• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pas d’expulsions locatives !

Pas d’expulsions locatives !

Il arrive parfois, trop souvent d’ailleurs que des personnes en situation d’impayés de loyers ne répondent pas aux courriers et aux sollicitations des services sociaux.

C’est regrettable, mais c’est une réalité sociale.

Les personnes en grande difficulté ne relèvent pas toujours leur boîte aux lettre et ne vont pas chercher un recommandé à la poste.

La première réaction des « autorités », noyées parfois devant le nombre de cas, c’est de dire : « tant pis, ils seront expulsés, ils réagiront bien »

La CCAPEX ( commission spécialisée de coordination des actions de prévention des expulsions locatives) , co-présidée par le Préfet ou son représentant et par le Président du Conseil Départemental – ou son représentant- regroupe des bailleurs, des institutionnels et des associations intervenant dans le domaine du logement.

Cette CCAPEX convoque les personnes menacées d’expulsion locative, afin de les écouter et de trouver une solution permettant de sauver une situation compromise.

Des personnes sont accompagnées de travailleurs sociaux, d’autres, non et ceci pour l’une ou l’autre de ces raisons :

  • L’institution accompagnant la personne ne se dérange pas ;
  • La personne ne veut pas être accompagnée

Quand une personne ne se rend pas à la convocation, elle risque d’être pénalisée.

Une seconde chance peut lui est donnée mais viendra-t-elle lors de la prochaine CCAPEX ?

Il serait souhaitable que l’accompagnement de travailleurs sociaux puissent se faire au plus près des familles par des visites à domicile… Cela se fait de moins en moins.

Chacun doit rester dans sa fonction, les associations de solidarité qui s’appuient essentiellement ou même exclusivement de bénévoles n’ont pas les compétences mais elles ont souvent le lien, de l’empathie et la relation de confiance bâtie par plusieurs rencontres.

Ces associations demandent à être reconnues et écoutées par les institutionnels, ce qui éviterait parfois des gâchis humains et sociaux.

Le responsable de la Cohésion sociale que j’ai eu au téléphone m’a avoué que l’expulsion prononcée contre une famille allait coûter cher, très cher à la collectivité…. Il faut trouver un hôtel et suivre la famille.

Pourquoi alors ne pas avoir accepté la proposition faite par l’association, avec l’accord de la famille expulsée - non pas d’effacer ses dettes- mais d’établir un protocole ce cohésion sociale et de le suivre ?

Ce serait du gagnant-gagnant : la dette locative étant –déduction faite de l’APL- de 3500 € environ, il serait possible à la famille qui s’y engage à payer ses dettes avec un étalement sur 2 ans.

Entre le laxisme et le refus, il y a une marge !

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Gatling Gatling 4 octobre 17:33

    ’Pas d’expulsions locatives !’

    Ni pour les nationaux, ni pour les migrants = la tête à toto !



    • canard54 canard54 4 octobre 21:27

      J’ai une bonne idée :

      On expulse les pauvres diables de français qui se retrouvent dans la misère et on mets à la place des migrants futurs terroristes potentiels c’est la nouvelle façon de faire


      • Cadoudal Cadoudal 4 octobre 21:54

        @canard54
        . Le cri de désespoir d’une mère et ses quatre filles de 13, 15, 18 et 21 ans, cloîtrées depuis plusieurs jours dans leur appartement des HLM Vernet-Salanque, et terrorisées par une famille de voisins dont quatre frères d’une vingtaine d’années.
        http://www.lindependant.fr/2017/10/02/perpignan-ils-veulent-que-l-on-parte-au-nom-de-la-loi-du-quartier,3056727.php

        Chalot est contre les expulsions mais n’a rein contre les relocalisations d’indigène...

        Pitoyable Chalot...


      • canard54 canard54 4 octobre 21:29

        J’ai une bonne idée :

        On expulse les pauvres diables de français qui se retrouvent dans la misère et on mets à la place des migrants futurs terroristes potentiels c’est la nouvelle façon de faire


        • Henry Canant Henry Canant 4 octobre 21:46

          @canard54
          Tu as tout compris de ce qu’est le chalotisme. Plus le locataire hait le francaouis, plus au nom de la laïcité il bache les femmes et qu’il mette tout en oeuvre pour démontrer sa haine, il sera inexpulsable.

          C’est tout à son honneur.
          Notre devoir à tous est de les loger confortablement, de leur donner des allocs pour qu’ils puissent confortablement faire des gosses et prendre contrôlent de notre pays décadant pour la gloire d’Allah.

        • canard54 canard54 4 octobre 21:30

          Pardon c’est passé deux fois..


          • Henry Canant Henry Canant 4 octobre 21:49

            @canard54
            T’excuse pas, il vaut mieux réitérer.


          • Cadoudal Cadoudal 4 octobre 22:00

            @Henry Canant
            Tréitérons ?

            « une demande de mutation de logement »
            http://www.lindependant.fr/2017/10/02/perpignan-ils-veulent-que-l-on-parte-au-nom-de-la-loi-du-quartier,3056727.php

            Y a les uns et puis y a les autres...

            La famille de crasseux est bien sur défendue par Chalot...

            Qui ose nous dire qu’il est du PCF...

            Moi j’ai connu le PCF, avant...


          • Henry Canant Henry Canant 4 octobre 22:41

            Le chalotisme impose un minimum de respecter certaines traditions éminemment respectables.

            Si ces gens s’embrassent pas la foi islamiste, ils n’ont qu’à quitter le pays.

            Depuis que j’ai baché ma femme et mes filles et que je paie l’impôt aux barbus, tout se passe parfaitement.

            Grâce à la fortune que ma famille s’est faite durant l’occupation et à mon éducation familale prodiguée, je sais qu’il est vital de suivre la parole de Chalot et sa secte Cafnar financée par nos impôts.

            Vive Chalot, vive la CNAFAL et vive la charia.

            • CHALOT CHALOT 4 octobre 23:04

              Henry Canant ! vous êtes hors jeu.....Je ne peux rien pour vous, n’ayant pas les compétences pour vous guérir de cette obsession


              • Henry Canant Henry Canant 4 octobre 23:30

                @CHALOT
                Ulema Chalot, je suis confus de t’avoir offensé.

                J’essaie de suivre ton Enseignement, dis moi où j’ai pêché.
                Je ne mérite pas d’être ton disciple.

              • Cadoudal Cadoudal 4 octobre 23:45

                @CHALOT
                « une demande de mutation de logement »
                http://www.lindependant.fr/2017/10/02/perpignan-ils-veulent-que-l-on-parte-au-nom-de-la-loi-du-quartier,3056727.php

                Chalot fait dans le logement, mais aussi dans le délogement et le nettoyage ethnique...

                Si il avait pu faillir à sa mission et avoir ne serait-ce qu’un début de compassion pour cette famille chassée de chez elle...

                Il en aurait perdu le respect de ses pairs...

                Medef, Soros, UPR, EELV, PCF, Benito, LR, etc, etc...


              • karibo karibo 5 octobre 13:26

                salo veut un pays de sans dents, ou l’ existence d ’ immondices comme les propriétaires n’ existeraient plus, un pays de mange me-de, ou la misère serait le quotidien de sa population, ce qui lui permettrait de continuer à jouer à l’ altruiste et d’ exister.

                Tant que la France ne sera pas bâchée, ce genre d ’individu continuera de se métastaser .
                Touts ces bâchées systématiquement en cloque & en train de pousser les landaus, avec à minima 2 larbins pendus à leur accoutrement carnavalesque, ne suffira jamais, il faut que toute la France devienne comme cela, une poubelle ou des salo pourront venir compatir, jouer aux grands seigneurs, se gardant cependant bien de les accueillir chez eux, des melenchonistes quoi et ils sont déjà 15%, comme quoi même une chimio ne pourrait plus rien, les métastases ont envahi le dictate démocratique de la pensée unique, de la bien pensance, l’ unique qui a le mérite d’ exister, puisque la seule à lutter contre le facho ...
                Bonne continuation salo !

                • Cadoudal Cadoudal 5 octobre 16:10

                  @karibo
                  Surpopulation, défenestration, impunité ethnique, justice ?

                  « Les merdias appel sa ’’fait divers’’ tu met un noir à la place la devient un odieux acte raciste d’ampleur nationale. »
                  https://www.youtube.com/watch?v=VyBOtBpp-1o&feature=youtu.be

                  http://www.fdesouche.com/890935-il-la-fait-sauter-par-la-fenetre


                • Rmanal 5 octobre 13:40

                  Bonjour Chalot,

                  hélas le demande en travailleur sociaux est énorme, et les effectifs ne sont pas là. Perso j’ai un membre de ma famille qui vient d’être mis sous curatelle renforcée pour le protéger de lui-même, et il est bien suivi, et heureusement sinon depuis longtemps il serait à la rue.
                  Le travail de l’assistance sociale est un des piliers de ce qui reste de notre cohésion et de notre fondamental qui reste la fraternité, au moins au jour d’aujourd’hui il apparait toujours tel quel sur nos devantures publiques.
                  Par contre pour ceux qui rejettent ce dernier rempart, je ne vois pas trop comment les aider, car les maintenir dans un logement ne paie pas les charges courantes : on ne fait que repousser le problème au mois d’après.

                  Pour les bas du front et autres accidentés de poussettes qui lorsque l’on parle du temps qui fait y voit un rapport avec les hais (cocher la bonne case : musulman, arabe, noir, italien, portugais, russe, orthodoxe, etc), n’hésitez pas à ne pas perdre votre temps à faire un de vos commentaires aussi débiles qu’inutiles.


                  • Cadoudal Cadoudal 5 octobre 15:54

                    @Rmanal
                    Pas gentil de toujours me rappeler les séquelles de mon accident de poussette, c’était il y a bien longtemps :
                    « C’itè mon gran frère, disikilibri par un ballon qui a fit tombé ma pouussette.. »

                    Bon sinon, je vois que ça marche toujours aussi bien le « social »...

                    Faut juste être méritant et rendre service à son pays :
                    Alors que nombre de nos concitoyens en détresse sociale attendent parfois depuis des années l’octroi d’un logement social, la facilité incroyable avec laquelle cette femme dont les propos n’ont cessé de défrayer la chronique, matriarche d’une famille dont le radicalisme islamique a été révélé par la presse, a obtenu un appartement laisse songeur…
                    http://ripostelaique.com/la-mere-de-mohamed-merah-a-obtenu-un-logement-social-prioritaire-a-tremblay.html


                  • Rmanal 5 octobre 16:18

                    @Cadoudal
                    Pour les bas du front et autres accidentés de poussettes qui lorsque l’on parle du temps qui fait y voit un rapport avec les musulmans, n’hésitez pas à ne pas perdre votre temps à faire un de vos commentaires aussi débiles qu’inutiles.


                  • Cadoudal Cadoudal 5 octobre 16:58

                    @Rmanal
                    Il fait très beau ici à Dakar, 95% de musulmans, beau temps, mer belle...

                    Et chez vous ?

                    J’ai vu que les tarifs des hôtels était en forte baisse, je passerais peut-être vous voir un de ces jours..

                    leur demandant une caution de 15 € par mois et par personne.
                    https://www.ouest-france.fr/bretagne/quimper-29000/quimper-des-tensions-chez-les-demandeurs-d-asile-5291328


                  • Eric F Eric F 5 octobre 15:35

                    @Chalot
                    Le problème que vous évoquez est sérieux, mais qui doit financer ? Il avait été prévu de rendre obligatoire une assurance « défaut de paiement » payée par les propriétaires, ce qui n’a pas été retenu, mais sur le fond, est-ce à eux de prendre en charge un problème social qui relève de la solidarité nationale ? Ceci est vrai pour les offices HLM et plus encore pour un propriétaire privé. Un restaurateur est-il obligé de nourrir indéfiniment un client qui ne peux régler ses repas ?
                    L’effet en retour est que les agences de location mettent des critères rédhibitoires, la ceinture et les bretelles, pour sélectionner des locataires solvables. S’il y avait une caisse de cautionnement, la fluidité locative serait meilleure, et le cout de prise en charge du loyer de celui qui ne peut payer serait bien moindre que le cout du logement à l’hôtel, que vous évoquez. Mais pour cela il faudrait une très rapide réactivité pour ne pas laisser accumuler des mois d’impayés au détriment du propriétaire qui doit continuer à rembourser ses emprunts et payer les charges et taxes (non, ils ne sont pas tous parmi les 500 plus grandes fortunes du pays).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires