• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pas un peu fini de pleurer, les français ?!

Pas un peu fini de pleurer, les français ?!

L’UE ressemble de plus en plus à une Tour de Babel, se cachant avec une arrogance obstinée derrière ses étendards de « liberté », de « démocratie » et de société « ouverte », pendant que le tiers de sa population demeure sous le seuil de pauvreté. Conditionnée à considérer comme ses amis ceux qui la pillent – depuis les places financières de Wall Street et de Londres, et à travers les paradis fiscaux et le shadow banking – elle regarde en chien de faïence ceux qui souhaiteraient coopérer sur les bases d’un développement mutuel. Mais plusieurs pays en sa périphérie, au Sud et à l’Est, n’entendent plus se laisser dicter une politique économique suicidaire, et s’ouvrent de plus en plus aux projets proposés par la Chine. En voici deux exemples, avec la Pologne et la Grèce.

Pologne

La nomination du nouveau Premier ministre polonais, Mateusz Marowiecki, jusqu’alors ministre de l’Économie, laisse présager un changement d’orientation économique, en faveur de davantage d’investissements et d’intervention de l’État, en particulier dans les infrastructures et l’industrie ; ce qui implique un rôle accru de la Chine. Cette réorganisation soudaine du gouvernement polonais intervient d’ailleurs une semaine après le sixième sommet « 16 + 1 » entre la Chine et seize pays d’Europe centrale et orientale à Budapest. La Pologne est déjà le pays d’Europe de l’Est accueillant le plus d’investissements chinois, et le projet de Nouvelle Route de la soie est de plus en plus populaire dans le public et dans les grands médias.

Grèce

Le vice-Premier ministre chinois Ma Kai, accompagné par une large délégation, a été reçu le 7 décembre à Athènes par le Premier ministre Alexis Tsipras. Les deux dirigeants se sont engagés à renforcer leur coopération dans le cadre de l’initiative « La ceinture et la route » (BRI). Ma a souligné le fait que le projet du port du Pirée, réalisé par l’entreprise chinoise Cosco, représentait un très bon exemple de coopération gagnant-gagnant. Il a confirmé le très bon climat dans les relations entre la Grèce et la Chine. Les deux responsables ont discuté de l’accélération du programme d’investissement chinois en mettant l’accent sur les infrastructures, les transports, les télécommunications, le commerce et le secteur financier, et la relance des exportations alimentaires grecques vers la Chine. (source : french.china.org)

Suite à sa rencontre avec Ma Kai, Tsipras s’est rendu à Belgrade pour un sommet entre la Grèce, la Bulgarie, la Roumanie et la Serbie ; pendant ce temps, une délégation du parti Syriza se trouvait en Chine, pour y rencontrer plusieurs responsables du Parti communiste chinois (PCC), dans le cadre du dialogue entre le PCC et les partis politiques du monde, qui se tenait à Beijing.

Remarquons ici que le Politburo du PCC s’est réuni vendredi dernier sous la direction du président Xi Jinping, afin de définir les deux priorités en matière de politique économique : les mesures à prendre pour se prémunir d’une nouvelle crise financière, et le plan de réduction de la pauvreté.

On peut continuer de critiquer et de railler la Chine à tout bout de champs ; elle a bon dos. Cependant, les citoyens européens feraient mieux de se battre pour que leur pays et l’Europe fassent leurs ces deux priorités, s’ils ne veulent pas connaître le même sort que les citoyens de la Tour de Babel.

France

C’est Jacques Cheminade, ancien candidat à la présidentielle française, qui a prononcé le discours d’ouverture de la troisième table ronde de la conférence internationale de l’Institut Schiller sur les Nouvelles Routes de la Soie : Réaliser le rêve de l’humanité, à Bad Soden près de Francfort, en Allemagne, le 26 novembre 2017.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Ouam Ouam 13 décembre 2017 21:04

    @l’auteur.
    J’aheres.

    Tu n’a pas cité ce qu’il se passe entre la Russie et la Chine, ce qui pourtant devrais aler nos dirigeants (corrompus ou ignare...ou les 2)

    Concernant la tour de babel nous y allons tout droit.

    Ca me rappelle une super bd de forest et tardi avec le macon italien qui est le personnage principal nommé « LA TOUR » si je ne me gourre pas dans le titre ?.
    Je le conseille chaudement.


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 13 décembre 2017 21:25

      Pas de bol pour vos exemples : je parle grec et polonais.

      Le bon Mateus, c’est le suivant désigné d’une liste par défaut. Tout comme la liaison Pékin-Londres qui voit Varsovie se trouver sur sa route... par défaut. Et incontestablement un point sur un trait dans l’UE ou rien n’est contestable. Peu importe si le train ralentit mais ne s’arrête pas dans le pays aux bisons.
      Au niveau business, les polonais ont travaillé avec les chinois bien avant que nous le fassions. Et ils sont très méfiants à cause d’une expérience malencontreuse de construction d’autoroute qui a tourné au fiasco hyper-médiatisé. Il ne faut pas croire qu’ils soient accueillis à bras ouverts.

      Le grec n’a pas d’alternatives non plus. Le chinois achète du grec car c’est pas cher. Et la Grèce a besoin de payer ses petits gars en uniforme vert avec leur bouclier en plastique pour contenir la foule.

      Votre article semble, à première vue, faire référence à des choix volontaires, géostratégiquement mûris, rationnels... La Chine achète car elle peut, la Pologne et la Grèce se soumettent car ils ne peuvent pas faire autrement. Je la trouve les chinois bien naïfs pour acheter si cher leur droit de passage, car il est révocable si l’UE explose !


      • Alren Alren 14 décembre 2017 12:54

        @La Voix De Ton Maître

        Les Chinois ont acheté le port grec du Pirée pour pouvoir y débarquer librement des produits chinois, qui une fois ainsi sur le territoire de l’UE, pourront circuler dans l’ensemble de la communauté sans entrave, même en cas de dumping.

        Avec les progrès de leur industrie, les Chinois espèrent concurrencer les produits hauts-de gamme européens en particulier des Allemands (machines outils). Ce sera pour les Grecs, qui recevront sans doute un pot-de-vin au passage, une forme de revanche sur les conservateurs allemands qui se comportent bêtement comme leurs ennemis.

        En commerçant avec la Pologne, peut-être espèrent-ils la détacher de l’Allemagne et au-delà des USA..


      • Roosevelt_vs_Keynes 14 décembre 2017 15:17

        @Alren
        @LaVoix...

        Vous n’avez pas tort. Mais on ne règle pas les problèmes avec le mode de pensées qui les a créés, comme disait Einstein.

        L’occidental ne sortira pas de ses propres contradictions en réfléchissant comme il l’a fait depuis ces quarante dernières années. D’où cette conférence


      • François Vesin François Vesin 14 décembre 2017 15:52

        @Alren
        «  Les Chinois ont acheté le port grec du Pirée »


        Après une merkelisation forcée à la sauce EU,
        le harcèlement des armateurs et du clergé
        a laissé la Grèce exsangue et souillée.

        Les chinois lui ont donné un conseil :
        « balance ton port »
        Le peuple grec peut rêver de lendemains meilleurs !

      • Shawford Shawford 14 décembre 2017 15:55

        @François Vesin

        Bonjour,

        aurions-nous affaire à l’auteur des Transformations Silencieuses SOI même ?


      • François Vesin François Vesin 14 décembre 2017 17:28

        @Shawford
        Les symboles sont parfois trompeurs smiley


      • baldis30 14 décembre 2017 09:44

        bonjour,

        La Chine se f.... de l’Europe comme nous de notre première barboteuse !

        Ce qui intéresse la Chine c’est le continent africain dans son ensemble à travers des voies terrestres, essentiellement ferroviaires, qu’elle finance par tronçons, éléments d’un plan d’ensemble qui va de Pékin au Cap et se réalise année apràs année !

         Et l’Europe là-dedans .... aucune ressource minière d’importance... autosuffisante sur le plan alimentaire tant qu’une bactérie ne viendra pas attaquer une culture fondamentale (xylella par exemple) ....


        • bob de lyon 14 décembre 2017 14:34
          @baldis30
          Bonjour,

          Pas si simple...

          La Chnie et ... l’Inde qui connaît bien l’Afrique depuis au moins le Ve siècle et qui elle aussi construit un chapelet côtier en finançant des ports...

        • Alren Alren 14 décembre 2017 12:56

          J’aimerais en savoir plus sur cette proposition d’aérotrain dont le tracé figure sur la carte en illustration.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires