• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Pas une de bonne !!!!

Pas une de bonne !!!!

La vague moralisatrice qui est en train d’envahir depuis quelques mois les débats publics a un méchant arrière goût d’hypocrisie crasseuse.

Car les galipettes sexuelles d’un nombre incalculable de personnages publics, qui, quand elles ont été révélées, même si elles ont eu parfois quelques répercussions désagréables dans la vie des personnes impliquées, ont été surtout objet de la raillerie populaire.

Personne n’a oublié l’épectase du Président Félix Faure ni celle du Cardinal Jean Danielou, ni ignoré les exploits des présidents VGE, Mitterrand (surnommé « bite d’acier »), Chirac, Hollande pour la France, JFK ou Clinton pour les USA, des hommes politiques comme l’anglais Profumo (ballets roses) ou le français DSK, liste largement non exhaustive, ainsi qu’une ribambelle de personnages du monde du spectacle dont même une liste très succincte remplirait plusieurs tomes.

Sexe, Argent, et Pouvoir : 3 mots interchangeables qui sont la vraie Trinité une et indivisible de l’Humanité entière.

L’adage populaire dit, à raison, que c’est ce qui fait tourner le monde.

Les bassesses de M. Weinstein qui a assurément usé et abusé de son pouvoir (à chacun ses moyens) pour amener des actrices dans son lit, sont à la hauteur de celles de ses « victimes » qui, même de mauvaise grâce, ont été toutes consentantes.

Ce qui leur a grandement servi à être là où elles sont, peut-être même plus que leurs dons professionnels.

Mordre la main de son maître, voilà une bonne pratique vieille comme le monde.

Et combien d’autres, aspirantes starlettes, auraient pris volontiers leurs places dans le lit du Weinstein de service pour figurer au casting.

Et celles qui sont prêtes, même aujourd’hui, à le faire.

Les actrices qui sont venues pleurnicher dans les médias racontant avoir loupé quelques rôles faute d’avoir cédé aux avances, devraient « balancer » celles qui ont pris leurs places. Et peut-être comprendre pour quelles raisons « professionnelles » on les avait vraiment convoquées.

A tous ces débats trash vient de se greffer celui autour de la majorité sexuelle, qui doit indiquer à partir de quel âge les rapports sexuels librement consentis sont entièrement légaux.

Cette limite sert uniquement à différencier un seuil où la justice interviendra si des 2 partenaires l’un est au dessous de cette limite l’autre au dessus.

Car la loi n’interdit pas les rapports consentis entre partenaires qui sont TOUS d‘un coté ou l’autre de cette barrière.

Cet âge limite va être, selon les dernières nouvelles, établi à 15 ans en France (elle est de 12 en Espagne et aux USA).

C’est la malheureuse décision de Madame Schiappa.

Et c’est une aberration totale, cette limite est bien trop haute et ne protège pas les plus exposés !!!

On cherche par là à éviter la répétition de cas comme celui de cet homme de 28 ans qui a eu un rapport sexuel avec une fillette de 11 ans (âge supposé), consentante et sexuellement aboutie (tombée enceinte).

Ca a créé débat, mais c’est un cas limite.

Ce genre de rapports, avec une telle différence d’âge, voire bien plus grande, existent au quotidien mais se passent le plus souvent en milieu péri-familial, et sont rarement dénoncés.

Le vrai danger est ailleurs.

Il ne faut pas oublier que les écoliers d’aujourd’hui sont tous au fait de la sexualité, les images pornographiques circulent librement sur leurs Smartphones, et, dès l’âge de 9 ans ils ont pratiquement tous tapé le mot « sex » (en 3 lettres) sur la barre de recherche.

Même des émissions « grand public » comme par ex. « Le Douze coups de midi » de TF1 parlent librement et presque quotidiennement de tout ce qui entoure ce sujet, sans état d’âme.

Dans des magasins type « La Farfouille », des sex-toys plus vrai que nature et à portée de main d’un enfant de 3 ans cotoient les jouets.

Fixer la limite à 15 ans signifie qu’en dessous la liberté sexuelle est totale.

C’est ignorer que la pleine maturité sexuelle d’un garçon s’établit entre 12 et 13 ans, et qu’il est impatient d’en profiter.

Pour les filles, d’après une étude suédoise, l’âge de la puberté commence en moyenne à 9 ans et 10 mois pour se terminer à 12-13 ans.

C’est la période la plus vulnérable, car la maturité hormonale n’est pas en phase avec la maturité tout court, et c’est en général à cet âge là qu’elles ont leurs premières expériences.

Or pour une gamine de 11 ou 12 ans le garçon qui en a 14-15 c’est un « grand » qui lui en impose et qu’elle est fière d’exhiber devant ses copines.

Les autorités suisses, qui ont fixé la limite à 16 ans, ont été confrontées à une vague de véritables partouzes en milieu scolaire, dûment enregistrés sur les mobiles, sans pouvoir légalement intervenir. Leurs responsables de la jeunesse se demandent actuellement comment protéger les 10-11 ans, en se faisant très peu d’illusions.

Au point de vue juridique même, il y a de beaux débats en perspective.

Car s’il est facile au premier coup d’œil de reconnaître dans la plupart des cas une adolescente de 11-13 ans, à partir de 14-15 ans ça devient plus compliqué.

Un physique épanoui, un maquillage poussé, des vêtements adéquats, des manières désinvoltes dénotant une certaine expérience de la chose, des sorties tardives pourraient tromper n’importe qui.

Ainsi ce jeune « majeur » pourra toujours arguer de bonne foi qu’il ignorait l’âge réel de sa partenaire, draguée dans un café alors qu’elle buvait une bière, boisson alcoolisée interdite aux mineurs de 16 ans.

Sans compter les dérives de chantage possibles.

Il faudrait un vraie reflexion au lieu d’une initiative « politique ».

 


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • alain_àààé 9 mars 2018 14:41

    excellent article mais je ne suis pas d accord quand vous faites des comparaisons avec d autres pays.car dans certains pays les filles peuvent se mariées a 14 ans avec les palabres entre parents.quand a nos politiciens de merde nous savons ou et quand ils baisent que se soient avec des femmes ou avec bisex ou des gays.Plus d une fois j ai retourné des politiciens a travers le monde.méme a leur fournir dans leur bras des femmes, d autres f ou h bi, ou des gays« .je terminerais que le plus grand bordel en france c est a la télévision et donc certaines n y travaillent plus mais continue ailleurs ».c est ce que font tous les agents secrets comme moi mais aussi d autres dans d autres pays.


    • barbarossa 9 mars 2018 15:46

      @alain_àààé

      merci de votre appréciation. Au fait je ne fais pas vraiment de comparaison, je notais juste que la même erreur française a été faite désastreusement par la Suisse.
      Quant aux fillettes marié de force, ça commence même avant 14 ans. Sans compter ces rapts des sabines modernes de Boko haram. Rien de nouveau sous le soleil. Il faut juste se rappeler qu’avant 1945 l’âge légal du mariage en France était 11 ans, pour servir les intérêts de familles régnantes.
      Aujourd’hui les organisations ONG dénoncent une prostitution infantile dans l’Afrique du Nord, conséquence de la pauvreté, en disant, je cite : « les premiers rapport rétribués  arrivent dès l’âge de 12 ans sur instigations des mères ». Ce qui en dit long sur le manque d’illusions de ces dernières au sujet de l’innocence de leur progéniture, et des pratiques familiales.

    • Diogène Diogène 9 mars 2018 15:39

      La seule méthode réellement efficace pour lui régler son compte, c’est d’attraper le diable par la queue.

      C’est ce que font les chasseurs de diables qui viennent épauler les chasseurs de sorcières pour agrémenter les joyeusetés du Maccarthysme moderne.

      • Jean Roque Jean Roque 9 mars 2018 15:51

        La moraline gauchiste sociétale universelle sert à cacher le statu quo social réel
        Le collabo mondialiste s’est vendu à l’oligarchie qui lui a fourni un kit de grand remplacement :
         
        - Bourgeois grand remplacé par homme blanc
        - Capitalisme par civilisation occidentale
        - Prolétaire par immigré
         
        Ainsi le collabo gauchiste peut servir son maître, comme négrier, comme dérivatif sociétale au statu quo social, comme saint de l’international capitaliste, et pontifier aux droitdelhommiste dans son hypocrisie arriviste, ministérielle, européenne. Détruire les peuples dans l’intérêt capitaliste et vanter sa vertu. Détruire la famille, détruire la politique, détruire l’état.
         
        Citoyenneté sans co-citoyenneté, le rêve du Capital exhaussé par gauchiste.


        • Claudec Claudec 9 mars 2018 16:20

          Et l’hypocrisie habite autant les spectateurs (voyeurs) que les acteurs et actrices Elle est de plus bien loin de se limiter au domaine du sexe, comme de différencier les classes sociales.


          • Radix Radix 9 mars 2018 17:19

            Bonjour

            Vous écrivez : « Et c’est une aberration totale, cette limite est bien trop haute et ne protège pas les plus exposés !!! ». Tout d’abord comme il n’y a pas de « e » à« exposés », je m’interroge ?

            Vous pensez à qui ? Et surtout à quel danger ?

            Radix


            • barbarossa 9 mars 2018 19:23

              @Radix
              exposés au masculin, termes qui englobe les enfants des deux sexes, car il y a aussi des tendances homo parmi les gosses.

              Le danger c’est la différence de maturité physique et mentale entre 10-12 ans et 13-15 ans. Ce sont deux mondes bien éloignés.
              Un garçonnet de 11 ans aura plus de difficulté à établir un rapport sexuel avec une fillette de son âge
              que celui de 13-15 ans avec la même gamine.
              A 14-15 ans un jeune a un comportement d’adulte,il conduit une mobylette et, même si cela lui est en principe interdit, il fume (et pas que du tabac), il consomme de l’alcool, et, s’il a un physique agréable ou quelques sous en poche (pour payer une recharge), il « tombe » toutes les gamines.  
              Je vous suggère de revoir l’excellent film « Polisse » qui traite ces sujets avec beaucoup de doigté. 

            • Radix Radix 9 mars 2018 19:44

              Bonsoir barbarossa

              Donc le « danger » pour vous est que ces gamins jouent au docteur ?

              Ce qui est important c’est de leur donner une bonne information sur la sexualité et des conséquences qu’elle peut avoir ainsi que les moyens de s’en protéger.

              J’ai deux filles dont une à peine majeure et je connais assez bien la question et les peines de cœur ont été les seules conséquences désastreuses de leurs galipettes !

              Quand aux « tendances » homo, un garçon qui n’est pas attiré par les filles le sait très rapidement et, contrairement à l’époque de ma jeunesse, il a les moyens de trouver les informations pour comprendre ce qui lui arrive sans être obligé d’en parler immédiatement à ses parents.

              Radix


            • jesaispas jesaispas 10 mars 2018 00:05

              oui jusqu a plus de 22 ans je n ai jamais touche une fille car je m intéressais a l ame plutot qu au cul, maintenant a mon age connaissant l ame je m intéresserais plutot au cul,
              excusez du peu
              peut on connaitre l autre a 12 ans, non, alors avoir des rapports sexuels reduit l autre a un seul animal, c est plutot déstructurant,
              Maintenant l humain confond ses pulsions avec le sentiment amoureux la confusion est excusable, et dans le cas des gamins plutôt salvateur, car in fine ils peuvent se construire a travers de telles expériences hasardeuses
              la seule regle est de ne pas procréer dans un monde aussi mal foutu, sur la question morale, je n ai jamais d idées préconçues voir aucunes d’ailleurs


              • arthes arthes 10 mars 2018 07:28

                Il faudrait avant tout définir ce qu est « un rapport sexuel librement consenti ».


                Par ailleurs, les désirs sexo, c est affaire de tempérament, les mômes sont plus ou moins précoces, faudrait surtout veiller à leur expliquer qu il n y a pas de honte par exemple lorsqu’ on a a11 ans d être vierge pour une fille, et à 13 ans puceau pour un garçon.
                Même si leurs petits camarades du même âge ont tous couches... (je fait du roman d anticipation, mais vu l époque.. .).
                Et très important : préservatif !





                • hervepasgrave hervepasgrave 10 mars 2018 10:03

                  Bonjour,
                  C’est certes un bon article,Mais ce sujet vendu subitement n’est franchement pas de bon gout.D’abord comme tu le souligne.« Il faut bien voir par qui il est vendu,par quelles engeances ! »
                  Maintenant il serait bien plus simple de dire a propos de ce sujet que nos têtes blondes nourries aux hormones donnent en apparence, un profil bien« plus âgé »,qui pourrait paraitre « mure »,mais est-ce bien vrai ? Que nos enfants fassent joujou sexuellement entre n’est qu’une chose normale,naturelle.Mais quant a nous autres adultes nous devrions laisser un âge bas comme limite.Pas touche avec tes sales pattes.Cela représente une base de garantie ,une protection contre tous les abus.Nous avons beau être des anges ,mais nous sommes de sales en....Il faut peut-être ,tenir le langage d’un de mes anciens collègues .Qui dit que« ce n’est pas interdit de regarder le menu,mais il faut se faire une raison nous sommes au régime » Cela peut-paraitre complètement débile qui sait abjecte de dire cela ,mais c’est au moins parlant.
                  Alors au bout du compte ! Pour ce tapage médiatique, n’y aurait-il pas d’autres buts de recherché ??Style amener par des voies dérobées ,a terme ,une baisse de l’âge de la majorité ?Cestpasgrave de toutes manières il reste l’émancipation légale, comme échappatoire.Cela devrait être une bonne chose pour les plus précoce ,mais a verrouiller pour de mauvaises raisons .


                  • arthes arthes 10 mars 2018 10:41

                    @hervepasgrave

                    Bien possible en effet que l intention réelle soit d abaisser l âge de la majorité.. .Baisse de l’âge de la majorité à l aune de celui de l acquistion de la maturite necessaire et pas davantage pour vivre sa vie dans une société en tant que citoyen consommateur de pensées toutes faites, de gadgets, de plaisirs sexo et de Nutella.. 


                  • zygzornifle zygzornifle 10 mars 2018 14:45

                    ça détourne l’attention sur les politiques qu’il faudrait urgemment passer au pilon ....


                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 mars 2018 12:09

                      Quand le sexe devient un cache sexe, c’est que le cul a pris la place du cerveau.


                      • baldis30 12 mars 2018 19:52

                        bonsoir,

                        relisant la prose journalistique écrite entre 1870 et les années précédant la deuxième guerre mondiale il semble que l’affaire Weinstein ne soit que le déclencheur d’un retour à l’ère victorienne et à tout ce qu’elle contient de régression sociale et morale :

                        ce qui était latent apparaît au grand jour ... Et la forme provisoire en fut le « politiquement correct » des années 1990/2010.... une période transitoire

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

barbarossa


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès