• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Paris 14 mars 2015 : Marche Européenne de solidarité avec le Tibet et (...)

Paris 14 mars 2015 : Marche Européenne de solidarité avec le Tibet et concert

La date anniversaire de la commémoration du soulèvement du peuple tibétain approche. Le 10 mars 1959, devant la résidence du Dalaï-lama, tout Lhassa s’était rassemblée, y compris des Tibétains du Kham et de l’Amdo qui fuyaient la répression des militaires chinois contre un mouvement de résistance au régime communiste qui fut imposé dans les années 50 dans ces régions. La tension entre le peuple tibétain et les militaires était à un point culminant quand des obus atterrirent dans les jardins du Dalaï-lama, entraînant sa fuite en exil en Inde, où il mit rapidement en place un gouvernement en exil, dont il a démissionné en 2011 au profit d’un premier ministre élu, Lobsang Sangay, grâce à un système démocratique mis en place progressivement. Durant toutes ses années, le Dalaï-lama et son gouvernement ont appelé les dirigeants chinois successifs au dialogue. Mais avec les années de réformes communistes et la Révolution culturelle, Mao Tsétoung n’était pas d’humeur au dialogue.

Cette période laissé place à une libéralisation et une politique d’ouverture du Tibet grâce à Hu Yaobang sous la présidence de Deng Xiaoping qui déclara « en dehors de l'indépendance, tous les problèmes peuvent être discutés ». Il a même invité les dirigeants tibétains en exil au Tibet, qui y envoyèrent trois délégations d'enquête en 1979 et 1980. Des foules tibétaines affluaient au devant des délégués partout où ils allaient et leur racontaient l’histoire des tragédies qui s’étaient abattue sur eux et leurs familles au cours des deux dernières décennies.

En 1981, le gouvernement chinois exprima sa volonté de permettre le Dalai-lama de revenir dans la « mère patrie » (en Chine, mais pas au Tibet), mais refusa toute négociation politique, tentant ainsi de réduire la question du Tibet retour du Dalaï-lama, oubliant ainsi le sort des six millions de Tibétains ce que les Tibétains ne purent accepter. Les espoirs de pourparlers ont pris fin avec la l’éviction de Hu Yaobang et le renversement de ses réformes.

Les dirigeants tibétains n’avaient alors d’autre choix que de faire appel à la communauté internationale. Le 21 septembre 1987, le Dalaï-lama annonçait son plan de paix en cinq points pour le Tibet : (1) la transformation de l'ensemble du Tibet en une zone de paix ; (2) l'abandon de la politique de transfert de la population de la Chine qui menace l'existence même des Tibétains en tant que peuple ; (3) Le respect des droits humains fondamentaux du peuple tibétain et des libertés démocratiques ; (4) la restauration et la protection de l'environnement naturel du Tibet et l'abandon de l'utilisation du Tibet pour la production d'armes nucléaires et le déversement de déchets nucléaires ; et (5) le début de négociations sérieuses sur le statut futur du Tibet et des relations entre les peuples tibétain et chinois.

Le Dalaï-lama ne parlait pas d'indépendance du Tibet, mais de coopération avec la Chine qui réagit cependant négativement en le critiquant. Cela a précipité des manifestations massives au Tibet, qui ont été violemment réprimée par les forces armées chinoises. Le cycle de la résistance et de la répression a abouti à la déclaration de la loi martiale en mars 1989. En dépit de l'aggravation de la situation, le Dalaï-lama persista dans ses efforts pour rechercher le dialogue.

Sous la présidence de Hu Jintao, grâce notamment à une résolution du Parlement européen appelant à l’ouverture du dialogue sino-tibétain en l’absence duquel, elle proposait de reconnaître le gouvernement tibétain en exil, une série de discussion s’est ouvert dans les années 2000. Cependant, peu avant les JO de Pékin, des manifestations de 2008 au Tibet furent lourdement réprimées par l’Etat chinois : plus de 200 morts, 5000 prisonniers, des condamnations à de lourdes peines de prisons et des exécutions. Depuis, la situation au Tibet n’a cessé d’empirer : emprisonnements, tortures, disparitions forcées, violences des forces de polices contre des rassemblements pacifiques entraînant des morts. Depuis 2009 au Tibet, plus de 130 Tibétains se sont immolés par le feu pour protester contre la répression des autorités chinoises.

Le président actuel, Xi Jinping, saura-t-il réaliser ce qu’aucun de ses prédécesseurs n’a pu faire : entrer dans un dialogue constructif avec les Tibétains ? Nous pouvons y contribuer de façon décisive en démontrant notre solidarité avec le Tibet.

Partout dans le monde, les Tibétains en exil manifesteront pour commémorer le 56ème anniversaire du soulèvement du peuple tibétain de 1959. Cette année, les Tibétains de Suisse, d’Allemagne, des Pays-Bas, de Belgique, Norvège, Suède, Autriche, Italie, Espagne, Pologne, Royaume-Uni, Irlande, Danemark, et de France ont choisi Paris pour une marche européenne. Le samedi 14 mars 2015 à partir de 10h30 le "Parvis des Droits de l’Homme" au Trocadéro à Paris, est le point de rassemblement du départ.

La marche partira de 11h45 soit 12h00 du Trocadéro pour aller en direction de la place Joffre au Champs-de-Mars en passant par la place Alma Marceau près de l’Ambassade de la "République populaire de Chine" à Paris. L’itinéraire de cette marche sera de l’esplanade du Trocadéro pour aller au Champ-de-Mars en passant par l’ambassade de la République populaire de Chine à Paris. Au Champ-de-Mars : interventions des Personnalités politiques et civiles, suivies d’un concert de chansons engagées dans une ambiance musicale et bon enfant en faveur des Droits de l’Homme au Tibet ainsi que de la solidarité avec les Tibétains du Tibet.

Aujourd’hui encore, le Tibet a besoin de nous pour se faire entendre son aspiration à la Liberté.
Pour plus d’infos : http://europe-stands-with-tibet.org/&nbsp ;


Moyenne des avis sur cet article :  3.52/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Laurent 47 5 mars 2015 18:31

    J’ai vraiment l’impression que la majorité de nos concitoyens n’a aucune idée de ce qu’est le Tibet !
    Le Tibet, ce n’est pas que l’Himalaya et ses montagnes, c’est aussi la plaine. Une immense plaine !
    Les provinces autonomes du Tibet, qui font partie de la Chine depuis la nuit des temps, représentent à peu près le tiers de la superficie de la Chine. Le goji, ce petit arbuste qui donne des baies aux vertus reconnues, ne pousse pas en montagne, car il est gélif. Bien que cultivé au Tibet, comme dit la pub, il ne pousse qu’en plaine !
    Imaginer un seul instant que la Chine puisse se séparer du tiers de son territoire relève de la plus pure fiction, ne serait-ce que pour des raisons stratégiques !
    D’ailleurs la partie montagneuse du Tibet a été phagocytée par les chinois, et les tibétains qui se révoltent contre le pouvoir central sont ultra-minoritaires au milieu de cette marée chinoise.
    Maintenant qu’un train pressurisé ( à cause de l’altitude ) assure la ligne Pékin Lhassa, force est de constater que le progrès arrive dans cette région, et que les tensions semblent s’apaiser.
    D’autant plus que le commerce entre la Chine et l’Inde devient florissant, ces deux pays faisant partie des BRICS pour leurs intérêts communs.
    Souhaitons que cela dure !


    • Le p’tit Charles 6 mars 2015 08:47

      Les grandes démocraties se foutent royalement du Tibet...pour preuve elles sont toutes installées en Chine... !


      • luxwalker 6 mars 2015 09:27

        Bonjour tibet « libre »

        Soyez réalistes, JAMAIS la chine ne vous rendra votre indépendance car le tibet est vital pour ses intérets, matières premièeres, surface etc

        Le territoire est immense et sous peuplé et donc vital pour la sur population chinoise
        Alors négociez avec les chinois pour obtenir une petite superficie pour pratiquer vos rites et coutumes tranquilement (comme au Bhoutan) et abandonnez toute idée de retrouver votre « liberté »

        Namasté


        • Ouallonsnous ? 7 mars 2015 18:07

          @luxwalker

          Et surtout, cessez de servir la ridicule propagande néo_colonialiste de l’empire anglo-yankee !!!


        • njama njama 6 mars 2015 18:18

          Tibet libre
          mais pas expression libre ...
          mon commentaire a été viré
          faut que vous compreniez Tibet Libre qui venait poser régulièrement vos articles ici comme le faisait le think-tank socialiste Terra Nova pour le PS jusqu’en 2012 que dans une France laïque, on s’en fout complétement du bouddhisme, du dalaï-lama et de ses moines tibétains qui n’ont pas le monopole du bouddhisme, et même du boudhisme tibétain pratiqué aussi en Mongolie intérieure ... « ainsi que les provinces de Qinghai, Gansu, Yunnan et Sichuan et la région du Nord-Est, ainsi que plus sporadiquement dans différentes villes comme Pékin (Temple de Yonghe, etc.) ou Xi’an (Temple Guangren) —, en Mongolie, dans certaines républiques de Russie (Tuva, Bouriatie, Kalmoukie), au Bhoutan, où il constitue la religion d’État1, et dans certains pays et régions de l’Himalaya, dont le Népal septentrional, et quelques états d’Inde, en particulier l’Arunachal Pradesh, le Jammu-et-Cachemire (au Ladakh), le Sikkim, l’Himachal Pradesh (Dharamsala et le district de Lahaul et Spiti). »
          Le bouddhisme, n’est pas que tibétain, et ne saurait donc être une sorte de faire valoir spécifique aux revendications politiques indépendantistes des tibétains exilés pour remettre une sorte de pape (chef spirituel et politique) non élu par les tibétains eux-mêmes, à la tête d’une province chinoise dont l’espace et l’influence historiques sont très mal définis. Quand bien même la personnalité du Dalaï-Lama Tenzin Gyatso est, il faut l’avouer, plutôt sympathique, au moins médiatiquement.
          En plus, si c’est un dieu incarné, qu’il se démerde aurait-on envie de dire. Qu’a-t-il besoin de la CIA pour dépatouiller ses affaires avec les chinois ? Chine dans laquelle Tenzin Gyatso peut retourner quand il veut et tant qu’il veut en tant que simple citoyen chinois

          En plus du mythe de la persécution, il y a le mythe du Tibet :http://www.legrandsoir.info/Le-mythe-du-Tibet.html
          Tibet Libre, vous êtes rémunéré par la CIA ?


          • Ouallonsnous ? 7 mars 2015 18:10

            @njama

            Bien sur qu’ils sont rémunérés par la CIA, plus exactement la NED, sa vitrine légale, du moins certains veulent ils bien le croire !


          • Tibet Libre Tibet Libre 8 mars 2015 21:56

            @Ouallonsnous ? et @njama 

            Propagandez, propagandez, il en restera toujours quelque chose. 


          • Ouallonsnous ? 12 mars 2015 23:04

            Le trolls de Tibet libre sont tous en ligne, c’est là leur seule utilité !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès