• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Partout, ce manque d’humilité...

Partout, ce manque d’humilité...

Partout, la folie des grandeurs, partout, ce manque d'humilité qui caractérise nos sociétés...

Partout, des dépenses qui dépassent la mesure, des dérapages budgétaires inquiétants : : explosion du budget affecté à la rénovation du Grand Palais, "Entre 2010 et 2017, le budget de cette rénovation de luxe avait été doublé et une nouvelle rallonge de 75 millions d'euros vient encore d'être accordée..."

Le chantier de la Maison de la radio a aussi explosé...

 Le réaménagement des Halles, lancé en 2002 par le maire de Paris Bertrand Delanoë a fini par coûter plus d'un milliard d'euros.

Des dépenses excessives encore pour la salle philharmonique de la Villette qui se monte à 386 millions !

 

Des chiffres et des gouffres financiers qui donnent le tournis !

Et ce ne sont là que des exemples parmi d'autres...

Comme si l'endettement de la France n'était pas déjà très conséquent...

On pourrait évoquer encore le fiasco de l'EPR qui coûte une fortune, alors que la technique n'est pas fiable...

 

Avec l'entretien des centrales, avec le traitement des déchets éternels, les centrales coûtent de plus en plus cher, et l'électricité produite par ces centrales devient et deviendra de plus en plus onéreuse.

 

On le sait maintenant, le nucléaire comporte des risques et des dangers que l'on n'arrive pas à maîtriser : ainsi, nos centrales nucléaires sont, elles-mêmes, vieillissantes, l'état des installations est préoccupant.

Et pourtant, on continue dans cette voie : pendant des années, on a surdimensionné le parc nucléaire, sans se soucier des conséquences...

 

Et on nous parle sans arrêt de la dette à rembourser pour justifier des mesures qui frappent des gens modestes, des petits retraités...

Mais qui est responsable de toutes ces dépenses inconsidérées ? Qui est à l'origine de décisions qui grèvent le budget de la France ?

Que font les hommes politiques pour maîtriser ces dépenses ?

 

Il est question de diminuer la dette, en diminuant le nombre de fonctionnaires !

L'état veut supprimer, ainsi, des postes d'enseignant, alors que le secteur de l'Education connaît de nombreuses difficultés...

 

Il serait temps que les hommes politiques prennent des mesures rigoureuses et justes pour juguler les dépenses de l'état.

Les fonctionnaires, les gens modestes, les salariés deviennent souvent des boucs émissaires : on leur fait payer une dette dont ils ne sont pas responsables...

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/09/partout-ce-manque-d-humilite.html

 

Source :

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-nouailhac/nouailhac-depenses-publiques-la-valse-des-milliards-24-09-2018-2253650_2428.php

 

Documents joints à cet article

Partout, ce manque d'humilité...

Moyenne des avis sur cet article :  1.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Giordano Bruno 27 septembre 2018 14:46

    L’humilité, c’est aussi ne pas poster un article par jour.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 septembre 2018 14:54

      @Giordano Bruno


      On a tendance à confondre humilité et le fait de manifester ses réflexions. Rester en retrait par timidité n’est pas de l’humilité, mais une forme de lâcheté par rapport justement à ceux qui se donnent le droit de décider pour nous. Et l’humilité de devenir lâcheté.

    • rosemar rosemar 27 septembre 2018 19:06

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      MERCI pour cette mise au point...

    • foufouille foufouille 27 septembre 2018 16:20

      c’est l’hôpital qui se moque de la charité .............


      • nono le simplet nono le simplet 27 septembre 2018 18:02
        concernant le Grand Palais les travaux devraient se monter 541 M€ et son ancien directeur a eu pour 410 000€ de frais de voiture de fonction en 5 ans nous raconte Le Canard ...
        roulez carrosse !

        • rosemar rosemar 27 septembre 2018 19:03

          @nono le simplet

          Merci pour cette précision : des voitures luxueuses qui coûtent cher...

        • Arthur S Bécassine 27 septembre 2018 18:10

          Pourquoi vous dites que ce n’est pas bien d’exploser son budget ?

          Si vous voulez, je peux vous présenter mon banquier qui est très gentil et il vous fera un prêt.
          Il dit qu l’argent, il est fait pour être prêté.
          Grâce à lui, j’ai pu acheter une machine à tricoter.
          Si vous en voulez une, c’est facile, il vous fait un prêt.
          Ce n’est pas une dette, c’est un prêt.
          Heureusement qu’il y a des gens qui ont de l’argent et qui veulent bien nous le prêter, sinon, comment on ferait ?
           

          • rosemar rosemar 27 septembre 2018 19:05

            @Bécassine

            C’est le principe du crédit : la France vit à crédit, et chaque jour, la dette se creuse...

          • HELIOS HELIOS 27 septembre 2018 20:12


            ... manque d’humilité ? oh que oui, il y en a même qui ont décidé que la puissance de l’homme etait telle que ses emissions de gaz a effet de serre pouvaient faire monter la temperature de la planete !!!!

            Et quand on taxera la viande de boeuf, c’est la puissance des vaches qui augmentera cet effet de serre....

            ... et pendant ce temps, le plastique flotte sur l’ocean, il y a de moins en moins de matériel réparable et les normes economico-gouvernementales pourissent la vie de ceux qui sont vraiment humbles

            • Sergio Sergio 27 septembre 2018 21:27

              Nos gouvernants veulent un système libéral, pour l’instant, nous en sommes à un mixe entre une hypocrite économie pseudo libérale, et le fait de payer encore et encore des impôts et taxes directes et indirectes, on se demande à qui profite le crime ? L’histoire de la dette publique est un leurre, moderniser les infrastructures à destination de l’usager, pourquoi pas, la Maison de la Radio, les Halles et plus ... Au final, la dette ne devrait pas exister car conformément à la loi du marché en économie libérale, l’argent doit tourner et être réinvesti, en fait, il devrait être dans une forme d’ubiquité à défaut d’humilité, mais dans le système à nous, il faut croire qu’il ne circule pas et s’arrête quelque part, où ? Dans le double puits sans fond du Dol-de-Bretagne, par exemple.


              • Reiki 28 septembre 2018 09:15

                Notre faille es notre plus grande fierté . Qui osera la remettre en question ?


                • zygzornifle zygzornifle 28 septembre 2018 10:14

                  Les rapaces n’ont pas d’humilité .....


                  • eric 28 septembre 2018 10:37

                    C’est tout à fait exact. 57% de prélèvements obligatoires. Un des plus grand nombre d’employés sur fonds publics par habitants des pays comparables. Des budgets tout en fonctionnement et en mesures votées au detriment de l’investissement public et même de la maintenance de l’existant. Un pourcentage croissant d’une richesse croissante consacré à ces budgets. Des résultats des services publics que les syndicats disent en dégradation perpétuelle à budget croissant. Des retraites médianes de la fonction publique deux fois plus élevées que celles des autres sans avoir cotise autant. Le refus absolu d’être solidaire avec les chômeurs .,,,« cela ne nous concerne pas ». Les baisses des prestations aux plus pauvres, etc..... Le tout, avec une sur reoresrntation écrasante des fonctionnaires et apparentés dans le politique .


                    Il n’y a pas a chercher l’erreur. Il n’y en a pas. Ces gens font une politique de classe avec notre argent. Celui que nous restions aux pauvres.
                    Leur représentant, lui même fonctionnaire de formation, pique du fric à des millions deretraités sans defense, ils se plaignent de la baisse de 0,000%de l’emploi dans leur caste a baisse du nombre d’enfants. Assez nauséabond tous cela...

                    Cerise sur le gateau : bac plus 9 avec des profs comme l’auteur, qui m’ont formé, laissé passer et moultement diplômé. Vous avez vu mon orthographe. Je porterai plainte, je pense que je gagnerai de l’argent. Si ces gens étaient responsable de leurs méfaits......


                    • babadjinew babadjinew 28 septembre 2018 10:45
                      Quand comprendrons nous que notre système est caduque ????

                      410 000 € de taxi sur l’année !!! Ok pas bien mais encore ???? Du taf pour un nombre x de personnes, des cotisations sociales payées, des impôts qui entrent..... Un carnage écologique aussi car ces courses sont certainement pour de l’intra-muros, ce dans une ville tout de même bien lotis en transports en communs......

                      Bref, cela peut ce décliner dans tous les exemples cités......

                      Quand à la dette, ben c’est du taf, avec le même ruissellement que depuis la nuit des temps, c’est à dire beaucoup pour une minorité et peu pour une majorité....... Rien de bien neuf dans l’univers capitaliste.......


                      Comment ce stupide système destructeur peut il encore faire tant de ravage sociaux et écologique dans notre monde technologique dit « Post Moderne » ???


                      Tout simplement parce que nous refusons l’idée même d’un revenu de base qui permettrait de vivre sans avoir besoin de travailler.......

                      Avec des principes aussi archaïques dans un monde technologique la dette n a pas fini d’exploser, et nous n’avons pas fini d’être pressé comme des citrons ! Ce, venant du simple fait de notre propre incapacité à concevoir un autre paradigme !!!!

                      Wake Up !!! 

                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 28 septembre 2018 10:50

                        Ma définition de l’humilité n’a rien à voir avec le fait ou non d’être médiatiqu. Il s’agit d’accepter le fait que nous mortels. Que nous devons notre vie à nos parents et d’accepter notre destin d’homme ou de femme (même s’ils ne nous ont pas faits parfaits : difficile parfois : dans la Libre j’apprends que des enfants né d’une région de France sont nés sont mains). que petits je n’ai pas encore la maturité pour donner mon avis. 


                        • Armelle Armelle 28 septembre 2018 12:41

                          Bonjour Rosemar,
                          Bof, ça ne fait jamais que 40 ans que ça dure !!! Voter des budgets en déficit semble être une partie de plaisir et chose normale pour nos énarques, Vous savez ; nos énarques ! ceux qui, "paraît-il ont réussi à l’école !!!

                          Alors pourquoi critiquer quand, pour une fois, ces gens pensent ENFIN à faire des économies ?


                          • Aristide Aristide 28 septembre 2018 12:58

                            L’état veut supprimer, ainsi, des postes d’enseignant, alors que le secteur de l’Education connaît de nombreuses difficultés...

                            Il serait temps que les hommes politiques prennent des mesures rigoureuses et justes pour juguler les dépenses de l’état.

                            C’est bizarre de pouvoir sans aucune distance mettre bout à bout deux assertions aussi opposées.




                            • Ruut Ruut 28 septembre 2018 16:56
                              Pour éponger la dette, c’est simple.
                              Une simple lois suffit. Rendre pénalement responsable le président des dettes restantes a la fin de son mandat.
                              si a la fin du mandat il y as dette, il reste en prison jusqu’à ce que la dette soit épurée et ce sans toucher la retraite du président le temps de son incarcération, mais le RUA, comme l’ensemble de la population, vue qu’il est nourris et blanchit par la prison.

                              Et je reste convaincus qu’au bout de 3 présidents le dette serait résorbée ou au pire, les responsables de cette dette en prison.


                              • Raymond75 29 septembre 2018 08:56
                                Je crois que en Allemagne on a pas le droit de voter un budget en déficit.

                                Si on veut on peut, mais en France on ne le veut pas. Tout le monde hurle contre les impôts qui vont croissant, mais personne n’accepte une réduction des moyens si on baisse ces impôts.

                                Et l’organisation de l’économie est faite pour favoriser les banques privées, qui ont tout intérêt (dans tous les sens du terme) à prêter aux états.

                                Vous même Rosemar dénoncez la charge des impôts, mais critiquez des mesures de réduction de poste dans l’Éducation Nationale. Et tout le monde fait comme vous ...

                                • chantecler chantecler 29 septembre 2018 09:17
                                  Non , on ne le peut pas .
                                  3 % de déficit toléré par rapport au PIB ..
                                  Selon les traités européens ...
                                  Apparemment indépassables (sauf si crise bancaire , financière où les vannes sont ouvertes à fond).
                                  Si notre économie était florissante , si notre balance commerciale n’était pas très fortement dans le rouge, peut être pourrait on négocier ...
                                  Et encore il paraît que l’argent de la drogue rentre dans le PIB pour le gonfler et poursuivre l’endettement, qui fait partie du système .
                                  Plus de trente ans de néolibéralisme ,de mondialisation donc , d’effondrement économique et nous en sommes là !
                                  De plus impossible de sortir simplement du cadre .
                                  Quant aux impôts ,directs et indirects , l’assiette repose sur une « clientèle » captive .
                                  Les grosses sociétés transnationales , du CAC 40 ou non , y échappent , peu ou prou, par plein de moyens .
                                  Qu’elles fassent du bénéfice ou non sur notre territoire .
                                  Et c’est l’ensemble qui rend une partie de la population qui trinque particulièrement enragée .
                                  Comme si cette population était prise dans une souricière .
                                  Il s’agit d’un étranglement à la grecque .
                                  Ce qui était facile à prévoir .

                                  • Armelle Armelle 29 septembre 2018 11:26

                                    @chantecler

                                    « Les grosses sociétés transnationales , du CAC 40 ou non , y échappent , peu ou prou, par plein de moyens »

                                    Oui et dans la plupart des cas selon des dispositions autorisées par la loi, et que l’on appellent optimisation fiscale !!! alors votre soi disant « néo libéralisme » n’a rien à voir la dedans, c’est totalement ridicule. Allez plutôt gratter du côté copinage entre politiques et ces sociétés, où vous découvrirez sans doute que certains sont soumis à cette autre loi sauvage qui consiste à « faire une proposition que le décideur ne peut refuser ». Ces manoeuvres existent à TOUTES les strates de l’administration !!!! Vous vous trompez de combat Chanteclerc et le pire est que vous avaliez naïvement le discours assassin que nous ressassent sans cesse ces « vendus » de la politique...


                                  • chantecler chantecler 29 septembre 2018 12:05

                                    @Armelle

                                    Mais bien sûr Armelle !
                                    " Allez plutôt gratter du côté copinage entre politiques et ces sociétés, où vous découvrirez sans doute que certains sont soumis à cette autre loi sauvage qui consiste à « faire une proposition que le décideur ne peut refuser ».
                                    Ben c’est ça le néolibéralisme , entre autre !
                                    Heureusement que vos arguments sont sincères et votre jugement pas du tout faussé ...
                                    Par la doctrine libertarienne par exemple .
                                    Ah , une société sans état , ou le minimum du minimum .
                                    En attendant vous êtes bien « l’idiot utile » du système qui dérégule et privatise tout .
                                    Pour ma part , je considère que l’état actuel ne joue pas son rôle et est moteur du néolibéralisme .
                                    Alors réformer ou détruire cet état dévoyé ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès