• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pas touche à la loi du 9 décembre 1905

Pas touche à la loi du 9 décembre 1905

Le 9 décembre dernier on célébrait l’anniversaire de la loi du 9 décembre 1905 et au moment où le gouvernement évoque la possibilité d’en modifier son contenu, il me semble urgent de rappeler haut et fort que ce texte est le garant de la laïcité et donc la pierre angulaire de notre construction Républicaine.

La laïcité est un concept singulièrement français. Sans doute. Mais elle est à la base de notre construction sociale, elle est un fondement de notre régime de solidarité, qui est sans égal, et qui nous est envié par beaucoup hors de nos frontières.

La loi de 1905 garantit à chacun la liberté de conscience et celle de sa pratique religieuse, mais elle la cantonne à la sphère privée. Elle est donc par conséquent l’outil indispensable du maintien de l’égalité de nos concitoyens dans la sphère publique et donc politique, le ciment incontestable, à travers cette égalité, de l’unité nationale. Elle assure la cohésion sociale en garantissant qu’aucune décision publique ne soit influencée par des opinions ou institutions religieuses, mais en permettant également que l’espace public ou l’entreprise soit préservé de tout prosélytisme et de toute intolérance.

Il n’existe aucun autre principe qui garantisse mieux la paix civile, la tolérance, la réalité de l’égalité homme femme et l’évolution de la société notamment dans l’attribution de nouvelles libertés ou droits individuels.

A l’inverse le communautarisme par le fractionnement sociétal qu’il engendre, la compétition qu’il suscite entre groupes, notamment religieux, est un facteur d’intolérance, d’instabilité sociale et peut conduire à la désagrégation de notre société ?

Notre Président de la République est d’une totale ambiguïté sur le sujet de la laïcité et du communautarisme. Ses critiques de la laïcité sont en effet régulières et il les formule de manière récurrente devant les représentants des cultes, que ce soit en décembre 2017 quant à l’Élysée il appelle à une vigilance accrue face la radicalisation de la laïcité ou quelques semaines au préalable, quand il demande à ses interlocuteurs de la fédération protestante de France de demeurer les « vigies de la République ». Cette année encore, en avril, au Collège des Bernardins, il a évoqué sans référence ou argument à l’appui, le lien qui se serait abimé entre l’Église et l’État !

La volonté du gouvernement de modifier la loi de 1905 s’inscrit donc dans ce halo de doutes et d’interrogations sur la position du chef de l’État sur la laïcité. Certes il est tout à fait concevable, comme il le dit lui-même que l’individu puisse avoir besoin de transcendance. Il ne faut pas oublier cependant que notre pays est parmi les moins religieux de la planète, presque 60% de sa population se déclare soit athée, soit non religieuse.

Cette situation et ces propos sont inquiétants. Ils ne peuvent que conduire les défenseurs de la laïcité à dire très clairement qu’il ne saurait être question de modifier la loi du 9 décembre 1905. Il n’y a aujourd’hui aucune raison valable pour le faire.

La surveillance du financement des mosquées n’a nul besoin de textes législatifs complémentaires, l’agrément des associations cultuelles musulmanes n’apportera rien de plus à la situation actuelle, si ce n’est la possibilité d’obtenir des subventions publiques. L’important aujourd’hui c’est à la fois de s’assurer que les prêches dans les mosquées et les salles de prières sont bien réalisés en français et de veiller à ce que leur contenu ne transgresse pas les principes de la République et soit bien conforme à ses lois.

Emmanuel Macron sur un certain nombre de sujets a déjà joué aux apprentis sorciers. Celui-ci n’est pas de ceux avec lesquels on peut plaisanter quand on a la responsabilité du pays. Une loi qui a tenu plus d’un siècle et qui recueille autant de soutiens que celle du 9 décembre 1905 mérite protection et respect. Dans un siècle bon nombre de présidents se seront succédé à la tête de notre République, des religions auront disparu d’autres seront peut-être apparues. En l’État actuel la loi de 1905 est notre meilleure garantie pour faire face pacifiquement à toutes ces évolutions.

Encore faut-il avoir la volonté de la faire appliquer dans la lettre et dans son esprit.


Moyenne des avis sur cet article :  2.66/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 décembre 2018 15:07

    Ne soyez pas aveugle comme nos gouvernants.
    Dans sa lettre et dans son esprit, la loi de 1905 interdit de regarder si, dans l’histoire et dans les bases théologiques des religions il existe des éléments qui prouvent leur incompatibilité avec les lois de la République et avec la paix du monde.

    Or, dans l’histoire et dans la théologie de l’islam, de tels éléments sont flagrants.


    • Pere Plexe Pere Plexe 12 décembre 2018 21:18

      @Pierre Régnier
      Toutes les religions place les lois divines au dessus de lois de la république.
      Heureusement la plupart des croyants, toutes religions confondues, se plient aux lois de notre pays.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 décembre 2018 15:34

      Il faut bien "toucher à la loi de 1905" mais pas pour l’aggraver comme le veulent le gouvernement, la fausse Gauche, la vraie Droite des maires de grandes villes qui veulent leur grande mosquée indispensable au maintien de leur pouvoir personnel, de nombreux journalistes des médias dominants, de nombreux enseignants et magistrats...

      Il faut compléter la loi de 1905 et la Constitution française de 1958 en leur faisant préciser que la laïcité républicaine ne s’applique pas aux religions qui affirment dans leur théologie, et qui ont prouvé par leur histoire, leur incompatibilité avec cette laïcité.


      • Christian Labrune Christian Labrune 12 décembre 2018 16:06

        Il faut compléter la loi de 1905 et la Constitution française de 1958 en leur faisant préciser que la laïcité républicaine ne s’applique pas aux religions qui affirment dans leur théologie, et qui ont prouvé par leur histoire, leur incompatibilité avec cette laïcité.

        ================================
        @Pierre Régnier

        Je ne vois rien à critiquer dans cet article, je l’approuve totalement. Mais je n’aurais pas d’objection à formuler concernant votre proposition. Je suis athée autant qu’on peut l’être, mais les religions, dès lors qu’elles ont cessé d’être sectaires, ne me dérangent pas. Pourvu toutefois qu’elles aient renoncé au prosélytisme et qu’elles permettent à leurs fidèles de les quitter tout à fait librement.

        L’islam que nous connaissons aujourd’hui, celui qui vient encore de massacrer à Strasbourg, ne relève pas de la religion au sens qu’on donnait à ce mot en 1905. Aucun état civilisé ne peut admettre l’apologie du meurtre, encore moins son illustration. Par voie de conséquence, les théories des Frères (voir les écrits de Sayyed Qutb) ou celles des salafistes ne relèvent même pas du religieux. Elles ne requièrent que ce traitement de simple police qu’on réserve aux organisations criminelles.

        Seul un islam qui aurait condamné sans ambiguïté le jihadisme et ses manifestations pourrait être pris en compte, à titre de religion, par une loi de 1905 qui, dès lors, suffirait très largement, mais cet islam-là n’existe pas.

        La seule chose à faire concernant l’islam actuel, c’est la fermeture systématique de toutes les mosquées salafistes, l’interdiction de toute publication et de tout prêche qui pourrait être assimilé à une apologie du meurtre. Et toute publication du Coran, comme celle de Mein Kampf, devrait être munie d’un appareil critique permettant au lecteur de comprendre que ce que certains versets préconisent (IX,5 par exemple) relève de mentalités du haut moyen-âge et n’a plus du tout sa place dans le monde contemporain.


      • Pere Plexe Pere Plexe 12 décembre 2018 16:11

        @Christian Labrune
        La république laïque n’a rien à faire des croyances religieuses philosophiques ou alchimiques des citoyens.
        Seul lui importe que ces derniers respecte les lois de ladite république.


      • Cyril22 12 décembre 2018 18:20

        @Christian Labrune
        l’islam-religion est pratiqué par des centaines de milliers de personnes dans le pays sans enfreindre les lois républicaines, le terrorisme islamiste est une dérive, dont les profils sont le plus souvent des délinquants rebelles.

        « Seul un islam qui aurait condamné sans ambiguïté le jihadisme et ses manifestations pourrait être pris en compte »
        exact, une proclamation qui dirait : "Il est explicitement interdit à tout musulman de déclencher une guerre [ ] les criminels qui se prétendent « djihadistes » sont [ ] des usurpateurs impies de l’islam... "
        eh bien cette proclamation existe, justement https://www.lepoint.fr/societe/exclusif-le-texte-qui-fonde-un-islam-en-france-29-03-2017-2115729_23.php


      • Christian Labrune Christian Labrune 12 décembre 2018 18:53

        eh bien cette proclamation existe, justement

        ================================
        @Cyril22

        Il y avait déjà eu une publication du CFCM, il y a quelques années, que j’avais approuvée (on doit trouver encore un article que j’avais publié ici et qui devait s’intituler « un excellent texte du CFCM »). Le moins qu’on puisse dire cependant, c’est qu’il n’a pas été suivi d’effets, cet excellent texte. Je ne vois rien à redire à celui, plus nouveau, que vous signalez, sauf que je rigole lorsque je lis : "par exemple, puisque le blasphème et la caricature religieuse sont autorisés par la loi française, l’on peut s’en déclarer blessé ou offensé mais il ne faut ni exiger leur interdiction ni réagir par la violence". Je me demande bien en effet pourquoi

        le même Boubakeur avait trouvé bon de porter plainte contre Charlie Hebdo, bien avant l’attentat, à cause de bien innocentes caricatures. N’oubliez pas non plus que Houellebecq, Bensoussan et quelques autres, ont eu affaire à la correctionnelle à cause de plaintes déposées par des associations musulmanes. Ils auront finalement été relaxés, mais le seul fait que les plaintes n’aient pas été immédiatement classées met en cause l’institution judiciaire française.

        Il faut que vous sachiez quand même que Boubakeur ne représente qu’une faible minorité des musulmans, lesquels dans leur ensemble détestent le CFCM, et Boubakeur en particulier. Si vous voulez savoir ce que pensent les musulmans, allez voir le site de l’UOIF, qui est une émanation des Frères musulmans.

        L’islam prévoit que lorsque les musulmans sont en minorité quelque part, ils peuvent, au gré des circonstances, pratiquer la taqiya. Ils ne s’en privent pas, et Boubakeur moins que quiconque.


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 décembre 2018 20:14

        @Cyril22

        Votre lien est particulièrement mal venu parce qu’il renvoie à un discours hypocrite de Dalil Boubakeur, l’un des principaux dirigeants du CFCM, lequel a été créé après que les négociateurs musulmans aient refusé d’accepter le droit de changer de religion. Ceci fait que la loi islamique sur l’apostasie, condamnant à mort le musulman quittant l’islam en le faisant savoir publiquement, reste valable pour les responsables de l’islam en France (et acceptée par les négociateurs gouvernementaux !).

        Ce n’est pas, dans le monde français d’aujourd’hui, la seule preuve du double discours des prétendus dirigeants « modérés » de l’islam en France : il y a quelques mois, une pétition demandait aux musulmans de rejeter officiellement les versets du Coran qui appellent à la haine des juifs et des chrétiens. Ce sont eux, les responsables « modérés » qui ont répondu dans des termes comme ceux-ci "Quel culot vous avez de nous demander d’effacer des prescriptions qui ont été énoncées par notre Dieu ! "


      • Eric F Eric F 12 décembre 2018 21:56

        1° affirmation que les musulmans n’acceptent pas les lois de la république sauf preuve du contraire
        2° la preuve étant donnée, affirmation que tout ce qu’ils disent est de la taqiya
        C’est le moyen breveté d’avoir toujours raison même quand on a tort smiley


      • rogal 12 décembre 2018 16:17

        « La loi de 1905 garantit à chacun la liberté de conscience et celle de sa pratique religieuse, mais elle la cantonne à la sphère privée. »

        Je ne me souviens pas d’y avoir lu ça. Peut-être faudrait-il l’y rajouter.


        • Cyril22 12 décembre 2018 18:06

          @rogal

          C’est en effet un contresens, la loi parle de séparation de l’état et des religions, mais absolument pas de restriction de l’expression des religions dans l’espace public, du reste jusqu’aux années 60, on voyait dans la rue de nombreux ecclésiastiques en soutanes (supprimé par Vatican 2 non par les lois républicaines) et religieuses en tenue. Ne pas confondre « espace public » et « agents des services publics ».


        • Alren Alren 12 décembre 2018 18:55

          @Cyril22
          Prêtres en soutane religieuses en habits dans la rue ce sont des tenues décentes difficiles de les interdire car elles ne portent pas atteinte à la liberté d’autrui non plus qu’à la sécurité.

          Ce qui est inadmissible c’est que nos impôts subventionnent des établissements d’enseignement de quelque croyance que ce soit dont les personnels portent des vêtements liés à une religion ou dont les classes affichent des symboles religieux comme des crucifix ou des statues de la Vierge.


        • Christian Labrune Christian Labrune 12 décembre 2018 23:12

          @Cyril22

          La religion chrétienne des années 60 n’était déjà plus celle d’un Pie V qui aida à constituer la Sainte Ligue pour écraser les prétentions des Ottomans en Méditerranée, ce qui fut fait par la victoire de Lépante en 1571. Les papes de l’époque étaient déjà aussi niaisement pacifistes que l’actuel gros dadais assis sur le trône de Saint-Pierre, lequel aura sans réagir les massacres des chrétiens d’Orient à Raqqa ou à Mossoul.
          Vous pouvez être athée -ou musulman ! si vous le voulez, ni les chrétiens ni les juifs ni les bouddhistes ni les confucianistes ne mettront jamais votre vie en danger. Les seuls attentats commis en France depuis des siècles au nom d’une religion l’ont été par des musulmans. Cette « religion » ne ressemble évidemment à aucune autre et constitue un cas extrêmement particulier qui exige un traitement à part.
          La loi sur les signes religieux est une parfaite tartufferie : on l’a imposée à toutes les religions pour ne pas donner prise à ceux qui parleraient d’islamophobie, mais ces imbéciles ne voient évidemment pas que le voile islamique, par exemple, s’est répandu dans nos banlieues comme étendard du Califat criminel de Raqqa. Il signifie tout autre chose qu’une croix suspendue à un collier, une kippa ou la robe safran des moines du bouddhisme. Le voile islamique signifie : je suis l’islam et je t’emmerde. A la première occasion, je te ferai la peau, comme à Raqqa.
          C’est donc exactement comme si vous vous promeniez avec une croix gammée sur un tee shirt, qui rappelle les exactions abominables des nazis.


        • Cyril22 13 décembre 2018 10:46

          @Christian Labrune
          on se contrefiche dans le présent débat des religions à l’époque de la renaissance et de la politique vaticane d’aujourd’hui, la question était celle de la « visibilité dans l’espace public » postérieurement à la loi de 1905, et ce que j’ai indiqué est irréfutable, à savoir que jusqu’aux années 60 on voyait beaucoup de tenues religieuses, donc prétendre que ce serait quelque chose de nouveau aujourd’hui et de contraire à cette loi est totalement faux.
          Par ailleurs,oui, des terroristes se réclament de l’islam, mais les instances représentatives des musulmans condamnent le terrorisme et préconisent le respect des lois républicaines, contrairement à vos assertions.
          ce que vous écrivez concernant les femmes qui portent le voile est tellement outrancier qu’on se pose des questions sur votre propre fanatisme.


        • Christian Labrune Christian Labrune 13 décembre 2018 14:04

          @Cyril22
          Ou bien vous ne voulez pas comprendre, ou bien vous ne comprenez rien. Les fantaisies vestimentaires des religions qui ne menacent la vie de personne, on s’en fout, on peut sans difficulté les tolérer, et dans les années 60, on n’y prêtait pas même la moindre attention. Cela aurait pu continuer sans difficulté.

          Je stigmatise assez souvent la connerie des autres, et la justice m’impose de confesser aussi la mienne. J’ai été extrêmement con, et je l’avoue.

          En effet, après les grands massacres en France, je m’étais dit : les françaises musulmanes que je croise sur le marché de Belleville vont enfin renoncer au port du voile islamique pour marquer très nettement qu’elles se désolidarisent d’un islam radical et criminel. Oe, c’est exactement le contraire qui s’est produit dès le lendemain de Charlie Hebdo, et surtout après la naissance du Califat et dès qu’on a pu voir circuler sur l’internet les scènes de décapitation filmées par les terroristes : les voiles sont devenus de plus en plus nombreux, de plus en plus couvrants, et de plus en plus comparables, du côté du métro Couronnes, à ceux que portaient les femmes de Raqqa et de Mossoul.

          Après les attentats de Barcelone, on a vu les mères et les soeurs des assassins pleurer devant les caméras. Dieu sait qu’on avait pas élevé ces pauvres enfants dans la haine de l’autre, disaient-elles, très bien empaquetées cependant dans les sacs à patates que les prédicateurs salafistes leur imposaient d’exhiber.

          Le CFCM, par ailleurs, je vous l’ai déjà dit, n’est en rien « représentatif » des musulmans français qui, dans leur très grande majorité, le détestent, comme ils exècrent aussi l’imam Chalgoumi de Drancy à qui je donnerais pourtant volontiers , comme on dit, le bon dieu sans confession. Le pauvre homme est tellement haï qu’il bénéficie d’une protection policière constante.

          Chalgoumi et quelques imams (était-ce l’année dernière ou il y a deux ans ?) avaient organisé tout un parcours en Europe, des « musulmans contre le terrorisme ». J’étais allé attendre l’arrivée des cars à la porte de Vincennes. Il y avait là plus de policiers que de manifestants venus les soutenir (moins d’une cinquantaine, et pour la plupart français « de souche », souvent portant kippa !)

          Je vous l’ai déjà dit : si vous voulez savoir ce que pensent les musulmans français dans leur majorité, voyez le site de l’UOIF qui est sous le contrôle des Frères musulmans. Et si vous voulez savoir quelle est l’idéologie des Frères, lisez les ouvrages de Gilles Kepel. Vous comprendrez vite à quelle sauce vous finirez par être mangé si vous laissez faire, par les disciples de Hassan al-Banna et de Sayyied Qutb.

          Je vous recommande ces deux ouvrages :

          https://www.amazon.fr/Proph%C3%A8te-Pharaon-mouvements-islamistes-contemporaine/dp/207044547X/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1544705782&sr=1-1&keywords=gilles+kepel+le+proph%C3%A8te+et+le+pharaon

          https://www.amazon.fr/Jihad-Expansion-d%C3%A9clin-lislamisme-Gilles/dp/2070753050/ref=sr_1_2 ?s=books&ie=UTF8&qid=1544705841&sr=1-2&keywords=gilles+kepel+jihad


        • OMAR 12 décembre 2018 17:53

          Omar9

          .

          Bonjour @D. Paillé : "La surveillance du financement des mosquées

          ...« .

          .

          J’aurais bien souscrit à votre article si celui n’avait pas vocation à stigmatiser sournoisement une religion et une seule, l’Islam.

          .

          Nous sommes tous d’accord pour le respect total de la loi sur la laïcité de 1905.

          .

          Mais nous demandons simplement son application à toutes les religions et croyances des communautés France tel qu’affirmée sur ce principe républicain : »LIBERTE-EGALITE-FRATENITE".

          .

          Ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui :

          https://infosdanyfr.wordpress.com/2016/01/14/hollande-non-la-kippa-et-tout-autre-signe-religieux-ostentatoire-nest-pas-la-bienvenue-dans-lespace-public/


          • zak5 zak5 12 décembre 2018 20:17

            @OMAR
            J’aurais bien souscrit à votre article si celui n’avait pas vocation à stigmatiser sournoisement une religion et une seule, l’Islam.

            vous allez peut-être nier que si l’on parle de laïcité ce n’est pas a cause de la présence de l’islam en france ?

            quand au juifs mon vieux, si les musulmans étaient aussi peu nombreux qu’eux, on ne parlerait pas d’Islam, si les musulmans étaient si peu prosélyte que les juifs, même chose. Les caprice religieux des juifs sont supportables par les français car les francais n’ont jamais sentis que les juifs pourront un jour les phagocyter par le nombre

            votre comparaison est tout simplement ridicule


          • OMAR 13 décembre 2018 09:59

            Omar9
            .
            Mon p’tit @zak5
            .
            La priorité de l’heure des français n’est surement pas le problème de la laïcité qui, curieusement se pose seulement quand les citoyens français de confession musulmane aspirent à être considérés en droits et en devoirs de la même manière que leurs compatriotes des autres religions et croyances.
            .
            Et même si cela te convulse, l’Islam n’est pas récent en France, mais plutôt séculaire.
            .
            Enfin, je n’ai pas parlé des juifs, mais des premiers représentants de la magistrature française qui piétinent la laïcité, sans que cela t’offusque :
            http://www.leparisien.fr/societe/devant-le-pape-sarkozy-plaide-pour-une-laicite-positive-12-09-2008-219617.php
            .
            Alors, va jouer les apprentis-sorciers au CRIF ou au RN, va.....


          • Esprit Critique 12 décembre 2018 18:54

            La Laïcité est un des éléments, fondateurs, identifiant et essentiel de la Nation France.

            Macron a annoncé « La culture française n’existe pas », pour lui la France c’est des Gaulois réfractaire, des gens qui ne sont rien, un réceptacle a migrants, etc etc .

            Il a pour objectif de détruire la France, La Laïcité qui n’existe déjà plus en réalité, par suite de l’invasion islamique, n’est plus qu’un détail dans son programme. Regardez la Turquie de Mustapha Kemal devenue en quelques années, république islamique, vous voyez ou l’on va.


            • Jonas 12 décembre 2018 22:07

              @Esprit Critique "Il a pour objectif de détruire la France, La Laïcité qui n’existe déjà plus en réalité, par suite de l’invasion islamique, n’est plus qu’un détail dans son programme. "

              Exact, le modification de la loi de 1905 vise juste à officialiser publiquement l’islamisation de la France.
              La charia islamique est DÉJÀ en vigueur en France, ne serait-ce que par l’intermédiaire des innombrables terrains données pour un bail emphytéotique dérisoire par les maires, et la construction de mosquées dont un grand nombre sont entièrement financées avec vos impôts.

              Savez-vous que l’abattage rituel islamique est par exemple déjà réglementé par le ministère de l’agriculture français ? Il est précisé sur le site du gouvernement que la certification halal est délivrée par les mosquées de Paris, Évry et Lyon (page 14).

              C’est le gouvernement français républicain et laïque qui dicte aux musulmans quelle est la viande pure qu’ils peuvent manger, et la viande impure qu’ils doivent rejeter !

              Une grande partie des écoles de banlieues laïques et républicaines séparent officiellement les enfants purs (musulmans) et impurs (mécréants), en permettant les repas sans viande dans les cantines scolaires, ainsi que le fichage nominatif des enfants musulmans, et ce, à la demande des parents musulmans, ne serait-ce que par les formulaires de demandes d’arrêt de la demi-pension pendant le Ramadan.
              Exemple, le Collège les Saules à Guyancourt :
               »Le service intendance du Collège les Saules a besoin de connaître le nom des élèves désirant effectuer le Ramadan en vue d’un remboursement des jours « non mangés » à la cantine.« 

              Collège de Reims, etc...

               »élève demandant à observer un jeûne prolongé lié à la pratique et aux usages d’un culte (ex. : ramadan) ;"
              http://sepia.ac-reims.fr/clg-ablancourt/-spip-/assr.html


            • Christian Labrune Christian Labrune 12 décembre 2018 23:22

              Il a pour objectif de détruire la France, La Laïcité qui n’existe déjà plus en réalité, par suite de l’invasion islamique, n’est plus qu’un détail dans son programme. Regardez la Turquie de Mustapha Kemal devenue en quelques années, république islamique, vous voyez ou l’on va.

              .....................................................
              @Esprit Critique

              Je suis entièrement d’accord avec votre observation.


            • Esprit Critique 13 décembre 2018 19:17

              @Jonas
              Parfait, Mais on n’en finirait pas d’un inventaire des crimes contre la Laïcité commis par tous nos politiques.


            • Houp@ Houp@ 12 décembre 2018 19:03

              Merci pour cet article.

              Au vu de certains commentaires, il apparaît nécessaire de faire une piqure de rappel à toutes celles et tous ceux qui n’ont pas compris ce que ce concept veut dire.

              J’en profite pour relayer un excellent article de Jacques Sapir sur le sujet :

              https://www.les-crises.fr/russeurope-en-exil-la-laicite-et-les-variations-des-ministres-et-de-notre-president-par-jacques-sapir/


              • Cyril22 13 décembre 2018 11:09

                @Houp@
                Bonjour, il ne s’agit pas d’une « piqure de rappel » mais d’un point de vue, estimable assurément, mais qui n’a pas valeur de vérité absolue. il est vrai que la laïcité est un principe d’organisation de l’espace politique, mais faux de dire que c’est un principe d’organisation de l’espace public. Concernant le caractère « prosélyte » du port de telle tenue, le problème est de fixer les critères de manière objective et non-partisane, cela a pu être fait pour la « dissimulation du visage », on voit mal comment l’étendre à la longueur d’une jupe ou à la superficie d’un couvre-chef. Ou alors c’est d’une tout autre nature, cela serait le « bannissement » de telle religion et de ses manifestations apparentes, mais on change alors de régime.


              • zak5 zak5 12 décembre 2018 20:09

                Je pense qu’avec la présence de plus en plus importante de l’islam en France la lois 1905 sera obligatoirement modifiée. Les musulmans ne sont pas comme les chrétiens (je ne parlerais pas des juifs vu leur faible nombre), ils tiennent fermement a leur religion et sont de plus en plus pratiquants, pour cela et juste pour la construction des mosquées qu’ils leur faudra, l’état sera obligé d’intervenir pour financer ces constructions et il en faudra beaucoup (même en algérie on prie sur les trottoirs le vendredi a cause de l’affluence). D’autre part, les signes religieux seront acceptés dans la fonction publique tôt ou tard, pour la simple raison que cela deviendra par la force des choses et du nombre une discrimination

                Et je ne crois pas a l’islam de france, car aucun musulman digne de ce nom acceptera cet abâtardissement qui n’a jamais existait et qui ne peut exister



                • zak5 zak5 12 décembre 2018 20:18

                  @zak5
                  c’était ma réponse a frère Omar


                • Christian Labrune Christian Labrune 12 décembre 2018 23:38

                  D’autre part, les signes religieux seront acceptés dans la fonction publique tôt ou tard, pour la simple raison que cela deviendra par la force des choses et du nombre une discrimination

                  .......................................................
                  @zak5

                  Non, si cela devait arriver, ce serait la guerre civile. Depuis le siècle des Lumières, la notion de tolérance est constitutive de toutes nos démocraties, mais la tolérance ne va pas jusqu’à accepter de devenir le dindon de la farce. Or, c’est ce que sont déjà devenus objectivement les parfaits crétins de l’islamo-gauchisme et du macronisme. Cela ne pourra pas durer. Les Français sont un peu durs à la détente, mais il y a toujours un moment où le ras-le-bol oblige à faire table rase, voire à renverser la table. Voyez ce qui vient de se passer avec les gilets jaunes.
                  Si les musulmans ne rentrent pas dans le rang et continuent à nous emmerder, je crains qu’il ne leur en cuise d’une manière qu’ils ne peuvent même pas imaginer.


                • Cyril22 13 décembre 2018 11:17

                  @zak5
                  Votre prétention sur la modification « obligée » de lois ou principes de la république est irrecevable, les cultures exogènes doivent s’y conformer. Vous acceptez qu’il y ait un islam iranien différent de l’islam algérien, il est normal qu’il y ait un islam acculturé en France, sinon il serait hors la loi et banni comme le sont certaines sectes. Donc la démarche des instances représentatives est la seule admissible, et ne vous étonnez pas qu’il y ait méfiance, rejet et ostracisation si vous exprimez des oukases contre la nation.


                • Cyril22 13 décembre 2018 11:30

                  euh, ou alors votre commentaire est une provocation au second degré...


                • zak5 zak5 13 décembre 2018 11:43

                  @Cyril22

                  Vos comparaisons n’ont pas de sens, l’islam iranien (chiite) et algérien (sunnite) sont ancestraux, l’on peut dire qu’ils sont apparus en même temps dans une histoire propre a l’Islam. Si vous voulez ajoute dans la liste, islam sunnite, islam chiite etc. islam de France, je vous souhaite beaucoup de chance

                  a l’évidence la république sait qu’elle ne peut que recevoir les revendications d’une communauté de plus en plus importante car bien plus déterminée et bien plus prolifique, avec en plus tout un monde musulman intarissable comme réserve et un occident qui piétine tous les jours son histoire et sa culture. Par exemple, c’est un peu ridicule de continuer a dire « on ne sert pas de viande halal dans les écoles de la république » alors que dans beaucoup de ces écoles plus de 90% (voir 100%) des élèves sont musulmans 


                • zak5 zak5 13 décembre 2018 14:39

                  @Cyril22

                  le second degrés c’est pas mon genre, j’essaye d’être réaliste et il n’est pas difficile de l’être dans ce registre


                • zak5 zak5 12 décembre 2018 20:10

                  sorry, qui n’a jamais existé


                  •  C BARRATIER C BARRATIER 12 décembre 2018 20:13

                    Tout à fait d’accord avec cet article. MACRON n’avait pas dans son programme l’attaque de la laïcité, la place donnée aux organisations religieuses mais pas aux autres philosophies .

                    MACRON a fait ses études dans des écoles catholiques, il n’en est pas sortit vraiment Brigitte étant professeur sans l’enseignement privé catholique. Il croit pouvoir imposer sa religion à tous. Trahison.


                    • Esprit Critique 12 décembre 2018 23:45

                      @C BARRATIER
                      Macron est surtout un jésuite , dans tous les sens du terme.
                      Au sens figuré : fourbe, on ne sait jamais ce qu’il pense, a qui on ne peut faire confiance.


                    • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 12 décembre 2018 20:21

                      Ce jour tragique d’attentat sur un marché de noël perpétré par un fanatique islamiste devrait poser question...

                      Il s’est produit contre un symbole : celui de noël...

                      Cette fête religieuse fait partie de nos traditions, de notre identité, de celle du Peuple français et ce, que l’on soit croyant ou non croyant...Elle est depuis toujours un des ciments de cette identité...

                      Les islamistes d’ailleurs s’attaquent de manière privilégiée à nos symboles ou a notre culture : le 14 juillet à Nice, le Bataclan (fête, convivialité), l’assassinat d’un prêtre dans une église et aujourd’hui noël ...

                      Cependant, les velléités de remettre en cause des éléments de notre identité et de notre culture judéo chrétienne posent question et elles ne sont pas toujours le fait d’islamistes (crèches, jours fériés, horaires d’ouverture des piscines, présence de calvaires et d’église versus financement de mosquées etc.)...

                      Elles sont parfois le fait de certains musulmans et de personnes qui veulent se servir de la laïcité dans le sens d’une stricte égalité de traitement entre toutes les religions, quitte à ignorer notre identité et notre culture...Car tout peuple aurait droit à une identité et une culture, mais pas le Peuple français...D’ailleurs, peut-on encore parler de Peuple français sans se faire taxer de nationaliste ou pire de fasciste ?

                      Ainsi, s’il est vrai que la loi de 1905 a consacré la neutralité de l’état, elle se voulait un compromis, entre les catholiques tenants d’une ligne dure, qui refusaient tout bonnement la séparation de l’Église et de l’État et les républicains, notamment radicaux, animés d’une haine anticléricale : à l’origine, leur laïcité était d’ailleurs incontestablement une laïcité de combat, aboutissant notamment à la suppression des congrégations religieuses...

                      Il y eut ensuite des accommodements, tenant compte d’une culture et d’une identité fortement marquée par le catholicisme... La loi du 13 avril 1908 a ainsi ajouté un article 13 à la loi de 1905 prévoyant « l’État, les départements, les communes pourront engager les dépenses nécessaires pour l’entretien et la conservation des édifices du culte dont la propriété leur est reconnue par la présente loi ».

                      Coutumièrement, s« instaura dans les faits une laïcité »pacifiée« et tolérante à l’égard de la religion, grâce à l’équilibre instauré par la loi de 1905, dépassionnant les débats sur la place du spirituel et du temporel et le rôle de chacun...

                      Il reste que l’on soit croyant ou non, que la France a ses fêtes, ses jours fériés et ses traditions, qui, pour une part non négligeable trouvent leur origine dans notre culture judéo-chrétienne. Or, beaucoup de français, même non croyants, y sont très fortement attachés...

                      Le fait pour certains musulmans et intellectuels de brandir l’égalité et la laïcité pour remettre en cause cela ne peut conduire qu’à une remise en cause de notre identité et de notre culture...

                      Si l’islamisme s’attaque à nos symboles, certains musulmans non islamistes participent ainsi à des velléités de remise en cause d’une culture et de traditions ancrées dans notre pays, qui s’avèrent des marqueurs forts de son identité et de celle d’une grande majorité de français...

                      Cela peut être source d’amalgames, mais aussi de mise à mal du »vivre ensemble« et conduire de nouveau à une laïcité de combat instrumentalisée d’un côté par des »musulmans laïcards« et de l’autre par des »républicains laïcards", dont je fais sans doute partie, car je suis plus attaché à la République qu’à toute religion...Mais je suis aussi très attaché aux traditions ancrées dans mon pays...

                      La voie de la raison doit à mon sens être celui du statu quo concernant la laïcité et celui du respect de nos traditions et partant de notre identité... Le contraire ne pourra générer que de nouveaux antagonismes...

                      Je suis opposé à une modification de la loi de 1905.


                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 décembre 2018 21:29

                        Comme les gouvernants de notre pays vous voulez ignorer, Jean-Luc Hodemon, la violence engendrée par les religions.
                        Elle a été importante dans la pratique faussement chrétienne (en contradiction avec le message de Jésus, le maître à penser des chrétiens).
                        Elle a été beaucoup plus et elle reste pratiquée par de nombreux musulmans dans la fidélité aux appels de leur prophète Mohamed à la commettre pour aboutir à la soumission de tous les peuples de la terre au « seul vrai Dieu Allah ».
                        Il faut donc bien modifier la loi de 1905 mais pas, comme le veut Macron, pour consolider et étendre l’islam : pour engager au contraire le processus de son élimination à terme.


                      • Ruut Ruut 13 décembre 2018 07:03

                        @Jean-Luc Hodemon
                        Cet attentas a été commis par un petit criminel minable qui a évité de justesse de se faire interpeller et en a profité pour essayer de devenir célèbre en se faisant passer pour un terroriste. Il ne mérite aucun traitement médiatique.

                        C’est l’omniprésence médiatique qui fait que le terrorisme prospère.
                        Car nos médiats de masse glorifient ces action abjectes et répugnantes.

                        Je préférerais que des actes de bienveillances soit mis en avant et non systématiquement des actes minables et des faits divers néfastes.

                        A croire que faire vivre nos citoyens dans une peur malsaine soit la mission de nos médiats d’information (voir de désinformation, vue le niveau minable des information distribuées).


                      • Odin Odin 13 décembre 2018 11:52

                        @Jean-Luc Hodemon, Bonjour

                        Je partage votre commentaire mais avec une nuance :

                        « et de notre culture judéo chrétienne » 

                        Que je remplacerais par :

                        « et de notre culture gréco-latine »


                      • Ruut Ruut 13 décembre 2018 06:51

                        Notez que l’Europe ne comprend pas la notion de laïcité, spécificité uniquement Française.

                        La laïcité est une merveille qu’il faut chérir et protéger.

                        Elle évite de trouver en l’autre un bouc émissaire a tous ses problème et impose un respect mutuel salutaire.

                        La laïcité permet de sacraliser sa vie privée, ce qui n’existe pas ailleurs en Europe et dans le Monde.

                        Hélas les gouvernements pro Europe feront tout pour la détruire et la vider de sa substance car l’Europe n’en veux pas.

                        Gardons ceci a l’esprit lors des prochaines Européennes.


                        • math math 13 décembre 2018 07:04

                          (Elle est donc par conséquent l’outil indispensable du maintien de l’égalité de nos concitoyens dans la sphère publique et donc politique).. ?

                          Alors là je me marre...Depuis 1905 les gaulois l’on dans le fion..et croient être égaux dans le système créé par la mafia politique… smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès