• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Paris c’est pas Pékin ! »

« Paris c’est pas Pékin ! »

La bouche en cœur, les écolos et leurs amis de gôche se pressent depuis quelques heures sur les plateaux télé et radio pour dire qu’ils sont géniaux d’avoir réinventé la circulation alternée. Une mesure qui demandait « un grand courage » et une « volonté sans faille »… Mesdames et messieurs les écolos du dimanche, le courage c’est autre chose ! Le courage c’est se donner les moyens de changer la donne énergétique. La révolution écologique ce n’est pas tirer à la loterie et sortir du chapeau un numéro pair ou impair…

JPEG - 175.3 ko
La première alerte...

Tous, ils seront tous passés à la télévision pour montrer une fois encore que le bon peuple peut dormir et respirer tranquille. Le Gouvernement veille et aucune particule (fine) ne viendra troubler des Franciliens vivant depuis une semaine dans un nuage de pollution. Santé, Transports, Logement, Développement durable, tous les ministres et même le Premier d’autre eux, l’inénarrable Jean-Marc Ayrault se sont relayé dans les médias depuis ce weekend pour nous faire comprendre que trop c’est trop et que la pollution doit cesser !

Ah bah oui alors, la pollution c’est mal ! Donc il faut arrêter la pollution ! La guerre aussi c’est mal ! Donc il faut arrêter la guerre ! Les écolos nous resservent leur soupe indigeste sur le Bien et le Mal sans comprendre même une seconde que si ça va mal c’est qu’ils ne font rien depuis leur arrivée aux affaires. Pas un début d’idée, l’encéphalogramme de la réflexion reste désespérément plat. Il faudrait peut-être un BHL vert pour éclairer cette bande d’incapables qui s’obstinent à mettre des pansements sur une jambe de bois... Après une bonne dose d’intoxication de plusieurs jours, Eurêka ! Les génies de l’écologie-(politique) ont trouvé. Interdiction pour la moitié des véhicules de circuler ! Pourquoi n’y avait-on pas pensé avant ?

Alors, cool ! La pollution va diminuer et les Français vont comprendre que c’est mal de prendre sa voiture et de laisser les gaz d’échappement se répandre dans l’air… Le problème c’est qu’on traite de manière parcellaire un bout de symptôme alors que la cause du problème n’a toujours pas trouvé un début de solution depuis 2012. La droite sarkozyste avait le Grenelle de l’Environnement (très moyen, mais qui avait le mérite d’exister), la gauche hollandaise n’a rien. Ah si ! L’airbus de l’écologie ! Un avion qui ne s’est pas encore fait remarquer par les radars car si bien dissimulé que son créateur ne sait pas où il l’a rangé. Les ministres de l’invisible se suivent dans les médias et se réjouissent de la mesure prise ce weekend. Frédéric Cuvillier, ministre des Transports, peut-être un peu plus lucide que les autres, ose un timide « il faut nous interroger sur notre mobilité ». Quand je vous disais que les idées fusent !

Des idées ? En voilà des idées !

« On n’a pas de pétrole, mais on a des idées ». Cette célèbre expression n’a jamais été aussi fausse. Les idées sont aux abonnés absents depuis bien trop longtemps et aucune stratégie d’envergure ne se dessine en faveur du Développement durable. Anne Hidalgo, épigone de Delanoë et modèle Photoshop à ses heures perdues se fend d’un magnifique je « circule en voiture électrique depuis des mois et des mois »… Avec ça les Parisiens sont sauvés, la responsable municipale de la capitale depuis plus d’une décennie pourra continuer à se rendre à l’Hôtel de Ville sans restriction. Ouf !

Voiture électrique ? Que fait l’Etat en faveur de son développement ? N’a-t-on pas déjà cumulé un retard coupable  ? Que fait concrètement le Gouvernement pour favoriser les bonnes pratiques environnementales et développer les énergies vertes qui remplaceront le pétrole ? Aucun grand plan n’est adopté, les mesurettes se succèdent et les nuages de pollution grossissent pendant ce temps. Alors qu’aux Etats-Unis des expérimentations de véhicules propres se développent tous les jours, ici on est toujours à s’interroger sur la place que doit prendre l’hydrogène dans les solutions non polluantes à mettre en œuvre.

Les politiciens ont été plusieurs à l’image d’Elisabeth Guigou qui a un avis sur tout, mais aucune idée sur rien, à clamer que « Paris n’est pas Pékin » et que comme Paris est Paris, la pollution ne peut pas devenir un problème chronique. Pas de chance, la pollution s’attarde là où l’on ne fait pas d’effort réel en matière d’environnement. Quand on voit à quel point le problème de l’air semble insoluble pour des élites aussi peu inspirées et pragmatiques, on peut craindre le pire pour la mise en place de solutions innovantes comme les smart grids. Ces derniers ne s’installeront pas d’eux-mêmes ou sur un claquement de doigts. Malgré leur efficacité prouvée, ils ne pourront changer les choses que si ceux qui détiennent les rênes du pouvoir sont capables d’imprimer les décisions qui s’imposent. Devrons nous attendre de devoir respirer un jour sur deux avant de les mettre en place des politiques de grande ampleur ?

Le moteur électrique, la meilleure gestion de l’énergie à domicile, la fin des entreprises ultra-polluantes ne se feront pas sans un relai décisif des pouvoirs publics. Que voit-on venir ? Rien ! On attend que le nuage se disperse et on prie pour ne pas être pointé du doigt pour nullité coupable en matière d’environnement ! Avec une telle stratégie, la France ira loin, c’est une certitude… !


Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • oncle archibald 18 mars 2014 10:12

    Il se murmure que la circulation des véhicules représente environ 14% dans les causes de pollution, que dans ces 14% sont inclus les bus et autres véhicules d’entreprises ou de livraisons autorisés à circuler quelle que soit leur plaque ..

    A l’aune de ces chiffres on peut mesurer le « grand courage » et la « volonté sans faille » de nos vaillants élus d’EELV qui crient victoire. On leur a jeté un os à ronger et de quoi crier victoire, juste manière de leur rappeler qu’il font partie de la majorité gouvernementale. Magnifique. 

    J’ai une pensée émue pour les quelques 5000 conducteurs et conductrices qui se sont fait verbaliser juste parce qu’il fallait bien emmener quand même les enfants à l’école ou pointer au boulot.

    • Croa Croa 18 mars 2014 15:45

      «  emmener quand même les enfants à l’école »

      Il y a toujours des écoles accessibles à pied ou par ramassage scolaire en France. En ce qui me concerne j’allais à l’école à pied, puis en vélo au lycée. C’était une autre époque il est vrai... Sauf que ma fille a fait pareil sans problème !

      Quand on a l’habitude de prendre la voiture pour aller déféquer... Impossible d’éviter la prune ! smiley


    • claude-michel claude-michel 18 mars 2014 11:30
      « Paris c’est pas Pékin ! »...Vous avez raison...Paris se vend à Pékin..une nuance de poids..
      Pour la pollution la France entière est polluée... !

      • claude-michel claude-michel 18 mars 2014 13:01

        Et pourtant c’est vrai que Paris vend la France a la Chine...les avions les voitures et de nombreuses autres technologies de pointes se retrouvent à Pékin...contre quelques piécettes... !


      • tchoo 18 mars 2014 12:28

        Faire appel à BHL décrédibilise tout le reste et puis le tout électricque suppose que l’on se préoccupe de comment on produit cette électricité, à moins que vous soyez un fervent adepte des centrales nucléaires


        • HELIOS HELIOS 18 mars 2014 15:51

          Puisque c’est seulement moins de 20% de la pollution qui est dû au transport, soit on cesse de « transporter »... c’est a dire voitures, bus et camions.... soit on s’attaque aux 80 % de pollution qui n’ont rien a voir avec les transports.

          Donc, on s’attaque aux chauffages, aux moteurs des générateurs industriels...

          allez, tiens, quelques mesures ...
          ... definir des zones de pollutions, calculées a partirt de la densité humaine, des sols, des vents dominants... et a partir de là edicter des reglements de bon sens !

          — interdiction d’installations polluantes (entreprise)
          — interdiction de chauffage par combustion (entreprise, residentiel)
          — interdiction de bruler quoi que ce soit
          — obligation d’espaces verts (nombre d’arbres par habitants, par exemple)

          ... ce sont des mesures qui existent déjà dans de grandes villes de par le monde.


          • claude-michel claude-michel 18 mars 2014 16:19

            Il parait que les « filtres a particules » ne sont pas efficace a 100% et laisse passer le plus nocif pour notre santé.. ?

            Article sur wikipedia...


            • wawa wawa 18 mars 2014 16:45

              ben oui, tout comme la radioactivité, les particules fines ne s’arrètent pas au frontières

               smiley

              • claude-michel claude-michel 18 mars 2014 17:18
                En dix ans, les véhicules diesel ont quasiment disparu des rues de Tokyo

                La campagne « Dites non au diesel », lancée en août 1999, sous l’impulsion du nouveau gouverneur, Shintaro Ishihara, a été couronnée de succès....(Le Monde)


              • 65beve 65beve 18 mars 2014 18:53

                Au lieu d’interdire purement et simplement la fabrication ou l’importation des voitures diesel à l’horizon 2020, les Ecolo-socialistes vont nous ressortir la bonne vieille vignette pour les véhicules le plus vieux donc les plus polluants.


                • Attilax Attilax 18 mars 2014 20:15

                  L’électrique est la meilleure solution ?
                  Vous rigolez, j’espère ?
                  Vous savez ce qu’il faut faire pour extraire le lithium indispensable aux batteries qui alimentent les moteurs électriques ?
                  Faut péter le sol en profondeur, ça flingue toutes les nappes phréatiques. Les régions concernées ressemblent au Mordor, il n’y a plus rien qui pousse. Allez jeter un œil sur les gisements exploités en Chine, vous allez peut-être comprendre.
                  En fin de vie, c’est à dire environ 900 cycles, soit en trois ans à peine de durée de vie active, on jette la batterie qui est un déchet ULTIME, radioactif et impossible à recycler. Vu qu’on en met absolument partout (gps, phones, e-cig, lampes, volets, etc..) je vous laisse imaginer l’horreur que vont représenter toutes ces montagnes de batteries toxiques dans quelques années... Et ils s’attaquent aux océans, qui en regorgent !

                  Votre solution risque d’être encore pire que le problème.

                  Des vraies solutions existent pourtant : des véhicules à hydrogène (pile à combustible) et à air comprimé sont prêts, depuis déjà des années. Mais ils ne sortent pas (en Europe, du moins).
                  Au lieu de ça, ils tentent (en vain, les ventes sont microscopiques) de nous vendre ces saloperies au lithium qui valent une fortune, pèsent des tonnes, n’ont aucune autonomie, et mettent des plombes à se recharger.

                  Il faut être soit riche soit complètement con pour s’acheter une bagnole électrique aujourd’hui, mais certainement pas écolo.


                  • titi 19 mars 2014 00:59

                    Bon alors moi j’y connais rien en écologie.

                    Mais d’après ce que j’ai compris 70% de la pollution aux particules d’Ile de France n’est pas « générée » en Ile de France, mais est poussée par le vent.
                    Et toujours si j’ai bien compris les vents ces derniers temps provenaient du Nord Est, c’est à dire d’Allemagne.

                    Comment ce fait il qu’un pays aussi écolo que l’Allemagne produise autant de particules polluantes ? Si quelqu’un à la réponse ça m’intéresse....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès