui militent pour un monde sans frontières, n’a jamais vérifié si nos pays développés ont les moyens d’accueillir toute la misère du monde et se moquent bien de savoir si leur politique entraînera une baisse systématique de niveau de vie de leurs concitoyens.

De fait, ils sont nés la cuillère d’or à la bouche, n’ont jamais habité que les beaux quartiers et leurs maîtres à penser n’ont souvent jamais quitté les milieux de l’éducation, passant directement de la position d’élève et d’étudiant à celle de prof d’université ou de chercheur, toutes professions fonctionnarisées qui permettent avantageusement d’écrire de doctes ouvrages théoriques sur la nature humaine, et de vaticiner librement sur l’avenir et la société sans en assumer aucune responsabilité.

Les uns comme les autres, n’ont, sauf exception, jamais connu les difficultés de la vie quotidienne ni affronté la dure réalité à laquelle sont confrontés les malheureux qui ont eu la malchance de naître dans un bidonville du tiers-monde ou dans une banlieue déshéritée de nos grandes villes.

 

Tous ces amateurs pyromanes et docteurs ‘’Folamour‘’ de l’immigration bienfaisante se comportent en alliés inconscients mais objectifs des milliardaires précités qui n’ont qu’une idée, favoriser l’immigration du tiers monde vers le monde développé pour fournir un réservoir de main d’œuvre inépuisable, payée à vil prix, taillable et corvéable à volonté, apte à exercer une concurrence et une pression salutaires sur les travailleurs locaux, afin de diminuer les coûts salariaux, de précariser les emplois et de diminuer les avantages sociaux ainsi que la couverture des soins de santé et du chômage.

 Recette infaillible pour maximiser leurs profits et majorer leurs dividendes tout en paralysant les réactions et actions de protestation des travailleurs soumis à un chantage à l’emploi et en neutralisant les gouvernements tétanisés par la peur de voir le nombre de chômeurs exploser.

 

Cette connivence et cette alliance ‘’incestueuse‘’ entre les grands capitalistes et les milieux bobos progressistes précités sont d’autant plus solides que bon nombre d’ONG et mouvements associatifs bénéficient des largesses financières de ces généreux milliardaires et que bon nombre de leurs rejetons - sans doute pris d’un sincère élan de contestation ‘du père’’ comme bon nombre d’adolescents ou de jeunes adultes - militent activement voire dirigent les associations concernées.

( cf . par exemple, la capitaine bobo allemande issue d’un milieu riche et très bourgeois qui a défrayé la chronique en forçant l’accès aux ports italiens du vaisseau qu’elle commandait pour débarquer des migrants irréguliers, héroïne portée aux nues par tous les bobos et qui vient de recevoir une médaille de la Maire ‘’dite progressiste‘’ de Paris ).

Or, partout dans le monde, les Messieurs Dupont constatent de plus en plus que cette connivence, volontaire ou non, s’exerce à leurs dépens.

Il est donc urgent pour ces milliardaires et leur cohorte de bien-pensants d’expliquer que nous devons absolument ouvrir largement nos frontières et que ce sont ces charmants migrants qui vont assurer l’avenir de nos vieux pays fatigués.

 

La fable est plaisante mais qui peut croire à ce conte de fées où les tchétchènes, les afghans et les ressortissants africains vont se dévouer pour nous et payer nos retraites et où les emplois peu qualifiés qu'ils occupent vont continuer à exister et à augmenter malgré :

- la robotisation croissante de l’industrie et des services,

- les progrès technologiques incessants qui détruisent plus d’emplois qu’ils n’en créent,

- le niveau minimum de qualification requis toujours plus élevé pour occuper des emplois de plus en plus sophistiqués, requérant des études longues et complexes.

- l' obsession permanente des capitalistes de diminuer le nombre d’emplois, de mécaniser à outrance et de précariser le plus possible les postes de travail afin de compresser le plus possible la masse salariale.

En tout cas, le Monsieur Dupont que je suis n’y croit pas.

 

En réalité, en conjuguant la poursuite d’une croissance démographique déraisonnable sur une planète qui ploie sous l’exploitation excessive de ses ressources et en facilitant les mouvements massifs et désordonnés de populations des pays pauvres vers les pays dits riches, tous ces milliardaires cyniques, uniquement préoccupés par le maintien de leur dominance et de leur richesse, et leurs zélés bobos et ONG, serviteurs crédules et aveugles, mais néanmoins complices, sont en train de précipiter l’humanité dans une spirale infernale de généralisation et d’égalisation vers le bas de la pauvreté mondiale, génératrice de guerres meurtrières et de souffrances indicibles.

Avant qu’il ne soit trop tard, il nous faut tourner la page de ce système moribond et inventer un nouveau modèle de société, durable, économe, basé sur la rareté des ressources et le progrès technique où l’humanité deviendra moins nombreuse mais où chaque individu fera davantage l’objet d’attention et de solidarité tout en préservant la diversité des valeurs, des cultures et des modes de vie de chaque pays du monde au lieu de privilégier l’uniformité, le mélange indistinct et la culture du hamburger universel.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.92/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 27 juillet 09:53

    « il nous faut tourner la page de ce système moribond et inventer un nouveau modèle de société  »

    Iil faudrait peut-être inventer le nouveau système avant de tourner la page ?

    Sinon, ça ne va pas plus loin que « Themroc  ».


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 27 juillet 17:21

      @Séraphin Lampion

      Vous dites ici l’essentiel : il faut inventer le nouveau système avant de tourner la page.

      Selon moi, toutefois, le « nouveau » système, le socialisme écologique et libertaire, est à préciser et faire avancer plutôt qu’à inventer.


    • Trelawney Trelawney 29 juillet 09:07

      @Séraphin Lampion
      Il faudrait peut-être inventer le nouveau système avant de tourner la page ?

      Question : Le futur ancien système à savoir le « système capitaliste ultra-libéral » comme dit si bien l’auteur ; il a été inventé par qui ?


    • caillou14 rita 27 juillet 10:31

      Les pauvres comme les riches vont de toute façon dans le même trou ??Juste une question de temps !



        • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 27 juillet 10:41

          Salut et merci, de mon avis humble certes , ce qui doit se passer d’abord et avant tout est de comprendre disons LE problème, son origine etc...or là c’est le vide total doublé bien sur du refus de regarder là d’où il vient car c’est en chacun.. rien ne remonte à la racine qui est ce que l’humain est devenu depuis des millénaires et veut..

          tel que nous sommes depuis un moment, nous n’aurions jamais survécus physiquement dès nos débuts...la collectif prime sur tout dans l’univers , tout est relié sauf ce que nous sommes devenus..par là même on se coupe du SENS..d’où la souffrance et la démence car nos vies ne se justifient même plus...dans l’ordre naturel des chose le global est l’intention primale puis le personnel ensuite y trouve sa place naturelle ,certes pas celle dictée par ce que « moi je veux » mais par tout sauf ça..capacité aujourd’hui en panne..Adam et Eve en ont décrit les causes et effets..vieille allégorie piqué dieu sait ou..

          Nous sommes en mode suicide, c’est juste que là même l’aveugle commence à le voir..au du moins à sentir que un « truc » se passe.....


          • heber 27 juillet 11:46

            Samy Levrai

            sauf que les ’’macronboys’’ s’arrêtent au constat.

            Diagnostiquer c’est bien , proposer une alternative c’est mieux ( cf. , si vous êtes intéressé !, mes articles économiques sur Agoravox et sur le blog-blogger ’’heberwr ’’ y compris mes propositions de réforme en France)


            • heber 27 juillet 11:49

              Séraphin Lampion,

              sans devoir péter un plomb comme Piccoli dans le film concerné ! , cf ma réponse à Samy Levrai pour les références aux propositions 


              • Tiberius Tibère 27 juillet 12:11

                Ça va bien au-delà du capitalisme. Les lois de la nature sont les mêmes pour toutes les espèces qui peuplent cette planète. Quand l’une d’elles voit ses effectifs stagner puis diminuer, c’est qu’elle est en situation d’impasse évolutive et qu’elle va s’éteindre. Cela fait 300.000 ans que l’humanité existe et jamais l’expansion de l’espèce ne s’était jamais tarie. Alors certes, nous somme nombreux et la fin n’est pas imminente. Mais à moins que nous trouvions un moyen de reprendre notre croissance démographique, elle est inéluctable, notre espèce va disparaître purement et simplement car l’impasse évolutive qui mène à cette décroissance démographique ne disparaîtra pas d’elle-même. Le fait que ce soit les civilisations le plus développées dont les effectifs s’effondrent les premiers, ne fait que réduire la capacité de l’espèce à se sortir de son impasse évolutive. Si aucune solution n’est trouvée, les humains à peau blanche seraient probablement les premiers à disparaître, les Asiatiques suivraient et à moins d’un miracle, le dernier ou la dernière d’entre nous comprendrait (peut-être) le jour de sa mort pourquoi nous n’avons jamais réussi à détecter d’autres formes de vie dans l’Univers. smiley

                Pour le moment le drame est loin, mais le chronomètre est lancé, la fin est programmée car la nature ne fait pas dans la sensibilité. Soit nous nous sortons de cette impasse et reprenons notre croissance soit nous rejoignons les dinosaures. Et nul ne parlera plus de capitalisme ou de justice sociale sur cette planète.


                • vraidrapo 27 juillet 13:12

                  Les Banques centrales ont pondu presqu’autant de monnaie qu’en possède la Banque Rochild... Est-ce que ça appauvrit la Baronnie, proportionnellement ?

                  That is the question, My Lan ?

                  Finalement, comme je le suggérais avant la pandémie, le Baron a mis la main à la poche comme je le suggérais. Volens-Nolens comme dirait « son pote » au monocle.


                  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 27 juillet 14:22

                    Bon, ce n’est pas compliqué, on arrive très bientôt à la fin de nos malheurs pour nous les chrétiens qui avons été éliminé de la vie publique et pour les créationnistes de la vie universitaire et médiatique. Le Grand Roi va arriver et va remettre le christianisme en bonne place avec un sérieux problème pour les riches :

                    https://www.biblegateway.com/passage/?search=Jacques+5%3A1-6%3BAmos+8%3A4-8&version=LSG


                    • Tiberius Tibère 27 juillet 16:00

                      @Daniel PIGNARD
                      >>>>Le Grand Roi va arriver<<<<

                      Oui et j’imagine sans peine quel paradis ce sera alors pour vous. Car forcément, il n’y aura plus de smartphone, plus d’ordinateur, plus télé, plus ciné et d’ailleurs plus de film d’action où en entre-tue. Il n’y aura d’ailleurs même plus de livre puisque personne n’oserait abattre un arbre sur cette Terre redevenue un paradis et sans arbres, bien sûr, pas de papier... Il n’y aura plus de raison de se disputer, plus de raison de rien foutre, il n’y aura plus qu’à se coller un sourire sur la gueule et attendre sans bouger une mort qui ne viendra jamais à moins qu’avec l’aide du diable quelqu’un trouve le moyen de buter ce maudit Roi et renverser son paradis de merde... smiley


                    • ticotico ticotico 27 juillet 15:30

                      Trop cool, l’invention des « Bobos » ...

                      Une appellation que personne ne revendique mais qui assure de l’infamie éternelle ceux qui en sont affublés. Si tu ne sais comment désigner ton ennemi, essaie « bobo », ça marche une fois sur deux. 

                      Bien qu’il se contente de recycler des lieux communs, cet article aborde pourtant un sujet intéressant, celui de la grève des naissances en milieu éduqué et de la probable décadence terminale de l’humanité. 

                      Le dépassement d’un point de non retour par l’humanité est un fait acquis chez les 18/25 ans que je connais. Cette génération ne voit pas d’avenir au genre humain et sait qu’elle va en baver. Pour eux, faire des enfants est une question qui ne se pose même pas, et précisément parce qu’il ne veulent pas accroître le nombre de consommateurs.

                      L’oligarchie n’est pas en train de paniquer suite au constat que leur modèle est en bout de course. Ils sont conscients depuis un moment que sa fin est proche et si le macronisme ressemble tant à un dernier pillage avant la chute, c’est assez probablement parce qu’il s’agit bien d’un dernier pillage avant la chute.

                      Une spécialiste des classes possédantes, Monique Pinçon Charlot, explique comment il faut interpréter le comportement actuel des « propriétaires » de la planète. Pas très réjouissant, mais tellement plausible...


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 juillet 15:42

                        @ticotico

                        La grève de naissances en milieux éduqués et de la probable décadence totale de l’humanité... Le mépris social ça vous parle ?


                      • ticotico ticotico 27 juillet 15:58

                        @Aita Pea Pea

                        Pas compris... c’est une critique ? 
                        Il y a une corrélation clairement établie entre l’accroissement du niveau d’éducation et la baisse de la natalité, ça s’est vérifié à différentes époques et sous des latitudes diverses... ça ne se fait pas de le dire ?


                      • Tiberius Tibère 27 juillet 16:28

                        @ticotico
                        >>>>Il y a une corrélation clairement établie entre l’accroissement du niveau d’éducation et la baisse de la natalité<<<<

                        Ce n’est pas tout à fait exact. c’est le niveau d’éducation des femmes qui semble lié à la baisse de la fécondité. Dans les pays musulmans qui pratiquent la polygamie, ce sont les hommes les plus riches et les plus éduqués qui ont le plus d’épouses et d’enfants. Mais dans ce cas, les femmes ont peu d’instruction et jouissent de libertés limitées.


                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 28 juillet 16:38

                        @ticotico

                        J’ai écouté Monique Pinçon Charlot. Et j’ai constaté les mêmes limites que dans le présent article, dans le présent commentaire, dans la presque totalité de ceux qui traitent ce sujet.

                        Il n’y a pas que la classe des milliardaires et les « bobos » qui les soutiennent qui sont favorables à ce système épouvantable conduisant le monde à la catastrophe.

                        Je constate que c’est la plus grande partie de la population qui ne cherche jamais les moyens très concrets de détruire cette horreur.

                        Pour la grande majorité du peuple de France cette horreur n’en est pas une. Elle est simplement fatale, la « nature humaine », et la « logique de fonctionnement » des hommes et des femmes conduit « normalement » à cela.


                      • heber 27 juillet 16:35

                        Tibère

                        exact c’est l’éducation des femmes qui fait toute la différence , en tout cas dans les nombreux et peuplés pays musulmans


                        • Tiberius Tibère 27 juillet 18:30

                          @heber

                          Oui, même dans les pays musulmans comme le Maroc, l’indice de fécondité chute avec l’amélioration de la condition des femmes. Maintenant, difficile de dire si cette évolution dans la vie des femmes est la cause de cette baisse ou si la baisse de la fécondité tout comme l’amélioration de la condition féminine ne traduisent pas une même évolution des sociétés humaines.


                        • Matlemat Matlemat 27 juillet 19:39

                          Guère de solutions, l’argent achete les consciences et si vous avez assez d’influence pour changer quelque chose ce sera pour vous de « l’argent ou du plomb ».


                          • zygzornifle zygzornifle 28 juillet 08:15

                            Pas de panique Macron veille au grain ….


                            • heber 28 juillet 08:15

                              Matlem.at

                              votre jugement fait froid dans le dos ! clair et expéditif , c’est le cas de le dire.

                              Avez-vous vous-même expérimenté  ou constaté son application ?


                              • Matlemat Matlemat 30 juillet 15:12

                                @heber Oui malheureusement, j’ai deux ou trois exemples d’hommes populaires qu’on ne pouvait acheter et qui ont mal fini, Coluche, Lulumba et Sankara.


                              • heber 28 juillet 18:11

                                @ticotico et Pierre Reigner,

                                Cette dame Madame Pinçon Charlot est tout à fait émouvante et visiblement très sincère mais je crois que c’est aussi une digne représentante des intellos planant à 3 m. du sol en permanence . Ce n’est franchement pas nécessaire de faire une étude sociologique et de sortir un bouquin pour constater que le modèle capitaliste et libéral vit ses derniers beaux instants et que, malgré cela , les bénéficiaires de cet état de choses se moquent totalement de ce qui peut arriver dans le futur à l’ensemble de l’humanité y compris d’ailleurs à leurs descendants ( ce que cite cette dame sur le patron de Facebook et les milliardaires qui achètent des terres en NZ est symptomatique de la stupidité naïve de ces gens qui croient qu’ils pourront échapper au sort commun alors que si l’humanité disparaît, ils sont , bien entendu, condamnés à disparaître aussi, tout au plus gagnerons-t-ils quelques années de plus que les autres , que ce soit en NZ ou dans leurs îles privées ).

                                Et  je pense qu’il est faux de renverser la logique de ce qui se passe ( selon son analyse ) et de prétendre que les 1% qui dominent la planète veulent diminuer la population mondiale car c’est exactement l’inverse ; ils veulent que continue l’expansion sans limites du capitalisme et donc que le nombre de consommateurs continue d’augmenter ; et il est également faux de sous-entendre que le dérèglement climatique est uniquement dû à cette classe et pénalise les pays pauvres innocents de toute turpitude ; il est très clair que le premier facteur responsable de la pollution humaine de la planète et de l’épuisement des ressources nécessaires à notre survie réside dans l’excès de population .Or , cet excès est certes dû aux mentors capitalistes qui poussent à l’extension du nombre de consommateurs mais il est aussi dû à la stupidité humaine intrinsèque et à l’égoïsme de chacun d’entre nous, incapables que nous sommes de renoncer à notre petit confort et aux religieux de toutes les chapelles ,  aveugles et sourds qui refusent de voir l’évidence et au nom de leurs Dieux poussent à la prolifération de leurs ouailles  . 

                                En fait , l’analyse de cette dame est très bobo-marxiste et n’offre aucune piste de solution, c’est du masochisme théorisé et résigné ; du style , li y a une situation scandaleuse et inacceptable , je le dis mais de toute façon , on ne peut rien y faire ;

                                Je considère que ceux qui renoncent sont inutiles et que leurs critiques sont stériles ; qu’ils proposent des solutions, des pistes , des voies nouvelles , c’est cela dont nous avons besoin , pas de doctes donneurs de leçons , annonciateurs de catastrophes imparables et inéluctables


                                • ticotico ticotico 28 juillet 21:04

                                  @heber

                                  Merci d’avoir pris le temps d’écouter Madame Monique et de répondre.
                                  Je crains toutefois de ne pas être convaincu par votre argumentation. Les actuels « maîtres du monde » sont loin d’être tous des abrutis, il ne suffit pas de mettre un Trump en tête de gondole pour que nous supposions que toute la classe dirigeante est incapable d’identifier une courbe exponentielle.

                                  C’est bien de cela qu’il s’agit quand on parle de croissance démographique, la population mondiale a fait x 7 en 200 ans et personne n’envisage que cette courbe se poursuive sans catastrophes majeures. 

                                  Quand Monique PC (on a les initiales bobo-marxistes qu’on peut) parle des intentions des ultra riches, elle ne leur prête pas de projet pour le reste de l’humanité, elle leur reconnaît simplement la volonté de s’abstraire du sort du commun des mortels et de ne rien faire pour tenter d’inverser les courbes actuelles. 

                                  Cette attitude est également en chacun d’entre nous, entre ceux qui pensent que changer leur mode de vie aura un impact nul sur le cours global des choses, ceux qui n’essaient pas car il ne voient pas d’issue positive et ceux, majoritaires, qui ne veulent pas voir que le mur se rapproche très vite... 

                                  Ce soir, je mange des légumes de mon jardin... mais je crains que cela ne suffise pas à enrayer la machine infernale. Je ne crois pas que les riches aient ourdi un complot contre l’humanité, je pense plutôt que la recherche du profit et du pouvoir a donné naissance à un système que plus personne ne parvient à contrôler.


                                • Pierre Régnier Pierre Régnier 29 juillet 06:36

                                  J’ai une grande estime pour Monique Pinçon Charlot. Je dis seulement que celles et ceux qui, comme elle, décrivent très bien l’horreur capitaliste où nous sommes rendus, ne font jamais suivre leurs excellents exposés d’une demande concrète comme, par exemple, une loi décrétant que, en France à partir de telle date, aucune rémunération individuelle du travail ne devra dépasser 10 fois le SMIC.

                                  Sans que de telles demandes deviennent des exigences populaires de plus en plus exprimées, l’horreur capitaliste que font régner les milliardaires qui ne sont nullement dans la panique continuera de progresser, jusqu’à la catastrophe finale.


                                  • heber 29 juillet 08:51

                                    ticotico

                                    Cette dame est visiblement honnête et franche ,elle dit ce qu’elle pense, ce qui nous change agréablement des habituels clowns qui peuplent les écrans et les monopolisent les postes politiques .Mais je ne pense pas qu’elle ait raison.Tout se prépare pour perpétuer le système ( nourritures alternatives -insectes-larves , mouvements massifs de main d’oeuvre pour garder les salaires et avantages sociaux a minima, vaccinations en chaîne pour  maximiser le nombre potentiel de consommateurs atteignant l’âge adulte, etc...).Il y a un plan très clair derrière tout cela même si la majorité de la classe riche s’en fout et vit égoïstement sans se soucier de rien ;d’autres car la minorité des puissants( quelques milliers ) pense pour eux.Que la majorité de l’humanité soit d’une ignorance et d’une irresponsabilité crasses ou d’un niveau d’éducation trop bas pour réaliser et surtout ait un souci majeur et quotidien qui occulte tout le reste (comment manger et subsister demain) n’enlève rien à la problématique ; je dirai bien au contraire. Il incombe à ceux qui savent et se rendent compte d’agir ou en tout cas d’essayer ;


                                    • heber 29 juillet 08:52

                                      Pierre Reigner
                                      il faut certainement agir pour éviter la catastrophe finale ; vous avez raison


                                      • troletbuse troletbuse 29 juillet 12:02

                                        Il faut surtout réinventer la vraie dictature, améliorer l’existante. Voila le nouveau but.


                                        • heber 31 juillet 09:35

                                          Matlemat,

                                          effectivement mais Coluche , n’était-ce pas un accident de la circulation ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité