• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > PCF-PCC : Les retrouvailles

PCF-PCC : Les retrouvailles

 Après des décennies de distanciation, voilà que le Parti Communiste Français reprend contact avec le Parti Communiste Chinois avec cette interview de son premier secrétaire, Fabien Roussel, accordée à l'issue d'un voyage en Chine. Les relations s'étaient refroidies violemment au début des années soixante lors de la rupture sino-soviétique déclenchée par Kroutchev, et n'avaient, depuis, jamais retrouvé un niveau normal. Il semble même qu'une partie du chemin reste encore à parcourir puisque la semaine dernière, on a lu dans L'Humanité, un article, reprenant largement les critiques antichinoises courantes en Occident.

PARIS, 20 juin (Xinhua) — "Je suis très heureux de pouvoir participer à l'anniversaire du Parti communiste chinois (PCC), qui fête cette année ses 100 ans d'existence et d'histoire au service du peuple chinois et de tous les combats internationaux que nous avons pu mener avec le Parti communiste français (PCF). Nous-mêmes avons fêté nos 100 ans l'année dernière", a déclaré Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, dans une récente interview accordée à Xinhua.

Cette année, la Chine célèbre le 100e anniversaire de la fondation du PCC. M. Roussel a affirmé que le PCF et le PCC jouissaient d'une histoire partagée. Le PCC a en partie commencé avec les jeunes Chinois qui sont venus en France à partir de 1919 pour étudier, et ont par la même occasion découvert les luttes sociales et le marxisme. "Parmi eux, il y avait Zhou Enlai, Deng Xiaoping et d'autres, qui sont devenus par la suite de grands dirigeants du Parti communiste chinois et de la République populaire de Chine. Nous avons donc une histoire commune, et il y a peu de partis dans le monde qui aient une histoire aussi longue et aussi riche", a-t-il indiqué.

Le PCC a fait le choix, avec raison, d'écrire sa propre histoire, en tenant compte de ses propres réalités internes et de la situation nationale et internationale, a estimé M. Roussel. "Le Parti communiste chinois, aujourd'hui avec Xi Jinping à sa tête, fait le choix (...) d'écrire sa propre histoire. Et c'est normal, c'est bien que les choses se déroulent de cette manière", a souligné le chef du PCF.

M. Roussel a salué l'incroyable bond économique réalisé par la Chine en très peu de temps. "Les objectifs fixés par le Parti communiste chinois (...), notamment l'objectif de lutter contre la pauvreté et d'éradiquer la pauvreté en y mettant des moyens importants, et ce tout en gardant le contrôle de son économie, ont véritablement permis à la Chine de réussir un bond remarquable. Cela permet aujourd'hui à la très grande majorité des Chinoises et des Chinois d'avoir un travail et de pouvoir vivre correctement", a-t-il noté.

Concernant les affaires internationales, M. Roussel a fait remarquer que le PCF et le PCC partageaient l'idée que l'ONU est la seule base universellement légitime d'un ordre international respectant l'état de droit et la souveraineté des peuples. "C'est important parce que cet ordre international, ce droit international, est bafoué régulièrement. Il est important de pouvoir redonner tout son poids à l'ONU et de faire respecter les décisions et les résolutions prises par l'ONU, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui", a-t-il affirmé.

M. Roussel a fait l'éloge de la solidarité dont la Chine avait fait preuve avec le reste du monde au cours de la lutte contre la pandémie de COVID-19. "Je le dis régulièrement, s'il a été possible de mettre aussi rapidement au point un vaccin à ARN messager, c'est justement parce que les chercheurs chinois ont été les premiers à décrypter le génome de ce virus, et l'ont rendu librement accessible à tous les chercheurs du monde sans déposer de brevet pour cette découverte. On voit bien que cela a permis de gagner des mois de recherche pour trouver un vaccin", a-t-il ajouté.

Il a également salué la Chine pour l'aide qu'elle avait apportée à de nombreux pays du monde sous forme de dons de vaccins, notamment à beaucoup de pays d'Afrique qui n'avaient pas accès aux vaccins.

Evoquant sa visite en Chine en 2019, M. Roussel s'est déclaré impressionné par les différents lieux qu'il avait visités à Beijing et à Shanghai, et plus particulièrement par une ancienne cité industrielle sidérurgique transformée pour accueillir les Jeux olympiques d'hiver. "J'ai trouvé cela merveilleux, car les architectes ont fait le choix de conserver les hauts fourneaux, de conserver l'histoire industrielle et sidérurgique. Ce mariage entre le travail et le sport, dans une architecture moderne remarquable, j'ai trouvé cela très beau, et sur le fond d'un grand intérêt", a-t-il précisé.

M. Roussel a également salué les efforts de la Chine face au changement climatique. "L'enjeu climatique est très important. La lutte contre la pollution et pour la préservation de notre environnement est très importante. J'ai été très agréablement surpris par les efforts qui sont fait dans les grandes villes, notamment à Shanghai et à Beijing, à travers des choses très concrètes dont peu de Français ont connaissance ici", a-t-il dit.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.31/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 22 juin 12:18

    J’ai comme l’impression que le PCF a été doublé par la droite qui a pour la Chine les yeux de Chimène...

    Faut dire qu’elle a largement contribué à son irrésistible ascension, à moi les profits à vous les conflits sociaux...


    • Lampion Séraphin Lampion 22 juin 12:45

      Le dynamisme de la Chine a rempli Roussel d’une étrange pâleur.


      • chantecler chantecler 22 juin 12:49

        @Séraphin Lampion
        Ouais j’ai encore trouvé !
        Faut dire que ce matin j’ai pris un demi comprimé de Juvamine- vitamines et minéraux- ...
        Et investir là dedans c’est forcément payant !
        Surtout si l’on veut suivre ce qui se dit sur Agx !


      • Lampion Séraphin Lampion 22 juin 12:53

        @chantecler

        Mais il ne pourra jamais empêcher la Chine de se dresser devant le spectacle du Pakistan.


      • Aristide Aristide 23 juin 09:52

        @Séraphin Lampion

        Roussel est arrivé à pied par la Chine. 


      • Pierre 22 juin 13:13

        Ces clubs de zozos peuvent se réunir sans enfreindre la gauge covid...


        • Pierre 22 juin 14:24

          @Pierre
          Sorry, lire « jauge »


        • babelouest babelouest 22 juin 16:32

          Salut CN ! merci pour l’article !


          • chantecler chantecler 22 juin 16:38

            Camarades ,camarades !

            Le PCF se rapprocherait du PCC ?

            Il lui ferait des mamours ?

            Vous allez l’avoir dans le fion !


            • L'apostilleur L’apostilleur 22 juin 19:14

              100 ans après ces partis ne parlent plus la « même langue ». Comment peuvent-ils se parler encore ??


              • zygzornifle zygzornifle 23 juin 07:43

                Ils vont pouvoir demander a leurs ouailles de veauter pour Macron en Avril 2022 pour faire barrage au vilain pas beau RN et ils se retrouveront 6 mois plus tard dans la rue pour se faire éborgner, arracher les mains et tabasser au sol puis jeter en prison avec comparution immédiate par les gentils pitbulls de Darmanin ou son remplaçant ....


                • CN46400 CN46400 23 juin 08:01

                  @zygzornifle
                   Hors sujet, mais la valse Macron-Le Pen pourrait bien, après le 27 juin, avoir vécu. Le Pen peut-elle passer sans Macron ? Et l’inverse ?...


                • julius 1ER 23 juin 07:54

                  le PCF n ’a pas changé ...

                  il est toujours aussi « stalinien » et pratique la langue de bois à un niveau olympique, pour sûr si la discipline était reconnue comme sport olympique .... le PCF raflerait toutes les médailles d’or !!!


                  • CN46400 CN46400 23 juin 08:17

                    @julius 1ER
                     Staline, mort en 1953, c’était le « socialisme dans un seul pays », le PCC en 2021, c’est l’inverse......


                  • Albert123 23 juin 16:04

                    @CN46400

                    « Staline, mort en 1953, c’était le « socialisme dans un seul pays », le PCC en 2021, c’est l’inverse...... »

                    cad une autre succursale du mondialisme


                  • CN46400 CN46400 23 juin 17:16

                    @Albert123
                    Un pays économiquement arriéré, comme la Chine en 1949, devait choisir une méthode efficace. D’abord tenté par le modèle autarcique stalinien, elle a bifurqué, à la disparition de Mao, vers une reprise de la NEP de Lénine, soit un capitalisme strictement contrôlé par l’état, mais franchement impliqué dans le commerce mondial et les transferts de technologie qui vont avec. Les résultats que l’on connaît justifient évidemment ce choix, avec, 40 années plus tard, la disposition d’une force de travail désormais historiquement incomparable.....


                  • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 24 juin 01:17

                    @julius 1ER

                    S’il avait été encore « stalinien », il aurait un autre score.
                    C’est justement parcequ’il n’est plus ·« stalinien » que son score electoral est en déroute. ce P« c »F n’est plus marxiste.

                    Au fait, vu votre bagage politique, pourrez vous expliquer ce qu’est être stalinien ?
                    Seriez vous Trotskiste ?


                  • CN46400 CN46400 24 juin 08:57

                    @MAUGISMICHEL
                    Le marxisme du PCF peut, évidemment, se discuter, mais le marxisme stalinien devrait, depuis longtemps, aussi se discuter. Par exemple quand Marx, dans le Manifeste, démontre que « Dans l’histoire, le rôle de la bourgeoisie a été éminemment révolutionnaire », seuls Lénine (6 mois après octobre 17) et Deng Xiao Ping (30 ans après octobre 49), en ont tiré des enseignements politiques, adaptés notamment à la force de travail existant dans les deux pays concernés.
                     Staline a mis un terme à la NEP sans aucune critique objective, juste en prétendant que le « capitalisme d’état » de Lénine était inutile 10 ans après 1917. En 89, Deng l’a annoncé pour 50 ans (2030)...
                     Qui avait raison : Staline ou Deng ?


                  • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 24 juin 13:12

                    @CN46400

                    « Qui avait raison : Staline ou Deng ? »

                    Les deux, chacun à leur époque. C’est pour avoir mis un terme à la NEP , qu’à pu se construire l’URSS. Une critique objective ? Staline seul suffisait, pourquoi perdre son temps pour ce qui était évident pour Staline et les siens.

                    Pour les deux, ça a marché, donc ils avaient eu raison


                  • CN46400 CN46400 24 juin 14:42

                    @MAUGISMICHEL
                    Sauf que l’URSS a disparu, et que, pour ma part, je ne crois pas que ce soit des raisons de démocratie qui en soient la cause essentielle. Mais, en fait, c’est les pénuries de produits manufacturés, rançon d’un retard persistant dans le développement des forces productives, qui expliquent la passivité du peuple soviétique lors du bradage « eltsinien ».
                     Or, le chemin parcouru par la RPC sur le terrain manufacturiel, grâce à la politique de captation technologique initiée par Deng, permet d’affirmer qui si la RPC tombe, ce ne sera pas à cause d’une quelconque pénurie de produits manufacturés. En une année, la RPC coule autant de béton que tous les autres pays de la planète réunis et forme autant d’ingénieurs que la France en une génération. Enfin, l’observation politique montre que le PCC, malgré les provocs US, fait tout pour éviter la surenchère militaire, et la course aux armements qui a plombé l’URSS. A ce jour la moitié de la population chinoise ( 1,4 millards) est vaccinée contre le covid...


                  • simir simir 24 juin 19:10

                    @julius 1ER
                    « le PCF n ’a pas changé »
                    Vous venez de Mars ?

                    Fin du centralisme démocratique
                    Fin de la dictature du prolétariat
                    Fin des cellules d’entreprise
                    Roussel à la manif des syndicats factieux de la police
                    Criminalisation de l’URSS
                    On ne sort plus de l’UE
                    Privatisations................

                    Si ce n’est pas du changement ça !
                    Un changement que l’on peut appeler trahison


                  • CN46400 CN46400 25 juin 08:08

                    @simir
                    Ces « abandons » ne sont que des démarches opportunistes pour éviter la critique de fond, économique surtout, du stalinisme. Kroutchev, par exemple, a supprimé le travail forcé des « voleurs de poules » dans le goulag, mais pas la priorité de l’industrie lourde, militaire notamment, sur l’industrie légère (Liberman). On niait les infos sur les pénuries manufacturières qui arrivaient en Occident, comme sur la baisse de l’espérance de vie (Tood) qu’on croyait, comme Gorbatchev, liée à une surconsommation de vodka...
                     En fait, obnubilés par l’élimination du capitalisme, les staliniens refusaient de revenir sur l’élimination du « capitalisme d’état » de la NEP de Lénine, et donc sur la possibilité d’abord, de récupérer par la négociation, les savoirs, et expériences, du capital. C’est ainsi que les réussites de la Chine doivent être vues. Deng ayant, sans le dire, repris le : « ils nous vendront la corde pour les pendre » de Lénine. Comme le PCF, les chinois ne parlent pas, ou plus, de « dictature du prolétariat », mais les capitalistes chinois sont étroitement encadrés (Jack Ma...) et les dérives extrémistes (Islamisme, Fan jun dong...), tout comme la corruption, sont réprimées efficacement.
                     Le communisme n’est pas une affaire de proclamations mais de politiques concrètes....


                  • simir simir 25 juin 09:03

                    @CN46400
                    Rien ne justifie, dans un régime qui se dit socialiste, l’existance de milliardaires fussent ils encadrés, alors que dans certains endroits de la Chine, l’accès aux soins, par exemple, est encore difficile pour certaines catégories.

                    Quand à la NEP elle a réussi a enrichir les koulaks et n’a pas supprimé les famines.
                    Cela a désorganisé tout le secteur agricole quand il a fallu en sortir.

                    La puissance militaire avec la production de tout ce qui va avec était une nécessité, il n’y avait pas d’autre choix devant l’impérialiste étasunien qui ne rêvait que de les anéantir.
                    Pouvez vous m’en dire plus sur « les savoirs, les expériences du capital » ?
                    Les seuls savoirs sont le fait des travailleurs, qui eux seuls, ont la matière grise et la force de travail. Le capital, lui ne fait qu’exploiter cela.

                    Et pour finir comment pouvez vous dire que la surconsommation de vodka n’est pas mauvaise pour la santé et l’espérance de vie !
                    quelques années après la chute de l’URSS l’espérance de vie a perdu 10 années.


                  • CN46400 CN46400 25 juin 09:50

                    @simir
                    Je passe sur vos préjugés anti-NEP ou anti-capitalistes primaires (aurait-il fallu emprisonner Marcel Dassault ?)
                    Les compétences des prolos industriels ne s’acquièrent pas instantanément. Il est prouvé que ceux venant de pays industrialisés sont plus productifs que ceux venant des zones arriérées (lire Lénine T27 des OCs : « L’ouvrier russe travaille mal... »page 268 ). Si Deng a prévu ses réformes sur 50 ans, c’est qu’il était conscient du pb (Il avait travaillé chez Michelin...)
                     Je ne conseille pas plus la vodka qu’un autre alcool. Mais la prohibition n’a, jamais, nulle part, réglé les déficits d’un système de santé décadent comme l’était celui de l’URSS en 1985, or c’est ce qu’a proposé Gorbatchev à l’époque, et qui l’a déconsidéré aux yeux de pas mal de citoyens soviétiques.....


                  • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 25 juin 12:32

                    @simir

                    au lendemain de l’assassinat de Kadhafi par Sarkonazy
                    déclaration du bureau politique. "personne ne regrettera Khadafi


                  • CN46400 CN46400 25 juin 12:54

                    @MAUGISMICHEL
                    En 2010 le BP du PCF n’existe plus depuis longtemps. Sur Sarkosy-Kaldafi : « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire... »


                  • quartiersauvage 23 juin 08:07

                    Enfin la gauche sort de l’atlantisme. Enfin le PCF cesse de ramper devant l’impérialisme US. Il est clair que les socialos ne vont pas digérer et ça n’est pas trop tôt.


                    • Rita 23 juin 14:01

                      @quartiersauvage

                      En effet, c’est rafraîchissant de voir enfin en France un parti non aligné sur l’Empire

                      Mais, comme dit l’auteur au début, il lui reste du chemin à parcourir pour se libérer de la propagande antichinoise de l’idéologie dominante


                    • fcpgismo fcpgismo 23 juin 08:32

                      Un millard d’humains sur Terre c’est amplement suffisant, au delà le désastre est programmé, le reste c’est un détail.


                      • Aristide Aristide 23 juin 09:53

                        Roussel à la recherche d’aide financière pour sa prochaine campagne ?


                        • Les kamarades fançais ont besoin de se resourcer, Staline devenant un peu trop ringard :
                          « Mao applique les méthodes de Staline avec vingt ou trente ans d’écart. »
                          Avec le « grand bond en avant, »
                          « Jusqu’en 1960, le Parti va réduire la paysannerie en esclavage afin d’obtenir le contrôle absolu de la production de céréales, le but étant de les vendre sur les marchés internationaux pour financer l’achat d’une foule d’équipements industriels. [exactement comme staline en Ukraine] Le bilan précis n’est pas connu. Sur une population totale de 600 millions, au minimum 45 millions de morts, peut-être bien plus, dont 2 à 3 millions victimes de tueries. »
                          Voir aussi « Mao le plus grand criminel de l’histoire » [L’Obs]
                          Le plus drôle est que la Chine n’a commencé à se redresser que lorsqu’elle a choisi de devenir capitaliste...


                          • CN46400 CN46400 23 juin 12:56

                            @facta non verba au profil trendy
                             600 millions en 1960, 26 années de Mao, 1,4 milliards en 2021, après 40 années « d’enfant unique » ; ils sont vraiment forts ces chinois....


                          • @CN46400
                            Intéressant de voir combien les assassinats de masse commis par vos potes vous laissent indifférent ! Mais ce négationnisme n’est pas puni par la loi
                            Je vous laisse méditer la phrase écrite par un « facho » :
                            « En ce sens, le crime est bien au coeur même du projet communiste. »


                          • CN46400 CN46400 23 juin 17:24

                            @facta non verba au profil trendy
                            Bof, la preuve du pudding c’est qu’on le mange, c’est quoi la preuve des « assassinats de masse » ? Ce qu’on voie c’est la hausse continue du niveau de vie de beaucoup de chinois, et la sortie de tous de la misère et des famines endémiques d’entant....


                          • @CN46400
                            Vous avez raison : les millions de personnes assassinées, c’est un « détail »
                             smiley
                            « la hausse continue du niveau de vie »
                            ... en appliquant une économie capitaliste smiley


                          • MAUGISMICHEL MAUGISMICHEL 24 juin 01:27

                            @facta non verba au profil trendy

                            « Le plus drôle est que la Chine n’a commencé à se redresser que lorsqu’elle a choisi de devenir capitaliste... »

                            la Chine a commencé à se redresser, à partir du moment qu’elle a été gouverné par le parti communiste et s’est engagé dans la voie de la construction du socialisme, vers le but ultime du communisme.

                            La chine et aucun pays au monde a été ou est communiste économiquement. Il n’y a que les nuls qui affirment le contraire, endoctriné par la propagande réactionnaire

                            La Chine est Communiste depuis 1949 en tant que POLITIQUE et non économiquement.

                            Le Marxisme n’ a jamais été contre le capitalisme systématiquement, puisqu’il le recommande avant de construire le socialisme.

                            Et le succès de la Chine repose sur sa DEMOCRATIE véritable ou le peuple dirige vraiment la société à travers SON parti.


                          • CN46400 CN46400 24 juin 03:55

                            @facta non verba au profil trendy
                            « les millions de personnes assassinées, c’est un « détail  » »
                             Comme la votre, ma compassion n’est pas illimitée. En Chine, comme dans beaucoup de contrées, les révolutions brisent, en même temps que les privilèges du moment, pas mal de vaisselle. Pas plus que moi sur les Capet, les chinois ne compatissent sur le sort des exploiteurs qui, des siècles durant les ont, sans pitié, et parfois avec l’appui de l’étranger (France y comprise) exploité sans vergogne.
                             Ce qui ne veut pas dire que les révolutionnaires n’ont pas commis des actes répréhensibles. Deng a attribué la note 7 sur 10 à Mao, ce qui veut dire que 70% de ses actes furent positifs et 30% négatifs. Veuillez noter que pour moi, « la France résonne toujours du nom de Robespierre ». Et si cela vous désole, j’en serais fort aise......


                          • Rita 23 juin 13:58

                            En effet, c’est rafraîchissant de voir enfin en France un parti non aligné sur l’Empire

                            Mais, comme dit l’auteur au début, il lui reste du chemin à parcourir pour se libérer de la propagande antichinoise de l’idéologie dominante

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité